Derniers sujets
Tribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"Aujourd'hui à 20:34michekhenC'est quoi "être une femme" ?Sam 6 Jan 2018 - 20:37TortueChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminismeVen 5 Jan 2018 - 3:49Black SwanLa santé pour les garçons fémininsLun 25 Déc 2017 - 7:18ReikoPrésentation de RatedRTeslaJeu 21 Déc 2017 - 14:05RatedRTeslaCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 2017Mer 20 Déc 2017 - 18:24Claire G.Vidéos et films féministesMar 19 Déc 2017 - 6:23DihyaPouvez-vous m'aider svpLun 18 Déc 2017 - 22:30shredeuse123Présentation de ma situationLun 18 Déc 2017 - 19:04IridaceaSalut à tou.te.sDim 17 Déc 2017 - 18:51LucePrésentation de MickaëlAuroraDim 17 Déc 2017 - 6:51ReikoPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "Sam 16 Déc 2017 - 22:17Irjaréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Jeu 14 Déc 2017 - 13:53Tortuebonjour tout le mondeMar 12 Déc 2017 - 1:15AraignéePedro KazumiMar 12 Déc 2017 - 0:48AraignéeD'où vient l'essentialisme ?Lun 11 Déc 2017 - 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
mhysterie
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Dim 6 Jan 2013 - 17:24
Si je ne devais donner qu'un titre, ce serait : Born in flames => plus d'info sur le film ici http://www.senscritique.com/film/Born_In_Flames/402192
sinon :
- Les femmes du bus 678
- Une affaire de femmes
- Towelhead
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 9 Jan 2013 - 13:58
...


Dernière édition par Parleur* le Mer 31 Juil 2013 - 14:22, édité 1 fois
avatar
cleindo
Amazone
Amazone
Messages : 2931
Date d'inscription : 20/01/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 9 Jan 2013 - 14:38
Boaf... non (malgré les super critiques j'ai pas aimé ce film, je l'ai trouvé mièvre au possible)
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 9 Jan 2013 - 15:14
Elle meurt, à le fin, en plus!

Vous avez vu la série Mildred Pierce (bon, elle casse pas la gueule à un agresseur: -1, mais elle devient sa propre patronne: +1...)? Je la trouve assez féministe (dans mes souvenirs et en vo - parait que la version français est pourrite -)...



Dernière édition par ko le Mer 9 Jan 2013 - 15:18, édité 1 fois
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 9 Jan 2013 - 19:45
Mon film féministe préféré est aussi un film anti colonialiste, puisque d'une part c'est un des (très) rares films africains qui a eu un peu de succès en France, et d'autre part, il montre comment la situation des femmes en Afrique peut évoluer grâce aux féministes africaines.



BAL POUSSIERE
Un film de Henri Duparc

Réalisé en 1988, " Bal poussière " est l'un des longs métrages d'Afrique qui a le mieux fonctionné lors de sa sortie. A titre d'exemple, il a généré 300 000 entrées sur le territoire français.
Abordée sous le ton d'une comédie légère, la thématique de " Bal poussière " n'en est pas moins grave : il s'agit en fait d'un film " féministe " qui s'attache à ridiculiser les hommes avec humour et tendresse.

Binta, incarnée par Hanny Tchelley, est une jeune ivoirienne délurée venue à Abidjan poursuivre ses études. Là, elle s'est amourachée d'un musicien qui est loin d'emporter l'adhésion de son oncle et de sa tante, lesquels, de crainte qu'elle ne soit " enceintée ", décident de la réexpédier dare-dare dans son village d'origine.
Au village, l'homme le plus aisé est surnommé " Demi Dieu ", car après le Tout Puissant, c'est lui qui règne sur place. Ce patriarche polygame (il a déjà cinq épouses) est immédiatement séduit par la fraîcheur insolente de la jeune femme au franc-parler.
Il demande sa main à ses parents, mais Binta ne l'entend pas de cette oreille et refuse d'être considérée comme une marchandise. Elle décide finalement d'accepter la proposition de " Demi-Dieu ", amusée par le personnage. On assiste alors à une scène hilarante pendant laquelle le futur mari annonce à ses cinq coépouses son intention d'en ajouter une sixième et d'accorder ainsi à la meilleure de la semaine le privilège de passer la nuit du dimanche en sa compagnie.
Mais Binta va perturber l'ordre de la maisonnée avec sa conception citadine et émancipée des rapports hommes femmes. Elle créé alors deux clans : celui des " pagneuses" (les épouses les plus âgées de son mari) et celui des " robeuses ", auquel elle appartient. Toutes les femmes du village adhèrent à cette répartition : il n'y a désormais plus de tailleurs, mais des " pagneurs " conservateurs et des " robeurs " évolués. Car c'est bien une opposition humoristique entre une tradition misogyne et un avenir incertain mais égalitaire que le cinéaste dépeint dans " Bal poussière ".
Petit à petit, " Demi Dieu " voit son aura s'étioler, victime de la rivalité entre ses coépouses. Le point d'orgue de l'antagonisme féminin sera dénoué lors d'une soirée dansante, le fameux " bal poussière ", organisé sur la place du village. C'est là que " Demi Dieu " surprendra Binta en train de fricoter avec son amant venu d'Abidjan animer la fête. A la fin du film, l'héroïne choisit de suivre l'homme qu'elle aime, préférant l'amour à la sécurité matérielle.

Avec " Bal poussière ", Henri Duparc est arrivé à mettre en scène la contestation sans didactisme aucun et c'est ce que nous apprécions chez ce cinéaste.


http://www.afrocine.com/cinema/cinema_retrofiction3.asp


_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
anarchie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Ven 11 Jan 2013 - 17:07
J'ai pas trouvé de sujet de discussion sur la musique féministe.
Ouais dur à réaliser, je ne trouve toujours pas assez de musiciennes.

Mais elles, elles existent!

http://www.youtube.com/watch?v=tnFy1luxL0A
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Sam 12 Jan 2013 - 3:50
Il y a un sujet "chansons féministes" (du coup ça ne fonctionne pas si on met "musique" en mot-clef, donc c'est un peu "caché" en effet) : c'est ici.

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
avatar
Lubna
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 359
Date d'inscription : 04/01/2013

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Lun 28 Jan 2013 - 17:25
Pas encore vu mais dans le genre il parait que celui ci n est pas mal.

http://www.premiere.fr/Bandes-annonces/Video/Foxfire-confessions-d-un-gang-de-filles-VOST
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Lun 28 Jan 2013 - 19:23
Vu, j'ai bien aimé même si (et/ou parce que) je savais pas totalement quoi en penser à la fin, je trouve que ça montre une histoire de façon relativement brute, pas embelli, sans trop suggérer comment on est censé l'interpréter : dans l'absolu c'est bien, même en même temps du coup c'est pas un film dont je suis ressorti avec la grosse pêche et envie de faire plein de choses, plutôt tout pensif.

(Au fait, je crois qu'on en parlait ailleurs dans le fofo, me souviens plus où.)
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Lun 28 Jan 2013 - 20:22
Numa a écrit:(Au fait, je crois qu'on en parlait ailleurs dans le fofo, me souviens plus où.)

http://feminisme.fr-bb.com/t900-foxfire-un-film-sur-un-gang-de-filles
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4542
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mar 12 Fév 2013 - 0:50
Je viens de voir Wadjda de Haifaa al-Mansour, premier film saoudien réalisé par une femme et absolument féministe.

C'est l'histoire d'une gamine qui rêve d'avoir un vélo (oui, avoir un vélo, en Arabie Saoudite, c'est une revendication féministe), et comme sa mère ne veut pas le lui acheter, ben elle décide de se l'offrir toute seule (en s'inscrivant à un concours de récitation du Coran, alors que le Coran, elle s'en contre-fiche, ce qui l'intéresse, c'est la prime versée à la gagnante...) Et en parallèle, l'histoire de sa mère, qui fait ce qu'elle peut pour que son mari ne se remarie pas avec une autre femme.

La bande-annonce pour vous donner envie.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 9:03
Tiens je me rends compte que les Femmes du Bus 678 ne figure pas dans ce topic


Je suis en train de regardé "les Accusés". Ca parle de viol collectif. J'en suis qu'au début mais je trouve que c'est déjà d'une énorme violence. J'en suis à une scène où la procureuse demande à la victime comment elle était habillée, si elle a déjà fait l'amour avec plusieurs hommes, etc.


EDIT : je viens de voir les critiques sur Allociné et...
Un film-propagande visant à défendre l'image des femmes victimes de viols.
http://www.allocine.fr/film/fichefilm-43374/critiques/spectateurs/star-1/

What a Face
avatar
Elfvy
Hystérique
Hystérique
Messages : 721
Date d'inscription : 25/03/2012
http://parlerpourexister.wordpress.com/

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 10:15
sympa...

Pour les femmes du bus 678, j'ai vraiment beaucoup aimé. Par contre, juste avant de le voir, la femme qui présentait le film nous a dit que le réalisateur pensait que les agressions sexuelles étaient dues à la crise économique qui empêchait les famille d'avoir une maison, donc les empêchait de se marier, donc, les empêchait d'avoir des relations sexuelles. D'où la forte présence d'agressions. Je sais pas s'il a changé d'avis depuis, mais quand on sait ça, on regarde le film d'un certain oeil.

Spoiler:
et je trouve que c'est clairement visible à la fin quand, l'une des héroïnes se rend compte que son mari est un agresseur. Or, tout le long du film, on comprend qu'ils n'ont pas de relations sexuelles parce qu'elle n'en a pas envie. Et le femme fait bien cette conclusion à la fin, même si elle le sermonne. En tout cas, ça m'a bien dérangé. Et il y a aussi le passage sur la femme qui se fait tripoter dans le bus en laissant penser qu'elle "aime ça". Mais sinon, c'est un film très bien

_________________
Si tu es neutre dans une situation d'injustice, tu as choisi le camp de l'oppresseur. - Desmond Tutu
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 10:23
Arf, ça me déçoit un peu. :s

Spoiler:
En effet, la nana qui veut pas coucher avec son mari, ça fait un peu "Oh regardez, les agressions rendent les femmes pas disponibles pour les maris". Ca m'a un peu gênée. Par contre, la nana qui se laisse faire, je croyais que c'était parce qu'elle n'osait pas dire non, je n'ai pas cru qu'elle aimait ça



avatar
Elfvy
Hystérique
Hystérique
Messages : 721
Date d'inscription : 25/03/2012
http://parlerpourexister.wordpress.com/

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 10:31
Spoiler:
pour l'héroïne, oui je pense que c'est ce qui est expliqué. Mais à la fin, j'ai compris que c'était un "cercle vicieux", selon la logique du réalisateur.
Pour la femme du bus, j'ai pas mal réfléchi parce que cette scène me perturbait vraiment. En effet, elle ne bouge pas, on lui propose une place, elle ne bouge pas non plus, elle dit qu'elle va descendre au prochain arrêt, elle ne le fait pas. Jusque là, on peut effectivement penser qu'elle est paralysée. Mais c'est le fait que l'héroïne lâche son scalpel et qu'elle descend les larmes aux yeux qui me fait penser que l'héroïne elle-même en conclut que la femme "aime ça", sinon elle l'aurait défendue. Et, comme j'en avais un peu parlé dans un autre topic, je me demande si dans le regard de l'héroïne il n'y a pas un peu de culpabilisation de l'autre femme "tu aimes donc ils continuent, on est toute concernée parce que toi tu dis rien"/ ou bien: "erk comment tu peux aimer ça, t'es une "salope" " (je ne sais pas trop comment l'interpréter mais ça m'a beaucoup dérangée

_________________
Si tu es neutre dans une situation d'injustice, tu as choisi le camp de l'oppresseur. - Desmond Tutu
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 10:37
Spoiler:

pour l'héroïne, oui je pense que c'est ce qui est expliqué. Mais à la fin, j'ai compris que c'était un "cercle vicieux", selon la logique du réalisateur.
Ouais, ça serait ça. Les mecs tripotent les femmes --> les femmes sont pas disponibles pour leur mari --> Les mecs tripotent les femmes
Arf.
J'espère vraiment que le réalisateur a changé d'avis.

Pour la femme du bus, j'ai pas mal réfléchi parce que cette scène me perturbait vraiment. En effet, elle ne bouge pas, on lui propose une place, elle ne bouge pas non plus, elle dit qu'elle va descendre au prochain arrêt, elle ne le fait pas. Jusque là, on peut effectivement penser qu'elle est paralysée. Mais c'est le fait que l'héroïne lâche son scalpel et qu'elle descend les larmes aux yeux qui me fait penser que l'héroïne elle-même en conclut que la femme "aime ça", sinon elle l'aurait défendue. Et, comme j'en avais un peu parlé dans un autre topic, je me demande si dans le regard de l'héroïne il n'y a pas un peu de culpabilisation de l'autre femme "tu aimes donc ils continuent, on est toute concernée parce que toi tu dis rien"/ ou bien: "erk comment tu peux aimer ça, t'es une "salope" " (je ne sais pas trop comment l'interpréter mais ça m'a beaucoup dérangée
Hum... en effet, c'est dérangeant.
En plus, cette héroïne est assez conservatrice, puisqu'elle dit que c'est les nanas "salopes" (qui montrent trop de chair et de cheveux) qui sont responsables
Lila78
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 807
Date d'inscription : 05/03/2012
http://lilablogue.over-blog.com/

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 10:38
Je n'ai pas vu le film, mais je me permets de faire un HS.
Un "frotteur", ça m'est arrivé une fois dans le métro. Et j'ai été complètement tétanisée, incapable de réagir. Pourtant j'avais des"échappatoires" possibles, mon amoureux était pas loin, j'aurais pu me déplacer, mais j'ai rien fait, rien dit, je n'ai pas bougé (et je m'en veux encore beaucoup pour ça).
Et pourtant je pense qu'il est plus facile de réagir pour moi que pour ces femmes en Egypte.

D'un autre côté, je comprends que ça semble incompréhensible à une femme qui elle, dans le même cas, réagirait. Et qu'elle puisse interpréter le truc comme "si elle a pas réagi, c'est que ça ne la dérangeait pas vraiment".
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 11:49
Moi j'ai bien aimée V pour Vendetta... ce n'est pas centré sur le féminisme, mais en tout cas c'est plutôt positif en ce qui concerne les problèmes d'homophobie...
Sinon section dessin animé, Disney s'est en partie racheté d'un siècle de sexisme explicite en produisant la série télévisée Doc McStuffins : une petite fille noire qui joue à soigner les jouets, comme sa mère qui est docteure. Le petit plus : c'est le père qui est mère au foyer pour une fois ^^
Pas mal de petits épisodes sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=QYS56DHgiPY
http://www.youtube.com/watch?v=UwzgGFPpHCA
http://www.youtube.com/watch?v=tZQzgQHUH_A
(c'est en anglais cependant). ils en profitent généralement pour donner des conseils de santé, comme boire suffisamment lorsqu'il fait chaud Smile

@lila78 : je compatis, c'est toujours cette absurdité qui fait que la honte est systématiquement collée à la victime dès que l'on parle de violences envers les femmes. tant que les choses ne changent pas dans la société peut-être que des cours ou des mises en scène pourraient aider à apprendre à réagir à ce genre d'expériences traumatisantes : des cours de survie en milieu sexiste. c'est je pense la peur glacée et l'ahurissement qui tétanise et empêche la réaction de défense. je trouve horrifiant que des personnes considèrent que l'on devrait savoir comment réagir à un tel événement alors même qu'il ne devrait au grand jamais exister.


Dernière édition par timer le Mer 27 Mar 2013 - 12:00, édité 1 fois
avatar
Elfvy
Hystérique
Hystérique
Messages : 721
Date d'inscription : 25/03/2012
http://parlerpourexister.wordpress.com/

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 11:51
@Lila78
on est d'accord que ça peut effectivement être le cas. C'est même hyper courant d'être paralysée, je dirai même que ça doit être la majorité des cas.

Ce qui me dérange, ce n'est pas qu'on montre ça, mais bien ce que le réalisateur a voulu dire ici.
Après, peut-être que l'interprétation est bonne mais que le spectateur est censé juger l'héroïne qui juge la femme du bus (comme on a pu lui reprocher certaines de ces répliques). Mais dans ce cas, je n'ai pas trouvé ça clair.

Le mieux ce serait de le revoir Smile (mais il est encore cher je trouve)

@timer
j'ai regardé V pour vendetta il n'y a pas très longtemps. Autant j'ai bien aimé dans l'ensemble; autant j'ai trouvé extrêmement dérangeant (oui je suis souvent dérangée^^) le passage :
Spoiler:
sur la torture volontaire de l'héroïne par le héros, "pour la rendre forte". Alors ok ça marche, ok on ne peut pas être rempli de colère si y a pas un truc qui se passe avant. Pour autant, ça passerait presque comme une lettre à la poste (même si le mec s'en veut toussi toussa, c'est quand même pour "son bien". Et c'est flippant)

_________________
Si tu es neutre dans une situation d'injustice, tu as choisi le camp de l'oppresseur. - Desmond Tutu
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 12:13
@Elfvy a écrit:
@timer
j'ai regardé V pour vendetta il n'y a pas très longtemps. Autant j'ai bien aimé dans l'ensemble; autant j'ai trouvé extrêmement dérangeant (oui je suis souvent dérangée^^) le passage :
Spoiler:
sur la torture volontaire de l'héroïne par le héros, "pour la rendre forte". Alors ok ça marche, ok on ne peut pas être rempli de colère si y a pas un truc qui se passe avant. Pour autant, ça passerait presque comme une lettre à la poste (même si le mec s'en veut toussi toussa, c'est quand même pour "son bien". Et c'est flippant)

oui ce passage a choqué pas mal de monde. je ne sais pas si dans la tête des gens cela revient à des "violences sur une femme", moi je ne l'ai pas vu spécialement comme relié au fait que le personnage soit une femme... bon, on peut voir ça négativement et positivement je pense, il y a une part de choquant et en même temps il y a une part qui montre aussi le courage, la force et la détermination du personnage, ce qui change de la plupart des films où les filles sont des hystériques faibles et lâches, tandis que les héros (des hommes presque toujours) sont pleins de courage prêts à donner leur vie pour une noble cause.
bien sûr dans ce film aussi le héros est un homme, et c'est dommage. mais le personnage d'evy, bien que ne faisant pas grand chose dans l'histoire, fait preuve d'un engagement politique et idéologique qui la pousse à affronter la mort. une femme qui affronte la mort n'est pas courant à la télévision. évidemment,
Spoiler:
ç'aurait été mieux que ce ne soit pas le héros qui la torture, on est d'accord. de toute façon j'ai trouvé le passage assez peu clair sur la "nécessité" d'en passer par là pour se dépasser. approcher la mort et l'accepter n'est pas toujours suffisant ni nécessaire pour changer et se renforcer.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 13:23
@Lila78 a écrit:
Un "frotteur", ça m'est arrivé une fois dans le métro. Et j'ai été complètement tétanisée, incapable de réagir. Pourtant j'avais des"échappatoires" possibles, mon amoureux était pas loin, j'aurais pu me déplacer, mais j'ai rien fait, rien dit, je n'ai pas bougé (et je m'en veux encore beaucoup pour ça).
Et pourtant je pense qu'il est plus facile de réagir pour moi que pour ces femmes en Egypte.
Je comprends parfaitement, et je crois que mon comportement pourrait être le même dans ce genre de situation.
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 14:02
t je trouve que c'est clairement visible à la fin quand, l'une des héroïnes se rend compte que son mari est un agresseur. Or, tout le long du film, on comprend qu'ils n'ont pas de relations sexuelles parce qu'elle n'en a pas envie. Et le femme fait bien cette conclusion à la fin, même si elle le sermonne. En tout cas, ça m'a bien dérangé.
Il parle effectivement de l'abstinence prolongée comme d'un facteur d'agression, à propos des mariages tardifs (il ne dit rien sur l'"intra mariage"), entre autres "facteurs". Ceci dit, il n'a pas l'air d'excuser quoi que ce soit par ce biais, ou de considérer que ça ne laisse pas le choix aux agresseurs :ici
notre foi,
comme beaucoup d’autres, nous recommande d’arriver
vierge au mariage. Mais si les conditions économiques
- notamment la question du logement - vous empêchent
de vous marier avant trente ans, imaginez la frustration !
C’est une situation que j’ai moi-même observée :
je me suis marié à 32 ans, et je voulais que le premier baiser,
la première étreinte, soient réservés à mon épouse.

Dans le film, les réactions des personnages masculins
sont surprenantes : le dégoût de Cherif, l’ami de Seba,
plus fort que sa compassion ; ou la frustration du mari de Fayza, qui va le transformer en « harceleur » à son
tour...

C’est la question épineuse de la masculinité en Egypte,
et plus largement dans les pays arabes. là encore, cela n’a
rien à voir avec l’islam, mais remonte à une tradition plus
ancienne. l’image de la masculinité est faussée, déformée.
rien ne doit arriver à votre femme, même si ce n’est pas
de sa faute. Des tas d’Egyptiens réagiraient comme Cherif,
jugeant leur compagne « souillée ». Evidemment, il faut
changer cet état d’esprit... C’est ce que dit le film : pour
ces femmes agressées, la violence n’est pas une solution.
Chez nous, le premier cadeau romantique qu’un homme
donne à sa fiancée, c’est une bombe d’auto-défense ! Il
faut que les femmes prennent la parole, qu’elles envoient
ces types en prison. Un agresseur que vous laissez partir,
c’est une autre femme que vous contribuez à blesser...

Pour le coup, je suis surtout super énervée contre la fin : je trouve la forme super culpabilisante (parce que ça me renvoie à une réplique marquante de ma jeunesse, et que je me souviens pas trop mal de ce que ça fait de se prendre dans la gueule que si on ne parle pas, qu'on ne donne pas le nom, on est "co-responsable" de ce qui arrivera aux futures victimes. Que c'est de la faute de la victime si elle ne parvient pas à parler. Bref, monsieur Diab peut juste aller se faire écorcher sur ce coup là, même si ce n'était pas son intention de culpabiliser.)

Et il y a aussi le passage sur la femme qui se fait tripoter dans le bus en laissant penser qu'elle "aime ça".
Je ne pense vraiment pas que ça soit l'intention du réalisateur : voir
Mohamed Diab a écrit:ab"]Toutes les femmes égyptiennes connaissent cela, et elles
préfèrent se taire, cela fait partie de la vie. Si une femme
se plaint dans un bus, ce sont parfois les autres femmes
qui la poussent au silence : « Comment, tu te crois supérieure
à nous ? »
Dans la citation postée ci-dessous, il explique aussi que les agresseurs lui ont rapporté que les femmes ne résistaient quasi jamais. J'ai trouvé ça clairement marqué dans le film (et l'entretien) que c'était parce qu'elles n'osaient pas, et que ça ne valait en aucun cas consentement. D'ailleurs, Faïza s'étonne de l'absence de réaction de l'autre femme après le "déclic" qui l'amène à mutiler ses agresseurs, après avoir subi longtemps, sans réagir, un harcèlement quotidien.

Un bout d'entretien qui évoque à la fois les deux sujets, également :
Quels sont d'après vous les causes principales de ce fléau ?
Il y a d'abord le problème de la foule. Tous les pays où il y a un grand trafic connaissent nécessairement plusieurs cas d'agressions sexuelles par jour. Ensuite, il y a le fait que le harcèlement soit le seul crime au monde où la victime ressent à tort un sentiment de culpabilité. Outre cela, il y a la société de consommation qui transforme la femme en objet. En Égypte, si une femme avoue qu'elle a été agressée sexuellement, elle risque de ne plus jamais trouver un homme qui accepterait de l'épouser. Son père pourrait la priver d'aller travailler de nouveau. Son frère pourrait lui interdire de poursuivre ses études et le pire c'est qu’elle finit par suivre les ordres et se taire. A ce propos, l'un des agresseurs m'a confié : " Je n'ai jamais été repoussé par une femme que je touche", et c'est le cas de 90% des hommes que j'ai interviewés. En Égypte, l'agresseur c'est monsieur Tout-le-monde. Il est partout et croit que c'est une nouvelle technique de drague. Il y en a même qui croient que celui qui n'agresse pas manque de virilité. Aujourd'hui, je considère que la vraie définition de la virilité se base sur le soutien de la femme comme le fait le personnage d'Omar à la fin du film, lorsqu'il encourage sa fiancée à ne pas retirer sa plainte contre son agresseur.
Il a l'air assez confit d'idées sur la "vraie masculinité", façon campagnes "un homme, ça frappe pas/ça viole pas". Mais ça a l'air lié à une volonté de "redéfinir" la virilité, donc pourquoi pas, même si ce type de discours a de gros défauts et effets pervers potentiels... (y'a déjà un sujet consacré à ça je crois, quelque part sur le forum)

Bon, c'est plein de longues quotes mais c'est pour la bonne cause, ce sont surtout celles du réa, ce qui aide pour en parler ^^
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4542
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 18:56
Hier j'ai vu Syngué Sabour, pierre de patience (d'Atiq Rahimi) et on peut incontestablement le classer dans les films féministes.

Je reviendrai vous en parler plus en détails quand je l'aurai un peu digéré.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011
http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 19:30
@timer a écrit:Moi j'ai bien aimée V pour Vendetta... ce n'est pas centré sur le féminisme, mais en tout cas c'est plutôt positif en ce qui concerne les problèmes d'homophobie...
Sinon section dessin animé, Disney s'est en partie racheté d'un siècle de sexisme explicite en produisant la série télévisée Doc McStuffins : une petite fille noire qui joue à soigner les jouets, comme sa mère qui est docteure. Le petit plus : c'est le père qui est mère au foyer pour une fois ^^
Pas mal de petits épisodes sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=QYS56DHgiPY
http://www.youtube.com/watch?v=UwzgGFPpHCA
http://www.youtube.com/watch?v=tZQzgQHUH_A
(c'est en anglais cependant). ils en profitent généralement pour donner des conseils de santé, comme boire suffisamment lorsqu'il fait chaud Smile
Je plussoie, on est des grands fans du docteur La Peluche à la maison. A chaque bob, poussin chante ses chansons. Et l'héroïne montre une assurance réjouissante.
Alors, OK, c'est un métier de soin féminisé, elle rêve avec ses jouets, mébon, c'est mieux que la princesse Sarah que Disney vient de nous pondre.

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le Mer 27 Mar 2013 - 19:51
@Kalista a écrit:
@timer a écrit:Moi j'ai bien aimée V pour Vendetta... ce n'est pas centré sur le féminisme, mais en tout cas c'est plutôt positif en ce qui concerne les problèmes d'homophobie...
Sinon section dessin animé, Disney s'est en partie racheté d'un siècle de sexisme explicite en produisant la série télévisée Doc McStuffins : une petite fille noire qui joue à soigner les jouets, comme sa mère qui est docteure. Le petit plus : c'est le père qui est mère au foyer pour une fois ^^
Pas mal de petits épisodes sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=QYS56DHgiPY
http://www.youtube.com/watch?v=UwzgGFPpHCA
http://www.youtube.com/watch?v=tZQzgQHUH_A
(c'est en anglais cependant). ils en profitent généralement pour donner des conseils de santé, comme boire suffisamment lorsqu'il fait chaud Smile


Je plussoie, on est des grands fans du docteur La Peluche à la maison. A chaque bob, poussin chante ses chansons. Et l'héroïne montre une assurance réjouissante.
Alors, OK, c'est un métier de soin féminisé, elle rêve avec ses jouets, mébon, c'est mieux que la princesse Sarah que Disney vient de nous pondre.

trooop bien ! je savais pas que ça avait été traduit !
féminisé ? je trouvais ça plutôt mignon et innocent... c'est sûr que ça fait longtemps que c'est passé aux rangs des critères de la féminité, donc pas facile de démêler le potentiellement sexiste du juste enfantin... et je me souvenais d'un épisode où la princesse jouet avait marre d'être toujours la pauvre fille en détresse...

ouais je connais pas sarah, mais les princesses disney sont affligeantes... d'ailleurs on remarque qu'elles ne deviennent jamais reine (réelle position de pouvoir), elles demeurent princesses éternellement, et n'ont aucun pouvoir ni avis politique... elles finissent avec le prince juste parce que c'est censé être le meilleur prétendant... le fric avant tout, les filles ! t'façon dans les films les reines c'est toutes des meurtrières avides de pouvoir et castratrices (elle tue la jolie fille vierge avant que le prince n'ait eu le temps de l'enfourcher... sur son cheval je voulais dire ^^)...

EDIT : ouais pour l'épisode avec les rôles inversés me suis gourée... faudra repasser... mais bon après un siècle de films sur la même trame princesse-chevalier-monstre, on ne peut pas s'attendre à ce que Disney se critique lui-même publiquement...
Contenu sponsorisé

Re: Vos films (vraiment) féministes

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum