Derniers sujets
C'est quoi le Masculinisme?Hier à 18:49michekhenliens pour accueil ne fonctionne pas? Hier à 17:04michekhenVidéos et films féministesVen 22 Sep 2017 - 13:04Black SwanThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueNouveau débat public sur la PMAMar 19 Sep 2017 - 9:25erulelyaLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Lun 18 Sep 2017 - 22:10AppolineBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977"non-binaire" c'est quoi ?Dim 10 Sep 2017 - 15:04TortueC'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie[Ressources] La transphobieVen 8 Sep 2017 - 10:32HopeyPrésentation Sychriscar :)Ven 8 Sep 2017 - 3:09AraignéePeggy SastreVen 8 Sep 2017 - 1:11Araignée[HS] Homosexualité chez les enfants d'un couple homosexuelJeu 7 Sep 2017 - 23:58AraignéeLa transmisogynie, qu'est ce que c'est?Mer 6 Sep 2017 - 0:19michekhenRugbyGirlDim 3 Sep 2017 - 0:49Administratricebonjour!Sam 2 Sep 2017 - 19:59AraignéePrésentationVen 1 Sep 2017 - 10:42FurèneLa santé pour les garçons fémininsMer 30 Aoû 2017 - 19:11Reiko[Article] Ruptures : pourquoi on reste avec eux ?Mer 30 Aoû 2017 - 16:14erulelyaSalon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017Mar 29 Aoû 2017 - 19:57Iridacea[Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?Mar 29 Aoû 2017 - 12:20chester DenisL'homosexualité au Japon Mar 29 Aoû 2017 - 6:00Reikocomment se proteger de la repression policiere/judiciere ?Lun 28 Aoû 2017 - 13:31TortueNouvelle venueSam 26 Aoû 2017 - 22:40Araignée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Jeu 18 Oct 2012 - 13:31
J'ai entendu, juste après l'affaire du procès de Créteil, parler du non lieu dans le procès pour la mort de Ali Ziri.
Je vois beaucoup de ressemblances entre la pratique du viol, et celle des violences policières; un coté sommet de l'iceberg (ou partie d'un continuum de violences), le coté dissuasif (violer/tuer quelques-un-es pour faire peur aux autres), et l'impunité des coupables, la culture du viol comme la culture des violences policières, avec minimisation de la portée politique de ces crimes ("bavures", ou viol commis par un "cinglé").

Voici des liens pour celleux que ça intéresse..
http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article4641
http://paris.indymedia.org/spip.php?article9644
http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1676
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Jeu 18 Oct 2012 - 13:37
Ah oui! et ces liens!
http://www.franceinter.fr/em/nousautres/84279
h*ttp://www.mediapart.fr/journal/france/171012/non-lieu-dans-lenquete-sur-la-mort-dali-ziri
(pour celleux qui sont abonné-es/ ou bien je peux transmettre mon login/mdp par mp pour celleux que ça intéresse )
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Ven 19 Oct 2012 - 9:55
Merci beaucoup ko !
Je n'ai pas eu le temps de tout lire, mais en effet on retrouve beaucoup de chose en commun avec la tolérance aux agressions sexuelles. Chose à laquelle je n'avais jamais pensé !
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Mer 7 Nov 2012 - 19:47
Je milite dans une association de mal logés (où il y a beaucoup de sans papiers), et là pas de sexisme à ma connaissance, les plus "grandes gueules" sont des femmes, jeunes pour la plupart.
Dimanche j'étais avec elles et eux pour tenter d'installer un squat dans le onzième. Hélas ça ne s'est pas bien passé... les habitant(e)s ne sont pas des militant(e)s mais des familles (et deux femmes enceintes, on en voit une sur la vidéo face aux flics).
Moi on ne me voit pas mais on m'entend: je me prend une vraie crise de panique quand les CRS nous repoussent dans la rue...

https://www.youtube.com/watch?v=IOaVdqg2dtY

http://paris20.noblogs.org/
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Mer 28 Nov 2012 - 11:13
Rassemblement pour Mahamadou Marega : samedi 1er décembre 2012, 14H00, au 555 rue Gabriel Péri à Colombes. Accès : RER jusqu’à Nanterre Université puis bus 304 jusqu’à l’arrêt Quatre Chemins Aragon, ou RER A jusqu’à La Défense puis bus 272 jusqu’à Place de Belgique.

http://lmsi.net/Pour-le-Malien

Le Malien, comme nous devons l’appeler, comme il a été décidé que nous devions l’appeler, est mort le mardi 30 novembre 2010 à l’âge de 38 ans, « à la suite d’une interpellation policière ». Plus précisément, on nous dit que la police cherchait à l’interpeller, au départ, pour une altercation avec un voisin, puis qu’il s’est avéré, circonstance aggravante, être un sans-papiers sous le coup d’un « arrêté de reconduite à la frontière ».

Le « forcené » risquait donc, tout bonnement, l’expulsion forcée – et par conséquent, en voulant à tout prix échapper à la police, et en n’hésitant pas pour cela à blesser légèrement quatre policiers, il n’a eu qu’une réaction parfaitement humaine et compréhensible, que chacun-e d’entre nous aurions pu avoir à sa place.

Cela, personne ne l’a souligné, ni dans les brèves dépêches qui ont « couvert l’événement », ni dans les quelques « réactions politiques » que ledit événement a suscitées. Trois jours ont passé et le débat est clos. Le Malien est aux oubliettes. Tout au plus une partie de la gauche – grosso modo celle qui est à la gauche du Parti socialiste – demande une enquête, voire un moratoire, sur les effets du « taser », dont les décharges de 50000 volts sont peut-être bien pour quelque chose dans la mort brutale d’un homme qu’on nous décrit par ailleurs comme robuste. Fidèles à une longue tradition, les syndicats policiers plaident sans le moindre fondement la « légitime défense » tandis que les plus hautes autorités de l’État – en la personne du ministre Brice Hortefeux – couvrent l’homicide en nous expliquant qu’il n’y avait pas d’alternative, sinon « les armes à feu ».
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 12 Jan 2013 - 19:39
Un article sur très intéressant sur la hagra (mélange d'injustice et d'humiliation), et le traitement par la justice et l'état des violences policières.
http://lmsi.net/Rengainez-on-arrive
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 12 Jan 2013 - 20:26
Un bébé en garde à vue accusé d’avoir mendié
05 janvier 2013 Par philippe alain

On croyait avoir tout vu en ce qui concerne les pratiques policières françaises contre les roms. Et bien non, il va falloir se faire une raison. Après les expulsions et les traques qui ont repris de plus belle avec Hollande et Valls (1). Après les cyclistes verbalisés pour pneus lisses (2). Après les enfants violentés, pourchassés et humiliés par la police (3). Voici le bébé de 12 mois enfermé pendant plus de 4 heures, accusé d’avoir mendié.

Les faits se passent en cette fin d’année 2012. Mirela (4), rom originaire de Roumanie, sollicite la générosité des passants afin qu’ils lui donnent quelques pièces qui lui permettront d’acheter de quoi manger pour elle et son enfant. Sa main gauche est tendue, la paume ouverte vers le ciel, sa main droite tient fermement la poussette de son enfant de 12 mois.

Mirela vit dans un “camp”, appellation politiquement correcte pour désigner en réalité, un bidonville qui ressemble aux favelas de Rio ou d’ailleurs. La France est la 5ième puissance économique au monde, mais elle est incapable d’intégrer correctement les 15 000 roms présents sur son territoire dont la moitié sont des enfants. Comme des centaines de familles, Mirela n’a nulle part où aller. Le 115 lui répète inlassablement chaque jour que toutes les places d’hébergement d’urgence sont occupées. Condamnée à rester dans un bidonville avec son enfant, elle doit trouver de l’argent pour survivre et n’a pas les moyens de mettre son bébé à la crèche. Tout le monde pourrait s’en douter.

Tout le monde, sauf nos chers policiers-assistantes-maternelles-la-main-sur-le-cœur qui, outrés par la présence d’un enfant dans la rue, décident de prendre le problème à bras-le-corps et l’enfant sous leurs bras protecteurs. Bien que Mirela ne fasse que tendre la main aux passants, ils trouvent son attitude insupportable et contraire aux lois de la république.

Dans la France de Hollande, Valls et Bauer, un enfant rom dans les bras de sa maman est en effet devenu un danger public. Alors les policiers vont les emmener manu militari au poste où ils vont humilier, insulter et menacer la maman.



On lui demande tout d’abord de présenter ses papiers d’identité ainsi que ceux de son enfant, ce qu’elle fait. La procédure qui suit ne peut donc pas être une vérification d’identité puisque selon l’article 78-3 du code pénal, « La personne qui fait l'objet d'une vérification ne peut être retenue que pendant le temps strictement exigé par l'établissement de son identité ». Alors pour faire bonne figure et justifier les longues heures d’attente que la maman et son bébé vont passer au poste, la police va falsifier la vérité et relater par écrit des faits matériellement impossibles.

Cela ne devrait pas tarder, mais la mendicité n’est pas encore interdite en France socialiste. Un Officier de Police Judiciaire (OPJ) va donc l’accuser, tenez vous bien, d’avoir « organisé la mendicité d’autrui en vue d’en tirer profit », avec cette circonstance aggravante que les faits auraient été commis à l’égard de son enfant de 12 mois. On croit rêver, mais non, c’est bien écrit noir sur blanc.

Un bébé de 1 an, ça pleure, ça rit, ça crie, c’est un trésor que l’on protège et que l’on chérit. On y tient comme à la prunelle de nos yeux, quand il a mal, on a mal, quand il sourit, on est heureux. Et bien non. Selon la police, les roms détestent leurs enfants, ils les haïssent même, au point d’en faire des mendiants, dès l’âge de … 12 mois…

Incroyable, mais vrai, la police français voit vraiment des choses extraordinaire.

L’OPJ qui a rédigé le rappel à la loi aurait dû passer un coup de fil au Guinness des records.

Un bébé roumain de 12 mois, qui marche, tend la main, parle en français et court après les passants pour leur demander de l’argent, si ce n’était pas écrit sur un document officiel de la police, personne n’y croirait, n’est-ce pas ?

Le rappel à la loi qui est donné à Mirela explique que les faits qui lui sont reprochés sont passibles de 5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende (article 225-12-6 du code pénal). Elle est également sous la menace d’une interdiction de séjour en France d’au mois 10 ans. (article 225-20 et 21 du même code pénal). Magnanime, l’OPJ va quand même laisser repartir la maman et son enfant plus de 4 heures après leur arrestation, en précisant bien à Mirela qu’elle sera poursuivie devant le tribunal si elle commet une autre infraction dans les 3 ans à venir…



On pourrait penser qu’il s’agit là d’un dérapage de quelques policiers particulièrement zélés, sensibles aux conditions de vie des enfants roms et qui ont raté leur vocation d’assistante sociale. Pas du tout. Ce détournement de la loi afin de traquer, de condamner et d’expulser des familles roms n’est pas nouveau. Il est dans le droit fil de la politique raciste lancée par Sarkozy contre les roms et reprise à leur compte par Hollande et Valls.

Lors de l’été 2011, déjà, des mamans roms qui mendiaient avaient été arrêtées et séparées de leurs enfants plusieurs semaines. A l’époque, c’est la « privation de soins » qui avait été évoquée par les policiers, mais le tribunal de Bobigny avait décider de relaxer les mamans injustement incriminées. (5)

A l’époque, la police se trouva fort dépourvue quand la sentence du tribunal fut venue. Un policier en avait les larmes aux yeux: «Le phénomène n'est pas facile à appréhender. Il existe peu de recours pour protéger ces enfants. Si la privation de soins n'aboutit pas, notre champ d'action se retrouve bien restreint». Le policier assistante maternelle en chef avait prévenu: «Nous n'avons pas l'intention d'abandonner ces enfants. Si la privation de soins ne fonctionne pas, nous trouverons autre chose» (6)



Ouf, nous sommes soulagés, les policiers ont trouvé autre chose: le réseau mafieux de mendicité organisé par la maman qui force son bébé de 12 mois à courir après les passants pour leur extorquer de l'argent… Plus c'est gros, plus ça passe. Après le cancer, la sécurité routière, les violences faites aux femmes, je propose que l’on érige en grande cause nationale la protection des enfants roms et que l’on mette sur le coup tous les policiers de France et de Navarre. Plus sérieusement, au lieu de se prendre pour ce qu’ils ne sont pas et n’ont jamais voulu être, des assistantes maternelles, les policiers et leur hiérarchie feraient mieux de s’occuper de la vraie délinquance qui elle, ne cesse de progresser.

Le gouvernement qui n’a de socialiste que le nom, ferait mieux pour sa part de lutter contre la pauvreté plutôt que de pourchasser les pauvres.

Bébés roms qui êtes nés sous une mauvaise étoile, en ce début d’année traditionnellement consacré aux vœux, la France, le Président Hollande et son bras armé Manuel Valls vous souhaitent une bonne et heureuse année 2013… En Roumanie.
http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/050113/un-bebe-en-garde-vue-accuse-d-avoir-mendie

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
anarchie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 12 Jan 2013 - 21:33
Parce que si t'es blonde, tu ne peux pas avoir de problèmes?
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 12 Jan 2013 - 21:42
nettement moins, statistiques à l'appui.

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
anarchie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 12 Jan 2013 - 22:08
ils font des statistiques racistes? Ah? Tu es blanche et noire pour pouvoir juger dans les mêmes conditions de ce qui se passe?
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 16 Mar 2013 - 19:03
http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1805

Samedi 23 mars 2013 13h à Paris, unissons-nous dans une marche de la Place de l’Opéra à Stalingrad
TOUS UNIS CONTRE LES CRIMES POLICIERS

STOP A L’IMPUNITE !

Nous avons besoin de toute forme de soutien : prêt de matériel, aide logistique, financière, communication, flyers, photocopies, etc. pour mener à bien l’ensemble de ces actions.

Familles de victimes : Youcef MAHDI, Nabil MABTOUL, Wissam EL YAMNI, Amine BENTOUNSI, Mahamadou MAREGA, Hakim AJIMI, Ali ZIRI, Lakhamy SAMOURA et Moushin SEHHOULI...
avatar
abd_salam
Banni·e
Messages : 418
Date d'inscription : 18/02/2013

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 16 Mar 2013 - 20:10
Réputation du message : 100% (1 vote)
ko a écrit:Rassemblement pour Mahamadou Marega : samedi 1er décembre 2012, 14H00, au 555 rue Gabriel Péri à Colombes. Accès : RER jusqu’à Nanterre Université puis bus 304 jusqu’à l’arrêt Quatre Chemins Aragon, ou RER A jusqu’à La Défense puis bus 272 jusqu’à Place de Belgique.

http://lmsi.net/Pour-le-Malien

Le «forcené» risquait donc, tout bonnement, l’expulsion forcée – et par conséquent, en voulant à tout prix échapper à la police, et en n’hésitant pas pour cela à blesser légèrement quatre policiers, il n’a eu qu’une réaction parfaitement humaine et compréhensible, que chacun-e d’entre nous aurions pu avoir à sa place.

Cela, personne ne l’a souligné, ni dans les brèves dépêches qui ont «couvert l’événement», ni dans les quelques «réactions politiques» que ledit événement a suscitées.

Un individus qui prends la décision de résister à une arrestation légitime, doit en accepter les conséquences...
Si sa réaction est humaine et compréhensible, la réponse des policiers est également parfaitement humaine et compréhensible.

Que certains minimisent les violences policières, je veux bien, et ce n'est pas acceptable. Mais pourquoi minimiser les violences des gens qui veulent se soustraire à une arrestation ?
Minimiser les actes de violences des personnes appréhendées n'est pas acceptable non plus.

Pour réussir à blesser 4 policiers, c'est que le gus n'a pas dû résister "gentiment", et si les policiers sont blessés que légèrement, ce n'est pas à mettre au crédit du "forcené".


Dernière édition par abd_salam le Sam 16 Mar 2013 - 20:15, édité 2 fois
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 16 Mar 2013 - 20:12
Pitié! Mad
avatar
abd_salam
Banni·e
Messages : 418
Date d'inscription : 18/02/2013

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 16 Mar 2013 - 20:20
ko a écrit:Pitié! Mad

Quoi ?

Il faut dire que les policiers sont toujours les méchants, qu'ils ont toujours tort, et toujours tort à 100 % ?

Quand les policiers fautent, ils doivent être sanctionnés.

Et quand les gens fautent face aux policiers, ils doivent être sanctionnés. Point.
avatar
abd_salam
Banni·e
Messages : 418
Date d'inscription : 18/02/2013

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 16 Mar 2013 - 20:30
sardine a écrit:
anarchie a écrit:Parce que si t'es blonde, tu ne peux pas avoir de problèmes?
nettement moins, statistiques à l'appui.

Peut-être AUSSI que les blancs ne font pas les mêmes conneries et moins souvent, et SURTOUT résistent moins fréquemment lors des interpellations ou des arrestations Question

Je me pose la question... car j'entends et je comprends que le système puisse être raciste et machiste, donc avoir ses tares en "interne" MAIS il faut aussi voir les travers en "interne" du public en face.
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 16 Mar 2013 - 20:40
une arrestation légitime
Mais de quelle légitimité parles tu? Ou est la légitimité d'une expulsion forcée? Et surtout, quelle est la légitimité de l'utilisation d'une telle force (le genre qui conduit à la mort de la personne) juste pour expulser quelqu'un? pale
avatar
Invité
Invité

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 16 Mar 2013 - 20:48
ko a écrit:
une arrestation légitime
Mais de quelle légitimité parles tu? Ou est la légitimité d'une expulsion forcée? Et surtout, quelle est la légitimité de l'utilisation d'une telle force (le genre qui conduit à la mort de la personne) juste pour expulser quelqu'un? pale

La loi. Ca me parait un peu curieux de reprocher aux policiers de satisfaire aux obligations de leur métier. La légitimité morale, c'est quelque chose de très subjectif, variable d'un individu à l'autre ; celle de loi (si mauvaise soit-elle), a dans le cadre démocratique la légitimité populaire (ces lois ont été votées par un législateur élu, et je doute que les lois de maîtrise des flux migratoires soient particulièrement impopulaires). D'ailleurs je trouverais davantage flippant un flic qui dirait "j'applique la loi uniquement en fonction de mes principes", qu'un flic lambda qui fait son boulot sans états d'âme.

(Evidemment je ne cautionne pas les bavures ayant entraîné sa mort, je rebondissais juste sur le thème de la "légitimité").
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Sam 16 Mar 2013 - 20:53
Il ne s'agit pas de taper sur les policiers en particuliers (ce serait même se dédouaner de NOTRE responsabilité à nous), pas plus que les manifestation de protestation contre les jugements concernant les viols sont faites pour taper sur les juges (même si il ne faut ni sous-estimer la culture du viol et le sexisme qui imprègne les personnes travaillant dans les tribunaux, ni sous-estimer le racisme dont font preuve pas mal de policiers), mais de questionner la légitimité des lois d'un état de refouler des personnes qui n'ont RIEN FAIT DE MAL (à part essayer de s'en sortir).


Dernière édition par ko le Sam 16 Mar 2013 - 20:56, édité 1 fois
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Dim 17 Mar 2013 - 11:15
A la demande de ko, j'ai supprimé le sujet en deux :

Pour parler des immigré-e-s en situation irrégulière, c'est ici :
http://feminisme.fr-bb.com/t1145p30-migrant-e-s-en-situation-irreguliere#28130
avatar
annebonny
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 35
Date d'inscription : 18/02/2013

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Dim 17 Mar 2013 - 23:20
Pour aller plus loin sur le topic originel je conseille 2 livres du mm auteur Mathieu Rigouste: Théorème de la hoggra. Histoires et légendes de la guerre sociale, Collection Béton arméE, éditions BBoyKonsian, 2011 (en référence à un post ) et aussi La Domination policière. Une violence industrielle, chez La Fabrique Edition.
Le 1er je l'ai pas encore lu, par contre le 2sd revient bien sur les violences policières sur les personnes racisé e s et comment c'est violences sont issues du système colonial français pour maintenir l'ordre chez les colonisés de l'intérieur. C'est un travail d'enquête sociologique très inintéressant et pas chiant à lire.

_________________
"viens on pend le racisme, viens on pend le sexisme, viens on pend tous les vecteurs et les attributs du fascisme" ( Calavera )
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Lun 18 Mar 2013 - 23:23
Théorème de la hoggra
J'en ai entendu parler, mais pas encore lu. Merci pour les références!
avatar
abd_salam
Banni·e
Messages : 418
Date d'inscription : 18/02/2013

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Lun 18 Mar 2013 - 23:30
http://lmsi.net/Pour-le-Malien

Le Malien, comme nous devons l’appeler, comme il a été décidé que nous devions l’appeler, est mort le mardi 30 novembre 2010 à l’âge de 38 ans, «à la suite d’une interpellation policière». Plus précisément, on nous dit que la police cherchait à l’interpeller, au départ, pour une altercation avec un voisin, puis qu’il s’est avéré, circonstance aggravante, être un sans-papiers sous le coup d’un «arrêté de reconduite à la frontière».

Le «forcené» risquait donc, tout bonnement, l’expulsion forcée – et par conséquent, en voulant à tout prix échapper à la police, et en n’hésitant pas pour cela à blesser légèrement quatre policiers, il n’a eu qu’une réaction parfaitement humaine et compréhensible, que chacun-e d’entre nous aurions pu avoir à sa place.

Cela, personne ne l’a souligné, ni dans les brèves dépêches qui ont «couvert l’événement», ni dans les quelques «réactions politiques» que ledit événement a suscitées. Trois jours ont passé et le débat est clos. Le Malien est aux oubliettes. Tout au plus une partie de la gauche – grosso modo celle qui est à la gauche du Parti socialiste – demande une enquête, voire un moratoire, sur les effets du «taser», dont les décharges de 50000 volts sont peut-être bien pour quelque chose dans la mort brutale d’un homme qu’on nous décrit par ailleurs comme robuste. Fidèles à une longue tradition, les syndicats policiers plaident sans le moindre fondement la «légitime défense» tandis que les plus hautes autorités de l’État – en la personne du ministre Brice Hortefeux – couvrent l’homicide en nous expliquant qu’il n’y avait pas d’alternative, sinon «les armes à feu».

Mon dieu !

C'est le genre d'article qu'il ne faut surtout pas faire circuler en dehors des certains cercles militants...

Mention spéciale pour les foutaises sur le "taser", mais ils veulent quoi au juste ? que les policiers chantent la sérénade quand la personne se rebelle lors d'une interpellation ?

ET l'affirmation qu'il n'y a pas eu le moindre début de commencement de légitime défense ; faudrait savoir : l'interpellé a eu une réaction violente que l'auteur qualifie d'humaine et de parfaitement compréhensible ou pas ? Blesser quatre policiers, c'est quoi ?
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Lun 18 Mar 2013 - 23:49
le taser est utilisé à tort et à travers parce que soi disant "inoffensif" et il y a parfois des conséquences dramatiques. Un taser n'est pas un jouet.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
annebonny
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 35
Date d'inscription : 18/02/2013

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Lun 18 Mar 2013 - 23:52
Alors pour le taser , il n'est pas nécessaire d'aller bien loin pour savoir que cette arme peut être , contrairement à ce que nous serine l'Etat, une arme létale. Pour en être sure et certaine il suffit de lire un rapport d'Amnesty International (en anglais il est vrai ) : https://www.amnesty.org/fr/news-and-updates/report/tasers-potentially-lethal-and-easy-abuse-20081216

Par ailleurs il y a eu 4 blessés LEGERS, or il est de notoriété publique que les messieurs (et dames ) de la maréchaussée ont une prédilection pour la coercition des colonisés de l'intérieur ( un malien la plus part du temps à une pigmentation noire ce qui fait de lui de fait un colonisé de l'intérieur, bon lui en plus avait le mauvais gout d'être sans pap' ... ) preuve en est il y a eu meurtre, sauf que qd mm c'est mieux de dire qu'il y a eu meurtre d'un coté et des égratignures de l'autre , c'est l'équilibre tel qu'il est vu par la police de l’État français ( pour une 4 égratignures un meutre , ça fait cher payer )

_________________
"viens on pend le racisme, viens on pend le sexisme, viens on pend tous les vecteurs et les attributs du fascisme" ( Calavera )
avatar
abd_salam
Banni·e
Messages : 418
Date d'inscription : 18/02/2013

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

le Mar 19 Mar 2013 - 0:15
annebonny a écrit:sauf que qd mm c'est mieux de dire qu'il y a eu meurtre d'un coté et des égratignures de l'autre , c'est l'équilibre tel qu'il est vu par la police de l’État français ( pour une 4 égratignures un meurtre, ça fait cher payer )

Qui te dit que ce n'était que des égratignures ?

Et si le Malien n'a réussi qu'à blesser légèrement les policiers, ce n'est pas à porter au crédit de l'interpellé. Au contraire, ça veut dire qu'il n'a pas réussi à faire pire.

Si l'individus emploie la violence, normal que les policiers ne veuillent pas mettre en péril leur intégrité et emploient le taser.

Il faut apporter des éléments qui établissent que les policiers ont vraiment fautés ou commis un crime... sinon, en dehors de certains milieux militants, le message ne sera pas perçu comme anti-violences policières, mais comme de la bêtise angéliste.
Contenu sponsorisé

Re: Les violences policières sur les personnes racisé-es

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum