Derniers sujets
AlpagaHier à 15:26NokinheiIntersectionalité et paradigmes apparentésHier à 13:47TortueFéminisme culturel vs. féminisme radicalHier à 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesHier à 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenJe veux des Poches!!Mer 15 Nov 2017 - 20:04jojojobonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un Homme[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Lun 13 Nov 2017 - 15:12Tortue#BoycottWebedia et #BalanceTonForumDim 12 Nov 2017 - 9:00pierregrPeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reikochanson : VII capturées de bonne heureLun 30 Oct 2017 - 12:41shunUn traîtreLun 30 Oct 2017 - 7:43Untraitreliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 29 Oct 2017 - 9:00michekhenPrésentation de RonceRose Sam 28 Oct 2017 - 11:57IridaceaJe suis nouvellauJeu 26 Oct 2017 - 23:44IridaceaJean.Jeu 26 Oct 2017 - 23:42IridaceaLuxLisbonMer 25 Oct 2017 - 17:20shunSéjour en FranceMer 25 Oct 2017 - 3:16Dihya

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 23 Mar 2014 - 22:53
Jonas lubec a écrit:
Et là, je ne vois pas comment on peut être omni et lutter contre ça sans une certaine incohérence...
Ceci est assez insultant pour moi. Ou pour être plus précis, je le ressens comme assez agressif et condescendant.

Même si je comprends ton sentiment, en partant de ce postulat n'importe qui dénonçant une incohérence est méprisant non?

Aller à la boulangerie du coin en voiture parce qu’on à la flemme tout en évitant de laisser couler le robinet est une incohérence si on est écolo.

Bon évidement je grossis le trait. Cependant j'ai quand même l'impression que beaucoup de végétariens (du moins sur ce forum) ont tendance à remettre énnormément de choses en question, en commençant par leur propres incohérences. Je considère moi même que je participe à la cruauté animale en étant Végé et pas Vegan. Donc être incohérent, c'est pas forcément une insulte.
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 23 Mar 2014 - 22:55
Idem, je ne vois pas le problème à souligner une… dissonance cognitive dans nos comportements. Je crois même que c'est quelque chose d'assez commun.

Je comprends que ça soit vexant à entendre/lire mais de là à parler d'insulte, c'est peut-être entrer dans le procès d'intention à mon sens.
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 23 Mar 2014 - 23:07
Après je crois que Jonas parle peut être plus de son sentiment que de l'intention de la personne en face.
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 23 Mar 2014 - 23:10
OK… Je comprends. Du coup, c'est un autre problème.

Loupita Lebowski a écrit:
Grussie a écrit:Parce que ce n'est pas facile de dire à quelqu'un.e qu'iel a dit un truc sexiste/homophobe/raciste/carniste/etc sans que la personne se vexe, le plus souvent. D'où mon post plus haut : si on veut vraiment déconstruire, il faut accepter la critique.
Ce passage me fait penser à un article de Mrs Dreydful sur le racisme mais qui, je pense, peut s'étendre à toutes les oppressions : Les gens et le racisme, un problème d’égo
Et oui, il n'est pas facile de s'entendre dire que l'on n'est pas cohérent, que l'on a une attitude/un discours problématique sur certains aspects je suis bien d'accord, mais comme Grussie alors je me demande comment on devrait le dire.

+1.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 24 Mar 2014 - 6:55
Loupita Lebowski a écrit:
Grussie a écrit:Parce que ce n'est pas facile de dire à quelqu'un.e qu'iel a dit un truc sexiste/homophobe/raciste/carniste/etc sans que la personne se vexe, le plus souvent. D'où mon post plus haut : si on veut vraiment déconstruire, il faut accepter la critique.
Ce passage me fait penser à un article de Mrs Dreydful sur le racisme mais qui, je pense, peut s'étendre à toutes les oppressions : Les gens et le racisme, un problème d’égo
Et oui, il n'est pas facile de s'entendre dire que l'on n'est pas cohérent, que l'on a une attitude/un discours problématique sur certains aspects je suis bien d'accord, mais comme Grussie alors je me demande comment on devrait le dire.

Merci Loupita pour l'article. Je le trouve très éclairant.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 24 Mar 2014 - 9:15
(j'ai édité ma réponse parce que je réponds à la place de Cyel et ça fait un peu trop prise de parole de l'homme à mon goût, je la garde en brouillon au cas où pour plus tard)
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 24 Mar 2014 - 10:51
Grussie a écrit:Et comment il faudrait le dire ? Parce que ce n'est pas facile de dire à quelqu'un.e qu'iel a dit un truc sexiste/homophobe/raciste/carniste/etc sans que la personne se vexe, le plus souvent. D'où mon post plus haut : si on veut vraiment déconstruire, il faut accepter la critique. Je comprends qu'on n'apprécie pas "c'est complètement con, muah haha *sarcasme*", mais "une certaine incohérence"... d'où ma question, comment faudrait-il le dire ?

Juste en note : ce n'est pas parce qu'on accepte une critique (dans le sens qu'on l'entend et qu'on y réfléchit) qu'on doit forcément tomber d'accord avec et essayer de l'appliquer le plus possible.
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 24 Mar 2014 - 12:55
Je ne vois pas le rapport.
Ici, il est simplement question de ne pas sauter à la gorge d'une personne qui dit à son interlocuteurice qu'il y a un souci de cohérence dans certains de ses choix/actes.
Arnaud63
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Sam 19 Avr 2014 - 22:12
Je cherche à comprendre l'anti-spécisme. Si j'ai bien compris, le spécisme est l'idée qu'il y a une hiérarchie entre les espèces, avec l'espèce humaine tout en haut de cette classification.

Je voudrais vous faire part de mes réflexions, et vous pourrez m'emmener sur d'autres pistes si vous estimez qu'il y a des choses à affiner dans ma compréhension du sujet. Elles se présentent sous la forme de questions et auront peut-être pour certain-e-s d'entre vous des airs de spécisme ou des relents de provocation. Il n'en est rien, même si actuellement je penche pour la suprématie de l'humain sur le reste du monde vivant mais sans dénier pour autant aux animaux la dignité et le droit de ne pas être torturé et mis à mort gratuitement.

Ma première remarque est celle-ci : les anti-spécistes disent que les humains et les membres des autres espèces animales sont sur un même pied et que pas une ne peut revendiquer une quelconque suprématie. Logiquement, un anti-spéciste doit donc être à tout le moins végétarien.

Voici la question liée à cette remarque : l'humain est le seul individu capable de refuser de manger ce qui est bon (je n'ai pas dit essentiel, "bon" signifie "qui ne peut pas lui nuire") pour lui, à commencer par la chair des membres d'autres espèces. L'animal, lui, quand il est carnivore, mange de facto de la viande sauf s'il n'y en a pas à sa disposition. Mais il préfèrera toujours la viande à toute autre nourriture. L'homme n'est-il pas supérieur finalement puisqu'il est le seul animal potentiellement anti-spéciste ?

Arnaud
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Sam 19 Avr 2014 - 22:14
@Arnaud63 a écrit:
Voici la question liée à cette remarque : l'humain est le seul individu capable de refuser de manger ce qui est bon (je n'ai pas dit essentiel, "bon" signifie "qui ne peut pas lui nuire") pour lui, à commencer par la chair des membres d'autres espèces. L'animal, lui, quand il est carnivore, mange de facto de la viande sauf s'il n'y en a pas à sa disposition. Mais il préfèrera toujours la viande à toute autre nourriture. L'homme n'est-il pas supérieur finalement puisqu'il est le seul animal potentiellement anti-spéciste ?

 lol! 
Franchement, affirmer que l'humain est "supérieur" uniquement parce on est la seule espèce à pouvoir choisir son alimentation est un raccourci que j'aimerais bien prendre pour aller sur Mars !
Arnaud63
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Sam 19 Avr 2014 - 22:35
Ce n'est pas ce que j'écris et je n'affirme rien puisque je pose une question. Wink

Un végétarien n'est pas forcément anti-spéciste mais logiquement un anti-spéciste se doit d'être végétarien. Par conséquent, l'idéal anti-spéciste ne se limite pas à sa composante végétarienne. Mais en pouvant effectuer le choix de ne pas manger de viande, l'être humain est le seul anti-spéciste potentiel.

Arnaud
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Sam 19 Avr 2014 - 23:26
Les humain(e)s ont développé l'art culinaire, qui consiste en lier l'utile et l'agréable. A tel point que, de nos jours, il nous est extrêmement difficile de faire le tri. Qu'est-ce qui est essentiel à notre survie ? Quels sont les ingrédients non essentiels à notre survie mais dont nous nous servons ? Sachant que les arts culinaires sont très importants parmi les cultures humaines. S'y attaquer, vouloir le déconstruire, c'est presque briser un tabou.
Ta question en appelle une autre : parmi quelles autres espèces trouvent-on un art culinaire, qui ferait appel à des ingrédients non essentiels à la survie ?

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
Arnaud63
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Sam 19 Avr 2014 - 23:38
J'en parlais avec un membre du forum en MP. Le bonobo me semble être proche de ce modèle. Il traite avec ses congénères pour échanger un arrosoir ou un fruit alors qu'il a autre chose sous les yeux pour se nourrir. Il ne transforme pas l'aliment mais il le mange pour le plaisir, pour varier peut-être.
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 15:16
Nous avons la chance d'avoir un système digestif qui peut supporter beaucoup de sortes de nourritures différentes.
Ce n'est pas forcément le cas des autres espèces.

D'autre part, nous avons encore une fois, la chance de trouver tous nos aliments facilement, sans avoir à lutter, nous ne sommes pas condamnés à l'opportunisme alimentaire.

Nous avons donc une grande chance car nous avons le choix. Les animaux eux, sont pour la plus part, dans une logique de survie : ils choisissent donc entre 2 aliments celui qui offre le plus de nutriments qu'ils sont capables d'assimiler en fonction de leur organisme.

Par exemple, les oiseaux en hiver, si tu leur mets une boule de graisse, ils vont venir la manger, pourtant ce n'est pas un aliment qu'ils trouvent naturellement dehors, mais leur instinct de survie associé à leur caractéristiques biologiques (ils peuvent digérer le gras) fait qu'ils choisissent cette nourriture, car c'est celle qui offre le plus d'apports par rapport à son volume.

Nous, nous avons la chance de ne manquer de rien (au moins en tant qu'oppresseurs favorisés européens), nous avons donc la possibilité de choisir des aliments selon un autre rapport que celui du rapport " densité des apports alimentaire au kg ". Nous pouvons largement manger à notre faim, quelques soient les aliments choisis.

Je ne vois pas en quoi, cette possibilité de choix, qui n'est pas à la portée des autres espèces, nous rendrait " meilleurs ".
Par ailleurs, les autres animaux, quand ils ne sont pas réduits en esclavage, mangent naturellement les produits qui sont sains pour leur organisme, et rejette ce qui est toxique, ou nocif.

Nous sommes une des seules espèces à bouffer naturellement et par choix (et culture), des trucs qui nous rendent malades, voir même qui nous font crever.
Pour moi c'est pas spécialement un signe d'intelligence. Ça prouve surtout qu'on néglige beaucoup le rapport au corps, qui est essentiel à la survie. Ce que ne font pas les autres animaux.
Même les rats, qui pourtant suivent les humains, et sont également omnivores, gèrent mieux que nous l'abondance de nourriture, et mangent de manière équilibrée par rapport à leurs besoins.

Par contre, les animaux que nous enfermons, que nous réduisons en esclavage pour diverses raisons, et que nous nourrissons, souffrent des mêmes maux alimentaires que nous.

A réfléchir peut être.

Sinon, oui, beaucoup de membres anti-spécistes sont également végétariens, ou végétaliens ou encore totalement végane (aucun produits issus des animaux que ce soit en terme de nourriture ou d'objets, de vêtements etc ...).

Donc pour résumer, nous avons une double chance : celle d'être omnivore et donc de pouvoir survivre en mangeant divers aliments, et également d'avoir assez d'aliments quotidiennement pour pouvoir choisir ce qu'on mange.
A partir de là, je ne vois pas en quoi pouvoir faire un choix (puisqu'il ne demande aucun sacrifice) est un signe de plus grande intelligence.
Un lion, qui est par essence carnassier, ne peut pas digérer les graines, ou les feuilles, il n'a pas d'autre choix pour survivre que de manger de la viande. En quoi cela le rend-il inférieur à nous ?
Il ne peut pas faire de choix, nous si, et ? J'arrive pas bien à cerner ta logique.

Mais je comprends que tu te poses des questions, et que tu cherches à avancer, je n'ai pas pour but, ni de te convertir à l'anti-spécisme, ni au végétarisme, ni rien, juste d'essayer de comprendre ta logique. C'est tout !
Arnaud63
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 18:04
Mon idée consistait en une réflexion assez rapide, tenant davantage de l'ordre du clin d'oeil que de la rationalité la plus poussée. Je te rassure donc : je ne crois pas que l'humain soit plus intelligent parce qu'il peut faire le choix d'être végétarien et donc d'être anti-spéciste.

Vous avez raison, et je crois que cet argument suffit à mettre vos adversaires hors course, la multiplicité des définitions de la notion d'intelligence la rendent difficilement opérante. Je suis le premier à la combattre quand il s'agit de comparer les humains et de les hiérarchiser. Mais on peut difficilement dénier à l'humain sa supériorité sur les autres animaux à cause de ses capacités cognitives largement supérieures. On dit du corbeau qu'il est un animal intelligent car il résout des problèmes insolubles pour un pigeon. Par ailleurs, le corbeau est capable d'utiliser un "outil" pour venir à bout d'un écueil.

S'il est vrai que l'humain est le seul à manger des saloperies qui le rendent malade voire le font crever, il est aussi vrai qu'il est le seul à s'interdire de manger des aliments qui sont sains, voire nécessaires pour lui. Je pense ici aux végétariens et surtout aux végétaliens qui s'interdisent de manger de la viande et des produits d'origine animale (lait, oeufs, fromage, etc.)
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 18:18
Autant pour le sain, ça se discute, autant les aliments que les végéta*iens évitent ne sont pas nécessaires.
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 18:21
Pour la supériorité de l'être humain je reste profondément dubitative.
Tiens, au passage, encore une particularité humaine: le mâle humain est le seul animal qui tue, torture, mutile, exploite, dégrade les femelles de son groupe sans aucunes raisons productives...
Arnaud63
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 19:10
@1977 a écrit:Pour la supériorité de l'être humain je reste profondément dubitative.
Tiens, au passage, encore une particularité humaine: le mâle humain est le seul animal qui tue, torture, mutile, exploite, dégrade les femelles de son groupe sans aucunes raisons productives...
Le lion exploite ses femelles. Elles chassent, lui arrive et se nourrit puis laisse ce qu'il consent aux femmes qui, pourtant, ont fait le boulot. Ce comportement est systématique, contrairement à la torture infligées à certaines femmes par certains hommes. Ces derniers sont des malades, ce ne sont pas des individus psychiquement sains. On ne peut donc pas prendre pour critère un élément qui constitue une anormalité.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 19:12
Il y a une odeur de   ici.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 19:15
Oui, je me disais cela aussi...
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 20:06
Comme je préfère prévenir histoire que la cohérence des discussions soient conservées, je mets Arnaud 63 en ignoré. Pour cause de troll.

Voili voilou.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 20:39
@Arnaud63 a écrit:
@1977 a écrit:Pour la supériorité de l'être humain je reste profondément dubitative.
Tiens, au passage, encore une particularité humaine: le mâle humain est le seul animal qui tue, torture, mutile, exploite, dégrade les femelles de son groupe sans aucunes raisons productives...
Le lion exploite ses femelles. Elles chassent, lui arrive et se nourrit puis laisse ce qu'il consent aux femmes qui, pourtant, ont fait le boulot. Ce comportement est systématique, contrairement à la torture infligées à certaines femmes par certains hommes. Ces derniers sont des malades, ce ne sont pas des individus psychiquement sains. On ne peut donc pas prendre pour critère un élément qui constitue une anormalité.
Les femmes sont malmenées par des hommes et des femmes parfaitement intégré(e)s à la société et donc considéré(e)s comme sain(e)s de corps et d'esprit. Ton exemple est un cliché consistant à minimiser les violences faites aux femmes. Par ailleurs le comportement de lion qui met les pieds sous la table est bien plus systématique chez les humains, parce que les hommes et les femmes travaillent tous les deux et même si ce sont les femmes qui travaillent le plus, c'est à elles qu'incombe le devoir de préparer les repas. Les hommes qui maltraitent les femmes ne sont pas malades, ils se sentent justes protégés et agissent en toute impunité. C'est tout à fait différent.

En ce qui concerne les produits laitiers, les végé ne sont pas en dangers car on trouve du calcium dans les végétaux par exemple. Si les produits laitiers étaient indispensables, les intolérant(e)s et sensibles au lactose seraient condamné(e)s à mourir, sauf que ce n'est pas le cas. Le lait (surtout entier) et la crème me rendent malade, et cela fait des mois que je m'en passe et je vais très bien. Pareil pour la viande. Quant aux carences, sache que les personnes qui mangent de la viande et des produits laitiers peuvent aussi présenter des carences. Pas besoin d'être végé pour en avoir.

Les humain(e)s ont des capacités cognitives supérieurs ? Et iels survivraient combien de temps dans la nature et par elleux-même ? Nous n'avons pas de griffes pour nous défendre, ni de crocs (nos canines c'est de la rigolade), ni de bois. Même pas de fourrure pour nous protéger du froid.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
Ravelle
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 50
Date d'inscription : 13/03/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 21:34
@Arnaud63 a écrit:Mais on peut difficilement dénier à l'humain sa supériorité sur les autres animaux à cause de ses capacités cognitives largement supérieures. On dit du corbeau qu'il est un animal intelligent car il résout des problèmes insolubles pour un pigeon. Par ailleurs, le corbeau est capable d'utiliser un "outil" pour venir à bout d'un écueil. [...]
Je pense ici aux végétariens et surtout aux végétaliens qui s'interdisent de manger de la viande et des produits d'origine animale (lait, oeufs, fromage, etc.)

L'intelligence n'est pas un critère pour déterminer l'importance qu'on accorde à la vie d'un individu : sinon on engraisserait nos handicapés mentaux et nos personnes séniles pour les bouffer sans scrupules, et tous les prix nobels pourraient manger les autres humains "normaux", moins intelligents, ou à minima les réduire en esclavage.
Pour l'intelligence animale : http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article425

Sinon tes critiques nutritionnelles sur les régimes végéta*iens sont infondés et ne reposent sur aucune base scientifique : même l'OMS et l'ADA qui ne sont pourtant pas à la pointe du progressisme en matière d'alimentation reconnaissent la viabilité des tous les régimes végétariens, y compris végétalien, pour tous les types de personnes (femmes enceintes, enfants en bas-âge et sportifs de haut niveau compris) et à tout âge de la vie.
ttp://www.vegetarisme.fr/_pdfs/PositionAAD.pdf

Je ne suis pas certain que tu sois un troll mais les propos que tu tiens sont plus que limites, relis toi bien...
Arnaud63
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 21:36
@Drärk a écrit:
@Arnaud63 a écrit:
@1977 a écrit:Pour la supériorité de l'être humain je reste profondément dubitative.
Tiens, au passage, encore une particularité humaine: le mâle humain est le seul animal qui tue, torture, mutile, exploite, dégrade les femelles de son groupe sans aucunes raisons productives...
Le lion exploite ses femelles. Elles chassent, lui arrive et se nourrit puis laisse ce qu'il consent aux femmes qui, pourtant, ont fait le boulot. Ce comportement est systématique, contrairement à la torture infligées à certaines femmes par certains hommes. Ces derniers sont des malades, ce ne sont pas des individus psychiquement sains. On ne peut donc pas prendre pour critère un élément qui constitue une anormalité.
Les femmes sont malmenées par des hommes et des femmes parfaitement intégré(e)s à la société et donc considéré(e)s comme sain(e)s de corps et d'esprit. Ton exemple est un cliché consistant à minimiser les violences faites aux femmes. Par ailleurs le comportement de lion qui met les pieds sous la table est bien plus systématique chez les humains, parce que les hommes et les femmes travaillent tous les deux et même si ce sont les femmes qui travaillent le plus, c'est à elles qu'incombe le devoir de préparer les repas. Les hommes qui maltraitent les femmes ne sont pas malades, ils se sentent justes protégés et agissent en toute impunité. C'est tout à fait différent.
Dis donc, c'est un réquisitoire auquel j'ai droit. On n'a pas le droit de communiquer sa pensée sans se faire agresser ? Est-ce que j'ai été grossier ou agressif ? Je n'ai fait qu'exprimer ma réflexion. Je conçois que tu ne sois pas d'accord, je te suis même d'une certaine manière reconnaissant de me le faire savoir, mais puis-je te demander de garder ton calme ? J'ai l'impression de devoir porter sur les épaules le fardeau de l'oppression faite aux femmes.

Tu dis un truc pourtant scandaleux : "les femmes sont malmenées par des hommes et des femmes..." N'y a-t-il donc aucun homme qui soit malmené par des hommes et des femmes ? Ah, évidemment, si la femme est malmenée, c'est parce qu'elle est une femme. Un homme ne peut pas être malmené pour ce motif, ni même parce que qu'il est un homme. Le serait-il tout de même parce qu'il serait considéré comme un sous-homme par les hommes et les femmes qui le maltraitent ? Il est donc victime, lui aussi, d'une forme de sexisme. Tu me reproches de véhiculer une idée qui minimise les violences faites aux femmes. Je suis désolé si c'est vrai, et ce n'était pas mon intention. Je suis conscient que les femmes sont des victimes de la société des hommes. C'est pourtant vrai que je ne perçois pas toutes les violences qui leur sont faites, qui vous sont faites. N'y vois pas un manque de sensibilité, je voudrais que tu y voies plutôt une incompréhension, un manque d'expérience (je n'ai pas l'habitude de fréquenter des hommes et des femmes qui font des violences aux femmes, même psychologiques) ou même un manque de connaissances. Je vis très bien avec le fait de ne pas tout maîtriser et même de ne maîtriser que peu de choses, et peut-être même rien en matière de féminisme. Je suis désolé de susciter ta colère.

En ce qui concerne les produits laitiers, les végé ne sont pas en dangers car on trouve du calcium dans les végétaux par exemple. Si les produits laitiers étaient indispensables, les intolérant(e)s et sensibles au lactose seraient condamné(e)s à mourir, sauf que ce n'est pas le cas. Le lait (surtout entier) et la crème me rendent malade, et cela fait des mois que je m'en passe et je vais très bien. Pareil pour la viande. Quant aux carences, sache que les personnes qui mangent de la viande et des produits laitiers peuvent aussi présenter des carences. Pas besoin d'être végé pour en avoir.
Je veux bien te croire. Mais que signifie "végé" ? Végétarien ? Végétalien ?
Je ne suis pas un défenseur acharné du lait. J'ai déjà fait remarquer à des connaissances qu'il était quelque part absurde qu'un adulte humain boive du lait de vache (ou de tout autre mammifère) pour deux raisons : cette boisson est censée apporter les nutriments nécessaires au développement d'un veau, hors l'adulte est un humain sevré. Tu ne trouveras pas un terrain difficile à convaincre que le lait d'un mammifère autre qu'humain n'est pas indispensable à un être humain. Je ne trouve pas nécessaire de se priver de lait, mais je ne trouve pas aberrant que l'on s'en passe.

C'est vrai qu'en revanche j'estime que l'être humain a besoin de viande. Quelles sont les meilleures protéines sinon celles d'origine animale ? On nous dit que la ration alimentaire doit comporter X grammes de protéines. Mais si un individu a besoin de 125 grammes de protéines, peut-on substituer à 125 grammes de protéines issues d'un steak à 125 grammes de protéines issues de lentilles ? Non, pas du tout. Les protéines d'origine végétale sont de moins bonne qualité.

Une expérience a été menée pendant deux semaines avec des personnes mangeuses de viande. Durant cette période, elles ne pouvaient se nourrir que de légumes et de fruits. Leur corps a ressenti violemment les contre-coups d'un tel régime, et elles avaient beaucoup moins d'énergie que lorsqu'elles mangeaient de la viande.

Tu vas alors me dire qu'il existe des tas de végétariens, et même de végétaliens, qui sont en excellente santé et font du sport sans aucun souci. Oui. À quelle condition ? Que l'on se renseigne et que l'on profite des connaissances sur les végétaux. Est-ce qu'il aurait été possible d'être végétarien ou végétalien il y a 10.000 ans ou même 300 ans ? Végétarien, oui, sans doute. Mais végétalien, certainement pas. Quel végétalien osera déclarer que l'on peut suivre un tel régime sans aucune connaissance, sans faire attention à son régime, sans acheter tel livre ou consulter tel site ?

Les humain(e)s ont des capacités cognitives supérieurs ? Et iels survivraient combien de temps dans la nature et par elleux-même ? Nous n'avons pas de griffes pour nous défendre, ni de crocs (nos canines c'est de la rigolade), ni de bois. Même pas de fourrure pour nous protéger du froid.
Cela n'a rien avoir avec les capacités cognitives. C'est justement parce qu'il a des capacités cognitives supérieures aux autres animaux que l'être humain pallie ces manques. C'est grave de dire que l'être humain est plus intelligent que le reste des animaux ? Quand on dit ça, on minimise le droit à la dignité des animaux ? On justifie les atrocités qui sont commises sur certains d'entre eux ?
Arnaud63
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2014

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 20 Avr 2014 - 21:43
@Ravelle a écrit:
@Arnaud63 a écrit:Mais on peut difficilement dénier à l'humain sa supériorité sur les autres animaux à cause de ses capacités cognitives largement supérieures. On dit du corbeau qu'il est un animal intelligent car il résout des problèmes insolubles pour un pigeon. Par ailleurs, le corbeau est capable d'utiliser un "outil" pour venir à bout d'un écueil. [...]
Je pense ici aux végétariens et surtout aux végétaliens qui s'interdisent de manger de la viande et des produits d'origine animale (lait, oeufs, fromage, etc.)

L'intelligence n'est pas un critère pour déterminer l'importance qu'on accorde à la vie d'un individu : sinon on engraisserait nos handicapés mentaux et nos personnes séniles pour les bouffer sans scrupules, et tous les prix nobels pourraient manger les autres humains "normaux", moins intelligents, ou à minima les réduire en esclavage.
Mais je n'ai jamais prétendu cela... D'ailleurs, en prenant le cas des handicapés mentaux, tu reconnais toi-même qu'il y a des humains plus intelligents que d'autres. Tu leur reconnais le même droit à la dignité. Mais quand moi je dis que les humains sont plus intelligents que les animaux, je leur dénierais, à ces derniers, le droit à jouir de leur vie ? Pourquoi ce parti pris ?

Il est possible de comparer l'intelligence d'un corbeau à celle d'un pigeon, mais on ne pourrait pas comparer l'intelligence d'un humain à celle d'un animal...

Sinon tes critiques nutritionnelles sur les régimes végéta*iens sont infondés et ne reposent sur aucune base scientifique : même l'OMS et l'ADA qui ne sont pourtant pas à la pointe du progressisme en matière d'alimentation reconnaissent la viabilité des tous les régimes végétariens, y compris végétalien, pour tous les types de personnes (femmes enceintes, enfants en bas-âge et sportifs de haut niveau compris) et à tout âge de la vie.
ttp://www.vegetarisme.fr/_pdfs/PositionAAD.pdf
Mais je ne le nie pas. Je me suis mal exprimé à ce sujet, et j'espère avoir mieux exprimé ma pensée dans mon message ci-dessus. Ce que j'affirme, c'est que ce régime doit faire l'objet d'une attention particulière. On ne peut pas devenir végétalien en faisant n'importe quoi. Tu es d'accord avec ce principe, ou déclares-tu qu'il soit possible de ne manger que des végétaux sans faire attention ?

Je ne suis pas certain que tu sois un troll mais les propos que tu tiens sont plus que limites, relis toi bien...
Je suis peut-être maladroit, je suis même peut-être un ignorant. Mais c'est comme ça que vous expliquez votre point de vue ? En agressant et en vilipendant, reprochant d'être un troll ou un quasi-troll à ceux qui ne disent pas ce que vous voulez entendre ?
Contenu sponsorisé

Re: l'anti spécisme pour les nuls

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum