Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 07.09.18 3:38Black SwanLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !13.08.18 13:12VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black Swan

Partagez
Aller en bas
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4555
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Définition du mot « consentement »

le 08.03.16 8:43
@Tortue a écrit:Quelle definition avez vous du mot consentement ?
Je me méfie de ce mot, il me gêne. Parce que le sens de consentir est encore trop proche du sens de céder. Consentir, c'est encore être passive, c'est accepter que quelque chose advienne. Admettre. Baisser les bras ? C'est en tout cas donner son accord à une demande. Et il n'est pas anodin qu'en patriarcat, la sexualité fonctionne selon le schéma
L'homme demande -) la femme consent -) relation sexuelle
L'homme demande -) la femme ne consent pas -) viol.

Les hommes désirent, ont des envies, des besoins, des pulsions (des pulsions irrépressibles même !), demandent en mariage, invitent au resto, draguent, pénètrent, pilonnent, baisent, ramonent, possèdent...
Les femmes consentent, ouvrent les cuisses, sont pénétrées, sont baisées, admettent, acceptent, font l'étoile de mer, attendent que ça passe, acquiescent, disent oui (ou non, mais ça veut quand même dire oui). Tragiquement, il n'y a que lorsqu'on parle de viols qu'on les rend actives : elles "se font violer".


Alors oui, on peut dire d'un homme dans une relation hétéro qu'il "consent à l'acte sexuel"; mais de fait, on ne le dit en réalité jamais.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
erulelya
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: Définition du mot « consentement »

le 08.03.16 9:09
Je ne suis pas aussi négative envers le ce mot, pour moi c'est un mot fort car c'est celui qui m'a permis de voir la différence avec "céder". Pour moi dans consentir il y a une part de conscience, d'acceptation positive en pleine conscience, tandis que céder se fait sous forme de fuite ou d'abandon, à regret. Quelque chose qui cède est quelque chose qui se brise.

Consentir est un synonyme d'accepter, pour moi il implique un oui franc et réfléchit, l'exemple qui me vient c'est un mariage ou deux personnes consentent à se prendre mutuellement pour époux.se.

On peut aussi dire "je consent à te prêter ce livre, tu me l'a demandé et j'en ai envie aussi donc je répond favorablement à la demande".


En sexualité c'est vrai que la frontière est mince entre céder et consentir, mais elle existe et en l'état actuel des choses c'est précieux parce que ça peut faire réfléchir et évoluer les mentalités.


_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4555
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Définition du mot « consentement »

le 08.03.16 11:42
Comme quoi d'une personne à l'autre un même mot peut être perçu vraiment différemment...

Je n'avais pas pensé aux époux/ses qui consentent lors d'un mariage.

Peut-être aussi qu'à force d'entendre dire que j'étais "consentante" de la part de mon violeur, ou de la part de gens pro-prostitution qui m'interdisaient de me plaindre parce que j'avais "consenti" aux rapports tarifés, ça m'a pas aidée à considérer ce mot de façon très positive non plus...


Perso ce qui m'a vraiment aidée comme mots c'est d'entendre que le viol (et la prostitution) n'est pas de la sexualité.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Définition du mot « consentement »

le 08.03.16 20:25
En fait je pensais surtout quand il était employé hors sexualité. Par exemple quand les masculisinistes parlent de grossesses ou d'avortement non conssenties (par le pere hein) ouin ouin. C'est une belle inversion patriarcale je pense. Du coup je me demande carement si on peut l'employer hors sexualité. Bon pour la mariage oui, ok. Mais par exemple est ce que je me passe du consentement de moin coloc si je reste habiter dans la maison sans qu'il soit ok avec ca ?
Je trouve que le mot consentement est trop conoté pour l'utiliser a tord et a travers.

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
erulelya
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: Définition du mot « consentement »

le 08.03.16 21:19
Réputation du message : 100% (1 vote)
Pour moi qu'un mec parle d'une grossesse ou d'un avortement non consenti n'a pas de sens. S'il y a grossesse c'est qu'il n'a pas fait ce qu'il faut pour l'éviter, donc il a consenti à prendre un risque (et pitié qu'on ne me sorte pas le mythe de la fille qui ment à son mec alors qu'il lui faisait confiance.)

Pour un avortement le mot consentement n'a selon ma logique aucun lieu d'être. Quand une femme souhaite avorter et elle n'a besoin de permission ni de consentement de personne.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Définition du mot « consentement »

le 09.03.16 20:11
oui on est bien d'accord la dessus, mais du coup je me demande s'il est possible de définir le consentement pour en exclure de facto l'utilisation qui peut en etre faite pour l'avortement ou la grossesse, ou pour d'autre arguments. J'ai l'impression qu'il est parfois utilisé pour faire un parallele qui n'a pas lieu d'etre. Ca peut etre culpabilisant de s'entendre dire qu'on ne respecte pas le "consentement" d'autrui, alors qu'il n'est en fait pas question de consentement. je sais pas si c'est tres clair ?

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4555
Date d'inscription : 02/09/2012

Définition du mot « consentement »

le 09.03.16 20:47
Ce que tu dis, il me semble que ça se rapproche quelque part de l'utilisation du mot "viol" de façon dévoyée, aussi.

"Oh mon dieu, il a fouillé dans mon sac sans mon consentement, je me sens violé !" Heu...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Contenu sponsorisé

Re: Définition du mot « consentement »

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum