Derniers sujets
Présentation de MickaëlAuroraJeu 14 Déc 2017 - 16:02Mickaelauroraréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Jeu 14 Déc 2017 - 13:53TortueSalut à tou.te.sMar 12 Déc 2017 - 17:18Ale.bonjour tout le mondeMar 12 Déc 2017 - 1:15AraignéePedro KazumiMar 12 Déc 2017 - 0:48AraignéeD'où vient l'essentialisme ?Lun 11 Déc 2017 - 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58Aëlloon

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
chester Denis
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 73
Date d'inscription : 04/09/2016

L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Sam 22 Oct 2016 - 14:16
Une étude comportementale aborde le sujet et établit que "le tiers des hommes pousseraient la séduction jusqu’à l’agression s’ils étaient assurés de ne pas être poursuivis". Il s'agit d'une étude présentée dans un article qui se trouve ici dans le journal Le Devoir, article qui est référencé sur la page facebook de Zéromacho.
L'article est un peu frustrant, les déductions de l'auteur étant complexes ou mal rendues (mais l'encadré montre que l'étude est très bien conçue).
Mais globalement, l'étude éclaire la question du respect du non-consentement, y compris sous l'emprise de l'alcool. Je ne la raconte pas ici, e vous laisse lire.
Les commentaires des abonnés sont pour l'essentiel dans le déni. Il posent que l'étude n'est pas représentative (150 enquêtés), mais c'est confondre une enquête d'opinion (où il faut 1000 enquêtés et ne pas descendre sous les 300 personnes dans les sous groupes pour garder une fourchette acceptable) et une enquête "Comportementale" (le journal dit "expérimentale"). Mis face à un scénario, 30 % des hommes (45 sur 150) ont un comportement de non-respect : c'est une tendance lourde... à être un loup !
Et les commentateurs chipotent sur le titre "L'homme est un loup pour les femmes" car il inclut tous les hommes... or chaque homme est évidemment un "bon" homme, gentil, plus gentil que tout autre...(air connu).


Dernière édition par chester Denis le Sam 22 Oct 2016 - 14:19, édité 1 fois (Raison : éclaircissement après relecture)
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Sam 22 Oct 2016 - 17:26
Mon vécu est que plus d'un tiers des hommes sont concernés, y compris quand ils ne sont pas sûrs de ne pas être dénoncés.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4542
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Sam 22 Oct 2016 - 18:18
Réputation du message : 100% (3 votes)
Oui, j'ai lu cet article hier, et j'ai pas été étonnée des résultats de l'étude. Rien d'étonnant malheureusement : culture du viol et impunité des violeurs font que...

Sauf que moi aussi je chipote sur le titre ! Les loups sont des animaux qui vivent en couple fidèles et aimants, et le viol est rarissime chez cette espèce, voire inexistant. Si l'homme était un loup pour la femme, qu'est-ce qu'on serait tranquilles !

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 1:17
L'homme n'est pas un loup je suis d'accord. Dans les cas de violence c'est un agresseur. Une ordure. Une raclure de chiotte.

Pff, pour qui il se prend l'homme...Ben oui être un loup c'est bien plus fun qu'être un agresseur, un violeur, un criminel!


Dernière édition par 1977 le Dim 23 Oct 2016 - 15:39, édité 1 fois (Raison : remaniement de mon propos pour plus de clarté)
avatar
Dihya
Hystérique
Hystérique
Messages : 563
Date d'inscription : 22/07/2016

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 10:23
Cette expérience est intéressante, mais il faut être très prudent dans l'exploitation des résultats, en psychologie il faut contrôler les biais, les variables intermédiaires, là on a pas accès au protocole, donc prudence. Néanmoins, vu la gravité et la prévalence des violences sexuelles à l'heure actuelle, ce résultat ne me surprend pas, la culture du viol est là plus que jamais.
avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 10:45
Ok pour la prudence @Dihya, mais a un moment on peu quand meme voire que tous les resultats concordent pour voire que au moins un tiers des hommes sont des violeurs en puissance et que 90% des hommes sont les complices de ce tiers par leur indifférence à ces questions et leurs adhésion à la culture du viol.

ces résultats correspondent à d'autres statistiques ;
96 à 98% des agresseurs sexuels sont des hommes, 94 à 96% des victimes sont des femmes.
Une femme sur trois subit au moins une agression sexuelle au cours de sa vie -
Ca signifie qu'un homme sur trois est un agresseur sexuel au moins une fois dans sa vie.
Une femme sur cinq subit au moins une agression sexuelle avant ses 15 ans - ca signifie qu'un homme sur cinq agresse une femme de moins de 15 ans au moins une fois au cours de sa vie. (1/4 des agresseurs ont moins de 15ans)
Une femme sur dix est une victime d'inceste - ca signifie qu'un homme sur dix agresse sexuellement une femme de sa famille.
Une femme sur dix a subit au moins un viol au cours de sa vie - ca signifie qu'un homme sur dix a viol ou violera au moins une fois au cours de sa vie.

Je rappel au passage une étude des nations unies faite en 2013 qui interroge les hommes asiatique sur le viol.
https://sandrine70.wordpress.com/2013/09/10/quand-la-violence-se-dit-ouvertement/
Un homme sur quatre en Asie reconnaît avoir déjà commis (au moins) un viol, en général sur sa partenaire, plus d’un sur deux reconnaît être violent avec les femmes (jusqu’à 80% en Papouasie Nouvelle Guinée). C’est une étude effectuée par l’ONU auprès de 10.000 hommes.

et cette étude de 2015 qui interroge les etudiants US mais sur un petit pannel de 75 hommes.
http://www.meltycampus.fr/etats-unis-un-etudiant-sur-trois-pourrait-violer-une-fille-du-campus-a371047.html
Un étudiant sur trois serait prêt à violer une fille sur le campus s'il était sûr de ne pas être inquiété.

Ok deux de les études sur les hommes occidentaux ne portent que sur 100 et 75 homes, mais l'étude des NU sur les hommes asiatiques porte sur 10000 et les states sur le viol sont celles des NU aussi. De plus l'étude sur les hommes asiatique ne dit même pas combien de ces hommes violeraient si ils étaient certains de ne pas en subir les conséquences, un quart déclare carrément avoir deja commis au moins un viol.


Dernière édition par Zuul le Dim 23 Oct 2016 - 10:50, édité 1 fois
avatar
Dihya
Hystérique
Hystérique
Messages : 563
Date d'inscription : 22/07/2016

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 10:48
@Zuul: En effet les résultats convergent, tu as raisons.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 11:10
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Zuul a écrit:96 à 98% des agresseurs sexuels sont des hommes, 94 à 96% des victimes sont des femmes.
Une femme sur trois subit au moins une agression sexuelle au cours de sa vie -
Ca signifie qu'un homme sur trois est un agresseur sexuel au moins une fois dans sa vie.
Une femme sur cinq subit au moins une agression sexuelle avant ses 15 ans - ca signifie qu'un homme sur cinq agresse une femme de moins de 15 ans au moins une fois au cours de sa vie. (1/4 des agresseurs ont moins de 15ans)
Une femme sur dix est une victime d'inceste - ca signifie qu'un homme sur dix agresse sexuellement une femme de sa famille.
Les inversions que tu fais ne sont pas correctes (ou pas nécessairement correctes). Par exemple, un père peut avoir des relations incestueuses avec ses 3 enfants (et, éventuellement en avoir eu avec ses deux soeurs). Bref, cela ferait, dans cet exemple, 5 victimes et un seul agresseur.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 11:21
Réputation du message : 100% (1 vote)
"Par exemple, un père peut avoir des relations incestueuses avec ses 3 enfants (et, éventuellement en avoir eu avec ses deux soeurs). Bref, cela ferait, dans cet exemple, 5 victimes et un seul agresseur."

Et une femme peu avoir subit un viol de son père, son oncle, son cousin, son petit ami, son ex, son mari et son medecin alors il peut y avoir aussi 1 victime et 25 agresseurs.



A ce sujet je conseil ce texte
http://decolereetdespoir.blogspot.fr/2016/10/8-choses-que-les-hommes-peuvent-faire.html
Même si cette étude a fait beaucoup parler dans les derniers jours, elle ne devrait pas vraiment nous surprendre. Une logique élémentaire veut qu’il n’y ait pas que deux ou trois hommes qui violent à eux seuls des milliers de femmes. Si je connais facilement une trentaine de femmes qui ont été violées, tu connais sans doute une trentaine d’hommes qui ont violé. On me fait toujours remarquer qu’un homme peut violer plus d’une femme – on oublie que des femmes sont violées par plus d’un homme. Cessez de rationnaliser et passez au travail.


edit :
A un moment ca me semble important de dire que si une femme sur trois subit AU MOINS UN VIOL dans sa vie, et que 98% des agresseurs sont des hommes, d'en tiré les conclusions qui s'imposent et de le dire haut et fort. Ce qui n'est jamais le cas puisque les statistiques invisibilisent toujours les agresseurs. Même le titre de cet article "l'homme est un loup pour la femme" est un monument de culture du viol.
a- comme l'a fait remarqué Araignée, le loup ne viol ni les louves ni les femmes.
b- le loup est un animal considéré comme noble et qui valorise la culture de la prédation masculine. Mâle alpha, prédateur, mangeur de viande...
c- le choix d'un animal et encore plus le loup, naturalise la question. Si l'homme est un loup, ca veut dire en sous entendu que c'est la nature de l'homme et pas sa culture qui fait de lui le tortionnaire des femmes.
d- Ca évite de dire dans le titre que les hommes violent en toute connaissance de cause puisqu'ils sont capable de fléchir leur prétendues" pulsions" à un contexte d'impunité judiciaire (qui est loin d'être fictive vu que le viol et les crimes commis par les hommes sur les femmes ne sont pas réprimés par la société)


Dernière édition par Zuul le Dim 23 Oct 2016 - 11:44, édité 1 fois
avatar
Diatribe
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/07/2016

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 11:37
J'avais lu quelque part que les violeurs sont en grande partie des récidivistes. Du coup, au niveau des chiffres, ça devrait réduire le nombre d'hommes supposé, non ?

Bien sûr, cela n'écarte pas le fait qu'il y a des victimes de multiples violeurs.
Ce n'est d'ailleurs pas rassurant, de se dire qu'un violeur est surement celui d'une autre, qu'il ne s'arrêtera surement pas tant que la loi ne l'aura pas mit hors d'état de nuire.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 11:51
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Zuul a écrit:"Par exemple, un père peut avoir des relations incestueuses avec ses 3 enfants (et, éventuellement en avoir eu avec ses deux soeurs). Bref, cela ferait, dans cet exemple, 5 victimes et un seul agresseur."

Et une femme peu avoir subit un viol de son père, son oncle, son cousin, son petit ami, son ex, son mari et son medecin alors il peut y avoir aussi 1 victime et 25 agresseurs.

Je sais, ce que je voulais dire, c'est simplement qu'on ne peut pas inverser les choses ainsi. On ne peut pas dire "s'il y a dix victimes c'est qu'il y a dix agresseurs", les nombres entre victimes et agresseurs peuvent être différents.

Dire qu'une inversion n'est pas correcte n'est pas dire "il n'y a que 3 hommes qui violent", c'est simplement dire que l'inversion n'est pas correcte.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 12:19
Réputation du message : 100% (2 votes)
"J'avais lu quelque part que les violeurs sont en grande partie des récidivistes. Du coup, au niveau des chiffres, ça devrait réduire le nombre d'hommes supposé, non ?"

Pourquoi ce besoin de réduire le nombre d'hommes supposés violeurs ?
C'est la troisième fois que ce commentaires m'est fait ici (Nurja a déjà fait le même et le blog que j'ai linké plus haut y répond aussi puisque c'est manifestement un commentaire assez répendu et Nasstassia voulais aussi attenué la porté de l'étude en réclamant la prudence)

Pourquoi prennez vous la peine de vouloir réduir la résponsabilité de la classe des hommes et réclamez vous toute cette prudence ?

Oui il y a des récidivistes, mais il y a aussi des victimes de multiples agressions, alors pourquoi me parlez vous seulement d'attenuer ou réduir le nombre d'hommes et pas de l'augmenté vu qu'il y a de la revictimation. Demandez vous pourquoi vous pensez toutes dans ce sens et pas dans l'autre.

Il y a peut être moins d'1/3 d'hommes agresseurs sexuels, mais il y a peut être plus d'un 1/3 et cette hypothèse aucune de vous n'a cru bon de la mentionné.


Je sais bien que mes estimations sont grossières mais ce sont des estimations et il n'y a pas mieux vu que les hommes qui nous gouvernent, qui tiennent le fric (90% des richesses de cette terre sont aux hommes et 99% de la propriété), et qui nous violent et nous oppriment n'ont aucune intérêt pour ces questions de "bonnes femmes" et ne vont pas y accordé un centime de budget, ce qu'ils ont tous très largement prouvé depuis XXX millénaires d'oppression patriarcale.

Moi j'en ai marre d'être prudente avec la classe des hommes, j'ai pas de temps à perdre à protéger les dominants et à leur soigné leur self estime en pinaillant sur les stats à leur aventage. Je rappel qu'un quart des hommes asiatiques disent avoir violer au moin une fois. Ca fait combien d'hommes asiatiques en plus, qui on deja violé au moins une fois, mais ne se sont pas laissé avoir par la question de l'ONU ? pourquoi vous avez pas pensé à ceux là ?
avatar
Diatribe
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/07/2016

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 12:45
Réputation du message : 100% (2 votes)
Personnellement, mon but n'était pas de réduire absolument le nombre de violeurs, j'ai juste cette tendance à vouloir être juste dans un contexte statistique, parce que les chiffres ne sont pas toujours simples à comprendre. J'aurais eu cette réaction pour n'importe quel sujet en faite.

Disons que si le nombre de récidivistes est véritablement élevé, c'est une donnée importante qu'il ne faut pas nier. Cela ne réduit en rien le nombre trop élevé de victimes et d'agresseurs.

C'est même plutôt alarmant : Comment/pourquoi leur laisse-t-on la liberté de récidiver ?
On revoit de suite les procès perdus par les victimes, le manque d'écoute, de crédibilité dont elles sont une fois de plus victimes ; la pénalisation parfois pauvre des violeurs, le manque de "rééducation carcérale" à propos du viol et des autres violences...
Je trouve du coup que c'est plutôt important dans ce contexte là : du problème de la récidive découlent les problèmes de représentations, (de la victime, de l'agresseur, du viol et de la loi - qui si elle n'est pas toujours efficace donne une illusion de droit de violer à certains) et de lutte (manque de rééducation auprès des violeurs, policiers, etc.).

D'ailleurs, je suis plutôt réservée sur les statistiques (de façon générale) : Qu'en est-il des femmes qui ne portent pas plainte/ne parlent pas ?
Qu'en est-il des hommes qui n'avouent pas honnêtement le fond de leur pensée ? (cf. "l'homme est-il un loup pour la femme")

Mais tu as peut-être raison : Peut-être que ces chiffres ne couvrent pas les récidivistes (qui ne compteraient alors qu'une fois) et qu'il y a bien 1 tiers ou plus d'hommes dans ce cas !

Je pense que nous manquons malheureusement de beaucoup de données, ce qui ne facilite pas la tâche pour posséder des statistiques (encore plus) réalistes. Cela ne peut d'ailleurs que nuire à la représentation du viol pour les populations.
avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 14:47
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je ne voulais pas écrire une thèse sur les agresseurs sexuels et il me semble avoir tout de même bien documenté mes propos. Je trouve un peu désagréable de me voire reproché mon inexactitude et que tu parle de "Disons que si le nombre de récidivistes est véritablement élevé, c'est une donnée importante qu'il ne faut pas nier." Qui ne me semble pas plus rigoureux scientifiquement que mes petites phrases choc. Pour moi c'est plutot "Disons que le nombre de récidiviste on s'en fiche parceque je suis pas là pour écrire une thèse sur le sujet, c'est une donnée sans importance que je nie car sont niés aussi les victimes de multiples agresseurs".

Il n'y a pas de statistique irréprochable, je le sais aussi bien que toi et je sais que je bourrine avec mes phrase. Ce sont ce qu'on appel des phrases choc pour bousculer les conscience et marquer les esprits (qui en ont grand besoin surtout chez les hommes). D’ailleurs j'ai vu que mes messages ont fait sensation sur un autre forum, ami de celui ci. Mes phrases choc servent à donner un ordre de grandeur pour se faire une idée du drame, pas une donné scientifiquement exacte comme le ferais un scientifique (ce que je ne suis pas).

Quant à la solution à la récidive que tu demande, pour moi une solution c'est justement de mettre la classe des hommes face à leur responsabilités d'oppresseurs. De nommer les agresseurs, de dire clairement que les femmes sont agressé par les hommes et pas par des loups.
Bonne soirée.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 15:04
Réputation du message : 100% (2 votes)
@Zuul a écrit:"J'avais lu quelque part que les violeurs sont en grande partie des récidivistes. Du coup, au niveau des chiffres, ça devrait réduire le nombre d'hommes supposé, non ?"

Pourquoi ce besoin de réduire le nombre d'hommes supposés violeurs ?
Je n'ai nulle part écrit quoi que ce soit qui dit qu'il y a moins de violeurs, au contraire, j'ai écrit, plus haut dans ce topic "d'après mon vécu, il y en a plus que cela".

Par contre, ce que je dis, c'est que ton raisonnement logique est erroné.
Si 10 personnes sont volées, cela ne veut pas dire qu'il y a 10 voleurs (il peut y en avoir plus ou moins).
Je ne crois pas que pondre des raisonnements logiques boiteux soit une aide en quoi que ce soit dans la prise de conscience du problème, au contraire, on donne des arguments pour ceux qui veulent dire "ce n'est pas correct".

Hier à 17.26, j'écrivais
Mon vécu est que plus d'un tiers des hommes sont concernés, y compris quand ils ne sont pas sûrs de ne pas être dénoncés.
alors, zuul, ce n'est pas correct que tu écrives
Il y a peut être moins d'1/3 d'hommes agresseurs sexuels, mais il y a peut être plus d'un 1/3 et cette hypothèse aucune de vous n'a cru bon de la mentionné.

@zuul a écrit:D’ailleurs j'ai vu que mes messages ont fait sensation sur un autre forum, ami de celui ci.
Je ne vois pas l'intérêt de "faire sensation". La réalité est suffisamment préoccupante (et même horrible), pas besoin de phrases choc qui sont en fait des phrases faussement logiques.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 15:09
Bien d'accord avec Zuul. Y a besoin de secouer les choses, on est tellement dressées depuis toujours à servir la cause masculine. Même pour des réflexion féministes, ça ne disparait pas comme ça. Et vu le scandale sanitaire que représente la violence sexuelle masculine depuis la nuit des temps je trouve cela questionnant effectivement la démarche de "prudence". Mais prudence pourquoi? Qu'ils soient accusés à tort? Dénigrés? Mais aujourd'hui ce sont les femmes qui sont accusées, rendues coupables de la violence qu'elles subissent, de mentir quand elle dénonce, on les humilie, les traine dans la boue pour les torture que les hommes leurs infligent!!!! L'urgence c'est d'ouvrir les vannes sur ces questions, pas la prudence quant à l'immense et incommensurable responsabilité partagée par un nombre vertigineux d'hommes, parce que c'est ça la vérité. Tellement énorme qu'on arrive pas à la penser. Sans compter ceux qui sont complices en se taisant ou alimentant la culture du viol. Tous responsables oui. Et j'ai pas de chiffre, pas besoin d'en avoir quand on est une femme qui vit dans un monde fait pour les hommes et qu'on connait beaucoup d'autres femmes pour savoir que la culture du viol a contaminé beaucoup d'hommes.

Et pour finir, y a aussi les victimes qui vivent dans le déni. parfois toute une vie. Parfois pour toujours. Alors la liste est assez longue?

Edit: Faire le choix de démontrer que le raisonnement de Zuul est erroné et de chercher à approfondir cette question me pose problème. D'un côté il y a ce que soulève ce fil, ce qui doit nous choquer. Et choisir de parler d'une chose n'est pas anodin.


Dernière édition par 1977 le Dim 23 Oct 2016 - 18:20, édité 1 fois (Raison : Faute de frappe et précision.)
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 15:15
Réputation du message : 100% (1 vote)
La situation est suffisamment grave et évidente pour qu'on n'ait pas besoin de se déforcer par des raisonnements erronés.
Parce que ces raisonnements erronés peuvent facilement être utilisés contre nous.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 15:24
Mais tout est utilisé contre les femmes qui tentent d'alerter ou de se défendre des violences masculines. Tout et n'importe quoi, elles font face aux mensonges, à la propagande, au renversement de la culpabilité, au discrédit, aux meurtres, on les violente pour qu'elles se taisent et qu'elles se soumettent. Ce qui est criant par contre c'est le manque abyssal de conscience de cette réalité innommable de la violence, y compris sexuelle et peut être même surtout sexuelle, que vivent les femmes. Et même les plus averties n'en ont pas conscience du marasme. Donc selon moi l'urgence c'est l'information sur la réalité des violences sexuelles et sur les reponsables: les hommes. Et pas la prudence pour une phrase peu étayée qui va être reprise par le système agresseur. C'est aussi parce que le système agresseur maintient sous une forme d'hypnose et de désinformation de la réalité qu'il continue à prospérer. Je suis certaine que si la globalité des femmes avaient conscience de la réalité de leurs conditions de vie cela pourrait être un moteur. Et obligerait la classe des hommes à reconnaitre leur crimes contre les femmes.
avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 15:33
Nurja, je croi qu'on ne tombera pas d'accord une fois de plus. En voyant le message de 1977 qui va dans mon sens (Merci 1977), je me rend compte qu'on retombe sur une sorte de "ligne de fracture" qui deviens un peu habituelle. Je croi qu'on est vraiment pas d'accord d'une manière générale sur les moyens et les priorités de lutte tout particulièrement sur le sujet des hommes. C'est pas la première fois qu'au fond c'est ca qui nous met en opposition et ici c'est encore une fois le cas.
J'espère que nous allons pouvoir passé outre cette histoire et reprendre des échanges plus serins. J'apprécierais que tu n'insulte pas mon intelligence au prétexte que je n'utilise pas le même système d'analyse que toi.
avatar
Diatribe
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/07/2016

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 15:42
@Zuul a écrit:Je ne voulais pas écrire une thèse sur les agresseurs sexuels et il me semble avoir tout de même bien documenté mes propos. Je trouve un peu désagréable de me voire reproché mon inexactitude et que tu parle de "Disons que si le nombre de récidivistes est véritablement élevé, c'est une donnée importante qu'il ne faut pas nier." Qui ne me semble pas plus rigoureux scientifiquement que mes petites phrases choc. Pour moi c'est plutot "Disons que le nombre de récidiviste on s'en fiche parceque je suis pas là pour écrire une thèse sur le sujet, c'est une donnée sans importance que je nie car sont niés aussi les victimes de multiples agresseurs".

Il n'y a pas de statistique irréprochable, je le sais aussi bien que toi et je sais que je bourrine avec mes phrase. Ce sont ce qu'on appel des phrases choc pour bousculer les conscience et marquer les esprits (qui en ont grand besoin surtout chez les hommes). D’ailleurs j'ai vu que mes messages ont fait sensation sur un autre forum, ami de celui ci. Mes phrases choc servent à donner un ordre de grandeur pour se faire une idée du drame, pas une donné scientifiquement exacte comme le ferais un scientifique (ce que je ne suis pas).

Quant à la solution à la récidive que tu demande, pour moi une solution c'est justement de mettre la classe des hommes face à leur responsabilités d'oppresseurs. De nommer les agresseurs, de dire clairement que les femmes sont agressé par les hommes et pas par des loups.
Bonne soirée.

J'exprimais juste mon avis sur une question que je me posais, je ne prétends moi non plus à aucune compétence scientifique particulière.

Au moins, ça m'a permit d'avoir une vision plus claire sur tes propos : si ce que tu cherche est de provoquer par le choc une prise de conscience (en gros), alors je te comprends mieux. Effectivement, la rigueur des données scientifiques n'est pas forcément le but le plus important (en tout cas, pas pour tout le monde), surtout face au déni/méconnaissance qu'il peut y avoir autour du viol dans nos sociétés.

Du coup, je ne te reproche rien sur ce que tu as pu dire. J'allais plutôt dans la même optique que Nurja :

@Nurja a écrit:La situation est suffisamment grave et évidente pour qu'on n'ait pas besoin de se déforcer par des raisonnements erronés.
Parce que ces raisonnements erronés peuvent facilement être utilisés contre nous.

C'est ce dernier point qui me fait vouloir être rigoureuse. Dans beaucoup de débat sur la cause des femmes, il y a des reproches pour manquement de rigueur scientifique, de fiabilité des sources, ou plus largement, des contestations sur les précisions et retournement de situation (ex : inverser les rôles victime/agresseur). Et on sait à quel point ses reproches fusent de partout et de plu en plus violemment afin de dénigrer l'importance du féminisme.
Enfin ça ne conteste pas la pertinence de tes propos.

Après, chacunE sa façon de traiter le sujet : certainEs comme toi, peut-être plutôt dans le but de faire prendre conscience d'une réalité masquée/oubliée/mal connue, etc. ; d'autres comme moi par exemple, peut-être plutôt dans le but de contrer les attaques/contre-arguments, etc. qui peuvent nous être reprochées. L'une ne vaut pas mieux que l'autre, c'est juste une question d'approche différente, pas de souci de mon côté avec ça Smile


Dernière édition par Diatribe le Dim 23 Oct 2016 - 15:46, édité 1 fois
avatar
Dihya
Hystérique
Hystérique
Messages : 563
Date d'inscription : 22/07/2016

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 15:44
Réputation du message : 100% (1 vote)
En fait je ne voulais surtout pas minimiser les violences sexuelles faites aux femmes, loin de moi cette idée. Je n'aurais peut-être pas dû appeler à la "prudence", autant pour moi, peut-être que ce n'est pas le moment vu la gravité de ce que l'on vit chaque jour.
En fait, quelle est la meilleure stratégie pour combattre les violences sexuelles? Car nous devons être stratégiques, organisées et inattaquables surtout. Mon "appel" à la prudence n'en était pas un, en fait ce que je voulais dire, c'est que pour être percutantes, il faut des arguments en béton, quelque chose de solide et incontestable. Une étude qui peut-être démontée en 2 secondes comme peu fiable ne sera pas d'un grand secours. C'est plutôt cela que j'avais en tête. Je sais par expérience que la 1 ère stratégie des masculinistes est le déni. L'enquête ENVEFF me paraissait une bonne base. Cette étude est très intéressante aussi, mais j'aurais aimé être un peu plus documentée par rapport aux sources, au choix des sujets. C'est ce que je voulais dire.
avatar
Diatribe
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/07/2016

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 15:50
Voilà, J'allais dans la même optique que Dihya pour ces raisons-ci.
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 16:10
Réputation du message : 100% (1 vote)
Moi aussi je me pose la question de la stratégie pour lutter contre les violences sexuelles. Et de toute évidence je n'ai pas les mêmes pistes que vous. Je ne crois pas que la question soit d'être inattaquable. Le patriarcat n'attend pas des preuves formelles, les preuves ça fait combien de temps qu'on met la classe des hommes le nez dans leurs horreurs? C'est que du bruit pour eux. Quand on a tout les pouvoirs on peut se permettre de nier les réalités "inattaquables" qu'on a sous les yeux.
Moi ce qui m'intéresse c'est les femmes et leur droit à connaitre autre chose que la réalité déformée que leur sert la classe des hommes depuis toujours pour continuer à les exploiter. L'homme n'est pas un loup pour la femme, il est un agresseur potentiel et il a beaucoup d'alliés à sa haine destructrice. Et si j'avais eu conscience de ça plus tôt et plus profondément ça m'aurait servi. j'aurai perdu aussi moins de temps.

Edit: et puis il faut pas tout confondre. Ce qu'écrit Zuul n'a pas vocation à être publié comme les résultats d'une recherche. ça fait partie des cris qu'on pousse parce qu'on en peut plus de toutes cette haine dégueulasse. Qu'on a aucun moyen de se mettre hors d'atteinte. Et que cela se produit dans le silence le plus assourdissant qu'il soit. Alors chacun ses priorité mais moi la mienne n'est surement pas de pointer du doigt l'éventuelle approximation dans son discours sur un chiffre relayé d'une femmes qui dénonce les violences sexuelles. A un moment donné, à force de regarder le doigt on regarde pas ce qu'il est en train de pointer.
avatar
Dihya
Hystérique
Hystérique
Messages : 563
Date d'inscription : 22/07/2016

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 16:17
Réputation du message : 100% (1 vote)
@1977: J'entends bien ce que tu dis, par rapport au déni, à la violence des dominants, mais pour comprendre le mieux possible un phénomène, je pense qu'une approche scientifique et rigoureuse est indispensable, ne serait-ce que pour y voir plus clair et trouver ses marques. Après un traumatisme individuel ou collectif on est toujours un peu perdu, une démarche réfléchie et distanciée permet d'avoir une approche la plus efficace possible. Je suis loin d'avoir toutes les réponses. Je cherche des voies c'est tout.
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

le Dim 23 Oct 2016 - 16:29
Mais je ne suis pas contre toutes les recherches faites depuis si longtemps et les analyses et les conclusions rapportées par les féministes. Tout est là. Et pourtant rien est fait. On en parle pas dans le discours populaire, les médias et la culture. Pas d'effet sur les institutions et le fonctionnement de nos société. Elles bossent ces féministes et la classe des hommes qui a tous les pouvoir ne leur donne pas le droit de s'exprimer pire elle les musèle. C'est pas du fait du manque de rigueur, sérieusement.
Et sinon s'il ne s'agit pas de ça, du crédit à apporter sur les travaux féministes, vous voulez continuer à parler du manque de référence de ce chiffre donné par une membresse au cours d'une discussion sur l'état tragique de la réalité des violences sexuelles? Sérieusement? Vous pensez que ce qu'elle a écrit c'est là dessus que repose toute la crédibilité des travaux féministes sur le sujet? Mais vous pensez pas plutôt que ce qu'il se produit c'est l'épuisement dans une conversation si importante, à s'acharner sur ce point (une paille et surtout voyez le contexte du commentaire et sa provenance)? Une conversation qu'encore une fois on empêche d'avoir lieu?
Contenu sponsorisé

Re: L'homme est-il un loup pour les femmes ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum