Derniers sujets
Le phallus et le néant par Sophie robert.Hier à 23:211977Demande d'avis : qui se décharge sur qui ?10.02.19 18:15NurjaMagdalen Berns09.02.19 11:36VénusUne culture du viol à la française - Crêpe Georgette09.02.19 10:43NurjaSortir en tant que féministe 29.01.19 16:18VénusHumour sexiste18.01.19 13:14AstréeChristine Delphy, théoricienne et militante féministe d'aujourd'hui18.01.19 7:17NurjaFemmage aux militantes féministes tuées - 9 janvier14.01.19 8:19AstréeFilm "Colette", 201810.01.19 17:57NurjaLa soi-disant crise de la masculinité06.01.19 18:25AstréeFéminisme et véganisme06.01.19 16:11Nurja"La petite fille sur la banquise" par Adélaïde Bon.05.01.19 18:32AstréeDétransition MTF05.01.19 18:20AstréePétition - Constat du sexisme dans le sport et le roller derby24.12.18 23:28AstréeNanette23.12.18 21:39AstréePeggy Sastre21.12.18 9:31AstréeNaissance de mon webzine féministe20.12.18 10:01poppee-leeT'as pensé a... L'instagram de la charge mentale19.12.18 23:27PapillusionSyndrome de Stress Post-Traumatique.19.12.18 20:43Astrée"Contes qui guérissent, contes qui aguerrissent" théâtre et projet livre, par Les culottées du bocal.19.12.18 20:19Astrée"Contes à rebours" par Thypaine D.19.12.18 19:48AstréeConférence 2018 : Les femmes et le mouvement animaliste par Willène Pilate.19.12.18 19:20AstréeLa prostitution n'est pas un métier (suite)17.12.18 23:35AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalism11.12.18 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28Vénus

Partagez
Aller en bas
Espramil
Espramil
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 88
Date d'inscription : 21/07/2016

Pétition pour le droit à l'allaitement dans les lieux publics

le 18.04.17 20:55
Réputation du message : 100% (1 vote)
Sur change.org, il y a une pétition intitulée Faites respecter le droit à l’allaitement dans les lieux de la République.
Lien : https://www.change.org/p/faites-respecter-le-droit-%C3%A0-l-allaitement-dans-les-lieux-de-la-r%C3%A9publique

Une femme y témoigne de l'hostilité qu'elle a vécue dans un commissariat quand elle a voulu allaiter son enfant.
Aëlloon
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1814
Date d'inscription : 01/04/2014

Pétition " Faites respecter le droit à l'allaitement dans les lieux publics ! "

le 19.04.17 18:43
Bon j'essaie de rester calme mais on vit quand même une période très énervante.

Le texte de la pétition:

Sophie a écrit:Le 10 avril 2017, par une journée merveilleusement ensoleillée, mon compagnon, mon fils et moi nous promenons dans le 2ème arrondissement de Paris. Mon compagnon porte notre fils, âgé de 2 mois, à l'écharpe. Nous nous arrêtons devant le commissariat pour faire faire des procurations car nous serons en voyage durant les élections présidentielles et nous souhaitons que des amis votent pour nous. Nous sommes dans la queue, attendant sagement notre tour pour rentrer dans le bâtiment, lorsque dans son écharpe, notre fils s'éveille de sa sieste et commence à montrer des signes de faim. Jusque là rien que de très normal.


Arrivé notre tour, nous demandons à la jeune femme policière qui oriente les gens vers différents guichets si nous pouvons nous asseoir et allaiter notre enfant. Elle nous répond qu'elle va demander. Une minute après, gênée, elle revient accompagnée d'un policier qui prend immédiatement le parti de nous agresser. Il nous explique sur un ton très hostile qu'ils ne nous laisseront pas allaiter et qu'ils n'ont aucune pièce prévue à cet effet. Nous répliquons que je n'ai besoin que d'une chaise. Sa réponse ? "Il est hors de question que vous allaitiez en public ! Vous n'allez pas imposer ça aux gens." Nous promettons d’allaiter “très discrètement grâce à une pièce de tissu, un lange, qui sert à cacher ma poitrine” (ce sein que la police ne saurait voir). Il reste inflexible, catégorique et nous fait signe de circuler : l'allaitement au commissariat du 2ème n'aura pas lieu.


Abasourdis, nous partons, mais je m'arrête au bout de quelques mètres et fais demi-tour car je ne suis pas du tout convaincue qu'il soit légal de m'interdire de nourrir mon enfant, c'est-à-dire de lui prodiguer les soins les plus élémentaires. Cet homme aurait-il interdit à une mère de nourrir son enfant avec un biberon ? Je ne le crois pas. Arrivés devant la porte du commissariat, c'est un autre homme, beaucoup plus jeune mais non moins hostile qui nous ouvre. Je lui demande le nom de la personne qui m'a refusé l'allaitement car j'ai bien l'intention d'écrire au commissaire de cette antenne pour le mettre au courant des agissements du policier. Il refuse net. Son agressivité dépasse celle de son aîné, et pour tout dire, cet homme me fait peur. Derrière lui, ils sont 2 ou 3 à nous regarder : l’intimidation fonctionne, nous nous sentons tout-petits face à ces hommes en uniforme qui se présentent en cerbères.


Je prends mon courage à deux mains et lui explique qu'à mes yeux, c'est une honte de refuser à quelqu'un de nourrir son bébé. Mon compagnon est avec moi, notre enfant toujours en écharpe. Et là, choc absolu : le policier nous accuse d’être de mauvais parents pour avoir emmené notre fils dans un commissariat. Selon lui c'est notre comportement qui est honteux, notre fils devrait être à la maison. Je ne sais pas s'il sous-entend qu'une femme devrait toujours rester chez elle avec son enfant afin de ne jamais l'allaiter ailleurs… Ce qui ressort très clairement de son discours c'est qu'une femme ne peut pas être citoyenne et mère en même temps. Exaspérée et profondément choquée par cet homme qui me poursuit dans la rue en me traitant de mauvaise mère, je lâche un malencontreux "Connard" dans la conversation que je regrette et dont je préfère parler afin qu'il ne soit pas utilisé contre moi et qu'il ne serve pas à invalider mon discours et la gravité de ce qu'il dénonce.



:arg: :arg: :arg: :arg: :arg: :arg: :arg: :arg:

Le lien de la pétition

Rosebud.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum