Derniers sujets
» La porno féministe
par Nurja Aujourd'hui à 11:10

» Revenu de base
par Tortue Hier à 16:22

» [Étude] Etat des lieux des connaissances, représentations et pratiques sexuelles des jeunes adolescents
par Iridacea Hier à 10:13

» L’horreur de la chasse aux sorcières demeure omniprésente dans la culture moderne.
par kekemore Dim 21 Mai 2017 - 20:38

» que pensez-vous de Steven Pinker
par Iridacea Sam 20 Mai 2017 - 12:01

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Nurja Ven 19 Mai 2017 - 19:07

» Youtube
par Aëlloon Ven 19 Mai 2017 - 0:57

» Vidéos et films féministes
par Aëlloon Jeu 18 Mai 2017 - 0:49

» Game Of Fraude, la vidéo qui ne ment pas...
par kekemore Mer 17 Mai 2017 - 22:24

» Inclusion de la question animale dans les revendications féministes
par Dihya Mer 17 Mai 2017 - 9:29

» Pour dissuader ses parents de voter fn, une lycéenne de 17 ans présente un exposé de 28 pages
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 3:51

» Des petites touches féministes dans la vie de tous les jours
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:52

» [Article] L’esclavage atlantique et son abolition : plus qu’un simple enjeu de mémoire, un enjeu contemporain de luttes
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:33

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Claire G. Dim 14 Mai 2017 - 23:39

» Présentation - Fabien
par Aëlloon Dim 14 Mai 2017 - 23:06

» Court-métrage sur l'égalité femmes-hommes dans l'espace numérique.
par BenSet Dim 14 Mai 2017 - 13:55

» Parent par défaut, ou la charge mentale des mères
par Aëlloon Ven 12 Mai 2017 - 22:04

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Aëlloon Ven 5 Mai 2017 - 23:53

» La santé pour les garçons féminins
par Reiko Ven 5 Mai 2017 - 17:05

» Bonjour à tous
par onyx Jeu 4 Mai 2017 - 23:34

» [Article] La Russie vote la dépénalisation des violences domestiques
par Araignée Mer 3 Mai 2017 - 18:35

» [Article] La non-mixité de dominants, c'est caca
par Aëlloon Mer 3 Mai 2017 - 2:21

» Chansons féministes
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 23:51

» Les petites phrases sexistes cultes (suite)
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 15:38

» [Article] SexNegative ?
par Aëlloon Lun 1 Mai 2017 - 0:12

» Présentation de Skander
par onyx Ven 28 Avr 2017 - 18:10

» [Podcast] Où sont les Mascus ? Dans la Forêt !!
par onyx Jeu 27 Avr 2017 - 23:07

» La prostitution masculine est-elle différente ?
par shun Mer 26 Avr 2017 - 15:18

» Doc: " Tampon, notre ennemi intime "
par Aëlloon Mar 25 Avr 2017 - 23:12

» [Pétition] Appel au défenseur des droits, endométriose : sexisme médical et défaut d'accès aux soins
par Iridacea Mar 25 Avr 2017 - 22:49

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Lun 24 Avr 2017 - 14:36

» [Ressources] La transphobie
par erulelya Dim 23 Avr 2017 - 21:55


Topic dédié à l'endométriose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Topic dédié à l'endométriose.

Message par Drärk le Mer 9 Mar 2016 - 22:44

Hier après-midi (07/03/16), sur France 5, une diffusion d'un documentaire traitant de l'endométriose, selon la personne qui m'a conseillé le docu (je n'ai pas de télé), cette maladie va enfin être reconnue !

Dispo sur ce lien pour 6 jours : Lien vers France 5
Trigger Warning : De 7m10 à 9m35 environ, examen, échographie endo-vaginale.
Le médecin est prévenant et insiste sur le fait que la patiente prévienne si elle a mal. Il explique ce qui apparaît à l'écran. La patiente garde ses vêtements du haut et un drap la recouvre à partir de la taille. Un brin paternaliste à un moment quand même le doc.
De 47m à 47m57 : Mention de tests sur souris, exploitation spéciste.
De 47m13 et 47m25 : dissection explicite d'une souris.

Juste après il est question de culture in vitro de cellules d'endométriose humaines. Pour pas changer, on torture des animaux pour rien. C'était pour le point de vue anti-spéciste. Si je suis réellement atteinte de cette maladie, je me renseignerai afin de savoir si les traitements seront testés ou pas (même si je doute fortement d'en trouver des véganes).
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Edit 10/03/16 : Un autre article sur l'endométriose, on y retrouve la docteure Chrysoula Zacharopoulou.
Consultable ici.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Edit 15/03/16 : En lisant un article de Muriel Salmona sur la définition de la mémoire traumatique (sur ton mur @Shun), j'ai appris que l'endométriose faisait partie des conséquences sur la santé physique, dans la catégorie Troubles génito-urinaires très fréquents, comme pour la cystite, les dysménorrhées, et que le vaginisme (conséquence assez connue).

J'en parle parce que cela fait des mois que je me pose la question de la conséquence des traumatismes sexuels sur la santé uro-génitale des victimes. Puisque ces traumatismes pouvaient déclencher un vaginisme ou des cystites, je me demandais si l'endométriose, l'infertilité et les dysménorrhées pouvaient être des conséquences aussi.

Après une recherche préliminaire en français, j'ai trouvé cet article
J'ai aussi vu dans les autres résultats des réactions très vives face à cette théorie, un refus total de cette éventualité. Cependant je pense qu'il faut l'envisager, car comme l'a dit le médecin dans l'article ci-dessus :
Jean-Michel Louka a écrit:L’introduction de la dimension psychique dans la problématique médicale, qui reste cependant largement minoritaire et souvent fort décriée tant par les médecins que par les patientes elles-mêmes, permet d’élargir le champ de l’endométriose en considérant qu’une femme ne se réduit pas à son corps biologique, mais est aussi un être humain total, avec une histoire personnelle et familiale, des sentiments, des espoirs de maternité, des amours, et, surtout, une vie sexuelle qui, comme tout vie sexuelle, ne va pas, forcément, d’emblée, de soi.
Cependant, je suis peu étonnée d'une telle réaction de négation, tant les violences sexuelles sont taboues et qu'il est difficile pour les victimes d'en parler. Parler d'une endo psychique présente le risque d'outing de traumatismes, connus ou oubliés de la victime, ou de poser un diagnostic de trauma sexuel qui n'a pas lieu d'être. Dans tous les cas, on sait qu'être victime expose à de nouvelles violences. Être désigné-e victime est donc risqué. Peut-être aussi à cause de la vision négative qu'ont les personnes quant à la psychanalyse ?
@Araignée, je sais que tu es très informée sur la psychanalyse, est-ce que la méfiance envers la psychanalyse te semble plausible ?

Edit : Parmi les résultats de recherches, l'auteur de l'article que j'ai donné un peu plus haut a été dénoncé sur un forum à cause de cette théorie. Je voulais préciser que je voue pas une confiance sans borne en la médecine, et que si je parle de cette approche psychique, c'est pour apporter des ressources au sujet de l'endométriose. Il est possible que l'aspect psychique ne soit pas véridique, et j'ai tendance à faire davantage confiance à Salmona (qui pourrait aussi se planter).


Dernière édition par Drärk le Jeu 31 Mar 2016 - 17:17, édité 6 fois (Raison : Modification sujet.)

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone

Messages : 3882
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic dédié à l'endométriose.

Message par Iridacea le Jeu 31 Mar 2016 - 15:39

Sur le rapport entre endométriose et passé traumatique : pour démontrer déjà une corrélation entre les deux (ce qui est une hypothèse comme une autre, étant donné la méconnaissance actuelle des causes de cette pathologie), il faudrait mener des études sur la fréquence des traumas sexuels dans le passé des personnes d'endométriose. Or, comme cette maladie est mal connue, mal diagnostiquée, et pour ainsi dire, ignorée –pathologie de gonzesse douillette, sans doute…– c'est pas évident à savoir.
J'ai retrouvé l'article de Salmona dont tu parles, @Drärk, mais elle ne cite pas de sources sur ce sujet précis –ou plus exactement, il faut se farcir la lecture intégrale de ses sources pour savoir d'où on parle d'endométriose.


Sur le blog Passions Menstrues est publiée une série d'interviews de femmes atteintes d'endométriose. Ces témoignages sont visibles ici et (d'autres sont à venir). Attention, dessins de vulves dans la bannière du site.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2729
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic dédié à l'endométriose.

Message par Araignée le Jeu 31 Mar 2016 - 16:35

@Drärk a écrit:@Araignée, je sais que tu es très informée sur la psychanalyse, est-ce que un déni ma méfiance envers la psychanalyse te semble plausible ?
Je suis désolée, mais je ne comprends pas la question... Embarassed

Si tu pouvais la reformuler, je serais heureuse de pouvoir y répondre (enfin, j'espère, j'ai pas réponse à tout non plus).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4480
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic dédié à l'endométriose.

Message par Drärk le Jeu 31 Mar 2016 - 17:16

@Araignée : c'est normal, ma phrase n'a aucun sens, je pense que j'ai modifié son contenu en cours de route et ça fait un mélange. Je corrige le post du coup.

De mémoire, je voulais te demander si, selon toi, la méfiance envers la psychanalyse peut expliquer le déni d'une endométriose faisant suite à un SPT. J'espère que c'est plus compréhensible ainsi.

@Iridacea : Je crois que la théorie se base sur la fragilité du système immunitaire suite à des traumatismes, ce qui le rendrait moins efficace pour éliminer des cellules migrant hors de l'utérus et provoquerait donc une endométriose.

C'est juste que cette théorie m'intéresse, pas pour le côté psy de la chose mais parce que le SPT influence sur la santé uro-reproductive des victimes, par exemple via les infections urinaires chroniques ou les dyspareunies. Voila, après si cette théorie est erronée bah je l’accepterai, mais elle a le mérite d'exister, vu que c'est une maladie taboue (même si connue depuis un bail maintenant).

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone

Messages : 3882
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic dédié à l'endométriose.

Message par Araignée le Sam 2 Avr 2016 - 18:35

@Drärk a écrit:
@Araignée : c'est normal, ma phrase n'a aucun sens, je pense que j'ai modifié son contenu en cours de route et ça fait un mélange. Je corrige le post du coup.

De mémoire, je voulais te demander si, selon toi, la méfiance envers la psychanalyse peut expliquer le déni d'une endométriose faisant suite à un SPT. J'espère que c'est plus compréhensible ainsi.

De manière générale, je pense que les gens se méfient de la psy (psychiatrie/chanalyse/chologie) en partie parce qu'il y a la peur de découvrir des choses que leur inconscient s'efforce de bien refouler. Et puis il y a le stigmate social porté sur tout ce qui est psy (un problème psy étant vu comme moins grave qu'un problème physique, et pouvant être résolu avec de la "volonté"), c'est logique que les gens préfèrent nier la dimension psy de leurs maladies.

Alors que dans l'absolu, toutes les maladies sont à la fois psy et physiques, en fait (c'est du moins mon intime conviction). Il n'est pas anodin par exemple que certaines personnes atteintes de psychoses ne choppent jamais le moindre rhume.

J'espère que ça répond (au moins en partie) à ta question.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4480
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic dédié à l'endométriose.

Message par shun le Sam 2 Avr 2016 - 21:19

Je sais que d'une manière générales, les personnes qui ont un SPT, en particulier un SPT complexe (c'est à dire qui est relatif à une traumatisation chronique) sont plus souvent malades, ont plus de problèmes de santé que des gens sans SPT.
Ça c'est certain, je l'ai lu, relu, dans des bouquins de psychiatrie (Van Der Hart, Boon, Steele, Nijenhuis sont des auteurs de psychiatrie récente qui ont tous apporté des études corroborant ce fait). C'est vrai que certaines maladies / problèmes physiques ont l'air d'être surreprésentés par rapport à d'autres. Certains ont pour cause directe le stress lié au trauma (comme l'eczéma, ou encore certaines dyspareunies liées à une contraction musculaire du vagin due au stress par exemple), d'autres des liens moins apparents comme les infections notamment. Mais si on ne sait pas exactement comment c'est lié, en revanche on sait que c'est un fait médical. Faut que je retrouve l'étude de Van Der Hart, je la mettrai avec un édit en fin de post.

Donc pour moi c'est pas déconnant de se poser la question pour l'endométriose. J'ai pas la réponse, mais c'est une question qui me paraît tout à fait légitime.
avatar
shun
Hystérique
Hystérique

Messages : 618
Date d'inscription : 10/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic dédié à l'endométriose.

Message par Iridacea le Mar 26 Juil 2016 - 13:27

J'ai trouvé cet article sur la possibilité d'une chirurgie laser pour l'endométriose, plus intéressante que la chirurgie classique. En soit c'est une bonne nouvelle, sauf que l'article conclut comme suit :
L'opération au laser n'entraîne pas de surcoût, et est prise en charge par la sécurité sociale : pas entièrement lorsqu'elle vise à faire disparaître les douleurs, mais à 100 % lorsqu'elle est pratiquée pour soigner l'infertilité.
Chose justifiée par :
Dans 37 % des cas d'infertilité, l'endométriose en est la cause. C'est pourquoi les médecins préfèrent prévenir : lorsque la patiente n'a pas de désir de grossesse, et que les douleurs liées à la maladie sont supportables, l'opération est déconseillée.  "Le traitement de l'endométriose entre dans un processus entier de grossesse. Il faut bien que l'on analyse le rapport bénéfices/risques. Parfois, cela ne vaut pas le coup", explique le gynécologue Bernard Galland.

"De plus, même si les complications liées au laser sont très faibles (moins de 1 % de complications majeures), elles existent", poursuit-il.

Ça m'a considérablement foutue en rogne. On ne peut pas être intégralement remboursée si on se contente de souffrir (et encore, il faut visiblement que la souffrance soit insupportable pour y avoir droit), il faut avoir un projet de grossesse pour être prise en charge (et comment le médecin contrôle ce désir ?).
Cela montre à mon sens que d'une part, la douleur seule est peu considérée par une partie du corps médical, et d'autre part, que les douleurs gynécos ne sont importantes que par rapport à la procréation.

Je suis assez outrée, même si je ne souffre pas d'endométriose. Marre d'être vue uniquement par le prisme de mon utérus et de si je compte porter un enfant. Marre des gynécos qui n'écoutent pas, n'expliquent pas lorsqu'on leur parle de douleurs menstruelles, se contentent de prescrire la pilule comme solution universelle.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2729
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic dédié à l'endométriose.

Message par Iridacea le Mar 31 Jan 2017 - 15:15

Un article qui parle des fonds alloués à la recherche sur l'endométriose aux États-Unis. Sans surprise, ils sont ridiculement bas depuis la première description de la maladie dans les années 20, alors que le nombre patientes est élevé.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2729
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic dédié à l'endométriose.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum