Derniers sujets
» C'est quoi "être une femme" ?
par Iridacea Aujourd'hui à 17:09

» Fille / Homme
par Nurja Aujourd'hui à 16:18

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Radically Lena Aujourd'hui à 13:05

» Questionnaire sur le français inclusif
par michekhen Aujourd'hui à 11:52

» Une fille au pays des garçons menus, ma bande-dessinée
par Dihya Hier à 19:48

» La porno féministe
par Tortue Mer 24 Mai 2017 - 1:20

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Alpheratz Mer 24 Mai 2017 - 0:11

» Revenu de base
par Tortue Lun 22 Mai 2017 - 16:22

» [Étude] Etat des lieux des connaissances, représentations et pratiques sexuelles des jeunes adolescents
par Iridacea Lun 22 Mai 2017 - 10:13

» L’horreur de la chasse aux sorcières demeure omniprésente dans la culture moderne.
par kekemore Dim 21 Mai 2017 - 20:38

» que pensez-vous de Steven Pinker
par Iridacea Sam 20 Mai 2017 - 12:01

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Nurja Ven 19 Mai 2017 - 19:07

» Youtube
par Aëlloon Ven 19 Mai 2017 - 0:57

» Vidéos et films féministes
par Aëlloon Jeu 18 Mai 2017 - 0:49

» Game Of Fraude, la vidéo qui ne ment pas...
par kekemore Mer 17 Mai 2017 - 22:24

» Inclusion de la question animale dans les revendications féministes
par Dihya Mer 17 Mai 2017 - 9:29

» Pour dissuader ses parents de voter fn, une lycéenne de 17 ans présente un exposé de 28 pages
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 3:51

» Des petites touches féministes dans la vie de tous les jours
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:52

» [Article] L’esclavage atlantique et son abolition : plus qu’un simple enjeu de mémoire, un enjeu contemporain de luttes
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:33

» Présentation - Fabien
par Aëlloon Dim 14 Mai 2017 - 23:06

» Court-métrage sur l'égalité femmes-hommes dans l'espace numérique.
par BenSet Dim 14 Mai 2017 - 13:55

» Parent par défaut, ou la charge mentale des mères
par Aëlloon Ven 12 Mai 2017 - 22:04

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Aëlloon Ven 5 Mai 2017 - 23:53

» La santé pour les garçons féminins
par Reiko Ven 5 Mai 2017 - 17:05

» Bonjour à tous
par onyx Jeu 4 Mai 2017 - 23:34

» [Article] La Russie vote la dépénalisation des violences domestiques
par Araignée Mer 3 Mai 2017 - 18:35

» [Article] La non-mixité de dominants, c'est caca
par Aëlloon Mer 3 Mai 2017 - 2:21

» Chansons féministes
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 23:51

» Les petites phrases sexistes cultes (suite)
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 15:38

» [Article] SexNegative ?
par Aëlloon Lun 1 Mai 2017 - 0:12

» Présentation de Skander
par onyx Ven 28 Avr 2017 - 18:10

» [Podcast] Où sont les Mascus ? Dans la Forêt !!
par onyx Jeu 27 Avr 2017 - 23:07


transphobie médiatique

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par pierregr le Mar 13 Mai 2014 - 9:37

Un article bien puant mais écrit de façon très précautionneuse. J'ai graissé ce qui m'a donné envie de vomir
 
Conchita Wurst à l'Eurovision : la marge est-elle en train de devenir la norme ?

Pour l'écrivain Christian Combaz, la victoire du travesti Conchita Wurst à l'Eurovision, célébré comme le triomphe de la tolérance sur les obscurantismes témoigne d'une dérive inquiétante : la promotion de la marge comme nouvelle norme.

Il y a trente ans la parade de Castro Street, à San Francisco, rassemblait les travestis, les couples de bûcherons, les coiffeurs de Las Vegas et les associations LGBT pour donner une leçon aux bourgeois bien pensants, à une époque, 1982, où la population homosexuelle de l'Amérique aspirait à se rassembler pour se défendre contre la violence des honnêtes gens.

De nos jours, s'il faut en croire la rumeur, c'est la population générale de tout l'Occident qui a instauré son Castro Parade à domicile, qui défend les travestis, les bars cuir et les soirées Village People. Les médias essaient d'accréditer l'idée que les marginaux ont le soutien de la majorité par principe et que la gagnante de l'Eurovision cette année n'a révulsé personne. Or non seulement c'est faux mais c'est dangereux.

Pour qui? Pour tout le monde, mais principalement pour les gens que cela concerne au premier chef, les homosexuels qui ne portent pas de robe en lamé, ceux qui ne défilent nulle part, ceux qui ont parfois de grands enfants et se retrouvent deux fois par mois dans un bain public en sortant du bureau. Ceux là ne sont pas convaincus que l'évolution des choses en ce moment leur soit tellement favorable. Quand la marge envahit le cahier quelque chose ne va plus, et la population générale, sommée depuis trente ans de pratiquer la tolérance jusqu'à l'aplatissement, risque fort de se remettre debout. D'autant que le Tiers-monde, dont elle a largement accueilli les représentants chez elle, en vantant les mérites de leur culture au point d'en oublier la sienne, n'éprouve aucune, mais alors aucune indulgence envers les drag-queen. Il suffirait d'ailleurs de promener une grande Zoa à travers les rues de Barbès en caméra cachée pour s'apercevoir que l'angélisme de dépasse pas les grands boulevards. Alors, une fois de plus, la tolérance obligatoire, démonstrative, celle qu'on vous arrache sur tous les plateaux de télé, celle qui ressemble à un viol avec le sourire, et qui s'applique désormais à tous les sujets, risque de trébucher sur celui-ci. Des grands travestis, des homosexuels flamboyants, des personnage aux moeurs ouvertement masculines, des Jean Cocteau et des Jean Marais, des Elton John il y en a toujours eu, ils ont souvent mené une vie très publique, quand ce ne serait que le frère du roi Louis XIV, ou Frédéric de Prusse.
 
La suite ici
 
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/05/12/31003-20140512ARTFIG00127-conchita-wurst-a-l-eurovision-la-marge-est-elle-en-train-de-devenir-la-norme.php
 
Réaction de Christine Boutin
 
#ForceVie malaise devant #conchitawurtz image d une société en perte de repère niant la réalité de la nature humaine Non à cette #Europe là
— Christine Boutin (@christineboutin) May 11, 2014

QQ commentaires bien sentis

Sur Twitter, le Printemps Français, mouvement qui s'était opposé de façon virulente au mariage pour tous, a crié à «la manipulation énorme», en réponse à un tweet du Parlement européen de France se félicitant de cet «hymne à la tolérance» et appelant «à faire de même lors du prochain vote le 25 mai (pour les élections européennes, ndlr) »

Autre réaction indignée, celle de Frédéric-Louis Bourdeau, délégué des jeunes de la Droite populaire, un courant UMP à la droite du parti. Ce dernier voit dans la victoire d'une drag queen la «décadence de l'occident» et exprime sa «tristesse extrême».
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par Ciel le Mar 13 Mai 2014 - 11:01

J'adore ce retournement de culpabilité, c'est de la haute voltige. En gros, ce que ce brave homme est en train de nous dire, c'est que les homos, les trans, les travestis etc sont marginaux et devraient le rester, parce que trop d'exposition ça stresse le français moyen? En gros, on nous glorifie le placard là.
Et puis la dernière fois qu'on nous a parlé de décadence des mœurs de la jeunesse on sait comment ça s'est terminé.

_________________
Ciel. Bisounours Canal Hystérique.
avatar
Ciel
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1343
Date d'inscription : 23/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par Lollipop le Mar 13 Mai 2014 - 12:23



Dernière édition par Lollipop le Mer 8 Oct 2014 - 10:05, édité 1 fois
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 844
Date d'inscription : 28/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par Araignée le Mar 13 Mai 2014 - 14:55

Et une bonne couche de xénophobie en prime (où il a vu que le "Tiers-Monde" était totalement unifié dans l'homophobie et la transphobie ??).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4482
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par pierregr le Mar 13 Mai 2014 - 16:07

@Lollipop a écrit:Une 'castro parade' ?
 
Peut-être parce que ça se passait Castro street scratch
 
Sinon, un article étonnant qui va encore faire jaser
 
Comment Conchita Wurst, la femme à barbe de l’Eurovision, stimule nos circuits cérébraux de la bisexualité

L'attrait de l'androgyne
Conchita, on la reconnaît d'abord à sa silhouette féminine. Dans le faisceau de lumière, courbes arrondies et sveltesse suggestive. Puis, ses yeux vous captivent. Enfin, sa barbe soigneusement taillée vous envoûte. Passons sur les enjeux politiques et sociétaux de cet événement (le Danemark, où se tenait le concours de l'Eurovision, est pionnier dans la reconnaissance des mariages homosexuels et du transgenre - alors que la Russie a condamné cette candidate inclassable); parlons plutôt de notre ressenti et de ce qui se passe dans notre tête.

Une saucisse fascinante
Il est évident que Conchita Wurst (Wurst veut dire saucisse dans sa langue d'origine) fascine au sens propre, la fascination étant un mélange d'attirance et de répulsion. Elle est belle, et je dirais même que sans sa barbe elle aurait été simplement belle, comme tant de femmes peuvent l'être dans de tels tours de chant. Et peut-être n'aurait-elle pas remporté la palme avec des joues glabres.

Petit interlude cinématographique. Revoyons le début du film Human Nature de Michel Gondry en 2001, où l'héroïne est une jeune femme qui, pour des raisons de déséquilibre hormonal, se voit pousser des poils partout.

Que fait l'infortunée jeune femme quand elle se voit maudite par la nature? Elle choisit une option radicale : se raser pour correspondre à l'image féminine classique. Conchita Wurst, elle, opte pour l'option mixte. Et le résultat est là : elle gagne. Car elle active deux mécanismes d'attirance sexuelle en nous. Ses yeux de femme et ses courbes activent chez le spectateur masculin des neurones hétérosexuels, alors que sa barbe active des neurones homosexuels. Chez les femmes, c'est l'inverse: la barbe active les neurones hétérosexuels et le corps et les yeux des neurones homos.

Neurones homo, neurones hétéro
Mais qui suis-je pour sortir de telles absurdités? Je me fonde sur les travaux de Catherine Dulac à l'Université de Harvard. Elle a montré en 2007 que deux types de circuits neuronaux coexistent dans le cerveau des mammifères, l'un dévolu aux comportements d'attirance pour les individus du même sexe, l'autre dévolu aux comportements d'attirance pour les individus de sexe opposé. Comme l'expliquait de façon plus accessible le neurophysiologiste Philippe Ciofi dans notre article de 2008, le plus souvent, le circuit homosexuel est inhibé par des messages chimiques nommés phéromones, qui privilégient l'attirance pour les individus de sexe opposé. Mais en inactivant l'action des phéromones par des mutations génétiques, C. Dulac et son équipe ont constaté que les animaux ainsi rendus à leur bisexualité s'intéressaient aux mâles et aux femelles en activant leurs deux circuits neuronaux.

Des souris et des hommes
Bien sûr, il ne s'agit que de souris. En toute rigueur, il n'est pas certain que ces deux réseaux de neurones coexistent chez l'homme. Mais les études psychologiques révèlent un continuum entre les préférences homo- et hétérosexuelles dans l'espèce humaine, ce qui plaide en faveur d'un tel scénario.

Ainsi, l'attirance particulière que nous éprouvons pour Conchita Wurst pourrait résulter de l'activation conjointe de ces deux circuits. Il s'y mêle bien évidemment un cortège de sentiments et de réflexions liés à notre culture, aux représentations de l'homme et de la femme dans l'art notamment. Mais d'un strict point de vue biologique, cela expliquerait pourquoi elle a su plaire aussi bien aux hommes qu'aux femmes, et faire le plein de votes.
 
http://www.scilogs.fr/l-actu-sur-le-divan/comment-conchita-wurst-la-femme-barbe-de-leurovision-stimule-nos-circuits-cerebraux-de-la-bisexualite/
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par ko le Lun 30 Juin 2014 - 12:55

Je me tape cette chanson tous les we dans la voiture  :arg: :

attention, propos sexistes et transphobes:

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par Lollipop le Lun 30 Juin 2014 - 22:11



Dernière édition par Lollipop le Mer 8 Oct 2014 - 10:24, édité 1 fois
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 844
Date d'inscription : 28/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par Araignée le Lun 30 Juin 2014 - 22:24

Cette chanson est à gerber, du début à la fin.
Transphobie à gogo, sexisme et aussi culture du viol, effectivement : parce que ouais, le gars, il subit un viol et qu'est-ce qu'il en dit ?
aah Bahia finalement c'était très bon

Puis avec la chanson de giedré, ça fait déjà deux chansons où les femmes trans sont vues comme des violeuses...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4482
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par ko le Lun 30 Juin 2014 - 22:37

J'avais manqué le viol, en effet pale 

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: transphobie médiatique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum