Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministe07.12.17 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"07.12.17 0:39AëlloonJe veux des Poches!!06.12.17 22:52Aëlloon

Partagez
Aller en bas
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Livre : Caliban et la sorciere

le 08.03.16 23:41
Je voulai vous parler moi meme du livre Caliban et la Sorciere de Silvia Federici mais comme ca fait deux fois que je perd mon super long message parce que je suis trop maladroite, je vous le fait court.
Ce livre est super, lisez -le ! Certaines le connaissent deja ?
C'est une analyse feministe de la transition feodalisme-capitalisme, avec colonisation de l'amerique, chasses aux sorcieres, construction du mythe moderne de Lafame, monetisation des echanges marchand et tout et tout. C'est genial, le vocabulaire theorique est pas hermetique et ca chamboule les neurones parce que ca eclaire beaucoup de choses sur le monde actuel.

DES BOUT DE L'INTRODUCTION a écrit:« Une histoire des femmes et de la reproduction au cours de la « transition vers le capitalisme » doit débuter par les luttes que le prolétariat de l’Europe médiévale (petits paysans, artisans, journaliers) mena contre le pouvoir féodal sous toutes ses formes.
C’est seulement en évoquant ces luttes, avec leur cortège de revendications, d’aspirations sociales et politiques et leurs pratiques d’opposition, que nous pouvons comprendre le rôle que les femmes jouèrent dans la crise du féodalisme, et pourquoi le capitalisme devait, pour se développer, anéantir leur pouvoir, comme il le fit durant les trois siècles que dura la persécution des sorcières.

Sous l’angle de cette lutte, il ressort que le capitalisme ne fut pas le résultat d’une évolution graduelle accouchant les puissances économiques en gestation dans la matrice de l’ordre ancien.
Le capitalisme fut la réplique des seigneurs féodaux, des marchands patriciens, des évêques et des papes, à un conflit social pluriséculaire, qui finit par ébranler leur pouvoir et donner « au monde entier une secousse ». Le capitalisme fut la contre-révolution qui réduisit à néant les possibilités ouvertes par la lutte antiféodale.
Ces possibilités, si elles étaient devenues réalités, nous auraient épargné l’immense destruction de vies humaines et de l’environnement naturel qui a marqué la progression des rapports capitalistes dans le monde entier. Il faut bien le souligner, parce que cette croyance en une « évolution » depuis le féodalisme vers le capitalisme, tenu pour une forme supérieure de vie sociale, n’a toujours pas disparu. »
[...]
   Mais on ne peut saisir comment l’histoire des femmes recoupe celle du développement capitaliste si l’on ne s’intéresse qu’aux terrains classiques de la lutte des classes, services en travail, taux de salaire, rentes et titres, et si l’on méconnait les nouvelles visions de la vie sociale et la transformation des rapports de genre que ces conflits ont engendrés. Il ne faut pas les minorer.
   C’est au cours de la lutte antiféodale que nous trouvons trace de la première occurrence connue dans l’histoire européenne d’un mouvement populaire de femmes s’opposant à l’ordre établi et participant de l’élaboration de modèles de vie communautaires alternatifs.


DES BOUT DE LA PREFACE a écrit:« La question historique la plus importante que pose le livre est de savoir comment expliquer l’exécution de centaines de milliers de « sorcières » à l’aube de l’époque moderne et pourquoi l’apparition du capitalisme s’est accompagnée d’une guerre menée contre les femmes.
Les penseuses féministes ont élaboré un cadre qui permet de bien éclairer cette question. On s’accorde généralement à dire que la chasse aux sorcières avait pour but l’anéantissement du contrôle que les femmes avaient sur leur fonction reproductive et servait à ouvrir la voie à un régime patriarcal encore plus oppressif. La chasse aux sorcières a aussi été inscrite dans les transformations sociales qui ont accompagné l’apparition du capitalisme. Mais les circonstances historiques particulières sous lesquelles la persécution des sorcières fut déclenchée et les raisons pour lesquelles la naissance du capitalisme exigeait une extermination des femmes n’ont pas encore été traitées.

C’est la tâche que j’entreprends avec Caliban et la Sorcière, en commençant à analyser la chasse aux sorcières dans le contexte de la crise démographique et économique des XVIe et XVIIe siècles et les lois règlementant le travail et la terre durant l’ère du mercantilisme.
Mon travail actuel n’est qu’une ébauche de la recherche qui serait nécessaire à l’éclaircissement des liens que j’ai mentionnés, en particulier le rapport entre la chasse aux sorcières et le développement actuel d’une nouvelle division sexuée du travail, confinant les femmes au travail reproductif. Il suffit cependant de montrer que la persécution des sorcières (tout comme le commerce des esclaves et les enclosures) fut un aspect central de l’accumulation et de la formation du prolétariat moderne,enEurope et dans le « Nouveau Monde ».
[...]
Caliban et la Sorcière se rapporte à« l’histoire des femmes »et à la théorie féministe de plusieurs autres façons. Tout d’abord, il vient confirmer que « la transition au capitalisme » est un cas d’école pour la théorie féministe, en ce que la redéfinition des tâches productives et reproductives et des rapports hommes- femmes à laquelle nous assistons dans cette période ne laissent que peu de doute quant au caractère construit des rôles sexués dans la société capitaliste. L’analyse que je propose nous permet aussi de dépasser la dichotomie « genre » et « classe ».
S’il est vrai qu’avec la société capitaliste l’identité sexuelle devient le vecteur de fonctions spécifiques, le genre ne doit pas être considéré comme une pure réalité culturelle, mais doit être envisagé comme une spécification des rapports de classe. »

EDIT : le premier chapitre, qui plante le decors des luttes antifeodales au moyen age (sens etre specifiquement feministe) est dispo ici
Gambara
Banni·e
Messages : 170
Date d'inscription : 24/07/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 08.03.16 23:52
Ouh que ça à l'air intéressant ! Merci du partage ! Smile

_________________
Le travail du candidat manque de rigueur technique, méthodologique, et déontologique. Il pèche par pensée, par action, par omission et par distorsion. L’ensemble est à interpréter comme un refus de laisser place à la confrontation entre différentes analyses, ce qui donne à sa thèse un statut d’assertion et non de démonstration.
avatar
Zuul

—
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 0:28
Je l'ai lu c'est genial. Je ne peu pas en parler maintenant (trop sommeil) mais je reviendrais le faire promis. J4ai aussi été retourné par cette lecture.
Bonne nuit

avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 1:50
Ha chouette ! Je l'ai lu y'a un an ou deux quand il a ete traduit mais je l'ai plus sous la main du coup le resume que j'ai essaye d'en faire avant de tout perdre etait tres tres decousu (il y a tant a dire en meme temps)

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
Invité
Invité

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 8:17
Une amie m'a prêté son exemplaire mais je l'ai à peine entamé, j'en suis à la page 40 depuis janvier (j'ai du mal à lire depuis quelques temps) mais rien que le début est vraiment intéressant !

Il faudrait que je m'y remette, cela m'étonnerait que j'ai la foi pour le faire, mais si je peux je prendrai quelques notes pour les transmettre ici. Je ne promets rien cependant, intellectuellement, je suis vidée, j'ai énormément de mal à restée concentrée sur de la lecture.

Merci pour l'ouverture du topic @Tortue, le fondement capitaliste à travers la déshumanisation pure et simple des femmes est un sujet absolument vertigineux, cela est étrange de se dire qu'à une époque, en France, noues ayons été plus libres qu'aujourd'hui, dans le sens où noues pouvions noues soigner noues-même, que la maternité était un métier de femmes.
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 14:53
Bon allé je tente le résumé de tete

Le truc de base du capitalisme c'est l'accumulation primitive (Marx). L'accumulation primitive, c'est s'accaparer des biens gratuitement (voler quoi) pour créer de la valeur marchande. A cette période l'accumulation primitive s'est illustrée en gros par 3 choses:
1 . La privatisation des communaux (terrains détenus en commun par un village, paturages, lac, foret.)
2 . La colonisation de l'amerique (massacre des indiens = terres gratuites, + mines d'or)
3 . L'invisibilisation du travail dommestique des femmes (= force de travail gratuite)

Le lien avec les femmes :
Alors pour les terrains communaux : ce sont les femmes qui en étaient le plus dépendante car les terres étaient plutot transmises aux hommes. Donc si elles n'avaient plus de famille elle dépendaient entierement des communaux. Et en meme temps, les communaux permettaient aux femmes de ne pas etre dépendente des hommes vu qu'elle avaient acces a ces terrains (= chasse peche ceuillette recolté)
Lors de la privatisation des terrains communaux il y a eu des révoltes, notament de femmes (arracher de nuit des clotures en non mixite, yeye)
Apres la privatisation des communaux, étant plus dépendante des hommes, elles sont restées confinées aux travaux dommestique.

L'invisibilisation du travail des femmes : Au moyen age le travail était divisé sexuellement mais le travail des femmes a la maison était considéré comme un travail comme les autres. Les serf devaient payer un impot au seigneur, en nature (une partie de la recolte). C'est lors de la monétisation des échanges commerciaux que ce travail a été invisibilisé, car seul la recolte était payée par des pieces d'argent. (En tres gros)
Pour Marx la reproduction de la force de travail se fait par le salaire (c'est le salaire qui permet aux ouvrier de vivre et de revenir au travail), elle dit qu'il est a coté de la plaque, que cela se fait par la gratuité du travail dommestique des femmes (invisibilisation du travail), ainsi que par le controle des naissance. Apres une période de peste=famine, l'avortement a été litteralement diabolisé et puni de mort car un pays (royaume) sans sujet n'a pas de travailleur a sa disposition.

Tout ca donne que ce sont les femmes qui sont le plus touchees par l'accumulation primitive qui permet le lancement du capitalisme. Elle dit que toutes les attaques contre les droits des femmes peuvent signaler une phase d'accumulation primitve (par ex, interdiction de l'avortement en espagne. Elle raconte aussi des chasses aux sorcieres au Niger ou elle a enseigné, qui ont eu lieu lors de la privatisation des forets.) Ce sont elles les plus impliquées dans les luttes contre l'accumulation primitive, c'est pourquoi faire échouer ces luttes était essensiel pour le capitalisme naissant car si elles avait abouties il n'aurait pas pu se répendre.
D'ou la diabolisation des femmes, de leurs luttes (reunion nocturne dans la foret = sabbat !) des tentatives de vie alternative h comme f (les communantees hérétiques)

Pour la colonisation je sais plus trop, mais il y a eu énormement de chasses aux sorcieres en amerique, puisque cette phase d'accaparation des terres par les colons était une forme d'accumulation primitive. Il s'attaquaient a la culture (genocide culturel) détenue par les femmes.

Voila ca c'est juste l'idée principale du bouquin mais comme une toile d'araignée il aborde des milliards d'autre choses, notament sur les moyens mis en place pour briser et isoler les femmes (torture, viol, loi) les soumettrent au mythe de Lafame, le lien entre chasses aux sorcieres et colonisation,  et surtout il est tres détaille, bourrée d'exemple historiques.


Dernière édition par Tortue le 10.03.16 0:24, édité 2 fois (Raison : é)
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 17:39
Réputation du message : 100% (1 vote)
En gros les mouvements anti capitalismes doivent inclure le féminisme voire même prioriser une stratégie féministe s'ils veulent être cohérents. Ils sont le produits de luttes féminines très anciennes. Auquelles les hommes ne se sont pas ralliés à l'époque..et qu'il reprennent a leur compte suintant de misogynie comme leurs pairs pro libéraux, droitistes et consorts. Parce que les témoignages de femmes au sujet de leur traitement par les hommes dans ces mouvements anti capitalistes et de gauche, anarchistes, c'est franchement à vomir. Agressions sexuelles, humiliations,elles sont silenciées, cooptation du pouvoir masculin, assignation aux tâches sulbalternes pour les femmes..bref, maltraitance patriarcale..


Edit: merci infiniment Tortue pour le résumé.
avatar
Invité
Invité

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 19:55
Dans les milieux "anti-flics", les hommes sont tranquilles, ils peuvent violer en toute impunité car pour dénoncer un viol il faut passer par la système judiciaire et donc trahir son milieu. C'est ainsi que des victimes de viols se taisent sous peine d'être exclue d'un mouvement pour trahison et collaboration avec les flics/la justice.

Ce n'est pas pour rien que le milieu féministe que je fréquente ne peut pas sentir les anarchistes, qu'on appelle "Manarchistes" d'ailleurs.
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 20:18
Drärk a écrit:
pour dénoncer un viol il faut passer par la système judiciaire et donc trahir son milieu.

Pas forcement,il y a des femmes qui font des denonciation "publique" au sein de leur groupe, mais quoi qu'il arrive c'est complique
Drärk a écrit:
Ce n'est pas pour rien que le milieu féministe que je fréquente ne peut pas sentir les anarchistes, qu'on appelle "Manarchistes" d'ailleurs.
Plus ca va plus je pense comme toi !
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 20:41
Réputation du message : 100% (1 vote)
Les dénonciations publiques au sein d'un groupe, ce serait beau... si ça marchait. Mais le résultat est majoritairement le même qu'en passant pas la police : la victime passe pour la coupable, le violeur est pénard. "C'est un type bien, il a pas pu faire ça"...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Invité
Invité

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 20:48
Oui sauf que la dénonciation ne mènera pas à un jugement, et c'est pour le moment la seule solution pour éloigner un violeur des victimes potentielles (femmes et enfants) : le coller entre 4 murs avec interdiction d'en sortir. 1% des hommes accusés de viol en France, donc 11% des plaintes enregistrées (quand les flics ne refusent pas tout simplement de le faire...), finissent en taule. 80% des jugements pour viol sont traités en correctionnelle. Pour comparer, tu prends autant, si ce n'est moins, pour avoir violé que pour avoir été appréhendé-e avec du cannabis sur toi.

J'suis pas fan du milieu carcéral pour pas mal de raison, mais pour les violeurs, rien n'est fait pour protéger les victimes, même les interdictions d'approcher, ils s'en tapent, parfois ils deviennent encore plus agressifs suite à une interdiction de ce type. A moins de les enfermer, sauf qu'ils recommencent en sortant du taule.

@Araignée : Tu résumes parfaitement la chose.

http://hyenesenjupons.com/2014/10/30/la-double-face-du-feminisme-dans-les-milieux-militants/ Cet article sur le milieu militant est vraiment intéressant.
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 20:56
Oui vous avez raison.
Ca me ramene d'ailleur au livre Caliban et la Sorciere : je ne sais plus quand, dans certaines villes d'Italies il y a eu de tres forte luttes sociales menees par la classe des petits artisan contre leurs patrons,ou je ne sais plus qui contre qui. Bref toujours est-il qu'a ce moment la, le viol a ete depenalise dans les fait (la loi existait toujours mais n'etait plus appliquee) et des bordels municipaux ont ouverts. Ca a eu pour consequence de casser la classe populaire en deux, de separer les femmes de hommes et de fragiliser les femmes (oui parce qu'etre violee = trop la honte,ca ca a pas changer.) Si la moitiee des personnes en luttes sont fragilisees, c'est toute la lutte qui en prend un sacres coup.

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
Invité
Invité

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 09.03.16 21:22
Oui je me souviens d'avoir lu ça quelque part, sans doute dans le livre que j'avais feuilleté à quelques endroits au début.
Cela démontre à quel point la classe des hommes riches considérait les femmes comme une ressource, de la pâture. Ce qui est toujours le cas d'ailleurs.

Edit : Je viens de trouver cet article sur le mur d'une contacte FB qui entre pile dans le sujet de la persécution des femmes militantes à des fins capitalistes !
site anglophone
Chanting, “Defend the forest, don’t sell it!” and carrying signs reading “No more persecution against women defenders of Mother Earth,” the march culminated in a rally in which each nationality denounced the new oil threat and shared traditional songs and ceremonies. The women spoke of other methods for protecting and defending the Amazon and its vital living systems, making it known that the women of the Amazon are not just victims of environmental and cultural genocide, but rather are vital solution bearers.
Je peux donner une traduction approximative, je ne suis pas fluent en anglais. Les (?) signifient que je ne suis vraiment pas certaine de ma traduction, que je considère comme déjà assez bancale. N'hésitez pas à me donner de meilleures versions, afin que je la modifie !

"Scandant "Défendez la forêt, ne la vendez pas !" et portant des pancartes où l'on peut lire "Stop aux persécutions envers les femmes défendant la Terre Mère", la manifestation aboutit sur un rassemblement dans lequel chaque nationalité (?) dénonçaient la nouvelle exploitation pétrolière (?) et partagèrent des chants et cérémonies traditionnel-le-s. Les femmes parlèrent de méthodes afin de défendre et protéger la forêt amazonienne et son écosystème, en faisant comprendre que les femmes amazoniennes n'étaient pas seulement victimes du génocide environnemental et culturel mais qu'elles étaient sans aucun doute porteuses de solutions vitales".


Dernière édition par Drärk le 10.03.16 0:21, édité 1 fois (Raison : Edit, j'ai remplacé "anglophoBe" par "anglophoNe" ^^)
avatar
Claire G.
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1067
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 10.03.16 0:11
Drärk a écrit:(...)site anglophobe(...)

y'a pas eu comme un acte manqué là ?

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
Invité
Invité

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 10.03.16 0:20
Omg, y a bien moyen en effet, une pensée involontaire pour les paniqué-e-s de l'anglais certainement  :dents
Je ne l’avais pas vu à la relecture, merci Claire !
avatar
Zuul

—
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 10.03.16 10:37
Dans Caliban et la Sorcière, j'ai été marqué par deux illustrations.

La première est au début du livre et m'a fait commencer ma lecture d'un mauvaise œil. Il s'agit d'une image extraite d'un livre que je connais bien "la cité des dames" de Christine de Pisan. On y voie une femmes qui construit une tour. La légende dit qu'il y avait des femmes architectes ou maçonne. Or cette illustration ne représente pas du tout une femme maçonne, mais est une allégorie. La note ne le dit pas et fait comme si cette image avait valeur de preuve. Ceci m'avais semblé très malhonnête et à jeter la suspicion sur toute ma lecture.


Dans le bouquin l'image est recadré sur la droite. Et ce qui m'avais semblé particulièrement malhonnête c'est que l'image n'était pas sourcée.


-----



Plus loin il y a une autre illustration qui m'a glacé le sang. C'est une image montrant une "bride de mégère". J'avais fait quelques recherches sur internet sur ce sujet. Voici le lien ou je les ai réunis.
La bride de mégère
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 11.03.16 15:20
Cette image des femmes maconnes m'avais beaucoup marquee aussi, mais pas dans le meme sens que toi ! Je l'ai effectivement prise comme "vraie" sans chercher les sources. Mince alors...
J'ai lu une critique je ne sais plus ou qui dit que tout le livre est oriente (en meme temps quand on parle feminisme on est toute  de suite percue comme des menteuses qui deforment la realite pour la faire entrer dans nos theorie). Tu en as pense quoi toi ?
Sur la bride megere : Megere, dans la mythologie grecque est un des trois erinyes (furies pour les romains). Son nom veut dire "haine", les deux autres sont ,Tisiphone, « la Vengeance »
Alecto « l'Implacable ».
avatar
Zuul

—
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 11.03.16 17:46
Cette image du début m'a vraiment mise mal à l'aise. Je trouve que c'est un utilisation malhonnête, car elle fait croire qu'elle témoigne du fait qu'il y avait des femmes maçonne. C'est peut être possible que les femmes aient été maçonnes, mais cette image n'en témoigne pas. Si on regarde l'image, une des maçonne porte une couronne. Est-ce que l'image témoigne aussi du fait que les princesses étaient ouvrières dans le BTP au moyen-age...
La note est évasive et laisse plané ce doute. En plus si elle avait indiqué le titre de l'ouvrage et mis l'image complète sans la recadré, les lecteurices auraient pu se douter que l'image était allégorique. Il s'agit de Christine de Pisan (en bleu) et Dame droiture qui battissent la cité des dames, une forteresse symbolique qui protégé les femmes de la calomnie des hommes.

Dans le bouquin j'ai fait particulièrement attention aux images vu que c'est mon domaine et que l'image de Christine de Pisan est la seconde illustration de bouquin, j'ai été soupçonneuse dès le début.
La plus part des images sont sourcés, alors je ne peu pas croire que l'absence de source sur celle de la cité des dames soit le hasard. Vu les images rares que Federrici à déniché pour illustré son ouvrage, elle a une bonne connaissance iconographique et ne peu donc pas ignoré d'ou viens une image aussi connu que celle de ces "maçonnes".

L'utilisation des illustrations dans ce livre m'a souvent dérouté. Les images sont détournées de leur signification originelle pour illustré un propos. Dans la suite du livre ca m'a semblé assez évident et même expliqué dans les notes.

Mais ca ne change pas que le procédé des "maçonnes" est franchement malhonnête. Et ca me dérange beaucoup car ce que dit Federici est renversant. Ce démarrage par une iconographie malhonnête jette le discrédit sur la suite. Pourtant cette lecture m'a complétement retourné la tête et ce qu'elle propose comme analyse de l'histoire de la renaissance est incroyable. Et j'aurais très envie d'y croire, mais pourquoi faire mentir cette image ?

Il se trouve que pas mal d’éléments sont tout de même vérifiable par d'autres sources. C'est pas ma première lecture sur le sujet du gynocide à la renaissance (appelé chasse aux sorcières) alors je pense qu'elle ne dit pas n'importe quoi. Son analogie entre l'exploitation des femmes et celle des esclaves est très brillante.

Je suis un peu partagé. J'ai trouvé ce livre fantastique, passionnant, révolutionnaire même dans sa vision de l'histoire moderne, mais je conseil de se méfié de la manière dont les sources sont utilisées et si possible de chercher de votre coté à vérifier ce qu'elle dit avant de vous faire un avis définitif. Personnellement je conseil la lecture de ce livre, mais je parle toujours de cette image pour bien dire de faire attention.

-

avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 12.03.16 0:57
@Zuul a écrit:
La note est évasive et laisse plané ce doute. En plus si elle avait indiqué le titre de l'ouvrage et mis l'image complète sans la recadré, les lecteurices auraient pu se douter que l'image était allégorique. Il s'agit de Christine de Pisan (en bleu) et Dame droiture qui battissent la cité des dames, une forteresse symbolique qui protégé les femmes de la calomnie des hommes.
C'est vraiment bizare, parce que ce que tu dis de l'image va plutot tout a fait dans le sens du bouquin. Peut etre on peut lui écrire pour lui demander !

@Zuul a écrit:Dans le bouquin j'ai fait particulièrement attention aux images vu que c'est mon domaine et que l'image de Christine de Pisan est la seconde illustration de bouquin, j'ai été soupçonneuse dès le début.
Si c'est pas indiscret, ton dommaine c'est les images qui viennent du moyen-age/renaissance ?
avatar
Zuul

—
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 12.03.16 6:41
J'avais posé la question à l'éditeur sur seenthis mais j'ai pas eu de réponse. C'est possible qu'illes ne l'aient simplement pas vu. C'est possible que ca soit une erreur mais ca me semble un peu gros. J'ai plus le livre à disposition alors je ne peu pas te dire plus précisément.

et pour ta question plus personnelle, en fait les images médiévales et renaissantes sont mes préférés mais je ne suis pas spécialiste de ces périodes.


edit : ce matin j'ai trouvé cet entretiens de Federici Aux origines du capitalisme patriarcale
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 11.09.16 13:28
Je ne pense pas que ce court article a déjà été posté et c'est en anglais, mais je le trouve quand même intéressant.
Voici un extrait : If you ask her, the feminist movement – the one that was interested in fighting capitalism – was reduced to silence...

“Since the beginning of capitalism, women have fought to change what it means to be a woman. To me ‘woman’ always meant particular forms of exploitation, particular places in the division of labor, and particular histories of struggle. Clearly there are crucial diversities among women. There are hierarchies, inequalities especially along the line of race and age. But there are also common grounds, though I draw a line, as I don’t see women in the capitalist class as my ‘sisters.’ That’s why I don't want to give up the category ‘woman.’ It is not a biological category, it's a socio-political and historical category. If you cannot name your condition, then you can’t make certain kinds of struggle. When I think of ‘woman’, I place myself in a history and in particular forms of struggle that women across the world are continuing to this day.”
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 15.09.16 13:00
Je lis l'article "Aux origines du capitalisme patriarcal", merci du partage.
Je suis aussi d'accord avec @Zuul sur la question du sérieux , c'est très embêtant et ce serait chouette en effet de lui écrire pour lui demander. Dans le fond la même chose est vrai pour les autres théories aussi n'est-ce pas? C'est difficile d'être certaine du passé.
avatar
Iridacea
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 2954
Date d'inscription : 12/05/2015

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 15.09.16 13:16
Il y a moyen de se procurer le livre.


_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
michekhen
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 725
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: Livre : Caliban et la sorciere

le 16.09.16 0:39
woaw merci Smile
Contenu sponsorisé

Re: Livre : Caliban et la sorciere

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum