Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 07.09.18 3:38Black SwanLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !13.08.18 13:12VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black Swan

Partagez
Aller en bas
avatar
Alpheratz

—
Messages : 145
Date d'inscription : 28/06/2015

Langue égalitaire

le 17.08.16 11:29
Que de chemin parcouru par le français égalitaire !

En 2000, je devais me battre en Sorbonne pour convaincre sur la pertinence d’étudier la fonction générique du masculin.

Aujourd'hui, Wikipedia tient son premier colloque sur les enjeux francophones, notamment l’utilisation d’une langue française où le masculin ne l’emporte pas sur le féminin.

Si ce média puissant applique cette politique linguistique, la population francophone (274 millions de personnes) sera informée massivement qu’al est possible de traiter les sexes de manière égalitaire dans la langue française.

Seront présentes Céline Labrosse pour la morphosyntaxe, Eliane Viennot pour l'histoire de la langue et Alpheratz pour la littérature.

Informations pratiques : 20 août 2016 à 10h, Wikiconvention francophone, Halle Pajol, amphithéâtre République, 20 Esplanade Nathalie Sarraute, Paris 18e, France (métro Max Dormoy).
Inscriptions auprès d’Anne-Laure Prévost en écrivant à : ----@----.--- (adresses mails interdites sur le forum)

al : pronom personnel de genre neutre, singulier, cas sujet.


Vous pouvez me contacter en mp si vous souhaitez vous y rendre. Je vous donnerai l'adresse courriel pour les inscriptions.


Dernière édition par Nurja le 17.08.16 15:19, édité 1 fois (Raison : éviter des posts successifs.)

_________________
Les mots ont un sens. Leur absence aussi en a un.
Requiem : Roman français fondateur du pronom de genre neutre "al". Disponible sur Createspace et Amazon et la librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, Paris 11e, métro Charonne.
Page officielle sur Facebook
avatar
Alpheratz

—
Messages : 145
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Langue égalitaire

le 09.09.16 12:19
Bonjour,

Je donne une conférence suivie d'un débat ce soir, vendredi 9 septembre 2016 sur le sujet : Le masculin ne l'emporte plus sur le féminin :  outils pour un français « égalitaire »

        Qu'est-ce que le français égalitaire ?
L'expression désigne une langue française dans laquelle le genre masculin ne représente plus les deux genres. Le débat permettra de découvrir les règles de grammaire, simples et peu nombreuses, qui permettent d'écrire et de parler un français sans hiérarchie entre les genres.

       Pourquoi un français égalitaire ?
On pourrait continuer à dire « les droits de l'homme». Mais ce serait ignorer la linguistique. En gestation depuis l'antiquité, mais véritablement née au XXe siècle, l'étude scientifique du langage prouve que parler n'est pas neutre, et contribue à définir le monde humain dans toutes ses applications, qu'elles soient psychologiques, sexuelles, sociales ou bien sûr, politiques. Elle dénonce l'entreprise des lettrés du XVIIe siècle qui ont pris la langue française en otage pour imposer le genre masculin dans la grammaire et le lexique, sur cette seule et unique base : « dans la nature, le mâle l’emporte sur la femelle ».

       Et au XXIe siècle ?
C'est la rentrée. Par millions, les enfants francophones vont apprendre que, en dépit de ce que l'on sait maintenant sur l'interdépendance de la langue et de la pensée : « le masculin l'emporte sur le féminin ». Alors, les sociologues, grammairiennes, historiennes, journalistes et écrivaines font des propositions. Et les résultats démontrent que changer la langue, en utilisant ses ressources, dans la connaissance de son histoire, et sans détruire son édifice, est possible.

Où : La Teinturerie
24 rue de la Chine, Paris XXe, métro Gambetta
à 19h30
Entrée gratuite

_________________
Les mots ont un sens. Leur absence aussi en a un.
Requiem : Roman français fondateur du pronom de genre neutre "al". Disponible sur Createspace et Amazon et la librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, Paris 11e, métro Charonne.
Page officielle sur Facebook
avatar
Alpheratz

—
Messages : 145
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Langue égalitaire

le 20.09.16 13:16
Réputation du message : 100% (1 vote)
Le travail est encore colossal, mais voilà du concret :
Une Révolution linguistique en marche

_________________
Les mots ont un sens. Leur absence aussi en a un.
Requiem : Roman français fondateur du pronom de genre neutre "al". Disponible sur Createspace et Amazon et la librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, Paris 11e, métro Charonne.
Page officielle sur Facebook
avatar
Zuul

—
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: Langue égalitaire

le 20.09.16 16:44
Super Alpheratz, merci pour la lecture.
chester Denis
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 73
Date d'inscription : 04/09/2016

Re: Langue égalitaire

le 21.09.16 12:27
Oui,merci à Alpheratz, cela m'a permis de découvrir mieux le sujet (Il y a longtemps que les allemand.es et d'autres utilisent le "studenten/innen" par exemple). Je viens en outre de lire un chapitre de grammairiens dans un recueil sur ce sujet. Le français est plus "sexé" que l'anglais : "I am ready", au lieu de "Je suis prête, je suis prêt" où l'orateur déclame son genre en parlant. Bref c'est passionnant.
J'ai pourtant une inquiétude, celle de créer une nouvelle langue pour des militantes.ts qui les coupe des gens (un peu l'expérience de l'espéranto). Il faut introduire des usages dans la langue commune, par exemple : les humains, et non "les hommes". Avoir une stratégie progressive.
Et j'introduirais la liberté de d'écrire "les interlocutrices-teurs" dans l'ordre qu'on veut, alors que vous suggérez l'ordre alphabétique. De Gaulle pérorait bien : "Françaises, Français !" parce cela claironnait mieux.
En tous cas, Bonne continuation !
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9213
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Langue égalitaire

le 21.09.16 13:00
Réputation du message : 100% (1 vote)
HS espéranto:
@chester Denis a écrit:J'ai pourtant une inquiétude, celle de créer une nouvelle langue pour des militantes.ts qui les coupe des gens (un peu l'expérience de l'espéranto).
L'espéranto ne coupe pas des gens.
J'ai rencontré plus de personnes diverses via l'espéranto que via le reste de ma vie.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4555
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Langue égalitaire

le 21.09.16 16:10
En romanes, le pluriel est neutre. Par exemple la formule "t'aves baxtalo" au masculin, "t'aves baxtali" au féminin (littéralement "que tu viennes chanceux/se", qui est la façon la plus courante de se saluer, devient "t'aven baxtale" au pluriel, que l'on s'adresse à des hommes, des femmes, ou un groupe composé d'hommes et de femmes.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Iridacea
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 2955
Date d'inscription : 12/05/2015

Re: Langue égalitaire

le 21.09.16 16:18
Réputation du message : 100% (2 votes)
Il me semble que le basque (euskera) n'a pas de genre. On fait uniquement la distinction par nombre (singulier, pluriel, indéterminé).

Ce serait intéressant de savoir pourquoi certaines langues ont évolué avec des catégories de genre et d'autres pas. C'est aussi intéressant, dans le cas où les substantifs sont genrés, de savoir pourquoi. Par exemple, je crois me souvenir qu'en latin classique (qui avait masculin, féminin et neutre) tous les arbres sont féminins.


Sur la langue qui couperait des gens : je pense que de nombreuses formes neutres sont compréhensibles intuitivement. Les gens sont généralement habitués aux formes de type savant(e), et de nombreuses formes neutres ne sont qu'une variante de cette construction.

Cela dit, plus le temps passe, et plus je préfère éviter les formes neutres « artificielles », qui me semblent une peu lourdes. Je pense aussi aux personnes malvoyantes qui utilisent une voix synthétique pour lire des textes et qui doivent souffrir d'entendre des tirets et des points médians partout.
Outre mon refus catégorique de l'absolument hideux gen·te·s qui ne veut rien dire (désolée), je préfère altérer la construction de mes phrases. Par exemple :

  • Alterner masculin et féminin dans une énumération ou sur l'ensemble du texte.
  • Utiliser la règle de proximité (les hommes et les femmes sont belles, belles englobant hommes et femmes).
  • Utiliser en alternance des substantifs neutres tant féminins que masculins : les personnes, les individus.
  • Modifier la phrase pour contourner l'usage d'un mot genré s'il n'est pas pertinent : par exemple, si on décide de ceci, alors… au lieu de si un mec décide de ceci, alors … là où on ne parle pas des hommes mais des humains indépendamment de leur genre.


_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Baba Yaga
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 99
Date d'inscription : 22/02/2016
https://dehorscestlasile.wordpress.com/

Re: Langue égalitaire

le 22.09.16 16:24
@Alpheratz a écrit:qu’al est possible (...)
Ca m'intrigue beaucoup cette utilisation d'un pronom personnel ! Nous pourrions le faire avec iel ? (Cependant le neutre est génial comme ça) ^^ Tu l'as trouvé toute seule ? Moi même je n'osais pas me disant que ce n'était pas correcte.

@Iridacea a écrit:Outre mon refus catégorique de l'absolument hideux gen·te·s qui ne veut rien dire (désolée)
Dans la même veine je n'ai jamais compris "voues" et "noues"....


_________________
Un bon agresseur sexuel est un agresseur sexuel mort.

« (...) La sollicitude et la compassion. Des sentiments qui ne rendent pas autonome. »
Thérèse Clerc
avatar
erulelya
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: Langue égalitaire

le 22.09.16 16:36
@baba yaga a écrit:Dans la même veine je n'ai jamais compris "voues" et "noues"....


A titre perso je l'utilise pour marquer fortement le féminin dans certains contextes.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
Alpheratz

—
Messages : 145
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Langue égalitaire

le 23.09.16 11:17
Vos questions ont de l'importance. Je reviens vers vous avec une réponse détaillée dès que j'ai un peu de temps devant moi.

Je vous remercie dès maintenant de vos encouragements. J'exprime les mêmes à votre égard, car chacune agit à son échelle, dans sa partie. ("Chacune" : emploi générique du genre de la locutrice.)

_________________
Les mots ont un sens. Leur absence aussi en a un.
Requiem : Roman français fondateur du pronom de genre neutre "al". Disponible sur Createspace et Amazon et la librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, Paris 11e, métro Charonne.
Page officielle sur Facebook
avatar
Claire G.
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1070
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Langue égalitaire

le 24.09.16 7:02
H.S Linguistique:
@Iridacea : Sauf erreur de ma part, toutes les langues du groupe indo-européen marquent le genre, les autres non, sauf quelques-unes à l'écrit uniquement (donc un genre créé postérieurement à l'invention de l'écriture pour toutes les autres). La langue parlée par la première civilisation agricole faisait partie du groupe indo-européen, l'écriture a peut être plus eu le temps d'influer le langage parlé sur le plan de la grammaire. Mais là on rentre dans les suppositions hypothétiques à caractère fortement discutable.

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
Alpheratz

—
Messages : 145
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Langue égalitaire

le 31.10.16 23:32
Bonjour,

Voici quelques réponses ou éclaircissements à vos réponses.

"J'ai pourtant une inquiétude, celle de créer une nouvelle langue pour les militant.es qui les coupe des gens"

Le roman est un bon exercice littéraire pour démontrer que cette langue, ou plutôt ce dialecte, peut non seulement échapper à la lourdeur militante, mais créer de la beauté.

"Il faut introduire des usages dans la langue commune, par exemple : les humains, et non "les hommes". Avoir une stratégie progressive."

"Les humains" ne me semble pas pertinent pour remplacer "les hommes" en ce que ce terme utilise l'emploi générique du masculin, qui fonde justement la hiérarchie de genres dans la langue française. En effet, pourquoi "les humains" ? Pourquoi pas "les humaines" ? "Les êtres humains, la personne, l'humanité" me semblent plus pertinents pour combattre cette hiérarchie.

Introduire de nouveaux emplois dans la langue dominante me semble en effet incontournable pour transformer l'usage. Mais nous sommes peu nombreuses (nombreuses = emploi générique du genre de la locutrice) à oser. Employer de nouveaux mots demande du courage. Al faut partir au combat, car la langue est un sujet extrêmement polémique en France. Revendiquer et parler une langue égalitaire expose au ridicule, au rejet, à la sanction. Mais al n'existe pas de loi pour nous empêcher de nous exprimer. Personne ne nous jettera en prison pour ça. Profitons de cette liberté pour traduire nos pensées en actes de parole.

"Les nombreuses formes neutres sont compréhensibles intuitivement"

C'est exact. Je le constate tous les jours en utilisant "al" à l'oral : personne ne me demande des explications, et pourtant je suis comprise.

"Voues noues gentes"

Certains néologismes m'apparaissent plus pertinents que d'autres. Loin de moi l'intention de condamner leurs autrices (autrices = emploi générique du genre de la locutrice) puisque leur créativité révèle leur conscience linguistique et leur désir de se réapproprier cet outil qu'est la langue, censé être à notre service. Mais mon idée n'est pas de tout mettre au féminin. Plutôt d'employer des tournures où aucun genre ne domine l'autre.

"•  Alterner masculin et féminin dans une énumération ou sur l'ensemble du texte.
•  Utiliser la règle de proximité (les hommes et les femmes sont belles, belles englobant hommes et femmes).
•  Utiliser en alternance des substantifs neutres tant féminins que masculins : les personnes, les individus.
•  Modifier la phrase pour contourner l'usage d'un mot genré s'il n'est pas pertinent"

Tous ces recours me paraissent excellents pour créer de la conscience linguistique.

"Qu'al est possible" "Ca m'intrigue beaucoup cette utilisation d'un pronom personnel ! Nous pourrions le faire avec iel ? (Cependant le neutre est génial comme ça) ^^ Tu l'as trouvé toute seule ?"

Oui, avec mon petit cerveau. Et bien sûr pour des raisons morphosyntaxiques et phonétiques que j'exposerai dans ma grammaire du français égalitaire (à paraître fin 2017). D'évidence, un pronom qui commence par une double voyelle iel/yel est plus difficilement audible, et aussi parce que l'usage va au plus court et au plus simple, en raison du phénomène dit d' "éconnomie linguistique". D'où les résistances à l'alternance des genres qui est sentie comme un langage de militante.

Concernant le genre dans les langues indo-européennes, voici la réponse de Claire Lefeuvre, spécialiste de linguistique comparée indo-européenne à la Sorbonne :

"Concernant le genre, toutes les langues indo-européennes anciennes l'ont marqué à une certaine époque, à l'exception de l'anatolien : en hittite (attesté sur tablettes avec écriture cunéiforme au 2e millénaire avant JC) on n'a que deux genres, animé et inanimé. Donc pas d'opposition masculin - féminin à l'intérieur du genre animé (mais évidemment distinction de sexe dans les pronoms).
D'autres langues indo-européennes ont perdu le genre à date ancienne : par exemple en arménien classique (attesté à partir du 5e s. après JC) on n'a plus de genre. C'est en gros la même situation qu'en anglais contemporain où le genre a été éliminé sauf rares vestiges (du type "she" pour les bateaux) mais où l'opposition de sexe perdure (pronoms personnels).
D'autres langues ont une situation comparable à celle des langues romanes occidentales : opposition entre un masculin et un féminin mais disparition du neutre, qui a en général été absorbé par le masculin.
Donc la situation est assez variée et la perte totale ou partielle de la catégorie s'est faite à des dates différentes suivant l'histoire des langues."

Le français égalitaire en est à ses balbutiements. Des propositions sont faites. Mais elles ne s'imposeront pas si nous ne les employons pas au quotidien.

Ces propositions ne neutralisent pas l'ensemble des emplois relevant de la hiérarchie des genres en français. La recherche y travaille, donc elle y parviendra un jour. Mais si nous, personnes engagées, ne commençons pas dès maintenant à traduire nos convictions en mots, et donc en actes, ce travail de la recherche restera l'apanage de quelques intellectuelles, au lieu de passer dans l'usage.

Bien à vous.

_________________
Les mots ont un sens. Leur absence aussi en a un.
Requiem : Roman français fondateur du pronom de genre neutre "al". Disponible sur Createspace et Amazon et la librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, Paris 11e, métro Charonne.
Page officielle sur Facebook
avatar
Claire G.
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1070
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Langue égalitaire

le 12.11.16 10:56
Un défaut qui m'est apparu récemment à l'utilisation d'une langue où la règle grammaticale du genre masculin étant le genre par défaut est que cela peut entrainer pour la personne qui le lit une incompréhension au niveau du discours.

Par exemple, une critique de la pensée des groupes masculinistes dans laquelle la personne qui écrit se met à ne pas utiliser le genre masculin pour parler de ces personnes peut faire passer une critique du discours de ces personnes pour un discours masculiniste, alors que ce n'est absolument pas le but recherché.

Il ne s'agit pas d'une critique destructive de la volonté d'utiliser une langue égalitaire, mais d'un constat, qui à mon humble avis tend à montrer qu'existe la possibilité que l'utilisation d'une langue égalitaire peut troubler le discours si à la fois la personne émettant le dit discours et la personne le recevant n'ont pas toutes deux une connaissance éclairée de l'utilisation de la dite langue non (ou moins) genrée que la langue usuelle.

Il ne me semble pas inutile d'en faire la remarque étant donné que tout discours, ou a fortiori écrit dans une langue non (ou moins) genrée, ne s'adresse pas nécessairement à des personnes ayant un fort intérêt pour l'utilisation de la dite langue.

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
Iridacea
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 2955
Date d'inscription : 12/05/2015

Re: Langue égalitaire

le 12.11.16 11:09
Disons que s'il s'agit de mettre l'accent sur une classe de sexe social en particulier, utiliser des structures de langue égalitaire n'a que peu de sens. Si je veux écrire :
Les hommes dominent les femmes. Ils utilisent tel et tel leviers. Elles utilisent telle et telle stratégies.
Il est important de marquer le genre, contrairement à des situations où le genre n'est pas pertinent.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Alpheratz

—
Messages : 145
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Langue égalitaire

le 17.11.16 15:45
Nous pourrions en parler en direct ce samedi.

Rencontre avec Alpheratz

_________________
Les mots ont un sens. Leur absence aussi en a un.
Requiem : Roman français fondateur du pronom de genre neutre "al". Disponible sur Createspace et Amazon et la librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, Paris 11e, métro Charonne.
Page officielle sur Facebook
avatar
Iridacea
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 2955
Date d'inscription : 12/05/2015

Re: Langue égalitaire

le 01.12.16 12:09
Quelques liens qui discutent de l'intérêt de la langue inclusive et des meilleures solutions pour fragmenter un mot (type enchanté-e, enchanté·e…) de manière lisible.

Petit commentaire sur quelque chose qui me tient à cœur:
Je suis ravie de lire que le point médian est bien géré par les logiciels de lecture synthétique pour les aveugles et malvoyant·e·s. L'auteur·e pointe son défaut principal, à savoir qu'il est difficile d'accès sur les claviers. Je réponds qu'il faut de toute urgence passer aux claviers espagnols, où ce dernier est accessible sur la touche du 3 (le point médian est nécessaire pour écrire le /l/ germiné catalan). En plus tous les accents sont accessibles individuellement, plus besoin de manoeuvres compliquées pour écrire É ou À. Que demande le peuple ?

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Alpheratz

—
Messages : 145
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Langue égalitaire

le 29.12.16 13:41
Encore une ressource pour nous aider. Merci !

Je retiens le mot de la fin : "Sans vous, le changement ne peut pas arriver." Alors au travail ! L'action commence maintenant, à chaque mot.

A nos claviers pour le point médian alt + 0183 qui donne, par exemple, "harmonieux·se".

Et si cela vous semble trop compliqué, osez ce que je fais dans mon livre Requiem : employer son propre genre comme genre générique.

Sans oublier "al", le pronom de genre neutre, pour éviter de dire "il, ils, eux, çeux" dans les tournures impersonnelles et dans les emplois génériques.

Il manque du sel > Al manque du sel
Les linguistes sont en retard > Als sont en retard
C'est à eux que je parle > C'est à aux que je parle
Ceux-là comprennent très bien > Çaux-là comprennent très bien

Ces propositions ne prétendent pas être les meilleures. Le français égalitaire est en cours d'élaboration.

J'expliquerai bientôt ces règles dans un site internet et une grammaire.

Bien à vous.

_________________
Les mots ont un sens. Leur absence aussi en a un.
Requiem : Roman français fondateur du pronom de genre neutre "al". Disponible sur Createspace et Amazon et la librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, Paris 11e, métro Charonne.
Page officielle sur Facebook
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9213
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Langue égalitaire

le 03.03.17 10:53
Il semble que l'idée d'une langue égalitaire ou d'une langue inclusive commence à faire son chemin y compris hors des milieux féministes : http://information.tv5monde.com/terriennes/l-invisibilite-des-femmes-dans-la-langue-francaise-154753

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Alpheratz

—
Messages : 145
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Langue égalitaire

le 03.03.17 23:08
Par la richesse de ses implications (psychologiques, linguistiques, philosophiques, politiques), la question du genre sera l'un des grands débats du XXIe siècle.

Je donnerai une conférence à la Sorbonne le 8 mars :
Journée d'études sur les stéréotypes liés au féminin

Et le 17 mars au centre LGBT Paris :
Conférence/atelier: "Outils pour une expression égalitaire"

Entrée gratuite aux deux évènements. Attention al faut s'inscrire par courriel pour le premier.

J'espère vous y retrouver pour de fructueux échanges.

_________________
Les mots ont un sens. Leur absence aussi en a un.
Requiem : Roman français fondateur du pronom de genre neutre "al". Disponible sur Createspace et Amazon et la librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, Paris 11e, métro Charonne.
Page officielle sur Facebook
avatar
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: Langue égalitaire

le 09.03.17 4:23
Coucou @Alpheratz, j'ai pas le temps de lire le fil qui m'a pourtant l'air très intéressant, arfff...

C'est super frustrant +++

En tous cas le peu que j'ai pu lire de tes corrections d'inégalité de cette satanée langue française me semblent diablement intéressants...

A plus tard, avec plaisir !


_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Alpheratz

—
Messages : 145
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Langue égalitaire

le 11.03.17 12:57
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je vous remercie chaleureusement pour vos encouragements.

Mais je ne suis que le produit de l'histoire. Je dois presque tout à celles qui m'ont précédée. Et d'autres viendront prendre le relais. Je m'efforce seulement d'enrichir la pensée collective par ma pensée singulière. C'est d'ailleurs ce que nous faisons toutes ici, grâce à ce forum.

Nous formons une grande famille de résistantes, depuis l'aube des temps. Que cela soit pour vous une source de force inébranlable et un moteur pour agir, dans votre domaine de prédilection, afin que l'action de ces soeurs ne tombe pas en déshérence.

Dihya a écrit:En ce qui concerne la diffusion de la langue égalitaire, pourquoi ne pas imaginer des ouvrages très simples de vulgarisation dans le futur?

La publication de ma grammaire est prévue pour fin 2017. Je la conçois comme un ouvrage accessible à toutes.

Dihya a écrit:Organiser des soirées où on s'y entraîne?

Prochaine soirée de prévue : le 17 mars au centre LGBT Paris : Conférence / atelier : Outils pour une expression égalitaire

J'y démontrerai que nous pouvons toutes agir, sans être une spécialiste de la grammaire, et le plus simplement du monde : en choisissant ses mots. Car le mot est le matériau de la pensée, et la langue la trame du monde.

Alors merci à vous, surtout. Car sans vous, rien ne se fera.

Smile Smile Smile

_________________
Les mots ont un sens. Leur absence aussi en a un.
Requiem : Roman français fondateur du pronom de genre neutre "al". Disponible sur Createspace et Amazon et la librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, Paris 11e, métro Charonne.
Page officielle sur Facebook
Contenu sponsorisé

Re: Langue égalitaire

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum