Derniers sujets
» Mwà
par Iridacea Hier à 22:28

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par michekhen Sam 24 Juin 2017 - 4:23

» Vidéos et films féministes
par Dihya Ven 23 Juin 2017 - 20:39

» Une loi en Caroline du Nord (USA) n'autorise pas les femmes à rétracter leur consentement pendant le sexe
par Iridacea Ven 23 Juin 2017 - 15:28

» La porno féministe
par Nurja Mer 21 Juin 2017 - 12:54

» Bise et Serrage de Main
par Nurja Lun 19 Juin 2017 - 16:16

» La précarité des femmes sur le marché du travail
par Iridacea Lun 19 Juin 2017 - 14:42

» Hey
par Iridacea Dim 18 Juin 2017 - 19:57

» Présentation
par Nurja Dim 18 Juin 2017 - 8:04

» [Entretien] « Le féminisme ne nous a pas été appris par l’Occident » – Fatma Oussedik
par Iridacea Ven 16 Juin 2017 - 22:27

» Se faire des ami.e.s ?
par Iridacea Mer 14 Juin 2017 - 17:58

» [Article] Les fondements politico-économiques du fémonationalisme
par Iridacea Lun 12 Juin 2017 - 22:47

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Dim 11 Juin 2017 - 23:33

» Que pensez-vous de cette controverse?
par Nurja Dim 11 Juin 2017 - 13:24

» [Film] Regarde elle a les yeux grand ouverts
par erulelya Jeu 8 Juin 2017 - 21:38

» Je suis nouvellau
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 18:10

» [Article] Faut-il faire l’amour quand ça ne va pas ?
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 10:51

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Iridacea Mer 7 Juin 2017 - 18:26

» Bonjour tout le monde !
par michekhen Sam 3 Juin 2017 - 9:15

» C'est quoi "être une femme" ?
par Aëlloon Sam 3 Juin 2017 - 0:31

» Un juge excuse un mari violent en parlant de "devoir conjugal"
par Araignée Sam 3 Juin 2017 - 0:03

» [Entretien] "Division du travail affectif" : en amour aussi, hommes et femmes sont inégaux
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:08

» [Manifeste] The Woman-Identified Woman
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:01

» Fille / Homme
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:46

» [Article] La méthode Karman, une histoire oubliée de l'avortement illégal en France
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:39

» Vous avez dit... justice ?
par Araignée Ven 2 Juin 2017 - 2:58

» Pétition pour allonger le congé paternité de 11 jours à 4 semaines
par Espramil Jeu 1 Juin 2017 - 19:59

» Une présentation? Suffit de demander!
par Administratrice Jeu 1 Juin 2017 - 6:38

» L'homosexualité au Japon
par Reiko Mer 31 Mai 2017 - 9:19

» [Ressources] La transphobie
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 18:45

» [Article] L’amour ne fait pas tout
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 12:09

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Radically Lena Ven 26 Mai 2017 - 13:05


Bonjour

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Trompes De Fallope le Lun 7 Mai 2012 - 12:23

Bonjour et bienvenue Mamzelael !

Je viens de lire le fil de ta présentation, et arrive donc après la discussion. Tout d'abord tu n'as aucune honte à avoir , les idées dont tu était convaincue sont tellement omniprésentes dans notre société que cela demande un travail de conscientisation et de remise en question qui n'a rien dévident. Je te félicite surtout pour l'honnêteté intellectuelle dont tu fais preuve, c'est ce qui me semble le plus important (mais si tu fais de la philo ça doit te sembler évident)

j'espère que les discussions de ce forum continueront à t'apporter autant, et je suis sure que tu vas contribuer à les enrichir !
avatar
Trompes De Fallope
Hystérique
Hystérique

Messages : 500
Date d'inscription : 11/03/2012

http://sitasdestrompesdefallope.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Invité le Lun 7 Mai 2012 - 19:21

Tu n'as pas à te sentir bête ou à t'excuser de quoique ce soit I love you

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Kalista le Lun 7 Mai 2012 - 20:36

@Trompes De Fallope a écrit: Je te félicite surtout pour l'honnêteté intellectuelle dont tu fais preuve
C'est même rare de trouver quelqu'un qui fait preuve d'une telle honnêteté, qui ne s'accroche pas à ses préjugés... Tes raisonnements précédents nous ont déjà prouvé que tu n'étais pas un boulet. Nous ne te jetons pas la pierre !
Bises et encore bienvenue parmi nous. J'espère que tu y resteras ! Very Happy

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011

http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par mamzelael le Mar 8 Mai 2012 - 2:01

Embarassed merci. Je n'aime pas les préjugés et je suis contre cette société qui nous englue dans un aveuglement avilissant. Je m'étais déjà rendue compte ô combien mon éducation avait créé en mois certaines pensées et certains comportements contre lesquels je lutte car ils vont à l'encontre de ce que je suis et de ce que je pense. Mais je me rends compte encore aujourd'hui que cette éducation et cette société est bien plus vicieuse que je ne le pensais et a fait bien plus de dégât psychique, dégâts non irréparables (heureusement) à partir du moment où on accepte de voir plus loin que les préceptes archaïques qui nous ont été enseignés. Ouverture d'esprit et réflexion sont mes maîtres d'oeuvres. Et ce travail de construction est essentiel pour moi mais aussi pour l'éducation de ma fille que j'élève dans une tolérance des autres, une écoute et une compréhension pour en faire une femme libre et indépendante.
avatar
mamzelael
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 272
Date d'inscription : 06/05/2012

http://etre-humain-avant-tout.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Invité le Mar 8 Mai 2012 - 9:22

Je profite de ce que la discussion s'est un peu calmée pour te souhaiter la bienvenue, et te féliciter pour ton ouverture d'esprit et ta capacité à remettre si rapidement en question des idées que tu avait précédemment acceptée, c'est une qualité bien trop rare je trouve.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Lucha le Mar 8 Mai 2012 - 18:34

Bienvenue (je sais même pas si je te l'ai déjà dit... Rolling Eyes )!!

Lucha
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 815
Date d'inscription : 18/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par mamzelael le Mer 9 Mai 2012 - 0:01

Merci
avatar
mamzelael
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 272
Date d'inscription : 06/05/2012

http://etre-humain-avant-tout.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par arashi le Mer 9 Mai 2012 - 20:03

@mamzelael a écrit:C'est intéressant ce que tu dis, mais attention, un enfant a besoin de repère homme/femme pour se construire.

Je suis bien d'accord qu'il faille éduquer nos enfants sans distinction sexiste, d'autant plus que les enfants sont asexués jusqu'à 7/8ans. Mais de là à les exposer à un homme travestie ou une femme à moustache il y a une marge. L'enfant doit se construire et a besoin de s'identifier à l'entité qui lui correspond. C'est pour cela que l'on voit les petites filles piquer les affaires de la mère et les garçons vouloir faire comme les papas.
Salut, je ne te dis pas bienvenue car je viens d'arriver^^, ça fait un moment que je suis inscrite mais j'avais la flemme de poster, mais là tu me touches personnellement, car tu dis que comme je m'épile rarement la moustache ('fin moustache… des poils foncés au dessus de la bouche et au menton, qui se voient quoi) je n'aurais pas le droit d'aller voir des enfants ? C'te blague ? Oo

Justement, pour moi c'est utile, car mon petit cousin m'a dit «t'as de la moustache, t'es un homme ?», et sur internet on voit des témoignages similaires, une nounou avec des poils sous les bras à qui l'enfant dit aussi qu'elle est un homme, ou celle-ci
Aujourd'hui, mon fils de cinq ans me regarde bizarrement et me lance : "Pourquoi tu as des poils au-dessus de la lèvre alors que tu es une femme ?" Voyant que je suis vexée, il rétorque : "Mais ne t'inquiète pas, maman, c'est pas mal aussi d'avoir deux papas !" VDM
Alors pour moi justement il faut que les enfants voient des femmes poilues, que ce soit aux jambes, figure, aisselles, ils (du moins une bonne partie dans notre société) sont en train d'apprendre expérimentalement que les femmes sont naturellement imberbes et ça ne me plaît pas du tout, en fait ça me choque. Et j'ai été étonnée de voir une remarque comme la tienne d'une féministe.
avatar
arashi
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 288
Date d'inscription : 28/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Nurja le Mer 9 Mai 2012 - 21:25

En classe, j'ai régulièrement des réflexions d'enfants de genre "c'est pour les filles", "c'est pour les garçons". Je leur fais (depuis peu) la réflexion suivante: "pourquoi, c'est avec ce qu'on a dans la culotte qu'on fait cela/ qu'on joue à ça..."
Ca les fait rire, mais je pense qu'ils comprennent.
J'espère du moins.

Et effectivement, cela me semble important que les enfants soient conscients que si les femmes sont imberbes c'est avant tout parce qu'il y a épilation/rasage.... Tout comme si les hommes ont souvent les cheveux courts, c'est simplement parce qu'ils les coupent...

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9489
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par mamzelael le Jeu 10 Mai 2012 - 2:07

@arashi a écrit:
Salut, je ne te dis pas bienvenue car je viens d'arriver^^, ça fait un moment que je suis inscrite mais j'avais la flemme de poster, mais là tu me touches personnellement, car tu dis que comme je m'épile rarement la moustache ('fin moustache… des poils foncés au dessus de la bouche et au menton, qui se voient quoi) je n'aurais pas le droit d'aller voir des enfants ? C'te blague ? Oo

[...]
Alors pour moi justement il faut que les enfants voient des femmes poilues, que ce soit aux jambes, figure, aisselles, ils (du moins une bonne partie dans notre société) sont en train d'apprendre expérimentalement que les femmes sont naturellement imberbes et ça ne me plaît pas du tout, en fait ça me choque. Et j'ai été étonnée de voir une remarque comme la tienne d'une féministe.

Merci de bien lire l'échange des messages qui montre que mes propos n'étaient pas contre les femmes poilues, mais une image quant au fait de faire des femmes à l'image de l'homme et des hommes à l'image des femmes, en réaction au message de Guy qui donnait l'exemple du patron en robe avec des bijoux qui embrasse un autre mec. Ce que je voulais dire, d'après les différentes discussions que j'ai pu avoir avec des psy lors de groupe de parole dédiés aux femmes divorcés, c'est qu'un enfant a besoin pour sa construction individuel, et donc de son identité, d'avoir une image d'homme et une image de femme. Si un enfant n'a qu'une image d'homme ou qu'une image de femme il va forcément s'identifier à la seule image qu'il a et pourra par la suite être mal dans sa peau car cette image à laquelle il s'est identifié et s'est construit ne lui correspond pas. C'est en fait pour permettre à l'enfant de prendre ses repères qu'il lui faut les deux images sexuées.

Après je suis contre les stéréotypes. Ce n'est pas parce qu'on a pas une queue et des couilles qu'on ne peut pas conduire une voiture de course ou faire du judo.

Quant aux poils qui mettent tout le monde en ébullition, mais bon sang vous me faites c... lisez mes messages, j'en ai rien à faire que vous portiez une moustache, une barbe, des favoris ou des poiles au patte c'est votre corps vous en faites ce que vous voulez, mais au lieu de vouloir revendiquer le même statue que l'homme en gardant vos poils, pourquoi ce ne serait pas aux hommes de s'épiler? Perso, je n'aime pas les poils que ce soit chez moi ou chez les hommes. Un mec velu me rebute. Et ce n'est pas parce que je suis féministe que je ne dois pas assumer mes formes et mon esthétique. J'aime être à l'aise dans mes vêtements je suis plus souvent en jean qu'en jupe, mais j'aime aussi mes formes de femme elles font parties de mon corps, de mon être. Je suis née femme et j'en suis fiert. J'ai des seins et des hanches et j'emmerde le monde. Je veux pouvoir porter les vêtements que je veux, que ce soit des robes ou des pantalons sans avoir à me demander ce que pensent les autres (surtout les hommes dont certains ne savent pas tenir leurs yeux) et ce n'est pas parce qu'un jour je décide de mettre une robe et des talons que je suis une femme objet, c'est juste que j'ai envie d'être bien dans ma peau et de me trouver belle. C'est grave de se trouver belle? C'est être une femme objet que d'avoir envie de se plaire à soi-même? Si vous penser que oui c'est que la société patriarcale a bien fait son boulot chez vous aussi!
Revendiquer l'égalité homme/femme ce n'est pas vouloir être physiquement comme les hommes dit viril c'est vouloir être aussi libre qu'eux et pouvoir se fringuer comme on veut sans avoir à subir des réflexions du genre "putain elle est bonne celle là" ou "mais c'est un mec ou fille?". Etre féministe c'est aussi vouloir vivre en tant que femme libre, assumer si on veut son corps et sa féminité. Le problème dans cette foutue société patriarcale est qu'aujourd'hui on ne peut pas s'habiller comme on veut car on risque des regards salaces, des pelotages dans les transports en commun, des commentaires avilissants. Alors qu'un mec qui prend soin de lui, de son corps, ou qui a un pantalon en bas des fesses, à qui on voit la raie ou le boxer, voir même les poils pubien, on ne lui dit rien, on ne lui dit pas "ouais tes trop bon toi!" ou on ne le pelote pas. Voilà ce que moi j'appelle l'inégalité homme/femme.

Que certain ne soit pas féminine, je m'en balance. Mais ce qui est vrai c'est qu'elles seront autant jugées que les femmes féminines. Avec peut-être un peu moins de risque de se faire peloter dans le RER. Mais là où je ne comprends pas vos discours et où je vous trouve encore plus sexiste, c'est de dire au travers de vos revendications capillaires, qu'une femme féminine n'est qu'une femme objet. Ca c'est la vision de la société. Pourquoi une femme ne pourrait-elle pas être extrêmement féminine mais aussi intelligente, voir même pilote d'avion ou boxer pro ou chef de chantier ou plombier? Je suis féminine et j'ai aussi fait des boulots de mecs. Certes sur le chantier je n'étais pas en talon, chaussure de sécurité oblige, et il est vrai que pour me faire respecter par mes collègues masculins, je ne mettait jamais de décolleté. Et c'est là que je dis qu'il y a un problème! Pourquoi ne pas pouvoir mettre un débardeur échancré lorsqu'on fait des prélèvements sur des toits et qu'on est en plein cagnard à 38°C à l'ombre? Tout ça parce que si on le fait on sait qu'on va passer pour une salope et qu'on perdra le respect de ces mecs parce que la société véhicule l'image de la femme objet. Donc pour être respecter il ne faut pas être femme. Et bien moi je veux être femme et respecté! Voilà pourquoi je suis féministe.

A vous entendre toutes on dirait que pour vous la société fait des femmes féminines et des mecs masculins et être féministe c'est pouvoir être physiquement masculin. Franchement ce n'est pas la société qui m'a donné mes seins et mes hanches, ni elle qui m'a donnée mes jambes ou mon visage. Alors si j'ai envie de mettre un décolleté, ou une jupe, du khôl et des talons j'estime que j'ai le droit d'assumer la nature de mon corps, au même titre qu'un mec peut se balader la chemise ouverte, le jean en bas des fesses, les cheveux long ou court plein de gel. Pour moi vouloir ressembler à un mec c'est justement faire le jeu de cette société patriarcale qui vous dit "si vous ne ressemblez pas à un mec vous n'êtes pas libre". Le sexisme est dans le fait qu'une femme ne puisse pas assumer son corps librement parce qu'on lui colle direct une étiquette. Comme si la nature avait la femme pour n'être qu'un objet sexuel et dès qu'on assume notre féminité on devient cet objet sexuel. Ca c'est un discours purement macho. La nature nous a fait femme et la société fait de la femme un objet sexuel ce qui fait qu'une femme ne peut pas assumer son corps et sa féminité librement, puisqu'en l'assument elle se transforme en objet sexuel pour les mecs, parce qu'on leur montre depuis toujours qu'une pair de sein est le chemin direct au cul. La société pervertit leur esprit en assimilant sein avec sexe, femme avec sexe. C'est d'ailleurs tout le beau résultat de nos publicitaires qui ne savent rien faire d'autre que de placarder des nanas toujours plus belle et plus nues les unes que les autres pour promouvoir n'importe quel produit de consommation. On dit que le sexe fait vendre, non c'est la femme-objet qui fait vendre et qui pervertit l'esprit des mâles en les ramenant à leur plus bas instinct. On en arrive presque au réflexe de Pavlov.

Quant au fait de dire aux enfants "pourquoi, c'est avec ce qu'on a dans la culotte qu'on fait cela/ qu'on joue à ça..." je ne suis pas certaine que c'est ainsi qu'il faille leur parler. Après je ne sais pas quels âges ils ont. Mais les jeunes enfants n'ont pas consciences de ce qu'est un garçon ou une fille, ils le savent parce que ce sont nous les adultes qui leurs disont, ou à cause du code vestimentaires (rose, bleu, jupe, pantalon) des cheveux (comme ma fille de 3,5ans qui me dit "moi je suis une fille parce que je n'ai pas les cheveux cours", je lui explique donc que les petits garçons peuvent aussi avoir les cheveux longs. Et ma fille joue à la bagare, elle a voulu récemment que je lui achète un pistolet et une épée pour tuer les méchants comme son copain Théophane, et à côté de ça elle aime le rose, comme quoi on peut jouer comme un garçon et être une fille). Moi lorsqu'elle me dit ça c'est pour les garçons, je lui demande pourquoi elle dit ça. Puis après je lui explique qu'elle aussi elle peut faire comme les garçons ou avoir ça si ça lui plaît parce que les garçons et les filles peuvent faire les mêmes choses, par exemple, les garçons dessinent comme les filles, ils courent et les filles aussi, ils jouent à cache cache et les filles aussi, ils mangent la même chose que les filles, etc. Et donc si elle veut jouer à la bagarre ou au foot elle peut, tout comme un petit garçon peut avoir les cheveux longs ou un T-shirt rose.
avatar
mamzelael
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 272
Date d'inscription : 06/05/2012

http://etre-humain-avant-tout.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Poussin Machin le Jeu 10 Mai 2012 - 7:32

@mamzelael a écrit:Ce que je voulais dire, d'après les différentes discussions que j'ai pu avoir avec des psy lors de groupe de parole dédiés aux femmes divorcés, c'est qu'un enfant a besoin pour sa construction individuel, et donc de son identité, d'avoir une image d'homme et une image de femme.
Oui enfin les psys et le genre... C'est loin d'être une grande histoire d'amour Wink

Qu'est-ce que la féminité ? Je me considère féminine, pour autant mon visage est quasi androgyne, j'ai les cheveux courts, j'ai pas des masses de seins... Les talons entre nous c'est chouette mais c'est chiant à porter, etc. Du coup je suis bien plus souvent en jean basket. Je me maquille rarement. Est-ce que pour autant je ne suis pas féminine ?
Personne ici n'a dit "tu ne ressembles pas à un mec, alors t'es soumise au patriarcat". Ou alors j'ai loupé quelque chose ? Seulement il y a plusieurs façons de vivre sa féminité, et une nana qui va s'habiller en fonction de la dernière mode et en fonction de ce que préfèrent les mecs - dans ce but-là - pour moi, cette nana, oui, elle est soumise au patriarcat. A moins qu'elle ait une réflexion sur le sujet (et là, pour le coup, j'en connais pas...) et c'est encore tout autre chose.
Mais l'idéal est que les gens, femmes ou hommes, s'habillent comme ils veulent. Il y a quelques siècles encore, les hommes portaient des robes et c'était normal Smile
Mais quand tu parles de "femme masculine", tu me fais penser à la butch, qui est souvent trop décrier parce que justement elle a tout d'un mec, sauf le corps, et certaines féministes et lesbiennes vont jusqu'à dire qu'elles reproduisent là les schémas du patriarcat, qu'elles s'habillent et se comportent ainsi dans le but d'avoir plus de pouvoir, etc. (dit comme ça, c'est hyper réducteur, mais je simplifie). Et pire encore quand il s'agit d'un couple butch/fem : il y en a qui tout de suite se posent la question de savoir qui fait l'homme, qui fait la femme, et alors là, parmi ces personnes, c'est bingo ! "bah c'est elle qui fait l'homme". Non, personne ne fait l'homme. Enfin je m'étale, pardon Embarassed
Bref, j'aime bien les fem, j'aime bien les butch, j'aime bien les autres aussi.
avatar
Poussin Machin
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1368
Date d'inscription : 05/08/2011

http://poussinmachin.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par pierregr le Jeu 10 Mai 2012 - 7:55

@mamzelael a écrit:Je suis née femme et j'en suis fiert. J'ai des seins et des hanches et j'emmerde le monde.

tu oublies les poils, autre caractéristique de la puberté. J’ai bien compris que tu ne les aimes pas (je suppose que tu parles de poils du corps et pas des poils sur la tête car les cheveux sont des poils).

Il n’y a rien de « masculin » à garder ses poils pour une femme. Voici ce qu'en disait une féministe anglaise, il y a qq années

Les femmes adultes sont supposées avoir des poils aux aisselles, au pubis et sur les jambes. Il n'y a rien de non naturel à propos d'une femme poilue; si c'était le cas, alors les poils ne pousseraient pas à cet endroit en premier. De même, il n'y a rien de non féminin à propos d'une femme poilue. Si la féminité signifie "être comme une femme", alors une femme au corps non altéré est par définition aussi féminine qu'on peut l'être. En fait, on peut dire d'une femme sans poils qu'elle est moins féminine, puisqu'elle enlève une partie naturelle, féminine, de son corps.

Le masculin poilu et le féminin glabre ne sont que des normes sociales typiquement occidentales et musulmanes et sont à remettre dans un contexte misogyne et patriarcal.

Ce que tu expliques me fait penser à une intériorisation de la norme. Tu sembles avoir complètement intégré l’idée du rejet des poils de ton corps, même si tu précises que tu n’aimes pas les hommes velus mais qu’est-ce que cela veut dire, « velu » ? Femmes et hommes ont le corps couvert de poils ( entre 3 et 5 millions), certains restant à l’état de duvet, d’autres devenant des poils terminaux. Rejeter les poils, c’est rejeter son propre corps, caractéristique typique de l’oppression patriarcale qui a fait du corps des femmes au naturel qqch d’horrible, à transformer absolument.
Je respecte ton choix de ne pas aimer les poils mais à ta place, je m’interrogerais sur cette aversion. Il n’est pas « normal » de rejeter une partie aussi importante de son corps. Au pire, on peut être indifférent aux poils mais pourquoi les rejeter ? Et pourquoi ne rejeter que ceux liés à la puberté, donc à la sexualité ? Aurai-je mis le doigt sur le problème ? Wink

Ta remarque sur le fait que les hommes devraient peut-être s’épiler montre bien ton aversion. Pourquoi faut-il absolument tomber dans la logique commerciale des marchands de rasoir qui passent leur temps à essayer de fourguer leurs produits polluants ?
Certains hommes se retrouvent en position gynécologique ou à quatre pattes chez l'esthéticienne pour épiler le sillon inter-fessier ! Quand on parlait d'égalité hommes-femmes, ce n'est pas vraiment à ça que je pensais car si c'est pour que les hommes soient aussi esclaves de leur apparence, on n'est pas rendu. Sad
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Invité le Jeu 10 Mai 2012 - 9:27

@mamzelael a écrit:
Quant aux poils qui mettent tout le monde en ébullition, mais bon sang vous me faites c... lisez mes messages, j'en ai rien à faire que vous portiez une moustache, une barbe, des favoris ou des poiles au patte c'est votre corps vous en faites ce que vous voulez, mais au lieu de vouloir revendiquer le même statue que l'homme en gardant vos poils, pourquoi ce ne serait pas aux hommes de s'épiler? Perso, je n'aime pas les poils que ce soit chez moi ou chez les hommes. Un mec velu me rebute. Et ce n'est pas parce que je suis féministe que je ne dois pas assumer mes formes et mon esthétique. J'aime être à l'aise dans mes vêtements je suis plus souvent en jean qu'en jupe, mais j'aime aussi mes formes de femme elles font parties de mon corps, de mon être. Je suis née femme et j'en suis fiert. J'ai des seins et des hanches et j'emmerde le monde. Je veux pouvoir porter les vêtements que je veux, que ce soit des robes ou des pantalons sans avoir à me demander ce que pensent les autres (surtout les hommes dont certains ne savent pas tenir leurs yeux) et ce n'est pas parce qu'un jour je décide de mettre une robe et des talons que je suis une femme objet, c'est juste que j'ai envie d'être bien dans ma peau et de me trouver belle. C'est grave de se trouver belle? C'est être une femme objet que d'avoir envie de se plaire à soi-même? Si vous penser que oui c'est que la société patriarcale a bien fait son boulot chez vous aussi!

Revendiquer l'égalité homme/femme ce n'est pas vouloir être physiquement comme les hommes dit viril c'est vouloir être aussi libre qu'eux et pouvoir se fringuer comme on veut sans avoir à subir des réflexions du genre "putain elle est bonne celle là" ou "mais c'est un mec ou fille?". Etre féministe c'est aussi vouloir vivre en tant que femme libre, assumer si on veut son corps et sa féminité. Le problème dans cette foutue société patriarcale est qu'aujourd'hui on ne peut pas s'habiller comme on veut car on risque des regards salaces, des pelotages dans les transports en commun, des commentaires avilissants. Alors qu'un mec qui prend soin de lui, de son corps, ou qui a un pantalon en bas des fesses, à qui on voit la raie ou le boxer, voir même les poils pubien, on ne lui dit rien, on ne lui dit pas "ouais tes trop bon toi!" ou on ne le pelote pas. Voilà ce que moi j'appelle l'inégalité homme/femme.

Que certain ne soit pas féminine, je m'en balance. Mais ce qui est vrai c'est qu'elles seront autant jugées que les femmes féminines. Avec peut-être un peu moins de risque de se faire peloter dans le RER. Mais là où je ne comprends pas vos discours et où je vous trouve encore plus sexiste, c'est de dire au travers de vos revendications capillaires, qu'une femme féminine n'est qu'une femme objet. Ca c'est la vision de la société. Pourquoi une femme ne pourrait-elle pas être extrêmement féminine mais aussi intelligente, voir même pilote d'avion ou boxer pro ou chef de chantier ou plombier? Je suis féminine et j'ai aussi fait des boulots de mecs. Certes sur le chantier je n'étais pas en talon, chaussure de sécurité oblige, et il est vrai que pour me faire respecter par mes collègues masculins, je ne mettait jamais de décolleté. Et c'est là que je dis qu'il y a un problème! Pourquoi ne pas pouvoir mettre un débardeur échancré lorsqu'on fait des prélèvements sur des toits et qu'on est en plein cagnard à 38°C à l'ombre? Tout ça parce que si on le fait on sait qu'on va passer pour une salope et qu'on perdra le respect de ces mecs parce que la société véhicule l'image de la femme objet. Donc pour être respecter il ne faut pas être femme. Et bien moi je veux être femme et respecté! Voilà pourquoi je suis féministe.

A vous entendre toutes on dirait que pour vous la société fait des femmes féminines et des mecs masculins et être féministe c'est pouvoir être physiquement masculin. Franchement ce n'est pas la société qui m'a donné mes seins et mes hanches, ni elle qui m'a donnée mes jambes ou mon visage. Alors si j'ai envie de mettre un décolleté, ou une jupe, du khôl et des talons j'estime que j'ai le droit d'assumer la nature de mon corps, au même titre qu'un mec peut se balader la chemise ouverte, le jean en bas des fesses, les cheveux long ou court plein de gel. Pour moi vouloir ressembler à un mec c'est justement faire le jeu de cette société patriarcale qui vous dit "si vous ne ressemblez pas à un mec vous n'êtes pas libre". Le sexisme est dans le fait qu'une femme ne puisse pas assumer son corps librement parce qu'on lui colle direct une étiquette. Comme si la nature avait la femme pour n'être qu'un objet sexuel et dès qu'on assume notre féminité on devient cet objet sexuel. Ca c'est un discours purement macho. La nature nous a fait femme et la société fait de la femme un objet sexuel ce qui fait qu'une femme ne peut pas assumer son corps et sa féminité librement, puisqu'en l'assument elle se transforme en objet sexuel pour les mecs, parce qu'on leur montre depuis toujours qu'une pair de sein est le chemin direct au cul. La société pervertit leur esprit en assimilant sein avec sexe, femme avec sexe. C'est d'ailleurs tout le beau résultat de nos publicitaires qui ne savent rien faire d'autre que de placarder des nanas toujours plus belle et plus nues les unes que les autres pour promouvoir n'importe quel produit de consommation. On dit que le sexe fait vendre, non c'est la femme-objet qui fait vendre et qui pervertit l'esprit des mâles en les ramenant à leur plus bas instinct. On en arrive presque au réflexe de Pavlov.

Euh non mais attends, personne n'a dit ici que pour être féministe, il fallait être une femme masculine silent

Je considère qu'être féministe c'est casser cette binarité masculin/féminin. Je me sens ni hyper féminine (je n'aime pas les fringues et je suis relativement peu intéressée par mon apparence, je ne me tiens pas hyper élégamment) ni hyper masculine (j'ai des cheveux long, des boucles d'oreille et aujourd'hui je porte un T-shirt avec des petites fleurs flower ), je suis juste moi. Voilà. Et même, psychologiquement, je suis plutôt féminine (chaleureuse, douce, aimable, polie, timide, manque de confiance en moi...), est-ce que ça fait de moi une fausse féministe ? non. (par contre, j'ai bien conscience que beaucoup de mes traits psychologiques ont sans doute été induits par une éducation genrée)

Par contre, pourquoi garder ses poils serait masculin ? scratch J'ai des poils, ils font partie de mon corps, pourtant je suis une femme. Dire qu'être féminine c'est ne pas avoir de poils est à mon avis une fausse idée véhiculée par la patriarcat (comme le dit justement Pierre). Je garde autant que je peux mes poils (sauf quand je sors en jupe/débardeur, je n'ose pas les montrer en public, la pression est trop dure) mais ce n'est absolument pas pour revendiquer une quelconque virilité scratch . C'est juste que 1. ça me fait chier de les raser/épiler 2. ils font partie de mon corps, j'essaye de les apprécier et de les accepter autant que possible, tout comme je cherche à accepter mon corps dans son ensemble malgré ses prétendus défauts.

Quant à assumer ses formes féminines... C'est très bien !! Les féministes invitent les femmes à aimer leur corps tel qu'il est. Les féministes ne considèrent pas que c'est une honte d'avoir des seins et des hanches. Par contre, je comprend pas cette phrase : "Alors si j'ai envie de mettre un décolleté, ou une jupe, du khôl et des talons j'estime que j'ai le droit d'assumer la nature de mon corps." Faut-il nécessairement s'habiller de manière féminine et se maquiller pour assumer/aimer son corps ? Une butch n'assume pas la nature de son corps ? En ne mettant pas de talons, je haïrais mon corps ?

Pour ce qui est des tenues ultra-féminines : je ne considère évidemment pas qu'une femme ultra-féminine est idiote ou quoi. Mais ce que les féministes critiquent c'est le fait que beaucoup de femmes se sentent obligées d'être toujours sexy/séduisante/belle au risque de sa faire mal (talon aiguille, épilation) et de perdre pas mal de temps. Evidemment on ne jette pas la pierre à ces femmes là (surtout que je pense que toutes les femmes sont à des degré divers dans cette logique de devoir plaire) mais au système qui les oppresse (car oui, c'est oppressant de devoir toujours penser à son apparence).

Ce que je voulais dire, d'après les différentes discussions que j'ai pu avoir avec des psy lors de groupe de parole dédiés aux femmes divorcés, c'est qu'un enfant a besoin pour sa construction individuel, et donc de son identité, d'avoir une image d'homme et une image de femme. Si un enfant n'a qu'une image d'homme ou qu'une image de femme il va forcément s'identifier à la seule image qu'il a et pourra par la suite être mal dans sa peau car cette image à laquelle il s'est identifié et s'est construit ne lui correspond pas. C'est en fait pour permettre à l'enfant de prendre ses repères qu'il lui faut les deux images sexuées.
C'est quelque chose qu'on entend souvent, mais j'ai l'impression que ça repose sur rien de scientifiquement démontré. (M)hystérie qui est en psychologie pourra peut-être nous éclairer là-dessus. Je pense que c'est un vieux héritage de la psychanalyse (qui ne repose sur rien de valide) et que cette théorie des "repères" féminins et masculins sert surtout à justifier l'ordre hétérosexiste dans lequel nous vivons. C'est souvent des psy ultra-conservateurs qui sortent ça pour dire que les parents homosexuels, c'est mal.

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par arashi le Jeu 10 Mai 2012 - 9:34

@mamzelael a écrit:Merci de bien lire l'échange des messages qui montre que mes propos n'étaient pas contre les femmes poilues, mais une image quant au fait de faire des femmes à l'image de l'homme et des hommes à l'image des femmes, en réaction au message de Guy qui donnait l'exemple du patron en robe avec des bijoux qui embrasse un autre mec. Ce que je voulais dire, d'après les différentes discussions que j'ai pu avoir avec des psy lors de groupe de parole dédiés aux femmes divorcés, c'est qu'un enfant a besoin pour sa construction individuel, et donc de son identité, d'avoir une image d'homme et une image de femme. Si un enfant n'a qu'une image d'homme ou qu'une image de femme il va forcément s'identifier à la seule image qu'il a et pourra par la suite être mal dans sa peau car cette image à laquelle il s'est identifié et s'est construit ne lui correspond pas. C'est en fait pour permettre à l'enfant de prendre ses repères qu'il lui faut les deux images sexuées.
C'est quoi une femme à l'image de l'homme et un homme à l'image de femme ? Aujourd'hui ya des hommes qui s'épilent, des hommes qui mettent des jupes (le chanteur d'Indochine l'a fait), des mecs avec des bijoux c'est courant. On a souvent le préjugé du père au jardin/bricolage et de la femme au ménage/cuisine, mais ça change aussi.

Quant aux poils qui mettent tout le monde en ébullition, mais bon sang vous me faites c... lisez mes messages, j'en ai rien à faire que vous portiez une moustache, une barbe, des favoris ou des poiles au patte c'est votre corps vous en faites ce que vous voulez, mais au lieu de vouloir revendiquer le même statue que l'homme en gardant vos poils, pourquoi ce ne serait pas aux hommes de s'épiler?
Perso je m'en fous du comportement des autres, je voudrais juste ne pas me faire critiquer sans arrêt sur mon apparence, mais loin de moi l'idée de dire que toutes les femmes doivent être poilues.

Perso, je n'aime pas les poils que ce soit chez moi ou chez les hommes. Un mec velu me rebute. Et ce n'est pas parce que je suis féministe que je ne dois pas assumer mes formes et mon esthétique. J'aime être à l'aise dans mes vêtements je suis plus souvent en jean qu'en jupe, mais j'aime aussi mes formes de femme elles font parties de mon corps, de mon être. Je suis née femme et j'en suis fiert. J'ai des seins et des hanches et j'emmerde le monde. Je veux pouvoir porter les vêtements que je veux, que ce soit des robes ou des pantalons sans avoir à me demander ce que pensent les autres (surtout les hommes dont certains ne savent pas tenir leurs yeux) et ce n'est pas parce qu'un jour je décide de mettre une robe et des talons que je suis une femme objet, c'est juste que j'ai envie d'être bien dans ma peau et de me trouver belle. C'est grave de se trouver belle? C'est être une femme objet que d'avoir envie de se plaire à soi-même? Si vous penser que oui c'est que la société patriarcale a bien fait son boulot chez vous aussi!
Bah non, je suis d'accord avec toi là. Je me trouve belle avec un tshirt de groupe de métal et jean et bandana, et ce n'est pas pour ça que je suis un garçon manqué, comme toi une femme objet car tu portes un robe et des talons. Chacun(e) devrait selon moi pouvoir choisir sans devoir subir des remarques sur son look. Pour toi les remarques sont salaces, pour moi elles me disent de me looker en femme.
avatar
arashi
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 288
Date d'inscription : 28/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Trompes De Fallope le Jeu 10 Mai 2012 - 10:35

@mamzelael a écrit:Ce que je voulais dire, d'après les différentes discussions que j'ai pu avoir avec des psy lors de groupe de parole dédiés aux femmes divorcés, c'est qu'un enfant a besoin pour sa construction individuel, et donc de son identité, d'avoir une image d'homme et une image de femme. Si un enfant n'a qu'une image d'homme ou qu'une image de femme il va forcément s'identifier à la seule image qu'il a et pourra par la suite être mal dans sa peau car cette image à laquelle il s'est identifié et s'est construit ne lui correspond pas. C'est en fait pour permettre à l'enfant de prendre ses repères qu'il lui faut les deux images sexuées.

Bon je vais peut être paraître monomaniaque pour celles et ceux qui ont déjà vu mes messages sur le forum, vu que c'est une question que j'ai déjà posée à d'autres intervenants, mais elle me tient à coeur et ce que tu dis m'interpelle. Que penses tu de l'homoparentalité ?
avatar
Trompes De Fallope
Hystérique
Hystérique

Messages : 500
Date d'inscription : 11/03/2012

http://sitasdestrompesdefallope.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Invité le Jeu 10 Mai 2012 - 12:00

@mamzelael a écrit:au lieu de vouloir revendiquer le même statue que l'homme en gardant vos poils, pourquoi ce ne serait pas aux hommes de s'épiler? [...] Revendiquer l'égalité homme/femme ce n'est pas vouloir être physiquement comme les hommes dit viril c'est vouloir être aussi libre qu'eux
Je pense que c'est précisément ce que revendiquent les femmes qui ne s'épilent pas : êtres libres de faire ce qu'elles veulent de leur corps. Parmi les féministes poilues que je connais, aucune ne garde ses poils pour ressembler physiquement à un homme : elles le font pour ressembler à... une femme ! Et plus précisément à elles-même.

C'est la société qui a décrété arbitrairement que les poils visibles c'était un truc d'hommes, à la base c'est juste un truc d'adultes quel que soit leur sexe. S'il s'agissait de se faire pousser exprès des poils qui n'existent pas (plus précisément, de rendre visibles des poils qui ne le sont pas), alors ok, je serais potentiellement d'accord avec ce que tu dis. Mais là, il n'y a pas de modification physique, il s'agit juste d'accepter son corps tel qu'il est. Faut pas inverser les choses : c'est l'épilation qui est une modification physique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Kalista le Jeu 10 Mai 2012 - 13:24

@mamzelael a écrit:A vous entendre toutes on dirait que pour vous la société fait des femmes féminines et des mecs masculins et être féministe c'est pouvoir être physiquement masculin.
Non, on n'a jamais dit ça.
La société nous pousse à adopter un comportement genré. Nous refusons d'obéir à ces pressions. Nous ne voulons pas avoir tout le monde au masculin, mais tout le monde LIBRE d'adopter le comportement qui lui plait.
Je te donne l'exemple que je connais le mieux, moâ. Je dis des gros mots, c'est pas féminin, mais ceux qui ne sont pas contents, je les emmerde. Je cuisine pour mon mari et crève de fierté quand il parle élogieusement des mes capacités devant ses potes, c'est très féminin, mais je m'en fous. Donc, je cuisine en jurant comme un charretier, je suis moi, je suis bien, et je souhaite à tout le monde le même bonheur.

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011

http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par mamzelael le Jeu 10 Mai 2012 - 21:39

PoussinMachin et Arashi
Je suis d'accord avec vous. Et je n'ai jamais dit que de ne pas se maquiller ou de ne pas porter des talons c'est ne pas être féminine. La société dit cela, et certaines d'entre vous en disant "pas féminine et fiert de l'être" poussent à croire que c'est ce que vous dites aussi. Ce n'est pas parce que je dis être à certains moments féminine( au sens de la société patriarcale) que je suis une femme-objet qui accepte les critères de cette société et que je ne m'habille pas en jeans basket t-shirt. Je ne m'habille pas en fonction de la dernière mode mais en fonction de mon caractère, de mes goûts et mes envies du jour. Je ne vais jamais chez l'esthéticienne, et je me maquille de manière légère un trait de khôl et un peu de mascara. Parfois un peu d'ombre à paupière et de rouge à lèvre, cela fait-il de moi une femme objet, manipulée par la société patriarcale.
Je ne crois pas avoir parlé de "femme masculine" en ces termes mais d'avoir évoqué l'inversion d'image homme/ femme comme prédéfini dans la société. Pourquoi avoir fait cela? Parce que j'ai cru comprendre au travers de vos différents propos qu'une femme qui s'épilent, se maquille et porte des tenues dites féminines au sens courant, ne peut pas être féministe et joue le jeu de la société patriarcale. Or moi je dis qu'on doit être libre de porter ce que l'on veut, de s'épiler ou pas, de se maquiller ou pas. Pour ma part je ne me sens pas oppressée par la société de devoir être toujours parfaites telle une poupée barbie. Je me maquille si j'en ai envie, je mets une robe si j'en ai envie. Je fais selon mes envies. En revanche oui je suis oppressée par la société lorsque je suis en présence d'homme et j'ai un débardeur un peu trop décolleté et qu'on voit la naissance de mes seins. Parce que je ne veux pas être ramenée à une paire de seins! Mais je ne veux pas non plus devoir mettre des hauts fermés jusqu'au cou.
@pierregr a écrit:
Je respecte ton choix de ne pas aimer les poils mais à ta place, je m’interrogerais sur cette aversion. Il n’est pas « normal » de rejeter une partie aussi importante de son corps. Au pire, on peut être indifférent aux poils mais pourquoi les rejeter ? Et pourquoi ne rejeter que ceux liés à la puberté, donc à la sexualité ? Aurai-je mis le doigt sur le problème ? Wink
Pardon? Shocked Je ne savais pas que les poils sont une partie importante de mon corps. Pourtant ils ne me tiennent pas chaud, ils ne me permettent pas de respirer ni de faire battre mon coeur. rooh si j'avais su cela j'aurai porté plainte auprès de l'hôpital pour mutilation, lorsqu'ils m'ont rasé le périnée pour me faire une épisiotomie lors de mon accouchement! Tu sais j'ai des amis asiatiques qui n'ont ni poils au menton ni aux gambettes dois-je alors les considérer comme anormal? (Je suis sûr qu'ils apprécieraient...)
Mais toi, qui es-tu pour me faire une pseudo-analyse psychologique d'un pseudo-problème? Ai-je parlé de poil pubien? Non, j'ai parlé de poil en pensant aux jambes et aux aisselles et lorsque je parlais d'homme velu je pensais aux poils du torse du dos et des jambes. Certes le développement des poils se fait durant la puberté, mais je trouve trop facile et très réducteur de faire un lien entre les poils et la sexualité. De plus c'est toi qui interprète à ta façon mes dires, car je n'ai jamais parlé de poils pubien.

Certains hommes se retrouvent en position gynécologique ou à quatre pattes chez l'esthéticienne pour épiler le sillon inter-fessier !
En revanche, vu la façon que tu as de dénigrer la position gynécologique ou le 4 pattes de certains hommes chez l'esthéticienne, je trouve que c'est assez machiste d'utiliser cet argument. Est-ce si dégradant que ça pour toi d'avoir les mêmes positions qu'une femme chez un gynécologue ou d'une femme qui accouche? Quant au 4 pattes, cette position est aussi utilisée par les gastroentérologues pour vérifier l'anus lors de problème comme des fissures et des hémorroïdes.

Ainsi, si j'analyse tes dires comme toi tu as analysé les miens, je dirai qu'étant donné que tu as de suite pensé aux poils pubiens lorsque j'ai parlé de poil, je pense que tu devrais te poser la question de savoir pouquoi as-tu fait ce lien direct. Ne serait-ce pas toi qui aurai un problème avec la sexualité? Ou alors que tu m'imagines comme une nana bimbo qui fait une épilation intégrale car elle ne peut pas avoir de relation sexuelle autrement, ce qui, dans ce cas est à mon avis un bel exemple de stéréotype de la femme poupée. Non je te rassure je n'ai aucun problème sexuel et je garde ma toison pubienne dans son intégralité et laisse mon compagnon garder la sienne. En revanche me traiter d'anormale parce que je n'aime pas certains poils est assez peu tolérant.

Ta remarque sur le fait que les hommes devraient peut-être s’épiler montre bien ton aversion.

De puis quand dire je n'aime pas ceci, je n'aime pas cela est une preuve flagrante d'aversion? Je n'ai jamais dit avoir une sainte horreur des poils j'ai juste dit que je ne trouvais pas beau les poils aux jambes et aux aisselles que ce soit pour la femme et pour l'homme. Tout comme je ne trouve pas beau un homme au torse et au dos rempli de poils. Ce n'est qu'une histoire de goût, d'esthétique au sens philosophique du mot. Il n'y a pas d'aversion ou d'anormalité dans le jugement de goût.

Tu dis respecter mon choix, mais j'en doute vu les attaques gratuites que tu fais à mon encontre. C'est à se demander si toi, tu n'as pas une aversion envers les femmes qui s'épilent.

Kalista => tu me plais toi! lol

Quant à la question de l'homoparentalité... ceci est un sujet complexe. Mais avant de se poser la question je pense qu'il faut déjà se demander ce qu'est la parentalité surtout à l'heure actuelle. On dit qu'un enfant doit être fait à deux. La nature a fait en sorte qu'il faille un homme et une femme pour engendrer la vie. Les couples hétéro parlent d'aboutissement de leur amour dans la création d'un être qui porte les deux ADN. Mouais... Pour moi être parent c'est surtout assumer un acte égoïste de prolongement de soi et faire en sorte que cet enfant, ce petit être puisse grandir sereinement en ayant toutes les armes pour affronter la vie. On est là non pas pour en faire nos jouets, mais pour les aider à grandir et à devenir des adultes responsables, équilibrés et bien dans leur peau. Or dans quel but faisons-nous des enfants? N'est-ce pas un acte purement égoïste assez primitif puisqu'à la base la procréation sert au maintien de l'espèce? Est-ce sage de faire des enfants alors que notre époque est instable que la société corrompt les esprits? Déjà avant de répondre à la question de l'homoparentalité j'aimerai qu'on puisse répondre à ces questions là.
avatar
mamzelael
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 272
Date d'inscription : 06/05/2012

http://etre-humain-avant-tout.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par mamzelael le Jeu 10 Mai 2012 - 21:44

Ah oui j'ai oublié de dire que si on considère les poils comme naturel et comme une partie importante de notre corps et que de les épiler c'est une modification physique, alors dans ce cas, se couper les cheveux, se teindre les cheveux, se raser la barbe sont des modifications physiques toutes aussi importantes et somme toute grave!

Pourquoi les hommes auraient-ils le droit de se raser la barbe et les femmes ne devraient pas se raser les jambes pour mettre une jupe sans collant?
avatar
mamzelael
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 272
Date d'inscription : 06/05/2012

http://etre-humain-avant-tout.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par arashi le Jeu 10 Mai 2012 - 22:00

Je suis d'accord avec vous. Et je n'ai jamais dit que de ne pas se maquiller ou de ne pas porter des talons c'est ne pas être féminine. La société dit cela, et certaines d'entre vous en disant "pas féminine et fiert de l'être" poussent à croire que c'est ce que vous dites aussi. Ce n'est pas parce que je dis être à certains moments féminine( au sens de la société patriarcale) que je suis une femme-objet qui accepte les critères de cette société et que je ne m'habille pas en jeans basket t-shirt. Je ne m'habille pas en fonction de la dernière mode mais en fonction de mon caractère, de mes goûts et mes envies du jour. Je ne vais jamais chez l'esthéticienne, et je me maquille de manière légère un trait de khôl et un peu de mascara. Parfois un peu d'ombre à paupière et de rouge à lèvre, cela fait-il de moi une femme objet, manipulée par la société patriarcale.
J'ai jamais cherché la définition de féminine dans un dico, mais quand on me le dit c'est au sens de la société, c'est le seul sens que je connais. Mais effectivement, ma phase n'a aucun sens en prenant ce qu'en dit Wikipédia (que j'ai été voir à l'instant).
avatar
arashi
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 288
Date d'inscription : 28/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Invité le Jeu 10 Mai 2012 - 23:06

@mamzelael a écrit:Parfois un peu d'ombre à paupière et de rouge à lèvre, cela fait-il de moi une femme objet, manipulée par la société patriarcale.
Évidemment non. Je pense pas que le féminisme consiste à interdire aux femmes de s'épiler, se maquiller, aller chez l'esthéticienne ou suivre la mode si la leur plaît. Il s'agit juste d'ôter une contrainte, pas de la remplacer par la contrainte opposée, ce qui serait évidemment idiot.

Plus généralement, beaucoup de gens semblent croire que le féminisme chercher à imposer un nouveau modèle, genre tout le monde uniforme et unisexe, alors que c'est tout le contraire. Autoriser les femmes à ne pas ressembler au stéréotype féminin, ce n'est pas les forcer à quoi que ce soit, en particulier pas à ressembler à des hommes : les stéréotypes « homme » et « femme » sont seulement deux toutes petites cases parmi l'immense variété de possibilités qui existent. Il y a largement la place en dehors deux ces cases pour être soi-même, pas forcément ni « féminine » ni « masculine ». (Idem pour les hommes évidemment.)

Or moi je dis qu'on doit être libre de porter ce que l'on veut, de s'épiler ou pas, de se maquiller ou pas.
Voilà, on est tout à fait d'accord.

@mamzelael a écrit:Ah oui j'ai oublié de dire que si on considère les poils comme naturel et comme une partie importante de notre corps et que de les épiler c'est une modification physique, alors dans ce cas, se couper les cheveux, se teindre les cheveux, se raser la barbe sont des modifications physiques toutes aussi importantes et somme toute grave!
Alors je réponds juste à la partie qui me concerne : « modification physique ». Je n dis pas que c'est grave ou qu'il faut pas le faire, je dis juste que je vois pas en quoi ne pas faire quelque chose à son corps, le laisser tel qu'il est, ça serait essayer de ressembler au sexe opposé. Ça me paraît juste absurde du point de vue logique. Je répète donc : une femme pas épilée ne ressemble pas à un homme, elle ressemble à une femme. Je ne voulais rien dire de plus.

(Après tu as le droit de trouver que les gens poilus, femmes ou hommes, ne sont pas esthétiquement à tout goût, je ne te le reproche évidemment pas et je ne pense effectivement pas que s'épiler soit plus grave que se raser le visage ou se couper/teindre les cheveux. Ce que je trouve grave c'est de déformer notre image de « la femme » au point de trouver qu'une femme poilue ressemble à un homme.)

[...] Déjà avant de répondre à la question de l'homoparentalité j'aimerai qu'on puisse répondre à ces questions là.
Je trouve les questions que tu poses sur la parentalité pertinentes, mais je ne vois pas pourquoi il faut y répondre avant d'aborder l'homoparentalité, alors qu'on ne demande pas aux hétéros d'arrêter de faire des enfants le temps qu'on y réponde. (Ah, bah le temps que j'écrive ma réponse, TdF avait dit à peu près la même chose.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par pierregr le Ven 11 Mai 2012 - 9:09

mamzelael, tu réagis sur la défensive, je ne t'ai pas attaquée pourtant. Si je me permets de parler de sexualité, c'est parce que j'étudie la question depuis plus de 10 ans et j'en ai même fait un site (voir le www sous mon pseudo). Les poils des aisselles, du pubis sont liés à la puberté, donc à la sexualité. On ne peut pas d'un côté comme tu le fais dire "j'ai des seins et des hanches depuis la puberté et je suis donc une femme" et de l'autre, dire "les poils n'ont rien à voir avec le fait que je suis une femme adulte ou avec la sexualité". C'est contradictoire. Ce qui différencie une fillette impubère d'une femme adulte (donc qui peut potentiellement avoir une vie sexuelle), c'est les poils, entre autres. Que tu ne les aimes pas n'y change rien, ils font partie de ta féminité (dans le sens "être comme une femme adulte").
Tu n'as pas parlé de poils pubiens mais comme ils font partie du "package" pubertaire, je me suis permis de les évoquer.

Voici des données médicales qui prouvent ce que je dis, plein de sites médicaux disent également que les poils sont une signe de maturité sexuelle


1) La vie biologique des poils

Les poils naissent dans des organes cutanés appelés follicules : petite poche contenant la racine du poil. Chacune d’elles comporte : 1) le poil et ses gaines (composées de kératine), 2)  la glande sébacée qui sécrète des matières grasses afin de protéger la peau et de lubrifier le poil, 3) le muscle érecteur qui répond à différents stimuli et qui est par exemple à l’origine de « la chair de poule » [fig. 1]. Les deux catégories principales de poils sont les poils terminaux et les poils du duvet. Ils ne se différencient que par leur taille. Les poils terminaux sont de trois sortes : les poils non sexuels (cils, sourcils, cuir chevelu, membre) qui ne subissent pas de modification pubertaire ; les poils ambisexuels (axillaires, et triangle pubien inférieur), les poils sexuels (barbe, nez, région pré-sternale, triangle pubien supérieur) qui correspondent à la pilosité masculine. Les deux dernières catégories subissent un changement pubertaire : le duvet se transforme en poil terminal.

Ta remarque sur le fait que tu pourrais vivre sans poils prouve ta méconnaissance TOTALE du sujet. Les poils sont à l'origine de la vie, figure-toi. Dans les premières formes de vie, ce sont les poils qui ont servi aux êtres "primitifs" à se déplacer. Notre corps est rempli de "poils" (en réalité, ce ne sont pas des poils comme à l'extérieur du corps mais plutôt des espèces de cils).
Tu ne peux rien contre les poils, ton corps en est rempli. Les poils dans ton nez, tu ne peux vivre sans, les poils dans les oreilles servent aussi. Et que sais-tu de l'utilité des autres poils ? Es-tu dermatologue ? Ils ont tous une utilité, rien n'est inutile sur le corps des humain-e-s. Alors oui, on peut vivre sans poils apparents, c'est vrai. Je m'interroge seulement sur le fait que le glabre est une norme intériorisée qui touche les femmes depuis des millénaires et ton discours va dans le sens de cette norme.

Je n'ai pas dénigré la position gynécologique ou à 4 pattes, j'ai dit que je ne voyais pas l'égalité femmes-hommes dans le fait que les hommes se retrouvent dans cette position pour se faire arracher les poils du SIF, ce n'est pas la même chose. L'égalité pour moi est de pouvoir disposer de son corps sans s'attirer des regards torves ou des insultes. Que je sache, les femmes qui s'enlèvent les poils ne se font pas insulter. Celles qui gardent leur pilosité aux jambes/aisselles (comme ma femme), ça leur arrive. Les hommes qui s'enlèvent les poils des jambes, du torse, j'en croise à la piscine et personne ne les insulte. Le jour où ce sera pareil pour les femmes gardant leurs poils, ce sera déjà une victoire.

Je n'ai pas traité d'anormale, j'ai dit qu'il était anormal de rejeter une partie de son corps. Je dirais la même chose à une anorexique qui dit détester son corps, ses formes. Ce n'est pas son corps le problème, c'est son entourage (je caricature).

Ah oui j'ai oublié de dire que si on considère les poils comme naturel et comme une partie importante de notre corps et que de les épiler c'est une modification physique, alors dans ce cas, se couper les cheveux, se teindre les cheveux, se raser la barbe sont des modifications physiques toutes aussi importantes et somme toute grave!

Ahahah, tu dois être la 10 millème à me sortir cet argument sans fondement.
La barbe, les femmes n'en ont pas. Je parle des poils en commun. De plus, la barbe n'arrête pas de pousser, alors si je veux manger sans avoir la moustache dans la bouche, je dois au minimum la tailler ou la couper. Je ne peux non plus mettre certains habits. Donc, je me taille la barbe mais je m'en fous de ces poils, c'est ça que j'ai voulu dire. Je ne me rase pas la barbe parce que je ne l'aime pas, elle m'indiffère. Mais comme elle devient gênante, il faut bien agir. Les autres poils du corps ne posent pas ce problème.
Les cheveux, c'est pareil. Ils n'arrêtent pas de pousser, il faut donc un moment ou l'autre les couper aussi.
Par contre, ta remarque sur la teinture, je ne vois pas le rapport avec ce que je dis.

Pourquoi les hommes auraient-ils le droit de se raser la barbe et les femmes ne devraient pas se raser les jambes pour mettre une jupe sans collant?

Où ai-je écrit ça ? Merci de ne pas déformer mes propos. Je constate que tu compares barbe (masculine) avec poils aux jambes (mixte). C'est sans fondement.

C'est à se demander si toi, tu n'as pas une aversion envers les femmes qui s'épilent.

Te pose pas trop de questions existentielles sur moi, je croise des centaines de femmes épilées tout le jour et je m'entends très bien avec elles. C'est le discours justifiant l'épilation qui peut poser problème mais je n'en parle jamais le premier.

De plus, je n’ai jamais dit qu’on ne pouvait pas modifier son corps, je suis féministe, donc pour le libre choix. Je dis que si on (surtout les femmes) ne le modifie pas, on n’en reste pas moins une personne féminine ou masculine et personne n’a le droit de juger ce choix qui a pour conséquence de ne pas consommer de produits, ce qui dérange évidemment l’industrie cosmétique. Garder ses poils ne rapporte rien à ces marchands du temple.
Le problème n’est pas la modification du corps mais la perception qu’on a de son corps. Rien ne me dérange sur mon corps. Il n’est pas parfait mais si je rejette une partie de mon corps, c’est l’expression de qqch d’autre, n’ayant rien à voir avec lui.
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Trompes De Fallope le Ven 11 Mai 2012 - 9:45

Il faudrait peut être créer un sujet homoparentalité non ? il me semble que c'est une question importante qui dépasse la présentation de mamzelael (oui je sais, c'est moi qui a lancé la discussion...)
avatar
Trompes De Fallope
Hystérique
Hystérique

Messages : 500
Date d'inscription : 11/03/2012

http://sitasdestrompesdefallope.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Invité le Ven 11 Mai 2012 - 9:46

Je suis d'accord avec Pierre : le problème n'est pas de préférer un corps glabre à un corps poilu. Le problème c'est qu'actuellement les femmes ne peuvent pas sortir avec des jambes ou des aisselles poilues ; alors que les poils n'ont rien de pathologiques ou d'anormal !

Les féministes n'ont rien contre l'épilation : elles sont contre l'obligation à s'épiler !

Ce n'est quand même pas normal que la grande majeure partie de la population se dise dégoûtée/écoeurée par une composante normale du corps.

EDIT : Ok Trompes de Fallope
Nouveau sujet sur l'homoparentalité ici http://feminisme.fr-bb.com/t452-homoparentalite

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Kalista le Ven 11 Mai 2012 - 10:20

@mamzelael a écrit:Parce que j'ai cru comprendre au travers de vos différents propos qu'une femme qui s'épilent, se maquille et porte des tenues dites féminines au sens courant, ne peut pas être féministe et joue le jeu de la société patriarcale. Or moi je dis qu'on doit être libre de porter ce que l'on veut, de s'épiler ou pas, de se maquiller ou pas. Pour ma part je ne me sens pas oppressée par la société de devoir être toujours parfaites telle une poupée barbie. Je me maquille si j'en ai envie, je mets une robe si j'en ai envie. Je fais selon mes envies. En revanche oui je suis oppressée par la société lorsque je suis en présence d'homme et j'ai un débardeur un peu trop décolleté et qu'on voit la naissance de mes seins. Parce que je ne veux pas être ramenée à une paire de seins! Mais je ne veux pas non plus devoir mettre des hauts fermés jusqu'au cou.
Comme le dit Pierre, on dirait que tu es sur la défensive.
Je vais prendre un autre exemple, encore une fois basé sur mon expérience personnelle. Un jour, en plein hiver, je regardais les gens sur le quai du RER. Il faisait -10°C facile. La moitié des femmes étaient en mini-jupe et collants fins. Le faisaient-elles par choix ? Sans doute, pour une partie d'entre elles. Mais je ne pense pas que la moitié des femmes aime se geler les miches. Seraient-elles aussi nombreuses s'il n'y avait pas des injonctions sociales ? Il n'y a qu'une seule manière de le savoir...
Mais dénoncer les injonctions sociales comme nous le faisons ne veut pas dire refuser tout comportement féminin. C'est pas parce que nous refusons d'habiller systématiquement les petites filles en rose et de repeindre toutes leurs chambres en fuschia que nous voulons atomiser la raie rose de l'arc-en-ciel.
En fait, nous sommes d'accord avec toi... Nous voulons la liberté. Personne ne te reproche ton trait de khôl. Pas plus qu'on me reprochera ma monomanie des recettes de Gordon Ramsay. Personne ne t'attaque. Mais nous attaquons les magazines, les émissions de télé, l'éducation, qui font passer pour naturel des comportements imposés ; nous incriminons les moqueurs qui reprochent à celles qui ont fait ce choix de ne pas être assez ceci ou trop cela.
Prends les slutwalks, par exemple, ou les actions seins nus des Femen... Il ne s'agit pas de renier la féminité, mais de refuser les violences sexistes exercées sur les femmes parce qu'elles sont des femmes.

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011

http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum