Derniers sujets
NanetteAujourd'hui à 20:22AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalismHier à 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaLa prostitution n'est pas un métier (suite)04.12.18 11:07VénusTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33Tortue

Partagez
Aller en bas
avatar
BFeminism2014
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 30.05.15 22:28
Bonjour,

croyez-vous que les relations entre élèves et professeurs relèvent de l'agression sexuelle même lorsqu'on est face à deux adultes consentants et majeurs?

avatar
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 638
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 31.05.15 11:00
Réputation du message : 100% (1 vote)
Non pas forcément, si il n'y a pas de relation d'emprise, ou de manipulation, non, je ne vois pas pourquoi une relation serait synonyme d'agression juste à cause de ça !
Agatha Christa
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 31.05.15 12:20
Réputation du message : 100% (2 votes)
@shun a écrit:
Non pas forcément, si il n'y a pas de relation d'emprise, ou de manipulation, non, je ne vois pas pourquoi une relation serait synonyme d'agression juste à cause de ça !
Mais comment peut-on savoir qu'il n'y a pas "emprise" dès le départ, puisse qu'il y a forcément une relation hiérarchisée due à la position de professeure-seur qui détient savoir et pouvoir vis à vis d'une-un élève qui est là au préalable pour apprendre de l'autre et sera un jour ou l'autre évaluée-é par elle-lui ?

Ensuite en cas de rupture litigieuse, il peut y avoir "emprise" réciproque par voie de chantage, de dénonciation mais sera-t-elle d'égale crédibilité ?

Si les deux sont adultes et consentants, "agression sexuelle" est peut-être une expression trop forte mais la situation reste cheloue me semble-t-il.

http://www.ledevoir.com/societe/education/432502/contrer-les-abus-sexuels-au-cegep-et-a-l-universite
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9230
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 31.05.15 12:43
Pour moi, cela ne change rien que lae prof soit homme ou femme et l'élève femme ou homme.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
mhysterie
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 31.05.15 13:37
Réputation du message : 100% (2 votes)
Le fait que l'élève soir majeur et que son consentement soit possible de ce fait, n'est pas le seul élément qui entre en ligne de compte dans ce type de relation asymétrique.
- Quel écart d'âge entre le professeur et l'élève ? (parfois des professeurs sont plus jeunes que leurs élèves… et peuvent peut-être même être moins expérimenté qu'elleux sur le plan affectif)
- Quel degré de confiance et d'estime de soi de l'élève par rapport au professeur ?

Personnellement, je pense qu'il y a abus de pouvoir évident de la part du professeur quand il y a plein d'éléments qui viennent renforcer cette asymétrie… On ne peut pas parler d'agression sexuelle mais il y a un manque d'éthique évident de la part du professeur…

L'article cité me semble pas mal comme ressource sur le sujet…
avatar
Iridacea
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 2954
Date d'inscription : 12/05/2015

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 31.05.15 18:51
Réputation du message : 100% (2 votes)
Rapidement, j'aurais tendance à penser qu'une relation sentimentalo-sexuelle entre deux personnes, alors qu'il existe au préalable une relation hiérarchique, est biaisée.
Un-e prof ou un-e supérieur-e peuvent très bien détruire académiquement/professionnellement l'élève ou lae subordonné-e si la relation s'achève. Sans parler du harcèlement qui peut exister pour que cette relation débute ("si tu couches avec moi, je te mettrais la note maximale"/"si tu refuses de coucher, je ne te valides pas ma matière").

Je ne sais pas si cela suffit à qualifier toutes les relations entre profs et élèves d'agressions, mais elles sont rarement neutres, et ça m'intéresserait de voir la part de harcèlement sexuel.

Éthiquement, même si ces abus de pouvoir n'existent pas, c'est très dur de déterminer si la relation a avantagé lea subordonné-e ou l'élève ou si les bonnes notes/les primes ou avancements sont bien le fait de son travail.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
perlinpinpin
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 6
Date d'inscription : 05/09/2015

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 05.09.15 22:11
Par définition, si l'élève est mineur c'est de la pédophilie.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 05.09.15 23:31
Réputation du message : 100% (1 vote)
Oui et non. Légalement, c'est effectivement un abus sexuel ou un/des viols (même si l'élève est majeur-e sexuel-le, c'est à dire plus de 15 ans) parce qu'il y a relation de pouvoir. Et c'est le cas même si l'élève est "d'accord".

La définition précise de la pédophilie au sens psy, c'est le fait d'être attiré-e sexuellement par des enfants pré-pubères (pour des mineur-e-s adolescent-e-s on parle d'hébéphilie ou éphébophilie). Si la personne pédophile passe à l'acte, alors il s'agit de pédocriminalité.

Les textes de lois ne parlent pas de pédophilie, ce n'est pas un terme législatif. On parle d'abus sexuels ou de viols sur mineur-e de 15 ans ou sur mineur-e de 18 ans.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 638
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 06.09.15 9:19
Je ne pense pas qu'on puisse mettre toutes les relations prof/élève dans le même sac ... Bon clairement quand il y a relation avec un mineur Evil or Very Mad , le/la prof doit rester un adulte responsable, et même si l'élève peut éprouver des sentiments pour son/sa prof, c'est au prof de ne pas déconner, ça me paraît évident, c'est dans sa responsabilité même de prof.

Après pour des personnes agées de + de 18 ans, il me semble pas que les situations d'emprises soient spécifique à l'enseignement, ça marche avec plein d'autres métiers (la police, les pompiers, les impôts etc ...), donc je ne considère pas plus les relations entres prof et élèves (majeurs), que dans les autres cas de la vie ou il existe un rapport de force (un rapport de force financier, hiérarchique, social, etc ...), mais ce n'est pas parce que cet état de fait existe, qu'il est systématiquement utilisé à des fins négatives. J'ai rencontrée des élèves adultes qui ont entretenus des relations durables avec leur prof, et ça ne m'a pas paru plus bizarre qu'une autre relation quoi.

Après quand il y a minorité, ou chantage, ou utilisation de la force, on n'est plus dans le cadre d'une relation choisie. Et là oui c'est clairement problématique.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 08.09.15 15:05
Tout à fait d'accord avec ce que tu écris là, Shun.

Bon, y a quand même au moins une situation où même si tout le monde est adulte, la relation est abusive, c'est lorsqu'un-e psy sort avec un-e patient-e. Symboliquement, c'est un inceste quoi... Et en plus le/la psy connaît tous les boutons possibles pour manipuler l'autre, et même si consciemment il/elle refuse de s'en servir, inconsciemment c'est une autre histoire.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
RoRo

—
Messages : 176
Date d'inscription : 12/02/2015

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 15.04.16 15:39
Je suis tombé sur un article sur le harcèlement des femmes scientifiques et leur prof(entre autre)
Je sais pas si ce post est le bon pour cette article, merci à la modération pour tout changement que vous ferez
http://www.vice.com/fr/read/femmes-astronomes-harcelement

_________________
Je suis néophyte et je fais encore des erreurs de langage sexiste, merci de me les signaler.
avatar
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 638
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

le 15.04.16 21:54
@Araignée : à oui pour moi la relation soignant / soigné, c'est pas bon ... déjà parce que dans le meilleur des cas on arrive bien souvent à une relation " médicament ", et c'est clair qu'en psy ... ça pose un très gros problèmes. Pour moi c'est un abus.
A la limite, sortir avec un(e) ancien(ne) patient(e) une fois que la personne est " restaurée " pleinement dans ses capacités, pourquoi pas. Mais ça reste chaud.

Bon après, je ne suis pas neutre, j'ai un point de vue biaisé par mon propre vécu, ma tante était psychiatre et entretenait des relations amoureuses avec ses patients (hommes et femmes), et elle était extrêmement nocive à tous les niveaux. Donc oui, pour moi, c'est un abus manifeste.

Mais peut-être d'autres personnes ont des exemples positifs, ou, neutres ...
Contenu sponsorisé

Re: Les relations entre élèves féministes et professeurs masculins.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum