Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 07.09.18 3:38Black SwanLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !13.08.18 13:12VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black Swan
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez
Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Re: Chansons sexistes

le 07.01.14 15:20
j'y suis allée chez les flics, ils s'en tapent, ils font du slut shaming et du victim shaming, elle a peur d'y aller, pas parce qu'elle a peur de son agresseur (ça je lui ai dit que si elle décidait de parler elle viendrait chez moi et que lui il saurait jamais où j'habite), mais parce qu'elle a peur des flics ... ce que je ne peux que trop comprendre ...

Elle a été étiquetée cas social (ce qui n'est pas sans fondement) et du coup, au lieu d'y porter une attention particulière et d'être protecteurs, les flics l'accusent d'être une trainée, de mal s'habiller, d'être une voleuse, une menteuse bref des flics ordinaires quoi  :lhomme: 
avatar
Ciel
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1342
Date d'inscription : 23/12/2013

Re: Chansons sexistes

le 07.01.14 16:46
Elle n'est pas obligée d'aller à la police, elle peut signaler les faits au Procureur de la République directement, par courrier. Si tu sais bien rédiger tu peux peut-être l'aider? Il faut par contre que ce soit écrit en son nom.
En gros il faut faire un courrier construit à peu près comme ça

"Monsieur le Procureur de la République de /ville de résidence/
Je me permets de vous écrire afin de porter les faits suivants à votre connaissance"
Ensuite tu explique de manière détaillée les faits. Si elle a porté plainte pour son viol tu le rappelle. Si elle ne l'a pas fait tu expliques pourquoi. Par exemple:
"Je me suis rendue, le /date/ au commissariat de /ville/ afin de porter plainte contre M./nom/. L'officier en charge a refusé de prendre ma plainte au motif de /motif/." Expose les motifs de manière détaillée.
Ensuite tu parles du harcèlement, par exemple:
"Depuis ces évènement M./nom/ m'envoie régulièrement des messages injurieux /mets les messages en pièce jointe/ et des menaces. Le /date/ je me suis rendue une nouvelle fois au commissariat de /ville/ afin de porter plainte et on a de nouveau refusé de m'écouter au motif de /motif/."
Enfin tu termines en expliquant qu'elle a peur de son agresseur, se sent menacée et compte sur les services du procureur pour faire ce qu'il faut. Puis formules de politesse d'usage.
Si tu l'as accompagnée, tu peux faire un courrier d'accompagnement expliquant que tu confirme ses propos, que tu étais témoin. Joins en copie toutes les preuves dont tu disposes (sms, mails, facebook etc...). A partir de là le procureur peur décider de poursuivre, puisque de toutes façon c'est son service qui instruit les plaintes. Si tu as besoin d'aide, tu peux aller à l'association d'aide aux victimes de ta région, elles sont répertoriées sur le site de l'INAVEM. Tu peux normalement y aller sans rendez-vous et des conseillers peuvent aider pour la procédure, te conseiller un suivi psy, t'aider à faire les dossiers pour avoir un avocat etc...
Bon courage à toi et à ta cousine Smile

_________________
Ciel. Bisounours Canal Hystérique.
avatar
Irja

—
Messages : 210
Date d'inscription : 22/05/2013
http://peuventilssouffrir.wordpress.com/

Re: Chansons sexistes

le 07.01.14 23:32
Les flics qui refusent de prendre des plaintes, ça me rend juste dingue.
Bon courage à ta cousine Shun...

_________________
Peuvent-ils souffrir...?
avatar
Invité
Invité

Re: Chansons sexistes

le 27.10.14 12:13
Cette bouse qui a l'air de se vouloir féministe (car elle dénonce les inégalités salariales) mais qui mérite sa place ici :

On voit Michel Sardou choisir un corps de femme au début entre quatre femmes à poil (mais maquillées, quand même, faut pas déconner).
Puis il chante la situation des femmes aujourd'hui : "finies les revendications, ce qu'elles ont voulu maintenant elles l'ont" (pourtant après il dit que les salaires sont injustes...).
Et elles sont épuisées, elles travaillent trop et ne se préoccupent pas assez de l'amoouuur (mais "elles y reviendront au premier cheveu blanc"), mais à la fin du clip elle rappelle un ancien copain ("un homme gentil qu'elles ont laissé...laisser un homme faire ce qu'il veut et puis s'endormir contre lui") et abandonne son boulot "car au fond c'est une fââââme".
Voilà et encore j'ai pas tout dit, de loin...
avatar
Invité
Invité

Re: Chansons sexistes

le 27.10.14 12:20
Ben en même temps c'est Sardou hun ... On s'attend pas à des miracles avec lui ... il aurait bien sa place dans les smiley entre Belmondo et Freud tient !
Anathème
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 107
Date d'inscription : 02/10/2014

Re: Chansons sexistes

le 27.10.14 16:15
"Se dire qu'aux fond, ce sont des femmes, et mon dieu, ce n'est pas un drame. Femmes de n'importe quelle année, femme pour aimer se faire aimer."

Ha ouais, quand même. "Au fond", hein...

Que dire ? Comme Shun, en fait, c'est Sardou. Rien que d'écouter cette personne essayer de chanter des inégalités salariales est une blague assez peu drôle.

Cela dit, j'ai de la peine pour les personnes de son clip, avoir un ventilo' en pleine tronche, ce doit être fatigant, à force.
avatar
Invité
Invité

Re: Chansons sexistes

le 27.10.14 16:43
Je suis d'accord avec vous sur le fait que "oui mais c'est Sardou en même temps", et ce n'est pas que j'attendais de la grande chanson féministe, mais ça reste un chanteur écouté, diffusé, et qui chante de la bonne grosse culture du viol quoi.

edit : ah oui je suis complètement d'accord avec toi Antisexisme, et avec la notion de devoir conjugal en prime !
Anathème
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 107
Date d'inscription : 02/10/2014

Re: Chansons sexistes

le 27.10.14 17:30
Ce que je voulais dire par "C'est Sardou !", c'est qu'à mon avis, ce chanteur prêche pour des convaincus, il est extrêmement connoté réac' et je doute que beaucoup de gens neutres se retrouvent chez ses fans. Cela dit, je trouve bien évidemment important de montrer ces chansons du doigt, je voulais simplement dire que ça ne m'étonnait pas !

Pour rebondir ( Boing. ) sur ce que te dit Antisexisme, cette chanson semble être presque un retour en arrière par rapport à l'originale des années 80 du même, qui, pourtant, en tenait déjà une couche en terme de sexisme.

Même ce qu'il semblait "fêter" ( Etre ce qu'elles désirent, mais bon, dans que cela coïncide avec les espérance du Sardou 80s, il ne faut pas pousser non-plus. ), il lui donne ici une idée d'échec, une conclusion très négative.

Bref... Il se roule dans ses propres excréments, et en étale un peu plus.

avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4555
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Chansons sexistes

le 27.10.14 21:30
Je ne connaissais Sardou que de nom, j'avais jamais eu vent de ses chansons, et pour cause... mes parents risquaient pas d'avoir des cassettes ou des vinyles du bonhomme à la maison.

Sur Wikipedia, je lis que déjà dans les années 70, le MLF l'avait dans le collimateur (et à juste titre) pour des paroles comme "J'ai envie de violer des femmes, de les forcer à m'admirer"  vomi


Non mais les textes du type quoi... Florilège :
J'habite en France (extrait):
Y'en a qui pensent, et c'est certain,
Que les Français se défendent bien.
Toutes les femmes sont là  pour le dire :
On les fait mourir de plaisir.
A les entendre on croirait bien
Qu'y a qu'les Français qui font ça bien.

C'est pourquoi j'habite en France
Et la France c'est beaucoup mieux qu'c'qu'on dit

Je veux l'épouser pour un soir:

Je veux l'épouser pour un soir,
Mettre le feu à  sa mémoire,
L'épuiser d'amour et disparaître dans la nuit,
Comme un voleur, comme un bandit.
Je veux l'épouser pour un soir
Et l'oublier un peu plus tard.

Je voudrais aimer une enfant,
Une fiancée de hasard
Que je croiserais en passant
Dans un gala de quelque part.
Je voudrais aimer une enfant
Qui, dans sa robe des dimanches,
Me défierait du premier rang
Avec les yeux de l'insolence.

Je veux l'épouser pour un soir,
Mettre le feu à  sa mémoire,
L'épuiser d'amour et disparaître dans la nuit,
Comme un voleur, comme un bandit.
Je veux l'épouser pour un soir
Et l'oublier un peu plus tard.

Je voudrais aimer une enfant
Qui me ressemblerait un peu,
Qui saignerait du même sang, (Désir incestueux ?)
Qui brûlerait du même feu.
Oh, je voudrais aimer une enfant
Pour quelques heures pour le plaisir,
La prendre un soir à ses parents
Et, dans mes bras, la voir dormir.

Je veux l'épouser pour un soir,
Mettre le feu à  sa mémoire,
L'épuiser d'amour et disparaître dans la nuit,
Comme un voleur, comme un bandit.
Je veux l'épouser pour un soir
Et l'oublier un peu plus tard.

Je veux l'épouser pour un soir
Et divorcer un peu plus tard.

L'autre femme (la prostitution vue par Sardou):
Petit duplex au Sacré-Cœur
Et le complexe du bonheur,
Vendredi treize.
Tout le confort à  la maison
Et pour garder son p'tit garçon,
Une portugaise.
Pas grand'chose de différent
Des autres femmes de trente ans
Sur cette butte,
Mis à  part un petit détail :
Quand elle se rend à  son travail,
C'est pour aller faire la pute.

Comme les filles de son espèce,
Elle prend ses quartiers de noblesse
Au fond des âges.
Ses collègues sont en vérité
De petites sœurs de charité,
Pas d'avantage.
Les malheureux au cœur blessé,
Tous les amoureux délaissés,
Ceux qui débutent,
Les paumés de la société,
Compagnons d'la timidité,
Vont trouver l'amour chez les putes. (Les gentils petits pauvres clientounets...!)

Comme beaucoup de ses compagnes,
Elle est venue de sa campagne
Chercher fortune.
Il y a des trésors plein la terre,
Mais elle assure qu'elle préfère
Ceux du bitume.
Elle ne croit pas avoir son âme
Plus noire que celle des autres femmes
Que l'on culbute
Mais dans ce monde unisexué,
Y a autant d'hommes en vérité
Que de jeunes femmes qui font la pute.
(90% c'est autant que 10%)
Le temps va vite, le temps court,
Dans ce vieux métier de l'amour
Qui la fait vivre
Mais elle gagne assez d'argent
Et dans 10 ans ou dans 20 ans,
Elle sera libre.

Finies les dures nuits d'hiver
Et les prix, dans les courants d'air,
Que l'on discute.
A nous la mer et le soleil
Mais ce n'est pas demain la veille :
Ce soir il faut faire la pute.

Le Surveillant général (court extrait):
Quand je tiens dans mes bras une femme trop fière
Qui se refuse à me donner un peu plus que le nécessaire

Je vais t'aimer (début):
A faire pâlir tous les Marquis de Sade, (parler d'amour en commençant par une référence à un sadique qui a kidnappé, violé et torturé des enfants et des adolescentes, hum...)
A faire rougir les putains de la rade, (parler d'amour en se référant à la prostitution, hum...)
A faire crier grâce à  tous les échos,
A faire trembler les murs de Jéricho,
Je vais t'aimer.

A faire flamber des enfers dans tes yeux,
A faire jurer tous les tonnerres de Dieu,
A faire dresser tes seins et tous les Saints,
A faire prier et supplier nos mains,
Je vais t'aimer.

Une femme ma fille (ode au sexisme et à l'antiféminisme, rien de moins):
Si tu peux supporter l'idée qu'il est plus fort,
Pas dans les joies du cœur, mais dans les jeux du corps,
Pour se désaltérer à la même fontaine,
Si tu peux rapprocher ton âme de la sienne,
Si tu sais te servir de ta beauté, ma belle,
Et pour lui faire plaisir t'encombrer de dentelles,
Si le goût de tes nuits a celui des baisers,
Si tu n'écoutes pas la voix des mal-aimées (féministes mal-baisées !)
Qui voudraient à tout prix te citer comme témoin
Au procès du tyran qui caresse ta main,
Si tu as bien compris que source de la vie, (utérus sur pattes)
Tu n'as rien de commun avec qui la détruit, (la guerre c'est pour les mecs, vous les femmes z'êtes des petites choses naturellement fragiles et inoffensives)

Si tu lui donnes l'enfant qu'il te prie de lui faire,
Comme un cadeau du ciel, comme un fruit de la terre,
Si tu remplis son cœur au fil de chaque jour,
De ta tendre chaleur et de tes mots d'amour,
Si tu peux l'écouter quand il chante trop haut
Et chanter avec lui pour que ce soit moins faux,
Si tu prends le pouvoir, certains soirs de rafale, (mais juste une fois de temps en temps, hein, quand besoin est ; le reste du temps, le pouvoir, c'est pour lui, n'oublie pas.)
Pour guider le bateau, cap sur la bonne étoile,
Si tu es,
Si tu sais,
Si tu fais tout cela,
Comme les milliards de femmes qui l'ont fait avant toi,
Et si dans son bonheur, tu vois le tien qui brille, (Lafâme qui se sacrifie et vit à travers Lhôme)
Ce jour-là tu seras une femme, ma fille, ma fille...


Pis y a pas que le sexisme...

Je suis pour:
Tu as volé mon enfant,
Versé le sang de mon sang.
Aucun Dieu ne m'apaisera.
J'aurai ta peau. Tu périras.
Tu m'as retiré du cœur
Et la pitié et la peur.
Tu n'as plus besoin d'avocat.
J'aurai ta peau. Tu périras.

Tu as tué l'enfant d'un amour.
Je veux ta mort.
Je suis pour.

Les bons jurés qui s'accommodent
Des règles prévues par le code
Ne pourront jamais t'écouter,
Pas même un christ à  tes côtés.
Les philosophes, les imbéciles,
Parc'que ton père était débile,
Te pardonneront mais pas moi.
J'aurai ta tête en haut d'un mât.

Tu as tué l'enfant d'un amour.
Je veux ta mort.
Je suis pour.

Tu as volé mon enfant,
Versé le sang de mon sang.
Aucun Dieu ne m'apaisera.
J'aurai ta peau. Tu périras.
C'est trop facile et trop beau.
Il est sous terre. Tu es au chaud.
Tu peux prier qui tu voudras.
J'aurai ta peau. Tu périras.

Tu as tué l'enfant d'un amour.
J'aurai ta mort.
Je suis pour.
Démago jusqu'au bout des mots...

Le Temps des colonies:
Moi monsieur j'ai fait la colo
Dakar Conakry Bamako
Moi monsieur j'ai eu la belle vie
Au temps béni des colonies
Les guerriers m'appelaient Grand Chef
Au temps glorieux de l'A.O.F.
J'avais des ficelles au képi
Au temps béni des colonies

On pense encore à toi oh Bwana
Dis-nous ce que t'as pas on en a
Y'a pas d'café pas de coton pas d'essence
En France mais des idées ça on en a
Nous on pense
On pense encore à toi oh Bwana
Dis-nous ce que t'as pas nous on en a

Pour moi monsieur rien n'égalait
Les tirailleurs Sénégalais
Qui mouraient tous pour la patrie
Au temps béni des colonies
Autrefois à Colomb-Béchar
J'avais plein de serviteurs noirs
Et quatre filles dans mon lit
Au temps béni des colonies

On pense encore à toi oh Bwana
Dis-nous ce que t'as pas on en a
Y'a pas d'café pas de coton pas d'essence
En France mais des idées ça on en a
Nous on pense
On pense encore à toi oh Bwana
Dis-nous ce que t'as pas nous on en a

Moi monsieur j'ai tué des panthères
A Tombouctou sur le Niger
Et des hippos dans l'Oubangui
Au temps béni des colonies
Entre le gin et le tennis
Les réceptions et le pastis
On se s'rait cru au paradis
Au temps béni des colonies

On pense encore à toi oh Bwana
Dis-nous ce que t'as pas on en a
Y'a pas d'café pas de coton pas d'essence
En France mais des idées ça on en a
Nous on pense
On pense encore à toi oh Bwana
Dis-nous ce que t'as pas nous on en a Si elles rêvent d'habiter chez moi,
C'est qu'il y a de quoi.

Allons danser (sortie quasi en même temps que le programme présidentiel de Sarkophage...):
Parlons d'abord d'égalité,
égalité des chances
égalité des droits
pas celle qui plombe à la naissance
parce que celle la c'est chacun pour soi
parlons aussi fraternité
d'où que tu viennes bienvenue chez moi
en sachant qu'il faut respecter
ceux qui sont venus longtemps avant toi

et puis allons danser pour oublier tout ca
allons danser personne n'y croit
allons danser même sur n'importe quoi
mais
allons danser et ça ira

dire aux hommes qu'ils se sont échoués
qu'on peut refaire sa vie plusieurs fois
sans un mot tout recommencer
se prendre en charge et pas charger l'état
dire aux enfants qu'on va changer
l'éducation qu'ils ont par celle qu'ils n'ont pas
ajouter qu'il faut travailler
riche et célèbre c'est comme un chèque en bois

parlons enfin des droits acquis
alors que tout passe ici bas
il faudra bien qu'on en oublie
sous peine de n'plus jamais avoir de droits
admettons enfin vous et moi
que nous sommes tous des hypocrites
la vérité ne nous plait pas
alors on a le pays qu'on mérite

Et en tant que poétesse, j'ose affirmer qu'en plus, il n'a pas un immense talent d'écriture. C'est moyen quoi (la forme, je veux dire).


Dernière édition par Araignée le 27.10.14 22:11, édité 1 fois (Raison : Ajouts)

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Invité
Invité

Re: Chansons sexistes

le 27.10.14 22:04
Ah ouais, ça pue à mort vomi
avatar
Invité
Invité

Re: Chansons sexistes

le 27.10.14 23:27
En même temps, c'est Sardou quoi. Bon je connais parce que dans ma famille on est plutôt variété française (c'est pas chez elleux que je vais tomber sur du Sexy Sushi ou Rammstein pour sûr). Du coup les chansons puantes j'ai baigné dedans, on les écoute sans comprendre et finalement on finit par retransmettre des trucs puants à ses mômes sans faire attention.
avatar
Nom-Nom

—
Messages : 190
Date d'inscription : 14/08/2013

Re: Chansons sexistes

le 27.10.14 23:54
Bon, c'est vrai que sa chanson est hyper-sexiste, mais j'vais lui laisser une seconde chance.

*regarde les paroles citées par araignée*

vomi
avatar
Invité
Invité

Re: Chansons sexistes

le 28.10.14 0:31
Ah ouaaaaiiiis quand même.

Je savais que j'étais tombée sur du lourd, mais pas à ce point !
avatar
erulelya
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: Chansons sexistes

le 28.10.14 1:14
Mon Dieu...Quand je pense que mon père nous à fait écouter du Sardou comme un truc très bien, très innocent, et qu'à côté on avait pas le droit d'écouter du rock ou du rap. A se demander s'il ne valait mieux pas écouter du Tragédie...

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
La Chatte
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 826
Date d'inscription : 15/01/2014

Re: Chansons sexistes

le 31.10.14 14:44
Mieux vaut s'écouter en boucle les Lacs du Connemara, quand on lit ça… Shocked

On ne peut pas la cataloguer dans les chansons sexistes, mais "Jealous Guy" de John Lennon (que je traduis en-dessous pour les non anglophones) est une belle illustration de la violence conjugale :

PAROLES:
I was dreaming of the past
Je rêvais du passé
and my heart was beating fast
et mon coeur s'est emballé
I began to lose control
J'ai perdu le contrôle
I didn't mean to hurt you
Je ne voulais pas te blesser
I'm sorry that I made you cry
Je suis désolée de t'avoir fait pleurer
Oh my I didn't want to hurt you
Je ne voulais pas te blesser du tout
I'm just a jealous guy
je suis juste un type jaloux

I was feeling insecure
Je me sentais en danger
You might not love me anymore
On aurait dit que tu ne m'aimais plus
I was shivering inside
Je tremblais à l'intérieur
Oh I didn't mean to hurt you
Je ne voulais pas te blesser
I'm sorry that I made you cry
Je suis désolé de t'avoir fait pleurer
Oh my I didn't want to hurt you
Je ne voulais pas te blesser du tout
I'm just a jealous guy
je suis juste un type jaloux

I was trying to catch your eyes
J'essayais de croiser ton regard
I thought that you were trying to hide
Je pensais que tu dissimulais quelque chose
I was swallowing my pain
Je ruminais ma douleur
I didn't mean to hurt you
je ne voulais pas te blesser
I'm sorry that I made you cry
Je suis désolé de t'avoir fait pleurer
Oh my I didn't want to hurt you
Je ne voulais pas te blesser du tout
I'm just a jealous guy
je suis juste un type jaloux
watch out baby I'm just a jealous guy
Attention, baby, je suis un type jaloux
Look out baby I'm just a jealous guy
Regarde, baby, je suis un type jaloux

Chanson absolument savoureuse quand on sait que Lennon a frappé toutes les femmes avec lesquelles il était en relation (il l'a reconnu assez tard). Certes, c'est une chanson d'excuse, mais le bourreau qui s'excuse, perso, ça me file la nausée (ça me rappelle mon ex qui s'excusait après avoir été violent et qui pleurait ensuite pour que je le pardonne, puis qui recommençait). Dans une autre chanson "Woman", on trouve une phrase de la même veine "Please let me explain, i didn't mean to cause sorrow or pain" (laisse moi m'expliquer, je ne voulais pas te blesser ou te donner du chagrin), suivie de "Let me tell you I love you".
J'ai beaucoup de mal avec ces manifestations de la violence masculine ordinaire, et les excuses me font grincer des dents. C'est tellement simple de dire "désolé" et de se laisser aller de nouveau à la violence…

Lennon qui protestait contre la violence de la guerre et réclamait la paix sur terre… Logique.
(Le pire, c'est que j'adore sa musique). Bref, c'était mon grincement de dent du jour.
avatar
Irja

—
Messages : 210
Date d'inscription : 22/05/2013
http://peuventilssouffrir.wordpress.com/

Re: Chansons sexistes

le 02.11.14 22:16
Oh l'horreur.
Déjà je pensais pas que Sardou était atteint à ce point (je n'avais fait attention qu'à cette chanson "Etre une femme" justement. Dire que ma mère avait un poster de lui dans sa jeunesse... elle s'est vraiment pas rendu compte...

Et John Lennon était violent envers ses partenaires ? oO Pouah. Je suis pas dans l'idéalisation des gens mais j'avais jamais imaginé ça Sad (Vous allez peut-être trouver ça horrible mais je le dis quand même : ça me fait moins de peine qu'il ne soit plus de ce monde du coup.)

_________________
Peuvent-ils souffrir...?
Contenu sponsorisé

Re: Chansons sexistes

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum