Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 07.09.18 3:38Black SwanLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !13.08.18 13:12VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black Swan

Partagez
Aller en bas
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Scum manifesto, Valerie Solanas

le 03.04.16 16:36
Je suis étonée de ne l'avoir trouve nulle part sur le forum je remedie donc a cette tragédie :

https://infokiosques.net/IMG/pdf/SCUM_v2005-pageparpage.pdf

SCUM ne connut donc qu’un éphémère succès de scandale. A
peine prit-on le temps de le lire; l’on savait déjà tout ce qu’il y avait à en
savoir: qu’il s’agissait d’un pur et simple appel à l’extermination des mâles,
fleur vénéneuse éclose à quelque extrémité d’un domaine nouvellement
défriché parmi tous ceux des particularismes sociaux... Dans le
meilleur des cas, cependant, la force poétique de l’oeuvre se vit louée
et appréciée; mais comme peut l’être une explosion de "fantasmes" libérateurs.
Rien, ou presque, n’a frappé les premiers lecteurs de la rigueur
du raisonnement, de la lucidité des descriptions, ni de la profondeur
de l’analyse du rapport social entre les sexes, d’emblée assez audelà
des conjonctures pour qu’elle nous apparaisse aujourd’hui plus
d’actualité que jamais.
avatar
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 03.04.16 20:41
Merci pour le lien, je n'avais pas lu ce texte grâce à toi ce problème est enfin résolu !

Alors par contre, attention à celles qui voudraient quoter ce texte d'après le lien: j'ai eu des espaces parasites qui déstructuraient totalement mes copiés-collés et ceux-ci étaient étalés sur de nombreuses lignes, donc bon courage !

J'aime beaucoup ceci:
Valérie Solanas a écrit:Ce qui pourra libérer les femmes de l'emprise  masculine, ce sera donc la destruction
totale du système fondé sur l'argent et le travail et non l'égalité économique à l'intérieur du système.
Cette phrase dit assez bien, entre les lignes, à quel point le système est de toutes façons conçu pour que l'égalité soit de fait inatteignable par les femmes dans le système capitaliste.

Valérie Solanas a écrit:Notre société n'est pas une communauté, c'est un entassement  de cellules familiales.
Ça me parle aussi, car on nous vend souvent l'idée que nous vivons en communauté, alors que dès qu'on se penche sur la réalité, la phrase "les voisins qui ne se parlent pas/ne se connaissent pas" est un lieu commun inévitable qui dément immédiatement le mensonge qu'on essaie de nous faire gober.

C'est lorsque je suis partie vivre en squatt que j'ai découvert ce que l'expression "vivre en communauté" veut vraiment dire, et ce que "chercher à et faire le bien de la communauté" aussi.

J'ai senti alors tout le décalage entre la réalité d'une véritable communauté et l'apparence illusoire de ce qu'on nous présente comme étant une communauté. Le grand écart.

Valérie Solanas a écrit: Miné par son sentiment d'insécurité,  l'homme est persuadé que sa femme va le quitter si  elle s'expose  aux  autres hommes et à tout ce qui peut présenter une lointaine ressemblance avec la vie. Aussi cherche-t-il à l'isoler de ses rivaux...
Comme quoi la compétition va avec l'exclusivité et avec l'insécurité, et ne peut mécaniquement apporter que frustration, jalousie, possessivité, agressivité... Bref, que du négatif en barres.

Valérie Solanas a écrit:Il n'y a aucune raison pour qu'une société composée d'individus rationnels et capables de se comprendre les uns les autres, complets en eux-mêmes et n'étant pas enclins naturellement à entrer en compétition  les uns avec les autres, ait besoin d'un gouvernement, de lois ou de chefs.
Ça dit très bien ce qu'intuitivement je ressens depuis si longtemps: quand on a des principes de respect et d'égalité, on n'a strictement pas besoin de hiérarchie pour s'organiser.

Et ça révèle au passage toute la contradiction de la société française (ça me parait un bon exemple) qui proclame dans sa devise "égalité" et qui dans le même temps se structure elle-même de façon si hiérarchisée que cette fameuse égalité est impossible à réaliser.

Valérie Solanas a écrit:Le but de l'enseignement « supérieur » n'est pas d'instruire mais d'exclure le plus grand nombre possible de gens de certaines professions.
... et notamment d'en exclure toute personne compétente et lucide sur les défaillances du système pour éviter le danger d'une remise en question efficace de ce système.

Valérie Solanas a écrit: L'homme ne change que lorsqu'il y est obligé par le progrès technique, quand il  n'a pas le choix, quand la société arrive au point où il doit changer ou mourir. Nous en sommes là. Si les femmes ne se remuent pas le cul en vitesse, nous risquons de crever tous.
Alors l'Histoire nous a prouvé que toute la partie que j'ai souligné est une réalité permanente qui n'a jamais changé, l'autre partie me fait penser au sujet: "Si nous voulons sauver la planète, le patriarcat doit mourir.".

Valérie Solanas a écrit:En dehors de son côté lèche-cul, la conversation de la Fille à son Papa est encore limitée par sa crainte d'exprimer des opinions déviantes ou originales et par son sentiment d'insécurité qui l'emprisonne.
Comme on m'a fait (et me fait encore) payer cher le courage d'avoir exprimé les miennes !
Le déni du droit d'avoir des opinions et surtout de les exprimer est pour moi l'une des caractéristiques les plus criantes de toute forme d'oppression.

Valérie Solanas a écrit:Même chez les femmes à la coule, les amitiés profondes sont rares à l'âge adulte car elles sont presque toutes ligotées à un homme afin de survivre économiquement, ou bien elles essayent de se tailler un chemin dans la jungle...
Alors ça c'est malheureusement vrai: passé 25 ans, j'ai perdu progressivement mais sûrement 75% de mes amitiés féminines à cause de cette réalité qui est que les femmes sont isolées les unes des autres par le mécanisme de l'engagement dans une famille.


En revanche, il y a dans ce texte des choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord, qui me gênent ou qui ne me semblent tout simplement pas pertinentes niveau raisonnement.

Ce qui me gêne: l'utilisation de vocabulaire faisant clairement référence à l'Allemagne nazie: "sortir des longs couteaux" (contre les hommes), "art dégénéré" (des hommes), et l'idée d'utiliser des gaz de suicide/euthanasie (pour les hommes qui voudraient volontairement se supprimer et ainsi "nettoyer la Terre" (je traduis par cette dernière expression ce qu'exprime Valérie Solanas dans ce passage).

Audre Lord a dit: "On ne détruit pas la maison du maître avec les outils du maître".

Et c'est pour ça que ces références nazies me posent problème, parce que c'est typiquement ce que fait Valérie Solanas au travers de leur utilisation: ça ne marche pas.

Ce avec quoi je ne suis pas d'accord: le sexe serait intrinsèquement mauvais, idem pour la maternité.

S'il y a des sujets sur lesquels chacune est seule apte à décider souverainement, ce sont bien ceux-là.

Et que Valérie Solanas prétende affirmer une vérité unique qui serait valable pour toutes les femmes est en contradiction totale avec son rejet affiché plus haut de toute forme de hiérarchie.

Enfin, ce qui me pose le plus problème et me parait intenable à quiconque possède un tant soit peu d'honnêteté intellectuelle, c'est l'essentialisme dégoulinant (vomi, presque) qu'elle nous sert à tout bout de champ et qui une fois encore, appelle à méditer la phrase d'Audre Lord que j'ai citée plus haut: cela invalide son raisonnement et surtout fait malheureusement oublier trop vite les passages valables de son texte.

D'un point de vue BDSM, la domina en moi a beaucoup souri en lisant tous les passages essentialistes et dévalorisants pour les hommes: je connais nombre de soumis qui se se rouleraient par terre d'adoration pour une femme qui leur ferait le plaisir de si bien les humilier. Very Happy

Plusieurs niveaux de lecture, donc !

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 03.04.16 21:02
Pour ma part j'adoooore le cote essensialiste du texte, c'est retourner des arguments debiles contre eux memes et ca donne des truc vachement cool ! Ca me fait trop marrer (humour misandre, certe) ! Je pense pas que le texte soit a prendre au premier degres absolu ni que l'honetete intellectuelle ou la pertinence soient particulierement recherchee, en tout cas c'est pas comme ca que je le lis.
Gambara
Banni·e
Messages : 170
Date d'inscription : 24/07/2015

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 03.04.16 21:04
Oui une amie m'avait montré ce texte. Au début j'étais super emballée et pareil qu'Aëlloon, une fois arrivée aux passages essentialistes, j'ai totalement déchanté :/

_________________
Le travail du candidat manque de rigueur technique, méthodologique, et déontologique. Il pèche par pensée, par action, par omission et par distorsion. L’ensemble est à interpréter comme un refus de laisser place à la confrontation entre différentes analyses, ce qui donne à sa thèse un statut d’assertion et non de démonstration.
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 03.04.16 21:18
Oui, enfin c'est essensialise des la 5eme phrase... Tout le manifeste est essensialiste !
Moi je le lis comme quelque chose de marrant une sorte de blague a faire en non-mixite. Elle recrache toute la merde et l'horreur misogyne et la transforme en vaste blague misandre, en faisant au passage un gros bucher pour la societe patriarcale. J'adooore je vous dis !!
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 03.04.16 22:04
Moi aussi j'adore. Et ce que je crois c'est que l'autrice dénonce les arguments virilistes et le discours sexiste qui essentialise, en essentialisant à l'inverse. Elle inverse la situation pour dénoncer l'absurdité du patriarcat. Et a cruauté, ainsi que son arbitraire.
avatar
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 03.04.16 22:24
Je dois dire qu'en lisant ces fameux passages, je n'ai pas pu m'empêcher de rire en imaginant les réactions outrées qu'auraient (et qu'ont eu, je n'en doute pas) immanquablement la majorité des hommes, alors que durant toute notre vie et notamment notre scolarité, en tant que filles puis femmes on ne cesse de nous asséner l'essentialisme inverse, que nous devons docilement écouter sans réagir.

J'y vois le cri de rage et de révolte légitime d'une femme qui refuse d'être une gentille victime, et ce refus d'être docile et inoffensive me plait autant que l'essentialisme utilisé me débecte...

Je pense aussi que Valérie Solanas appartenant à une génération plus ancienne que les nôtres, j'imagine sans peine que la réalité patriarcale de l'époque était encore pire que l'actuelle (même si elle n'a pas énormément évolué, chaque progrès "acquis" est hautement souhaitable et bienheureux).

Par contre, je pense qu'à l'ère actuelle, internet oblige, le déchaînement de réactions qui n'aurait pas manqué d'avoir eu lieu si le texte était sorti maintenant aurait été beaucoup plus violent car beaucoup plus massif...

Quand on pense que le morceau de musique posté par des femmes sur YouTube en  réponse aux morceaux d'Orelsan "Saint Valentin" et "Sale Pute" a été immédiatement supprimé par YouTube alors que ses morceaux sont toujours en ligne, l'idée du cataclysme médiatique qui aurait eu lieu fait froid dans le dos.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 462
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 03.04.16 23:36
1977 je suis tout a fait d'accord avec toi et je n'aurais pas su si bien formuler ma pense ! Merci !

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
Reiko
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 78
Date d'inscription : 30/06/2014

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 01.05.16 11:17

1
L'essai de Valérie Solanas est très très très bien
2
toutes ses phrases sont vraies, relisez chacune d'elles, faites toutes ses phrases
3
tout va aller, en un an, j'en sais
4
Mégané tu prépares le déjeuner avec tes frères
5
faut j'aille
6
merci tortue, j'ai acheté l'original


Aëlloon si tu passes ici merci et

Valérie a écrit son manifeste quand elle terminait son doctorat en science biologie et génétique et à son collège, elle a fini une majeure en psychologie


Dernière édition par Reiko le 01.05.16 21:47, édité 3 fois (Raison : J'ai corrigé un coloré)

_________________
Un petit récit coloré optimiste à comment un garçon peut se féminiser avec ses mains La vie des silverfish

Ma série colorée Une fille au pays des garçons menus

Un livre on-line La santé pour les garçons féminins
Gambara
Banni·e
Messages : 170
Date d'inscription : 24/07/2015

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 01.05.16 11:25
J'adore ce texte I love you

_________________
Le travail du candidat manque de rigueur technique, méthodologique, et déontologique. Il pèche par pensée, par action, par omission et par distorsion. L’ensemble est à interpréter comme un refus de laisser place à la confrontation entre différentes analyses, ce qui donne à sa thèse un statut d’assertion et non de démonstration.
avatar
Aëlloon
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 01.05.16 15:07
Merci Reiko ! En tous cas j'aime tes interventions dessinées Very Happy .

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 638
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 03.09.16 20:04
En rapport avec le titre : la faculté des rêves de Sara Stridsberg, c'est une " biographie " autour de Valérie Solanas. C'est assez cru, parfois dur à lire, mais je pense que ça reste ... une lecture culturelle féministe.
avatar
AurélieKlein
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 47
Date d'inscription : 20/08/2015

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

le 04.11.16 22:41

Je suis assez mitigée. L'auteure a aussi tiré sur deux être humains. L'un avait perdu un manuscrit qu'elle lui avait confié, mais qu'il n'avait pas demandé

Je l'ai lu aux USA...Je ne sais pas...l'auteure a totalement renié cet écris, et je me suis occupé de femmes souffrant de la même pathologie (Valerie Solanas était schizophrène et toxico). Ce qui me donne une perspective assez glaçant sur son état d'esprit.

J'ai donc du mal à en faire une héroïne, et à priori, l'auteure ne le voulait pas non plus.

Le fait d'avoir failli me faire butter par une "Valerie Solanas like" ne m'aide pas d'avantage à considérer sa pensée comme une plus value du féminisme...

Sa pièce m'a plus intéressé que sa vision 'politique' . On a finit par retrouver le manuscrit et on l'a monté à Los Angeles.
avatar
XB Rose-Noire
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 2
Date d'inscription : 09/10/2018

Débat sur l'œuvre de Valerie Solanas

le 11.10.18 17:28
L'Association des Roses Noires organise une conférence sur l'œuvre littéraire de Valerie Solanas, et notamment son Manifeste: des extraits seront lus, commentés et mis en perspective avec le travail théâtral de la Troupe; avec les actrices professionnelles Roya Zargar et Véronique Multon.

C'est le samedi 20 octobre 2018 à 15 heures, à la Maison de la vie associative et citoyenne du 18e, 15 passage Ramey à Paris (Marcadet Poissonniers). Entrée libre, verre amical.
Contenu sponsorisé

Re: Scum manifesto, Valerie Solanas

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum