Derniers sujets
» Fille / Homme
par Iridacea Aujourd'hui à 10:09

» Une fille au pays des garçons menus, ma bande-dessinée
par Dihya Hier à 19:48

» Questionnaire sur le français inclusif
par Diatribe Hier à 18:13

» La porno féministe
par Tortue Mer 24 Mai 2017 - 1:20

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Alpheratz Mer 24 Mai 2017 - 0:11

» Revenu de base
par Tortue Lun 22 Mai 2017 - 16:22

» [Étude] Etat des lieux des connaissances, représentations et pratiques sexuelles des jeunes adolescents
par Iridacea Lun 22 Mai 2017 - 10:13

» L’horreur de la chasse aux sorcières demeure omniprésente dans la culture moderne.
par kekemore Dim 21 Mai 2017 - 20:38

» que pensez-vous de Steven Pinker
par Iridacea Sam 20 Mai 2017 - 12:01

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Nurja Ven 19 Mai 2017 - 19:07

» Youtube
par Aëlloon Ven 19 Mai 2017 - 0:57

» Vidéos et films féministes
par Aëlloon Jeu 18 Mai 2017 - 0:49

» Game Of Fraude, la vidéo qui ne ment pas...
par kekemore Mer 17 Mai 2017 - 22:24

» Inclusion de la question animale dans les revendications féministes
par Dihya Mer 17 Mai 2017 - 9:29

» Pour dissuader ses parents de voter fn, une lycéenne de 17 ans présente un exposé de 28 pages
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 3:51

» Des petites touches féministes dans la vie de tous les jours
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:52

» [Article] L’esclavage atlantique et son abolition : plus qu’un simple enjeu de mémoire, un enjeu contemporain de luttes
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:33

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Claire G. Dim 14 Mai 2017 - 23:39

» Présentation - Fabien
par Aëlloon Dim 14 Mai 2017 - 23:06

» Court-métrage sur l'égalité femmes-hommes dans l'espace numérique.
par BenSet Dim 14 Mai 2017 - 13:55

» Parent par défaut, ou la charge mentale des mères
par Aëlloon Ven 12 Mai 2017 - 22:04

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Aëlloon Ven 5 Mai 2017 - 23:53

» La santé pour les garçons féminins
par Reiko Ven 5 Mai 2017 - 17:05

» Bonjour à tous
par onyx Jeu 4 Mai 2017 - 23:34

» [Article] La Russie vote la dépénalisation des violences domestiques
par Araignée Mer 3 Mai 2017 - 18:35

» [Article] La non-mixité de dominants, c'est caca
par Aëlloon Mer 3 Mai 2017 - 2:21

» Chansons féministes
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 23:51

» Les petites phrases sexistes cultes (suite)
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 15:38

» [Article] SexNegative ?
par Aëlloon Lun 1 Mai 2017 - 0:12

» Présentation de Skander
par onyx Ven 28 Avr 2017 - 18:10

» [Podcast] Où sont les Mascus ? Dans la Forêt !!
par onyx Jeu 27 Avr 2017 - 23:07

» La prostitution masculine est-elle différente ?
par shun Mer 26 Avr 2017 - 15:18


Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Invité le Lun 31 Déc 2012 - 12:32

Bonjour bonjour,

Une question que je me pose : comment est-ce que les croyantes féministes font pour concilier féminisme et religion ? Sachant que de manière générale, les religions prônent un ordre social patriarcal.

Je pense notamment aux catholiques. Il me semble que les "vrai-e-s" catholiques doivent suivre au mot ce que dit le pape. Et pourtant il tient souvent des discours réactionnaires, non ?

Je me focalise sur le catholicisme car il me semble que c'est une religion particulièrement dogmatique, alors que d'autres religions (certaines sectes protestantes, hindouisme, et même islam je pense) laissent à mon avis une plus grande place à l'interprétation personnelle.

Bref, s'il y a des croyant-e-s parmi vous, j'aimerais connaitre leur ressenti Wink

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par colcat le Lun 31 Déc 2012 - 17:01

Antisexisme a écrit:
Je me focalise sur le catholicisme car il me semble que c'est une religion particulièrement dogmatique, alors que d'autres religions (certaines sectes protestantes, hindouisme, et même islam je pense) laissent à mon avis une plus grande place à l'interprétation personnelle.

Les catholiques sont en effet les seuls à avoir UN "chef" à la tête de leur église qui donne le ton, en l'occurrence le pape.
Je n'ai pas de réflexion approfondie sur la question, mais je connais pas mal (trop!) de catholiques très pratiquants, et je ne peux que constater leurs accointances avec des partis politiques conservateurs voire nationalistes, et une vision réactionnaire de la vie de famille et du rôle de la femme... Je ne vais pas jusqu'à en faire une généralité, car j'ai au moins un contre-exemple dans mon entourage. Mais tout de même la récurrence statistique me chagrine.
avatar
colcat
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 900
Date d'inscription : 05/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Kalista le Lun 31 Déc 2012 - 17:10

J'ai été très croyante jusqu'à mes 20 ans. Et puis JP II a décidé qu'il ne fallait plus de filles enfants de chœur. Ajouté au refus des femmes prêtres et à d'autres motifs dénoncés par ailleurs par les Protestants, ça m'a convaincue de quitter l'Eglise. Je viens de lire dans l'autobiographie de Benoîte Groult qu'elle a réagi tout pareil en son temps :
Je crois que si j'ai perdu la foi vers ma vingtième année, c'est à cause recette absence tonitruante de femmes dans l'église, à la fois dans le message évangélique, dans la hiérarchie et dans la liturgie.
Ce qui me répugne profondément, c'est cet essentialisme dogmatique de la religion catholique. Si l'Eglise quittait cette position, je resterais agnostique mais sans avoir envie de fesser le Pape avec sa crosse. Et mon opposition n'aurait plus rien de féministe, je pense.

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011

http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Grunt le Lun 31 Déc 2012 - 18:12

Ton témoignage m'interpelle, Kalista.. Je suis étonné que tu aies cessé de croire, en raison des bêtises de l'institution catholique.. Naïvement je pensais que d'une part la croyance en le divin (le sentiment "amoureux" pour la divinité, éprouvé par les croyants), et d'autre part le fait d'appartenir à une communauté religieuse (fréquenter les églises, accepter l'autorité du Pape..) sont des choses différentes. Non ?
avatar
Grunt
Banni·e

Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par sandrine le Lun 31 Déc 2012 - 18:18

En fait la religion est compatible avec tout ce qu'on veut, puisque, sauf en cas de pouvoir religieux quel qu'il soit (qui imposera donc légalement SA vision des "saintes écritures"...) chacun chacune l'interprète comme ça l'arrange!
La preuve la plus flagrante en est le rapport des chrétiens à l'argent. Si on en croit les évangiles, donc la parole de Jésus, censément fils de dieu, excusez du peu... il faudrait se débarrasser de son fric pour avoir une petite chance d'accéder au paradis! Autant l'ancien testament dit à peu près tout et son contraire, autant le nouveau testament est catégorique; "il est plus difficile pour un chameau, etc."
Arguant de ces textes sacrés, j'ai tenté de convaincre des catholiques de m'abandonner leur argent (parce que moi de toute façon au point où j'en suis je n'ai plus aucune chance d'aller au paradis...) avec le succès que vous devinez... Very Happy
Il en est de même pour n'importe quelle religion, les musulmans que je connais (et j'en connais pas mal militant depuis des années aux côtés de sans papiers...) font la plupart du temps leur propre interprétation des textes religieux: tous ou presque ne mangent pas de porc (ça ne leur coûte pas beaucoup plus qu'à des occidentaux de ne pas manger de nids d'hirondelle...) mais beaucoup font des entorses en ce qui concerne l'alcool! Il en est de même pour le voile, les relations avec les femmes... beaucoup de femmes sans papiers, africaines ou maghrébines, sont de grandes gueules pas du tout soumises aux mecs!
A ce sujet (religion musulmane et antisexisme) j'avais posté sur ce forum un lien vers un blog qui m'a semblé intéressant:
http://feminisme.fr-bb.com/t678-site-les-rageuses-sexisme-et-racisme#14340

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Kalista le Lun 31 Déc 2012 - 18:56

@Grunt a écrit:Ton témoignage m'interpelle, Kalista.. Je suis étonné que tu aies cessé de croire, en raison des bêtises de l'institution catholique.. Naïvement je pensais que d'une part la croyance en le divin (le sentiment "amoureux" pour la divinité, éprouvé par les croyants), et d'autre part le fait d'appartenir à une communauté religieuse (fréquenter les églises, accepter l'autorité du Pape..) sont des choses différentes. Non ?
J'ai sauté un épisode. L'essentialisme m'a fait fuir l'Eglise, et je me suis identifiée comme déiste. J'ai évolué personnellement, ensuite, pour passer du déisme à l'agnosticisme. Je ne crois pas que cette dernière évolution ait quelque chose à voir avec le féminisme.

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011

http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Grunt le Lun 31 Déc 2012 - 19:31

Okidoki.
avatar
Grunt
Banni·e

Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Arrakis le Mar 1 Jan 2013 - 8:06

Ca dépend peut-être plus du rapport aux autorités religieuses et d'autres facteurs que des textes eux-mêmes, même s'ils ont un fort impact... Parce que comme disait Kalista, les gens interprètent à leur sauce, même quand le texte est censé être une révélation.
Je connais des adventistes par exemple (courant protestant fondé sur une interprétation littérale de la Bible) : ils respectent les interdits alimentaires du l'Ancien Testament, notamment dans le Lévitique, et y'en a pas mal, et croient accessoirement à la Création du Monde telle que racontée dans la Bible.
Ca ne les empêche pas d'ignorer complètement les passages du Lévitique affirmant que sont impurs les femmes ayant leurs règles et les hommes ayant des écoulement séminaux, ou ceux appelant à lapider en public les proches exhortant le croyant à adorer d'autres Dieux.
(idem pour les Juifs de diverses obédiences, je doute que beaucoup défendent ces passages-ci...)

Pour les catholiques et chrétiens se référant uniquement au Nouveau Testament, j'ai moins d'exemples précis, surtout aussi "extrêmes", mais ça ne me semble pas super différent. D'autant que j'ai l'impression qu'il est "à la mode" actuellement d'insister sur la valeur métaphorique/allégorique de ce qui est relaté, ce qui aide à se "libérer" du texte.
Et qu'il existe des courants "contestataires", par exemple Golias chez les catholiques.

Ca n'empêche pas que les textes soient à la base super sexistes... Mais à partir du moment où il y a possibilité d'interpréter et de s'en servir comme "simple base de réflexion", je ne sais pas si c'est si différent que, par exemple, adhérer étroitement aux philosophies de Platon, Schopenhauer, Hegel, Kant, Rousseau ou Tartempion en dépit de leur violent sexisme.

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1810
Date d'inscription : 29/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par arashi le Mer 2 Jan 2013 - 20:18

Magnifique clash circulant sur twitter

Et perso je ne concilie pas les deux, ça date de bien avant que je connaisse le féminisme.

_________________
Quand le dernier arbre aura été abattu, et le dernier animal exterminé, les hommes se rendront compte que l'argent ne se mange pas (proverbe indien)
Toshiba Satellite L655 4 Go RAM, Archlinux Xfce 4.10 POWAA / W7 (pas powaa du tout)
avatar
arashi
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 288
Date d'inscription : 28/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Invité le Mer 2 Jan 2013 - 20:31

J'avoue que j'aime bien la réponse Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Carmilla le Mer 2 Jan 2013 - 20:46

Je suppose que les deux sont conciliables avec beaucoup d'esprit critique par rapport aux textes sacrés et à l'interprétation qui peut en être faite.

D'autant que j'ai l'impression qu'il est "à la mode" actuellement d'insister sur la valeur métaphorique/allégorique de ce qui est relaté, ce qui aide à se "libérer" du texte.
Et qu'il existe des courants "contestataires", par exemple Golias chez les catholiques.

Oui je suis d'accord, la plupart des cathos disent à l'heure actuelle qu'il ne faut pas prendre la Bible à la lettre (sinon bonjour le foutoir, d'après l'Ancien testament tu peux avoir des esclaves ou violer une femme sans trop de problème, mais Jésus était si puis-je dire "le premier des hippies", vive la logique!). Mais en même temps beaucoup d'entre eux, d'après ce que j'en ai vu, se considère trop comme les "élèves" des prêtres et de la hiérarchie, ce qui fait qu'ils ne critiquent que peu les interprétation officielles de la Bible. Je me trompe peut-être mais il me semble que c'est moins le cas dans certaines dénominations protestantes.

Merci pour le lien sur Golias, ça a l'air intéressant! Smile
Aussi, plus centrée sur le féminisme, il y a le comité de la jupe : http://www.comitedelajupe.fr/

Enfin personnellement, même si le sexisme est loin d'être la seule chose qui ait fait que je suis plus catho (quoique si officiellement je sois baptisée et tout le tralala) je dois dire que ça m'a toujours dérangé, cette religion où les femmes sont soit des prostituées, soit des mères au foyer qui n'ont aucun pouvoir.

Sinon j'adore la réponse à l'abbé, tellement vrai!
D'ailleurs j'ai toujours été étonnée que les cathos, qui considèrent la Sainte famille comme un modèle, ne soit pas plus souvent pour le mariage et l'adoption pour tou-te-s : Jésus avait deux pères et une mère porteuse, non? lol!

avatar
Carmilla
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 335
Date d'inscription : 22/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Philibert le Mer 2 Jan 2013 - 20:49

On peut interpréter certaines choses, sauf que la religion officielle précise un certain nombre de croyances qu'on ne peut remettre en cause sans sortir de la religion. Il y a donc des limites à l'interprétation si l'on veut continuer à rester dans l'Eglise, au sens large.

_________________
Je snife tous les jours de l'héroïne : Louise Michel, Alexandra Kollontai, Shere Hite, Rosa Luxembourg, Helen Keller, Monique Wittig, Emma Goldman, Marie Curie
avatar
Philibert
Hystérique
Hystérique

Messages : 559
Date d'inscription : 01/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Invité le Jeu 3 Jan 2013 - 0:32

...


Dernière édition par Parleur* le Jeu 1 Aoû 2013 - 1:16, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par colcat le Jeu 3 Jan 2013 - 7:47

@ Carmilla : en effet, le protestantisme est justement né de la réflexion des humanistes du début du XVIè siècle autour du texte sacré lui-même. Les courants protestants veulent revenir au texte, et refusent la médiation du clergé pour leur interprétation : chaque croyant peut (doit) lire lui-même le texte sacré, et ils en font des traductions dans toutes les langues vernaculaires (alors que pour les catholiques la Bible est en latin, donc inaccessible à la majorité des croyants, qui donc doit s'en remettre au clergé).

@ Parleur : et oui, chez les Juifs la question de l'interprétation est centrale, on voit par ex dans le film "Va, vis et devient" un scène de joute argumentative entre 2 jeunes étudiants sur l"interprétation d'un passage de l'Ancien Testament ; ils en donne chacun une version étonnamment différente. C'est d'ailleurs à ça que les orthodoxes israéliens passent leurs journées.

Chez les Catholiques, il y a une sorte de catéchisme officiel qu'on trouve sur le site du Vatican ; il exprime la position officielle :

"Ce Catéchisme a pour but de présenter un exposé organique et synthétique des contenus essentiels et fondamentaux de la doctrine catholique tant sur la foi que sur la morale, à la lumière du Concile Vatican II et de l’ensemble de la Tradition de l’Église. Ses sources principales sont l’Écriture Sainte, les saints Pères, la liturgie et le Magistère de l’Église. Il est destiné à servir "comme un point de référence pour les catéchismes ou compendia qui sont composés dans les divers pays "

La tendance du pape élu est importante car cela influence la position de l'Eglise ; l'élection de Benoït XVI avait fait du bruit, soupçonné qu'il était d'accointances avec les tendances plus traditionnalistes.

avatar
colcat
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 900
Date d'inscription : 05/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Invité le Jeu 3 Jan 2013 - 10:09

...


Dernière édition par Parleur* le Jeu 1 Aoû 2013 - 1:17, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par colcat le Jeu 3 Jan 2013 - 10:15

@ Parleur : je parlais du contexte spécifique du XVIè siècle au moment de la naissance de la religion réformée Very Happy La question latin / langue vernaculaire était un point central dans le développement de la Réforme.
Heureusement que maintenant le Vatican a accepté la traduction de la Bible!
avatar
colcat
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 900
Date d'inscription : 05/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Invité le Jeu 3 Jan 2013 - 23:22

...


Dernière édition par Parleur* le Jeu 1 Aoû 2013 - 1:17, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par ko le Ven 4 Jan 2013 - 6:23

J'ai fini le livre féminismes islamiques, que je conseille à propos de ce topic (tâcherai d'en faire un résumé un de ces jours); et il y a des sites religieux et féministes:
chez les protestants/catholiques il y a aussi:
http://fhedles.fr/
et en islam:
http://www.musawah.org/
http://www.sistersinislam.org.my/
avec des ressources en français:
http://www.musawah.org/avis-de-recherche-egalite-et-justice-dans-les-familles-musulmanes
mettrai d'autres liens au fur et à mesure

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par colcat le Ven 4 Jan 2013 - 9:52

Parleur* a écrit:Ha, pardon, l'usage des temps dans ta phrase m'a induit en confusion.

Oui j'avoue en me relisant que ce n'était pas super clair Laughing
avatar
colcat
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 900
Date d'inscription : 05/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Yorghur le Ven 4 Jan 2013 - 18:22

Salut à vous !

J'aimerai intervenir dans ce sujet en proposant juste quelques liens sur le sujet que je trouve très intéressant :

http://qe.catholique.org/l-eglise-dans-l-histoire/7768-quelles-relations-entre-l-eglise-et-les
http://fr.wikipedia.org/wiki/Place_des_femmes_dans_l%27%C3%89glise_catholique
http://lafemmecatholique.wordpress.com/le-manifeste-de-la-femme-catholique/

Je tiens à rappeler qu'avant l'arrivée du christiannisme, du temps des romains et dans l'antiquité. Les femmes n'étaient qu'objets sans aucun droit.
Il a fallu que le christiannisme arrive avec ses idéaux, pour que la femme devienne femme et ne soit plus objet.

Alors à la question induite du sujet : Est-ce qu'il est possible d'être une féministe croyante ?
Je répondrai : oui.

Yorghur
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 33
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Philibert le Ven 4 Jan 2013 - 18:25

Il a fallu que le christiannisme arrive avec ses idéaux, pour que la femme devienne femme et ne soit plus objet.

C'est un peu plus compliqué que cela, ai-je besoin de me citer moi-même ?
Saint-Paul


_________________
Je snife tous les jours de l'héroïne : Louise Michel, Alexandra Kollontai, Shere Hite, Rosa Luxembourg, Helen Keller, Monique Wittig, Emma Goldman, Marie Curie
avatar
Philibert
Hystérique
Hystérique

Messages : 559
Date d'inscription : 01/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Lubna le Ven 4 Jan 2013 - 18:27

@Yorghur a écrit:Salut à vous !



Je tiens à rappeler qu'avant l'arrivée du christiannisme, du temps des romains et dans l'antiquité. Les femmes n'étaient qu'objets sans aucun droit.
Il a fallu que le christiannisme arrive avec ses idéaux, pour que la femme devienne femme et ne soit plus objet.

C' est qui celle-ci encore?
avatar
Lubna
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 359
Date d'inscription : 04/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Philibert le Ven 4 Jan 2013 - 18:32

Yorghur, tu es une féministe croyante ? Je te pose la question sans rien de péjoratif, hein.

_________________
Je snife tous les jours de l'héroïne : Louise Michel, Alexandra Kollontai, Shere Hite, Rosa Luxembourg, Helen Keller, Monique Wittig, Emma Goldman, Marie Curie
avatar
Philibert
Hystérique
Hystérique

Messages : 559
Date d'inscription : 01/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par ko le Ven 4 Jan 2013 - 18:52

J'ai lu tes liens Yorghur, franchement, j'appelle pas trop ça du féminisme, mais plutôt de la propagande pour l'église catholique.
Je ne dis pas que l'évangile est nécéssairement sexiste (en tout cas, il apparaît souvent ainsi dans les interprétations qui en sont faites par l'église catholique actuellement), mais force est de constater qu'exonérer l'église catholique de tout sexisme comme c'est fait dans ces article n'est pas réaliste, du négationnisme du sexisme que rencontrent les femmes dans l'église catholique.
Je trouve que justement, le questionnement féministe doit être lucide sur les interprétations qui ont été et sont faites faites de l'évangile.
Tiens, un extrait parlant de ce qu'il est écrit dans les articles mis en ligne:
Ensuite, l’histoire à la main, de la condition de la femme aux différentes époques et dans les différents pays du monde, nous lui mettons sous les yeux, d’un côté, l’affreux et déchirant tableau de son humiliation et de sa servitude sous l’empire du paganisme, du mahométisme, de l’hérésie et du schisme ; et, de l’autre côté, le tableau délicieux et consolant de sa dignité et de son indépendance au sein du catholicisme, afin de l’engager à s’attacher elle-même à cette religion sainte et à s’y dévouer
Non mais je rêve! Evil or Very Mad

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Philibert le Ven 4 Jan 2013 - 18:56

Ouf, ça parle pas de l'athéisme.

Moi ce que je préfère c'est ça :

C’est donc un devoir pour la femme de prendre soin de l’âme de l’homme, de l’édifier par ses exemples, de l’améliorer par ses saintes inspirations, de le sanctifier par ses vertus. Et aider l’homme à faire son salut, c’est la fin principale de la femme, sa mission, son ministère, sa gloire, sa grandeur et sa dignité. Ainsi, la femme a, dans les desseins de Dieu, une délégation, je dirais presque une consécration religieuse. C’est, en quelque sorte, le prêtre de la famille, comme l’homme en est le roi.

Amen ?


Dernière édition par Philibert le Ven 4 Jan 2013 - 18:58, édité 1 fois

_________________
Je snife tous les jours de l'héroïne : Louise Michel, Alexandra Kollontai, Shere Hite, Rosa Luxembourg, Helen Keller, Monique Wittig, Emma Goldman, Marie Curie
avatar
Philibert
Hystérique
Hystérique

Messages : 559
Date d'inscription : 01/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croyant-e et féministe : comment concilier les deux ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum