Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas12.10.18 9:07HécateArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage07.10.18 9:49Hécateélections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 08.09.18 8:33HécateLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !16.08.18 7:51HécateLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"07.07.18 12:58HécateVidéos et films féministes07.07.18 12:52HécateFéminisme et antiféminisme07.07.18 12:49HécatePublication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)05.04.18 17:29HécateSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhenSimone Veil, la force d'une femme08.03.18 19:44HécateClio. Femmes, Genre, Histoire08.03.18 18:00HécateThe Rape Of Recy Taylor02.03.18 18:15HécateMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:58HécateThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23Reiko

Partagez
Aller en bas
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 15.02.15 12:18
Réputation du message : 100% (2 votes)
@prince2phore a écrit:je ne t'ai pas vu t’interroger sur les mega hors sujets de ce fil d'ailleurs...

Au passage, merci pour le énième "silence la pute, tu vois pas qu'on parle d'autre chose ?!". Ca m'avait manqué. Vraiment.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Ucralo

—
Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 15.02.15 13:40
@prince2phore a écrit:Par contre ici encore je lis Shun et Drärk et je suis toujours aussi choqué de l'emploi de mots et expressions essentialistes ou du moins perçues comme telles par moi...
@Shun a écrit:...les hommes veuillent à la fois pouvoir avoir des relations sexuelles avec des femmes sans leur consentement réel...
@Drärk a écrit:Les hommes ont besoin de violer...

[...] je n'aime pas mais alors pas du tout être mis dans un gros sac essentialiste...
@prince2phore a écrit:Remplace juste "monster" by "greedy" et "men" par "jews".

tu devrais comprendre à quel point c'est idiot...
C'est un sujet de dispute assez récurrent.

"Les hommes" peut signifier "tous les hommes", "la majorité des hommes" ou "la classe des hommes" (mais pas "un homme sur 10").
"Les femmes" peut signifier "toutes les femmes", "la majorité des femmes" ou "la classe des femmes" (mais pas "une femme sur 10").

En général, quand une féministe dit "les hommes", elle veut dire "la majorité des hommes" ou "la classe des hommes", donc ce qu'elle veut dire n'est pas essentialiste en soi.
Je précise qu'on peut appliquer le même raisonnement quand quelqu'un dit "les femmes" en voulant dire "la majorité des femmes" ou "la classe des femmes".

Des fois, quand quelqu'un dit "les femmes", certaines personnes l'interprètent comme "toutes les femmes" et le reprochent, donc l'expression "les femmes" peut être perçue comme problématique en elle-même, indépendamment du sens que lui attachait son auteur.
prince2phore a fait la même chose avec l'expression "les hommes".

De mon côté, je pense que, pour être cohérent, il faudrait soit pouvoir dire à la fois "les hommes" et "les femmes" dans un autre sens que "tous les hommes" ou "toutes les femmes", soit ne pouvoir faire ni l'un ni l'autre. Mais il n'y a pas de consensus dessus. Du coup, c'est une source de conflits.
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9217
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 15.02.15 15:31
Pour moi, le conflit est avant tout d'aller pointer un détail assez insignifiant sur un sujet tel que la prostitution et hors d'un long topic.

C'est un peu comme si quelqu'un faisait remarquer une erreur orthographique. Est-ce vraiment le sujet du débat?

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Invité
Invité

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 15.02.15 15:50
Perso, j'en ai rien à taper de ce que peut penser Prince2phore, je voudrais passer à autre chose, que lui, lui, lui et encore lui et ses idées ou ses interprétations.

J'en ai rien à carrer de comment il a interprété ce que j'ai dit, qui de toutes façons ne lui était pas adressé. En fait, j'ai bloqué cette personne, mais comme tout le monde lui répond sans cesse, le topique est bloqué autour de lui et de ses petits problèmes d'interprétation personnels. C'est bien évident que quand je dis les hommes [...] considèrent que les prostitués [patata], etc ... Je parle des hommes qui consomment de la prostitution, et pas d'un ermite au fin fond de sa grotte. Je sais pas c'est un peu évident quand même !!

On est en train de justifier des trucs complètement ahurissants au prétexte que ce bouffon nous le demande, qui plus est d'une manière fort impolie et désagréable !! C'est quoi ce délire avec lui ?

Moi je me retrouve à justifier mon propre langage, sur un fil qui parle de la prostitution et des ressources pour pouvoir parler dans ce débat, alors que je suis une ancienne pute ? Après on se demande pourquoi les putes ne parlent pas de leur réalité ... ( Araignée :calin:  :calin: )

C'est qui la personne la mieux placée pour pouvoir parler hun ? Lui avec ses élucubrations à 2 balles ou les personnes qui le vivent ou l'on vécu ?
Qui connait le mieux les clients prostitueurs ? Les putes, ou les mecs qui s'imaginent que la prostitutions c'est juste un débat d'idées philosophiques ?

Nan mais je rêve !! Les autres hommes de ce forum, n'ont pas de problème quand on parle des hommes en disant que telle chose est problématique avec les hommes, dans le rapport aux hommes etc ...
Ils ne se sentent pas visés personnellement et apportent de la richesse et de la plus value à nos discutions.

Là, tout ce que fait Prince2phore, c'est monopoliser la discution sur un sujet dont personne n'a rien à cirer (c'est à dire lui), parce que son petit égo ne supporte pas les remises en question éventuelles que nos réflexions occasionnent.

Je parle de la découverte d'un bordel, à 7km de chez moi où on vend des femmes via des annonces faites sur un site internet, mais non, on se prend le chou pour savoir comment communiquer avec l'autre naze.

Désolée, mais à un moment, je sature.

Je pars du fil.

Edit : je m'excuse, j'ai agis sous le coup de l'énervement, et c'était pas spécialement constructif.
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 15.02.15 17:19
Réputation du message : 100% (3 votes)
D'après moi, cette anecdote a sa place ici en tant que ressource. Mais si ce n'est pas le cas alors je veux bien qu'on déplace mon post.

TW témoignage explicite:
C'est assez déprimant de lire les notallmen à ce sujet quand on sait à quoi ressemble les prostitueurs parce qu'on en a rencontré, en situation de prostitution. 
Je me souviens de cette soirée dans le bar à champagne ou j'étais exploitée. J'étais en formation d'assistante sociale, j'avais 21 ans. La journée sur le site de formation ou en stage, le soir, pute dans un bar à champagne. Un soir, le seul homme de ma promo est entré dans ce bar. J'ai été prise de panique, j'étais fichue s'il m'avait reconnue. Ce prostitueur ressemblait à n'importe quel autre homme. Il était "le seul gars de la promo", assez convivial et bien intégré dans le groupe. Il vivait avec peu de ressources, nous le soutenions dans la promo. Je me souviendrais toute ma vie de son regard insistant et puis ensuite troublé, sur moi, et le sourire de triomphe qu'il a eu lorsqu'il m'a reconnue. Je ne l'ai jamais vu aussi confiant! Et ce sourire cruel, je l'ai senti menaçant, envolé le gars sympa de la classe! Il a tenté de "faire affaire", c'est indéfinissable la sensation que j'ai ressentie. Sur le coup de la panique j'ai inventé une histoire rocambolesque de jumelle. J'ai réussi a l'esquiver, il avait peu de moyen de raquer et la maquerelle du comptoir voyait ça d'un très mauvaise oeil, on ne touche pas à la marchandise si on a pas de quoi payer. Sinon je n'avais aucune possibilité de refuser qu'il pose ses mains sur moi. J'ai eu de la chance qu'il ait peu de fric. Apparemment, de temps en temps il "consommait" et essayer de "gratter" les autres fois mais sans succès, en tout cas dans ce bar. Cette maquerelle était très dangereuse, elle avait défigurée des filles et j'avais renoncé à ce qu'elle me devait vu les menaces et la pression. J'ai vite changé de bar et j'ai bien fait, c'est super dangereux comme milieu. Un prostitueur (un sale type qui m'a exploitée pendant un mois, je raconterai ptêt la suite une autre fois) m'a dit qu'elle était tombée pour proxénétisme. Avec le recul je me dis que j'ai sacrément eu de la chance dans mes périples, au vu des risques multiples quand on commence à fréquenter la pros.
Voilà, ce prostitueur était un collègue de formation, en devenir d'assistant social. Le seul homme de la promo. Un homme comme un autre. Pas un criminel notoire mais un étudiant, voisin de table, partageant les mêmes espaces de formation que moi, intégré dans des groupes, participant aux soirées étudiantes, aux sorties, aux travaux de groupe...Un homme qui était formé pour devenir travailleur social.


Dernière édition par 1977 le 16.02.15 0:39, édité 1 fois
avatar
Drärk
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 15.02.15 18:20
Merci les gentes et :calin:

En ce qui concerne le club échangiste, Shun m'en a parlé, j'ai aussi vu leur site et leur FB, et j'ai eu envie de vomir, il y a du contenu à caractère pornographique dessus, accessible aux mineur-e-s (il n'y a pas d'avertissement quand on arrive sur le site). Sur FB, ça va, ça passe le filet je pense, à part une image de poitrine, en revanche on y trouve pléthore d'homme sur cette page, forcément c'est un club pensé par ou et pour les hommes (j'ai vu quelques photos de l'établissement, ça vend du cauchemar).

J'ai voulu le balancer sur le site du gouvernement mais j'ai rien trouvé qui correspondait à ce cas, à croire que louer des femmes sur le net (voire proposer un accès gratuit !) c'est normal.

1977 : :calin: Punaise, mais le sourire de confiance et d'impunité, donne du pouvoir à ce genre de mec et c'est foutu, on est des sous-être à leur yeux. C'est révulsant, je crois que j'aurais été tétanisée à ta place (un de mes symptôme de stress post-trauma qui me reprend toujours, des années après, j'sais pas si j'aurais survécu à la prostitution, ou à être escort, être un objet public était déjà trop, enfin je suppose que j'ai surtout peur de me dire que j'aurais pu y survivre).

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 16.02.15 0:09
Merci pour le soutien. 

TW suite témoignage explicite:
Quelques précisions,ce type n'est pas resté en formation, je ne me souviens pas pourquoi d'ailleurs, il était porteur du VIH, je ne sais pas si ça a un lien...Juste pour préciser que je n'ai pas eu à le croiser longtemps  après cette rencontre puisqu'il n'était plus en formation. Ah, et puis, il avait entre 35 et 40 ans, je précise pour Antisexisme, mais ça change pas grand chose. 
De la chance, j'ai dit que j'avais eu dans cette partie de ma vie, parce que je n'ai pas eu à gérer ça, que ça se sache dans toute l'école ou qu'il me fasse du chantage. Et que je suis partie juste à temps de ce bar. Que dans un autre une femme m'ait prise sous son aile et venait tous les soirs ou j'allais au bar. Que dans un autre que j'ai testé, un prostitueur a accepté de venir me chercher et a filé de la thune à la patronne pour que je puisse partir. Je ne voulais pas rester, je n'y suis jamais retournée, j'ai préféré leur laisser mes fringues que de remettre les pieds là-bas. Quelque part, j'ai eu de la chance parce que j'étais ben comme dans un état second et je ne me rendais pas compte des risques que je prenais.


Dernière édition par 1977 le 16.02.15 14:15, édité 2 fois
Administratrice
Admin
Admin
Messages : 500
Date d'inscription : 07/06/2013

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 16.02.15 11:48
Pour  @prince2phore

Depuis le début, Prince2phore, tu joues avec les limites, regardes jusqu'où aller trop loin tout en restant sur le fil afin de ne pas pouvoir être sanctionné.

Il est possible d'être très insultant sans utiliser d'insultes, ce n'est pas à toi que l'on va l'apprendre.

3e avertissement ici pour post dépassant le cadre et donc ban.

ce 3e avertissement vaut également pour tous les comportements problématiques que l'on t'a signalés et que tu n'as pas voulu changer (propos envahissants, manque d'empathie, le fait de donner des leçons, etc).
avatar
Claire G.
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1069
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 26.02.15 1:31
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je viens de regarder un soir à la tour eiffel sur France 2 où il y avait un débat sur le sujet de la pénalisation des clients.

Pour une fois, j ai trouvé le débat hyper correct entre féministes abos et non abos et puis..

et puis marina carrère d encausse a parlé de l assistanat sexuel pour les personnes handicapées... ces pauvres personnes handicapées qui ne peuvent pas avoir de relations sexuelles consenties autres que tarifées (si si elle a osé dire cette énormité) et aymeric caron qui était invité lui aussi a embrayé et se servant du cas des personnes handicapées il n a pas hésité à parler de l injustice qui serait faite aux clients valides si l assistanat sexuel était autorisé pour les personnes handicapées.

Ah les souffrances terribles des hommes blancs hétérosexuels valides heureusement qu il y a de courageux journalistes pour oser en parler.

Seule rosen hircher qui était invitée a eu le temps de réagir sur le sujet des personnes handicapées mais elle n a pas relevé ce que ce pignouf courageux journaliste défenseur des opprimés, mais des vrais ceux qui n auront pas accès aux putes avait montré du doigt (personne ne l a fait en fait c était la du débat).

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
Césarion

—
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 26.02.15 2:11
Réputation du message : 100% (1 vote)
J'ai regardé aussi, assez habituel des débats qu'on voit souvent sur un format trop court, mais toujours bon à prendre.

Caron et Carrère d'Encausse ont témoigné d'une réelle naïveté sur le débat, d'ailleurs à un moment la langue de Caron a fourché, il a parlé de "service" en parlant des relations sexuelles de façon générale (et pas en parlant de la prostitution).
avatar
Drärk
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 26.02.15 11:05
Réputation du message : 100% (2 votes)
C'est moi où ils font passer les personnes non valides pour des monuments de laideur au point que personne ne s'intéressera jamais à eux ?

J'ai déjà entendu des arguments tels que "Oui mais pour les mecs de 40 toujours puceaux", ou "et les mecs moches alors ?". Aphrodisme ? Meuh non.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
pierregr

—
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 26.02.15 11:15
Pour revoir l'émission pendant qq jours (faut une adresse IP française, pour cause de droits de diffusion, à partir de 1h30 environ, durée de la séquence, 30 mn environ) :

http://pluzz.francetv.fr/videos/un_soir_a_la_tour_eiffel_,118298245.html

pour les IP non françaises, faut passer par un logiciel genre Captvty (pour Windows)
avatar
Césarion

—
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 26.02.15 14:57
Réputation du message : 100% (1 vote)
Moi j'ai remarqué une contradiction de Diallo : un moment elle dénonce les contradicteurs abolos de faire dans le témoignage individuel et de ne pas penser en système, avant de dire que pour elle le féminisme, c'est "la liberté de disposer de son corps" (sous-entendu, chaque femme a un ressenti individuel par rapport à la prostitution... c'est pas un peu individualiste comme raisonnement ?)

Sinon pareil que Drärk, dire que les gens handicapés (et que les hommes hein) ont "besoin" de la prostitution pour avoir des rapports sexuels, c'est complètement biaiser le débat...

Sinon, il n'y a que moi que l'exemple de la Nouvelle-Zélande sur la prostituée qui a porté plainte contre son patron pour harcèlement sexuel gêne ? On serait contre le harcèlement sexuel (que je définirais dans une relation de pouvoir dans ce cas-là) mais pas contre les actes sexuels contre rémunération ? Je trouve que c'est à marcher sur la tête...
avatar
Omniia
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 15:00
Ton article est excellent Antisexisme, hyper sourcé, un travail de dingue.

Si je devais conseiller la lecture d'une seule partie, je crois que ce serait celle de la partie 7, sur la prostitution. J'ai appris énormément de choses (très déprimantes...). Tous les passages sont hyper intéressants.

Ce passage par exemple qui éclaire pas mal sur une question qui fait souvent débat : "dans la prostitution, est-ce qu'on vend une force de travail ou bien un corps ?" :

Carole Pateman, dans son livre Le contrat sexuel349, note que les clients ont un intérêt tout particulier pour le corps des prostituées. Ce n’est pas quelque chose que l’on retrouve dans le travail. En effet,  le capitaliste n’a pas d’intérêt intrinsèque pour le corps du travailleur. Ce qui l’intéresse, c’est le profit, et donc le résultat du travail. Elle cite une étude de 1981 montrant que 15 à 20 % des clients de prostituées de Birmingham demandent une masturbation, acte qu’ils peuvent accomplir eux-mêmes. Cela signifie que c’est bien l’accès au corps d’une femme qui est recherché par les hommes à travers la prostitution. Elle fait également remarquer qu’un capitaliste ne voit pas d’inconvénient à remplacer les travailleurs par des machines. Elle met ces machines en parallèle avec le marché des « poupées gonflables » : contrairement aux machines, la principale qualité recherchée par les hommes chez les poupées gonflables est leur ressemblance avec le corps d’une véritable femme. Ces poupées sont donc un substitut littéral des femmes, alors que les machines ne sont qu’un substitut fonctionnel.

Cet intérêt pour le corps des femmes se voit à la façon dont se présente le marché de la prostitution. Ce marché se fragmente en partie en fonction du type de corps que présentent les femmes : les noires, les asiatiques, les trans, les obèses, celles qui ont de gros seins, etc. D’ailleurs, les prix varient en fonction du corps (les femmes noires et celles qui sont âgées valent moins que les jeunes blanches, par exemple). Comme l’exprime un client de manière assez caricaturale un client311 :

   
Quand tu es devant un étalage avec des produits qui te font envie, tu as envie de les essayer un peu tous, et puis après tu précises un peu. Donc j’ai un peu tout essayé. Les brunes, les blondes, les grosses poitrines, les petites poitrines, les gros culs, les petits culs, les grosses bouches, les noires, les jaunes, tout. Comme ça, par curiosité.

_________________
Je ne suis pas souvent là.
avatar
Césarion

—
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 15:06
Excellent article, à diffuser largement.
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 15:49
Beau travail Antisexisme et sacrément documenté, et je pense que le public a largement besoin de ces éclairages quand on prend la mesure des informations tronquées sur la prostitution (glamour et empowerment) et la désinformations sur les agressions sexuelles et ses conséquences (discours de Dolto ou autres psy médiatisés sur l'absence de conséquences pour les victimes d'inceste).
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 18:13
Ton article est génial, et j'ai moi aussi appris beaucoup de choses (et je me suis retrouvée plein de fois aussi...).

Par contre je vais faire ma chiante :
Symptômes physiques évoquant une maladie mais sans qu’aucune pathologie puisse être détectée ; ces symptômes physique n’obéissent ni aux lois de l’anatomie ni à celles de la physiologie, mais sont bien réels (la personne ne les simule pas). On parle aussi de « trouble somatique », de « trouble somatoforme » ou encore de « trouble de conversion ». Autrefois, ce phénomène était aussi désigné par le terme d’« hystérie ».
L'hystérie ne se réduit pas aux troubles somatoformes, mais aux troubles somatoformes + la personnalité hystrionique.

Enfin, une enquête de 2000176 portant sur les facteurs de toxicomanies chez les adolescent⋅e⋅s indique qu’un diagnostic de SSPT augmente les risques de dépendances à la marijuana et aux drogues dures (mais pas à l’alcool, contrairement à ce qui avait été trouvé dans la review citée précédemment)
Il est assez problématique de parler de "drogues dures", étant donné qu'il y a des usages durs de drogues dites douces, et des usages doux de drogues dites dures... Sans parler du fait que "dures" et "douces" tiennent plus de représentations que de réels dangers (l'héroïne vue comme une des pires est la seule n'ayant aucune toxicité, l'alcool souvent vue comme douce comporte de nombreux risques, le tabac est celle qui détient le record d'usagers dépendants - 1 tiers des consommateurs, contre 20% pour l'héroïne par exemple...).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Tilleul

—
Messages : 674
Date d'inscription : 23/04/2014

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 19:11
Merci pour cet article, je l'ai survolé mais je vais le lire plus profondément une fois que je serai moins ko. Merci pour cet investissement.

(Araignée,je suis toout à fait d'accord sur le mesusage du terme " drogue dures" , par contre l'héroine est "toxique", tout est toxique même l'eau tout est question de dosage. Si elle n'était pas "toxique" on ne pourrait pas mourir d'overdose avec quelques grammes  et le produit n'aurait pas des effets non négligeables sur l'organisme à prise régulières...

_________________
« L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites. »
Albert Camus
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 19:32
Elle n'est pas toxique au sens de toxicité organique. Elle a des effets secondaires, une dose mortelle (qui diffère selon les individus), une dépendance forte (même si moins que d'autres comme le tabac), mais pas de toxicité organique. Ce qui signifie qu'elle ne détruit pas les cellules du corps, que ce soit au niveau neuronal (toxicité neuronale), au niveau du foie, des reins, des poumons, etc. Comme la morphine en fait. Les effets toxique sur l'organisme sont dus soit aux produits de coupe, qui eux sont parfois - souvent - toxiques (ne serait-ce que le paracétamol), soit aux modes de prise (personnellement, mes onze ans d'héroïne n'ont eu pour impact grave sur ma santé que la destruction de mes veines, mais ce n'est pas l'héroïne qui est responsable, mais les seringues, et la buprénorphine que j'ai injectée pendant un an et demi, aussi...).
C'est cette non toxicité organique qui fait qu'il n'y pas non plus de risques de malformation fœtale comme avec l'alcool par exemple... (il y a d'autres risques, celui de fausse couche ou d'accouchement prématuré en premier lieu, surtout lorsque la consommation est irrégulière, avec des pics de "défonce").

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
ko
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 19:35
@tilleul a écrit:je serai moins ko
Y'a intérêt!
Je suis en train de lire l'article, c'est bien d'avoir toutes ces infos réunies en un seul article! Very Happy
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 19:39
Réputation du message : 100% (2 votes)
Merci de prêter attention à mes remarques (oui, "drogues dites dures" je trouve ça bien, j'ai même pensé à la suggestion).

En fait en lisant ton article, j'ai été frappée par le fait que presque de partout, j'ai retrouvé mon vécu...

Notamment ici :
AS a écrit:Elles [les prostituées] peuvent même aller jusqu’à inventer une biographie fictive à ce personnage.
C'est exactement ce que j'avais fait... Pas envie par exemple, lorsqu'ils voyaient mon tatouage sous les seins, d'expliquer que "Marie", c'est le prénom d'une fille dont j'étais amoureuse au lycée. Du coup j'ai inventé une Marie, une sœur que j'aurais eue et qui serait morte dans un accident (d'où le tatouage en sa mémoire). J'ai jamais eu de sœur, et encore moins de sœur morte, mais ça les regarde pas.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Arrakis

—
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 19:51
Merci pour l'article, et bravo à toi : comme ça a déjà été dit plus haut c'est un travail impressionnant (qui doit être assez éprouvant à pas mal de niveaux, en plus)...

Par contre, j'ai du mal à comprendre le sens exact d'une des définitions au tout début :
Médiateur : variable intermédiaire entre une variable observée, à expliquer (ex : une maladie mentale) et une variable explicative (ex : des violences dans l’enfance). S’il y a médiation, cela signifie que la variable explicative influence une variable médiatrice, qui a son tour influence la variable observée.

Ca me parle, et en même temps je n'arrive pas à comprendre exactement ce que ça signifie, c'est bizarre... Du coup si quelqu'un-e a une idée de reformulation, paraphrase, explication, exemple... Je suis intéressée.

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
avatar
Drärk
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 28.02.15 20:30
J'ai entamé la lecture, je poste tout de suite parce que pour avoir déjà parcouru ton blog, je sais que l'article sera de qualité sur le long.

Je n'ai jamais subi la prostitution, mais en tant qu'ex victime de violences sexuelles, je te remercie pour ce travail remarquable Smile

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Arrakis

—
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 02.03.15 7:17
Merci, c'est tout à fait clair !

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9217
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

le 03.03.15 15:14
Merci AS pour l'article.
En voici un autre : le consentement dissymétrique

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
Contenu sponsorisé

Re: Quelques ressources pour le débat sur la prostitution

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum