Derniers sujets
Présentation de MickaëlAuroraJeu 14 Déc 2017 - 16:02Mickaelauroraréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Jeu 14 Déc 2017 - 13:53TortueSalut à tou.te.sMar 12 Déc 2017 - 17:18Ale.bonjour tout le mondeMar 12 Déc 2017 - 1:15AraignéePedro KazumiMar 12 Déc 2017 - 0:48AraignéeD'où vient l'essentialisme ?Lun 11 Déc 2017 - 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58Aëlloon

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
anarchie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Paroles de clients

le Sam 29 Déc 2012 - 17:10
Une prostituée est pénalisée à l'heure actuelle, et la femme violée est reniée, l'une entraine l'autre. C'est pas incompatible, mais la justice s'en fout, et franchement c'est machiste de faire passer une femme violée pour une prostituée.

On fait pas la distinction subtile entre prostitution forcée, qui est du viol, et la prostitution consentie, j'ai l'impression que si t'es pas enfermée dans une cage, t'as pas le droit de revendiquer le fait.
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Paroles de clients

le Sam 29 Déc 2012 - 17:38
Je ne suis pas sûre d'avoir compris ton propos anarchie... Question
Tu veux dire qu'il n'y a pas que les menaces physiques (qui existent aussi, hélas...) mais que la contrainte "morale" peut être aussi "efficace" pour obliger une fille à se faire violer à longueur de temps par des inconnus? c'est ça?
Pour ma part je ne voulais pas dire que femme violée égale prostituée, mais qu'à l'inverse dans beaucoup de cas les prostituées sont des femmes violées (si on considère qu'un viol est rapport non consenti, où seulement l'homme a du plaisir et où la femme ne ressent que du dégout...),
Et vu qu'il n'y a aucun moyen (pour le client) de savoir si la fille qu'il utilise est ou non sous la menace d'un mac (même si c'est le cas elle n'ira jamais le dire au client!), le client qui va voir une prostituée prend le risque de tomber sur une fille sous menace physique ou morale, donc le risque de commettre un viol.
Dans tous les cas il y a peu de chances (euphémisme...) que la fille éprouve du désir pour un client, il y a même toutes les chances pour que ce rapport la dégoute! Or je me pose toujours la question, comment peut-on avoir un rapport sexuel avec une fille que ça dégoute? Shocked

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
anarchie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Paroles de clients

le Sam 29 Déc 2012 - 20:50
Oui, une contrainte morale, est très importante beaucoup plus que physique. Premier viol, tu te bats le deuxième aussi, du moins tant que t'as conscience que tu vas ou es en train de te faire violer, tu te bat physiquement.

Il y a une grande contrainte morale, c'est une emprise terrible, la peur de ne pas être crue au tribunal, peur légitime on connait toutes les déqualifications, quand le procès n'est pas classé sans suites. ah j'ai mon expérience qui ne reflète pas du tout les situations "classiques". Une fille qui est dissuadée de porter plainte pour X raisons ou soit contrainte de retirer sa plainte, ou que le jugement à été sans suites. Cette personne n'est plus vue pareil, elle devient connue des services de police, et ils ne restent pas neutre si tu te promènes et que tu vas parler à des gens, ils t'accuseront de racolage. Et tu te retrouves complètement désarmée et esseulée.

C'est bien là qu'est la réflexion, la prostituée est une femme violée délaissée par la société, elle ne le fait pas de son gré, malgré beaucoup de témoignages, c'est la société qui la pousse à ne pas trouver réparation, tout les viols déqualifiés, les non-lieux. Que deviennent ces femmes? Des femmes aigries vivant dans la solitude (pour le meilleur), des suicides, des droguées, des soumises qui se sont contraintes de se complaire dans une situation merdique, des femmes qui èrrent dans l'espoir de trouver quelqu'un de bien qui leur convienne, qui se font violer quand elle s'aventurent au mauvaise endroit, en mauvaise compagnie. Les procès qui ne donnent pas raison aux femmes violées sont le début de la spirale infernale de la prostitution.

ô vas pas croire que le prétendu client ait des scrupules (dixit témoignage de popell) je le dis, moi, je ne suis pas une putain, je ne fais pas cela. Mais c'est pas uniquement la contrainte du mac, c'est celle du pseudo-client "ben il a dit que tu baisais... Je veux une relation choisie pas imposée. Quand on s'introduit chez moi, les flics ont été prévenus que quelqu'un voulait me violer "c'est une pute, elle est dehors, elle fait le tapin" Faut que je demande une autorisation de sortie de mon appartement après 19h, fortiori si je vais dans un bar? Non, les couvre-feux existe encore en France. Je menace de sortir ma lacrimo, mais j'aurais du lui balancer en pleine poire! Si tu fais ça, je te la prend et t'en asperge. Je sonne chez le voisin, pour qu'il voit par l'oeil de boeuf la situation je mens pour éviter les coups, du soit disant "client" qui m'a dit avoir payé puisqu'il a filé du fric à une espèce d'ordure vu 15min auparavant que j'insultais de tout les noms. Puis il a fini par s'incruster chez moi... puis tu sais qu'il va abuser de toi sexuellement qu'il va te violer, te faire bien mal, t'espère encore un peu, il peut changer de comportement je peux peut-être le convaincre de ne pas me toucher, de se comporter comme quelqu'un de civilisé, de respectueux? Mais tu le sais qu'il va te pénétrer, il vient de pénétrer chez toi.

Du plaisir? Arrêtes la blague, le but ensuite, c'est avoir le moins mal possible, rien d'autre.

Puis ça les arrange les violeurs que les viols soient niés, ils pourront se faire une pute, au lieu de violer, pratique!( si tu as suivi mon raisonnement.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Paroles de clients

le Sam 11 Mai 2013 - 11:28
Je ressors ce vieux sujet tout gerbant (j'ose même pas relire mon premier message pale )

Juste pour dire que les propos des punters sur les forums ont été mis sur un tumblr anglophone : http://the-invisible-men.tumblr.com/

Je pense que c'est une bonne initiative, même si ça oblige à montrer du sordide... No (et tant que ça tombe pas dans le voyeurisme...)





avatar
Invité
Invité

Re: Paroles de clients

le Sam 11 Mai 2013 - 13:46
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 16:23
Encore une horreur absolue, un punter qui se pose en victime, je poste tout ici afin que vous ne soyez pas obligé d'aller sur son blog




Janus du Temple :
 
Lundi après midi, pris d’une pressante envie d’éjaculer, je me rends à Belleville. Entre le métro Belleville et la rue de la Présentation, je cherche une chinoise susceptible de me décharger les burnes. Je vois une fille que je n’avais jamais aperçue en ce lieu de perdition. Elle fait 1m80. Elle a une poitrine opulente et un arriére train conséquent. Elle est un peu ronde. Elle semble avoir dans les 25 ans. J’entame la conversation avec cette jeune eurasienne. Elle parle un Français parfait. Elle me dit s’appeler Elodie. Cela change de nos habituelles sans papier qui savent à peine donner le prix de la prestation et qui semblent avoir été parachutées sur Paris il y a 2 jours.
Elodie me réclame 100 EUR pour une passe chez elle. Soucieux de ne pas faire monter les prix pour mes petits camarades RMIstes de Youppie , je dis fermement que je ne consentirais à acheter ce "service à la personne" que si une réduction substantielle m’est accordée. Je fais semblant d’être impécunieux et annonce bravement ne pouvoir que me séparer d’un billet de 50 euros. Après un long marchandage, la fille me promet ses faveurs pour 60 EUR. J’insiste bien pour m’assurer qu’elle se déshabillera entiérement et que je pourrais la prendre en levrette. Nous partons donc ensemble en métro. Elle m’indique habiter près du métro Louis Blanc.
Après un voyage sans encombre et sans rencontre de la maison poulagas, nous arrivons à son immeuble. C’est une construction délabrée qui semble attendre les démolisseurs. Nous passons dans une premiére cour, puis une 2éme cour par un couloir étroit. La facade du 2éme bâtiment est soutenue par des étais en bois. Nous grimpons un escalier large comme le chat d’une aiguille. Les murs sont lépreux et ne sont plus recouverts que par quelques vestiges d’une peinture qui a du être appliquée pour la derniére fois peu avant le passage de l’armée d’occupation allemande à Paris.
Au deuxiéme étage, nous cheminons jusqu’à une porte pourrie où ma compagne de quelques moments introduit sa clé. Après 2mn de lutte acharnée avec la serrure, elle finit par pénétrer dans le local. C’est à croire qu’elle n’habite pas là, mais y fait seulement des passes.
A l’intérieur, ca sent la crasse, l’humidité, l’urine de chat, et le moisi. Le piéce fait maximum 6m2. Il y a un vieux matelas pourri à même le sol. Dans un coin, un réfrigérateur ronronne et une télévision vomit son flot d’inepsies: la propagande de Sarko relayée par BFM (Beuh FM la télé des boeufs). J’ai du mal à imaginer les raisons du choix de cette chaine de la TNT par mon honorable hotesse. Je l’imagine mal acheter des warrants (de Komodo?) pour jouer avec effet de levier sur la baisse du CAC40.
J’allonge 3 bifetons de 20 EUR et j’invite mon hotesse à en faire autant elle-même sur le pucier oréolé de taches jaunâtres qui sont du plus bel effet. La fille enléve avec difficulté son jean. Celui-ci est bien trop ajusté. Elle peine pour s’en extraire.
Elle garde le haut: un pull fin et une veste en jean. Je m’étonne et je lui suggére de se mettre à l’aise. Elodie me réclame alors 20 EUR de plus. Je m’indigne. Je lui rappelle avec une pointe d’agacement la nature de nos accords. La fille n’en démord pas. Après 5mn d’âpres et améres négociations, je finis par donner un autre billet de 20 EUR. J’imagine le regard réprobateur de Esope face à ma reculade. La fille retire le haut et finit par enlever son soutien gorge après nouvelles négociations. Je me déhabille et enfile une capote. Elodie m’invite alors à la prendre en missionnaire.
Je lui rappelle donc à nouveau la nature du contrat verbal qui nous lie suite à notre négociation devant le Quick. J’avais demandé à la prendre en levrette. Elle me dit que si je veux faire "une position", il faut donner 50 EUR de plus. Nous voici donc à un total général de 130 euros pour une passe ayant pour objet une simple pénétration en levrette. Je m’indigne et je commence à mettre en cause sa probité de prostituée. La fille se reléve et s’approche de moi l’air mauvais. Elle me rétorque: "Si t’es pas content t’as qu’à te casser, connard". Je hausse le ton. J’exige un remboursement. Hélàs, la clause satisfait ou remboursé ne semble pas figurer dans ses conditions de vente dont elle ne m’a d’ailleurs pas donné lecture. Je gueule "rends moi mon fric radasse". Cette charmante Elodie me répond: "casse toi connard ou je t’éclate la tronche.". Ces belles paroles ont sur moi un effet de catalyseur. Je me rapproche d’elle pour récupérer moi même mon pognon. La fille farfouille briévement dans son sac à main. Sa main ressort gantée d’un poing américain et j’esquive de justesse un direct à la machoire. Je saute de côté. Je me prend les pieds dans le matelas. Je me rattrape de justesse à une étagére qui s’écroule avec quelques assiettes sales qui se fracassent au sol. Ma tête heurte violemment l’étagére en métal. Profitant de ma chutte, la fille ouvre brusquement la fenêtre et jette dans la cour mes effets personnels. J’en profite pour lui attraper le bras et lui faire une clé. Je la force à lacher son poing américain et je l’entraine au sol. Cette grosse vache pése bien dans les 80kg alors que j’en fais 60kg. Je force bien sur son articulation et je lui envoi un atémi bien placé sur le coude. La fille hurle de douleur et se recroville sur elle même. Je ramasse le poing américain ainsi que ma chemise qui n’avait pas été jettée par la fenêtre et je me précipite vers la sortie. Sur le seuil, je lui hurle: "t’avise pas de me suivre sinon j’ t’éclate la tronche avec ton joujou" en lui brandissant son poing américain.
Je me retrouve sur le pallier avec une capote qui pendouille lametablement sur ma nouille qui s’est évidemment rétractée. Au fond du couloir une mamie a entrouvert la porte et miaule appeurée: "qu’est ce qui se passe?". Dans un sursaut de pudeur, je cache mon sexe avec ma chemise et je dévalle les escalier. En chemin, j’enfile prestement ma chemise. Je dévale les escaliers quatre à quatre. En un bond je suis dans la cour. Je rammasse vite fait mes affaires. J’enfile mon pantalon. Je mets le poing américain dans ma poche. Je vois la fille qui vitupére à la fenêtre et me menace du poing. C’est le bras dont j’avais frappé le coude. Je n’ai pas du frapper bien fort car le coude n’est pas cassé… Elle remue le bras. Je foure mon caleçon et mes chaussettes dans mes poches. Je pars en courant vers la rue en tenant mes chaussures à la main. Je cours pieds nus. Je passe le premier carrefour et dès le coin passé, j’entre dans le premier immeuble pour remettre mes chaussures. Je m’apperçois alors que je me suis éclaté l’arcade souriciére sur l’étagére en métal de cette tendre Elodie. Je pisse le sang. Je limite l’hémoragie avec un mouchoir en papier.
Je rentre vite fait chez mon copain via la rue du Fbg St Martin et la Place Raoul Follereau. Mon ami est tout étonné de me voir dans cet état. Il sort la trousse à pharmacie et nettoye la plaie.
Je m’apperçois alors que j’ai toujours la capote sur le zob en dessous de mon pantalon. Mon copain n’en revient pas. Lui qui est si "père tranquille" me dit qu’il s’arrange toujours pour transiger quitte à perdre la face et son pognon.
Nous partons ensemble à l’Hôpital Fernand-Widal qui est juste à côté. Nous attendons un bonne heure dans la salle d’attente. J’explique à l’interne de garde que nous chahuttions ensemble avec mon copain et que je suis tombé sur une étagére. L’interne fait un sourire entendu. Il semble coire à une querelle d’amoureux entre homosexuels, vu les remarques sarcastique qu’il nous adresse. Désormais, plus personne ne veut croire à une amitié virile et platonique. "O tempora! O Mores!". :rolleyes: Je ressors avec 2 points de suture et ma fierté dans ma poche (me faire rosser par une radasse de Belleville! Ha la honte! )
Donc faites gaffes. Si vous la voyez à Belleville, ne lui adressez pas la parole. C’est une radasse vicieuse de la pire espéce!!!
J’ai gardé son poing américain à titre de souvenir. Je serais, moi aussi, armé quand j’irai faire des rencontres tarifées.
Je crois que je vais désormais aller en FKK et m’abstenir d’aller à Belleville jusqu’à mes prochaines vacances en France.
PS: Je n’ai pas récupéré mes 80 EUR, mais je suis entier.
http://www.hiderefer.com/?http://orgul.wordpress.com/2013/03/31/visite-chez-une-pute-de-belleville/
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 16:30
Si seulement cette "leçon" lui avait servi à comprendre qu'une femme n'est pas un objet...

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Invité
Invité

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 16:36
Entre le métro Belleville et la rue de la Présentation, je cherche une chinoise susceptible de me décharger les burnes.
même pas besoin d'avoir besoin des féministes pour employer ce genre d'expression... vomi 
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 20:37
bien fait pour sa gueule…

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 20:50
Je n'osais pas lire jusqu'au bout, et finalement j'avais raison. Ce texte m'a tordu l'estomac.  

D'ailleurs je ne comprends pas bien vos commentaires ; il me semble qu'elle a l'air d'avoir plus morflé que lui, non ? Et vu le témoignage, cet homme immonde, sans morale ni conscience, risque bien de battre à mort la prochaine prostituée qu'il croisera... pale 

En tout cas quand on lit ce genre de témoignage j'ai du mal à imaginer qu'on puisse encore défendre la prostitution. No
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 21:04
Justement, à côté de ce genre d'ordure par effet repoussoir les clients moins cyniques (moins francs...) ont beau jeu de s'écrier vertueusement"moi je ne suis pas comme ça, je respecte les prostituées" et de jouer les nice guys.
Tout comme les pédophiles manipulateurs jouent sur la différence avec les pédophiles violents.  

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 21:14
sardine a écrit:Justement, à côté de ce genre d'ordure par effet repoussoir les clients moins cyniques (moins francs...) ont beau jeu de s'écrier vertueusement"moi je ne suis pas comme ça, je respecte les prostituées" et de jouer les nice guys.
Tout comme les pédophiles manipulateurs jouent sur la différence avec les pédophiles violents.  
Je n'y avais pas pensé, tu as raison ! Sad 
avatar
Eurisko
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 11
Date d'inscription : 11/06/2013

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 21:50
Profondément répugnant... En plus, le type a l'air d'accommoder son vomi mental à toutes les sauces : j'ai survolé le reste du blog qui est à l'avenant, avec quelques bons gros morceaux de prose raciste ou facho branchée sur le Paris décadent et boboïsé. Encore un mec qui croit écrire le journal de Rorschach (un personnage du comics Watchmen) en se tenant courageusement à contre-courant du "politiquement correct"...

En tout cas, personnellement, les textes de punters ont contribué à me vacciner contre toute vision enchantée de la prostitution.
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 21:57
au moins elle a gardé le fric. Mais je suis sure que même ce mec pense être quelqu'un de très bien. Il se présente comme une pauvre victime. Tous les punters sont "le bon client", le mauvais on le voit jamais.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Paroles de clients

le Dim 25 Aoû 2013 - 22:36
Voici ce que j'en disais sur Facebook

y a qqch de pervers dans sa façon de narrer, par exemple à la fin quand il explique qu’il s’est retrouvé presque à poil dans la cour.
On dirait qqn qui écrit des scénarios de façon à tenir en haleine mais surtout, ça détourne l’attention de sa prédation et il passe vraiment pour la pôv victime d’une voleuse qui a voulu le frapper en plus.
Ce n’est pas le premier que je rencontre, ça me fait penser aux pervers narcissiques.

Pour celleux qui ne savent pas, il parle du site youppie qui est en fait un forum de notation des prostituées par les clients, il y a une évaluation (EV dans leur jargon) et de ce que j’ai pu en lire, c’est du niveau de l’étal de boucherie : chaque partie du corps de la prostituée est cotée No 
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4542
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Paroles de clients

le Lun 26 Aoû 2013 - 6:24
Radinerie typique des michetons (qui essayent toujours de rogner les prix, refusent de mettre de leur poche 2 euros pour une capote ou même d'offrir une cigarette, etc), rien à foutre des esclaves sexuelles (juste du mépris parce qu'elles ne parlent pas bien français), rien à foutre non plus des difficultés que vivent les filles alors qu'ils en ont conscience ("lieu de perdition", constat de la pauvreté dans laquelle elle vit mais ne remet pas en question son marchandage pour autant...), insultes et mépris ("cette grosse vache"), violence physique, retournement de culpabilité (d'agresseur il devient pauvre victime d'une sale pute)...

Rien d'inhabituel, malheureusement.
La seule chose qui me surprend, c'est le courage de cette fille, sa capacité à se défendre, à poser ses limites, à ne pas se laisser faire et à garder son fric. Perso, j'ai parfois, au début, tenté de protester quand les clients insatisfaits (mais qui m'avaient baisée quand même, hein...) tentaient de récupérer leur fric. Mais en fait, j'ai vite appris que quand on pèse 50 kilos et qu'on est seule avec un taré qui en fait 70, 80 voire 100, il vaut parfois mieux rendre le fric que de se prendre des coups et se retrouver quand même dépouillée de son argent au final...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Paroles de clients

le Lun 26 Aoû 2013 - 9:34
C’est lui le radin mais il la traite de radasse : projection classique chez les névrosés. Il ne voit pas ce qu’il est mais ce qu’il est, il le voit sur les autres.
Merci Araignée pour les précisions, je me rends compte effectivement que la confrontation physique en cas de conflit pour l’argent est rarement à l’avantage de la prostituée. Tu n’avais pas de quoi te défendre (spray, matraque) ? C'est juste une question, sans arrière-pensée
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Paroles de clients

le Lun 26 Aoû 2013 - 9:57
En tout cas, :calin:Araignée. J'ai eu plusieurs amies prostituées, et elles m'ont raconté des histoires semblables: j'ai aussi pensé leur conseiller d'avoir un moyen d'auto-défense mais d'après elles ce n'était pas une bonne idée, ce n'est pas assez sûr et ça peut rendre le mec encore plus agressif.
De toute façon, à mon avis, un mec capable de tenir compte des sentiments des autres ne va pas voir des prostituées.

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Invité
Invité

Re: Paroles de clients

le Lun 26 Aoû 2013 - 11:17
:calin: pareil. ce que tu dis me fait froid dans le dos Crying or Very sad 
avatar
colcat
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 894
Date d'inscription : 05/06/2012

Re: Paroles de clients

le Lun 26 Aoû 2013 - 11:35
@Araignée a écrit:La seule chose qui me surprend, c'est le courage de cette fille, sa capacité à se défendre, à poser ses limites, à ne pas se laisser faire et à garder son fric.
Oui moi c'est vraiment ça qui me marque dans ce témoignage!!! Je trouve sa réaction assez admirable et sa force de caractère m'épate.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Paroles de clients

le Lun 26 Aoû 2013 - 11:38
Le souci d'avoir "de quoi se défendre" est que cela peut être vu comme de la préméditation...

J'ai la nausée en te lisant, Araignée. Je n'imaginais pas que cela soit si courant que le "client" refuse de payer, marchande, etc.
:calin:

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Paroles de clients

le Dim 8 Sep 2013 - 10:13
Je tombe sur un article en anglais qui a 2 ans mais est toujours d'actualité.
L'auteure s'inquiète de l'augmentation de l'exploitation sexuelle qui serait due à l'accès rapide via Internet à des tas de contenus prostitutionnels mais qui n'est pas vu comme tel par ces hommes.

Many experts believe the digital age has spawned an enormous increase in sexual exploitation; today anyone with access to the Internet can easily make a “date” through online postings, escort agencies, and other suppliers who cater to virtually any sexual predilection. The burgeoning demand has led to a dizzying proliferation of services so commonplace that many men don’t see erotic massages, strip clubs, or lap dances as forms of prostitution. “The more the commercial sex industry normalizes this behavior, the more of this behavior you get,” says Norma Ramos, executive director of the Coalition Against Trafficking in Women (CATW).
Il y a eu une enquête aux USA pour voir les différences de comportement et de schémas de pensées entre les punters et les hommes ne consommant pas. Mais pour trouver des hommes ne consommant pas de contenu prostitutionnel, illes ont eu toutes les peines du monde. Finalement, pour la 2ème catégorie, ils ont dû choisir des hommes n'ayant pas été dans un club de striptease plus de 2 fois dans l'année écoulée, qui n'avaient pas acheté une "lap dance", qui n'avaient pas regardé de porno plus d'une fois dans le mois écoulé et n'avaient pas acheté les services d'une personne prostituée ou une masseuse érotique

We had big, big trouble finding nonusers,” Farley says. “We finally had to settle on a definition of non-sex-buyers as men who have not been to a strip club more than two times in the past year, have not purchased a lap dance, have not used pornography more than one time in the last month, and have not purchased phone sex or the services of a sex worker, escort, erotic masseuse, or prostitute.”
La fin est terrible : c'est la première génération d'hommes tenus pour responsables de qqch que les hommes ont toujours fait sans être inquiétés et c'est pour ça que le backlash est aussi fort. Notre conditionnement social nous fait voir les femmes comme des objets, une propriété, c'est ce qu'est l'exploitation commerciale du sexe. Le chiffre d'affaires de cette industrie est plus élevé que celui de la NFL, NBA (ligue de foot et de basket) et la ligue de Baseball réunies

This is the first generation of men that’s being held accountable for something men have always gotten away with, and that’s why you have such a backlash,” Bunch says. “Our social conditioning is to see women as objects, as property—that’s what commercial sexual exploitation is all about. It’s a multibillion-dollar industry; it makes more money than the NFL, the NBA, and Major League Baseball combined.”
Il y a aussi qq commentaires de clients qui dégoulinent de mépris et de violence pour les personnes prostituées Sad

Tout l'article : http://www.thedailybeast.com/newsweek/2011/07/17/the-growing-demand-for-prostitution.html
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Paroles de clients

le Dim 8 Sep 2013 - 10:18
Je trouve fou de voir ce qu'ils ont dû considérer comme ne consommant pas de contenu prostitutionnel. affraid 

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4542
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Paroles de clients

le Dim 8 Sep 2013 - 23:30
Pour répondre à propos des armes d'auto-défense : toute arme peut se retourner contre soi. Mieux vaut prendre un coup de poing qu'un coup de couteau ou de spray.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Ju-ju
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 242
Date d'inscription : 03/09/2013

Re: Paroles de clients

le Sam 14 Sep 2013 - 11:29
Les citations de clients font froid dans le dos!!
Je crois que je suis en train de revoir ma position sur la prostitution (y compris les filles qui font ça en indépendantes):s 
Contenu sponsorisé

Re: Paroles de clients

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum