Derniers sujets
La prostitution n'est pas un métier (suite)Hier à 23:35AstréeNanetteHier à 19:54AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalism11.12.18 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33Tortue

Partagez
Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 24.07.14 22:35
Omg Araignée, j'aurais dû voir ce film au collège et ce jour-là j'ai loupé le car scolaire et la séance avec ma classe. J'ai cherché ce film pendant très longtemps ayant perdu la plaquette qu'on m'avait donné en classe et n'ayant pas le titre en tête.

J'ignore si je vais aimer ce film mais merci !
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 24.07.14 23:42
@Chaleur a écrit:Il y a le dernier film de Luc Besson que j'attend avec impatience mettant en scène Scarlett avec des super pouvoirs !

J'ai vu des extraits dans "sept à huit" (interview de Besson), c'était impressionnant afro
avatar
Poussin Machin
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1365
Date d'inscription : 05/08/2011
http://poussinmachin.blogspot.com

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 28.07.14 16:45
J'ai trouvé ça : http://flavorwire.com/467279/50-essential-feminist-films/view-all
Il s'agit d'une liste de 50 films féministes. Il va falloir que je l'étudie plus en détail car je ne l'ai que survolée, mais certains films ont l'air vachement sympas Smile
avatar
Ofelia H

—
Messages : 233
Date d'inscription : 03/03/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 28.07.14 17:17
Moi aussi j'ai vu Excalibur et l'épée magique. C'était un de mes dessins animées préférés et je voulais être cette fille. Avec mon frère on le regardait souvent. Il faudrait plus de dessin animée comme ça.
Sinon j'ai vu Frozen et il est trop bien, mais je suis d'accord avec les critques quant aux normes de beauté. Et je ne sais pas si ça a été dit mais je ne me rappelle pas avoir vu une personne noire.

_________________
Pythagore a écrit:Il y a un principe bon qui a crée l'ordre, la lumière et l'homme, et un principe mauvais qui a crée le chaos, les ténèbres et la femme.

Shakespeare a écrit:Rien n'est bon ni mauvais en soi, tout dépend de ce que l'on en pense.
On ne lave pas du sang avec du sang mais avec de l'eau.
Peste que soit de l'opinion publique ! Un homme vous l'endosse à l'endroit aussi bien qu'à l'envers.
Nothing will come of nothing, speak again.

Une fille n'a qu'une envie, c'est de se marier et quand elle est mariée, elle a envie de tout.
Une femme repousse parfois ce qui la charme le plus/ À certaines offres, par modestie, disent un non qu'elles voudraient qu'on prit pour un oui.
Fragilité, ton nom est femme !

Rimbaud a écrit:Quand sera brisé l'infini servage de la femme, quand elle vivra pour elle et par elle, elle sera poète, elle aussi !
avatar
LuxLisbon

—
Messages : 304
Date d'inscription : 19/05/2013

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 28.07.14 17:25
@Poussin Machin a écrit:J'ai trouvé ça : http://flavorwire.com/467279/50-essential-feminist-films/view-all
Il s'agit d'une liste de 50 films féministes. Il va falloir que je l'étudie plus en détail car je ne l'ai que survolée, mais certains films ont l'air vachement sympas Smile

Je l'avais cité page précédente (mais personne n'avait réagi, c'est pas mal de remettre le lien du coup).
avatar
Poussin Machin
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1365
Date d'inscription : 05/08/2011
http://poussinmachin.blogspot.com

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 28.07.14 20:49
@LuxLisbon a écrit:
@Poussin Machin a écrit:J'ai trouvé ça : http://flavorwire.com/467279/50-essential-feminist-films/view-all
Il s'agit d'une liste de 50 films féministes. Il va falloir que je l'étudie plus en détail car je ne l'ai que survolée, mais certains films ont l'air vachement sympas Smile

Je l'avais cité page précédente (mais personne n'avait réagi, c'est pas mal de remettre le lien du coup).
Ah oui, pardon :s

A part Alien et Princesse Mononoke, je n'en connais aucun : il y a du travail sur la planche !!
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 05.08.14 16:18
Alors je ne sais pas si vous connaissez (si il a déjà été cité désolée mais j'avais pas envie de me fader les 10 pages précédentes)

Venus in Fur : Seul  dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des  comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates.  Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se  prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable  tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée.

Vanda incarne  tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait  devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la  laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se  métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des  costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par  ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par cœur. Alors que  l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction  de Thomas se mue en obsession…

Adaptation du roman de Leopold von Sacher-Masoch, d'après la pièce de David Ives, Venus in Fur

Le film ressemble plus à une pièce de théâtre, et il y a beaucoup de critiques à l'intérieur même du film concernant le sexisme. C'est vraiment pas mal du tout.

Pas de décor, pas d'action à proprement parler, juste 2 acteurs, une seule scène, c'est une belle performance qui sonne très juste.

C'est noté 4* par le canard enchainé, marianne et le monde, et 1* par le figaro, TF1 et première rien que pou ça ça vaut le coup de le voir  Laughing 
avatar
mhysterie
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 05.08.14 19:31
Venus in furs (1994) de Maartje Seyferth et Victor Niewenhuijs ou La Vénus à la fourrure (2013) de Roman Polanski ? Est-ce que quelqu'un a vu les deux ?
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 05.08.14 19:37
Polanski, je n'ai vu que celui là. Il est vraiment très très chouette, et franchement, complètement féministe. Je l'ai trouvé très bien fait dans sa démarche, très bien bâti, je n'ai rien à redire.

Et les acteurs sont justes exceptionnels, moi je me le garde dans la liste des films que je souhaite conserver sur du long terme.

Je pense que ça serait pas mal de le faire voir à des hommes, dans le sens où il explique très bien les choses (sans faire leçons ou démonstration), le perso féminin est très classe (même si il est en même temps très vulgaire à certains moments), et le perso masculin est pas mal non plus. Franchement, j'ai hâte de lire vos avis sur ce film.
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 06.08.14 9:32
J'ai pas vu le film de Polansky venus in fur, mais j'ai lu le livre et c'est pas du tout un livre féministe c'est même misogyne à mon avis. La venus ne l'est que par et pour le désir/plaisir d'un homme. Elle ne domine que parcequ'un homme l'y autorise et elle ne domine pas pour son plaisir à elle, mais pour son plaisir à lui. Elle n'est qu'un instrument dont se sert un homme. Elle dit à la fin qu'elle n'aurais jamais eu l'idée d'être dominatrice sans qu'un homme ne la guide vers cette voie (les femmes n'ont pas d'imagination, ni de désire propre). Pour Masoch, les hommes connaissent mieux les femmes que les femmes elles-mêmes et les femmes mêmes dominatrices, ne sont rien sans un homme pour les diriger secrètement et leur dire qui elles sont (des esclaves qui se croient les maitresses, des êtres faciles à manipuler). En gros la thèse du livre c'est "les femmes sont trop connes, mais nous les hommes on les aiment pour ca car c'est facile d'en faire ce qu'on veux". En bref Masoch met "lafâme" sur un pied d'estal (sexisme bienveillant) mais la chut du roman ne manque pas de remettre "lafâme" à sa place de subalterne.

A la sortie de son film Polansky a dit dans la presse
Je pense que cette tendance à vouloir mettre les hommes et les femmes à égalité est purement idiote. Je pense que c'est le résultat des progrès de la médecine. La pilule a beaucoup changé les femmes de notre temps, en les masculinisant", a-t-il affirmé pendant une conférence de presse.

du coup j'ai vraiment du mal à imaginer que ce film puissent être féministe vu que son réal (Polansky le violeur de petites filles) et son auteur (Sacher Masoch) sont deux gros misogynes assumés.

Après je sais qu'on peu tordre un film pour lui faire dire ce qui nous arrange ou l'interprété à sa manière mais ca serait sympas Shun que tu explique en quoi ce film est féministe.
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 06.08.14 12:08
Et bien c'est difficile de le dire sans spoiler ...

spoiler venus in fur:
Mais justement, c'est exactement la critique que tu viens de faire. C'est exactement ce que le personnage féminin incarne, en sortant de son rôle initial (c'est à dire celui de la vénus à la fourrure), pour remettre l'homme (qui est interprété par le " réalisateur " qui en fait la pièce de théâtre et recherche une actrice pour jouer la vénus) à sa juste place : celle d'un homme qui souhaite réaliser ses fantasmes à travers une femme dont il n'a pas demandé réellement le consentement.
La femme actrice, sort de son rôle de vénus, pour incarner celui de l'homme aux fantasmes " étranges " et faire comprendre au réalisateur (qui lui donne la réplique) qu'il est un macho qui veut réaliser ses propres fantasmes à travers son actrice.

Elle le place devant ses propres contradictions, devant son désir de pouvoir et de toute puissance sur les femmes, avant de le laisser avec toute sa laideur, seul, sur la scène. Elle n'ayant jamais utilisé de violence, ou quoi que ce soit de dominateur envers lui.

Par ailleurs, tout au long de la pièce, lorsque les passages sont décrits, et que le réalisateur essaie d'expliquer le contexte des scènes qui doivent être jouées, elle ne cesse de lui dire qu'il s'agit de sexisme, de misogynie, de haine des femmes, etc ... Elle le met en garde tout au long du film, mais il est incapable de reconnaitre pour vrai ce qu'elle lui dit, ce qui amène la conclusion finale, qu'elle ne veut plus jouer le rôle de la vénus, et qu'elle pense que c'est à l'homme de le jouer, puisqu'il s'agit de ses fantasmes (à la foi sexuel, et de réalisateur), et que personne n'est mieux placé pour savoir ce qu'il désire. Pris à son propre piège, l'homme incarne alors une vénus totalement réifiée, totalement grotesque, qui montre l'image que lui se représente mentalement de la femme.

Moi aussi j'ai été très étonnée que ça vienne de Polansky. Vraiment. Mais, non, pourtant, même avec un œil averti et critique, je vois réellement une critique féministe, de cette " œuvre " de Masoch.

Faut bien comprendre que ce n'est pas une reprise moderne de Masoch hun, c'est une critique de ce roman. A travers un pro-Masoch, le réalisateur qui veut monter sa pièce, et une actrice qui elle pourrait être qualifiée de féministe.

Mais après peut être que j'ai rien compris, et que j'étais à la masse. Je serais quand même curieuse de voir vos avis.

Après ce que peut dire Polansky, je m'en contrefous totalement. C'est un gros con, et un pédophile.

Il faut vraiment voir le film, c'est compliqué à expliquer à l'écrit.
avatar
LenaLou
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1096
Date d'inscription : 19/11/2013

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 06.08.14 19:55
J'ai vu Gravity,j'ai adoré,et j'ai vraiment trouvé l'analyse du site "le cinéma est politique" injuste...
Ryan est forte,intelligente...

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
LenaLou
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1096
Date d'inscription : 19/11/2013

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 06.08.14 21:06
C'est une claque visuelle,mais aussi super émouvant,ça m'a bouleversée de bout en bout.

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
LuxLisbon

—
Messages : 304
Date d'inscription : 19/05/2013

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 07.08.14 13:51
@shun a écrit:[Mais après peut être que j'ai rien compris, et que j'étais à la masse. Je serais quand même curieuse de voir vos avis.

Non non : je pense que tu as tout-à-fait raison, et c'est bien comme cela aussi que j'ai compris ce film.
J'ai rarement vu des personnages féminins aussi forts au cinéma, et là on est clairement face à une femme qui joue des préjugés de l'homme qu'elle a en face d'elle pour démontrer sa misogynie et sa bêtise. C'est vraiment très bien fait, psychologiquement très fin.
Le personnage d'Emmanuelle Seigner expose bien d'ailleurs la misogynie du texte de Sader Masoch et n'y va pas de main morte (dès le départ, il y a cette citation : "et le tout puissant le frappa, et le livra aux mains d'une femme", que Vanda interroge parce que le sous-entendu sexiste est évident).
Le film est une sorte d'ode à la puissance féminine, c'est évident avec les dernières scènes (que je ne dévoilerais pas pour ceux qui ne l'ont pas vu), une puissance aussi bien physique (Emmanuelle Seigner n'a jamais été aussi belle ni aussi bien filmée) que mentale (c'est elle qui mène la danse de A à Z).
Un vrai film féministe qui rappelle la nécessité de faire la distinction entre l'homme (qui effectivement tient des propos absurdes sur les femmes — mais je pense d'ailleurs que c'est de la provocation... — et qui a violé) et l'artiste (qui a quand même réalisé, il y a quelques années, une adaptation parfaite du roman de Thomas Hardy, Tess, qui est pour le coup également véritablement féministe et que Polanski a tout-à-fait respecté).

En revanche les filles, je ne vous suis pas pour Gravity. Je ne trouve pas spécialement que le film soit misogyne mais je ne trouve pas le personnage féministe pour deux sous, et toute la symbolique bien lourde autour de la renaissance, de la maternité m'a franchement déplu.
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 07.08.14 13:59
Ah ben tu me rassures Luxisbon, j'avais été prise d'un doute, et je me demandais si j'avais bien compris le film !

Gravity, je l'ai pas vu.
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9235
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 14.08.14 20:57
Je n'ai pas suivi ce fil jusqu'ici, donc j'espère ne pas dire quelque chose dit précédemment.

Oh my god ! Visible ici me semble intéressant d'un point de vue féministe (même s'il y a des choses à redire).

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
LuxLisbon

—
Messages : 304
Date d'inscription : 19/05/2013

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 15.08.14 12:38
Ce que j'ai trouvé problématique, c'est la conclusion au tribunal, où le personnage de Maggie Gyllenhall nous dit en quelque sorte : "mais toutes les femmes sont des hystériques qui ont des sautes d'humeur". Alors certes, le film montre bien que l'hystérie n'existe pas, mais on reste quand même sur une image de la femme un peu fantasque, un peu fofolle, qu'on ne peut quand même pas trop prendre au sérieux. Et ça, ça m'a gâché le plaisir.
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 15.08.14 16:44
Je viens de regarder le film, mercu Nurja pour ce partage Smile 

J'avoue que ce film m'a fait mal, de voir ces femmes sans aucun droits ... Sad 
Mais je l'ai aimé quand même. 


Et je regrette que le film n'ai pas exploré en profondeur toute l'ampleur du diagnostic de l'hystérie, les mutilations sont à peine abordées sous l'angle d'une gentille opération et on est en Angleterre, le seul pays où l'hystérie était soignée à coup d'orgasmes, c'est sympa comme approche. Ailleurs c'était plutôt des ablation du clitoris entier à vif, brûlure de la vulve au fer rouge, internement, corsets...

D'accord avec ça.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 15.08.14 23:39
"L'hystérie n'existe pas" : ben heu, en fait, si. Les patientes de Freud, qui s'évanouissaient, convulsaient, se paralysaient, perdaient la vue, la mémoire, la parole... elles existaient, et elles étaient vraiment malades, malades de la névrose hystérique. Elles ne simulaient pas (contrairement à ce qu'on a longtemps dit : "pas de lésions organiques, donc elles simulent").

Ce qui n'existe pas, c'est l'origine de l'hystérie qu'on a longtemps placée dans l'utérus (ça remonte à l'Antiquité), ce qui n'existe pas, c'est le caractère strictement féminin de cette névrose (même si plus de femmes sont atteintes que d'hommes). Mais nier l'existence d'une maladie dont on a si longtemps nié l'existence en tant que véritable maladie, je trouve ça dangereux.

D'ailleurs même la psychiatrie officielle, malgré tout ses défauts, reconnaît cette névrose, même si elle ne reconnaît plus le fait que c'est une névrose et même si elle l'a coupée en deux : d'un côté, personnalité histrionnique, de l'autre, troubles de conversion. Sauf que le tableau clinique qui associe personnalité histrionnique et troubles de conversion, ben ça s'appelle hystérie, en fait.



Pour ma part, quand j'avais plus internet, on m'a filé des films pour pas que je m'ennuie. Et y en a un que je ne connaissais pas du tout, et qui m'a très agréablement surprise niveau féminisme. Ca s'appelle "Arrêtez-moi", de Jean-Paul Lilienfield. C'est un huis-clos entre une ex femme battue qui vient se dénoncer pour le meurtre de son mari 10 ans plus tôt, et la femme policière qui la reçoit. Non seulement ça passe le test de Bechdel, ça traite de violence conjugale, mais la plus grosse surprise, c'est le passage où il est question de viol conjugal : c'est clairement défini (la femme anciennement victime nie avoir été violée parce que ça ne collait pas aux mythes sur le viol, la femme flic lui explique que si, c'étaient bien des viols). Y a aussi les scènes de violences qui sont vues de façon subjective, ce qui nous met dans la peau de la victime et non de voyeurs...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
LuxLisbon

—
Messages : 304
Date d'inscription : 19/05/2013

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 17.08.14 17:19
@Araignée a écrit:"L'hystérie n'existe pas" : ben heu, en fait, si. Les patientes de Freud, qui s'évanouissaient, convulsaient, se paralysaient, perdaient la vue, la mémoire, la parole... elles existaient, et elles étaient vraiment malades, malades de la névrose hystérique. Elles ne simulaient pas (contrairement à ce qu'on a longtemps dit : "pas de lésions organiques, donc elles simulent").

Ce qui n'existe pas, c'est l'origine de l'hystérie qu'on a longtemps placée dans l'utérus (ça remonte à l'Antiquité), ce qui n'existe pas, c'est le caractère strictement féminin de cette névrose (même si plus de femmes sont atteintes que d'hommes). Mais nier l'existence d'une maladie dont on a si longtemps nié l'existence en tant que véritable maladie, je trouve ça dangereux.

D'ailleurs même la psychiatrie officielle, malgré tout ses défauts, reconnaît cette névrose, même si elle ne reconnaît plus le fait que c'est une névrose et même si elle l'a coupée en deux : d'un côté, personnalité histrionnique, de l'autre, troubles de conversion. Sauf que le tableau clinique qui associe personnalité histrionnique et troubles de conversion, ben ça s'appelle hystérie, en fait.

Disons que ce qui n'existe pas, c'est la pathologie féminine qui viendrait de l'utérus. C'est ce que je voulais dire et c'est ce que montre le film. Il n'est pas question de poser la question de l'hystérie en tant que névrose réelle et qui pourrait exister chez les deux sexes dans le film.
Mais c'est bien de le préciser, en tout cas ; je ne savais pas que l'hystérie existait réellement. N'aurait-il pas été pertinent de changer le nom de cette névrose pour bien la dissocier du fantasme commun qui voudrait qu'une femme qui s'énerve est une "hystérique" ? Aujourd'hui encore on entend ça trop souvent.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 17.08.14 18:03
Les maladies psychiques sont souvent détournées de leur sens premier pour passer dans le langage courant, souvent de manière péjorative, et toujours de façon erronée. Ainsi : "schizophrène" (pour quelqu'un qui se sent dédoublé-e), "autiste" (pour quelqu'un qui n'arrive pas à communiquer), "mongolien" (pour désigner un-e imbécile)... et aussi "hystérique", donc.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 18.08.14 10:28
Oui mais hystérique vient d'utérus, les autres détournements ne sont pas liés à la sexualité ou l'anatomie des femmes. Ce mot devrait disparaître complètement AMHA.
Sebmouth
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 16
Date d'inscription : 30/09/2014

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 01.10.14 1:30
Dans le rayon "Geek" ces films, bien que d'un genre grand publique et pas ouvertement militant. Ils ne le sont pas moins en second plan. Je sais pas ce que vous en pensez mais je trouve qu'ils déconstruisent plutôt pas mal moi et parfait pour préparer la nouvelle génération :

Science fiction > Starship trooper (aspects féministe contestable) Evil or Very Mad
Société totalement mixte... même les douches

Super Héros > Kick-Ass Exclamation
le 1 seulement, le 2 part en quenouille complète en ce qui nous concerne. Inspiré d'un comix qui est beaucoup plus "engagé" que les film

Animation Pixar > Rebelle (aspects féministe très contestable) Twisted Evil
ce long métrage, déguisé en film de princesse se joue de tous les clichés du genre

Med-fan > Trône de Fer ((aspects féministe à débattre) Question
On dira c'qu'on voudra sur cette série. Mais tous les travers de la société machiste y apparaissent au grand jour et les rôles féminins valorisant sont légions et variés


Dernière édition par Sebmouth le 01.10.14 23:51, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 01.10.14 2:49
Je sais que suis en pause forum et que Sebmouth : tu viens juste d'arriver. Cependant je te demande de ne pas employer d'expressions se basant sur des jeux de mots sur le pénis (les organes sexuels en général, femelle et mâle), je me doute bien que c'est de l'humour (?) et pas fait pour mettre mal à l'aise, mais il y a des des personnes que ça peut retourner en une seconde, genre moi et mes diverses phobies sexuelles.

C'est peut-être très exigeant de ma part mais ce forum est le seul lieu virtuel où je me sens "safe" en ce qui concerne l'intervention des gentes et je tiens à ce qu'il le reste.
avatar
Carol
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 686
Date d'inscription : 31/07/2013

Re: Vos films (vraiment) féministes

le 01.10.14 2:53
Starship Troopers féministe Shocked

On y trouve deux personnages féminin importants mais :

-Carmen a beau être douée en math (domaine traditionnellement masculin), elle n'est là qu'en temps trophée que se dispute Johnny et Zander. A la fin du film, elle ne doit sa survie qu'au sacrifice de Zander et Watkins et à l'intervention de Johnny et Carl.

-Dizzy est intelligente elle aussi mais elle sacrifie tout dans l'espoir de conquérir Johnny. Au moment de mourir, la seule chose qui l’intéresse est de savoir s'il l'a aimée.
Elle est présentée comme une peste qui dénigre systématiquement Carmen pour s'attirer les bonnes grâce de Johnny :
pendant le cours de science elle ridiculise "ses nerfs d'aciers" .
quand Johnny tourne une vidéo pour Carmen elle incite les autres à montrer leurs fesses.
après la bagarre entre Johnny et Zander ( je devrais plutôt dire le combat de coqs ^^).
C'est grâce à elle que Johnny a sa première promotion mais, quand il a de l'avancement, c'est d'abord à son pote qu'il propose de reprendre son poste, elle ne l’obtient que parce qu'Ace n'en veut pas.
Elle a quand même une scène que je trouve jouissive : Quand elle se bat contre Zim, elle parvient à lui mettre un coup de poing alors que le troufion qui l'a précédée n'arrive pas à le toucher.

Il y a aussi deux personnages secondaires qui m'ont marquée :

-La femme racisée qui veut faire de la politique. Elle tue un troufion à l'entrainement et fini par quitter le camp d'entrainement par le "couloir des ratés".

-La femme rousse qui risque sa vie contre les arachnides (faudra que quelqu'un explique a Verhoeven que les arachnides ont 8 pattes pas 4 ^^) uniquement parce qu'elle "veut un bébé" (prononcé avec un ton bien mièvre). Elle fini d'ailleurs par mourir alors qu'elle tentait de fuir la bataille.

Starship Troopers est un film que j'adore mais que je ne classerais certainement pas dans mes films vraiment féministe Smile

Pour Rebelle, d'autres en parle bien mieux que moi, je leur laisse la parole http://www.lecinemaestpolitique.fr/rebelle-2012-mater-la-rousse/


Dernière édition par Michonne le 01.10.14 22:39, édité 1 fois (Raison : ortho)
Contenu sponsorisé

Re: Vos films (vraiment) féministes

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum