Derniers sujets
Why we need to move beyond cultural relativism vs. universalismHier à 21:08AstréeNanetteHier à 20:50AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaLa prostitution n'est pas un métier (suite)04.12.18 11:07VénusTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33Tortue

Partagez
Aller en bas
avatar
SuperBulle
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 96
Date d'inscription : 10/05/2016

Realm of the Elderlings

le 23.08.16 23:08
Ça fait deux mois que j'ai découvert les romans de Robin Hobb (L'Assassin Royal et les Aventuriers de la Mer), et je les trouve de manière générale très intéressants d'un point de vue féministe en plus d'être très intéressants tout court. 
Je vais surtout parler des Aventuriers de la Mer, qui est sans doute la série la plus travaillée de ce point de vue là.

Ses personnages (masculins et féminins) sont tout en finesse et évoquent avec intelligence des thèmes comme la torture, le viol, la prostitution, les traumatismes, le refoulement, le pouvoir, la manipulation, l'identité, l'amour, l'amitié, la sexualité, la vengeance, toussa  Very Happy

Elle décrit de manière très réussie le système patriarcal, de manière suffisamment subtile et en même temps facile à comprendre, et dépeint plusieurs civilisations différentes, toutes avec des mœurs différentes en ce qui concerne la place de la femme : 

-Chalcède, qui sont des états patriarcaux très durs où les femmes ont le statut d'esclaves. Elles ne sont pas totalement impuissantes non plus, mais les seules responsabilités dont elles ont la charge ont pour but de préserver le statut de leur maître, de leur mari ou des hommes de leur famille, et le seul pouvoir qu'elles peuvent exercer se fait à travers ce statut, qui d'ailleurs est seul à pouvoir leur permettre de se protéger contre le viol et les agressions : les hommes évitent d’agresser la femme d'un homme puissant par peur d'offenser cet homme, et non par égard pour la femme.

-Jamaillia : il y a assez peu de détails à propos de Jamaillia, mais grosso-modo c'est Chalcède en moins hard

-Terrilville et le Désert des Pluies :  

Terrilville et le Désert des Pluies sont des colonies de marchands, installées sur les Rivages Maudits, un territoire extrêmement hostile. Les Marchands sont à la base des parias Jamailliens, bandits, endettés, prostituées qui ont accepté de tenter de s'installer sur les Rivages Maudits afin de recommencer leur vie. Les femmes comme les hommes ont dû lutter chacun aussi dur pour survivre, et les deux colonies étaient au départ égalitaires, de nombreuses femmes ayant monté leur commerce et commandé des navires marchands sans que cela ne choque personne. Beaucoup des plus riches familles marchandes ont pour origine une marchande.

Mais si les femmes fortes étaient la tradition à Terrilville, les conditions de vie se sont adoucies, et une femme gérant une propriété, un commerce est à présent mal vu : c'est devenu un signe de richesse pour un homme d'entretenir sa femme et de la garder à la maison. 

Du côté des Marchands des Pluies, leur société est toujours restée égalitaire. 

Les Runes du Dieu ou Iles d'Outre-Mer : 

Les Runes du Dieu sont une société matriarcale. En l'apprenant, j'ai au début cru qu'il s'agirait d'un bête renversement des rôles superficiel, des femmes guerrières et des hommes au foyer, mais c'est encore plus intéressant que ça : cette société bouleverse complètement la conception que l'on a du monde à travers la masculinité et la féminité : comme dans notre culture, les femmes sont associées à la terre, à la maternité et à la vie, et les hommes aux combats, à la violence et à l'exploration, mais tandis que dans notre société les valeurs masculines sont glorifiées et les valeurs féminines dépréciées, et que la femme est considérée comme étant l'extension de l'homme, sa complémentarité créée spécialement pour lui, c'est exactement le contraire dans les Runes du Dieu. Les valeurs féminines sont présentées de telle manière par la religion (les Outrîliens vénèrent le dieu El) qu'il est considéré comme naturel que les femmes dominent les hommes, et les hommes sont souvent rabaissés et traités de barbares comme les femmes pourraient être rabaissées pour leur "futilité", leur"faiblesse" et leur "fragilité" dans une société patriarcale. Ici c'est la guerre, le pillage qui est considérée comme une futilité (alors même que la piraterie que pratique les hommes rapporte beaucoup aux clans).

 Les femmes gèrent les propriétés et leur clan matriarcal est sacré pour les Outrîliens. Les hommes abandonnent leur propre clan matriarcal pour rejoindre celui de leur épouse, défendent ses valeurs et ne doivent pas être souillés de crimes comme le viol* afin de ne pas lui faire honte. 

*de viol envers une Outrîlienne, car il se permettent de commettre de nombreux viols lors de leurs raids contre les autres pays

Les femmes peuvent coucher, avant le mariage, avec les hommes de leur choix sans que cela soit considéré comme une honte. Il est considéré comme un péché de "s'opposer à la volonté d'une femme", une parole qui leur est faite doit être honorée et refuser leurs avances est mal considéré.

C'est une société ultra-violente, ce qui évite le cliché de la femme douce.

J'aurais beaucoup d'autres choses à dire à propos des Runes du Dieu, mais je ne suis pas très douée pour exposer mes idées et ça ferait un pavé.

-Les Six-Duchés : société patriarcale assez proche de la nôtre. Les femmes ne sont pas lésées au niveau de la loi par rapport aux hommes, mais dans les faits la plupart des femmes vivent dépendantes de leur homme, quittent leurs biens pour en épouser un et la culture du viol y est très présente : "le viol, ça ne dérange que vierges et les femmes mariées" est une opinion très répandue.

C'est néanmoins une société plus libres que Chalcède ou Terrilville, une femme pouvant gérer son propre commerce et exercer le métier qu'elle choisit, même des métiers de soldat, de garde ou de marin (certains navires ont même un équipage exclusivement féminin). Le taux de parité chez les gardes atteint parfois les 50%, lorsque l'héritier est une fille (ce qui inspire les femmes). L'héritage du royaume peut revenir à un homme comme à une femme, l'aîné ou l'aînée de la dynastie des Loinvoyant.

Je trouve que ces différents modèles mis en place permettent de faire réfléchir et constituent un univers vaste et véritablement original. 

Le thème des droits lgbt y est aussi un peu abordé à travers un personnage, un homme qui en aime un autre et qui passe plusieurs années "déguisé" en femme (et qui d'ailleurs, ne précise jamais vraiment son identité de genre même quand on le questionne dessus, et vu la manière dont il ne ment jamais on pourrait se demander s'il est non-binaire). Pour lui, les différences homme-femme sont "juste une affaire de tuyauterie".

Il y a aussi quelques autres persos très, très secondaires homos ou bi, mais c'est généralement présenté sous forme de blague, et le seul autre perso lgbt principal qui est bisexuel l'est à cause d'un traumatisme de viol dans son enfance. Mais même si c'est à travers un seul personnage, le thème de l'homosexualité et de l'identité de genre est bien abordé, même si jamais de manière très développée, en fait c'est assez complexe, il faut lire pour comprendre. 

Et je suis joie parce que dans le deuxième cycle de l'Assassin Royal y'a un perso principal trisomique, bien écrit, attachant, et c'est très rare, en tant que grande sœur d'une petite sœur autiste ça me touche dans mon petit cœur de fragile 

Je ne peux pas vraiment développer plus que ça, sous peine de spoiler, mais je recommande chaudement ces bouquins pour qui veut un peu de littérature féministe.  Very Happy


Dernière édition par SuperBulle le 24.08.16 12:41, édité 1 fois

_________________
Ici, dans cette Université, l'intelligence, l'instruction, le savoir sont tous devenus de grandes idoles. Mais je sais maintenant qu'il y a un détail que vous avez négligé : l'intelligence et l'instruction qui ne sont pas tempérés par une chaleur humaine ne valent pas cher.
Des fleurs pour Algernon
avatar
SuperBulle
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 96
Date d'inscription : 10/05/2016

Re: Realm of the Elderlings

le 24.08.16 12:39
Le détail de son univers est intéressant, mais ce que je trouve encore plus fascinant c'est les personnages féminins qu'elle façonne, les pensées, les parcours...

Vi, ces personnages comptent parmi les mieux écrits de la littérature en général, pour moi ^^

J'essaierai de lire les autres romans de Robin Hobb, pour l'instant j'ai dépassé mon quota de livre que je peux réclamer avec l'Assassin Royal et les ADLM ^^

Et sinon une précision pour qui veut commencer ces séries, il vaut mieux commencer le premier cycle de l'Assassin Royal (tome 1 à 6), puis enchaîner sur les Aventuriers de la Mer, puis terminer l'Assassin Royal. 

Je conseille plus les intégrales que les livres de poche car ils respectent l'édition d'origine, trois tomes pour "la Trilogie des Loinvoyant" (Assassin Royal premier cycle), trois tomes pour les Aventuriers de la Mer, et trois tomes pour "La Trilogie de l'Homme Fauve" (Assassin royal deuxième cycle). Ça a beaucoup plus de sens du coup.

Et je les ait pas lues, mais je suppose qu'il y a de très bonnes fanfictions sur l'Assassin Royal


_________________
Ici, dans cette Université, l'intelligence, l'instruction, le savoir sont tous devenus de grandes idoles. Mais je sais maintenant qu'il y a un détail que vous avez négligé : l'intelligence et l'instruction qui ne sont pas tempérés par une chaleur humaine ne valent pas cher.
Des fleurs pour Algernon
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum