Derniers sujets
Comment réagir face à l'antiféminisme ?Hier à 19:54IridaceaSéjour en FranceDim 15 Oct 2017 - 13:10IridaceaBonsoirSam 14 Oct 2017 - 17:18Tortuechanson : VII capturées de bonne heureSam 14 Oct 2017 - 17:12ObraBonjour à tout-e-s!!Jeu 12 Oct 2017 - 15:27AraignéeBonsoir tout le monde !Jeu 12 Oct 2017 - 15:03michekhenAppel à témoignages : une étude sociologique sur la bisexualité Mar 10 Oct 2017 - 18:25Ceridwen0813Témoignage des hommes féministes ou proMer 4 Oct 2017 - 20:46Lycane[Podcast] Les couilles sur la tableMer 4 Oct 2017 - 18:36LindaPBonjour!Mar 3 Oct 2017 - 21:46LycaneBonsoir à toutes !!Lun 2 Oct 2017 - 18:32GracycrazyBien le bonjour !Ven 29 Sep 2017 - 9:16ValTocTocLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Ven 29 Sep 2017 - 7:17DihyaNouveau débat public sur la PMAVen 29 Sep 2017 - 7:15DihyaVidéos et films féministesVen 29 Sep 2017 - 7:01DihyaC'est quoi le Masculinisme?Ven 29 Sep 2017 - 6:48Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 24 Sep 2017 - 17:04michekhenThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977"non-binaire" c'est quoi ?Dim 10 Sep 2017 - 15:04TortueC'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie[Ressources] La transphobieVen 8 Sep 2017 - 10:32HopeyPrésentation Sychriscar :)Ven 8 Sep 2017 - 3:09AraignéePeggy SastreVen 8 Sep 2017 - 1:11Araignée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Ven 2 Nov 2012 - 18:54
Ben, non. L'Art c'est plus important que de vulgaires chats. Et puis filmé au ralenti en vidéo, des chats qui "volent" et tourbillonnent, c'est tellement beau (lorsqu'on cache la chute).
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Sam 3 Nov 2012 - 8:57
Pfff.... n'importe quoi ! J'ai mal pour eux... Sad

J'ai aussi un peu cet impression des fois : l'Art c'est sacré et plus important que n'importe quoi (même l'éthique).
Sinon, moi j'avoue que dans l'Art Contemporain, il y a des artistes qui ne semblent fonctionner que par la provocation... et bon, personnellement je trouve ça un peu stérile.
Bon, OK, à l'époque de Marcel Duchamp, ça voulait sans dire quelque chose, mais maintenant...


Dernière édition par Antisexisme le Sam 3 Nov 2012 - 8:59, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Sam 3 Nov 2012 - 8:58
Je lui propose de faire ça avec des humains la prochaine fois, vu que l'Art© est tellement au-dessus de tout. Pfff.
avatar
Calamité
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 46
Date d'inscription : 04/11/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Dim 4 Nov 2012 - 23:41
Numa a écrit:Quand je me dis anti-spéciste, c'est exactement ça que je conteste : qu'il y ait une espèce (comme par hasard, la nôtre, ça tombe bien quand même) supérieure à toutes les autres, et que cette supériorité justifie qu'on domine les autres, et même de façon extrême puisqu'on fait passer nos intérêts les plus futiles avant leurs intérêts vitaux.
Cplus un hasard depuis longtemps. Selon la Bible, livre de la Genèse, l'homme est créé en dernier et se doit de dominer toutes les autres espèces. C'est dans notre éducation depuis des siècles. Dans des civilisations ne connaissant pas ce best-seller, le rapport aux autres espèces (animales et végétales) est/était très différent. Et apparemment le seul moyen de ne pas se faire bouffer est d'être très utile de son vivant et/ou super mignon. (car honnêtement je ne vois plus beaucoup de chats domestiques qui se fatiguent à chasser les petites bêtes. Razz Sauf les grosses mouche à merde concernant mon chat, il semble trouver ça goûtu.)

Antisexisme a écrit:
Je sais pas si je suis une "vraie" antispéciste (déjà, je ne suis pas végane)...
On ne peux pas être antispéciste sans être vegan alors ?
Parce que pour moi, tuer un animal pour se nourrir ne signifie pas forcément qu'on va le torturer ou commettre un crime odieux. Quand on voit les élevages industriels forcément ça refroidit. Mais il y a d'autres manières de faire.

Oulah, tuer un scorpion, oui, fait ! Mais j'étais en Argentine et assez bien documentée pour savoir que cette espèce là pouvait me rendre très malade, bonne pour l'hôpital (mortel pour un nourrisson). Et dans un pays où circule la dengue, pas de pitié pour les moustiques non plus. Chez moi j'aime laisser pousser les araignées, elles s'occupent des de manger les insectes pénibles. Razz
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 1:24
Calamité a écrit:
On ne peux pas être antispéciste sans être vegan alors ?

Non, ca me parait difficile de se revendiquer de l'anti-spécisme tout en exerçant ses privilèges d'espèce dominante.

Calamité a écrit:Parce que pour moi, tuer un animal pour se nourrir ne signifie pas forcément qu'on va le torturer ou commettre un crime odieux. Quand on voit les élevages industriels forcément ça refroidit. Mais il y a d'autres manières de faire.

Tous les animaux finissent dans les même abbatoirs et aucun n'a envie de mourir pour finir en cotelette ou en roti.
Il ne faut pas se focaliser que sur les seuls élevages industriels pour justifier la non consommation d'animaux et de leur sous-produits. Certaines pratiques sont les mêmes d'un type d'élevage à un autre (troncage de queue, ecornage, "dé-becage" (= couper le bec), poussins mâles tués, veaux enlevés à leur mère, etc).
Le fait est que tous les élevages et les éleveurs voient les animaux comme des produits.
La marchandisation du vivant est totalement à l'opposé de la démarche anti-spéciste.
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 8:33
Jezebel a écrit:
Calamité a écrit:
On ne peux pas être antispéciste sans être vegan alors ?
Non, ca me parait difficile de se revendiquer de l'anti-spécisme tout en exerçant ses privilèges d'espèce dominante.
Hum, j'avoue que je suis pas totalement d'accord. Pour moi, anti-spécisme et véganisme sont d'ordre différent : le premier est une idéologie, l'autre un mode de vie, dont le but est généralement de « mettre en pratique » l'idéologie. Maintenant, c'est pas parce qu'on est d'accord sur le but (mettre fin à l'exploitation des animaux) qu'on est d'accord sur le moyen.

La marchandisation du vivant est totalement à l'opposé de la démarche anti-spéciste.
J'aurais remplacé « du vivant » par « d'êtres sensibles » (soyons précis).
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 11:16
Numa a écrit:
Jezebel a écrit:
Calamité a écrit:
On ne peux pas être antispéciste sans être vegan alors ?
Non, ca me parait difficile de se revendiquer de l'anti-spécisme tout en exerçant ses privilèges d'espèce dominante.
Hum, j'avoue que je suis pas totalement d'accord. Pour moi, anti-spécisme et véganisme sont d'ordre différent : le premier est une idéologie, l'autre un mode de vie, dont le but est généralement de « mettre en pratique » l'idéologie. Maintenant, c'est pas parce qu'on est d'accord sur le but (mettre fin à l'exploitation des animaux) qu'on est d'accord sur le moyen.

Je suis d'accord avec toi sur la distinction en fait mais ça me parait difficile de se revendiquer anti-spéciste sans être au moins végétarienn c'est à dire sortir de ce rapport dominant productiviste qui nous fait considerer l'animal non-humain comme un bien exploitable (je ferais une disctinction, éventuellement, pour quelqu'un qui vit uniquement de la chasse même si je penses que sous nos latitudes c'est parfaitement inutile). L'anti-spécisme consiste, pour moi (mais je veux bien admettre être à côté de la plaque, j'ai jamais trop rien lu là dessus en fait), à ne plus considérer l'animal non-humain comme exploitable, d'où le veganisme que je place comme allant de soit. Il s'agit aussi de renoncer à ses privilèges d'espèce dite dominante, or, continuer à manger de la viande, même provenant d'animaux élevés et tués "humainement" est-ce que c'est renoncer à ses privilèges?

La marchandisation du vivant est totalement à l'opposé de la démarche anti-spéciste.
J'aurais remplacé « du vivant » par « d'êtres sensibles » (soyons précis).[/quote]

Bien vu! C'est vrai que sensible est sans doute plus pertinent, effectivement (même si dans l'ensemble je suis plutôt contre la marchandisation de tous le vivant et ça inclue les plantes).
avatar
Grunt
Banni·e
Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 11:44
je ferais une disctinction, éventuellement, pour quelqu'un qui vit uniquement de la chasse même si je penses que sous nos latitudes c'est parfaitement inutile
Sur ce point, y'a chasse et chasse (tout comme y'a élevage et élevage, d'ailleurs).

Lâcher des faisans d'élevage dans la nature pour ensuite les abattre à presque bout portant en s'y mettant à 15, j'ai du mal à appeler ça "chasser".
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 11:46
Grunt a écrit:
je ferais une disctinction, éventuellement, pour quelqu'un qui vit uniquement de la chasse même si je penses que sous nos latitudes c'est parfaitement inutile
Sur ce point, y'a chasse et chasse (tout comme y'a élevage et élevage, d'ailleurs).

Lâcher des faisans d'élevage dans la nature pour ensuite les abattre à presque bout portant en s'y mettant à 15, j'ai du mal à appeler ça "chasser".

Je ne suis pas rentrée dans les détails, mais oui, évidement, ça va de soi.
avatar
Invité
Invité

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 12:05
@Jezebel : oui, on est d'accord, ça serait bizarre de se prétendre contre un système d'exploitation sans rien faire pour essayer d'en sortir. Mais je pensais à la remarque d'Antisexisme « Je sais pas si je suis une "vraie" antispéciste (déjà, je ne suis pas végane)... » : à mon sens, être végane n'est pas un prérequis absolu pour se considérer comme antispéciste (si on se reconnaît dans cette idéologie bien sûr).
avatar
Calamité
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 46
Date d'inscription : 04/11/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 18:05
L'argent doit y faire beaucoup

Ce rapport malsain à l'animal, je ne l'ai pas retrouvé chez mes proches (famille et leurs amis) qui ne tiraient pas de l'argent de leur élevage. Petite j'ai tué/aidé à tuer/préparé/plumé des bêtes chez mes grands-parents avant de les manger, ça m'allait, je n'avais pas l'impression de faire une chose mal. Pour moi c'était du même ressort que la vieille chatte qui décimait les rongeurs, petits reptiles et petits volatiles des environ (et pourtant on lui a servit des croquettes, qu'elle snobe à moins de rentrer bredouille).

En revanche une année je les aient accompagnés chez un pote à eux éleveur, pour tuer le cochon (qu'on a ensuite préparé en famille dans le garage, haaa la campagne Very Happy). Lui, il était éleveur pro. Je me suis sentie bien moins à l'aise. Son attitude envers les cochons étaient dérangeante, on aurait dit qu'il manipulait un tas de viande froide. Attitude inverse de celle de mon grand-père lorsqu'il tue une bête. J'ai ressenti ce contraste à chaque fois que je suis allée chez un éleveur pro. Et pourtant c'était du petit élevage. Quand aux élevages indus', mon grand-père qui tue des bêtes depuis son enfance n'a pas supporté les images qui en passaient à la télé…

C'est que l'attitude qu'on a envers l'animal/la proie/le bétail compte beaucoup. Y en a qui vont me dire que "lol oué c'est ça être gentil avec le lapin rend son meurtre moins horrible", et bien oui. C'est la différence entre la chasse et le meurtre en fait. Sinon, alors, en bonne anti-spéciste, j'accuserais les animaux carnivores de meurtre. Sauf que non eux c'est différents. Oui c'est différent car ils chassent pour se nourrir, ils ne font pas un commerce de la mort.
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 18:16
Concrètement ça change rien à l'animal qui est tué à la fin. Et il l'est uniquement pour satisfaire des désirs humains.

Je ne vois pas trop le rapport entre les anti-spécistes et accuser les autres animaux de meurtre. Franchement, je m'en tape pas mal de ce que font les autres animaux non-humain entre eux, ça ne m'appartient pas.

Comparer un humain à un carnivore relève la fausse équivalence puisque nous, nous avons majoritairement le choix. Notre espèce a également décidé de réduire en exclavages des milliers d'autres. Le fait que ça a été fait il y a je ne sais combien de siècle n'enlève rien aux dommages causés.

Enfin, non, ça n'est pas qu'une question d'argent. S'approprier la vie d'un animal comme tes grand-parents ou toi ont pu le faire relèvet d'une commodification de l'animal non-humain: il est là pour "ça", il rempli sa "fonction", "but", etc. Rien que l'élevage, quelque soit l'échelle est en soit une négation de la liberté de ces êtres. Et le fait de leur fournir abris et nourriture ne valide en rien leur utilisation puisqu'il n'y a pas "contrat" entre les 2 parties. En d'autres termes, une des parties (humaine) s'arroge des prérogatives fallacieuses basées sur les différences d'espèce et la commodification des animaux et ceci ne change pas quelque soit la taille de l'élevage: la finalité est la même i.e. mort de l'animal à notre seul profit.
avatar
Calamité
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 46
Date d'inscription : 04/11/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 18:34
On n'a pas toujours le choix… lieux, époques, conditions de vie, il y a des cas où l'humain a besoin de viande. Mais là je fais des prêchi-prêcha car autour de moi les gens ont le choix et s'ils ne l'ont pas ou peu, c'est parce que les commerces et industries autour leur complique la vie.

Concrètement ça change rien à l'animal qui est tué à la fin. Et il l'est uniquement pour satisfaire des désirs humains.
Je trouve cette position égocentrique.
J'envisage les choses en terme d'écosystème, d'ensemble des vivants. Les sales habitudes de l'homme occidentale à vouloir dominer et réduire en esclavage toute forme de vie (les humains différents de lui, les animaux, les plantes ne donnant pas assez de fruits à son goût qui sont cramées…) me débecte. Je vois l'humain comme un animal omnivore, et parmi les animaux les plus faibles et ignorants si on s'en tient à la nature.
Si je tue une poule, puis la prépare, puis la sert au dîner, dire que je me la suis appropriée pour satisfaire un désir égoïste est réducteur. J'ai simplement suivi le cours de la chaîne alimentaire et prétendre que ce procédé tient de mon petit désir serait complètement orgueilleux de ma part.
Un élément pour que tu comprennes comment je vois les choses : je ne tolère pas qu'on cueille une fleur juste pour la contempler béatement et la jeter ensuite, ou la laisser crever sans y apporter les soins qu'elle requiert. Et je considère cela comme un acte bien plus meurtrier et odieux que celui de tuer une poule pour la manger.
Déconstruire
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 293
Date d'inscription : 05/11/2011
http://survivrealaprostitution.blogspot.com/

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 19:22
Pourtant on n'a pas plus besoin de manger la poule que de regarder la fleur...
avatar
Usagi
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1977
Date d'inscription : 17/03/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 19:44
Calamité a écrit:
Si je tue une poule, puis la prépare, puis la sert au dîner, dire que je me la suis appropriée pour satisfaire un désir égoïste est réducteur. J'ai simplement suivi le cours de la chaîne alimentaire et prétendre que ce procédé tient de mon petit désir serait complètement orgueilleux de ma part.
Sauf que tu aurai pu manger autre chose. Et ne pas prendre à la poule le seul bien qu'elle possède : sa vie.

C'est facile de parler "d'équilibre", "d'écosystème" quand on est à la place du dominant. Mais si un autre animal essaye de te bouffer, t'en aura plus rien à foutre de la chaîne alimentaire. Tu cherchera juste à sauver ta vie. Comme le ferai cette poule dans la mesure de ses maigres possibilités.

_________________
Si tu veux véritablement connaître le cœur d'une personne, observe comment elle se comporte avec ceux qui ne peuvent rien lui apporter.
avatar
Calamité
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 46
Date d'inscription : 04/11/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 19:57
Bah j'peux pas trop en parler, je n'ai jamais été la proie d'un animal d'une autre espèce… 
Et puis je me vois mal me qualifier de dominant. Face à un oiseau, un lapin, une chèvre, oui. Mais un animal plus gros et je ne suis plus très capable.

Oui je pourrais compenser la viande par un végétal riche en fer et protéïne. Mais c'est la que nous voyons les choses très différemment. Je n'établis pas de hiérarchie de valeur entre la vie des différentes espèces vivantes : animaux, végétaux… L'âne n'est pas supérieur aux fruits dont il se régale (notons que le fruit pour l'âne est un petit plaisir hors de l’ordinaire), il est différents d'eux, et s'en nourrit.
avatar
Usagi
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1977
Date d'inscription : 17/03/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 20:13
Ce n'est pas une question de supériorité, mais d'égalité de considération des intérêts.

Les animaux sont conscients de leur vie, ils ont des buts et des projets qu'ils souhaitent mener à bien. C'est dans leur intérêts de continuer à vivre et d'éviter la douleur, la souffrance ou la peur. En les tuants, nous nous octroyons sur eux un droit que nous n'avons pas, c'est de l'abus de pouvoir. Ça veut dire que nous considérons que leur intérêt à vivre vaut moins que notre intérêt à manger de la viande, en d'autres mot : que notre plaisir.
Alors ok, le doute est permis pour certains animaux, mais on en est certains pour les vertébrés au moins.

Un fruit n'a pas de projets, de but. Il ne cherche pas à sauver sa vie, d'ailleurs un fruit n'est pas une plante, c'est une partie d'une plante. En le cueillant, on ne va pas à l'encontre de ses intérêts (au contraire même, cela permet à la plante de disséminer ses graines)

Je n'établis pas de hiérarchie entre les êtres, c'est toi qui le fait en t'octroyant la vie des animaux non-humain.
En revanche j'établis une hiérarchie entre les intérêts des individus, mais à intérêt égal je porte une considération égale, indépendamment de l'espèce.

_________________
Si tu veux véritablement connaître le cœur d'une personne, observe comment elle se comporte avec ceux qui ne peuvent rien lui apporter.
avatar
Calamité
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 46
Date d'inscription : 04/11/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 20:28
Tu viens juste d'établir une hiérarchie entre certains vertébrés et le reste…
ainsi qu'entre animal et fruit.

Tu affirmes que le fruit n'a pas de but, et bien tu as tord. Le fruit essaie de son mieux de murir, de se gorger de soleil, son arbre cherche le soleil. Le fruit et l'arbre ont leurs projets.


Je n'établis pas de hiérarchie entre les êtres, c'est toi qui le fait en t'octroyant la vie des animaux non-humain.
En revanche j'établis une hiérarchie entre les intérêts des individus, mais à intérêt égal je porte une considération égale, indépendamment de l'espèce.
Oui mais comme tu considère d'office le chemin de vie du fruit comme moins intéressant que celui d'un animal vertébré… ça risque d'être dur de mettre en pratique ta considération égale.
avatar
Usagi
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1977
Date d'inscription : 17/03/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 20:43
Calamité a écrit:Tu viens juste d'établir une hiérarchie entre certains vertébrés et le reste…
ainsi qu'entre animal et fruit.
Tu as du mal lire. J'ai simplement dit que nous sommes certains de la sentience des vertébrés mais qu'elle reste à prouver pour certains animaux. Mais moi, je n'attend pas de preuves. Dans le doute je m'abstiens de leur nuire. A aucun moment, je n'ai dit que certains étaient supérieurs aux autres.

Tu affirmes que le fruit n'a pas de but, et bien tu as tord. Le fruit essaie de son mieux de murir, de se gorger de soleil, son arbre cherche le soleil. Le fruit et l'arbre ont leurs projets.
C'est ton droit de penser cela. Mais cela relève d'une croyance, pas d'un raisonnement logique, ni de faits réels et mesurables.
Pour ma part, je pense que les plantes n'ont pas de conscience, et qu'elles ne souffrent pas, n'éprouvant ni joies ni peines. En fait ce n'est pas vraiment de ma part une croyance, c'est-à-dire une vérité révélée à laquelle je m'attache parce qu'elle me plaît. Je le pense, parce que c'est l'hypothèse la plus vraisemblable qui soit en accord avec les faits dont je dispose et avec la compréhension du monde que j'ai bâtie sur ces faits (au moins partiellement).


Je n'établis pas de hiérarchie entre les êtres, c'est toi qui le fait en t'octroyant la vie des animaux non-humain.
En revanche j'établis une hiérarchie entre les intérêts des individus, mais à intérêt égal je porte une considération égale, indépendamment de l'espèce.
Oui mais comme tu considère d'office le chemin de vie du fruit comme moins intéressant que celui d'un animal vertébré… ça risque d'être dur de mettre en pratique ta considération égale.
Qu'est-ce que c'est que cette histoire de "chemin de vie" ? Suspect Il ne s'agit pas d'être intéressant ou pas. Là c'est toi qui invente. Il s'agit d'être capable de ressentir la peur, la douleur, la joie, la souffrance. D'être conscient de sa vie, d'y tenir et de tenter de la sauver.
Je l'ai dit, je ne pense pas que les plantes sont conscientes. Libre à toi de penser le contraire et d'ouvrir un topic sur l'hypothétique souffrance des plantes. Je viendrais peut-être y participer. Mais ce n'est pas le sujet de l'antispécisme.
Le sujet, c'est notre rapports aux animaux non-humains et je remarque que tu élude le fait "d'établir une hiérarchie" selon tes dires entre les animaux en t’octroyant le droit de les tuer pour ton plaisir gustatif.

_________________
Si tu veux véritablement connaître le cœur d'une personne, observe comment elle se comporte avec ceux qui ne peuvent rien lui apporter.
avatar
Calamité
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 46
Date d'inscription : 04/11/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 20:59
Heu… c'est bel et bien une croyance de ta part de dire que le but de la vie d'un fruit est moins important que celui d'un animal.
Tu bases cela sur ton ignorance du but de la vie d'un fruit et ta connaissance supposée de celle de l'animal… (quel animal d'ailleurs ? )

Et cette histoire de but de vie plus ou moins important, ça sort d'un de tes post un peu plus haut


Bon résumons résumons car nous nous égarons en incompréhensions.
En fait, ce que je ne saisis pas, c'est que, si tu dis être vegan car anti-spéciste, que çe te semble être une question de cohérence… alors comment manger des êtres vivants que sont les végétaux afin d'épargner les animaux sans être spéciste ?

Ou alors le spécisme ne s'applique qu'aux animaux ?
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 21:26
Calamité a écrit:En fait, ce que je ne saisis pas, c'est que, si tu dis être vegan car anti-spéciste, que çe te semble être une question de cohérence… alors comment manger des êtres vivants que sont les végétaux afin d'épargner les animaux sans être spéciste ?

Ou alors le spécisme ne s'applique qu'aux animaux ?
C'est ce que je me demandais un peu plus tôt sur le topic moi aussi : l'antispécisme n'est-il pas spéciste au final ?

Mais bon si tu es antispéciste et que tu veux vivre correctement malgré tout, tu es obligé de te nourrir. À ce moment là il te faut faire une hiérarchie. Du coup sur quoi se baser ?
Je pense que c'est pas idiot de se baser sur la conscience et sur la douleur. Non ?

De plus je préfère de toute façon manger des végétaux que des animaux parce que pour produire de la viande il faut que les animaux soient nourris de végétaux et/ou d'animaux... J'aime autant manger ces végétaux directement. Ça fait moins d'individus (animaux ou végétaux) tués.

_________________
Je ne suis pas souvent là.
avatar
Calamité
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 46
Date d'inscription : 04/11/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 21:40
Dans une logique d'élevage en effet c'est du gaspillage de ressource, car on gave une bête réduite à l'état d'objet qui ne sortira jamais vivante de sa cage.
Dans une logique de chasse, la nourriture de l'animal lui a servit à vivre, tout bonnement, donc c'pas du gaspillage.
Mais de nos jours en France, que ce soit la chasse ou l'élevage, c'est vraiment pratiqué n'importe comment…
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 21:47
Calamité a écrit:Dans une logique de chasse, la nourriture de l'animal lui a servit à vivre, tout bonnement, donc c'pas du gaspillage.
Bon ok restons dans cette logique.
Est-ce que tu trouves ça idiot dans ce cas là de prendre en compte les caractéristiques individuelles : perception de la douleur, conscience, attachement entre les individus, etc. ?

_________________
Je ne suis pas souvent là.
avatar
Calamité
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 46
Date d'inscription : 04/11/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 22:00
Non, c'est tout à fait normal pour un humain de ressentir plus d'émoi à tuer un lapinou qu'à tuer une tomate. Après tout nous sommes nous mêmes des animaux et notre façon de ressentir le monde qui nous entoure, de vivre dans ce monde, est très proche de celle des animaux. Du coup nous partageons des émotions avec eux.
Mais de la à me dire que c'est plus logique et scientifiquement prouvé que tuer un lapinou c'est mal alors que tuer une tomate c'est OK…

Faudrait pas oublier qu'il n'y a pas de vie sans mort.
avatar
Usagi
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1977
Date d'inscription : 17/03/2012

Re: l'anti spécisme pour les nuls

le Lun 5 Nov 2012 - 22:07
Calamité a écrit:Heu… c'est bel et bien une croyance de ta part de dire que le but de la vie d'un fruit est moins important que celui d'un animal.
Tu bases cela sur ton ignorance du but de la vie d'un fruit et ta connaissance supposée de celle de l'animal… (quel animal d'ailleurs ? )
Non, ce n'est pas une croyance au sens d'une vérité à laquelle j'aurai envie de croire. Je ne "crois" pas que les plante ne sont pas consciente, je le pense parce que je me suis posé la question et que c'est la conclusion à laquelle je suis arrivé aux terme de mes recherches à ce sujet.
De nombreux livres existent qui regorgent d'anecdotes sur des plantes sensibles aux propos qu'on leur tient - et qu'elles comprennent -, sensibles à l'affection qu'on leur témoigne, sensibles à la grande musique classique, sensibles aux malheurs qui affectent les humains qui les entourent, capables de crier, de bouder, de compter... Dans aucun de ces livres je n'ai trouvé de références correctes aux expériences mentionnées, qui m'auraient permis de me reporter aux travaux originaux et a fortiori de les reproduire.
Ces livres font simplement appel à la volonté de croire du lecteur.
Dans La Vie secrète des plantes de Peter Tompkins et Christopher Bird, de même que dans De la musique et des secrets pour enchanter vos plantes de Martin Monestier, ou encore L'Intelligence des plantes de Robert Frédérick, le style se veut rigoureux, les termes utilisés sont scientifiques mais les conclusions ne découlent d'aucune logique, ni même de la moindre argumentation. Je ne vais pas faire la liste des prétendues expériences relatées (mais jamais référencées !) dans ces ouvrages. N'importe quel lecteur un tant soit peu critique concluraient que ceux qui les ont écrit sont soit malhonnêtes, soit profondément naïfs, mais surement pas des scientifiques. A moins que le lecteur ait envie d'y croire. Rolling Eyes
Rien ne porte à croire que les plantes soient conscientes, tout porte plutôt à penser le contraire comme l'a bien expliqué Antisexisme quelques pages plus haut. De plus dans le très critique Le Paranormal : ses documents, ses hommes, ses méthodes Henri Broch mentionne une prétendue expérience relative à la sensibilité des plantes qui s'avéra avoir été un canular, et donne la référence de travaux scientifiques dans ce domaine qui n'ont donné que des résultats négatifs.

comment manger des êtres vivants que sont les végétaux afin d'épargner les animaux sans être spéciste ?
Comme je viens de l'expliquer, je pense que les plantes ne souffrent pas et n'ont pas consciences de leur vie. Donc je ne trouve pas problématique de les manger. Et ce n'est pas du spécisme car le critère n'est pas leur appartenance à une espèce.
Ou alors le spécisme ne s'applique qu'aux animaux ?
Le spécisme est à l'espèce ce que le racisme et le sexisme sont respectivement à la race et au sexe : la volonté de ne pas prendre en compte (ou de moins prendre en compte) les intérêts de certains au bénéfice d'autres, en prétextant des différences réelles ou imaginaires mais toujours dépourvues de lien logique avec ce qu'elles sont censées justifier.
En pratique, le spécisme est l'idéologie qui justifie et impose l'exploitation et l'utilisation des animaux par les humains de manières qui ne seraient pas acceptées si les victimes étaient humaines.

Pour finir, je vais me répéter mais je remarque que tu élude le fait "d'établir une hiérarchie" selon tes dires entre les animaux en t’octroyant le droit de les tuer pour ton plaisir gustatif. J'aimerai bien que tu réponde à cela.

_________________
Si tu veux véritablement connaître le cœur d'une personne, observe comment elle se comporte avec ceux qui ne peuvent rien lui apporter.
Contenu sponsorisé

Re: l'anti spécisme pour les nuls

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum