Derniers sujets
NanetteAujourd'hui à 20:22AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalismHier à 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaLa prostitution n'est pas un métier (suite)04.12.18 11:07VénusTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33Tortue

Partagez
Aller en bas
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Violences conjugales vs terrorisme

le 19.07.16 23:16
En lisant un article sur le terrorisme (écrit juste après les attentats à Bruxelles, le 22 mars 2016), je tombe sur ce passage que je trouve interpellant

Aujourd’hui, un gouvernement peut tout à fait fermer les yeux sur la violence domestique ou sexuelle, même si elle atteint de hauts niveaux, parce que cela ne sape pas sa légitimité. En France, par exemple, plus de mille cas de viols sont signalés chaque année aux autorités, sans compter les milliers de cas qui ne font pas l’objet de plaintes. Les violeurs et les maris abusifs, au demeurant, ne sont pas perçus comme une menace existentielle pour l’État parce que historiquement ce dernier ne s’est pas construit sur la promesse d’éliminer la violence sexuelle. A contrario, les cas, bien plus rares, de terrorisme, sont perçus comme une menace fatale, parce que, au cours des siècles derniers, les États occidentaux modernes ont peu à peu construit leur légitimité sur la promesse explicite d’éradiquer la violence politique à l’intérieur de leurs frontières

http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20160331.OBS7480/la-strategie-de-la-mouche-comment-quelques-terroristes-font-trembler-les-grandes-nations.html

Au-delà de cet article, il y en a d'autres qui évoquent les violences conjugales commises par des auteurs d'attentat, comme celui d'Orlando.
En voici un, dont une phrase est très parlante

«Il est grand temps de reconnaître les violences domestiques et la haine misogyne pour ce qu’elles sont: des signes qui doivent nous alerter»

http://www.slate.fr/story/119891/tueries-de-masse-violences-conjugales
avatar
Zuul

—
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: Violences conjugales vs terrorisme

le 20.07.16 14:51
Réputation du message : 100% (1 vote)
Aujourd'hui je suis tombé sur cet article qui devrais t'interessé et qui va dans le sens de ceux que tu cite :
La virilité au cœur de la violence
http://www.lecourrier.ch/140985/la_virilite_au_coeur_de_la_violence
Au-delà de la quête de sens, c’est aussi leur place dans la société qui est interrogée. Si les profils des auteurs d’attentat en Europe et des tueries de masse aux Etats-Unis diffèrent, le fait de ne pas trouver de place ou de ne pas être à la place qui leur semblerait correcte paraît être un élément récurrent. Et c’est là qu’une perspective de genre pourrait alimenter le débat. En effet, dans une société patriarcale, la «juste place» pour nombre d’hommes est une position de dominant. Or, lorsqu’on est discriminé ou exclu en raison de ses origines, peu ou pas inséré, on subit une forme de déclassement. La violence extrême pourrait alors être envisagée comme une façon de reconquérir ce qu’ils considèrent comme leur «juste place virile». On peut donc dire qu’il s’agit de forme ultime de la violence masculine, qui dans ses types moins extrêmes est souvent peu condamnée, voire même tolérée.

Par ailleurs, les Etats occidentaux proposent des réponses empruntant au même registre de la virilité magnifiée. Combien a-t-on salué Hollande lorsqu’il a endossé sa posture de chef de guerre, rassembleur au lendemain de l’attentat contre Charlie Hebdo! Combien les propos ont été durs envers les quelques élu-e-s et les militant-e-s français-es inquiété-e-s par les risques de dérive de l’état d’urgence, laissant les pleins pouvoirs à la police et à l’armée! Enfin, au lendemain de cet attentat, la première réponse a été d’annoncer le durcissement des frappes en Syrie, le bras de fer viril se poursuit...

Que dire enfin de la réponse des forces de l’ordre lors de tous ces derniers événements? L’exécution des auteurs a été systématique. On peut comprendre que dans certaines situations, les échanges de coups de feu entraînent la mort du suspect, du tireur ou du terroriste. Mais il est devenu quasi «normal» d’entendre que le tueur, parfois le tueur présumé, a été abattu. La justice (on entend par ici le système judiciaire) ne semble plus avoir sa place. L’exécution durant les opérations devient donc la réponse, un retour à peine voilé de la peine de mort en somme. On en revient à la loi du Talion, ou à celle du Far West, dans les deux cas des illustrations de modèles virils hégémoniques: le patriarche défendant les siens.

Aucune prétention ici à présenter les mécanismes qui conduisent des personnes, en l’occurrence majoritairement des hommes, à passer à la violence, encore moins à en excuser les origines, mais une volonté d’analyser, de trouver des pistes pour enrayer le phénomène. Si le terrorisme, quelle que soit l’idéologie qui le sous-tend, est une forme extrême de la violence masculine et donc l’expression de la domination masculine, il convient de la combattre sous toutes ses formes. Rappelons ici que le meurtrier de Nice était connu des services de police, non pour détention d’armes ou participation à une organisation terroriste, mais pour violences conjugales! C’est pourquoi il s’agit de ne plus minimiser les violences ordinaires, quotidiennes perpétrées par des hommes au nom de leur virilité.
avatar
Black Swan
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 258
Date d'inscription : 28/05/2016

Re: Violences conjugales vs terrorisme

le 20.07.16 16:58
Que pensez-vous de ces conjointes de terroristes qui sont trainées dans la boue dans les médias, car elles n'ont pas dénoncé les plans de leurs maris et qui subissaient de la violence conjugale par le fait même? A-t-on raison de leur faire porter une telle responsabilité? J'aimerais vous entendre là-dessus.

_________________
"I'm no longer accepting the things I cannot change...I'm changing the things I cannot accept." - Angela Y. Davis
avatar
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 638
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Violences conjugales vs terrorisme

le 20.07.16 17:20
Réputation du message : 100% (2 votes)
Pour moi, elles sont victimes doublement :
- de leur mari et de la violence conjugale
- du traitement médiatique et social qu'on leur inflige ensuite.

Elles ne sont pas responsables de ce qui a poussé leur mari à agir de la sorte, et quand bien même elles auraient été au courant de quelque chose, vivre sous la menace dissuade de dénoncer quoi que ce soit.
Il y a plein de gens qui sont au courant de choses que la loi les oblige à dénoncer normalement, qui ne sont pas victimes de violence et qui n'agissent pas.

Je pense par exemple aux gens qui ont connaissance de maltraitances sur enfants et qui ne disent rien, de violence conjugale et qui ne les dénoncent pas, voir même qui voient une agression se dérouler sous leurs yeux et qui n'interviennent pas, ces gens là, personne ne leur reproche quoi que ce soit, personne ne leur dit rien, et le comble du comble, c'est qu'en plus souvent la victime est " lynchée " parce que sa présence culpabilise tous les immobilistes.
Et on voudrait qu'une femme, seule, sous l'emprise d'un conjoint violent fasse ce que personne ne fait jamais même en étant parfaitement hors de danger ?

C'est une hypocrisie monstrueuse. Voilà ce que j'en pense. C'est totalement aberrant, et c'est chercher un bouc émissaire à tout prix. Ça n'a aucun sens. Les femmes de ces hommes ont déjà eu leur vie détruite. Les dégâts sont faits, pas besoin d'en rajouter, elles devraient être sur la liste des victimes, pas sur la liste des complices.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Violences conjugales vs terrorisme

le 20.07.16 17:39
Réputation du message : 100% (1 vote)
Tout à fait d'accord avec Shun.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Violences conjugales vs terrorisme

le 20.07.16 21:25
D'accord avec Shun.
J'ai lu également que l'ex-femme du "terroriste" à Nice devait se rendre au feu d'artifice avec ses enfants. Et ça, il le savait. Elle a annulé au dernier moment, apparemment. Si cela s'avère exact, il a surtout voulu tuer son ex et ses enfants, en sachant qu'il ne les voyait qu'en présence de témoins, dans des centres de médiation. Donc, qu'on est en plein dans la violence patriarcale de celui qui n'accepte pas que sa femme le quitte
avatar
Black Swan
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 258
Date d'inscription : 28/05/2016

Re: Violences conjugales vs terrorisme

le 21.07.16 13:39
Très intéressan shun. Effectivemenet, j'aime beaucoup les comparaisons que tu soulèves, c'est aussi vrai au Québec.

_________________
"I'm no longer accepting the things I cannot change...I'm changing the things I cannot accept." - Angela Y. Davis
Contenu sponsorisé

Re: Violences conjugales vs terrorisme

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum