Derniers sujets
Why we need to move beyond cultural relativism vs. universalismHier à 21:08AstréeNanetteHier à 20:50AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaLa prostitution n'est pas un métier (suite)04.12.18 11:07VénusTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33Tortue

Partagez
Aller en bas
avatar
Hopey
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 307
Date d'inscription : 27/11/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 02.09.17 22:26
Réputation du message : 100% (3 votes)
Alors là j'hallucine!
Franchement, ce fil avait assez mal commencé, et j'avoue que j'aimais pas trop cette quête de définitions qui se sont avérées très biologisantes.
D'autant que je considère que la maternité et le maternage est totalement social qui n'a pas toujours de lien avec la grossesse et l'accouchement.
Mais bon, j'ai pas tellement envie de développer la dessus parce que je suis salement choquée du flot de tartines transphobes que je lis depuis 2 ou 3 pages!
Nan mais que fait la modération?!
C'est quoi c'est espèce de généralités sur l'essentialisme des trans?
Nurja tu demande d'argumenter en quoi "le militantisme trans" (lequel?) n'est pas essentialiste, mais j'ai envie de te demander, en quoi il l'est?

Euh et le truc des hommes déguisés en femmes? Nan mais ça va pas bien non?

En fait je ne comprend pas pourquoi ce fil n'a pas été déjà fermé, parce que pour moi les termes n'ont pas été posés pour un débat, mais on est en pleine psychose (au sens social pas psy).
Je ne sais pas depuis quand on débat en faisant des procès d'intention, sur des sujets qu'on méconnait, en faisant des généralités, et en faisant un catalogue des préjugés les plus transmisogynes qui soient.

En tant que meuf cis... ouais désolée, quand on est pas trans on est cis, et je vois pas où est le pb d'être consciente de ses privilèges, que ça ne fait pas de moi une odieuse dominante, juste une féministe qui subi des discriminations et qui a des privilèges, et qui veut être alliée d'autres femmes qui elles aussi subissent des discriminations et ont des privilèges...
Bref, en tant que meuf cis, je refuse qu'on prétendent que les femmes trans cherchent à pourrir les espaces féministes, cherchent à remettre en question la non-mixité, parce que c'est juste faux. Ni plus ni moins que tout un tas de meufs cis.
Moi mon féminisme il est hérité de luttes de femmes, parmi lesquelles des femmes trans, dont malheureusement beaucoup sont morte excessivement jeunes, en général assassinées, mortes du sida ou suicidées.
Ces camarades qui se battent et se sont battues pour notamment la lutte contre les violences faites aux femmes, elles meurent pour quoi? pour faire leur intéressante?
Genre ça n'a rien à voir avec la haine des femmes et du féminin dans une société hétéropatriarcale?
Le corps des femmes à dispo des hommes pour leur sexualité? genre c'est pas la réalité de dizaines de milliers de femmes trans, contrainte à la prostitution pour survivre?

_________________
Like a Star @ heaven Ten cuidado con el presente que construyes, debe parecerse al futuro que sueñas Like a Star @ heaven (Mujeres Creando)
avatar
Reiko
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 77
Date d'inscription : 30/06/2014

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 03.09.17 21:11
les hommes qui se disent des femmes prisonnières dans des corps d'hommes en France et au Québec sont un peuple malade à cause d'un désespoir absolu et constant qu'ils ont ce désespoir a détruit leur moral et ils sont tous des hommes blancs (francs-gaulois-gallo-romains)

les sexologues les psychologues les médecins français et canadiens français sont totalement nuls, ils sont condescendants envers leurs patients surtout ceux de la classe pauvre non-éduqués non-universitaires et ils mettent leurs préjugés à partir des traits du visage de leurs patients avant leur profession et ils n'ont aucun savoir précis sur la nutrition saine (les hommes français et canadiens français ont une alimentation aberrante + cigarettes et alcools et n'évitent pas le soleil)

et vos hommes français blancs les prennent pour des dieux, ils vont croire aveuglément tous leurs mensonges

les sexologues les psychologues et les médecins français et canadiens français leurs mentent négativement sur les épilations simples avec une petite pince et avec des bandes de cire tiède, les sexologues les psychologues et les médecins français et canadiens français leurs disent qu'ils ne peuvent pas vivre sans testostérone en leur sang, les sexologues les psychologues et les médecins français et canadiens français leurs disent qu'ils ont besoin de leur libido de leur érection de leur désir pour la fille et la femme sans cela ils seront suicidaire toute leur vie, les sexologues les psychologues et les médecins français et canadiens français disent que l'androcur est un poison

et la pensée française et canadienne française dit que les filles et les femmes sont du beau sexe, la pensée française et canadienne française dit que les filles et les femmes sont du sexe faible, la pensée française et canadienne française dit que les filles et les femmes n'aiment pas le sexe, la pensée française et canadienne française dit que les hommes sont du sexe laid, la pensée française et canadienne française dit que les hommes sont du sexe fort, la pensée française et canadienne française dit que les hommes aiment le sexe, la pensée française et canadienne française dit que les filles et les femmes sont ci ci et ci et que les hommes sont ce ce et ce

est-ce que vous voyez ce conditionnement et que cette ligne de pensées mène vers l'envie la jalousie et les viols

je n'ai jamais cru à ces idées stupides et rigides parce que mes parents m'ont assis devant des émissions chinoises japonaises et anglo-américaines

mais quand j'ai cru que je perdais mes cheveux et j'ai été voir les psychologues et les médecins ontariens et canadiens français ils m'ont déversé toute leur colère sur ma tête à cause de leur pensée stupide et rigide en quoi est une femme et en quoi est un homme (tu dois ressembler à ça)

le pire est que les sexologues et les médecins français et canadiens français vont donner droit aux hommes de couleur à avoir des hormones féminisantes parce qu'ils croient qu'ils ne sont pas totalement des hommes donc ils ne sont pas complètement des pervers sexuels et parce que ces hommes de couleur sont exotiques donc plus jolis à leurs yeux

et autre problème de taille égal au problème avec les sexologues et les médecins en France et au Québec que j'ai eu in real life et en les forums est que les hommes français et canadiens français qui se disent des femmes prisonnières dans des corps d'hommes sont non-éduqués et qui lèchent les souliers des sexologues et des médecins et qui répandent les mensonges des sexologues et des médecins décourageant tous les garçons de race blanches en France et au Québec

conclusion les hommes français et canadiens français de 13 ans et plus qui veulent devenir des femmes font absolument rien (à cause de leurs peurs et de leurs non-croyances) à part de se trouver une perruque dans une poubelle et de se mettre du fard épais pour cacher l'ombre grise de leur barbe seulement rasée après 18 ans et de se mettre une robe en tissu synthétique 'cheap' porno chic volée je ne sais où, conclusion 99 sur 100 d'eux paraissent comme des clowns qui pleurent toujours en léchant les souliers des sexologues, dééépriiimaaant

Les sexologues les psychologues les psychiatres les médecins et les biologistes ont une influence considérable à cause de leur statu universitaire et de leurs dires incontestables sur nos pensée et ce sont eux qui ralentissent la libération complète  des filles et des femmes et qui tuent la croyance aux garçons qu'ils peuvent être féminine

pour que vous soyez complètement libre et que vous ayez votre propre pays il faut que vous annihilez les idées délétères des sexologues des psychologues des médecins et des biologistes qui entrent en vous et en vos filles, la manière est que vous trouvez les réalités sur vos corps humains et sur les pensées de tous les animaux qui vous aident réellement, enfin étudiez et reformez la profession de la santé

_________________
Un petit récit coloré optimiste à comment un garçon peut se féminiser avec ses mains La vie des silverfish

Ma série colorée Une fille au pays des garçons menus

Un livre on-line La santé pour les garçons féminins
chester Denis
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 73
Date d'inscription : 04/09/2016

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 03.09.17 21:47
J'interviens peut-être en béotien (homme hétéro cis). Il me semble que l'insertion des trans amène à déforcer le combat des femmes. J'ai lu plusieurs (deux) témoignages où des hommes trans, ayant eu une éducation de mec évidemment, se sont comportés avec leur privilège d'homme, en prenant aisément la parole, s'imposant, etc. CEla m'a rappelé le début du féminisme des années 70, où les lesbiennes ont divisé les féministes hétéros (vous faites des compromis avec vos hommes alors que nous avons résolu la question, etc.) et elles se sont fait exclure du mouvement (temporairement) car l'unité de toutes les femmes était plus important stratégiquement. Les lesbiennes se sont rapprochées du mouvement LGBT, elles ont acquis leur légitimité sociale et ont élaboré une réflexion propre (Monique Wittig), et se sont alors inséré dans le féminisme sans plus d'intention de diviser. (enfin, c'est ma vision). Selon moi, il en va de même pour les trans, qui ont un chemin à faire pour convaincre (et bien sûr que c'est dans la douleur et la discrimination encore) de leur légitimité, et ils peuvent compter sur nous comme alliés. Mais il est trop tôt pour prendre en compte leurs exigences si, stratégiquement, cela doit diviser le mouvement féministe. Je ne nie pas le continuum des variantes biologiques et la prise en compte que cela demande, mais j'insiste sur le combat prioritaire pour renverser les conceptions (qui viennent de l'antiquité) qui nourrissent la domination masculine.
avatar
Hopey
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 307
Date d'inscription : 27/11/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 03.09.17 22:24
Réputation du message : 100% (1 vote)
"J'interviens peut-être en béotien"
Je ne sais pas ce que veut dire béotien... C'est comme néophyte?
Vu la teneur de ton post, selon moi ouais, steuplé, n'explique pas aux meufs comment s'organiser entre elles (trans ou cis)

_________________
Like a Star @ heaven Ten cuidado con el presente que construyes, debe parecerse al futuro que sueñas Like a Star @ heaven (Mujeres Creando)
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 04.09.17 16:35
Réputation du message : 100% (2 votes)
@Nurja a écrit:En tant que femme, j'appartiens à la catégorie discriminée sur l'échelle du genre. Je refuse qu'on essaie de faire croire que par miracle, je deviens un peu moins discriminée alors qu'en fait non.

Euhhh non mais c'est pas un concours de discrimination en fait... Tu est une femme et que tu es discriminee sur l'echelle du genre, et en fait les oppression s'accumulent  differament selon qu'on soit meuf, trans, handicapee ou je n'importequoi d'autre, et non, le fait de reconnaitre qu'il y a differente formes d'oppressions, qui ne te concernent peut etre pas, n'enlevent pas miraculeusement des couches d'oppressions a ta situation. Voire qu'il y a 'pire', ou juste different, ne te rend pas miraculeusement moins opprimee.
Je comprend pas pourquoi tu penses que le terme CIS te rend un peu moins discriminee. C'est comme si tu disais que le terme BLANCHE te rendais un peu moins discrimine et que donc il donnait une image deformee de la realite parce que ca montre que tu est discrimine sur l'echelle de genre mais pas de 'race', alors que c'est juste un fait. Il y a des opression que tu ne subbit pas, ca ne te rend pas moins opprimee en tant que meuf,  c'est juste des oppression differente.

En fait j'ai l'impression que tu as peur que les personnes trans te volent une part de parole parce que ce sont des personnes qui sont 'plus' opprimees que toi, mais en fait on est pas dans un coucours ou seuls les plus miserables et les plus victimisees seront ecoutees. Sinon on fait quoi des sans pap', des handicapees, des non-blanches, des trans, des pauvres, etc ?
Peut etre parce que on a l'habitude de fermer notre gueule parce que 'y'a pire ailleur' et 'oh quand meme les feministes elles sont reloue elles voillent pas comme c'est la merde dans le monde elle pense egoistement qu'a leur gueule'
Des fois quand on baigne dans ce genre de de discours culpabilisant on fini par croire aue le probleme c'est toutes ces autre personnes opprimees qui nous volent notre droit a la parole ou a l'attention, alors que c'est juste une strategie des domminant pour nous faire taire.

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 04.09.17 23:17
Moi, je suis complètement d'accord avec Nurja.
Je fait le même raisonnement.


avatar
mïelitie
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 7
Date d'inscription : 25/08/2017

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 08.09.17 12:28
Réputation du message : 100% (2 votes)
Bon en fait je pense qu'il y a une faille de raisonnement plutôt claire (à mes yeux en tout cas), dans le discours de toutes celles qui ont pris le temps, merci pour ça d'ailleurs, de m'expliquer ce qu'elles entendaient par "transactivisme".
Je vais être assez directe: Vous partez du présupposé que toutes les femmes trans défendent activement une idéologie trans homogène, et veulent une place dans le féminisme. Comme si plus généralement les femmes misogynes voire anti-féministes n'existaient pas, et que si elles existaient, elles n'auraient pas à être défendues en tant que femmes. Oui il y a des femmes, trans ou non, qui ont une vision profondément misogyne de leur place et leur rôle de femme, et j'ai envie de dire que c'est plutôt normal pour que le patriarcat fonctionne au final.
J'aimerai aussi ajouter que ce n'est pas parce que certaines femmes vont définir leurs appartenance à la catégorie femme par "je me sens femme", que nous devons en conclure une sorte de vérité. Mon propos n'est pas très clair, mais là où je veux en venir, c'est que pour moi, féministe matérialiste (et donc radicale), le genre précède le sexe. Cette définition, ce n'est pas un ado genderfluid de tumblr qui l'a écrit, mais Christine Delphy. Par genre, elle ne parle pas de ressenti, mais d'assignation sociale, ce qui est très différent. Bien sûr que c'est plus commode pour le patriarcat de fixer le genre à un ressenti individuel, que peuvent exprimer d'ailleurs toutes les femmes (qui n'a jamais entendu dans sa vie des rappels à la féminité, à se sentir femme, à l'intuition féminine, j'en passe et des meilleures). Il se trouve que ce retour au ressenti libéral et individualisant n'est pas nouveau, et n'a rien d'un apport spécifique au "transactivisme"! Notre tâche en tant que féministes, c'est bien de rappeler que nous ne décidons pas de notre assignation de genre, et que même si certaines personnes veulent transitionner d'une catégorie sociale à l'autre, le genre reste toujours quelque chose de subi et d'aliénant.

Bon désolée, c'est très brouillon ce que j'écris, mais j'espère que vous aurez réussi à voir les idées principales ^^
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 06.01.18 13:36
Pour être une femme, pour avoir doit au statut "femme" dans ce monde libéral il suffit de se sentir femme.
Je ne suis pas d'accord du tout, mais comme ceci n'a aucune incidence sur la vie des hommes qui régissent et dominent ce monde, ils se passeront de mon accord, ainsi que de l'accord des autres femmes (qu'elles se sentent femmes ou non) pour attribuer le statut, les droits de femme à quiconque se sent femme (pour ce que ça veut dire) Sad
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 06.01.18 20:37
Je ne comprend pas de tout ce message. De quels droit des femmes ou statu de femme parles tu ?

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
Femke
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 4
Date d'inscription : 29/01/2018

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 15.02.18 3:41
Réputation du message : 100% (3 votes)
De mon point de vue de féministe radicale abolitionniste du genre, je dirai qu'être une femme c'est exister en tant que second sexe, exister par et pour les hommes. Ce qui relève entièrement du construit social. Je reconnais que je suis une femme car les hommes ( en tant que classe ) me traitent comme telle. Car les autres femmes me reconnaissent en tant que telle et interagissent avec moi en fonction de ça. Être femme c'est avoir un rôle à tenir, une position sociale inférieure. Essentiellement, rien ne fait la femme. C'est uniquement en tant que classe, qui a un rôle, une fonction et une manière d'être traitée que le concept prend tout son sens. C'est evidemment lié à nos génitaux, puisque l'oppression est basée sur le sexe, et qu'a partir du sexe, se crée un rapport au genre.

On ne peut faire rentrer la femme dans aucune autre définition que je viens de donner selon moi. C'est plus qu'avoir certains organes sexuels, ou avoir un rapport avec le concept de féminité. ( rose, jupe, robe, maquillage.. ) Bien sûr, c'est lié, mais ça va selon moi plus loin.

J'espère avoir été claire.
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 17.02.18 15:44
Au Canada, il suffit de se sentir femme pour être considéré comme femme.
Si un homme emprisonné se sent femme on le transfert dans une prison pour femmes. Comment on en a pu arriver là?
Pour moi la femme est la femelle humaine, rien d'autre.
avatar
Baba Yaga
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 99
Date d'inscription : 22/02/2016
https://dehorscestlasile.wordpress.com/

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 25.02.18 10:27
@michekhen a écrit:Au Canada, il suffit de se sentir femme pour être considéré comme femme.
Si un homme emprisonné se sent femme on le transfert dans une prison pour femmes.  Comment on en a pu arriver là?
Pour moi la femme est la femelle humaine, rien d'autre.

C'est sûr, il vaut mieux confisquer leurs traitements hormonaux et les laisser être violées par leurs codétenus, super :like:

_________________
Un bon agresseur sexuel est un agresseur sexuel mort.

« (...) La sollicitude et la compassion. Des sentiments qui ne rendent pas autonome. »
Thérèse Clerc
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 25.02.18 12:40
Réputation du message : 100% (1 vote)
Tu trouves Baba yaga que on peut placer une personne ayant gardé son pénis dans une prison pour femmes? même si cette personne est emprisonné pour viol?
avatar
Baba Yaga
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 99
Date d'inscription : 22/02/2016
https://dehorscestlasile.wordpress.com/

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 25.02.18 12:48
Tu trouves qu'il suffit de ne pas avoir de pénis pour ne pas violer ?

_________________
Un bon agresseur sexuel est un agresseur sexuel mort.

« (...) La sollicitude et la compassion. Des sentiments qui ne rendent pas autonome. »
Thérèse Clerc
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 25.02.18 12:53
J'ai aussi posé une question, tu veux pas d'abord répondre?
avatar
Claire G.
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1067
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 27.02.18 15:05
Réputation du message : 100% (1 vote)
Tu en connais beaucoup des femmes trans emprisonnés au canada dans des prisons pour femmes qui ont été condamnées pour viol ? Et tu es sûre que la loi canadienne prévoit que si le cas se présente, cette personne sera emprisonnée sans hésitation aucune sur simple demande orale de son avocat ? Parce que sinon, en fait, tu parles dans le vide d'un truc qui pourrait peut être se produire dans un pays imaginaire qui aurait une vision idyllique de ce qu'est une prison pour femmes.

Pendant ce temps et là on n'est pas dans l'imaginaire, il y a des hommes cis qui sont accusés par plusieurs personnes différentes qui sont au gouvernement français, il y en d'autres qui n'ont pas de souci financier et qui arrivent à collecter 100 000 euros auprès de généreux(ses) donateurs(trices), il y en a d'autres qui ont été accusés d'agression sexuelle sur leur travail, et ce sont leurs victimes qui ont perdu leur emploi. Ca ce n'est pas un truc qui se passe dans un pays imaginaire, ça se passe en France en 2018.

Mais bon, c'est surement la faute du transpatriarcat qui veut pouvoir s'introduire dans des toilettes non mixtes en prison toutes ces affaires, histoire de faire diversion pour que les féministes perdent de vue les vrais problèmes sérieux qui méritent toute leur attention.

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 12.03.18 23:01
Réputation du message : 100% (1 vote)
La grande majorité des violeurs sont des porteurs de pénis.
Ensuite ici voici quelques recherches, désolée, tout est en anglais
donc un homme emprisonné pour le viol de deux enfants se sent femme , est transféré à la prison pour femme.
https://www.thesun.co.uk/news/4400327/transgender-rapist-womens-prison/

http://www.bbc.com/news/uk-39337805

https://www.hertfordshiremercury.co.uk/news/hertfordshire-news/transgender-woman-appears-court-accused-1040581.amp?__twitter_impression=true



Ici, (Canada)on explique que seul le genre auquel s'identifie l'individu déterminera son emplacement..
extrait: New operational practices will include placing an offender in a men’s or women’s institution according to their preferred gender identity regardless of their anatomy or documents, using an offender’s preferred name, taking steps to maximize privacy and confidentiality related to gender identity, offering protocols to assure their safety, privacy and dignity when they access shower or toilet facilities, and the choice of male or female staff to conduct frisk and strip searches, urine analysis and camera surveillance.
http://www.rcinet.ca/en/2018/01/31/trans-penitentiary-corrections-human-rights-inmates/

 Je ne prends pas l'exemple inverse vu qu'aucune personne trans se sentant homme et ayant gardé son vagin n'a demandé à ce jour d'être dans une prison pour hommes. Il faudrait aussi que tu te renseignes sur les motifs d'incarcération de beaucoup de personnes trans, je parle ici d'homme se sentant femme en Angleterre par exemple.
https://fairplayforwomen.com/transgender-prisoners/

ici on voit la montée des demandes de transfert  toujours dans les prisons
https://www.thetimes.co.uk/article/male-prisoners-jump-at-transgender-privileges-5zxhkc0jp0n

Et ici un site qui ne parle que de la violence commise par les personnes transgenres , on parle uniquement de violences d'homme se sentant femme. Moi je trouve bizarre que le taux de violence est identique à celui des hommes "cis" http://transcrimeuk.com/about-this-site-2/

Donc, j'ai quand même des raisons d'êtres inquiètes.
avatar
Claire G.
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1067
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 13.03.18 22:54
Réputation du message : 100% (1 vote)
Si c'est le pénis qui fait le violeur, il faut sortir les sécateurs et tous les castrer.

Et je ne parle pas que des femmes trans, mais bien de toutes les personnes avec des pénis. Y compris les enfants, en toute logique.

Si tu penses qu'il y a une faille dans ce raisonnement, c'est qu'il y a une faille dans le tien aussi.

La source sur les violences commises par les femmes trans, je pourrais l'avoir ? La dernière fois que j'ai posé cette question, on m'a sorti une étude faite en suède sur le taux de suicide des personnes considérées comme atteinte de la maladie imaginaire nommée transsexualisme, ce qui me parait un petit peu différent du sujet qui nous préoccupe, d'où ma question sur tes sources ?

Parce que bon cette étude ne montre absolument pas ce que tu prétends, et donc je considère cette source invalide. Si tu as une autre source, merci de m'en faire part.

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 14.03.18 1:46
Réputation du message : 100% (1 vote)
Il y a des mecs qui décident qu'ils se sentent femme, que leurs pénis est féminin, et hop c'est bon, ils peuvent aller dans la prison pour femmes? Shocked
tu trouves ça normal? Question
avatar
Claire G.
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1067
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 14.03.18 9:03
Réputation du message : 100% (1 vote)
L'article que tu cites parle d'une population pour le royaume uni de 'jusqu'à" 100 personnes. Et l'article est un peu catastrophique au niveau des chiffres, donc j'imagine que le chiffre est peut etre même gonflé.,

La population carcérale en France c'est (source wikipedia) 76 000 et des poussières sous écrou en 2016.

Parmi celle ci, il y aurait d'après l'administration pénitentiaire 3,5% de femmes, soit 2 785. (toujours la même source)

Que la France (ou le Royaume Uni d'ailleurs) traite de façon plus humaine une centaine de personnes parmi sa population carcérale ne me semble pas une tache impossible à réaliser pour les 4e (et 5e) puissances économiques mondiales.

Et j'irai même jusqu'à dire qu'il est possible de le faire sans violer les droits humains, et en particulier le droit à l'intimité de ces personnes, et donc sans que des journalistes mettent leur nez et donnent leur avis sur le contenu de leurs culottes.

Parce que les droits humains ne s'arrêtent pas à la porte des prisons.



_________________
i am who i am because you are who you are.
Coquelic0t
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 53
Date d'inscription : 18/09/2014

Re: C'est quoi "être une femme" ?

le 17.03.18 9:01
Source du Février 2018 / Gouvernement : http://www.justice.gouv.fr/art_pix/Mesure_mensuelle_incarceration_Fevrier_2018.pdf

80893 Personnes écrouées, 69596 Détenu.e.s, seulement 3.8% de femme, et sur les 3.8% on peut imagine qu'une bonne partie le sont principalement à cause des hommes.

En Grande-Bretagne, la moitié des prisonnières ont commis des délits ou crimes sous contrainte ou en réponse à des abus.
Contenu sponsorisé

Re: C'est quoi "être une femme" ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum