Derniers sujets
Présentation de MickaëlAuroraAujourd'hui à 6:51ReikoC'est quoi "être une femme" ?Aujourd'hui à 6:40ReikoVidéos et films féministesAujourd'hui à 5:34DihyaPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "Hier à 22:17Irjaréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Jeu 14 Déc 2017 - 13:53TortueSalut à tou.te.sMar 12 Déc 2017 - 17:18Ale.bonjour tout le mondeMar 12 Déc 2017 - 1:15AraignéePedro KazumiMar 12 Déc 2017 - 0:48AraignéeD'où vient l'essentialisme ?Lun 11 Déc 2017 - 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30Iridacea

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Nouille
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 15
Date d'inscription : 18/06/2012

Re: Nouille

le Mar 19 Juin 2012 - 0:43
Je crains qu'il me faille clarifier ma conception du straight edge. Surprised

Pour moi ça n'a rien à voir avec un refus de la dépendance, avec l'idée d'un "esprit sain dans un corps sain" (si vous saviez comment je mange... le corps sain peut aller se rhabiller).

Pour moi c'est juste le constat que l'alcool, le tabac et les drogues sont un fléau pour la santé du peuple. Ces produits sont objectivement une arme de la domination capitaliste (non je n'ai pas dit complot) pour maintenir les masses occupées, leur offrir un paradis artificiel pour supporter l'enfer de la réalité sociale, les occuper lorsqu'ils ont du temps libre, afin de ne pas trop se concerter sur leur situation, ou les pousser à rediriger leur accès de violence contre les leurs plutôt que contre les institutions.
La sobriété, la culture de la sobriété, c'est pour moi un impératif politique. C'est une question de responsabilité (de soi, des autres), de réapproprier son corps qu'on abandonne lorsqu'on commence à se bourrer la gueule ou à sniffer.

(pour moi, pour moi, pour moi, ...)

C'est pour ça que je me distancie de la conception commune du straight edge, et que je ne me revendique presque plus comme tel. J'suis pas dans le trip "hygiène de vie" ni les dogmes classiques "no alcohol, no cigarettes, no drugs". Ca me saoule aussi que la majorité des straight edge en aient une vision purement individuelle, apolitique.
Donc voilà, moi j'suis vegan edge. Razz

@arashi : tu as bien de la chance si tu n'as jamais croisé de personnes alcoolisées violentes ou relous.

Et non je ne bois pas de café. Je ne bois pas non plus de sodas. Oui je l'inclus dans mon "edge". Smile

Et le sexe sans sentiments, non ça ne nuit pas forcément, et encore moins au corps. Cependant ça ne m'intéresse pas, c'est tout. Je trouve que les sentiments c'est cool, et la sexualité, c'est cool aussi. Alors le sexe avec des sentiments, c'est double cool.
avatar
Usagi
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1976
Date d'inscription : 17/03/2012

Re: Nouille

le Mar 19 Juin 2012 - 1:27
@Nouille a écrit:Mais un très mauvais végétarien. Mon passage au véganisme n'était pas vraiment l'évolution de mon végétarisme.
C'est quoi un mauvais végétarien ? Laughing Un pesco ? Un flexi ?

@Usagi a écrit:Bah je ne savais pas qu'il y avait plusieurs mouvances straight edge. Laughing
Donc si tu veux bien préciser ta question, ce serait cool. Smile
Ben tu dis toi même que tu te distancie du mouvement, c'est donc qu'il y a plusieurs conceptions du straigh edge. Surprised Après, je suis assez néophyte en la matière donc c'est une question très ouverte qui portait surtout sur ta réflexion personnelle à ce sujet. Et je vois que tu y as répondu un peu plus bas. Wink

En fait on a tendance à tout confondre parce qu'on met tous les "violents" dans le même sac qu'on étiquette "extrémiste".
[...]
Sauf que là-bas y a des morts. Neutral
Merci pour l'historique. Very Happy

L'avortement c'est quand même une pratique assez glauque, douloureuse, parfois traumatisante, et personne n'en sort vraiment indemne (et cet état de fait ne peut pas être mis entièrement sur le compte de "la société" qui culpabilise horriblement les personnes qui choisissent de se faire avorter), personne ne se fait avorter pour le plaisir et j'espère que tout le monde sera d'accord pour dire que si on pouvait éviter de se faire avorter, on le ferait. Si je suis contre l'avortement, c'est surtout par rapport à la personne qui la subit plutôt que pour l'embryon ou le foetus qui ne deviendra pas un bébé.
Peut-être que j'interprète mal tes propos, mais je ne suis pas vraiment d'accord avec ton analyse.
L'avortement est quand même beaucoup moins glauque qu'un grossesse imposée et des personnes qui en sortent indemnes, ça existe. Je pense également que si la société mais aussi le personnel hospitalier n'étaient pas culpabilisateur (c'est-à-dire: pas du tout) les cas de traumatismes seraient carrément marginaux.
Alors certes, on ne choisit pas d'avorter par plaisir, mais c'est plus souvent vécu comme une délivrance que comme un drame.

Pour moi la garantie du droit à l'avortement, à une avortement accessible, gratuit, sain, anonyme et sans culpabilisation est une des meilleures façons de faire baisser le nombre d'avortements. Les statistiques montrent bien que rendre l'avortement illégal n'empêche pas les avortements d'avoir lieu, ils empêchent simplement les avortements d'avoir lieu dans de bonnes conditions. Le résultat est dramatique, des dizaines de milliers de personnes en meurent chaque années.
Là par contre, j'approuve totalement !
Je suppose que dans une société idéale, le nombre d'avortement serait minimum car les individu-e-s auraient une sexualité des plus responsables dans tous ses aspects.
Hum ... je suis sceptique. Déjà faut voire ce qu'on appelle une société idéale. Tu veux dire avec des moyens de contraceptions infaillibles ? Parce que pour l'instant ça n'existe pas Exclamation et sans ça, je ne crois pas que le nombre d'avortement puisse diminuer significativement.

Au niveau des termes ont parle souvent des "pro-life" ou des 'anti-avortement" alors qu'on devrait parler d'anti-choix.
Les anti-choix ne sont pas pro-life, sinon ils seraient vegan déjà. Smile Et aussi on ne les voit jamais protester contre la guerre, la peine de mort ou les inégalités sociales avec la même virulence. Ils ne sont résolument pas "du coté de la vie". Moi j'suis un vrai pro-life ! flower
Les anti-choix ne sont pas non plus anti-avortement, puisque rendre illégal l'avortement (leur but) n'implique en rien une baisse du nombre d'avortements. C'est même tout le contraire puisque plus de personnes meurent de le cas d'une société ou l'avortement est illégal.
Les anti-choix sont juste anti-choix, ils veulent confisquer la liberté de disposer de leur corps aux personnes qu'ils méprisent, les femmes (pas que les femmes, mais déjà qu'ils ne comprennent pas la liberté, alors on ne va pas leur expliquer qu'il n'y a pas que des femmes qui peuvent tomber enceintes).
J'aime bien cette façon de penser.

Inversement, les médias, mais parfois aussi des militantes, se référent aux pro-choix en tant que "pro-avortement". C'est d'un glauque pas possible. Evil or Very Mad Qui est vraiment "pro-avortement" dans ce monde ?

Heu ... moi, je le suis. Je suis childfree et pour une baisse drastique de la démographie humaine (mais je ne me réjouis pas de la mort d'humain hein !) Donc tant qu'on aura pas divisé le nombre d'humains sur la planète au moins par deux, je serai pro-avortement. Mais je suis quand même pro-choix, je ne veux forcer personne à avorter.

_________________
Si tu veux véritablement connaître le cœur d'une personne, observe comment elle se comporte avec ceux qui ne peuvent rien lui apporter.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Nouille

le Mar 19 Juin 2012 - 6:59
Sorry, mauvaise manipulation donc j'ai fait un doublon...


Dernière édition par Nurja le Mar 19 Juin 2012 - 7:06, édité 1 fois

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Nouille

le Mar 19 Juin 2012 - 7:01
@Nouille a écrit:
Au niveau des termes ont parle souvent des "pro-life" ou des 'anti-avortement" alors qu'on devrait parler d'anti-choix.
Les anti-choix ne sont pas pro-iife, sinon ils seraient vegan déjà. Smile Et aussi on ne les voit jamais protester contre la guerre, la peine de mort ou les inégalités sociales avec la même virulence. Ils ne sont résolument pas "du coté de la vie". Moi j'suis un vrai pro-life ! flower
Les anti-choix ne sont pas non plus anti-avortement, puisque rendre illégal l'avortement (leur but) n'implique en rien une baisse du nombre d'avortements. C'est même tout le contraire puisque plus de personnes meurent de le cas d'une société ou l'avortement est illégal.
Les anti-choix sont juste anti-choix, ils veulent confisquer la liberté de disposer de leur corps aux personnes qu'ils méprisent, les femmes (pas que les femmes, mais déjà qu'ils ne comprennent pas la liberté, alors on ne va pas leur expliquer qu'il n'y a pas que des femmes qui peuvent tomber enceintes).
En te lisant, je me disais que c'était fou qu'on laisse une partie des gens confisquer des mots et leur donner un sens qui n'est pas le sens "logique".

Selon ta définition, je suis "pro-life". mais vu la définition ordinairement acceptée, je préfère ne pas me présenter ainsi. Smile

Pour moi c'est juste le constat que l'alcool, le tabac et les drogues sont un fléau pour la santé du peuple. Ces produits sont objectivement une arme de la domination capitaliste (non je n'ai pas dit complot) pour maintenir les masses occupées, leur offrir un paradis artificiel pour supporter l'enfer de la réalité sociale, les occuper lorsqu'ils ont du temps libre, afin de ne pas trop se concerter sur leur situation, ou les pousser à rediriger leur accès de violence contre les leurs plutôt que contre les institutions.
J'imagine que tu as la même analyse de l'euro de foot ou des JO? Hier soir, alors que cela klaxonnait dans la capitale belge, je me suis fait la réflexion "du pain et des jeux", ça marche depuis les Romains, ça fonctionne toujours... Crying or Very sad

Comme Usagi, je pense qu'on doit réduire fortement la population humaine et que, partant de là, un avortement assumé vaut bcp mieux qu'un enfant assumé parce que moralement...
Cela dit, je prône plutôt la stérilisation (pour ceux/celles qui le souhaitent) que l'avortement.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Nouille
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 15
Date d'inscription : 18/06/2012

Re: Nouille

le Mar 19 Juin 2012 - 11:03
@Usagi a écrit:C'est quoi un mauvais végétarien ? Laughing Un pesco ? Un flexi ?

Un mauvais végétarien, c'est un végétarien pas vegan, déjà. Smile
Puis dans mon cas, j'étais végétarien sans volonté d'aller plus loin, et je "cheatais" pas mal en fait. Rien de très glorieux ou de très intéressant. Smile

@Usagi a écrit:Ben tu dis toi même que tu te distancie du mouvement, c'est donc qu'il y a plusieurs conceptions du straigh edge. Surprised Après, je suis assez néophyte en la matière donc c'est une question très ouverte qui portait surtout sur ta réflexion personnelle à ce sujet. Et je vois que tu y as répondu un peu plus bas. Wink

Oui du coup on peut dire que je suis de la mouvance "vegan edge", tournée vers la vie et l'amour, quoi. Very Happy

@Usagi a écrit:Peut-être que j'interprète mal tes propos, mais je ne suis pas vraiment d'accord avec ton analyse.
L'avortement est quand même beaucoup moins glauque qu'un grossesse imposée et des personnes qui en sortent indemnes, ça existe. Je pense également que si la société mais aussi le personnel hospitalier n'étaient pas culpabilisateur (c'est-à-dire: pas du tout) les cas de traumatismes seraient carrément marginaux.
Alors certes, on ne choisit pas d'avorter par plaisir, mais c'est plus souvent vécu comme une délivrance que comme un drame.

C'est certain qu'il y a un moment de la discussion où je ne peux plus vraiment m'avancer. Car après tout l'avortement c'est quelque chose que je ne vivrai jamais donc ce n'est pas à moi d'avoir un avis rigide sur la question. Mon point de vue est malheureusement celui d'un privilégié qui ne saura jamais jusqu'à quel point l'avortement peut être une délivrance.

@Usagi a écrit:Hum ... je suis sceptique. Déjà faut voire ce qu'on appelle une société idéale. Tu veux dire avec des moyens de contraceptions infaillibles ? Parce que pour l'instant ça n'existe pas Exclamation et sans ça, je ne crois pas que le nombre d'avortement puisse diminuer significativement.

La société idéale c'est une société débarrassée du capitalisme, du sexisme, du racisme et du spécisme, donc c'est pas pour demain. En général je ne planifie pas trop car le temps passé à imaginer comment sera la "société parfaite", c'est du temps perdu où on ne lutte pas pour y parvenir. Disons que c'est juste vers quoi je tends.
Et dans une société débarrassée des oppressions, j'imagine que les individu-e-s seront pleinement responsables de leur corps, que les méthodes de contraceptions seront aussi fiables que naturelles. Les grossesses non-désirées sont, si je ne dis pas n'importe quoi, surtout le résultat de l'ignorance du fonctionnement de nos corps et de la sexualité (quand elles ne sont pas directement la conséquence de l'oppression et des violences sexistes). Je pense que dans une telle société les risques seront limités aux minimum par l'action même des protagonistes.
De plus j'ai tendance à penser que dans une telle société il y aura moins d'avortements car les grossesses non-désirées seront moins vues comme un fardeau (et si aujourd'hui elles sont vues comme un fardeau, c'est parce qu'elles sont un fardeau, la faute au patriarcat et au capitalisme) et qu'on considérera que créer un nouvel être humain est la chose la plus naturelle et magnifique qui soit.
Mais peut-être ne suis-je qu'un doux idéaliste.
On verra.
En attendant, je maintiens ce que j'ai dit : droit inaliénable à un avortement accessible, gratuit, sain, anonyme et sans culpabilisation.

@Usagi a écrit:Heu ... moi, je le suis. Je suis childfree et pour une baisse drastique de la démographie humaine (mais je ne me réjouis pas de la mort d'humain hein !) Donc tant qu'on aura pas divisé le nombre d'humains sur la planète au moins par deux, je serai pro-avortement. Mais je suis quand même pro-choix, je ne veux forcer personne à avorter.

@Nurja a écrit:Comme Usagi, je pense qu'on doit réduire fortement la population humaine et que, partant de là, un avortement assumé vaut bcp mieux qu'un enfant assumé parce que moralement...
Cela dit, je prône plutôt la stérilisation (pour ceux/celles qui le souhaitent) que l'avortement.

Moi je ne suis pas pour une baisse de la démographie humaine. Je pense la surpopulation n'est pas le vrai problème. Nous sommes trop nombreux pour vivre sous le capitalisme, mais pas trop nombreux de façon absolue. Ce qui détruit la planète et les animaux, c'est notre façon de produire et de consommer, c'est le capitalisme. Outre la question de production/consommation, les populations sont également très mal réparties géographiquement, et c'est aussi la faute à notre modèle économique, à notre organisation sociale.

Plutôt que de promouvoir l'avortement comme solution à un problème de surpopulation (un faux problème, selon moi), je trouve largement plus pertinent de promouvoir des moyens sains de contraception ainsi qu'une éducation sexuelle progressiste.
Par exemple je ne suis pas du tout dénataliste, mais comme je ne souhaite pas me reproduire et que je ne souhaite être la cause ni d'une grossesse non-désirée ni d'un avortement, j'ai l'intention de me faire vasectomiser dès que j'en aurai les moyens. Smile

@Nurja a écrit:J'imagine que tu as la même analyse de l'euro de foot ou des JO? Hier soir, alors que cela klaxonnait dans la capitale belge, je me suis fait la réflexion "du pain et des jeux", ça marche depuis les Romains, ça fonctionne toujours...

Bah j'ai une analyse critique du sport spectaculaire, ouais. Mais ça n'a rien à voir avec le straight edge. Laughing
avatar
Nouille
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 15
Date d'inscription : 18/06/2012

Re: Nouille

le Mar 19 Juin 2012 - 11:12
Et dire que j'étais venu ici pour parler de féminisme. Laughing
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Nouille

le Mar 19 Juin 2012 - 18:38
T'inquiète, y a plein de sujets possibles (autour du féminisme). mais c'est aussi intéressant de savoir avec qui on parle d'où nos questions.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
Contenu sponsorisé

Re: Nouille

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum