Derniers sujets
La prostitution n'est pas un métier (suite)Hier à 23:35AstréeNanetteHier à 19:54AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalism11.12.18 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33Tortue

Partagez
Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.07.15 14:57
@shun a écrit:Wild, j'ai trouvé très beau, j'ai pas trouvé d'élément toxicophobe, effectivement la personnage principal s'est droguée en IV à un moment de sa vie, et on revoit certaines scènes de cette période à travers ses flash back, mais il n'y a pas de jugement par rapport à ça, ni même par rapport à sa prostitution.
Je me demandais s'il n'y avait vraiment pas de jugement, ou de cliché dans la représentation de la droguée...(parce qu'il peut y avoir un discours qui veut être non stigmatisant mais qui se manque, c'est surtout à ça que je pensais). Quand est-ce qu'elle se prostitue ? J'ai dû passer complètement à côté, me rappelle plus du tout !

J'ai pas vu les saveurs du palais Smile

Ya Norma Rae aussi, qui est un super film ! Ça parle de sexisme et de lutte des classes (Norma Rae est une mère célibataire ouvrière en usine), ça aborde aussi la ségrégation raciale et l'antisémitisme...c'est pas parfait politiquement mais chouette quand même  

Gambara
Banni·e
Messages : 170
Date d'inscription : 24/07/2015

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.07.15 15:22
Quelqu'un a vu "orphée" ? Jai envie de le regarder mais je sais pas si c'est trop androcentré ou quoi pour que ça vaille la peine scratch

Wild, m'avait l'air féministe quand j'ai vu la bande annonce oui, mais j'ai peur que ça me déprime trop Sad

_________________
Le travail du candidat manque de rigueur technique, méthodologique, et déontologique. Il pèche par pensée, par action, par omission et par distorsion. L’ensemble est à interpréter comme un refus de laisser place à la confrontation entre différentes analyses, ce qui donne à sa thèse un statut d’assertion et non de démonstration.
avatar
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 638
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.07.15 15:51
@Grussie
Je mets ma réponse en spoil pour ceux qui n'ont pas vu Wild
spoiler Wild:
En fait, quand elle fait un flash back au moment ou elle était serveuse dans un snack, à un moment elle fait un espèce de signe à 2 clients, qui la retrouvent ensuite derrière le snack à coté des poubelles, et bon bref même si on ne voit pas l'argent transiter d'une main à une autre, on voit qu'elle vient de finir avec le premier et qu'elle enchaine avec le deuxième... Peu après cette scène on la voit avec un homme qui lui tape en fix au niveau du pied ou de la cheville (je sais plus exactement), et ou elle est simplement stone, après on la voit sortir du squat et se faire agresser et voler par un homme. Pour moi y a pas de " jugement " dans ce qui a été filmé, ni dans sa toxicomanie, ni dans sa problématique sur sa grossesse, ce sont juste des " images " qui montrent ce qui s'est passé, sans pour autant orienter la pensée du spectateur vers une morale, ou un truc de ce genre, en tout cas c'est comme ça que moi je l'ai perçu, mais peut-être que je me trompe, ou que d'autres personnes ont une lecture différente de ce film. En tout cas, en tant qu'UD (pas d’héroïne en ce qui me concerne, donc peut être l'avis d'Araignée serait plus adéquat sur le sujet), j'ai pas été choquée par la manière dont le sujet a été traité.

@Oile : Sinon, j'ai pas vu Orphée.

Wild, il est dur, mais il est aussi incroyablement beau, et puis on assiste à la reconstruction d'une femme tout au long de son parcours, et ça ça fait du bien, ce qui est encourageant parce qu'on voit ce qu'elle a enduré, et à quel point il lui reste encore de la force, pour aller au bout des choses, affronter son passé, et surtout le dépasser pour enfin réussir à vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.07.15 18:16
Wild - spoilers:
Je me rappelle très bien de ces scènes, mais je ne les ai pas interprétées comme de la prostitution. Je crois que c'est une période de sa vie où elle utilise la sexualité de cette façon, d'une manière "autodestructrice" (je mets des guillemets parce que je n'aime pas trop ce mot qui est un peu fourre-tout pour des trucs très différents), au sens où clairement, les mecs ne font pas du tout attention à elle pendant le sexe quoi. Mais je crois pas qu'il y ait de transfert d'argent, je le vois plus comme sa manière de vivre son deuil. (J'ai l'impression de m'exprimer de manière super maladroite, j'espère que c'est clair.)
Je pense que si ç'avait été de la prostitution on nous aurait montré de l'argent passer, ou alors elle l'aurait dit à un moment (une phrase en "je me suis vendue/prostituée/etc"). Il y a beaucoup de monologues intérieurs et elle a un langage très direct, cru. Des phrases comme "what if I wanted to fuck everyone of these men ?", ou le connard de psy qui lui dit "you sleep with whoever asks", je pense qu'elles auraient été formulées différemment si on voulait nous faire penser qu'elle se prostituait, non ?

avatar
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 638
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.07.15 18:46
spoiler Wild:
Ah ben oui remarque, c'est aussi une interprétation qui se tient. Moi j'avais associé prostitution et autodestruction (mais ça doit être un truc projectif), dans le sens ou pour moi c'était une occasionnelle en mode autodestruction.
Mais ton interprétation me semble plus juste, je viens de demander à mon copain comment lui il avait vu les choses (vu qu'on l'a regardé ensemble), et il me dit comme toi.
takamine
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 111
Date d'inscription : 12/07/2015

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.07.15 23:09
...


Dernière édition par takamine le 30.08.15 0:51, édité 1 fois

_________________
..je suis un monde ignoré illuminé par d'éclatantes aurores ! ..
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9235
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 01.08.15 9:46
"La promesse d'une mère". (télé-)film de 1998.

Je trouve que ce film décrit de manière réaliste le cycle de violence dans un couple.

Bon, on nage en plein "hétéroland", mais sinon, le film me semble intéressant. Attention par contre : c'est un film dur à voir (violences).

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 03.08.15 20:01
La Leçon de piano est un film violent.
Spoiler sur le film (mutilation) et la fin:
Quand le mari surprend Ada, il la mutile en lui coupant une phalange de mémoire, et c'est un double punition, autant physique (mutilation) et psychologique car elle ne peut plus jouer de piano. C'est d'ailleurs la fille qui la dénonce au mari de mémoire. Mais j'ai vu ce film il y des années.

Bon elle finit par apprendre à parler je crois et son compagnon Baines lui fabrique une prothèse afin qu'elle puisse jouer à nouveau.
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9235
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 09.08.15 12:35
"Lulu femme nue". Film de 2014, actuellement sur .
Je trouve qu'il pose pas mal de questions.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 25.08.15 11:54
Oui, je l'ai vu et je recommande aussi !

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9235
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 25.08.15 19:20
Mustang
Synopsis et détails

C'est le début de l'été.
Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.
La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger.
Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées
Lale est mon héroïne. I love you

edit : je sens que je vais aller voir "la belle saison".
J'espère aller voir le film avec S. I love you

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 25.08.15 19:38
Mustang, je voulais le voir, mais je l'ai raté.

Ce soir je vais voir Aférim, pas féministe à ma connaissance, mais au sujet du racisme anti-Roms en Roumanie...


EDIT : ah oui, j'oubliais, un petit message pour @pierregr : dans La Belle saison, elles ont des poils aux aisselles, et sur le pubis (pas sur les jambes, faut pas rêver non plus).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 30.08.15 1:00
je sors de la belle saison et il y a quand même beaucoup de choses qui m'ont fait tiquer...

Déjà c'était du gros white feminism. Le groupe de féministes est constitué de femmes blanches seulement, et l'hymne des femmes (qu'elles chantent) me paraît de plus en plus problématique : "nous sommes le continent noir", "levons-nous, femmes esclaves"...Et du coup, les vraies femmes esclaves, on les appelle comment dans tout cela ? je trouve que ça écrase pas mal l'afroféminisme (ainsi que la lutte antiraciste).

À propos d'invisibilisation j'ai trouvé que les bi.e.s et les asexuel.le.s (entre autres) n'étaient pas évoqué.e.s du tout. Il y a plusieurs phrases qui sous-entendent qu'on peut être soit hétéro soit lesbienne...

Après j'ai trouvé la relation représentée violente. Ça commence par une agression sexuelle. Puis chantages affectifs, pression et culpabilisation, coming-out forcé...au bout d'un moment ce n'est pas "avoir du mal à comprendre", mais se comporter de manière indécente.

J'ai pas trop aimé l'opposition ville/campagne qui cache une opposition de classe avec les universitaires éclairés de la ville versus les paysans ploucs réacs. Et d'ailleurs c'est la femme prof de la ville qui fait un peu l'éducation de l'autre...bof quoi :/

Sinon j'ai facepalmé également lors d'un dialogue où elles décrivent les mauvais traitements en hôpital psychiatrique (moi : youpi, trop cool !) pour dire "mais c'est horrible d'y enfermer un homo". Comprendre : dénonciation de l'homophobie considérée comme une maladie mentale, mais que les fous/folles soient traité.e.s de manière aussi violente ne semble pas particulièrement dénoncé.

Et puis même les scènes féministes, je les ai trouvées un peu étranges. J'ai trouvé la représentation assez "naïve", avec le groupe de femmes tout excité, limite misogyne comme représentation (cris aigus, elles parlent les unes sur les autres...).

J'ai bien aimé les poils aux aisselles mais j'ai trouvé que la caméra s'y arrêtait un peu trop ("regardez !!"), et le pubis est soigneusement tondu (elles ont des poils sur le pubis mais assez peu, enfin ça se voit que c'est soigneusement travaillé).

Bref, assez déçue pour ma part. Sorry ^^
avatar
Tilleul

—
Messages : 672
Date d'inscription : 23/04/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 04.09.15 19:59
Je vous avez parlé de Steven universe, un super dessin animé. Mais je n'avais aucune idée de comment en parler tellement il y a de choses à dire. Et bien, j'ai trouvé un super blog qui résume très bien tout l’intérêt de la série d'un point de vue féministe (avec quelque spoiler mais rien de trop grave, surtout si ça vous donne envie de le voir)

http://www.mirionmalle.com/2015/08/steven-universe-avec-sophie-bedard.html

C'est chiant qu'il soit pratiquement introuvable en français, à croire qu'on chercherait à ne pas le mettre en avant (ben tient grrrrrr)

_________________
« L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites. »
Albert Camus
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9235
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 09.09.15 16:37
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je suis étonnée du post de Grussie. Il me semble que le fait que le groupe de féministes soit essentiellement composé de personnes blanches et logique et cohérent par rapport à l'époque et au lieu, non?
Idem pour le chant, il est "d'époque".
Il y a plein de choses où je n'ai pas du tout le même ressenti, par exemple
Grussie a écrit:c'est la femme prof de la ville qui fait un peu l'éducation de l'autre.
J'ai, au contraire, trouvé que les apprentissages étaient réciproques.

Pareil pour la référence à l'hôpital psychiatrique, pour moi, il n'est nulle part sous-entendu que les traitements soient OK pour quelqu'un qui est malade

Grussie a écrit:Sinon j'ai facepalmé également lors d'un dialogue où elles décrivent les mauvais traitements en hôpital psychiatrique (moi : youpi, trop cool !) pour dire "mais c'est horrible d'y enfermer un homo". Comprendre : dénonciation de l'homophobie considérée comme une maladie mentale, mais que les fous/folles soient traité.e.s de manière aussi violente ne semble pas particulièrement dénoncé.
Ca ne me semble juste pas possible de faire un film qui soit parfait à tout point de vue. Il me semble juste logique que tous les soucis ne soient pas dénoncés : un film n'y suffirait pas.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 10.09.15 21:08
@Nurja a écrit:Je suis étonnée du post de Grussie. Il me semble que le fait que le groupe de féministes soit essentiellement composé de personnes blanches et logique et cohérent par rapport à l'époque et au lieu, non?
Idem pour le chant, il est "d'époque".
Je ne suis pas sûre qu'il y avait réellement aussi peu de noir.e.s dans les groupes féministes parisiens des années 70, mais admettons. Mon problème, c'est surtout le choix de ne représenter que des milieux blancs, justement ! Il y a peu de films sur les mouvements féministes, il y en a encore moins sur les mouvements des féministes racisées et/ou ouvrières (par exemple). Par exemple le film "Suffragettes" qui va sortir; je suis en train de lire un livre qui pointe le racisme de ces féministes, c'est hyper choquant; et c'est raciste/classiste d'ériger ces femmes en héroïnes plutôt que les femmes qui se battaient à côté à la fois contre le patriarcat et la domination blanche et/ou l'oppression de classes. Et puis c'est super invisibilisant, après on croit que le féminisme a vraiment été le fait de femmes blanches et bourgeoises, alors on cherche des explications qu'on croit antiracistes ou anticlassistes ("c'est logique, elles avaient plus de moyens pour faire ça..."); en fait, ça fait presque deux siècles qu'il y a plein d'autres mouvements qui sont écrasés par le féminisme blanc puis beaucoup plus rarement mentionnés !


Pareil pour la référence à l'hôpital psychiatrique, pour moi, il n'est nulle part sous-entendu que les traitements soient OK pour quelqu'un qui est malade
Grussie a écrit:Sinon j'ai facepalmé également lors d'un dialogue où elles décrivent les mauvais traitements en hôpital psychiatrique (moi : youpi, trop cool !) pour dire "mais c'est horrible d'y enfermer un homo". Comprendre : dénonciation de l'homophobie considérée comme une maladie mentale, mais que les fous/folles soient traité.e.s de manière aussi violente ne semble pas particulièrement dénoncé.
Ca ne me semble juste pas possible de faire un film qui soit parfait à tout point de vue. Il me semble juste logique que tous les soucis ne soient pas dénoncés : un film n'y suffirait pas.
J'attendais pas particulièrement de l'antipsychophobie de ce film, hein. C'est juste le moment "wha comment c'est trop choquant, [description de traitements d'hôpitaux psychiatriques], on ne devrait pas pouvoir infliger ça à des homosexuels !" qui m'a fait un peu grimacer, parce qu'on ne devrait pas infliger ça à personne, quoi. C'est très bref dans le film mais ça m'a marquée.
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 27.09.15 11:22
Y'a pas longtemps j'ai (re)vu naissance des pieuvres, que j'ai trouvé vachement intéressant d'un point de vue féministe, en plus d'être super bien écrit, joué et filmé.

Bon, déjà les trois personnages principaux sont des filles (ados), et c'est toujours à travers leurs yeux qu'on voit l'histoire, les garçons sont donc des « autres » et les adultes presque totalement absents, rien que ça ça fait du bien.

(J'ai lu plusieurs critiques et y'en a qui disent « ah est-ce que ça va pas être encore un n-ième film vu et revu sur l'adolescence ? et bah pas du tout, on a un point de vue nouveau, le point de vue des filles » et il avait pas du tout l'air de percuter à quel point c'est grave d'un point de vue politique que ça aussi soit nouveau, de prendre un point de vue de filles.)

Le film est assez « descriptif » dans le sens où il montre des situations et fait passer des émotions, mais sans vraiment nous proposer d'interprétations, donc je sais pas si on peut dire qu'il dénonce, mais je trouve qu'il montre vachement bien pas mal de trucs : les différents rôles sociaux (la « salope » qui « l'a déjà fait » et qui « aime ça », la « garçon manqué », la « grosse »), le harcèlement, l'injonction a la sexualité hétéro (à un moment y'a un dialogue très triste « tu sais t'es pas obligée si t'as pas envie - bah si Marie, on a pas le choix, faut y passer »), une sexualité visiblement pas du tout épanouissante ni même plaisante pour les femmes...

Par contre là aussi les critiques que j'ai lues semblent passer complètement de ces éléments, et ne garder qu'une vision complètement dépolitisée de « c'est un film sur les ados et le début de la sexualité ».

J'ai l'impression que le film avait pas encore été cité sur ce fil, alors voilà.
avatar
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1816
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 07.01.16 12:44
@philibert : j'ai bien aimé Millenium, et j'ai trouvé (les films en tous cas car je n'ai pas lu les livres) ce film vraiment féministe: une héroïne qui a été et reste confrontée à des violences sexistes (dont la réalité n'est pas édulcorée), qui n'attend rien de personne pour mener à bien sa mission (et sûrement pas d'un mec), que sa sexualité n'inféode pas à son partenaire, qui a une forte personnalité et maîtrise brillamment et toute seule des domaines techniques comme la moto, l'informatique... domaines dont les femmes sont "traditionnellement" exclues et dans lesquels nous avons si peu de modèles pour pouvoir nous projeter.

Sinon, nous avons vu "Jacky au royaume des filles" de Riad Sattouf avec mon chéri... J'avoue avoir observé ses réactions avec un certain plaisir !

Bon, ça reste une comédie légère qui est loin d'inverser tous les schémas (ce qui a donné lieu a une chouette discussion avec mon chéri: analyse d'à quel point l'inversion est poussée, qu'est-ce qui ne correspond pas à la réalité des schémas intégrés ect), mais ça va dans la bonne direction et puis au passage ça critique l'autoritarisme et son absurdité sous plusieurs de ses formes, toujours une bonne chose.

Anémone est bluffante, méconnaissable, et puis j'aime beaucoup Charlotte Gainsbourg dans ce rôle (et pas que, j'avoue ! :dents )

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 07.01.16 15:38
Au sujet de Riad Sattouf, vous avez vu qu'il a refusé d'être représenté au festival d'Angoulême parce qu'il y a zéro femme et qu'il souhaite donc être remplacé par une femme ?

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1816
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 07.01.16 16:26
Oui, j'ai vu ! C'est triste qu'il faille encore en passer par un homme pour que ce problème soit entendu, cela dit ça fait plaisir de voir un homme artiste reconnu prendre clairement position en faveur des femmes.

Riad Sattouf a également une réflexion intéressante sur nombre d'autres sujets comme l'homophobie, et j'aimerais beaucoup lire ses bd "L'Arabe du futur", il remet en question nombre de clichés sur les arabes et c'est classe, ça aussi. Un peu de chauvinisme: il vient de la même ville que moi, Rennes ! Razz

Il s'est fait connaître par la bd "Pascal Brutal" où il tape joyeusement sur les clichés sexistes (notamment celui du gros macho ultra égocentrique qui se la pète), je vous recommande chaudement sa lecture !

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9235
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 07.01.16 19:51
"Les suffragettes" vu au cinéma. J'ai trouvé cela assez violent. Je reste choquée de comment les choses se sont passées (pas le film en lui-même, la réalité historique qu'il retrace).
C'était interpellant de constater que l'homme présent dans le groupe trouvait le film "pas du tout violent" alors que l'autre femme et moi nous l'avons trouvé violent. Sans doute parce que cela n'a pas évoqué la même réalité.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 07.01.16 20:09
Oui, Pascal Brutal, c'est génial. Sinon de lui j'ai Retour au collège qui est très drôle (faudrait que je le relise, ça fait longtemps).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 08.01.16 14:02
La lecon de piano est l'illustration meme de la culture du viol, il a remporte 3 Oscar et la palme d'or, je pense que le jury est constitue d'homme.

http://www.lecinemaestpolitique.fr/la-lecon-de-piano-comment-tomber-amoureuse-de-son-agresseur-sexuel/
avatar
La Chatte
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 821
Date d'inscription : 15/01/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 14.01.16 11:36
Réputation du message : 100% (1 vote)
Vu hier soir La Lapidation de Soraya M. de Cyrus Nowrasteh , tiré du livre La femme lapidée de l'écrivain franco-iranien Freidoune Sahebjam, consignant une histoire vraie : les dernières heures de la vie de Soraya Manutchehri, iranienne lapidée dans les années 80 suite à un complot fomenté par 4 hommes de son village contre elle, afin que son mari puisse de débarrasser d'elle pour épouser une femme plus jeune (euphémisme : il voulait épouser une gamine).
C'est terriblement choquant : la violence du mari, la prise de décision collective, et surtout la scène finale, lente, où Soraya est tuée, pierre après pierre, que ses proches et tout le village lancent sur son visage, y compris ses propres fils. C'est un film qui met en scène la violence masculine, leur légitimité à écraser les femmes, leur lâcheté, leur folie, leur solidarité en tant que classe, et l'impuissance des femmes dans ce monde d'hommes.
Ce qui est frappant aussi, ce sont les commentaires de ce film un peu partout sur le net : les gens y voient la manifestation d'une barbarie immonde bien éloignée de notre quotidien et de nos démocraties, moi j'y vois une des manifestations les plus outrancières de la violence et du mépris universel envers les femmes. Entre la pierre et la violence "ordinaire" qu'on subit ici, il n'y a qu'une différence de degré, car les hommes ici aussi sont solidaires, et ceux qui ne dominent pas sont pour la plupart lâches et muets. Et je crois qu'on sait toute qu'il suffit de peu pour que la violence masculine se déchaîne et que nos droits les plus élémentaires soient bafoués.
Je suis encore sous l'emprise de ce film avec la boule au ventre. Il est disponible en entier sur youtube si certain(e)s veulent le voir.

_________________
L'amour, ce n'est pas violenter l'autre, c'est le protéger contre toutes formes de violences ou se tenir à ses côtés lorsqu'elles adviennent.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 23.01.16 20:19
Réputation du message : 100% (2 votes)
@Araignée a écrit:Mustang, je voulais le voir, mais je l'ai raté.

Du coup, avec le festival Telerama, je suis allée le voir hier soir, et je regrette pas !

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Contenu sponsorisé

Re: Vos films (vraiment) féministes

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum