Derniers sujets
Présentation de MickaëlAuroraAujourd'hui à 6:51ReikoC'est quoi "être une femme" ?Aujourd'hui à 6:40ReikoVidéos et films féministesAujourd'hui à 5:34DihyaPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "Hier à 22:17Irjaréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Jeu 14 Déc 2017 - 13:53TortueSalut à tou.te.sMar 12 Déc 2017 - 17:18Ale.bonjour tout le mondeMar 12 Déc 2017 - 1:15AraignéePedro KazumiMar 12 Déc 2017 - 0:48AraignéeD'où vient l'essentialisme ?Lun 11 Déc 2017 - 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30Iridacea

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Healcraft
Banni·e
Messages : 155
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.healcraft.fr

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Lun 26 Sep 2011 - 16:17
Le HS sur le tabac à été déplaçé ici : http://feminisme.fr-bb.com/t62-tabac-et-droit-de-fumer
Antisexisme a écrit:Je vois qu'on a déjà atteint le point Godwin...
+2
A moins qu'il tente "subtilement" de le faire atteindre par l'un-e d'entre nous...ouvrons l'oeil Suspect , et le bon !
avatar
tangshiming
Banni·e
Messages : 63
Date d'inscription : 08/09/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mar 27 Sep 2011 - 10:35
@Poussin Machin a écrit:
Antisexisme a écrit:Je vois qu'on a déjà atteint le point Godwin...
+1 [...]
Embarassed

Bonjour Poussin Machin,

Bien. La comparaison du national-socialisme et le féminisme est peut-être un peu louche.

Après tout, le barbarisme des nazis est un peu démodé : le racisme, le génocide, et les expériences médicales sur les prisonniers.

Par contre, les féministes (si ce forum est représentatif) sont très innovant(e)s : le cannibalisme, l'avortement, et les expériences médicales sur les fœtus humain(e)s.

Cordialement,

Stephen唐士明Thomas

PS http://www.youtube.com/watch?v=vhHXsOPW_1A





_________________
<span style="font-weight: bold; color: Red;">Banni</span>
avatar
Poussin Machin
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1366
Date d'inscription : 05/08/2011
http://poussinmachin.blogspot.com

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mar 27 Sep 2011 - 18:12
Tangshiming, le fais-tu exprès ? NulLE n'a soutenu le cannibalisme !

Et tu ne m'as pas répondu, comme tu le fais régulièrement d'ailleurs... (attention, je ne dis pas que tu le fais exprès !)
Je reprends donc : il me paraîtrait étrange qu'il y ait des expérience sur des foetus, mais admettons. Si un foetus n'est pas "viable", et que des chercheurs veulent tester un remède miracle qui pourrait faire que le foetus soit viable, alors pourquoi pas ? S'il faut "sacrifier" 150 foetus dits "non-viables" à la médecine afin d'en sauver des milliers d'autres, alors pourquoi pas ?

Qui plus est, comparer le féminisme au nazisme, c'est un peu gros, cela n'ayant absolument aucun rapport ! Du troll à l'état pur, ou l'une des plus grandes ignorances qu'il m'ait été donnée de voir ?
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mar 27 Sep 2011 - 19:51
En effet, j'ai l'impression que ton seul but, "tangshiing" est de piéger les féministes, en jouant sur les mots et en malinterprétant nos propos.


Je reprends donc : il me paraîtrait étrange qu'il y ait des expérience sur des foetus, mais admettons. Si un foetus n'est pas "viable", et que des chercheurs veulent tester un remède miracle qui pourrait faire que le foetus soit viable, alors pourquoi pas ? S'il faut "sacrifier" 150 foetus dits "non-viables" à la médecine afin d'en sauver des milliers d'autres, alors pourquoi pas ?

Hum, à condition que le foetus ne puisse pas souffrir (système nerveux non fonctionnel).
avatar
Poussin Machin
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1366
Date d'inscription : 05/08/2011
http://poussinmachin.blogspot.com

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mer 28 Sep 2011 - 11:07
Antisexisme a écrit:
Je reprends donc : il me paraîtrait étrange qu'il y ait des expérience sur des foetus, mais admettons. Si un foetus n'est pas "viable", et que des chercheurs veulent tester un remède miracle qui pourrait faire que le foetus soit viable, alors pourquoi pas ? S'il faut "sacrifier" 150 foetus dits "non-viables" à la médecine afin d'en sauver des milliers d'autres, alors pourquoi pas ?

Hum, à condition que le foetus ne puisse pas souffrir (système nerveux non fonctionnel).
Oui, cela me paraît évident, mais c'est vrai que je devrais sûrement le préciser, car ce n'est vraisemblablement pas évident pour tout le monde...
Donc oui, si le foetus ne souffre pas.
Math
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 70
Date d'inscription : 18/08/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mer 28 Sep 2011 - 11:21
@tangshiming a écrit:

Par contre, les féministes (si ce forum est représentatif) sont très innovant(e)s : le cannibalisme, l'avortement, et les expériences médicales sur les fœtus humain(e)s.

Laughing

Ben oui, comme les communistes, les féministes mangent les enfants.

Tu oublies la torture sur les trolleurs impénitents de mauvaise foi Cool Arrow (y a pas de smiley avec un couteau entre les dents?)

_________________
Les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de diverses manières; ce qui importe, c'est de le transformer.
avatar
Grunt
Banni·e
Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mer 28 Sep 2011 - 17:07
@Poussin Machin a écrit:

J'ai moi-même une question à te poser : que fais-tu des femmes qui tombent enceintes après un viol ? Ou même des petites filles, à peine en âge d'avoir leurs règles, qui tombent elles aussi enceintes (viol, inceste) ?
Juste, au passage et même si c'est quasiment hors-sujet: une petite fille qui tombe enceinte n'est pas forcément victime d'un viol (incestueux ou pas). Il peut arriver qu'elle ait joué avec le feu en découvrant sa sexualité naissante, avec un garçon qu'elle appréciait.

Autrement dit, l'avortement n'est pas forcément voulu pour une raison psychologique (rejet d'une grossesse causée par un rapport non désiré), il peut aussi être rendu nécessaire par le fait qu'une jeune fille capable de tomber enceinte n'a pas forcément la morphologie adaptée à une grossesse, et prend des risques avec sa santé et avec celle de l'enfant en le portant à terme alors que son organisme aurait eu besoin d'attendre encore quelques années pour assumer une telle situation.
avatar
Poussin Machin
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1366
Date d'inscription : 05/08/2011
http://poussinmachin.blogspot.com

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mer 28 Sep 2011 - 18:23
Oui, tu as parfaitement raison, cela arrive aussi, et bien plus qu'on ne le pense.
J'ai d'ailleurs suivi une formation au printemps dernier, animée par un gars du Crips, et clairement il en résultait une triste réalité : les Français sont nuls en sexualité. Pourquoi ? Parce que mal éduqués.
A 5 ans, il faut expliquer aux enfants ce qu'est une capote, pourquoi s'ils en trouvent il ne faut pas y toucher, etc. ; ils peuvent très bien en trouver une et penser que c'est un ballon. Un enfant, ça fait quoi avec un ballon baudruche ? Ca le gonfle. Or un préservatif, ce n'est pas innocent, qui sait ce qu'il y traîne comme maladies ?
Ou bien l'histoire d'un type qui a violé des femmes, dans le noir. Pourquoi ? Parce que lorsqu'il était ado ses copains se sont moqués de lui sous les douches. Parce qu'il a une bite tordue. Alors que ce n'est pas une honte, pas mal d'hommes ont une bite tordus ; ils le vivent mal, mais ils ne devraient pas (et paraît-il qu'en plus ça offre encore plus de sensations agréables lors de rapports sexuels...).
J'arrête là les exemples - qui sont nombreux - car je dévie du sujet, mais tout ça pour dire que à l'âge de 10 ans, voire un peu avant, il faudrait clairement expliquer aux enfants des petites choses sur la sexualité, pour éviter qu'une gamine de 12 ans tombe enceinte alors qu'elle n'est pas encore prête, etc.
avatar
tangshiming
Banni·e
Messages : 63
Date d'inscription : 08/09/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Jeu 29 Sep 2011 - 11:10
Antisexisme a écrit:En effet, j'ai l'impression que ton seul but, "tangshiing" est de piéger les féministes, en jouant sur les mots et en malinterprétant nos propos. […]

Bonjour Antisexisme,

Incorrect.

Je suis d'accord avec certaines idées féministes : l'égalité légale, économique et politique pour les femmes.

Cependant, je trouve d'autres idées proposées par des féministes sur ce forum d'être très répugnantes.

Ce n'est pas que je manque de respect à mes interlocuteurs.

C'est un combat des idées et pas de personnes, n'est-ce pas ?

Respectueusement,

Stephen唐士明Thomas

_________________
<span style="font-weight: bold; color: Red;">Banni</span>
avatar
tangshiming
Banni·e
Messages : 63
Date d'inscription : 08/09/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Jeu 29 Sep 2011 - 11:24
Toutefois, probablement tu es contre l'utilisation d'un(e) fœtus pour la cuisine chinoise.

Mais, pourquoi ? Si un foetus n'est pas un être humain, alors ce n'est qu'un animal...

@Math a écrit:Tu me prêtes des opinions sans en rien savoir. J'ignorais qu'on pouvait utiliser des foetus pour la cuisine. Mais au fond, une fois qu'ils sont sortis et sans vie, pourquoi pas? J'ai assez peu de tabou là-dessus.

Je sais en revanche que des femmes mangent leur placenta et je n'y vois aucun problème. […]

@Math a écrit:
@tangshiming a écrit:

Par contre, les féministes (si ce forum est représentatif) sont très innovant(e)s : le cannibalisme, l'avortement, et les expériences médicales sur les fœtus humain(e)s.

Laughing

Ben oui, comme les communistes, les féministes mangent les enfants. […]


Bonjour Math,

Les enfants, non.

Cependant, tu m'as dit que tu as peu de tabous au sujet de l'utilisation des fœtus pour la cuisine.

Est-ce que qu'il y a un malentendu à mon part ?

Est-ce que tu parles ici des fœtus humain(e)s ou des fœtus d'animaux ?

Respectueusement,

Stephen唐士明Thomas


_________________
<span style="font-weight: bold; color: Red;">Banni</span>
avatar
tangshiming
Banni·e
Messages : 63
Date d'inscription : 08/09/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Jeu 29 Sep 2011 - 12:04
@Poussin Machin a écrit:[...] Qui plus est, comparer le féminisme au nazisme, c'est un peu gros, cela n'ayant absolument aucun rapport ! [...]

Bonjour Poussin Machin,

Encore une fois : cette comparaison est problématique.

Mea culpa ! pale

Après tout, si je comprends correctement, dans tes yeux, un fœtus n'est pas (encore) un être humain.

Au contraire, pour les national-socialistes les « sous-hommes » sont des êtres humains (inférieurs).

Donc, tu as des « axiomes » très différents (que ceux des nazis) et en conséquence une exclusion sociale bien différente.

Respectueusement,

Stephen唐士明Thomas



_________________
<span style="font-weight: bold; color: Red;">Banni</span>
avatar
tangshiming
Banni·e
Messages : 63
Date d'inscription : 08/09/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Jeu 29 Sep 2011 - 12:29
@Grunt a écrit:[...] Autrement dit, l'avortement n'est pas forcément voulu pour une raison psychologique (rejet d'une grossesse causée par un rapport non désiré), il peut aussi être rendu nécessaire par le fait qu'une jeune fille capable de tomber enceinte n'a pas forcément la morphologie adaptée à une grossesse, et prend des risques avec sa santé et avec celle de l'enfant en le portant à terme alors que son organisme aurait eu besoin d'attendre encore quelques années pour assumer une telle situation.

Bonjour Grunt,

Ici, je suis très radical. Si la/le bébé à venir peut survivre l'accouchement, je suis contre l'avortement.

Pourquoi ? Par exemple, si la mère est onze années et l'enfant est neuf mois à la naissance, on peut calculer que l'enfant peut vivre (statistiquement parlant) dix ans plus que la mère.

Ou est-ce que la mortalité infantile en France est très élevée ?

En ce cas, je dois réviser mon opinion.

Respectueusement,

Stephen唐士明Thomas






_________________
<span style="font-weight: bold; color: Red;">Banni</span>
avatar
Grunt
Banni·e
Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Jeu 29 Sep 2011 - 12:37
@tangshiming a écrit:
Bonjour Grunt,

Ici, je suis très radical. Si le bébé à venir peut survivre l'accouchement, je suis contre l'avortement.

Pourquoi ? Par exemple, si la mère est onze années et l'enfant est neuf mois à la naissance, on peut calculer que l'enfant peut vivre (statistiquement parlant) dix ans plus que la mère.

Ou est-ce que la mortalité infantile en France est très élevée ?

En ce cas, je dois réviser mon opinion.

Respectueusement,

Stephen唐士明Thomas


C'est parce que tu pars du point de vue que le fœtus est déjà un être humain.

Est-ce qu'un zygote est un être humain? Certainement non: il n'est pas plus autonome qu'un virus.
Est-ce qu'un bébé sur le point de naître est un être humain: Certainement oui. Les prématurés s'en sortent.

Entre les deux, il faut poser une limite, forcément arbitraire, entre le moment où on considère que l'avortement est légitime, parce que ce qu'on supprime n'est pas encore un être humain, et le moment où on considèrerait l'avortement comme le meurtre d'un "bébé presque né".

Ça tombe bien, la loi prévoit déjà un délai limite pour avorter.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Jeu 29 Sep 2011 - 12:46
@tangshiming a écrit:
Bonjour Grunt,

Ici, je suis très radical. Si le bébé à venir peut survivre l'accouchement, je suis contre l'avortement.

Pourquoi ? Par exemple, si la mère est onze années et l'enfant est neuf mois à la naissance, on peut calculer que l'enfant peut vivre (statistiquement parlant) dix ans plus que la mère.

Ou est-ce que la mortalité infantile en France est très élevée ?

En ce cas, je dois réviser mon opinion.

Respectueusement,

Stephen唐士明Thomas


Ce que je trouve douteux moralement, c'est que tu sembles estimer que la valeur d'une vie dépend de la longueur qui lui reste.

Je pense que Grunt résume bien le noeud du débat : on doit fixer une limite (en France, le délai pour avorter est de 3 mois... à ce stade le foetus n'est pas viable en dehors du ventre de sa mère) entre "potentialité de personne" et "personne", et que cette limite est forcément arbitraire.
(je préfère le terme "personne" à "humain", ça permet d'éviter les ambiguités. Génétiquement, un embryon est humain, car il appartient à cette espèce. Ca permet également d'éviter le binarisme humain/animal)
Math
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 70
Date d'inscription : 18/08/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Jeu 29 Sep 2011 - 13:08
@tangshiming a écrit:

Est-ce que qu'il y a un malentendu à mon part ?


Un malentendu de ta part?
Oui. Clairement. Tu n'as aucun sens de l'humour. Et je ne suis qu'ironique face à la façon dont tu sembles vouloir poser le débat, en cherchant à tout prix à montrer que le féminisme est un extrêmisme.

Antisexisme : c'est ce que je disais au début : il faut poser une limite, forcément arbitraire... Deux extrêmes : la première division de cellule d'un côté, voire les gamètes; le moment où on coupe de cordon de l'autre.
Entre les deux, plein de possibilités.

_________________
Les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de diverses manières; ce qui importe, c'est de le transformer.
avatar
tangshiming
Banni·e
Messages : 63
Date d'inscription : 08/09/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Jeu 29 Sep 2011 - 13:14
Antisexisme a écrit:[…] Je pense que Grunt résume bien le noeud du débat : on doit fixer une limite (en France, le délai pour avorter est de 3 mois... à ce stade le foetus n'est pas viable en dehors du ventre de sa mère) entre "potentialité de personne" et "personne", et que cette limite est forcément arbitraire.

(Je préfère le terme "personne" à "humain", ça permet d'éviter les ambiguïtés. Génétiquement, un embryon est humain, car il appartient à cette espèce. Ca permet également d'éviter le binarisme humain/animal).

Bonjour Antisexisme,

Hum. Maintenant, je joue le rôle d'un advocatus diaboli...

Effectivement, trois mois est un peu arbitraire comme limite.

Pourquoi pas jusqu'à trois années quand l'enfant peut (théoriquement) survivre sans les adultes ?

Respectueusement,

Stephen唐士明Thomas

PS http://hindouisme.forumactif.com/t32-l-embryonicide-le-feticide-et-l-infanticide#77




Dernière édition par tangshiming le Ven 7 Oct 2011 - 11:05, édité 2 fois

_________________
<span style="font-weight: bold; color: Red;">Banni</span>
avatar
tangshiming
Banni·e
Messages : 63
Date d'inscription : 08/09/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Jeu 29 Sep 2011 - 13:40
Bonjour Math,

@Math a écrit:Un malentendu de ta part?

Oui. Clairement. Tu n'as aucun sens de l'humour.

En effet. Au sujet du cannibalisme, de l'avortement et des expériences sur les fœtus humain(e)s, je n'ai aucun sens de l'humour.

Et je ne suis qu'ironique face à la façon dont tu sembles vouloir poser le débat, en cherchant à tout prix à montrer que le féminisme est un extrémisme. [...]
Rolling Eyes

C'est un autre exemple de ton « ironie » ?

Respectueusement,

Stephen唐士明Thomas

PS Mais, bien. Ce thème semble être très sensible. Avant de continuer avec ce fil, je vais explorer des autres facettes du féminisme.

_________________
<span style="font-weight: bold; color: Red;">Banni</span>
avatar
Healcraft
Banni·e
Messages : 155
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.healcraft.fr

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mer 5 Oct 2011 - 6:56
Ceci est un message de modération :
@tangshiming a écrit:Je pense qu'on doit distinguer entre un dissident et un troll.

D'après Wikipédia, Monsieur Soral a insulté Madame Élisabeth Badinter d'une façon très vulgaire.
http://en.wikipedia.org/wiki/Alain_Soral#Alain_Soral_and_feminism

Donc, dans mes yeux, il est un troll.

Mais, une personne qui utilise les mêmes arguments comme Monsieur Soral et est capable de débattre d'une manière civilisée serait une dissidente sur ce forum.

Monsieur tangshiming, nommé supposément selon son désir exprimé, Troll Dissident, et n'ayant toujours pas apporté la moindre contribution à ce Forum féministe, et ayant clairement requéris notre plus grande tolérance à son égards au nom de la(sa) liberté d'expression malgré des(ses) idéologies incompatible avec la mentalité-e de notre forum.
Alors que paradoxalement il ne semble même pas avoir encore apporté la moindre contribution positive, ni même objective à ce forum féministe.
Et alors qu'il commence à s'éparpiller dans les différents sujets du forum sans pour autant faire preuve de la moindre évolution positive dans son comportement ainsi que dans ses hypothétiques contributions à venir pour ce forum.

Je me vois donc dans l'obligation de restreindre temporairement sa liberté d'expression au seul fil de ce sujet.
Et jusqu'à ce qu'il ait définitivement démontré, auprès de plusieurs membres, agrées dans la pensée féministe et l'esprit de ce forum, une amélioration remarquable dans la compatibilité entre ses "idéaux" et la charte de ce forum.
Veuillez agréer, et patati et patata, etcetera...
Healcraft, modérateur du forum http://feminisme.fr-bb.com
avatar
Vince
Banni·e
Messages : 118
Date d'inscription : 10/10/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Lun 10 Oct 2011 - 22:21
Critique sur les critères de sélection relatifs à l'avortement établis par Tangshiming:

"1) Famine. Par exemple, entre 1958 et 1961, le régime à Pékin a causé une
famine qui a eu comme conséquence les morts d'au moins vingt millions de
personnes. Sous ces conditions, l'avortement est acceptable. On ne peut pas
compter qu'une mère donne naissance à un(e) enfant de sorte qu'il meure de
faim ou qu'elle soit mangée (le cannibalisme était assez répandu à cette
époque)."


Pure théorie. Ce qui sort du ventre de la mère est mangeable. En cas de
famine, la mère mangera le foetus, ou l'embryon, ou le nouveau né. D'un
point de vue éthique, si Tangshiming considère que le foetus est un être humain,
dans une période de famine un avortement se traduira toujours par un acte de
cannibalisme. Si ce n'est pas la mère, c'est le médecin qui mangera le
foetus ou même ce qui reste de l'embryon.

"2) Des dommages génétiques ou radioactifs très sérieux qui mèneront à la
douleur physique extrême pour toute la vie de l'enfant. Exemples : les
effets de Hiroshima, Fukushima, certains médicaments, etc.
Dans ce cas-ci, je soutiens la « mort miséricordieuse » : non seulement de
l'embryon et du fœtus, mais également du bébé nouveau-né(e)."


Le point de vue de Tangshiming est occidentalo-centriste. Il établit une échelle de valeur
subjective en se référant à la science pour déterminer le seuil de douleur
supportable dans une vie. Pourquoi la douleur physique plutôt que la douleur
morale ou mentale ? Parce qu'il craint davantage la douleur physique que la
douleur mentale. Son point de vue est subjectif.


"3) Dans la situation où la mère et l'enfant mourront tous les deux à la
naissance. D'un point de vue statistique, la vie d'un(e) enfant est plus
valable que la vie d'une mère. Une exception à cette règle est quand
l'enfant mourra de faim sans la présence de la mère (par exemple dans le
quart-monde). Dans ce cas spécifique, je pense qu'un avortement est
acceptable."


"D'un point de vue statistique, la vie d'un enfant est plus valable que que
la vie d'un mère". Et d'un point de vue philosophique ? Tangshiming mélange les
genres, et prend des critères mathématiques pour traiter un problème
philosophique. Ça ne tient pas debout.
avatar
Vince
Banni·e
Messages : 118
Date d'inscription : 10/10/2011

[b]Critique sur les interventions de Math[/b]

le Lun 10 Oct 2011 - 23:47
1ère intervention de Math :

"La question est hautement éthique et chacun y répond différemment, de savoir à quel moment de sa "vie" on est un être à part entière. Pour moi, le moment où le nouveau-né respire de façon autonome est la meilleure réponse à donner.
Je sais qu'on peut aussi considérer qu'à partir du moment où le foetus POURRAIT être viable (en gros 6 mois de grossesse), il devient un être humain. Je pense pour ma part qu'on ne peut pas poser pour fondement ce qu'il "pourrait" être, mais ce qu'il est : un foetus et non un être humain."


2ème intervention de Math :

"Pour ta seconde affirmation, je la trouve assez surprenante : il n'y aurait donc que l'humain et l'animal? rien d'autre? Non, un foetus n'est pas un animal. C'est simplement un foetus d'humain, c'est-à-dire pas encore un humain. ça pourrait le devenir. ou pas. C'est une potentialité"

L'argumentaire de Math n'est pas valable. Le foetus, à un jour de sa naissance ou à six mois ou à trois mois, est un humain au même titre que l'adolescent est un humain. Le foetus est un être humain à un certain stade de son évolution (et non une "potentialité"). On ne peut considérer, ni le foetus, ni ce que Math appelle un être humain, uniquement comme une "potentialité" : Le code génétique du foetus est le code génétique de l'être humain. Dans la logique du raisonnement de Math, un foetus est un humain potentiel certes, mais il est avant tout "objet-possession" de la mère jusqu'à la naissance. Mais alors pourquoi ne pas étendre le concept de potentialité à tous les stades de la vie humaine?... sauf à considérer comme le fait Math que le foetus est une "chose". Pourquoi l'enfant ne serait-il pas qu'un adolescent potentiel, l'adolescent qu'un adulte potentiel, et l'adulte qu'un vieillard potentiel ? Si je ne suis que ce que je serai demain, je n'existe pas aujourd'hui en tant qu'être. C'est le raisonnement tenu par Math pour le foetus. C'est ce qui justifie probablement aussi le slogan "mon ventre m'appartient" sur lequel je reviendrai. Pour Math, le foetus n'existe pas, il "n'est pas". Il est un locataire-objet dont l'expulsion de son "appartement" est soumis aux décisions de la propriétaire du ventre en question, la mère.

La mère dans cette optique n'est d'ailleurs pas une mère, elle est une mère potentielle ce qui change tout, car à enfant potentiel, mère potentielle simplement, et surtout pas future mère. La position philosophique de Math est intenable.

Elle l'est d'autant plus que Math se contredit :

1 : "Je pense pour ma part qu'on ne peut pas poser pour fondement ce qu'il "pourrait" être, mais ce qu'il est : un foetus et non un être humain." = le foetus relève de "l'être" (même non humain), il n'est pas une potentialité d'être humain.

2 - "Non, un foetus n'est pas un animal. C'est simplement un foetus d'humain, c'est-à-dire pas encore un humain. ça pourrait le devenir. ou pas. C'est une potentialité" = le foetus est une potentialité d'être humain, il ne relève pas de "l'être" (même non humain).

C'est une contradiction qui je pense révèle la difficulté pour Math de déterminer le moment où surgit l'humain. Pour trancher et éviter le dilemne, Math prend un raccourci : l'être humain est un humain à partir du moment où il respire avec ses poumons. Choix extrême.
avatar
Vince
Banni·e
Messages : 118
Date d'inscription : 10/10/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mar 11 Oct 2011 - 9:37
J'ai deux questions à poser relatives à ce topic.

1 - L'expression "mon ventre m'appartient" signifie-t-elle "ce qui est dans mon ventre m'appartient" (en termes de propriété) ?

2 - Quand la question du rapport entre cannibalisme et avortement a été évoquée, l'avez-vous prise pour une plaisanterie, une manifestation de troll, ou pour l'irruption d'un thème (le cannibalisme) certes curieux, mais pouvant avoir un sens symbolique dans le cadre d'un débat sur le féminisme (quelle que soit l'interprétation qu'on puisse en faire), par le biais du thème sur l'avortement ?
avatar
Morgause
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 241
Date d'inscription : 14/08/2011
http://echos-sans-nom.blogspot.com

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mar 11 Oct 2011 - 10:48
Et toi qu'en penses-tu Vince ? Penses-tu que le ventre de la mère appartient à elle-même ou à la société ? Le foetus est-il un être humain doté de droit ou un amas gluant de cellules ? Pour moi, le foetus n'est qu'une ébauche, et la mère n'a pas à sacrifier sa vie pour un gosse non-voulu si elle a le pouvoir de s'en débarrasser. Dcnc oui, le foetus lui appartient. Après-tout, c'est elle qui se fait chier à voir son ventre se dilater, à accoucher, à voir ses chairs se meurtrir pour un être qui n'a rien demandé et qui lui fera p-e regretter plus tard d'être venu au monde ^^. Si les hommes portaient les enfants, ils auraient sans doute un autre type de discours.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mar 11 Oct 2011 - 11:33
1 - L'expression "mon ventre m'appartient" signifie-t-elle "ce qui est dans mon ventre m'appartient" (en termes de propriété) ?

Une grossesse et un accouchement sont des choses très pénibles.
En France, il y a toujours une soixantaine de femmes qui meurent chaque année lors des accouchements.
Oui, c'est rare... mais c'est pour montrer que c'est pas anodin.
Sans parler des complications...

avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011
http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mar 11 Oct 2011 - 11:55
@Vince a écrit:1 - L'expression "mon ventre m'appartient" signifie-t-elle "ce qui est dans mon ventre m'appartient" (en termes de propriété) ?
Ca veut dire que personne n'a le droit de décider à ma place de ce que je fais de mon ventre. C'est mon corps. Il ne s'agit pas de posséder le foetus no d'en disposer selon son souhait.
Evidemment, à partir du moment où tu décides que le foetus est humain, non, il ne m'appartient pas. Mais c'est quoi, l'humanité ? Un amas de cellules est-il humain ?
Pour moi, le foetus, en tant qu'amas de cellules, n'est pas humain. Une forte charge émotionnelle peut être liée à ce qu'on espère qu'il deviendra, c'est un enfant à venir, un fantasme. Mais il n'existe pas encore. Quand le système nerveux est formé, quand il est viable, mon avis sur la question est différent.
Je confirme ce que disent les autres, une grossesse est un événement non anodin qu'on ne peut vivre sereinement sans désir. Ca peut laisser des traces psychologiques autant que physiques, déclencher des pathologies (comme le déni de grossesse dont on parle beaucoup). Interdire l'avortement revient à condamner les femmes à prendre un risque physique et psychologique non négligeable à chaque échec de la contraception pour sauver un fantasme.
Et interdire l'avortement ne diminue pas le nombre d'avortements mais augmente les risques pour les mères !

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Vince
Banni·e
Messages : 118
Date d'inscription : 10/10/2011

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

le Mar 11 Oct 2011 - 14:54
Bonjour Morgause


Et toi qu'en penses-tu Vince ? Penses-tu que le ventre de la mère appartient à elle-même ou à la société ? Le foetus est-il un être humain doté de droit ou un amas gluant de cellules ? Pour moi, le foetus n'est qu'une ébauche, et la mère n'a pas à sacrifier sa vie pour un gosse non-voulu si elle a le pouvoir de s'en débarrasser. Dcnc oui, le foetus lui appartient. Après-tout, c'est elle qui se fait chier à voir son ventre se dilater, à accoucher, à voir ses chairs se meurtrir pour un être qui n'a rien demandé et qui lui fera p-e regretter plus tard d'être venu au monde ^^. Si les hommes portaient les enfants, ils auraient sans doute un autre type de discours.

Je pense que le ventre de la femme (et non de la "mère" comme tu le dis de façon contradictoire, parce qu'on ne peut se prétendre mère de ce que tu appelles un amas de cellules, à moins que je ne t'interprète mal) lui appartient jusqu'au moment où une autre vie que la sienne fait son apparition dans son ventre.

Je veux bien que tu dises que le foetus est un amas gluant de cellules. Pourquoi pas ? Ce qui me gêne, c'est qu'à J moins un avant l'accouchement, ce qui est dans le ventre de la femme est un foetus. Et même une heure avant l'accouchement, c'est encore un foetus. Selon ton raisonnement, une heure avant l'accouchement, le foetus est toujours propriété de celle qui le porte.

"un être qui n'a rien demandé et qui lui fera peut-être regretter plus tard d'être venu au monde" : chantage d'enfant. Et d'ailleurs, il n'était qu'un foetus, une "chose", jusqu'à sa naissance. Il ne pourrait éventuellement reprocher que d'avoir été mis au monde, "accouché", mais ne pourrait porter aucun jugement sur la période précédant l'accouchement : il n'était alors qu'un tas de cellules. Son reproche serait : "je t'accuse de m'avoir mis au monde." Récrimination stupide dans tous les cas (qui ne serait pas en mesure théoriquement de faire ce reproche à sa mère ?). Cette question n'a rien à voir avec celle de l'avortement.

Si les hommes portaient les enfants, certains ne rèveraient peut-être pas secrètement d'en porter...



Contenu sponsorisé

Re: L'embryonicide, le féticide, et l'infanticide...

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum