Derniers sujets
» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par michekhen Hier à 4:23

» Vidéos et films féministes
par Dihya Ven 23 Juin 2017 - 20:39

» Une loi en Caroline du Nord (USA) n'autorise pas les femmes à rétracter leur consentement pendant le sexe
par Iridacea Ven 23 Juin 2017 - 15:28

» La porno féministe
par Nurja Mer 21 Juin 2017 - 12:54

» Bise et Serrage de Main
par Nurja Lun 19 Juin 2017 - 16:16

» La précarité des femmes sur le marché du travail
par Iridacea Lun 19 Juin 2017 - 14:42

» Hey
par Iridacea Dim 18 Juin 2017 - 19:57

» Présentation
par Nurja Dim 18 Juin 2017 - 8:04

» [Entretien] « Le féminisme ne nous a pas été appris par l’Occident » – Fatma Oussedik
par Iridacea Ven 16 Juin 2017 - 22:27

» Se faire des ami.e.s ?
par Iridacea Mer 14 Juin 2017 - 17:58

» [Article] Les fondements politico-économiques du fémonationalisme
par Iridacea Lun 12 Juin 2017 - 22:47

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Dim 11 Juin 2017 - 23:33

» Que pensez-vous de cette controverse?
par Nurja Dim 11 Juin 2017 - 13:24

» [Film] Regarde elle a les yeux grand ouverts
par erulelya Jeu 8 Juin 2017 - 21:38

» Je suis nouvellau
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 18:10

» [Article] Faut-il faire l’amour quand ça ne va pas ?
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 10:51

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Iridacea Mer 7 Juin 2017 - 18:26

» Bonjour tout le monde !
par michekhen Sam 3 Juin 2017 - 9:15

» C'est quoi "être une femme" ?
par Aëlloon Sam 3 Juin 2017 - 0:31

» Un juge excuse un mari violent en parlant de "devoir conjugal"
par Araignée Sam 3 Juin 2017 - 0:03

» [Entretien] "Division du travail affectif" : en amour aussi, hommes et femmes sont inégaux
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:08

» [Manifeste] The Woman-Identified Woman
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:01

» Fille / Homme
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:46

» [Article] La méthode Karman, une histoire oubliée de l'avortement illégal en France
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:39

» Vous avez dit... justice ?
par Araignée Ven 2 Juin 2017 - 2:58

» Pétition pour allonger le congé paternité de 11 jours à 4 semaines
par Espramil Jeu 1 Juin 2017 - 19:59

» Une présentation? Suffit de demander!
par Administratrice Jeu 1 Juin 2017 - 6:38

» L'homosexualité au Japon
par Reiko Mer 31 Mai 2017 - 9:19

» [Ressources] La transphobie
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 18:45

» [Article] L’amour ne fait pas tout
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 12:09

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Radically Lena Ven 26 Mai 2017 - 13:05

» Questionnaire sur le français inclusif
par michekhen Ven 26 Mai 2017 - 11:52


La féminisme et la féminité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La féminisme et la féminité

Message par True le Sam 21 Jan 2017 - 8:50

Dans les médias et les images publiques, le corps de la femme est fréquemment dénudée et sexualisée. Celui de l'homme, généralement, ne l'est pas.
Pour le remarquer de manière patente, je vous invite à visionner des clips vidéos, comme par exemple Blurred Lines.

On peut voir se constat sous différents points de vue : il peut s'agir d'une libération sociale et sexuelle des femmes, qui ont désormais le droit d'exposer leur corps publiquement.
D'un autre côté, on peut aussi dire que ce phénomène de sexualisation de la femme, n'est qu'un des effets de la société patriarcale, qui utilise le corps féminin comme objet sexuel dont dispose la population masculine.

Allons plus loin : peut-on prétendre être une femme féministe, tout en adoptant les objets et les comportements typiquement féminins ? Par exemple, peut-on être une femme féministe qui porte des chaussures à talons et du maquillage ? La jeune fille jouant à la poupée et adorant Barbie, deviendra-t-elle plus tard une femme pugnace qui lutte pour ses droits ?
La féminisme est-il conforme à la féminité, ou en tout cas l'image qu'on se fait de la féminité ?

Ce sont à mon avis des questions intéressantes, dont j'aimerais connaître les réponses.

True
Banni·e

Messages : 22
Date d'inscription : 17/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Nurja le Sam 21 Jan 2017 - 11:02

@True a écrit:Allons plus loin : peut-on prétendre être une femme féministe, tout en adoptant les objets et les comportements typiquement féminins ? Par exemple, peut-on être une femme féministe qui porte des chaussures à talons et du maquillage ? La jeune fille jouant à la poupée et adorant Barbie, deviendra-t-elle plus tard une femme pugnace qui lutte pour ses droits ?
La féminisme est-il conforme à la féminité, ou en tout cas l'image qu'on se fait de la féminité ?

Ce sont à mon avis des questions intéressantes, dont j'aimerais connaître les réponses.

Ce sont des questions qui ont déjà été débattues sur le forum. Merci de lire ce qui existe déjà plutôt que de compter sur nous pour t'éduquer.
(oui, je sais, je suis en mode "pas gentille")

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9486
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par erulelya le Sam 21 Jan 2017 - 17:03

Barbie est féministe. Pour le reste, tout à déjà évoqué au moins une fois sur ce forum.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1745
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Usagi le Sam 21 Jan 2017 - 18:33

Je ne trouve pas Barbie féministe du tout.
Rien que les proportion de son corps complètement improbables sont tout ce qu'il y a de plus patriarcal.

_________________
Si tu veux véritablement connaître le cœur d'une personne, observe comment elle se comporte avec ceux qui ne peuvent rien lui apporter.
avatar
Usagi
Modératrice
Modératrice

Messages : 1979
Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par erulelya le Sam 21 Jan 2017 - 19:31

La poupée en elle-même non, bien qu'un effort ai été fait ces dernières années pour réduire certaines proportions extravagantes. Les dernières poupées mises sur le marché ont des seins et des hanches de taille raisonnable et leur tour de taille s'est épaissi.

En ce qui concerne tout ce qui est autour oui : les DA passent tous le test de Bechdel et sont assez bon en terme d'empowerment, entraide féminine et sororité, on y voit des femmes qui se libèrent par elles-même et secourent le prince/le monde/les hommes/leurs congénères sans aucun homme pour leur montrer comment faire. Tous sans exception même les plus anciens il n'y a que dans le dernier que les hommes ont un peu plus de dialogue et d'activité. Sinon ils se limitent au rôle de personnage très secondaire quand ce ne sont pas des caméo. En terme de féminisme c'est difficile de trouver mieux, même si on pourrait légitimement reprocher un univers très rose et pailleté, le message de fond reste excellent.

Dernièrement les publicités se terminent toutes par ce message "tu peux être ce que tu veux", les rôles dans lesquels elle est vendue sont des modèles en terme d'ambition : présidente des USA, pilote d'avion, vétérinaire, médecin...

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1745
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Lengloas le Sam 21 Jan 2017 - 19:58

exact, les nouvelles poupées barbie changeant aussi de couleur de peau, désormais on pourra trouver des barbies de couleur de peau noir et pas uniquement le blanc.


http://www.demotivateur.fr/article-buzz/barbie-devient-ronde-petite-grande-la-marque-propose-enfin-de-la-diversite-aux-enfants--4584

avatar
Lengloas
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 41
Date d'inscription : 25/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Iridacea le Lun 23 Jan 2017 - 13:10

Sur le HS Barbie : Ça me laisse toujours perplexe qu'on qualifie une œuvre ou un objet de féministe, en fait. À moins que les concepteurs ou conceptrices aient réellement eu la volonté de faire une création féministe, que ce soit explicitement revendiqué, je préfère parler d'interprétation féministe de ladite création.

Ce n'est pas pour le plaisir de faire des phrases à rallonge, mais c'est surtout parce que l'aspect féministe se niche souvent dans l'œil de la spectatrice et va toujours être critiquable. Pour les dessins animés de la licence Barbie, on voit bien qu'on peut y voir des aspects positifs du point de vue féministe (personnages féminins, sororité…) et des aspects négatifs, comme les personnages qui correspondent à un certains cliché de féminité (danseuses, princesses, stars de la chanson…) avec des corps identiques.


Pour en revenir à l'ami @True :
@True a écrit:Allons plus loin : peut-on prétendre être une femme féministe, tout en adoptant les objets et les comportements typiquement féminins ? Par exemple, peut-on être une femme féministe qui porte des chaussures à talons et du maquillage ?
Je ne sais pas si on va très loin avec cette question. Être féministe ne veut pas dire qu'on n'a pas été conditionnée. Je ne vois pas en quoi c'est contradictoire. Il est évident que réfléchir sur le féminisme permet de remettre en cause certains conditionnements (une vraie Fâme porte talons, robe, maquillage, s'épile…) et que certains choix ne sont pas anodins pour une femme en patriarcat. Après, remettre en question le féminisme d'une femme qui continue à se maquiller est franchement sans intérêt. Le patriarcat subsiste parce que les hommes y ont intérêt, pas parce que des femmes composent avec les injonctions qu'elles subissent au quotidien.
@True a écrit:La jeune fille jouant à la poupée et adorant Barbie, deviendra-t-elle plus tard une femme pugnace qui lutte pour ses droits ?

  • Les enfants n'utilisent pas forcément les jouets de la façon prévue par les adultes qui les conçoivent. Jouer avec Barbie skieuse ne veut pas forcément dire qu'on fera faire du ski à cette dernière.
  • Le conditionnement des enfants aux rôles genrés va au delà des jouets, même si ces derniers sont importants.

@True a écrit:La féminisme est-il conforme à la féminité, ou en tout cas l'image qu'on se fait de la féminité ?
Un mouvement qui cherche à détacher les femmes d'un concept (la féminité) qui les enferme dans un rôle d'inférieure est-il conforme à ladite féminité ?

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2813
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par True le Jeu 26 Jan 2017 - 0:05

Après, remettre en question le féminisme d'une femme qui continue à se maquiller est franchement sans intérêt.
Au contraire.
Le féminisme consiste à se rebeller contre l'autorité patriarcale : comment cette rébellion est-il possible, si ses membres se plient aux exigences que lui a inculquées cette même société patriarcale ?
Le patriarcat subsiste parce que les hommes y ont intérêt, pas parce que des femmes composent avec les injonctions qu'elles subissent au quotidien.
Les "produits féminins" ne sont pas des injonctions, mais des choix.
La société fait pression sur les femmes, certes, mais ces dernières ont tout de même la possibilité de choisir leur mode de vie.

Et si le patriarcat subsiste parce que les hommes y ont intérêt, sa chute n'est envisageable que  par la volonté féminine. Or cette volonté ne peut pas trouver sa source d'émergence chez les femmes soumises aux modes et aux produits de beauté.
Une manifestation publique de femmes à talons haut n'a aucune crédibilité.

Être féministe ne veut pas dire qu'on n'a pas été conditionnée. Je ne vois pas en quoi c'est contradictoire.
De mon point de vue personnel, une femme féministe signifie précisément l'idée de ne pas être conditionnée. J'ai une image dans mon répertoire qui illustre bien ma vision du féminisme :

On ne peut pas se prétendre du féminisme lorsqu'on se soumet au patriarcat et à la volonté des hommes.

Les enfants n'utilisent pas forcément les jouets de la façon prévue par les adultes qui les conçoivent. Jouer avec Barbie skieuse ne veut pas forcément dire qu'on fera faire du ski à cette dernière.
Le plus souvent, on se sert des jouets de guerre pour jouer à la guerre, et des jouets de dînette pour jouer à la dînette.

Le conditionnement des enfants aux rôles genrés va au delà des jouets, même si ces derniers sont importants.
J'ai juste voulu donner des exemples de conditionnement des filles.

Un mouvement qui cherche à détacher les femmes d'un concept (la féminité) qui les enferme dans un rôle d'inférieure est-il conforme à ladite féminité ?
Il faudrait déjà définir la "féminité".
Pour moi, ce terme revient à de l'essentialisme, car il suppose que les femmes sont censées correspondre à un certain champ de comportement gestuel et social. Il n'a donc, à mes yeux, comme le concept de masculinité - remarquez qu'on entend bien plus souvent "féminité" plutôt que "masculinité" -, aucun sens.

En terme de féminisme c'est difficile de trouver mieux, même si on pourrait légitimement reprocher un univers très rose et pailleté, le message de fond reste excellent.
L'univers de Barbie et Cie est bien trop mielleux et cucul la praline. Il enseigne l'angélisme et la docilité aux jeunes filles.
Comparez ce monde rose et naïf avec les dessins animés et les jouets pour garçons, et vous comprendrez pourquoi ces derniers sont beaucoup plus vifs et ambitieux.

True
Banni·e

Messages : 22
Date d'inscription : 17/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Lengloas le Jeu 26 Jan 2017 - 7:56

@True a écrit:Le féminisme consiste à se rebeller contre l'autorité patriarcale : comment cette rébellion est-il possible, si ses membres se plient aux exigences que lui a inculquées cette même société patriarcale ?

il a y certes beaucoup de conditionnements dans la vie, après pour pas mal de cas les gens sont obligés de faire avec, que ce soie pour leur travail par exemple. Une hôtesse de l'air a qui on leur demande une certaine exigence vestimentaire et de beauté (c'est cliché je sais, mais j'avais une voisine qui l'était.) ben elle va le faire, ça n’empêche en rien qu'elle puisse être féministe. Après tu fais quoi des femmes qui le font aussi par plaisir? ma femme se maquille rarement et hésite pas a sortir pas maquillée, par contre parfois elle a envie de le faire et le fait, si je suis ton principe, ses quelques fois ou elle le fait elle suit le patriarcat et du coup n'est plus féministe??? ou c'est comme ça que tu vas la juger si tu la croises le jour ou justement elle c'est maquillée?

a mon avis c'est pas parce que l'on suit, et même parfois on en joue du patriarcat qu'une femme n'est plus féministe, certaines aiment aussi se maquiller et faut aussi respecter ce choix surtout de la part de la genre masculine... c'est pas parce que une femme se fait belle que c'est une "pute" et que les hommes peuvent en faire ce qu'ils veulent... et c'est plus la dessus que personnellement j’orientais mon combat, pas sur ce que les femmes font, mais plus comment les hommes le perçoivent, certains ce croient tout permis.

@True a écrit:L'univers de Barbie et Cie est bien trop mielleux et cucul la praline. Il enseigne l'angélisme et la docilité aux jeunes filles.
Comparez ce monde rose et naïf avec les dessins animés et les jouets pour garçons, et vous comprendrez pourquoi ces derniers sont beaucoup plus vifs et ambitieux.

mon fils aime barbie, et regarde tout le temps que ça passe a la TV, je pense pas que ça influera sur son ambition et sa vivacité... c'est plus l'enseignement des parents et de la vie en société (l'école) qui impacteront le plus que ce programe TV.
avatar
Lengloas
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 41
Date d'inscription : 25/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Iridacea le Jeu 26 Jan 2017 - 10:34

Fil verrouillé suite à un rapport reçu.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2813
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Administratrice le Jeu 26 Jan 2017 - 12:33

@True,

Lorsque nous écrivons dans la charte l'encart suivant :

La charte a écrit:À l'attention des hommes souhaitant s'éduquer sur le féminisme :
Comme précisé dans l'en-tête de la présente charte, nous sommes ouvertes à la discussion avec des personnes ne se revendiquant pas du féminisme. Néanmoins, il est important d'avoir conscience que les féministes ici présentes ont réfléchi sur le sujet depuis de nombreuses années. Il est donc malvenu, si l'on est un novice complet, de s'étaler dans de très longs pavés qui nous expliqueraient comment mener à bien notre lutte, quelles devraient être nos priorités, etc. Les donneurs de leçon ne sont définitivement pas les bienvenus.
Si vous souhaitez apprendre, nous vous invitons à poser des questions plutôt que de chercher à apporter des réponses. Les discussions en seront d'autant plus agréables pour toutes et tous.
Nous pensons à des hommes qui ont exactement ton attitude : sûrs de leurs maigres connaissances sur un sujet, ils assènent leurs vérités sur la bonne façon d'être féministe ou de mener la lutte antisexiste. Le fait que tu fasses mine de poser des questions au début ne dissimule que mal le fait que tu poses en vérités tes propres opinions (sur les fausses féministes en talons, par exemple).

Nous te donnons un premier avertissement pour cette attitude (rappel : 3 avertissements = ban).


Fil déverrouillé.

Administratrice
Admin
Admin

Messages : 498
Date d'inscription : 07/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Nurja le Jeu 26 Jan 2017 - 13:04

@True a écrit:Le féminisme consiste à se rebeller contre l'autorité patriarcale : comment cette rébellion est-il possible, si ses membres se plient aux exigences que lui a inculquées cette même société patriarcale ?
Un être humain ne se définit pas que par une seule chose. Dans un combat, on peut être capable de lutter sur certains points et pas sur d'autres. Etre féministe, ce n'est pas chercher la "pureté féministe", le fait d'être féministe à 100%. Etre féministe, c'est lutter contre le patriarcat et pour l'égalité réelle entre tous les êtres humains (hommes, femmes, agenres...).
Cela prend de l'énergie de lutter. Cela prend aussi de l'énergie d'aller à contre courant. Alors, si je suis le courant pour certaines choses qui sont secondaires pour moi pour garder de l'énergie pour lutter, qui es-tu pour dire que je me plie au patriarcat ?

@True a écrit:Les "produits féminins" ne sont pas des injonctions, mais des choix.
La société fait pression sur les femmes, certes, mais ces dernières ont tout de même la possibilité de choisir leur mode de vie.
Un exemple : l'épilation. Oui, il est possible de choisir de ne pas s'épiler. Mais tu ne t'imagines probablement pas les conséquences d'un tel choix. Parce que la pression exercée n'est pas faible.
Rires/moqueries, bruits de singe, remarques d'inconnus "va te raser", d'élèves de 6 ans "une femme doit se raser", de proches "tu devrais faire un effort quand même, c'est négligé" "tu penses qu'un homme voudra de toi alors que tu te laisses aller"... Blagues aussi "oh, dans le groupe, on a une personne trans".
Alors, choisir d'aller à contre courant, cela a un cout. Cout que toutes les féministes ne sont pas nécessairement prêtes à payer. Et qui es-tu pour les juger ?

@True a écrit:Une manifestation publique de femmes à talons haut n'a aucune crédibilité.
De quel droit décides-tu ce qui a du sens, de la crédibilité et ce qui n'en a pas ? N'y a-t-il qu'une façon de faire qui soit valable car validée par... toi (un homme). Ahem.

@True a écrit:De mon point de vue personnel, une femme féministe signifie précisément l'idée de ne pas être conditionnée.

  • L'intérêt de ton point de vue personnel est limité (vu que c'est juste ton point de vue, que tu ne te bases sur rien d'autres que tes impressions). Désolée de te décevoir.
  • Comment, d'après toi, est-ce possible d'être passée à côté du conditionnement qui est présent dans tout, partout et tout le temps dans notre société patriarcale.
  • Oui, une féministe remarque les conditionnements et n'est pas d'accord avec eux. Mais le fait de ne pas être d'accord, c'est sur le fait que ce soit un conditionnement. Pour reprendre l'exemple de l'épilation, le souci n'est pas que certaines personnes s'épilent. Le souci, c'est la réaction de la société quand une femme fait le choix de ne pas s'épiler.


@True a écrit:J'ai une image dans mon répertoire qui illustre bien ma vision du féminisme.
ta vision du fémisme c'est

  • que le féminisme est une erreur ?
  • que le féminisme consiste à lire tout en restant à sa place?
  • que le féminisme fortement minoritaire?
  • du tout ou rien?
  • continuer à correspondre aux normes esthétiques sociales tout en s'habillant "décemment"?

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9486
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Iridacea le Jeu 26 Jan 2017 - 13:43

@True a écrit:On ne peut pas se prétendre du féminisme lorsqu'on se soumet au patriarcat et à la volonté des hommes.
Par contre, être féministe selon les modalités définies par un homme (toi), c'est infiniment plus libérateur.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2813
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par erulelya le Jeu 26 Jan 2017 - 17:18

C'est exactement ce qu'on disait sur twitter tout à l'heure : on n'est pas féministe quand il faut, il faut l'être uniquement quand les hommes estiment qu'on peut l'être.

Et c'est la meilleure définition que j'ai jamais trouvée à ce jour.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1745
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Baba Yaga le Ven 27 Jan 2017 - 13:22

@True a écrit:Allons plus loin : peut-on prétendre être une femme féministe, tout en adoptant les objets et les comportements typiquement féminins ? Par exemple, peut-on être une femme féministe qui porte des chaussures à talons et du maquillage ? La jeune fille jouant à la poupée et adorant Barbie, deviendra-t-elle plus tard une femme pugnace qui lutte pour ses droits ?

Et c'est comme ça qu'on tombe dans le piège de la misogynie en rejetant ce qui est féminin par principe.
Un énième contrôle de ce que font, portent les femmes, comme si tout devait être vu sous un prisme dominant. J'aimerais que l'on propose des poupées aux garçons pour encourager leur empathie et qu'ils aient droit de se maquiller au lieu de se battre.

_________________
Un bon agresseur sexuel est un agresseur sexuel mort.

« (...) La sollicitude et la compassion. Des sentiments qui ne rendent pas autonome. »
Thérèse Clerc
avatar
Baba Yaga
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 93
Date d'inscription : 22/02/2016

https://dehorscestlasile.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par True le Ven 27 Jan 2017 - 18:24

Nous pensons à des hommes qui ont exactement ton attitude : sûrs de leurs maigres connaissances sur un sujet, ils assènent leurs vérités sur la bonne façon d'être féministe ou de mener la lutte antisexiste. Le fait que tu fasses mine de poser des questions au début ne dissimule que mal le fait que tu poses en vérités tes propres opinions (sur les fausses féministes en talons, par exemple).
Dans la charte, il est écrit : "Préférez poser des questions plutôt qu'à chercher à apporter des réponses", et non pas  : "Posez des questions et n'apportez pas de réponses, sous peine de bannissement".

D'une part, je ne me reconnais pas dans le terme donneur de leçon : je cherche avant tout le débat, j'argumente. Je donne mon avis et j'écoute mon interlocuteur.
D'autre part, cet avertissement est totalement injustifié, étant donné que vous m'en infligez un seulement parce que je m'exprime, ainsi que vous le reconnaissez : "tu poses tes opinions."
J'invite donc la modération à revoir ce jugement, ou alors à clarifier limpidement avec moi ce qui est interdit et ce qui ne l'est pas ; sinon, je crois que je vais être victime de censure injuste.

vu que c'est juste ton point de vue, que tu ne te bases sur rien d'autres que tes impressions
Précisément. J'utilise volontairement les termes à mon avis, je pense, personnellement pour signifier clairement que mon avis ne regarde que moi et ne constitue pas nécessairement des vérités (c'est à l'interlocuteur de juger).
C'est là que l'expression "donner son avis" prend tout son sens.


Une hôtesse de l'air a qui on leur demande une certaine exigence vestimentaire et de beauté (c'est cliché je sais, mais j'avais une voisine qui l'était.) ben elle va le faire, ça n’empêche en rien qu'elle puisse être féministe
Hôtesse de l'air ? C'est très typé "métier féminin". Donc pas étonnant qu'il y a plus de pression sur les femmes que dans d'autres corps professionnels.
Si une hôtesse de l'air d'un avion peut être contrainte tacitement sur le plan vestimentaire, ce n'est certainement pas le cas de sa pilote.
Après tu fais quoi des femmes qui le font aussi par plaisir?
On fait des tas choses par plaisir, mais qui ne sont pas toujours positives pour nous.

Ainsi que l'a bien remarqué @Iridacea, pour détruire le patriarcat, il faut détruire le concept homme/femme.
Par conséquent, il faut nier tout simplement les différences de genre traditionnelles :
vestimentaires, comportementales, sociales, professionnelles, sentimentales, et tous les autres, qui sont les conséquences du système patriarcal.

Les seules différences légitimes sont celles qui sont de l'ordre de la biologie (par exemple : seules les femmes peuvent allaiter).

ma femme se maquille rarement et hésite pas a sortir pas maquillée, par contre parfois elle a envie de le faire et le fait, si je suis ton principe, ses quelques fois ou elle le fait elle suit le patriarcat et du coup n'est plus féministe??? ou c'est comme ça que tu vas la juger si tu la croises le jour ou justement elle c'est maquillée?
Le maquillage et les autres produits féminins, ont été érigés par le patriarcat.
C'est que ta femme est persuadée, inconsciemment, qu'elle doit être jolie. Le désir de beauté chez les femmes, provient du désir des hommes d'avoir de jolies femmes.

C'est parce que les femmes sont valorisées pour leur beauté qu'elles cherchent cette dernière. Donc à mon avis, elles  devraient arrêter de se limiter à l'apparence, et chercher à s'illustrer dans d'autres domaines.

c'est pas parce que une femme se fait belle que c'est une "pute" et que les hommes peuvent en faire ce qu'ils veulent...
Ce n'est absolument pas ce que je veux dire.
Je dis qu'il est dénonçable, du point de vue du féminisme, d'encourager les comportements dits "féminins", parce ces comportements sont visiblement des actes de soumission à la présence masculine.


mon fils aime barbie, et regarde tout le temps que ça passe a la TV, je pense pas que ça influera sur son ambition et sa vivacité... c'est plus l'enseignement des parents et de la vie en société (l'école) qui impacteront le plus que ce programe TV.
Tout se passe dans l'inconscient. Tu n'imagines pas à quel point les images ont une influence sur notre personnalité, constituée par l'expérience et extrêmement malléable pendant la période de l'enfance. Il faut stimuler les enfants avec des activités intellectuelles et physiques, et non pas avec de la niaiserie et des coquilles vides (comme "Barbie").

Etre féministe, ce n'est pas chercher la "pureté féministe", le fait d'être féministe à 100%
Alors je suppose que tu es d'accord avec moi sur mon point, quand je dis que les produits féminins sont contre le féminisme ?
si je suis le courant pour certaines choses qui sont secondaires pour moi pour garder de l'énergie pour lutter, qui es-tu pour dire que je me plie au patriarcat ?
En tout cas, tu te plies au patriarcat lorsque tu "suis le courant", lorsque tu fais "certaines choses", vue que ces dernières viennent du patriarcat.

Parce que la pression exercée n'est pas faible.
La société nous inflige à tous de la pression.

Prenons l'exemple d'un homme qui s'épile, subissant à longueur de journée des réactions virulentes : des insultes "femmelette, tapette, fillette", des proches "t'as une peau très féminine" "tu penses qu'une femme voudra toi avec ton manque de virilité", des blagues "oh, je suis sûr que ce mec a un vagin"

Ce n'est pas parce on subit de la pression, qu'on doit forcément s'y plier.

Cout que toutes les féministes ne sont pas nécessairement prêtes à payer. Et qui es-tu pour les juger ?
Pour moi, ces femmes sont juste des victimes de la société.

De quel droit décides-tu ce qui a du sens, de la crédibilité et ce qui n'en a pas ? N'y a-t-il qu'une façon de faire qui soit valable car validée par... toi (un homme). Ahem.
C'est aussi une question de point de vue.

Des Femmes qui luttent contre le sexisme avec des talons et des jupes, ça me semble aussi crédible que des Noirs qui luttent contre le racisme avec des chaînes et des colliers au cou.

Comment, d'après toi, est-ce possible d'être passée à côté du conditionnement qui est présent dans tout, partout et tout le temps dans notre société patriarcale.
Impossible. Moi-même je n'y suis pas passé à côté, mais ce n'est pas parce que j'ai dû endurer une pression viriliste et masculinisite, que je suis devenu macho.

ta vision du fémisme c'est
Tu interprètes le sens de mon message de manière très fantaisiste.

Par contre, être féministe selon les modalités définies par un homme (toi), c'est infiniment plus libérateur.
Les hommes féministes sont-il des sous-féministes ?

C'est exactement ce qu'on disait sur twitter tout à l'heure : on n'est pas féministe quand il faut, il faut l'être uniquement quand les hommes estiment qu'on peut l'être.
Je vois que la discrimination est commune ici.

Ce serait sûrement mieux d'utiliser des arguments autre que : "Tu es un homme, donc ton avis ne compte pas."

Un énième contrôle de ce que font, portent les femmes, comme si tout devait être vu sous un prisme dominant.
Les comportements féminins typiques sont tout aussi néfastes au féminisme, que les comportements masculins typiques.
Je suis contre les filles qui jouent à la poupée, comme je suis contre les garçons qui jouent à la guerre : les filles se bloquent alors dans la passivité et la dépendance, et les garçons développent une agressivité extrêmement délétère pour notre société.
Seulement, ce sujet s'intitule Le féminisme et la féminité, c'est pourquoi j'ai mis le féminin en avant plutôt que le masculin.

True
Banni·e

Messages : 22
Date d'inscription : 17/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Administratrice le Ven 27 Jan 2017 - 20:40

Topic verrouillé suite à un rapport reçu.

Administratrice
Admin
Admin

Messages : 498
Date d'inscription : 07/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Administratrice le Sam 28 Jan 2017 - 20:51

Troll banni (merci de ne pas lui répondre donc). Topic déverrouillé.

Administratrice
Admin
Admin

Messages : 498
Date d'inscription : 07/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La féminisme et la féminité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum