Derniers sujets
Présentation de MickaëlAuroraHier à 16:28TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenbonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reiko

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Margarita35
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 6
Date d'inscription : 30/05/2016

hommes féministes ou pro-féministes ?

le Mar 7 Juin 2016 - 12:35
Bonjour,


Cela fait quelque temps que je commence à m’intéresser au féminisme et du coup j’en parle à mon petit ami.
J’ai décidé personnellement de me dire que je suis féministe.
Il aimerait bien, lui aussi, pouvoir y participer.
Seulement, il ne sait pas forcément quoi faire pour commencer.
Si le féminisme est un combat qui doit être mené par des femmes, quelle doit être la place des hommes ?
Il aimerait aider mais sans s’imposer. Après avoir lu plusieurs sujets ici et ailleurs sur le net, j’ai vu que la première chose à faire c’était de savoir écouter.
Et d’ailleurs pour donner un exemple, il se demande s’il peut dire « je suis féministe » ou « je suis pro-féministe ». En effet j’ai lu que parfois certaines féministes considéraient qu’il fallait être une femme pour  utiliser le terme féministe.
J’aimerais savoir quelle est la signification de cette différence sémantique.
avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: hommes féministes ou pro-féministes ?

le Mar 7 Juin 2016 - 13:12
Il y a plusieurs "écoles" à ce sujet. A l'origine le mot féministe désignait les hommes. C'était un mot issu du vocabulaire médical qui désignait les personnes atteintes de tuberculose qui avaient un faiblesse physique qui les faisait ressembler à des femmes (c'est à dire faible et malade car les femmes sont le sexe faible). Pour insulter les hommes qui défendait la cause des femmes on les a traité de féministe. Le mot à été ensuite été revendiqué par les millitantes.
Bon c'etait il y a plus de deux siècles. Et la lutte pour la cause des femmes a progressé surtout par les femmes et la place des hommes dans le mouvement est rester très très minoritaire.
Après dans la pratique les hommes qui se sont dit féministes ont montré les limites de leur engagements. Par exemple Bourdieu qui a écrit "la condition masculine" a été beaucoup critiqué pour s'etre approprier sans les citer les recherches effectuées par les femmes, chercheuses et féministes. Il a retrirer un gros bénéfice d'image en volant aux féministes leurs recherche et c'est pourtant par une attitude paternaliste et spoliatrice de macho qu'il a gagné ses medaille de mec sois-disant féministe. Ce genre de cas est la norme, les hommes gagnent plus qu'ils ne perdent à se dire féministe et en plus dans leurs actes ils ne le sont pas vraiment.

On remarque aussi que des hommes parfaitement machistes se revendiquent féministes (je pense à Baupin et son rouge à lèvre du 8 mars).
En ce moment je réfléchie pas mal à ce que les hommes ont fait comme sacrifices réeles depuis que le féminisme existe. Les femmes peuvent voter, ca ne retire rien aux hommes - aucun sacrifice de leur part. Elles peuvent avoir un emploi, là aussi on ne retire rien aux hommes, ils ont toujours un salaire supérieur et le travail féminin est toujours non rémunéré (80% des tâches domestiques toujours effectué par les femmes, en 20 ans les hommes français n'ont augmenté leur participation aux tâches domestiques de seulement 1 à 5 minutes tandis que les femmes réduisent le leur de 23 minutes), et dévalorisé puisque fait par les femmes. Les viols sont toujours aussi nombreux (si c'est pas de pire en pire avec le porno et la culture de la pseudo liberation sexuelle), le harcèlement dans le rue et sur les lieux de travail par les hommes est toujours général et traité avec indifférence. Les femmes peuvent divorcé mais la garde des enfants est utilisé comme outils pour maintenir l'oppression et les pensions alimentaires sont toujours massivement impayé dans l'indifference générale. La contraception les hommes n'y touchent pas trop. Le fait de donner son nom est toujours un privilège que les hommes conservent sans aucun assouplissement. La place des femmes et de leur oeuvre dans la culture et l'histoire est toujours minoré. En francais le masculin l'emporte toujours etc... Quant j'y pense même les actions symboliques tel que porter le nom de son épouse ou ne pas donner son nom de mâle aux enfants ne sont même pas accordé par les hommes et il me semble que leurs efforts pour que la condition des femmes s'améliore sont plutot nulles.

A mon avis il est préférable que les hommes se disent "alliés" du féminisme ou "pro-féministes" que féministes pour ne pas confisquer la lutte des femmes aux femmes. Ils doivent se faire discret, écouter, écouter. Et un homme allié son travail est de s'adresser aux autres hommes, pas aux femmes. Si ton ami veut être utile à la cause des femmes son action devrais se concentré sur les hommes, ce qu'ils disent, ce qu'ils font... Ne pas rire aux blagues sexistes des potes, ne pas laisser les agresseurs qu'il connait se définir comme des libertins, s'opposer à ses amis prostitueurs... Rompre le lien de fraternité qui uni les hommes. Refuser d'être un homme.

Sur le sujet je te conseil ces liens : http://www.commentpeutonetrefeministe.net/2016/05/10/feminisme-hommes-pedagogie-viol-harcelement-militantisme/
http://www.commentpeutonetrefeministe.net/2016/04/08/hommes-feminisme-defaite/

Ici un article "pourquoi les hommes bons ne le lèvent pas pour dénoncer l'oppression dont les femmes font l'ombjet?" http://m.levif.be/actualite/international/pourquoi-les-hommes-bons-ne-se-levent-pas-pour-denoncer-l-oppression-et-le-denigrement-dont-les-femmes-fait-l-objet/article-normal-370433.html

Et je te met en vrac quelques liens sur le sujet : http://blog.ecologie-politique.eu/post/Un-homme-feministe

http://www.crepegeorgette.com/2014/02/19/les-hommes-qui-voudraient-sinteresser-au-feminisme

et enfin un texte très complet que je conseil sur le sujet ; Les hommes proféministes : compagnons de route ou faux amis? http://www.erudit.org/revue/rf/2008/v21/n1/018314ar.html
Margarita35
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 6
Date d'inscription : 30/05/2016

Re: hommes féministes ou pro-féministes ?

le Mar 7 Juin 2016 - 14:39
Merci beaucoup Zuul pour ta réponse et tous les liens que tu as mis.

michekhen
Hystérique
Hystérique
Messages : 687
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: hommes féministes ou pro-féministes ?

le Mar 7 Juin 2016 - 15:26
Moi aussi je suis tout à fait d'accord avec Zuul, en effet ils se disent à nos côtés, après faut voir la pratique au quotidien.
Donc ç'est aussi faire le même pourcentage de travail domestique à la maison il me semble, mais pour moi je crois que le plus important c'est qu'ils disent le message aux autres hommes, étant donné que notre parole n'est pas entendue comme la leur. C'est donc un devoir si ils se disent à nos côtés d'ouvrir la bouche quand il y a une blague sexiste, au moins ne pas rigoler avec les autres. C'est admettre que la violence est du côtés des hommes.Plein de trucs, soutenir les femmes ouvertement.
Pour le vocabulaire, je préfère aussi qu'ils se disent alliés plutôt que féministes.
Margarita35
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 6
Date d'inscription : 30/05/2016

Re: hommes féministes ou pro-féministes ?

le Mar 7 Juin 2016 - 15:52
@micheckhen

Dans mon couple mon copain fait la majorité des tâches domestiques, donc de ce côté là il n'y a pas de soucis....
Après, il est déjà arrivé que ses potes se moquent de lui pour ça...

Je pense qu'en effet réfléchir sur son propre sexisme et critiquer les hommes machos est une bonne attitude d'homme qui soutient le féminisme.
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1790
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: hommes féministes ou pro-féministes ?

le Mer 8 Juin 2016 - 1:14
@Margarita35: Personnellement, qu'un homme se dise féministe ne me dérange pas, et je n'utiliserais pas l'expression "refuser d'être un homme", car je pense sincèrement qu'on peut être un homme non-sexiste.

Par contre, je suis d'accord avec le fait que le féminisme pour un homme , ça commence par refuser les blagues sexistes.

Il peut d'ailleurs dire aux malotrus:

- " Ben vas faire des blagues racistes à un grand noir bien costaud ! Non ? Tu n'oses pas ? Eh ben tu vois mon gars, le sexisme, c'est le racisme des lâches.",

- ou: " L'humour sexiste c'est comme l'humour raciste: ce n'est pas de l'humour car tu ris contre les personnes dont tu moques et pas avec elles. Et c'est ça qu'on appelle de la discrimination: ça n'a rien de drôle.",

- ou encore: " Et si je me moque de la taille de ta petite bite tu rigoleras ? Non ? Ben t'as pas d'humour ! Tu penses que si ? Alors pourquoi ça t'étonnes qu'une femme ne trouve pas ton humour sexiste drôle ?"...

... par exemple. Utiliser des parallèles avec d'autres oppressions est souvent efficace: même si les mecs te répondent "ben non le racisme c'est pas pareil" ils savent bien que si, et ça se voit sur leur gueule Very Happy .

Ça commence aussi par faire au moins 50% des tâches ménagères.

Et surtout: se regarder courageusement dans un miroir, reconnaître qu'en tant qu'homme il est privilégié et faire la liste de ses privilèges.

C'est là en général que le bas blesse: les hommes veulent bien "aider" les femmes (ça les conforte dans leur rôle de preux chevalier fort qui aide les faibles femmes) mais par contre reconnaitre que l'air de rien ils participent au maintien du patriarcat ça chatouille, ça gratte, ça pique...


Deux textes qui vont l'aider concrètement dans sa prise de conscience et dans son rôle d'allié honnête:

1/ Un premier texte écrit par un homme sur ses privilèges masculins qui sera une excellente base de réflexion:
il pourra même, s'il est motivé, s'en servir comme d'un modèle pour lister les privilèges masculins supplémentaires qu'il perçoit dans sa vie (et ça ce serait déjà un travail respectable ^^),

2/ Un deuxième texte pour prendre conscience des mécanismes sexistes présents dans toutes les conversations mixtes femmes/hommes histoire d'apprendre comment vraiment écouter les femmes et discuter avec elles de façons non oppressante.

Ça lui permettra d'éliminer directement de son comportement tout un tas d'attitudes sexistes inconscientes intégrées en tant qu'homme vivant en patriarcat et donc de converser avec des femmes de façon réellement égalitaire, mais en plus de passer le message aux hommes autour de lui en leur faisant remarquer leur comportement.

De quoi devenir un allié véritable et un pourfendeur efficace du machosexisme patriarcal.

Enjoy ! Very Happy

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Baba Yaga
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 97
Date d'inscription : 22/02/2016
https://dehorscestlasile.wordpress.com/

Re: hommes féministes ou pro-féministes ?

le Mar 14 Juin 2016 - 12:10
Merci Zuul c'est très intéressant !
Sur ce qu'il ne faut pas faire, je dirais : faire la leçon aux femmes sur ce qu'elles devraient faire ou pas ou encore s'improviser chevalier sauveur, et en effet plutôt remettre en question ses propres réflexes et attitudes.

_________________
Un bon agresseur sexuel est un agresseur sexuel mort.

« (...) La sollicitude et la compassion. Des sentiments qui ne rendent pas autonome. »
Thérèse Clerc
michekhen
Hystérique
Hystérique
Messages : 687
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: hommes féministes ou pro-féministes ?

le Mer 15 Juin 2016 - 2:39
@Aëlloon, moi j'hésite à laisser les hommes se nommer féministes car comme dit plus haut , c'est encore une fois pour nous voler la parole, c'est trop risqué..honnêtement je préfère pas, ne serait-ce que parce-que certaines expériences sont pour eux impossibles donc.
@Maragarita moi mon compagnon, nous ne sommes pas vraiment en couple mais un peu disons, fait aussi , si pas plus le ménage que moi. Mais c'est bien la première fois, les autres ne faisaient pas beaucoup dans la maison.
Je pense que l'essentiel c'est qu'il en parle aux autres hommes si c'est possible, et certainement faire une remarque négative lors d'une blague sexiste. Après , il peut aussi raconter autour de lui toutes les théories enfin je veux dire les implications du féminisme, il peut dénoncer le patriarcat auprès des autres mâles là où il en voit les effets...c'est à dire un peu partout !
Si il est sensible aux autres dominations, tu peux lui montrer à quel point toutes les dominations ont des mécanismes en commun. Je militais assez bien pour les animaux et je remarque sans arrêt maintenant que je parle et que je défends les femmes à quel point le mécanisme de déni du réel et de ses implications est identique chez les hommes qui refusent d'ouvrir les yeux sur le patriarcat existant et les humains qui refusent de voir la domination que les humains exercent sur les animaux, et les enfants aussi d'ailleurs.
Ils sont dans le déni autrement c'est la confrontation avec eux-même et des fois c'est douloureux. Alors nier est plus facile pour eux.  Mais je suis très contente pour toi que ton ami ne fait pas partie de ceux qui nient...c'est tellement important que les hommes soutiennent notre point de vue, que ça me fout d'ailleurs la rage d'y penser car je vois bien que c'est une petite minorité seulement qui veut bien réfléchir, (encore exactement le même phénomène qu'avec la viande), même parmi les femmes ...
Contenu sponsorisé

Re: hommes féministes ou pro-féministes ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum