Derniers sujets
Magdalen BernsHier à 14:35AstréeHumour sexiste18.01.19 13:14AstréeChristine Delphy, théoricienne et militante féministe d'aujourd'hui18.01.19 7:17NurjaFemmage aux militantes féministes tuées - 9 janvier14.01.19 8:19AstréeFilm "Colette", 201810.01.19 17:57NurjaLa soi-disant crise de la masculinité06.01.19 18:25AstréeFéminisme et véganisme06.01.19 16:11Nurja"La petite fille sur la banquise" par Adélaïde Bon.05.01.19 18:32AstréeDétransition MTF05.01.19 18:20AstréePétition - Constat du sexisme dans le sport et le roller derby24.12.18 23:28AstréeNanette23.12.18 21:39AstréeLe phallus et le néant par Sophie robert.22.12.18 14:18AstréePeggy Sastre21.12.18 9:31AstréeNaissance de mon webzine féministe20.12.18 10:01poppee-leeT'as pensé a... L'instagram de la charge mentale19.12.18 23:27PapillusionSyndrome de Stress Post-Traumatique.19.12.18 20:43Astrée"Contes qui guérissent, contes qui aguerrissent" théâtre et projet livre, par Les culottées du bocal.19.12.18 20:19Astrée"Contes à rebours" par Thypaine D.19.12.18 19:48AstréeConférence 2018 : Les femmes et le mouvement animaliste par Willène Pilate.19.12.18 19:20AstréeLa prostitution n'est pas un métier (suite)17.12.18 23:35AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalism11.12.18 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.

Partagez
Aller en bas
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9172
Date d'inscription : 12/04/2012

Féminisme et véganisme

le 27.12.18 11:12
Parmi les féministes, il y en a qui sont aussi véganes et éventuellement aussi militantes.
J'ai remarqué que, pour certaines féministes il n'est pas possible d'être féministe sans être végane voire il n'est pas possible de militer avec des féministes qui ne sont pas véganes.

N'étant militante que du côté féministe (et essayant d'être végane dans ma vie de tous les jours, mais sans militer), je me demandais si cette exigence était vraie dans l'autre sens : autrement dit, demande-t-on en tant que végane féministe, de ne militer qu'avec des véganes qui sont aussi féministes ?

Parce que si toute la société est patriarcale (et donc sexiste), j'ai souvent l'impression que, si ce n'est pas pire chez les véganes, ce n'est en tous cas pas mieux (et pire dans certaines associations genre Peta ou même Gaia (assoc. belge)).

Bref, je voudrais questionner pourquoi on demande, me semble-t-il, souvent aux femmes d'être plus parfaites (?) pures (?) que ce qu'on ne demande aux hommes.

Un article pour nourrir la réflexion : "Ils ne feraient pas de mal à une mouche"

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Astrée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 75
Date d'inscription : 20/11/2018

Re: Féminisme et véganisme

le 05.01.19 19:46
L'idée selon laquelle le véganisme, ou antispécisme, serait un milieu égalitaire parce qu'on trouve une traduction française épicène végane prouve, à mes yeux du moins, que ce milieu n'a absolument rien de féministe dans ses principes ; ce qui est, du reste logique, puisque son axe politique concerne la cessation des pratiques spécistes envers les animaux.

J'ai déjà vu des gens dirent sur le net que le terme épicène végane était une preuve que le milieu est sécurisant pour les femmes et les filles. C'est faux.
Le véganisme

Alors, je rejoins le point de vue de Donald Watson (le co-fondateur de la Vegan Society) quand il dit que la production des produits laitiers n'est pas éthique. Mais cette production répond à une volonté capitaliste, et donc, patriarcale. C'est un aspect essentiel du sujet et, ayant été militante végane plusieurs années durant, je n'ai pas constaté que l'on se soit sérieusement penché sur cette question. Certainement, parce que le milieu est androcentré, et qu'il est dans l'intérêt de la classe patriarcale de ne pas admettre la réalité de ses privilèges et comment elle les entretient activement.

Une autre preuve du caractère misogyne de ce milieu, c'est que je n'ai jamais entendu parler de Elsie Shrigley un article sur elle est dispo ici, en anglais (je ne connais pas le site outre mesure).
De même, je n'ai que rarement lu/entendu le nom de Dorothy Hodgkin, et c'était uniquement par des féministes véganes, et de son implication dans la synthétisation de vitamine B12.

Bref, en règle générale, et pour avoir fréquenté des groupes véganes, féministes et non féministes, avoir effectué des centaines d'heures de recherche sur  le sujet, en avoir parlé avec des gens irl/ivl, on fait peu de cas de l'histoire de ce courant politique, et c'est problématique.

On attend effectivement davantage des femmes dans ce milieu, tout en leur niant toute reconnaissance et en faisant fi de leurs réalités biologiques et matérielles (une femme a un accès à la nourriture plus précaire par rapport à un homme et ses besoins nutritionnels sont distincts).

L'exemple de l'article est flagrant et complètement banal en plus de cela.

_________________
Astree - Untamable lesbian

Not a feeling - Not the fun kind.
Don't cis me while alive - Don't trans me when I'm dead.
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9172
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Féminisme et véganisme

le 06.01.19 16:11
L'article "SE NOURRIR : IMPLICATIONS POLITIQUES ET ÉTHIQUES D’UN GESTE AU COEUR DES RAPPORTS DE GENRE ET DU VIVANT" ne touche pas directement au véganisme, mais il est assez simple de faire un lien quand on prend le passage :
La plupart des femmes interrogées expriment le besoin et l’envie de se nourrir "sainement[size=16]" (...)[/size] Beaucoup de femmes font part d’un grand sentiment d’impuissance face à leur capacité de connaitre ce qui est bon ou pas. D’un côté,elles se sentent en permanence coupables de ne pas avoir un comportement de consommatrices exemplaires par rapport à un discours santéiste ultra-présent.

J'ai l'impression qu'on peut retrouver la même culpabilité des femmes face au discours végane.

@michekhen, je sais que, pour toi, c'est important que les féministes soient aussi véganes. Ca m'intéresserait beaucoup d'avoir ton éclairage sur le questionnement qui est à la base de ce topic.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
Contenu sponsorisé

Re: Féminisme et véganisme

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum