Derniers sujets
Pétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "Hier à 22:17IrjaVidéos et films féministesHier à 21:56IrjaPrésentation de MickaëlAuroraJeu 14 Déc 2017 - 16:02Mickaelauroraréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Jeu 14 Déc 2017 - 13:53TortueSalut à tou.te.sMar 12 Déc 2017 - 17:18Ale.bonjour tout le mondeMar 12 Déc 2017 - 1:15AraignéePedro KazumiMar 12 Déc 2017 - 0:48AraignéeD'où vient l'essentialisme ?Lun 11 Déc 2017 - 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4542
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 7 Déc 2012 - 19:47
Antisexisme a écrit:
Ouais, j'ai déjà lu ça !
Mais en même temps, est-ce qu'elle est si mal faite ?
Qu'est ce qu'on lui reproche en fait, et serait-ce mieux si on modifiait ça ?

Oui, elle est mal faite.

Le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :
1º D'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui ;
2º De tirer profit de la prostitution d'autrui, d'en partager les produits ou de recevoir des subsides d'une personne se livrant habituellement à la prostitution ;
3º D'embaucher, d'entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d'exercer sur elle une pression pour qu'elle se prostitue ou continue à le faire.

Aider, assister ou protéger la prostitution d'autrui, ça peut aller très loin. Tu ouvres ta porte à une prostituée de rue pour qu'elle vienne se réchauffer devant une tasse de thé : proxénétisme. Tu sors avec une prostituée et elle t'offre des chocolats pour Noël : proxénétisme. Tu es chauffeur de taxi et tu as pour cliente une prostituée qui va au tapin (ou en revient) : proxénétisme. Y a eu des cas dans ce genre.
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 7 Déc 2012 - 19:50
Y a eu des cas dans ce genre
Tu peux être plus précis-e, stp (ou tu as vu des exemple de personnes vraiment condamnées pour ce type de truc)?
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4542
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 7 Déc 2012 - 20:22
Les cas de ce genre sont rares mais il y en a eu (en 1973, un restaurateur a été condamné pour avoir laissé des prostituées s'installer sur la terrasse de son restaurant, et en 71, un coiffeur pour avoir fait entrer chez lui des prostituées pour qu'elles puissent échapper à des contrôles de flics : Cours de cassation 1971). C'est surtout une épée de Damoclès qui pèse sur la tête des prostituées et de leurs compagnons, amis, etc. Et même les enfants majeurs (un jeune majeur de 18 ans ne peut pas vivre chez sa mère prostituée s'il ne justifie pas de son propre revenu. Enfin, si, il peut, mais avec le risque - minime mais toujours existant - d'être condamné pour proxénétisme.)

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 7 Déc 2012 - 21:16
@Numa, je ne sais pas si c’est illégal, le patron de l’hôtel affirmait travailler avec la police pour éviter que de l’argent ne quitte le pays car les prostituées paient les proxos via Western Union.
Les proxos sont bien au chaud en Russie, occupés à compter leurs billets pendant que les prostituées flippent en craignant de tomber sur un client violent car elles n'ont absolument aucune protection dans l'hôtel. Dans un reportage que j'ai vu récemment, elles s'appellent mutuellement pour se rassurer, quand elles sont censées avoir fini avec un client. Elles travaillent donc la peur au ventre.
Encore une réalité sordide, tout ça pour "payer des études à un-e enfant", comme disait l'une d'elles.

La plupart de ces femmes étaient très instruites, avaient été à la fac dans leur pays mais trouvaient qu’elles gagnaient trop peu chez elles, alors elles viennent en Europe de l’Ouest « pour un an ou deux » mais une fois prises dans le système, impossible d’en sortir.
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: Légalisation du proxénétisme

le Sam 8 Déc 2012 - 0:56
Antisexisme a écrit:
@Jezebel a écrit:Je n'ai pas lu ce dont tu parles, mais effectivement, gerbant. C'est encore le strass ou assimilé?
C'est un article qui parle d'un réseau, mais sans "violence" (comprendre : physique)
Comme il n'y a pas de violence physique, et que les victimes n'ont pas porté plainte, 2-3 personnes sur Twitter (et en particulier, cette même porte-parole du STRASS) ont dit que c'était n'importe quoi de les avoir condamnés.

Ouais... Suspect

Antisexisme a écrit:
@Jezebel a écrit:
Et en dehors du proxénétisme, quelles sont les autres revendication "féministes"?
Plus généralement, qui sont ces personnes?
C'est surtout :
1. Cette personne du STRASS
2. Des "féministes" de Twitter, quasiment que des hommes d'ailleurs. Dont un qui s'insurge contre la "victimisation" des femmes (discours qu'on retrouve généralement chez les anti-féministes) et qui a souvent le mot "puritain-e" en bouche.

Oui, victime est devenue un terme politiquement incorrecte. J'avais lu quelque part que c'était lié à la pensée post-moderne, il faudrait que je creuse.
Ce genre de discours m'horripile et est pour moi caractéristique d'une mauvaise foi évidente. Tout comme le puritanisme, "l'argument" derrière lequel on se cache.

Antisexisme a écrit:Mais disons que clairement, si ces personnes commencent à défendre le proxénétisme, c'est parce que le STRASS n'arrête pas de dire qu'il faut le légaliser car la loi contre le proxénétisme "tue" des putes What a Face

Bref, je ne pense pas qu'elles aient un intérêt particulier à défendre le proxénétisme (du moins, pas financier, enfin je pense pas !), seulement on a l'impression que ce que dit cette porte-parole du STRASS = parole d'évangile, à surtout pas remettre en cause.

Ces gens ont tellement bien appris leur leçon, que le gars qui me traite tout le temps de puritaine, a commencé à se foutre méchamment de ma gueule sur Facebook quand j'ai publié un article sur les méthodes de recrutement des proxénètes. Suspect

C'est quand même assez dérangeant de voir les justifications nauséabondes du strass se répendre et se démocratiser de cette manière.
J'ai aussi du mal à comprendre comment la prostitution est devenue subitement le point de ralliement de celleux qui défendent les libertés individuelles. Je me demande ce que ça révèle.

Est-ce qu'il s'agit de l'individu auquel on a répondu la dernière fois?
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Légalisation du proxénétisme

le Sam 8 Déc 2012 - 7:21
@ Araignée
Merci pour ces précisions Wink
Les cas existants sont en effet assez dingues et ça doit en effet créer un certaine pression Neutral

@Jezebel : oui, c'est bien lui (celui auquel on a répondu)
Bon, après, je dis pas que tout le STRASS répand ce genre d'idées, et que tous soient pour un salariat, mais là, clairement, ses propos sont inquiétants No et ses idées se répandent.
avatar
cleindo
Amazone
Amazone
Messages : 2931
Date d'inscription : 20/01/2012

Re: Légalisation du proxénétisme

le Sam 8 Déc 2012 - 10:31
Un responsable de site internet qui ne laissent, ne bannit pas toute personne demandant de la thune peut être accusé de proxénétisme (je sais pas si c'est déjà arrivé ou pas). Le fait est que dans le sm y a bcp de domina pro (occasionnelles ou régulières) et si tu es pas hyper attentive tu es emmerdée .
J'ai un copain qui a été emmerdé (pas accusé vraiment mais interrogé etc) alors qu'il était même pas au courant que sa copine se prostituait de temps en temps (je vous laisse imaginer la surprise qu'il a eu...)

Ceci dit on retombe sur l'absurdité de considérer LA prostitution, celles des importées-contraintes de la même manière qu'une occasionnelle indépendante ayant un vrai taf a côté par exemple...
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Légalisation du proxénétisme

le Jeu 13 Déc 2012 - 16:14
Dans le genre apologie du proxénétisme bien gerbante, on a eu l'interview de ce gentil monsieur qu'est "Dodo la Saumure" dans "C'est ce soir ou jamais !"
http://www.france3.fr/emissions/ce-soir-ou-jamais

Taddeï le questionne sur son "métier", visiblement fasciné... et Dodo arrive à se faire passer pour un brave type qui cherche juste à gagner sa vie !

Un article à ce sujet : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/736763-dodo-la-saumure-invite-chez-taddei-sur-france-3-une-interview-honteuse.html
avatar
Grunt
Banni·e
Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Re: Légalisation du proxénétisme

le Jeu 13 Déc 2012 - 16:54
Le "brave type" en question est d'ailleurs jugé en Belgique pour proxénétisme :

http://www.rtbf.be/info/regions/detail_dodo-la-saumure-a-nouveau-devant-la-justice?id=7891150

(C'est le lien que tu as retweeté, si si Razz).
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Légalisation du proxénétisme

le Jeu 13 Déc 2012 - 21:34
Voici ce qu'il disait en mars 2012 à la sortie du tribunal

Dominique Alderweireld possède une dizaine de bars à hôtesses et autres maisons closes à Tournai, mais aussi ailleurs en Belgique. Les filles qui s'y prostituent lui reversent la moitié de leurs gains. Dodo la Saumure est donc ce qu'on appelle un proxénète.
Dans notre pays, le proxénétisme est illégal mais il est, en quelque sorte, toléré par les autorités. Autrement dit, la justice n'engage généralement pas de poursuites pour ces faits-là.

Et c'est bien l'argument sur lequel Dodo la Saumure compte se baser pour sa défense. Pourquoi moi et pas les autres ? Un soi-disant statut de bouc émissaire qu'il a souvent dénoncé dans les médias, ces dernières semaines.

Se présentant comme victime de magistrats catholiques, voire même puritains, son avocat devrait réclamer l'acquittement de son client devant le tribunal.

Pourtant, les charges qui pèsent contre Dominique Alderweireld sont lourdes : traite des êtres humains, participation à une organisation criminelle, blanchiment d'argent et même trafic de drogues.

Le tribunal aura trois audiences pour y voir clair dans cette affaire.

Notons également que Dodo la Saumure est cité dans une affaire de prostitution à Lille. Une affaire dans laquelle apparaît le nom de Dominique Strauss-Khan.

Dominique Alderweireld ne fuit pas ses responsabilités

Suivi par une meute de journalistes et aidé par ses avocats Etienne Wery et Sorin Margulis, Dominique Alderweireld a dit qu'il était en aveu depuis 2000, mais qu'il était victime "d'une discrimination morale", 20 autres clubs du même genre que les siens existant à Tournai et environ 3 500 ailleurs en Belgique.

Interrogé sur les différentes préventions, il n'a pas fui ses responsabilités, répétant qu'il avait tout organisé mais qu'il essayait "de gérer une situation ingérable".

"Il y a un vide juridique complet. Nous sommes déclarés comme hôtelier mais cela ne correspond pas à la réalité." Le prévenu déclare travailler main dans la main avec la police afin de trouver une solution pour légaliser son activité. "Au niveau de la sécurité, je suis même le seul à faire venir les pompiers pour des contrôles réguliers", souligne-t-il.

Dodo la Saumure rejette en bloc la prévention de traite des êtres humains et a dit apporter la preuve qu'il n'avait pas séquestré une travailleuse indépendante.

Sur les contrats signés avec les prostituées, le prévenu avance que l'auditorat de Mons lui avait demandé de déclarer des contrats salariés mi-temps mais qu'il avait refusé. "Je refusais tout lien de subordination et le tribunal correctionnel d'Audenarde m'a donné raison. Quant aux lois sociales, elles étaient à charge des filles indépendantes."

Il conteste également l'infraction sur les stupéfiants et nie avoir fourni de la cocaïne à des filles. "J'ai signalé à la police que trois femmes consommaient chez moi et je m'en suis séparé." Il avoue cependant en avoir consommé jusqu'en 2005, mais précise qu'il n'était pas accroc.

Dodo conteste aussi son implication dans une organisation criminelle. "Si je suis venu de Paris pour m'installer en Belgique en 1990, ce n'est pas par hasard. Je suis venu car cette activité était admise." M. Alderweireld dit avoir payé ses impôts et ses taxes comme tout travailleur indépendant. "J'ai essayé de légaliser mon activité, c'est tout", a-t-il conclu.

Circulez, ya rien à voir, je suis le bouc émissaire de puritains cathos (tiens ça me dit qqch Very Happy)
Le pire, c'est qu'il se présente en protecteur des prostituées car "la rue est dangereuse". C'est pas faux mais c'est surtout pour prendre 50% sur les passes et en plus, il fait payer un loyer. L'art de se faire passer pour le bienfaiteur alors qu'il est un esclavagiste. Sad

http://www.rtbf.be/info/regions/detail_dodo-la-saumure-devant-la-justice-j-ai-essaye-de-legaliser-mon-activite-c-est-tout?id=7657413
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 14 Déc 2012 - 0:38
@cleindo a écrit:une fois de plus, dans l'idéal pkoi pas? Une nana peut très bien vouloir se prostituer de temps en temps, sans avoir à chercher des clients, à avoir un local, à gérer tous les à cotés....

Dans la pratique, un patron sera à 99.9% un gros proxo puant... donc en effet, bof bof... Mais dans l'idée, je vois pas vraiment de pb.

Je crois de plus en plus que les incompréhensions et oppositions viennent de ce glissement perpétuel entre la théorie et la pratique, l'idéal et la réalité. Et chaque coté agit avec la même "mauvaise foi" à ce propos....

Quand la théorie est contredite par la pratique, alors il faut revoir la théorie.

Simple remarque "scientifique".

@Araignée a écrit:
Antisexisme a écrit:
Ouais, j'ai déjà lu ça !
Mais en même temps, est-ce qu'elle est si mal faite ?
Qu'est ce qu'on lui reproche en fait, et serait-ce mieux si on modifiait ça ?

Oui, elle est mal faite.

Le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :
1º D'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui ;
2º De tirer profit de la prostitution d'autrui, d'en partager les produits ou de recevoir des subsides d'une personne se livrant habituellement à la prostitution ;
3º D'embaucher, d'entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d'exercer sur elle une pression pour qu'elle se prostitue ou continue à le faire.

Aider, assister ou protéger la prostitution d'autrui, ça peut aller très loin. Tu ouvres ta porte à une prostituée de rue pour qu'elle vienne se réchauffer devant une tasse de thé :

Cette interprétation me semble totalement tirée par les cheveux. La loi dit: "assister ou protéger la prostitution d'autrui" et non pas "assister ou protéger une personne prostituée". Y a quand même une grosse nuance. (je dis pas que la loi est bien faite pour autant).

Pour revenir aux locations de chambre: dans le rapport "marché du sexe et violences à Génève" (où la prostitution est règlementée) il y a une longue partie sur la façon dont les propriétaires de chambres exploitent les prostituées en leur louant des chambres hors de prix.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 14 Déc 2012 - 2:11
Les quelques commentaires qui suivent sont, comme d'habitude, nauséabonds. A croire que la prostitution est devenue le dernier bastion de la liberté à défendre.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 14 Déc 2012 - 7:42
@Jezebel a écrit:Les quelques commentaires qui suivent sont, comme d'habitude, nauséabonds. A croire que la prostitution est devenue le dernier bastion de la liberté à défendre.
Notons que là, on est même plus dans la prostitution comme liberté, mais dans le proxénétisme comme choix de vie respectable vomi
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 14 Déc 2012 - 8:02
Antisexisme a écrit:
@Jezebel a écrit:Les quelques commentaires qui suivent sont, comme d'habitude, nauséabonds. A croire que la prostitution est devenue le dernier bastion de la liberté à défendre.
Notons que là, on est même plus dans la prostitution comme liberté, mais dans le proxénétisme comme choix de vie respectable

J'ai plus eu l'imrpession qu'illes réagissaient au discours abolitionniste de l'auteure en fait.
Mais je pense que tu as aussi raison et que ça englobe également ce brave "souteneur" qu'on voudrait empêcher de soutenir en rond. What a Face
Ce qui n'empêche pas de me questionner sur comment toute activité liée à la prostitution est devenue intouchable, sinon pour en faire une institution respectable de la part des gouvernements en place.

On est face à une opinion complètement schizophrène, qui continue à stigmatiser les prostitué-es mais qui en même temps reconnait l'activité comme étant l'expression d'une sacro-sainte liberté.
Je me demande aussi à quel moment à eu lieu ce shift dans les mentalités (à moins que je me trompe et qu'il y ait toujours eu ces revendications basées sur la liberté de choix des personnes prostituées?)
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 14 Déc 2012 - 8:28
@Jezebel a écrit:
Je me demande aussi à quel moment à eu lieu ce shift dans les mentalités (à moins que je me trompe et qu'il y ait toujours eu ces revendications basées sur la liberté de choix des personnes prostituées?)

Dans "les femmes de droite" (que j'ai enfin fini !) Dworkin cite un texte du XIXème siècle. Ca ressemble exactement à ce qu'on peut lire en général dans les commentaires des journaux en ligne ! Les mêmes lieux communs :

Dans son étude de la prostitution, publiée pour la première fois en 1857, William Acton a énoncé ce qui en est venu à être accepté comme un point de vue modéré et raisonnable :
Il me semble vain de fermer les yeux devant le fait que la prostitution existera toujours. Nous pouvons bien le regretter, mais nous devons admettre qu’une femme, si elle est dans cette disposition, peut tirer profit de sa personne et que l’État n’a aucun droit de l’en empêcher. Il a cependant le droit, à mon avis, d’insister pour qu’elle ne devienne pas, par le trafic de sa personne, un vecteur de transmission de maladie et pour que, s’étant vouée à une occupation dangereuse pour elle-même et pour d’autres, elle se soumette à la supervision, dans son intérêt et dans celui de la communauté
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 14 Déc 2012 - 9:36
Antisexisme a écrit:
@Jezebel a écrit:
Je me demande aussi à quel moment à eu lieu ce shift dans les mentalités (à moins que je me trompe et qu'il y ait toujours eu ces revendications basées sur la liberté de choix des personnes prostituées?)

Dans "les femmes de droite" (que j'ai enfin fini !) Dworkin cite un texte du XIXème siècle. Ca ressemble exactement à ce qu'on peut lire en général dans les commentaires des journaux en ligne ! Les mêmes lieux communs :

Dans son étude de la prostitution, publiée pour la première fois en 1857, William Acton a énoncé ce qui en est venu à être accepté comme un point de vue modéré et raisonnable :
Il me semble vain de fermer les yeux devant le fait que la prostitution existera toujours. Nous pouvons bien le regretter, mais nous devons admettre qu’une femme, si elle est dans cette disposition, peut tirer profit de sa personne et que l’État n’a aucun droit de l’en empêcher. Il a cependant le droit, à mon avis, d’insister pour qu’elle ne devienne pas, par le trafic de sa personne, un vecteur de transmission de maladie et pour que, s’étant vouée à une occupation dangereuse pour elle-même et pour d’autres, elle se soumette à la supervision, dans son intérêt et dans celui de la communauté

Il faut vraiment que je lise ce livre! Intéressant, effectivement, je ne pensais pas que ça remontait à aussi loin. Je sais qu'il y avait eu un débat très important autour de ça en Angleterre (XIXe mais je n'ai plus la période exacte) où certaines femmes appartenant à la bourgeoisie avait fait une "grève du sexe" (si on peut appeler ça comme ça pour l'époque) afin que leur maris arrêtent de fréquenter les prostituées. Si je me souviens bien, il y a avait à la fois une certaine solidarité envers ces dernières et également des préoccupations de santé publique. Les prostituées étaient séparées en 2 catégories: celles qui faisaient ça par plaisir (i.e. perversité) et celles par contrainte économique qu'il fallait aider (enfin tout ça est un peu flou). je n'aurais pas pensé que l'aspect liberté individuelle aurait déjà été abordé.
Pour le côté santé publique, on voit encore bien l'absence de responsabilité du client et son inexistence. c'est encore flagrant même aujourd'hui.
Désolée, on s'éloigne du sujet, c'était juste my two cents.

Est-ce que Dworkin aborde le proxenétisme aussi dans ce livre?
avatar
cleindo
Amazone
Amazone
Messages : 2931
Date d'inscription : 20/01/2012

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 14 Déc 2012 - 10:35
Quand la théorie est contredite par la pratique, alors il faut revoir la théorie.

Simple remarque "scientifique".
cela fonctionne dans les deux sens: la pratique c'est aussi qu'une loi ne suffira jamais à supprimer ce qu'elle interdit. Même pas 50 lois ni rien. Y aurait plus aucun crime si c'était le cas... Et ma remarque englobait aussi le fossé entre idéal et réalité (la aussi dans les deux sens)
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Légalisation du proxénétisme

le Ven 14 Déc 2012 - 18:02
Ce n'est pas parce qu'un idéal est difficile à atteindre qu'on ne doit pas légiférer dans ce sens. Comme je l'ai dit sur l'autre topic, en 1980 quand le viol est devenu crime dans la loi, il l'a été parce qu'on s'est pas contenté de penser "bah, y aura toujours des viols". Et oui, y a toujours des viols, et toujours des mythes très prégnants sur le viol, mais ce genre de loi permettent une évolution dans les esprits. Je pense que si le viol n'avait pas été reconnu comme un crime, ce serait pire.
En plus, je parle de loi, parce qu'on est dans un pays de lois. Mais ce qui est intéressant au fond, c'est déjà de réfléchir à ce qu'on VEUT, à ce qui est bien ou mal, souhaitable ou non…

Ce qui me ramène là ou je voulais en venir:
Si le proxénétisme constitue une exploitation immorale dans 99% des cas, c'est peut-être simplement parce qu'il en est une, parce qu'il s'inscrit dans des rapports de pouvoir qui lui sont intrinsèques, et donc qui le rendent inacceptable EN SOI (et non pas: qui génèrent des dérives, car quand les "dérives" sont la règle plutôt que l'exception, c'est que ce ne sont plus vraiment des dérives, mais des éléments constitutifs/révélateurs du système). Ce que les pro-prostitution ne voient pas (dans la mesure ou ils sont sincères) c'est que la prostitution cristallise les rapports patriarcaux et qu'elle est un pivot central du patriarcat. C'est en raison du système qui fait exister la prostitution, et non pas à cause de supposées dérives de ce système, que les prostituées sous proxo seront toujours des corps interchangeables, moins que des personnes, des "putes". Peut-il y avoir des exceptions? Peut-être, mais si oui, ça ne change rien à la soupe.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Légalisation du proxénétisme

le Jeu 20 Déc 2012 - 19:59
Tiens, vu qu'on parlait des positions du STRASS il y a quelques pages : j'ai retrouvé un texte du STRASS concernant les maisons closes (spoiler : le STRASS est contre), qui récuse clairement le salariat (100% des revenus d'un travailleur du sexe doivent lui revenir - c'est très tautologique dit comme ça).
Le descriptif du positionnement proprement dit est à partir du 3eme paragraphe, les deux premiers étant consacrés à "casser" le mouvement du Nid et les "anti-prostitution".
Je quote sans les dites attaques, du coup, comme ça inutile d'aller lire des trucs énervants pour avoir l'info.

Le STRASS récuse le système abolitionniste actuel qui est en fait un système répressif à l’égard des travailleuSes du sexe sous prétexte de dignité humaine et de morale.
Nous sommes opposéEs au concept de maison close tel qu’elle existait aux XIXème et XXème siècles car elle était un moyen de contrôle et une entrave à nos libertés, et dénonçons l’hypocrisie des lois actuelles qui nous interdisent de travailler en intérieur, en particulier quand nous voulons travailler à plusieurs pour notre sécurité.

Nous sommes contre les maisons closes parce que :

Nous refusons de travailler au profit du tenancier d’une maison close comme nous nous opposons à toute forme d’exploitation et parce que 100% des revenus issus du travail du sexe doivent revenir au travailleur lui-même.
Nous refusons qu’une personne tierce nous impose ou influe dans le choix de nos clients, de notre prévention, de nos pratiques et de nos tarifs.
Nous considérons que le dépistage obligatoire aux IST souvent préconisé avec la réouverture des maisons closes ne protège en rien les travailleuSes du sexe et leurs clients puisqu’il ignore les fenêtres de séroconversion lors des transmissions de ces maladies.
Seul le port du préservatif protège et le dépistage obligatoire n’est en fait utilisé que pour inciter les travailleurs du sexe à accepter des rapports non protégés et à appliquer des politiques d’exclusion à l’égard des travailleurs séropositifs. Les scandales de contaminations dans l’industrie du porno sont un exemple flagrant de la contre productivité du dépistage obligatoire en matière de santé.
Nous refusons d’être mis à l’écart de l’espace public dans des endroits fermés et espaces réservés ou cachés. Nous faisons partie de cette société et nous voulons que nos lieux de travail soient des espaces ouverts à tout public adulte et non des maisons closes.
Nous ne voulons pas qu’un système réglementariste divise les travailleurs du sexe entre des réguliers qui travailleraient en maison closes et d’autres qui continueraient d’être criminalisés pour refuser de se plier au contrôle de l‘Etat. Nous voulons les mêmes droits pour tous quelle que soit notre nationalité.

Ce que nous voulons :

Le droit de travailler où nous voulons.
Le droit de nous associer avec qui nous voulons.
Le droit de travailler avec qui nous voulons.
Le droit de travailler comme nous le voulons.

Cela inclut donc d’abroger les lois sur le racolage et le proxénétisme qui nous empêchent d‘organiser notre travail et de nous loger de manière indépendante. En voulant dissuader l’existence de la prostitution, ces lois ne nous protègent pas, elles nous mettent en danger.

Note : Ce sont aussi les conclusions de la Déclaration et du Manifeste pour les Droits des Sexworkers en Europe, rédigés à l’issue de la conférence européenne de 2005, par plus de 300 travailleuSes du sexe de tout l’europe.

PS : concernant l'abrogation des lois sur le proxénétisme, au vu du contexte ça fait référence à l'interdiction de louer des logements pour une utilisation "prostitutionnelle" et de s'associer entre putes pour en louer, ces deux pratiques étant considérées comme du "proxénétisme hôtelier".
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Légalisation du proxénétisme

le Jeu 20 Déc 2012 - 20:23
Bon, ça va, ça permet de clarifier les choses au moins !
Contenu sponsorisé

Re: Légalisation du proxénétisme

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum