Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 07.09.18 3:38Black SwanLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !13.08.18 13:12VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black Swan

Partagez
Aller en bas
avatar
Black Swan
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 261
Date d'inscription : 28/05/2016

Féminisme culturel vs. féminisme radical

le 02.11.17 17:41
Bonjour,

je fais des recherches actuellement et je ne suis pas sure de bien comprendre la différence entre féminisme culturel versus le féminisme radical. J'ai beau lire et je ne comprends pas. Merci. Auriez-vous des exemples concrets de l'un ou de l'autre?
avatar
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: Féminisme culturel vs. féminisme radical

le 02.11.17 18:25
Je risque de ne pas t'être d'une grande aide, car je découvre avec ton sujet le terme de féminisme culturel...

Donc en fait le féminisme ne pourrait être que non radical s'il est culturel ?
Donc modéré par essence ?

Et pourquoi le féminisme radical ne serait pas culturel lui aussi ?

Sachant qu'en ce qui me concerne, en dehors du fait de s'informer et donc de se cultiver dans le domaine du féminisme, comment connaître le féminisme ?

Donc le féminisme radical serait un féminisme sans aucun lien avec la culture, uniquement basé sur l'expérience ?

Pourtant le milieu radical est extrêmement productif en objets culturels divers, livres, vidéos, etc...

Je vois mal comment un féminisme peut être détaché de la culture, et pareil pour l'expérience...

Du coup ce vocabulaire me parait bien étrange voire pas logique, pas cohérent, mal tourné, en fait.

D'où vient donc cette étrange expression et cette encore plus étrange opposition entre féminisme culturel et féminisme radical ?

La logique voudrait que le féminisme culturel s'oppose au sexisme culturel.

Et également que le féminisme radical soit donc une partie du féminisme (culturel, donc), tout comme le féminisme modéré !

Comme c'est bizarre cette opposition artificielle... Suspect

Parce que la notion de féminisme s'acquiert avec l'expérience (du sexisme, la plupart du temps, bien malheureusement) et ne peut être innée, tout comme la notion de Justice (qui s'acquiert avec l'expérience de l'injustice), dont elle est la cousine directe, et ensuite la culture vient nourrir ces expériences.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Féminisme culturel vs. féminisme radical

le 03.11.17 18:32
Je n'avais jamais entendue parler de cette opposition. Wikipédia a une page en anglais mais pas en francais a ce sujet
pour les non anglophone , traduction de la page wikipédia https://en.wikipedia.org/wiki/Cultural_feminism

wiki a écrit:

Le féminisme culturel est un terme qui a eu l'habitude d'annoter la vue qu'il y a "une nature féminine" ou "l'essence féminine" ou essaye de revalider des attributs attribués à la femelle. [1] Il est aussi utilisé pour décrire les théories qui louent des différences innées entre les femmes et les hommes. [2]

Origine du terme
Contrairement au féminisme radical ou le féminisme socialiste, le féminisme culturel n'était pas une idéologie largement revendiquée par des partisans, mais était plus généralement une étiquette péjorative attribuée par ses adversaires. Alice Echols, un historien de féministe et un théoricien culturel, créditent Brooke Williams avec l'application du terme "le féminisme culturel" en 1975 pour décrire la dépolitisation de féminisme radical, qui a mené au terme étant choisi(cueilli) pendant les années 1990 par des féministes universitaires pour décrire des individus divers. [3] Cependant, le terme fait surface aussi tôt comme 1971, quand la Baie de Sommet de roche, dans une lettre imprimée dans de Notre Backs, a condamné le magazine littéraire Aphra comme ayant "servi la cause de féminisme culturel." [4] le féministe Socialiste Elizabeth Diggs, en 1972, a utilisé l'étiquette "le féminisme culturel" pour s'appliquer à tout le féminisme radical. [5] En 1974, rédacteurs(éditeurs

Idées
Bien que le terme "le féministe culturel" soit généralement appliqué aux individus dans les années 1970, les lignes semblables de pensée ont été tracées aux périodes précédentes. Jane Addams et Charlotte Perkins Gilman a soutenu que dans la direction de l'état, la coopération, le souci et la non-violence dans le règlement(l'implantation) de société de conflits semblent être qu'ont été nécessaires de vertus de femme.
Josephine Donovan soutient que le journaliste du dix-neuvième siècle, le critique et l'activiste de droits de la femme, Margaret Fuller, ont amorcé(introduit) le féminisme culturel dans la Femme au Dix-neuvième siècle (1845). Elle a souligné le côté émotionnel, intuitif de connaissance et a exprimé une vision du monde biologique(organique) qui diffère tout à fait de la vue mécaniste de rationalistes d'Éclaircissement. [8] [9]
Cependant, c'était l'argument de Linda Alcoff dans "le Féminisme Culturel Contre le Poststructuralisme: la Crise d'Identité dans la Théorie Féministe" qui a mené à l'adoption répandue du terme pour décrire des féministes contemporains, pas leurs antécédents historiques. Alcoff revendique que le féminisme culturel place des femmes dans une position trop déterminée surdéterminée par ce qu'elle voit comme des systèmes patriarcaux. [1] Elle affirme que: L'homme a dit que la femme peut être définie, tracée, capturée, comprise, expliqué et diagnostiquée à un niveau de détermination jamais accordée à l'homme lui-même, qui est conçu comme un animal raisonnable avec le libre arbitre

Alcoff fait le point qui "la réévaluation de féministe culturelle interprète la passivité de la femme comme son fait d'être paisible, sa sentimentalité comme son inclination pour élever, sa subjectivité comme sa prise de conscience de soi-même avancée(promue)". [1]

Taylor et Rupp ont soutenu que les critiques de féminisme culturel sont souvent une attaque sur des féministes de lesbienne. [10] l'étude de cas de Suzanne Staggenbourg de Bloomington, l'Indiana l'a poussée à conclure que l'engagement dans des activités étiquetées comme le féministe culturel "fournit peu de preuve(d'évidence) ... un déclin(une baisse) dans l'activité politique dans le mouvement de femme." [11]

(traduit aec un traducteur en ligne donc pas forcément exact ou bien tourné)

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
Black Swan
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 261
Date d'inscription : 28/05/2016

Re: Féminisme culturel vs. féminisme radical

le 20.11.17 19:07
Merci de vos réponses et désolée pour ma réponse tardive!

_________________
"I'm no longer accepting the things I cannot change...I'm changing the things I cannot accept." - Angela Y. Davis
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Féminisme culturel vs. féminisme radical

le 21.11.17 13:40
Dans quel contexte tu as entendu parler du féminisme culturel ?

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
Black Swan
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 261
Date d'inscription : 28/05/2016

Re: Féminisme culturel vs. féminisme radical

le 02.07.18 1:19
Je ne m'en souviens plus Sad Ça fait trop longtemps que j'ai posté, sans doute via Facebook je crois.

_________________
"I'm no longer accepting the things I cannot change...I'm changing the things I cannot accept." - Angela Y. Davis
avatar
Vénus
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 694
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Féminisme culturel vs. féminisme radical

le 27.08.18 10:44
En français, on parle d'essentialisme pour désigner l'idée que les femmes sont, de par leur nature de femme ou leur biologie, faites pour des rôles différents de ceux des hommes. C'est par exemple une croyance largement acceptée dans le christianisme et dans les milieux culturels qui en sont issus (les sociétés européennes).

Les féministes radicales s'y opposent partant de l'idée que le corps biologique ne détermine pas les rôles pour lesquels on est fait, au-delà des strictes limites biologiques (par exemple, une femme peut tomber enceinte, porter l'enfant à terme mais le rejetter à la naissance. Le rôle de mère n'est donc pas directement lié à la grossesse elle-même et à certains organes particuliers. La grossesse et l'accouchement sont néanmoins des éléments importants dans l'expérience de mère de beaucoup de femmes.).

L'idée qu'il y a des rôles faits (d'avantage) pour les femmes est omniprésente dans nos sociétés et sert à maintenir les gens dans leurs rôles parce que ce sont des croyances limitantes, et qu'elles sont utilisées pour culpabiliser ou critiquer les gens.
Contenu sponsorisé

Re: Féminisme culturel vs. féminisme radical

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum