Derniers sujets
"Free the Nipple"Aujourd'hui à 15:00erulelyaLuxLisbonHier à 20:56Administratrice"non-binaire" c'est quoi ?Hier à 20:46CarmillaTémoignage des hommes féministes ou proHier à 17:12DihyaComment réagir face à l'antiféminisme ?Hier à 11:03erulelyaSéjour en FranceSam 21 Oct 2017 - 21:01Dihyachanson : VII capturées de bonne heureMer 18 Oct 2017 - 18:47AraignéeBonjourMar 17 Oct 2017 - 22:10IridaceaBonsoirSam 14 Oct 2017 - 17:18TortueBonjour à tout-e-s!!Jeu 12 Oct 2017 - 15:27AraignéeBonsoir tout le monde !Jeu 12 Oct 2017 - 15:03michekhenAppel à témoignages : une étude sociologique sur la bisexualité Mar 10 Oct 2017 - 18:25Ceridwen0813[Podcast] Les couilles sur la tableMer 4 Oct 2017 - 18:36LindaPBonjour!Mar 3 Oct 2017 - 21:46LycaneBonsoir à toutes !!Lun 2 Oct 2017 - 18:32GracycrazyBien le bonjour !Ven 29 Sep 2017 - 9:16ValTocTocLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Ven 29 Sep 2017 - 7:17DihyaNouveau débat public sur la PMAVen 29 Sep 2017 - 7:15DihyaVidéos et films féministesVen 29 Sep 2017 - 7:01DihyaC'est quoi le Masculinisme?Ven 29 Sep 2017 - 6:48Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 24 Sep 2017 - 17:04michekhenThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977C'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Insulaire
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 168
Date d'inscription : 17/02/2012

les femmes mysogynes?

le Lun 13 Aoû 2012 - 4:18
Bonjour,

j'ouvre ce sujet un peu délicat.
A cause d'une connaissance feminine a vrai dire, anti feministe et qui n'hesite pas a clamer qu'elles ne supportent pas les femmes ou encore a faire des blagues douteuses du style " toutes des sal*pes " ou encore " qu'elles retournent a la cuisine les bonne femmes"

c'est pourtant une jeune femme tres intelligente et je ne m'explique pas cette mysoginie latente je trouve ça désolant No
c'est anecdotique et je ne sais pas l'ampleur de phenomene mais je me dis que ça doit bien exister et je ne comprends pas pourquoi...
avatar
Fricasse
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 219
Date d'inscription : 29/03/2012

Re: les femmes mysogynes?

le Lun 13 Aoû 2012 - 5:08
Oui j'avais une amie qui disait souvent qu'elle n'aimait pas les femmes, comme quoi leur conversation était futile, débile etc etc..

Mais en fait elle faisait plus référence aux Fâmes!
Celles qui sont bien formaté par la société et qui du coup trouve leur salut en parlant chiffon et bébé a longueur de journée.

_________________
Suspect
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: les femmes mysogynes?

le Lun 13 Aoû 2012 - 8:11
Je n'aime pas le rôle que la société donne (essaie de donner) aux femmes. Je n'aime pas non plus, d'ailleurs, celui qu'elle donne (essaie de donner) aux hommes. Heureusement que l'être humain est une machine complexe et qu'il y a des râtés dans le formatage...

Mais sinon, effectivement, si je connais un exemple, je n'arrive pas à comprendre comment on peut rejetter tous les représentants d'un sexe surtout si c'est le sien (vivre en rejettant cet aspect de soi, ça doit être dur à gérer...)

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: les femmes mysogynes?

le Lun 13 Aoû 2012 - 9:03
En fait, je crois que j'ai été misogyne dans le passé, notamment quand j'étais une fille. Je m'explique :

Quand j'étais une petite fille, je percevais bien que les activités ou jouets masculins étaient valorisés, que dans les films, les héros masculins étaient plus charismatiques (enjoué, espiègle, courageux, aventureux), alors que les héroïnes féminines étaient un peu ennuyeuses (sages, obéissantes, restant à la maison à jouer à la poupée).

A cette époque, je n'avais pas la possibilité intellectuelle, je pense, de remettre en cause ce système... donc j'y ai adhéré. Et quand j'avais des jouets masculins, je me sentais vraiment fière ! Je crois que dans mon inconscient j'avais un peu comme idée "les filles c'est nulle", et j'aimais bien parfois traîner avec des garçons, quand j'étais acceptée dans leur groupe. Je me sentais valorisée.

Bon, ça c'était en primaire.

Plus tard, je pense que j'étais moins misogyne, et même un peu féministe ! J'ai appris à avoir un esprit critique. Mais je crois que j'étais encore un peu miso. A nouveau je m'explique : bien que j'avais des copines, je crois que je me sentais plus valorisée d'être appréciée par les hommes/garçons. Quand ils me faisaient un compliment (sur n'importe quoi), ça avait à mes yeux plus de valeur que celui d'une fille/femme. Je me sentais valorisée par les amitiés masculines...

Je crois que jusqu'à assez récemment, j'avais ces schémas inconscients en tête Neutral Sans compter que je percevais souvent les autres filles comme des concurrentes ! Je voulais être appréciée des hommes (ce qui ne veut pas forcément dire que je voulais sortir avec eux) et être un peu "la femme spéciale" qui avait l'honneur d'être estimée d'eux !

Je pense que pas mal de filles ont ce genre de schéma, sans être ouvertement ou consciemment misogynes. J'en connais pas mal qui sont toutes gentilles avec les hommes, mais si tu es une femme, elles t'adressent à peine la parole.

Bref, j'ai envie de dire que la misogynie, même des femmes, est presque normale. On arrête pas de nous signaler que ce sont des êtres de moindre valeur.


Mais en fait elle faisait plus référence aux Fâmes!
Celles qui sont bien formaté par la société et qui du coup trouve leur salut en parlant chiffon et bébé a longueur de journée.
En même temps, les sujets typiquement masculins ne me semblent pas non plus hyper passionnants !
Je ne suis pas du tout intéressée par les bébés, les vêtements et la cuisine, mais il y a des sujets "féminins" que j'aime bien, notamment les petites astuces pour nettoyer sa maison ! (et oui !!! je déteste faire le ménage, et du coup j'aime bien les petites astuces pour me faciliter la vie). Il y en a d'autres : parler de ses animaux, de ses relations.

En fait, on a tendance à dire que les sujets féminins sont forcément débiles ou inintéressants. Mais bon, franchement, les "sujets masculins"... Suspect euh . . .

(Pour avoir eu l'immense honneur de rencontrer le groupe de copains de mon copain, je peux dire que c'est pas d'un high level non plus. Ca tourne autour de qui a vomi à la dernière soirée, de "T'es PD/moi jsuis pas un PD" et de blagues de cul SUPER drôles.

Oui les copains de mon copain sont parfaitement charmants.)

EDIT : une petite citation de Delphy qui peut illustrer la misogynie féminine :
Les femmes, exclues, ne souhaitent pas la non-mixité qui leur est imposée : elles souhaitent, comme tous les dominés, se rapprocher du groupe dominant. Elles souhaitent aussi, en général, le convaincre qu’il les traite mal.

Tout comme, j'imagine, certains noirs se sentent honorés d'avoir des amis blancs.
avatar
Morgause
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 241
Date d'inscription : 14/08/2011
http://echos-sans-nom.blogspot.com

Re: les femmes mysogynes?

le Lun 13 Aoû 2012 - 11:58
Je ne sais pas si ce que je vais écrire est à mettre dans ce topic, mais ça me fait penser à la mère de mon copain, qui m'a dit préférer avoir des garçons plutôt que des filles car c'est "moins chiant"... C'est tout de même sexiste car je peux assurer que ses deux garçons sont des chieurs à leur façon (pour vivre avec l'un des deux alien), et effectivement, la réaction de ma belle-mère est sans doute due à la manière dont la société perçoit la Fâme et les petites filles : des choses nunuches et capricieuses.

_________________
"La vie est une farce, et je suis son cochon." -Moi
Aloe
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 4
Date d'inscription : 09/08/2012

Re: les femmes mysogynes?

le Lun 13 Aoû 2012 - 13:03
Je suis complètement d'accord avec ce qu'a dit Antisexisme. Et je crois qu'encore occasionnellement il m'arrive de penser ainsi sans véritablement m'en rendre compte; et j'avoue qu'avant de lire ça je n'avais pas vraiment fait le rapport avec de la misogynie. Avant c'était des phrases du type "Finalement t'es un mec comme nous" qui me donnaient une petite fierté et le fait d'être souvent la seule fille du groupe à vraiment être intégrée à leurs conversations. Je pense que c'est une réaction comme il a été dit plus haut au modèle que j'ai eu plus jeune; une façon de dire que non je ne passais pas mon temps à parler histoires de coeur et coiffures etc. Vouloir lutter contre les idées reçues sur les filles/femmes et tomber dans la misogynie, tout un paradoxe.
Insulaire
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 168
Date d'inscription : 17/02/2012

Re: les femmes mysogynes?

le Lun 13 Aoû 2012 - 15:47
Je comprends mieux maintenant et ça semble logique que dans une société qui valorise la male les femmes tendent à faire partie du groupe dominant.

A Fricasse: je trouve ton raisonnement un peu machiste en un sens. Il ne m'a jamais semblé que les conversations des femmes etaient futiles, en fait la futilité fait partie de la vie de tous les jours, du quotidien.
Parler chiffon, bébé ce n'est pas moins futile que parler voiture ou foot pour rester dans les clichés.

Ensuite, je n'ai jamais été personnellement dans une concurrence avec les autres femmes, au contraire j'ai toujours recherché la compagnie des filles parce qu'on se ressemble et qu'on peut ainsi partager plus de choses
par contre certains filles m'ont prise en grippe je ressentais du mépris a mon egard parce que je n'entrais pas dans leurs jeux de concurrence , et qu'elle me percevait comme trop "fille" c'est a dire gentille sensible en retrait. Suspect


enfin, je pense que le fait de vouloir plaire aux hommes est aussi un bete effet du rapport de seduction, apres tout les hommes aussi veulent plaire aux femmes.

a la limite, vouloir faire comme les garcons ne me choque pas, je me souviens qu'on se plaignait beaucoup au college de ne pas pourvoir jouer a se taper dessus nous aussi
c'est le fait de rester dans cette phase une fois l'age adulte qui me semble inquiétant et triste Suspect



avatar
Fricasse
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 219
Date d'inscription : 29/03/2012

Re: les femmes mysogynes?

le Lun 13 Aoû 2012 - 16:17
Insulaire a écrit:

A Fricasse: je trouve ton raisonnement un peu machiste en un sens. Il ne m'a jamais semblé que les conversations des femmes etaient futiles, en fait la futilité fait partie de la vie de tous les jours, du quotidien.
Parler chiffon, bébé ce n'est pas moins futile que parler voiture ou foot pour rester dans les clichés.

Je précise que ce n'est pas mon raisonnement, mais plutôt celui de mon amie qui avait ce "souci"
En gros, elle aimait pas parler des sujets dit "typique" feminin, bien que ca sois évidemment une mauvaise analyse.. C'est pas comme si un mec se mettait a vomir des grenouilles quand il se mettait a parler chiffon ou recette de cuisine...
Mais comme la société inculque aux petites filles a s'interesser a ce genre de sujet, alors c'est un sujet qui est prisé par une majorité de fille... Donc elle aime pas les filles...
C'est trop raccourcie évidemment, mais ca peut être une explication!

_________________
Suspect
Miss.Ball
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 1
Date d'inscription : 07/09/2012

Re: les femmes mysogynes?

le Ven 7 Sep 2012 - 4:46
Je veux répondre à la question générale susmentionnée de l'existence des femmes misogynes:
À mon avis, il y a un petit problème avec les termes « féministe » et « misogyne ». D’abord, ils évoquent certains stéréotypes, c’est-à-dire qu’une féministe est une femme en colère qui déteste les hommes, qui brûle ses soutiens-gorges et qui s’habille en tenue masculine. Deuxièmement, la misogynie est généralement comprise comme une pratique mâle. Cependant, le féminisme n'est pas simplement réductible à l'haine des hommes et la misogynie est plus omniprésente qu’elle semble dans la culture de l’Occident.

La misogynie n’est pas qu’une attitude des hommes à l'égard des femmes. Il y a aussi une misogynie qu’a été incorporée dans la culture et la tenue des femmes. Elle est implicite dans la façon dont nous nous regardons, la façon dont nous nous concevons le corps, et la façon dont nous nous interagissons avec l’un l’autre. Simone de Beauvoir dans Le Deuxième Sexe vide « la femme » (qui n’est pas synonyme à la femelle) comme une création de l’Homme qui a été superposée sur les femelles et elle expose cette culture d’haine entre les femmes et les hommes, et parmi les femmes elles-mêmes. La féminité, pour Beauvoir, est une invention de l’Homme pour garder les femmes domptées, et nous l’encourageons parce que nous acceptons la féminité et la culture misogyne insidieuse comme normales. Beaucoup de critiques ont commenté sur la misogynie de Beauvoir et son mépris de la femme frivole, qui est seulement un objet, l'autre absolu à l'Homme, et peut-être les femmes modernes, qui ses sentent être indépendantes, ont hérité ce mépris.

La femme indépendante, on dirait à cause de sa position libre, finit souvent par mépriser la femme frivole. Elle se distancie naïvement des femmes frivoles, mais elle vit toujours dans une société fondée sur les institutions patriarcales et l’oppression des femmes ne disparaît pas, règle générale, parce qu’elle se croit libre. Le projet de féminisme ne doit pas être individualiste. C’est-à-dire qu’une femme ne peut pas, d’une manière simple changer deux milliers ans du patriarcat et effacer « la femme » afin de recommencer à zéro. La femme indépendante ne perpétuera que la subjugation des femmes si elle se détourne de la femme frivole. Le projet vrai de la féministe est de critiquer les moyens dont «la femme » et la culture de misogynie ont envahies toutes les coins d’existence pour les femmes. La féministe doit identifier les habitudes et les pratiques qui domptent les femmes et elle doit essayer révéler les moyens alternatifs d’existence – les moyens qui transformeront la culture des femmes et qui permettront une femme plus libre exister. Une femme libre qui n’est pas détestée et qui ne déteste pas les autres femmes et elle-même. L’haine ne nous effacera.
Contenu sponsorisé

Re: les femmes mysogynes?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum