Derniers sujets
Magdalen BernsAujourd'hui à 22:16michekhenLe phallus et le néant par Sophie robert.Hier à 23:211977Demande d'avis : qui se décharge sur qui ?10.02.19 18:15NurjaUne culture du viol à la française - Crêpe Georgette09.02.19 10:43NurjaSortir en tant que féministe 29.01.19 16:18VénusHumour sexiste18.01.19 13:14AstréeChristine Delphy, théoricienne et militante féministe d'aujourd'hui18.01.19 7:17NurjaFemmage aux militantes féministes tuées - 9 janvier14.01.19 8:19AstréeFilm "Colette", 201810.01.19 17:57NurjaLa soi-disant crise de la masculinité06.01.19 18:25AstréeFéminisme et véganisme06.01.19 16:11Nurja"La petite fille sur la banquise" par Adélaïde Bon.05.01.19 18:32AstréeDétransition MTF05.01.19 18:20AstréePétition - Constat du sexisme dans le sport et le roller derby24.12.18 23:28AstréeNanette23.12.18 21:39AstréePeggy Sastre21.12.18 9:31AstréeNaissance de mon webzine féministe20.12.18 10:01poppee-leeT'as pensé a... L'instagram de la charge mentale19.12.18 23:27PapillusionSyndrome de Stress Post-Traumatique.19.12.18 20:43Astrée"Contes qui guérissent, contes qui aguerrissent" théâtre et projet livre, par Les culottées du bocal.19.12.18 20:19Astrée"Contes à rebours" par Thypaine D.19.12.18 19:48AstréeConférence 2018 : Les femmes et le mouvement animaliste par Willène Pilate.19.12.18 19:20AstréeLa prostitution n'est pas un métier (suite)17.12.18 23:35AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalism11.12.18 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28Vénus

Partagez
Aller en bas
shun
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 637
Date d'inscription : 10/04/2015

L'appropriation du langage dans les cités par les filles

le 29.12.16 17:29
Voici un reportage sur l'appropriation du langage dans les cités par les filles (en gros de 14 à 19 ans), leur logique, et le problème d'être une fille.

Ou comment le langage sert à combattre la domination masculine quand on est une jeune fille.

Je me suis beaucoup, beaucoup retrouvée dans ce reportage.

Alors ce n'est pas une langue égalitaire du tout. Mais c'est une approche du langage qui reste intéressante --> là c'est tout masculin (appropriation du masculin pour évoluer vers le haut, et utilisation du féminin, pour rabaisser).


Nurja
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9195
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: L'appropriation du langage dans les cités par les filles

le 29.12.16 21:41
Je trouve cela effrayant, au final. Comme elles se retrouvent bloquées, interdites de faire plein de choses. Comme elles se retrouvent obligées à participer au "slutshaming" pour ne pas en être victimes elles-mêmes.
Je ne vis pas dans une cité et les élèves de mes écoles non plus (la Belgique fonctionne différemment de la France), mais je pense que certaines choses, certaines dynamiques sont semblables ailleurs, juste peut-être un peu moins visibles.
On a du boulot !

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
shun
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 637
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: L'appropriation du langage dans les cités par les filles

le 30.12.16 22:16
J'ai trouvé le reportage intéressant, parce qu'il permet de faire entendre la voix des adolescentes qui, comme toutes les femmes dans les cités, sont systématiquement muselées.

Je trouvais que leurs réflexions étaient intéressantes, leur approche de la langue aussi, et que ça reflétait bien les problèmes inhérent à la condition de femme dans les cités. Les problématiques sont réelles, et vraiment ignorées des intervenants sociaux. On ne peut pas être une fille de la même manière dans une cité, que dans une ville " classique ". Mais ça, les gens ne s'en rendent souvent pas compte, à commencer par les parents qui n'ont pas forcément conscience si ils ne sont pas nés là, des dynamiques et des rapports de forces en jeu.

Pour l'avoir vécu, moi aussi j'ai voulu être un garçon, jamais de jupe, jamais de robe, un vocabulaire de charretier etc ... Moi aussi j'ai voulu " m'effacer ". Et quand quelque chose ou quelqu'un venait me rappeler que j'étais une fille, donc du mauvais coté de la barrière, j'en chialais. C'était très très dur. Moi aussi j'ai du apprendre à faire peur, tellement, que ça m'a collé à la peau. Je ne savais plus faire la différence entre ce que je montrais, et moi ce que j'étais.

Vraiment dur. Je ne souhaiterais pas le revivre.
Contenu sponsorisé

Re: L'appropriation du langage dans les cités par les filles

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum