Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas12.10.18 9:07HécateArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage07.10.18 9:49Hécateélections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 08.09.18 8:33HécateLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !16.08.18 7:51HécateLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"07.07.18 12:58HécateVidéos et films féministes07.07.18 12:52HécateFéminisme et antiféminisme07.07.18 12:49HécatePublication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)05.04.18 17:29HécateSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhenSimone Veil, la force d'une femme08.03.18 19:44HécateClio. Femmes, Genre, Histoire08.03.18 18:00HécateThe Rape Of Recy Taylor02.03.18 18:15HécateMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:58HécateThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23Reiko

Partagez
Aller en bas
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 08.01.16 14:02
La lecon de piano est l'illustration meme de la culture du viol, il a remporte 3 Oscar et la palme d'or, je pense que le jury est constitue d'homme.

http://www.lecinemaestpolitique.fr/la-lecon-de-piano-comment-tomber-amoureuse-de-son-agresseur-sexuel/
avatar
La Chatte
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 826
Date d'inscription : 15/01/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 14.01.16 11:36
Réputation du message : 100% (1 vote)
Vu hier soir La Lapidation de Soraya M. de Cyrus Nowrasteh , tiré du livre La femme lapidée de l'écrivain franco-iranien Freidoune Sahebjam, consignant une histoire vraie : les dernières heures de la vie de Soraya Manutchehri, iranienne lapidée dans les années 80 suite à un complot fomenté par 4 hommes de son village contre elle, afin que son mari puisse de débarrasser d'elle pour épouser une femme plus jeune (euphémisme : il voulait épouser une gamine).
C'est terriblement choquant : la violence du mari, la prise de décision collective, et surtout la scène finale, lente, où Soraya est tuée, pierre après pierre, que ses proches et tout le village lancent sur son visage, y compris ses propres fils. C'est un film qui met en scène la violence masculine, leur légitimité à écraser les femmes, leur lâcheté, leur folie, leur solidarité en tant que classe, et l'impuissance des femmes dans ce monde d'hommes.
Ce qui est frappant aussi, ce sont les commentaires de ce film un peu partout sur le net : les gens y voient la manifestation d'une barbarie immonde bien éloignée de notre quotidien et de nos démocraties, moi j'y vois une des manifestations les plus outrancières de la violence et du mépris universel envers les femmes. Entre la pierre et la violence "ordinaire" qu'on subit ici, il n'y a qu'une différence de degré, car les hommes ici aussi sont solidaires, et ceux qui ne dominent pas sont pour la plupart lâches et muets. Et je crois qu'on sait toute qu'il suffit de peu pour que la violence masculine se déchaîne et que nos droits les plus élémentaires soient bafoués.
Je suis encore sous l'emprise de ce film avec la boule au ventre. Il est disponible en entier sur youtube si certain(e)s veulent le voir.

_________________
L'amour, ce n'est pas violenter l'autre, c'est le protéger contre toutes formes de violences ou se tenir à ses côtés lorsqu'elles adviennent.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 23.01.16 20:19
Réputation du message : 100% (2 votes)
@Araignée a écrit:Mustang, je voulais le voir, mais je l'ai raté.

Du coup, avec le festival Telerama, je suis allée le voir hier soir, et je regrette pas !

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Usagi
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1970
Date d'inscription : 17/03/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 24.01.16 22:12
Moi aussi je l'ai vu vendredi soir grâce au festival Telerama et j'ai vraiment adoré. Je crois que c'est l'un des meilleurs films que j'ai vu.

Hier j'ai vu Carol et c'était vraiment bien aussi, juste un peu long à démarrer.

_________________
Si tu veux véritablement connaître le cœur d'une personne, observe comment elle se comporte avec ceux qui ne peuvent rien lui apporter.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 24.01.16 23:36
Oui, j'ai vu Carol aussi, qui peut lui aussi aisément porter le titre de film féministe.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9217
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 25.01.16 17:43
Pas un film féministe, mais une étude sur le sexisme présent dans les films, étude intéressante que j'ai découverte via un autre forum, alors je partage.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
erulelya
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.02.16 5:23
J'ai découvert en retard "Les dissociés" le premier film de Suricate (golden moustache), dispo sur youtube et passé à sa sortie sur une chaîne de TV.

Synospis : Après s’être fait voler leur corps, Lily et Ben vont explorer un monde où le corps ne compte plus et dans lequel leur âme sera mise à l’épreuve. Ils seront aidés par Magalie, une enfant de 5 ans dans le corps d’un homme barbu de 30ans. Bienvenue dans le monde des Dissociés.


On suit les aventures de Lily et Ben un jeune couple qui se réveille un matin dans des corps complètement différents. Ils apprennent rapidement qu'ils sont devenus des Dissociés, des personnes capable de transférer leurs âmes dans n'importe quel corps par simple contact physique.

J'ai adoré ce film en premier lieu à cause du jeu d'acteur.e.s, rien n'est genré. Lily, personnage principal du film est jouée par Raphael Descraques et à aucun moment il n'utilise de stéréotypes féminin comme la voie suraïgue, une démarche maladroite ou autre cliché. Lily dans son corps originel est une jeune femme forte, pleine de questionnement et de doutes sur sa vie, cherchant sa place, et Lily dans son corps d'homme occupe exactement la même place.

Il en va de même pour tous les acteurs incarnant des femmes, ou actrices incarnant des hommes, les gens swapent tout au long du film, des hommes transfèrent leurs âmes dans des corps de femme et vice versa sans jamais tomber dans l'humour sexiste. Les stéréoptypes ne sont ni présents, ni surjoués, et franchement ça fait du bien.

Un des dissociés est un homme trans noir dans un corps d'homme blanc, et c'est traité sans tabou. Je vous livre le dialogue entre lui et Lily (qui découvre le monde des Dissociés, tente de comprendre qui est qui).
Spoiler:

"Et vous à l'intérieur vous êtes quoi ? un homme, une femme, un vieux...
-Non moi en vrai je suis une femme à l'intérieur, mais depuis toute petite je me suis toujours senti beaucoup plus homme. Heu donc maintenant je prend un corps d'homme, donc maintenant je suis une âme d'homme, qui est coincée dans un corps de femme, qui est actuellement est dans un corps d'homme.
-Ok donc en fait vous êtes un homme dans un corps d'homme ?
-Oui dit comme ça en fait c'est carrément plus simple ! Oh et avant j'étais noir aussi, ça, ça me manque un peu...

Mais ce qui m'a complètement fait craquer c'est Magalie, une enfante de 5 ans coincée dans le corps d'un homme adulte de 30 ans. On pouvait s'attendre à ce que l'acteur utilise une voie aiguë, s'habille en rose...Et c'est exactement ce qu'il ne fait pas ! La petite Magalie crie avec une bonne grosse voix, ronfle, s'habille comme un homme de 30 ans, porte des colliers en bonbons et se maquille en chat. C'est toute l'exubérance et les émotions d'une petite fille ressortant par la voie et les yeux d'un adulte. Vincent Tirel est juste excellent dans ce rôle.

Et je note avec joie que la petite magali joue avec toute sortes de jouets : légos, voitures, poupées, robot télécommandé...Jamais on ne tombe sans le cliché de la petite fille qui joue aux barbies et uniquement aux barbies


Il est difficile de dire si le film est féministe, en tout cas je le trouve relativement safe. Et il est à peu près impossible de dire s'il passe le test de Bechdel à cause de la particularité du scénario.

Dans tous les cas, il vaut le coup d'oeil ! https://www.youtube.com/watch?v=5lUBlW72qBQ

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.02.16 6:59
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je n'avais jamais entendu parler de ce film, mais ce que tu en dis donne envie, je vais donc regarder ça !

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.02.16 13:06
Merci Erulelya, je viens de regarder le 1er épisode, c'est vrai que ça fait du bien, et j'ai ri beaucoup.
Juste je regrette qu'il n'y ait pas plus d'occupation du temps par des corps de femmes (pour dire plus de rôle de femme quoi) mais je n'ai vu qu'un épisode donc…
En tout cas merci, belle découverte Smile
avatar
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.02.16 15:05
@Erulelya: j'aime beaucoup Suricate aussi, et d'une manière générale Golden Moustache: leurs équipes sont très diversifiées et détourner les clichés pour mieux taper dessus est un de leurs péchés mignons préférés...

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.02.16 18:35
Ah mais il y a plusieurs épisodes ? Je croyais que c'était un seul film. Génial alors, si j'ai bien compris, ça veut dire qu'il y a une suite !? Je vais pouvoir mater ça cool !

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
erulelya
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.02.16 23:38
Non ça c'est un seul film d'1h15, mais ils font plein de courts-métrages à part ça.
avatar
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 28.02.16 0:50
Ils ont aussi commis une vidéo plus courte sur "La vie sexuelle des jeux vidéos" qui m'a fait rire et encore j'avais pas toutes les références.

Je ne la garantis pas 100% safe question féminisme (a priori de mémoire rien de choquant, j'ai plus tout en tête), mais rien de hardcore non plus question sexe: les acteurs sont habillés, ce n'est pas du porn du tout. Du Suricate pur jus, dans l'esprit des enfants qui jouent à "On dirait que...": la vie sexuelle des jeux vidéos vue par Suricate.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 03.03.16 0:51
Les dissociés c'est juste un film je croyais qu'il y avait plusieurs épisodes d'une série...j'ai bien aimé, j'en aurai voulu encore Smile
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9217
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 03.03.16 7:03
J'ai bien aimé, cependant, ça manque bcp bcp de femmes. Et c'est assez étrange qu'une femme aime piquer les corps d'hommes pour se masturber et que l'inverse ne se produise pas.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
erulelya
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 03.03.16 9:37
ça m'a frappée au troisième visionnage...En même temps je me demande comment serait reçue une telle inversion de la part d'un public lambda. A y réfléchir je crois que je n'aurais pas pu m'empêcher de faire un rapprochement avec une agression sexuelle. Les hommes possèdent déjà le corps des femmes en tout temps, à tous les niveaux, et là où ils sont impuissants ils cherchent à s'immiscer en force (gynécologie, maternité...). Je n'aurais pas aimé voir dans un tel film des hommes se pavaner dans le corps de femmes pour accomplir les fantasmes clichés de jeunes puceaux du genre se tripoter les seins, s'habiller de façon légère...Là pour le coup, je trouve que le traitement des âmes d'hommes dans des corps de femme est safe.

C'est sûr qu'on peut s'interroger sur le fait que personne ne voit comme une agression qu'une fille swape par surprise avec des mecs pour se masturber, que la première envie de Lily soit d'essayer de se branler alors que les hommes dans le corps de femmes n'évoquent pas ce souhait. Peut-être que la masturbation féminine est encore trop tabou même pour eux ?

On peut aussi se demander si Léa ne se masturbe pas déjà avec son propre corps, pourquoi elle préfère le faire sur des hommes plutôt que sur des femmes. Quelque part, ça me parle, et là c'est uniquement mon ressenti, j'ai l'impression que c'est plus facile et productif d'avoir une bite pour se branler qu'avoir une vulve. Sur ce point, le film m'a touchée.

Je trouve qu'ils ont eu une façon plutôt prudente (safe?) de traiter le sujet inverse, mais je regrette que ça soit hétéro et phallo centré
Spoiler:
quand Léa et Ben échangent leurs corps pour que Ben puisse savoir ce que ça fait de faire l'amour dans le corps d'une femme. D'ailleurs ça se conclue par un "Vous avez trop de la chance !" mutuel après l'orgasme.

A propos de masturbation féminine, ce n'est pas un film mais une vidéo par la chaine " le meufisme". J'aime beaucoup la saine colère du début mais à la fin je me tape littéralement des facepalms tellement je trouve absurde, déjà de devoir se justifier, mais en plus la façon dont elle le fait. (Pour info, la plupart des membres de la chaîne sont féministe, mais les vidéos ne se revendiquent pas comme telles).


_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9217
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 03.03.16 16:45
Ben, dans le film:
un type aime le fait d'avoir de la poitrine quand il est dans le corps d'une femme.
Je ne sais pas vous, mais perso, ma poitrine me laisse assez indifférente, par contre, mon clito...

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 731
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 08.03.16 0:05
avatar
RoRo

—
Messages : 176
Date d'inscription : 12/02/2015

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 25.04.16 16:54
Pour mon centième poste sur le forum, je voulais vous parler de ce film qui m'a l'air bien intéressant.

La saison des femmes. Film sur la condition des femmes en Inde.
Je mets deux articles en lien qui en parle dont une interview de la réalisatrice du film.
http://www.madmoizelle.com/saison-des-femmes-critique-544445

http://www.telerama.fr/cinema/leena-yadav-durant-le-tournage-les-hommes-avaient-peur-que-je-corrompe-leurs-femmes,141401.php

_________________
Je suis néophyte et je fais encore des erreurs de langage sexiste, merci de me les signaler.
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9217
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 25.04.16 17:25
Merci du partage, j'ai envie d'aller le voir.
(j'espère juste que cela ne tombe pas dans "oh, c'est affreux ailleurs, on est tellement gâtée en Europe)

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 26.04.16 0:02
Il me semble que la réalisatrice est Indienne, ce qui est déjà un bon début pour ne pas tomber dans ce genre de clichés.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.11.17 12:27
Stella (1955) de  Michael Cacoyannis
Stella est chanteuse de rebetiko dans un cabaret de Pláka, à Athènes, et tous les hommes tombent amoureux d'elle. Elle choisit ses amants et refuse le mariage.
Le film aborde les contradictions qui déchirent la Grèce au début des années 1950 : le désir de changement et de modernisation face à la peur de l'instabilité et de perte de l'identité nationale. Stella incarne ces contradictions : elle cherche, sans succès, à moderniser son numéro ; elle triomphe sur scène avec des chansons grecques ; elle refuse la domination patriarcale traditionnelle. Cacoyannis a demandé à Manos Hadjidakis une bande son qui exprime ces tiraillements entre culture traditionnelle (bouzouki de Vassílis Tsitsánis) et modernité (jazz). Cependant, comme dans la tragédie antique, Stella est condamnée par le destin mais aussi par une société patriarcale dans laquelle elle ne peut trouver sa place.

Ca a l'air bien, je vous en dirais plus quand je l'aurais vu.

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
erulelya
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.11.17 17:08
Dans la série My Little Pony, il y a une superbes représentation de la parentalité. Je met en spoiler au cas ou^^

Spoiler:
Shining Armor et la princesse Cadence une fois devenus parents sont représentés complètement décoiffés et épuisés (alors qu'ils sont dirigeants d'un royaume). Ils déposent leur bébé chez Twilight pour avoir "une journée à eux", après lui avoir fait une montagne de recommandations, et la passent d'abord à se réjouir de ne pas avoir à changer de couches, puis à se sentir tristes parce que leur bébé leur manque.


Je trouve que ça représente super bien ce qu'on peut ressentir quand on est jeunes parents^^

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
Contenu sponsorisé

Re: Vos films (vraiment) féministes

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum