Derniers sujets
Témoignage des hommes féministes ou proHier à 21:53DihyaSéjour en FranceHier à 21:01DihyaComment réagir face à l'antiféminisme ?Hier à 20:55Dihyachanson : VII capturées de bonne heureMer 18 Oct 2017 - 18:47AraignéeBonjourMar 17 Oct 2017 - 22:10IridaceaBonsoirSam 14 Oct 2017 - 17:18TortueBonjour à tout-e-s!!Jeu 12 Oct 2017 - 15:27AraignéeBonsoir tout le monde !Jeu 12 Oct 2017 - 15:03michekhenAppel à témoignages : une étude sociologique sur la bisexualité Mar 10 Oct 2017 - 18:25Ceridwen0813[Podcast] Les couilles sur la tableMer 4 Oct 2017 - 18:36LindaPBonjour!Mar 3 Oct 2017 - 21:46LycaneBonsoir à toutes !!Lun 2 Oct 2017 - 18:32GracycrazyBien le bonjour !Ven 29 Sep 2017 - 9:16ValTocTocLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Ven 29 Sep 2017 - 7:17DihyaNouveau débat public sur la PMAVen 29 Sep 2017 - 7:15DihyaVidéos et films féministesVen 29 Sep 2017 - 7:01DihyaC'est quoi le Masculinisme?Ven 29 Sep 2017 - 6:48Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 24 Sep 2017 - 17:04michekhenThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977"non-binaire" c'est quoi ?Dim 10 Sep 2017 - 15:04TortueC'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie[Ressources] La transphobieVen 8 Sep 2017 - 10:32HopeyPrésentation Sychriscar :)Ven 8 Sep 2017 - 3:09Araignée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Diatribe
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/07/2016

Féminazie !

le Dim 23 Oct 2016 - 17:16
Bon joursoir,

Depuis pas mal de temps déjà, j'ai pris connaissance d'un "courant de mode" : le féminazisme. Hors jusqu'ici, je n'avais jamais été personnellement associée à ce terme ; jusqu'il y a deux jours.

Je vous dépeins le tableau :
Une vidéo sur la mecsplication ; quatre mecs s'offusquent du fait que "ça n'existe pas", "cette femme est conne" et j'en passe ; j'interviens vite fait sur le commentaire d'une femme que je trouvais selon moi intéressant ; les mecs s'en mêlent ; j'énonce clairement mon refus de débattre du sujet malgré que je trouve qu'ils ont torts, l'un des mecs poste une image stupide du genre "Si vous n'êtes pas d'accord avec moi, c'est que vous avez tort" ; j'explique brièvement que ce n'est pas du tout ce que j'avais dis et que cette image est un contre-argument stupide ; ils n'ont évidemment rien compris : ils croient que je les trouve stupide et hop, c'est parti : "Retourne haïr les hommes dans ta grotte sale féminazie !"

Bon, passons sur cette navrante histoire, ça ne vaut pas le coup d'en débattre tant l'intelligence des protagonistes est douteuse.

Cependant, je n'en reviens toujours pas de cette violence soudaine, des qualifications qu'ils m'ont attribué, alors qu'en retournant la chose sous tous les sens, je ne vois pas en quoi j'ai pu à un moment où un autre faire preuve de détestation envers la gente masculine (j'en ai d'ailleurs profiter en dernier message pour préciser "Ah, si on n'est pas d'accord avec un mec ou qu'on le trouve stupide par ailleurs, c'est qu'on hait les hommes ! Mais c'est bien sûr...").

Bon, je comprends que cette agressivité est une forme de résistance qu'ils ont (peur de perdre leurs privilèges, etc.) mais quand même. Je trouve qu'il y a de plus en plus d'agressivité à propos du féminisme (en faite, de manière générale, Internet devient véritablement un temple de haine pour tout).

Après cette "mésaventure", une autre personne a commenté par un propos qui revient à chaque discussion autour du féminisme, et avec une médisance extrême sur la question : L'humanisme.

Tout le monde est d'accord : le féminisme ne sert à rien, le féminisme c'est le mal, le féminisme n'est constitué que de haineuses dominatrices d'hommes frustrées ; l'humanisme c'est le bien, l'humanisme ça concerne tout le monde, l'humanisme rationalise que la violence y en a partout et tout le monde la subie donc les femmes n'ont pas à pleurnicher plus que les autres ; tout le monde est d'accord, fin de la discussion.

Face à ce type de réaction, je me sens souvent malaisée. Déjà, parce que le féminisme est une branche de l'humanisme (raison de plus pour eux de dire "autant être humaniste!") mais aussi parce que cela est dit avec beaucoup de haine envers le féminisme (et souvent, de mon expérience, ce sont des femmes qui donnent cet argument).

J'ai l'impression qu'aujourd'hui, il y a un rejet total de tout sujet concentré. Le relativisme est poussé à l'extrême. On se doit d'admettre que tout va bien, et que si ça ne va pas, on s'en fout, car ça ne concerne que quelques connards qui n'ont pas d'éducation (ce qui est faux, notamment lorsqu'on voit les différentes classes sociales des agresseurs sexuels par exemple).
En faite, je me sens perdue face à la haine et au déni. Pas sur le pourquoi de la chose - ça, j'en ai souvent entendu/lu des explications. Mais tout de même : comment peut-on réagir face à un déni constant ? Des contre-arguments (bien souvent biaisés et détournés) soient disant à valeur scientifique qu'on nous balance sous le nez pour se justifier ; quand d'un autre côté, la tendance est au rejet de soit-disant "preuve" - il faut des preuves, toujours plus de preuves, toujours plus irréfutables, mais comme la détention d'un savoir exacte, vrai, irréprochable, parfait est impossible pour quoi que ce soit, alors toute théorie, "preuve", démonstration, statistique est déclarée nulle.
Et si on a en plus l'audace de défendre quelle thèse que ce soit, d'oser affirmer que SI, il y a encore des problèmes, NON, les femmes n'ont PAS les mêmes privilèges que les hommes, SI, la parité est nécessaire, etc. ; alors, la discussion sera clause par un "féminazie", "sale féministe haineuse", "frustrée" et j'en passe, ou par un refus d'écoute.

J'ai beaucoup lu sur ce forum, mais très peu posté, peut-être par cette "peur" habituelle que l'on rejette mes propos avec haine et violence verbale. Parce qu'elle existe -plus timidement qu'ailleurs cela dit- ici aussi. Attention, je ne délégitime absolument pas son utilisation par certainEs : j'ai l'impression que c'est pour la même raison que celle qui me bloque à ne pas poster, que certainEs sont peut-être sur la défensive : après tout, à force de s'en prendre plein la tronche, on finit parfois par rester dans une position de défense, même lorsque ça n'a pas forcément lieu d'être.
Quant il s'agit de trolls, ça parait plutôt logique. Mais je trouve un peu dommage que cela ai lieu entre nous. Je ne dis pas cela pour me plaindre, parce qu'en faite, je trouve ma réaction bien pire, une sorte de soumission : je m'autocensure. D'ailleurs, quand j'ose enfin me lancer, je réagis sans m'en rentre compte de la même façon -Parce que je suis en colère, comme touTEs les féministes, contre l'injustice que nous subissons. Et quand je vois les réactions que certainEs peuvent avoir envers nous, je me dis que ces deux façons de réagir sont parfaitement justifiées.

Seulement, la haine répond à la haine, qui mène au côté obscur de la force, et blablabla... Je me prends parfois à idéaliser -peut-être de façon utopique- les rapports que nous pourrions avoir entre touTEs. A me dire qu'il est possible d'être en colère mais d'exprimer cette colère sans agressivité immédiate, plus sereinement.
J'imagine que je ne suis pas la seule à me poser ces questions :

Comment réagir face à la réticence ou la violence verbale sans s'autocensurer ou rentrer dans le jeu de l'autre et devenir soi-même agressive ?
Comment peut-on faire aujourd'hui pour avoir le droit de s'exprimer encore sur le sujet, sans être bloquéE par cet élan de faux-humanisme qui nie les réalités ?
Les anti-féministes et pseudo-humanistes nous désignent comme des hystériques frustrées énervées, comment leur démontrer qu'ils ont torts alors que la colère bouillonne en nous ?

J'espère n'avoir blessé personne, car si c'est le cas ce n'était absolument pas le but : comme je le dis, je trouve cette colère/sur la défensive justifiée face à toute cette haine que l'on peut subir.
avatar
Dihya
Hystérique
Hystérique
Messages : 542
Date d'inscription : 22/07/2016

Re: Féminazie !

le Dim 23 Oct 2016 - 17:33
@Diatribe: Tu soulèves un problème complexe: que faire face au déni de la violence? C'est une question de fond, auquel je doute que nous trouvions les réponses dans ce fil, mais on peut chercher des pistes. Ce qui t'es arrivé n'est pas rare, c'est une réaction assez banale chez les hommes de nier la réalité de la violence qu'ils nous font subir. Peu importe les qualificatifs employés, l'important est de décrédibiliser une démarche qui n'est somme toute que défensive et égalitariste.
Que faire de ces gens qui psychiatrisent les conflits? J'avoue que cela génère chez moi plus de questions que de réponses à l'heure actuelle.
avatar
shun
Hystérique
Hystérique
Messages : 629
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Féminazie !

le Dim 23 Oct 2016 - 17:58
Pour ma part, je n'argumente qu'en face de personnes qui ont de l'honnêteté intellectuelle. Des personnes qui sont capables de reconnaître qu'elles se sont trompées. Moi aussi je me trompe, ça m'arrive hun ! Mais quand je m'en rends compte, où que quelqu'un me montre mon erreur, je lui rentre pas dans la gueule, au contraire, je remercie la personne d'avoir pris le temps de m'expliquer pourquoi je me plante.

Pour l'humanisme, c'est un grand classique. J'ai croisé énormément de personnes qui m'ont opposé cet argument.

Pour moi, cet argument est erroné pour 2 raisons principales :
- les théories humanistes sont fondées principalement sur les droits de L'HOMME (ce qui exclu de facto les femmes et les enfants).
- les théories humanistes ont une autre limite : ils ne prennent en compte que l'espèce humaine : pas les animaux, ni les plantes, et c'est une sacrée limite.

--> à partir de là, il me semble logique que les personnes qui se sont pas englobées dans la lutte humaniste créent leur propre mouvement de défense.
En plus l'humanisme est un concept né des Lumières. Les Lumières datent du XVIII siècle, à cette époque les femmes ne sont pas du tout concernées par les mouvements d'émancipation sociale, ni les personnes de couleur (l'abolition de l'esclavage c'est en 1848), et  si il y a une interdiction du racisme aujourd'hui dans les textes, il se porte encore aujourd'hui très bien, ni les personnes handicapées (ou malades), ni les homosexuels ne sont concernés par les Lumières qui s'adressent quand même principalement à des hommes blancs, riches et hétéro.
Donc, que les opprimés s'emparent du sujet pour trouver des solutions concrètes à leur situation, ça me paraît un peu normal. C'est bien après le soulèvement des esclaves à St Domingue, qu'ils ont obtenu l'abolition de l'esclavage hun ... ça n'a pas été sans lutte ...
De plus la situation de la France (pour ne parler que d'elle) a quand même un tout petit peu évolué depuis cette époque hun ... Donc pour moi l'argument de l'humanisme est tout simplement soit une grande méconnaissance, soit de la mauvaise foi ...

Je ne cherche pas à lutter contre ce genre de personnes. Alors oui pour eux tout le monde est à égalité, mais comme le dit très bien Orwell, certains sont plus égaux que d'autres.
Refuser de voir qu'il y a des catégories de personnes opprimées par d'autres, c'est refuser de voir la responsabilité qu'on a dans ce système oppressif, et c'est bien arrangeant quand on est gagnant sur tous les tableaux.
Mais ça ne change pas la réalité pour autant. Que certains refusent de la voir, ce n'est pas leur parole qui va changer ce qu'on vit. On est bien placé pour le savoir.

Ce genre de personne ne VEUT pas se remettre en cause et sortir de sa zone de confort. Et ça malheureusement, y a pas grand chose à y faire.
Il faut penser régulièrement à se mettre à l'abri, dans des zones où on peut parler librement, sans se sentir dans l'obligation de se justifier en permanence.
Que les virilo-humanistes nous qualifient de ce qu'ils veulent, ça ne changera pas la réalité de ce que nous sommes : des femmes qui se battent pour ne plus subir la violence permanente des hommes. Des combattantes, courageuses qui vont au charbon pour changer les choses.
Qu'un abruti me traite de féminazie, je m'en tamponne la coquillette !
C'est facile de critiquer, c'est plus dur de construire ! Que ces personnes qui ont la langue si bien pendue quand il s'agit de dénigrer nous montrent les belles actions qu'elles ont conduites pour l'ensemble des humains puisqu'elles sont si intelligentes et qu'elle semblent détenir une vérité absolue à laquelle nous n'avons pas accès nous les pauvres gourdes enfermées dans leur grotte aveuglées par notre haine des hommes !
avatar
SuperBulle
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 96
Date d'inscription : 10/05/2016

Re: Féminazie !

le Dim 23 Oct 2016 - 21:03
Je te comprends. Moi aussi, j'ai carrément du mal à m'exprimer honnêtement de peur de me prendre ce genre de commentaires, et souvent je me retrouve à "baisser mon froc" (un peu) parce que j'ai du mal à expliquer mon point de vue, et que je n'arrive pas à être agressive. Donc la plupart du temps je m'abstiens de parler.
 C'est fou comment les "sjw" et les "féminazies" sont accusés d'être "en réalité les moins tolérants, car ils n'acceptent pas d'opinions différentes des leurs" par l'opinion publique alors que cette même opinion publique a vite fait de mettre dans une case toute personne qui relaie une opinion un tant soit peu féministe. On colle l'étiquette "sjw" "bobo-gauchiasse" "gauchiste", "féminazi" "fragile" sur quelqu'un et tout de suite son opinion n'a plus de valeur, parce que c'est une personne "pas comme nous", c'est le méchant, c'est l'ambulance sur laquelle tu dois tirer pour éviter d'être un gros fragile, après c'est bon tu gagnes ta crédibilité.
C'est les mêmes qui postent des images faussement deep du type "les sjw nous disent d'être tolérants... et pourtant si on n'est d'accord avec eux on est homophobe, sexiste, misogyne, fasciste...", ou qui râlent que "olàlà on peut plus rien dire sans être taxé de facho par les sjw" (vous voyez le paradoxe de cette phrase ?)

Bref, je pense qu'on éviterait ce genre de chose si on enseignait dès l'école aux gens à être rigoureux intellectuellement (vérifier la fiabilité de ses sources, s'appuyer sur des faits concrets (ex statistiques) et non sur des seuls témoignages, ne pas enfermer son interlocuteur dans une catégorie, rester poli et honnête dans un débat, etc etc)

_________________
Ici, dans cette Université, l'intelligence, l'instruction, le savoir sont tous devenus de grandes idoles. Mais je sais maintenant qu'il y a un détail que vous avez négligé : l'intelligence et l'instruction qui ne sont pas tempérés par une chaleur humaine ne valent pas cher.
Des fleurs pour Algernon
chester Denis
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 73
Date d'inscription : 04/09/2016

Re: Féminazie !

le Dim 23 Oct 2016 - 21:55
Je pense qu'il faut partir de la domination masculine, comme principe. Nous avons eu un jeune homme, qui est parti billes en tête pour dire qu'il fallait être anti-sexiste et pas féministe, autrement dit "humaniste" et pas féministe. Car c'est un truc pour dénier la domination masculine et mettre la barre entre les bons (hommes) et les mauvais (ceux et celles qui ont la haine et la violence).
(Bon, il était un troll un peu, les répondantes sont montées dans les tours et lui aussi et il a été banni au final - et je me suis demandé si un autre dialogue eut pu échapper à cette escalade : et c'est poser le principe de la domination masculine, qui ne me parait pas très contestable, mais seulement un peu dur à avaliser et s'avaler INDIVIDUELLEMENT).
Si on nie la domination masculine, on tombe dans la SYMETRIE hommes:femmes et la première remarque haineuse est attaquée d'injures comme féminazie ou misandre, etc.
Il ne faut ni la subir ni rajouter de la haine. Dire "Pour moi, la domination masculine est un fait incontestable" est la base du raisonnement, et il est difficilement attaquable. L'espoir des mecs, c'est que ce ne soit pas vrai, mais...
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3990
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Féminazie !

le Dim 23 Oct 2016 - 23:11
Si je me trouve confronté à ce genre de personnes IRL, il n'y a pas grand-chose à faire, je m'en vais en invoquant un prétexte ou je me tais.
Sur le Net, même si ces personnes ne changeront pas d'avis, je me dis que d'autres liront sans spécialement commenter et donc, que les arguments de bon sens que nous avançons pourront peut-être faire évoluer les mentalités.

Pour être plus précis, plusieurs personnes m'ont dit avoir lu mes interventions concernant la norme du glabre sur Facebook (principalement), dans des discussions ouvertes à tout le monde et bien plus tard, ont dit que ça les avait fait réfléchir à la question de la norme, qu'elles n'avaient même pas calculée.

Les bas du front pilophobes pour qui "les poils sur une femme, c'est moche" n'ont pas changé d'avis mais d'autres personnes ont été interpellées et du coup, je me dis que ce que nous écrivons/disons, ça a un sens (au moment même ou plus tard) pour des gens que nous ne connaissons pas et avec qui nous n'échangerons peut-être jamais, ce qui personnellement, ne me dérange pas.

Concernant le terme féminazi, j'ai lu ceci comme réaction à ce terme

Comparer un mouvement d'émancipation avec des génocidaires, c'est moi ou vous délirez ?
avatar
satsobek
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 78
Date d'inscription : 08/06/2016

Re: Féminazie !

le Lun 24 Oct 2016 - 14:59
Pour ma part je débat et argumente IRL uniquement avec des femmes, entre femmes. Même si elles sont totalement anti-féministes ou inconscientes de l'oppression, j'essaie tout de même, non pas de convaincre, mais au moins de déclencher des prises de conscience.

Sur le net ça dépend, c'est plus aléatoire, si le contexte s'y prête si l'argument saute aux yeux, je le fais.

--exemple Federation Française de Cardio publie un article intitulé genre "on doit traiter différemment les pathologies cardiaques masculines et féminines, car il y a des différences!!" eh bien au milieu de tout un tas de commentaires du style "ah vous voyez bien que les femmes et les hommes sont différents, blablabla" je glisse en commentaire: "Mais ne doit on pas aussi traiter bien différamment un bébé d'un vieillard??" ...FFC répond que oui, tout à fait, et donc je rajoute que "la difference cardiaque homme-femme n'être peut-être pas la conclusion à retenir de cet article";  mais je ne poursuis pas les débats plus avant généralement
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice
Messages : 2911
Date d'inscription : 12/05/2015

Re: Féminazie !

le Ven 28 Oct 2016 - 0:23
Réputation du message : 100% (2 votes)
Dans ton message, il y a deux préoccupations.

La première, c'est la mauvaise réception des idées féministes au sein de la population générale. Je pense que ce n'est pas un problème actuel, mais très ancien. Toute notre société reproduit le discours des dominants, tout simplement parce que ces derniers ont plus de moyens et d'espaces pour s'exprimer. Ce n'est donc pas surprenant que Pierre et Paul répètent ce qu'ils entendent depuis toujours, et tu es bien bête de penser différemment, car les choses sont comme elles sont de toute éternité et c'est la nature qui veut ça, ma brave Jeannette.
Un peu comme dit précédemment, je te déconseille de consacrer trop d'énergie à discuter sur certains espaces peu propices, il y a peu de chance d'en sortir vainqueure. Peut-être qu'une message divergeant permettra à une personne ou deux de se remettre en question, mais il y a peu de chance d'arriver à une issue positive. Sur Internet, l'anonymat fait que certaines personnes se sentent autorisées à toutes les injures, car elles n'auront pas de sanctions sur leur vie réelle.

La seconde, c'est la façon de débattre au sein d'un espace comme ce forum, et la peur de se manger des agressions. C'est un gros problème, et je suis navrée de lire que tu te censures. J'ai trouvé un texte qui est assez proche de ma façon de pensée. Je cite le plus pertinent :
Mais la colère, l'agressivité ça se contrôle aussi. Peut-être, éventuellement, je ne sais pas, elles seraient mieux dirigée contre les dominants. Plutôt que sur quelqu'un qui essaie de réfléchir et de participer à une réflexion collective sur les oppressions. Mais non, on préfère rester dans un système où tu peux exprimer ta colère individuellement, au risque d'écraser d'autres gens, plutôt que de se réserver pour une saine colère collective.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
Contenu sponsorisé

Re: Féminazie !

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum