Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 07.09.18 3:38Black SwanLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !13.08.18 13:12VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black Swan

Partagez
Aller en bas
Lucha
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 815
Date d'inscription : 18/12/2011

Re: Paroles de clients

le 27.05.12 16:05
En lisant ces horreurs, je me demande si c'est authentique... Ils sont pas un peu mythos, les gars? Suspect
avatar
Elfvy
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 721
Date d'inscription : 25/03/2012
http://parlerpourexister.wordpress.com/

Re: Paroles de clients

le 27.05.12 16:14
T'as vraiment du cran pour aller te balader là-bas...
Je suis juste atterrée.
avatar
mhysterie
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Paroles de clients

le 27.05.12 16:34
Ça glace le sang, cette réalité-là et ça donne vraiment des envies de vengeance. J'attends impatiemment ce billet de blog qui fera l'analyse socio-psychologique des clients : qui sont-ils ? seulement des sadiques ?
avatar
pierregr

—
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Paroles de clients

le 27.05.12 21:05
Je ne suis pas sûr qu’on soit loin de la réalité. D’après ce que j’ai pu comprendre, cette violence lors des rapports avec une prostituée est très fréquente. C’est sans doute lié au fait qu’ils paient et que du coup, elle doit tout accepter. Ça donne juste envie de gerber, j’ai honte de faire partie du groupe des hommes, quand je lis ça.
avatar
Kalista
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011
http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Re: Paroles de clients

le 28.05.12 10:38
Je n'oserais pas dire que ces posts sont représentatifs des clients.
Les commentateurs des articles du Monde sont-ils représentatifs de la population française ?
Internet attire les cons. Ils peuvent étaler les opinions les plus nauséabondes sous couvert d'anonymat. Ils en profitent pour se défouler.
Les clients qu'on trouve sur ces forums sont ceux qui sont assez décomplexés, qui ont assez de mépris pour les prostituées pour en parler sur ce ton. Ce sont ceux qui vont assez souvent aux putes pour avoir besoin de variété, et qui leurs demandent des actes assez extrêmes pour avoir besoin de savoir à l'avance si elle va accepter. Ils sont assez accros à la prostitution pour avoir besoin d'en parler entre accros, pour prendre le temps de parcourir un forum.
Bref, ce sont les extrêmes. Il doit exister des clients occasionnels, trop honteux pour en parler... Que dire des riches clients d'escorts ? Je doute qu'ils se compromettent sur ce genre de forums.

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Poussin Machin
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1366
Date d'inscription : 05/08/2011
http://poussinmachin.blogspot.com

Re: Paroles de clients

le 28.05.12 11:58
Par rapport à la vulgarité des termes qu'ils emploient, je me demande si ce n'est pas non seulement une influence de la pornographie, mais aussi de la société : les filles ne doivent pas dire de gros mots, mais les garçons ont le droit, et même c'est mieux (c'est viril et ça fait comme les copains !). Et du coup je me demande si ceux qui n'emploieraient pas ces termes de "salope", "chienne" et autres ne vont tout simplement pas sur ce genre de forum (tout du moins n'y participe pas, ou peu). Qu'en pensez-vous ?
avatar
pierregr

—
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Paroles de clients

le 28.05.12 14:25
@Poussin machin, c'est possible. Sinon, j'ai l'impression d'être à l'étal de la boucherie, quand je lis certains commentaires. Et je pense que certains prostitueurs (il faut appeler les gens par leur nom) auraient plus de considération pour de la viande que pour les prostituées. No
avatar
mhysterie
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Paroles de clients

le 28.05.12 15:28
Antisexisme a écrit:Une chose par contre que j'ai oublié de mentionner, c'est que quasiment 100% des clients exigent une fellation "nature". Une prostituée qui exige la capote pour ça est exclue d'office de la concurrence, à mon avis.
Je ne connais pas bien les risques que prennent les prostituées en acceptant cela, mais les rapports non protégés sont considérés comme de la violence. Personnellement je connais quelqu'un qui s'est chopé des clamydas par fellation non protégée.
Elles prennent beaucoup de risques, c'est certain. Si elles ont de nombreuses passes par jour, que pour chaque passe, il y a ce type de rapport et si les clients font ça avec toutes les prostituées qu'ils rencontrent, ça fait un bon condensé de maladies. Je me demande comment les prostituées gèrent ça, leur rapport aux médecins, aux soins. Comment les asso qui aident les prostituées gèrent-ils ces problématiques ? Parce que si elles chopent des chlamydia à chaque fois, ça pourrait peut-être aller à une prise quotidienne d'antibiotiques...
avatar
Invité
Invité

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 14:44
Alors, les clients qui se disent "courtois et respectueux", qui aiment ce qu'on appelle "le social time" (discussions insignifiantes qui précèdent la baise et/ou qui lui succèdent) aiment ce qu'on appelle les GFE (girl-friend-experience). Bien évidemment, la demoiselle est contractuellement sommée de rire à leurs blagues, de porter de l'interêt à leurs discours insignifiants, bref, d'être une espèce de poupée gonflable parlante. Voila ce qu'est une petite amie idéale, à leurs yeux.
anarchie

—
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 19:16
@Lucha a écrit:En lisant ces horreurs, je me demande si c'est authentique... Ils sont pas un peu mythos, les gars? Suspect
Non, ils sont profondément abrutis par la TV et anihilé par le système qui le soutient!

Celles qui revendiquent, pas intéressantes, mais pourquoi ils les violent?

ça dépasse l'entendement, ils ont entendu non, elles se sont débattues, et vous considérez encore que se sont des prostituées?,
ça va pas bien là!
avatar
pierregr

—
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 20:46
@anarchie a écrit:Celles qui revendiquent, pas intéressantes, mais pourquoi ils les violent?

ça dépasse l'entendement, ils ont entendu non, elles se sont débattues, et vous considérez encore que se sont des prostituées?,
ça va pas bien là!

Je ne suis pas modérateur mais je n'aime pas du tout ce ton, surtout envers Lucha qui est abolitionniste Twisted Evil
avatar
l'elfe
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 20:48
pourquoi ce serait plus des prostituées? Suspect

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
pierregr

—
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 20:55
@l'elfe a écrit:pourquoi ce serait plus des prostituées? Suspect

Ce sont des femmes violées, si j'ai bien compris anarchie, le mot "prostituée" ne serait qu'une étiquette pour faire passer la pilule.
avatar
sandrine
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 21:18
"la misère sexuelle" est souvent l'argument avancé pour justifier la prostitution.
or dans la prostitution se pose la question du consentement.
une femme qui est sous la menace d'un mac (menaces de mutilation, de mort, papiers confisqués, etc.) peut-elle être considérée comme "consentante"?
oui mais il suffit "d'utiliser" (car c'est bien de ça qu'il s'agit, car contrairement à ce que prétendent certains machos les prostituées ne prennent pas leur pied) une femme "indépendante"?
Et comment saura-t-on avec certitude que cette femme est "indépendante" (enfin sous contrainte uniquement économique?)
En lui posant la question?
(oui car une prostituée qui a un mac va bien entendu répondre:
- "oui, j'ai un mac qui me menace, et alors?"
évidemment non, dans tous les cas elle jurera qu'elle n'en a pas, et il n'existe aucun moyen de vérifier!
Donc aucun moyen de savoir si la fille est ou non sous menace physique (sans parler des salopards qui en plus, confisquent les papiers des immigrées)...
Alors la misère sexuelle c'est affreux, mais faire l'amour ça n'a de toute façon aucun sens quand son ou sa partenaire n'en a aucune envie.

j'ai connu une prostituée à qui sont mac avait cassé deux doigts à coups de marteau parce qu'elle avait "désobéi" (elle était restée au lit plutôt que d'aller sur le trottoir). comment un homme peut-il accepter de prendre un risque pareil? Le RISQUE de coucher avec une femme qui est forcée par un mac?

Il faudra bien un jour que que les hommes frustrés - quelle qu'en soit la raison, aussi triste en soit la raison - trouvent un autre moyen de se soulager que dans une fille que ça dégoute.

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
l'elfe
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 21:51
Elles sont prostituées ET violées, c'est pas incompatible, bien au contraire.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
sandrine
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 22:19
oui, d'autant que dans la plupart des cas prostituée égale violée (car "faire l'amour"... sous la menace d'un mac, même s'il n'est pas présent physiquement, équivaut réellement à un viol!)

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
anarchie

—
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 22:46
@pierregr a écrit:
@l'elfe a écrit:pourquoi ce serait plus des prostituées? Suspect

Ce sont des femmes violées, si j'ai bien compris anarchie, le mot "prostituée" ne serait qu'une étiquette pour faire passer la pilule.

Oui, tu as tout à fait raison, quand on subit trop d'horreurs c'est difficile d'autant plus quand on les a subies très jeunes. Les gens qui savent par ouies dire, insultent... etc...c'est une longue conversation! Qui veulent forcer à porter plainte ou si elles ne le font pas, se font insulter indéfiniment à croire que le problème est facile! Il n'y a que ceux qui n'ont pas connu le viol pour croire que c'est facile à dénoncer, il n'y a qu'une justice décadente qui veut que se soit la victime qui porte plainte, même si on a vu ressenti toute al douleur douleur du viol... Justice prétendue, menteurs! scélérats de législateurs!

Euh sardine, épargnes nous les clichés s'il te plait!

J'ai parlé un peu de ma vie sur une autre discussion, et sur une autre discussion il était question de ne plus parler des clichés. Casser des doigts, c'est une méthode de nazi, et les proxénétistes ont des moyens de persuasions moins visibles et aussi efficaces. Bien plus efficaces parce que moins visibles. La disuasion.

Mais c'est quoi ce pseudo sardine, c'est le nouveau maquereau?
avatar
mhysterie
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 23:08
@anarchie a écrit:Mais c'est quoi ce pseudo sardine, c'est le nouveau maquereau?
Ceci est une attaque personnelle publique sans rien qui le justifie. Ça contribue à te discréditer et à donner cette sale ambiance à nos discussions. Personne n'aura l'énergie de discuter avec toi ici si tu continues sur cette voie.
anarchie

—
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Paroles de clients

le 26.12.12 23:22
oh je me soumet, escuses moi.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4555
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Paroles de clients

le 27.12.12 3:30
Antisexisme a écrit:
Une chose par contre que j'ai oublié de mentionner, c'est que quasiment 100% des clients exigent une fellation "nature". Une prostituée qui exige la capote pour ça est exclue d'office de la concurrence, à mon avis.
Je ne connais pas bien les risques que prennent les prostituées en acceptant cela, mais les rapports non protégés sont considérés comme de la violence. Personnellement je connais quelqu'un qui s'est chopé des chlamydias par fellation non protégée.
Pour info : Tableau d'évaluation du risque d'IST
anarchie

—
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Paroles de clients

le 29.12.12 17:10
Une prostituée est pénalisée à l'heure actuelle, et la femme violée est reniée, l'une entraine l'autre. C'est pas incompatible, mais la justice s'en fout, et franchement c'est machiste de faire passer une femme violée pour une prostituée.

On fait pas la distinction subtile entre prostitution forcée, qui est du viol, et la prostitution consentie, j'ai l'impression que si t'es pas enfermée dans une cage, t'as pas le droit de revendiquer le fait.
avatar
sandrine
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Paroles de clients

le 29.12.12 17:38
Je ne suis pas sûre d'avoir compris ton propos anarchie... Question
Tu veux dire qu'il n'y a pas que les menaces physiques (qui existent aussi, hélas...) mais que la contrainte "morale" peut être aussi "efficace" pour obliger une fille à se faire violer à longueur de temps par des inconnus? c'est ça?
Pour ma part je ne voulais pas dire que femme violée égale prostituée, mais qu'à l'inverse dans beaucoup de cas les prostituées sont des femmes violées (si on considère qu'un viol est rapport non consenti, où seulement l'homme a du plaisir et où la femme ne ressent que du dégout...),
Et vu qu'il n'y a aucun moyen (pour le client) de savoir si la fille qu'il utilise est ou non sous la menace d'un mac (même si c'est le cas elle n'ira jamais le dire au client!), le client qui va voir une prostituée prend le risque de tomber sur une fille sous menace physique ou morale, donc le risque de commettre un viol.
Dans tous les cas il y a peu de chances (euphémisme...) que la fille éprouve du désir pour un client, il y a même toutes les chances pour que ce rapport la dégoute! Or je me pose toujours la question, comment peut-on avoir un rapport sexuel avec une fille que ça dégoute? Shocked

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
anarchie

—
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Paroles de clients

le 29.12.12 20:50
Oui, une contrainte morale, est très importante beaucoup plus que physique. Premier viol, tu te bats le deuxième aussi, du moins tant que t'as conscience que tu vas ou es en train de te faire violer, tu te bat physiquement.

Il y a une grande contrainte morale, c'est une emprise terrible, la peur de ne pas être crue au tribunal, peur légitime on connait toutes les déqualifications, quand le procès n'est pas classé sans suites. ah j'ai mon expérience qui ne reflète pas du tout les situations "classiques". Une fille qui est dissuadée de porter plainte pour X raisons ou soit contrainte de retirer sa plainte, ou que le jugement à été sans suites. Cette personne n'est plus vue pareil, elle devient connue des services de police, et ils ne restent pas neutre si tu te promènes et que tu vas parler à des gens, ils t'accuseront de racolage. Et tu te retrouves complètement désarmée et esseulée.

C'est bien là qu'est la réflexion, la prostituée est une femme violée délaissée par la société, elle ne le fait pas de son gré, malgré beaucoup de témoignages, c'est la société qui la pousse à ne pas trouver réparation, tout les viols déqualifiés, les non-lieux. Que deviennent ces femmes? Des femmes aigries vivant dans la solitude (pour le meilleur), des suicides, des droguées, des soumises qui se sont contraintes de se complaire dans une situation merdique, des femmes qui èrrent dans l'espoir de trouver quelqu'un de bien qui leur convienne, qui se font violer quand elle s'aventurent au mauvaise endroit, en mauvaise compagnie. Les procès qui ne donnent pas raison aux femmes violées sont le début de la spirale infernale de la prostitution.

ô vas pas croire que le prétendu client ait des scrupules (dixit témoignage de popell) je le dis, moi, je ne suis pas une putain, je ne fais pas cela. Mais c'est pas uniquement la contrainte du mac, c'est celle du pseudo-client "ben il a dit que tu baisais... Je veux une relation choisie pas imposée. Quand on s'introduit chez moi, les flics ont été prévenus que quelqu'un voulait me violer "c'est une pute, elle est dehors, elle fait le tapin" Faut que je demande une autorisation de sortie de mon appartement après 19h, fortiori si je vais dans un bar? Non, les couvre-feux existe encore en France. Je menace de sortir ma lacrimo, mais j'aurais du lui balancer en pleine poire! Si tu fais ça, je te la prend et t'en asperge. Je sonne chez le voisin, pour qu'il voit par l'oeil de boeuf la situation je mens pour éviter les coups, du soit disant "client" qui m'a dit avoir payé puisqu'il a filé du fric à une espèce d'ordure vu 15min auparavant que j'insultais de tout les noms. Puis il a fini par s'incruster chez moi... puis tu sais qu'il va abuser de toi sexuellement qu'il va te violer, te faire bien mal, t'espère encore un peu, il peut changer de comportement je peux peut-être le convaincre de ne pas me toucher, de se comporter comme quelqu'un de civilisé, de respectueux? Mais tu le sais qu'il va te pénétrer, il vient de pénétrer chez toi.

Du plaisir? Arrêtes la blague, le but ensuite, c'est avoir le moins mal possible, rien d'autre.

Puis ça les arrange les violeurs que les viols soient niés, ils pourront se faire une pute, au lieu de violer, pratique!( si tu as suivi mon raisonnement.
avatar
Invité
Invité

Re: Paroles de clients

le 11.05.13 13:46
Quelques-unes, en Français : http://spermufle.wordpress.com/2013/03/08/paroles-de-clients/
avatar
pierregr

—
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Paroles de clients

le 25.08.13 16:23
Encore une horreur absolue, un punter qui se pose en victime, je poste tout ici afin que vous ne soyez pas obligé d'aller sur son blog




Janus du Temple :
 
Lundi après midi, pris d’une pressante envie d’éjaculer, je me rends à Belleville. Entre le métro Belleville et la rue de la Présentation, je cherche une chinoise susceptible de me décharger les burnes. Je vois une fille que je n’avais jamais aperçue en ce lieu de perdition. Elle fait 1m80. Elle a une poitrine opulente et un arriére train conséquent. Elle est un peu ronde. Elle semble avoir dans les 25 ans. J’entame la conversation avec cette jeune eurasienne. Elle parle un Français parfait. Elle me dit s’appeler Elodie. Cela change de nos habituelles sans papier qui savent à peine donner le prix de la prestation et qui semblent avoir été parachutées sur Paris il y a 2 jours.
Elodie me réclame 100 EUR pour une passe chez elle. Soucieux de ne pas faire monter les prix pour mes petits camarades RMIstes de Youppie , je dis fermement que je ne consentirais à acheter ce "service à la personne" que si une réduction substantielle m’est accordée. Je fais semblant d’être impécunieux et annonce bravement ne pouvoir que me séparer d’un billet de 50 euros. Après un long marchandage, la fille me promet ses faveurs pour 60 EUR. J’insiste bien pour m’assurer qu’elle se déshabillera entiérement et que je pourrais la prendre en levrette. Nous partons donc ensemble en métro. Elle m’indique habiter près du métro Louis Blanc.
Après un voyage sans encombre et sans rencontre de la maison poulagas, nous arrivons à son immeuble. C’est une construction délabrée qui semble attendre les démolisseurs. Nous passons dans une premiére cour, puis une 2éme cour par un couloir étroit. La facade du 2éme bâtiment est soutenue par des étais en bois. Nous grimpons un escalier large comme le chat d’une aiguille. Les murs sont lépreux et ne sont plus recouverts que par quelques vestiges d’une peinture qui a du être appliquée pour la derniére fois peu avant le passage de l’armée d’occupation allemande à Paris.
Au deuxiéme étage, nous cheminons jusqu’à une porte pourrie où ma compagne de quelques moments introduit sa clé. Après 2mn de lutte acharnée avec la serrure, elle finit par pénétrer dans le local. C’est à croire qu’elle n’habite pas là, mais y fait seulement des passes.
A l’intérieur, ca sent la crasse, l’humidité, l’urine de chat, et le moisi. Le piéce fait maximum 6m2. Il y a un vieux matelas pourri à même le sol. Dans un coin, un réfrigérateur ronronne et une télévision vomit son flot d’inepsies: la propagande de Sarko relayée par BFM (Beuh FM la télé des boeufs). J’ai du mal à imaginer les raisons du choix de cette chaine de la TNT par mon honorable hotesse. Je l’imagine mal acheter des warrants (de Komodo?) pour jouer avec effet de levier sur la baisse du CAC40.
J’allonge 3 bifetons de 20 EUR et j’invite mon hotesse à en faire autant elle-même sur le pucier oréolé de taches jaunâtres qui sont du plus bel effet. La fille enléve avec difficulté son jean. Celui-ci est bien trop ajusté. Elle peine pour s’en extraire.
Elle garde le haut: un pull fin et une veste en jean. Je m’étonne et je lui suggére de se mettre à l’aise. Elodie me réclame alors 20 EUR de plus. Je m’indigne. Je lui rappelle avec une pointe d’agacement la nature de nos accords. La fille n’en démord pas. Après 5mn d’âpres et améres négociations, je finis par donner un autre billet de 20 EUR. J’imagine le regard réprobateur de Esope face à ma reculade. La fille retire le haut et finit par enlever son soutien gorge après nouvelles négociations. Je me déhabille et enfile une capote. Elodie m’invite alors à la prendre en missionnaire.
Je lui rappelle donc à nouveau la nature du contrat verbal qui nous lie suite à notre négociation devant le Quick. J’avais demandé à la prendre en levrette. Elle me dit que si je veux faire "une position", il faut donner 50 EUR de plus. Nous voici donc à un total général de 130 euros pour une passe ayant pour objet une simple pénétration en levrette. Je m’indigne et je commence à mettre en cause sa probité de prostituée. La fille se reléve et s’approche de moi l’air mauvais. Elle me rétorque: "Si t’es pas content t’as qu’à te casser, connard". Je hausse le ton. J’exige un remboursement. Hélàs, la clause satisfait ou remboursé ne semble pas figurer dans ses conditions de vente dont elle ne m’a d’ailleurs pas donné lecture. Je gueule "rends moi mon fric radasse". Cette charmante Elodie me répond: "casse toi connard ou je t’éclate la tronche.". Ces belles paroles ont sur moi un effet de catalyseur. Je me rapproche d’elle pour récupérer moi même mon pognon. La fille farfouille briévement dans son sac à main. Sa main ressort gantée d’un poing américain et j’esquive de justesse un direct à la machoire. Je saute de côté. Je me prend les pieds dans le matelas. Je me rattrape de justesse à une étagére qui s’écroule avec quelques assiettes sales qui se fracassent au sol. Ma tête heurte violemment l’étagére en métal. Profitant de ma chutte, la fille ouvre brusquement la fenêtre et jette dans la cour mes effets personnels. J’en profite pour lui attraper le bras et lui faire une clé. Je la force à lacher son poing américain et je l’entraine au sol. Cette grosse vache pése bien dans les 80kg alors que j’en fais 60kg. Je force bien sur son articulation et je lui envoi un atémi bien placé sur le coude. La fille hurle de douleur et se recroville sur elle même. Je ramasse le poing américain ainsi que ma chemise qui n’avait pas été jettée par la fenêtre et je me précipite vers la sortie. Sur le seuil, je lui hurle: "t’avise pas de me suivre sinon j’ t’éclate la tronche avec ton joujou" en lui brandissant son poing américain.
Je me retrouve sur le pallier avec une capote qui pendouille lametablement sur ma nouille qui s’est évidemment rétractée. Au fond du couloir une mamie a entrouvert la porte et miaule appeurée: "qu’est ce qui se passe?". Dans un sursaut de pudeur, je cache mon sexe avec ma chemise et je dévalle les escalier. En chemin, j’enfile prestement ma chemise. Je dévale les escaliers quatre à quatre. En un bond je suis dans la cour. Je rammasse vite fait mes affaires. J’enfile mon pantalon. Je mets le poing américain dans ma poche. Je vois la fille qui vitupére à la fenêtre et me menace du poing. C’est le bras dont j’avais frappé le coude. Je n’ai pas du frapper bien fort car le coude n’est pas cassé… Elle remue le bras. Je foure mon caleçon et mes chaussettes dans mes poches. Je pars en courant vers la rue en tenant mes chaussures à la main. Je cours pieds nus. Je passe le premier carrefour et dès le coin passé, j’entre dans le premier immeuble pour remettre mes chaussures. Je m’apperçois alors que je me suis éclaté l’arcade souriciére sur l’étagére en métal de cette tendre Elodie. Je pisse le sang. Je limite l’hémoragie avec un mouchoir en papier.
Je rentre vite fait chez mon copain via la rue du Fbg St Martin et la Place Raoul Follereau. Mon ami est tout étonné de me voir dans cet état. Il sort la trousse à pharmacie et nettoye la plaie.
Je m’apperçois alors que j’ai toujours la capote sur le zob en dessous de mon pantalon. Mon copain n’en revient pas. Lui qui est si "père tranquille" me dit qu’il s’arrange toujours pour transiger quitte à perdre la face et son pognon.
Nous partons ensemble à l’Hôpital Fernand-Widal qui est juste à côté. Nous attendons un bonne heure dans la salle d’attente. J’explique à l’interne de garde que nous chahuttions ensemble avec mon copain et que je suis tombé sur une étagére. L’interne fait un sourire entendu. Il semble coire à une querelle d’amoureux entre homosexuels, vu les remarques sarcastique qu’il nous adresse. Désormais, plus personne ne veut croire à une amitié virile et platonique. "O tempora! O Mores!". :rolleyes: Je ressors avec 2 points de suture et ma fierté dans ma poche (me faire rosser par une radasse de Belleville! Ha la honte! )
Donc faites gaffes. Si vous la voyez à Belleville, ne lui adressez pas la parole. C’est une radasse vicieuse de la pire espéce!!!
J’ai gardé son poing américain à titre de souvenir. Je serais, moi aussi, armé quand j’irai faire des rencontres tarifées.
Je crois que je vais désormais aller en FKK et m’abstenir d’aller à Belleville jusqu’à mes prochaines vacances en France.
PS: Je n’ai pas récupéré mes 80 EUR, mais je suis entier.
http://www.hiderefer.com/?http://orgul.wordpress.com/2013/03/31/visite-chez-une-pute-de-belleville/
Contenu sponsorisé

Re: Paroles de clients

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum