Derniers sujets
AlpagaAujourd'hui à 14:09TortueIntersectionalité et paradigmes apparentésAujourd'hui à 13:47TortueFéminisme culturel vs. féminisme radicalAujourd'hui à 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesAujourd'hui à 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenJe veux des Poches!!Mer 15 Nov 2017 - 20:04jojojobonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un Homme[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Lun 13 Nov 2017 - 15:12Tortue#BoycottWebedia et #BalanceTonForumDim 12 Nov 2017 - 9:00pierregrPeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reikochanson : VII capturées de bonne heureLun 30 Oct 2017 - 12:41shunUn traîtreLun 30 Oct 2017 - 7:43Untraitreliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 29 Oct 2017 - 9:00michekhenPrésentation de RonceRose Sam 28 Oct 2017 - 11:57IridaceaJe suis nouvellauJeu 26 Oct 2017 - 23:44IridaceaJean.Jeu 26 Oct 2017 - 23:42IridaceaLuxLisbonMer 25 Oct 2017 - 17:20shunSéjour en FranceMer 25 Oct 2017 - 3:16Dihya

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
BFeminism2014
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Prostitution/travail du sexe

le Sam 30 Mai 2015 - 1:23
Bonjour,

Je dois rédiger un article sur le travail du sexe versus la prostitution et je ne sais pas par ou commencer.

J'ai envie de respecter tous les points de vue face à cette question complexe.

J'ai des idées sur papier, mais n'étant pas une experte sur la question, j'ai vraiment envie d'offrir un éclairage vulgarisé nuancé sur cette question.
Ucralo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Re: Prostitution/travail du sexe

le Sam 30 Mai 2015 - 9:54
Quel est le sujet ? Que veux-tu dire par "travail du sexe versus la prostitution" ?

Si tu considères que prostitution et travail du sexe sont synonymes, alors ton sujet peut signifier "Faut-il privilégier l'expression prostitution ou l'expression travail du sexe ?".

Si tu considères qu'ils ne sont pas synonymes, alors ton sujet peut signifier "Dans quels cas faut-il parler de prostitution et dans quels cas faut-il parler de travail du sexe ?"

A moins que ton sujet soit encore autre chose.
avatar
BFeminism2014
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Sam 30 Mai 2015 - 12:09
Oui, ce sont des synonymes mais ils n'ont pas la même signification pour les deux camps (abolo et pro-travail du sexe)...

je n'ai pas encore trouvé mon angle, je veux y parler justement du fait que je tiens à respecter les points de vue de tous et les modes de vie de chacun dans ce débat fort complexe. Je crois que j'ai une tendance beaucoup plus abolo mais je ne veux pas jeter un regard paternaliste et moralisateur sur les femmes qui revendiquent le travail du sexe comme étant un mode de vie dans lequel elles se sentent bien.

Également, j'ai comme connaissance une femme trans, elle travaille dans l'industrie du sexe et parfois je me demande si elle ne revendique pas autant son travail parce que la société ne l'accepterait pas ailleurs. C'est une question que je me pose mais je ne l'ai jamais posée directement, je me demande si le fait de se dire fière d'être travailleuse du sexe n'est pas un moyen pour elle de se protéger psychiquement face à la dure réalité que les personnes trans ne sont pas acceptées partout... et peut-être que c'est le seul milieu qui l'accepte au fond.

Qu'en pensez-vous?
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Prostitution/travail du sexe

le Sam 30 Mai 2015 - 12:54
Réputation du message : 100% (1 vote)
Si tu pars sur une telle distinction du féminisme*, tu vas juste écrire sur ce qui a fait le plus le buzz et sur des slogans de campagne façon tumblr. A citer des articles qui parlent de fauxministes violentes qui sont en train d'attaquer des femmes avec leurs mots et leurs pensées.

Il faut que tu prennes en compte déjà l'histoire du mot "prostitution" et puis son contexte en France/dans la zone qui t'intéresse. Et puis il faut que tu ne restes pas que sur le débat dans le féminisme : qu'est ce qui vient de l'étranger ("travailleuse du sexe" est une formulation vague et presque aussi large qu'on veut, qui vient de l'anglais et qui s'exporte)  et surtout quelles sont les opinions et politiques en France à ce moment-là. Tu ne peux pas croire (en général) ce qui est dit comme révolutionnaire ou progressiste ou féministe : il faut que tu trouves des comparaisons avec le contexte. Sur la prostitution, tu verras qu'il y a de grandes forces qui se mêlent au débat, qui manipulent les discussions pour leurs intérêts. Il n'y a pas que des personnes honnêtes, et il y a des enjeux légaux et monétaires importants.

A partir de là, tu pourras avoir une base contre laquelle juger les discours militants et les témoignages que tu liras.
Pour le coup, ça veut dire trouver un livre sur le sujet (qui s'intéresse à ta période et à ta région de choix, pas un truc général) ou parcourir les archives du Monde/Figaro/etc.

*à mon avis, la distinction elle-même et le discours qui l'entoure ont été créés et fortement promus par des personnes servant leurs propres intérêts, en se servant du féminisme et de l'éthique pour y arriver. Je ne dirais pas que le sujet est hyper complexe : je dirais que l'embourbement volontairement créé et entretenu rend le sujet quasi impossible.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice
Messages : 2949
Date d'inscription : 12/05/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Sam 30 Mai 2015 - 16:56
@Lollipop: Quand tu parles de (c'est moi qui souligne)
@Lollipop a écrit:la distinction elle-même et le discours qui l'entoure ont été créés et fortement promus par des personnes servant leurs propres intérêts, en se servant du féminisme et de l'éthique pour y arriver. Je ne dirais pas que le sujet est hyper complexe : je dirais que l'embourbement volontairement créé et entretenu rend le sujet quasi impossible.
à quelles personnes ou courants fais-tu référence?

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
BFeminism2014
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Sam 30 Mai 2015 - 22:07
@Lollipop a écrit:Si tu pars sur une telle distinction du féminisme*, tu vas juste écrire sur ce qui a fait le plus le buzz et sur des slogans de campagne façon tumblr. A citer des articles qui parlent de fauxministes violentes qui sont en train d'attaquer des femmes avec leurs mots et leurs pensées.

Il faut que tu prennes en compte déjà l'histoire du mot "prostitution" et puis son contexte en France/dans la zone qui t'intéresse. Et puis il faut que tu ne restes pas que sur le débat dans le féminisme : qu'est ce qui vient de l'étranger ("travailleuse du sexe" est une formulation vague et presque aussi large qu'on veut, qui vient de l'anglais et qui s'exporte)  et surtout quelles sont les opinions et politiques en France à ce moment-là. Tu ne peux pas croire (en général) ce qui est dit comme révolutionnaire ou progressiste ou féministe : il faut que tu trouves des comparaisons avec le contexte. Sur la prostitution, tu verras qu'il y a de grandes forces qui se mêlent au débat, qui manipulent les discussions pour leurs intérêts. Il n'y a pas que des personnes honnêtes, et il y a des enjeux légaux et monétaires importants.

A partir de là, tu pourras avoir une base contre laquelle juger les discours militants et les témoignages que tu liras.
Pour le coup, ça veut dire trouver un livre sur le sujet (qui s'intéresse à ta période et à ta région de choix, pas un truc général) ou parcourir les archives du Monde/Figaro/etc.

*à mon avis, la distinction elle-même et le discours qui l'entoure ont été créés et fortement promus par des personnes servant leurs propres intérêts, en se servant du féminisme et de l'éthique pour y arriver. Je ne dirais pas que le sujet est hyper complexe : je dirais que l'embourbement volontairement créé et entretenu rend le sujet quasi impossible.


Bonjour,

tout d'abord, merci pour ta réponse très éclairante.

Je vis au Canada et non en Europe. Il y a une loi ici qui est passée récemment concernant ce sujet, je vais aller l'étudier de plus près. J'ai fait plusieurs lectures, noté des références de livres à lire sur la question et je me suis fait une page avec plusieurs notes de thèmes à aborder. J'ai aussi lu le livre-témoignage d'une femme ayant été dans cette industrie.

J'ai terriblement peur de me tromper aussi, je veux offrir un article nuancé et solide.

Peux-tu développer lorsque tu dis que des personnes se servent de cette industrie (notamment les féministes) pour leur propre intérêt? As-tu des exemples de cela?

Merci.

@Iridacea a écrit:@Lollipop: Quand tu parles de (c'est moi qui souligne)
@Lollipop a écrit:la distinction elle-même et le discours qui l'entoure ont été créés et fortement promus par des personnes servant leurs propres intérêts, en se servant du féminisme et de l'éthique pour y arriver. Je ne dirais pas que le sujet est hyper complexe : je dirais que l'embourbement volontairement créé et entretenu rend le sujet quasi impossible.
à quelles personnes ou courants fais-tu référence?

Mon interrogation exactement.




Et j'aimerais savoir, que pensez-vous des personnes (hommes ou femmes) qui condamnent la prostitution mais qui sont consommateurs de pornographie?
avatar
shun
Hystérique
Hystérique
Messages : 636
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Dim 31 Mai 2015 - 11:02
Que ce sont des personnes hypocrites ^^.
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Prostitution/travail du sexe

le Dim 31 Mai 2015 - 11:14
Réputation du message : 100% (1 vote)
(C'est un pavé mais vu que je n'ai jamais vu ce genre d'idées exposées ailleurs, il faut que je mette du contexte)

TLDR: face à une industrie bien en place, aucune personne y ayant des intérêts ne se dresse face aux féministes qui luttent contre. Mais j'observe une remarquable homogénéité des exigences, et axées sur la lutte contre les opposantes et pour la libéralisation du milieu : les deux facteurs qui intéressent cette industrie.

Je ne suis pas familière avec le Canada, mais voilà ce que j'observe pour la France : on a une industrie bien en place de la prostitution, tout à fait acceptée et pas spécialement cachée (elle est mentionnée et décrite dans les romans, dans les journaux, dans les discussions publiques, visible dans la rue. Ce n'est pas du tout un tabou). Il n'y a pas de "Nestlé" qui domine le marché, mais plein de gens qui en profitent à leur niveau. La main-d'oeuvre est recrutée parmi les femmes les plus précaires, qui sont maintenues par plein de petits méchanismes dans l'impossibilité de menacer cette industrie.
Arrive un groupe de femmes qui au nom des droits des femmes veulent lutter contre cette industrie. Elles ne sont pas très nombreuses, n'ont aucun référentiel autre qu'elles-mêmes et quasiment aucun moyen.

En France commence à se dresser face à elles non pas des gens qui profitent de cette industrie, mais des prostituées qui s'opposent à elles et qui sont officiellement libres et officiellement réfléchies. Et de cette misère de la prostitution où les femmes sont maintenues dans la précarité émergent des organisations solides, au marketing léché et professionnel, au budget suffisant pour ne pas avoir à se réunir dans des cuisines, qui emploient toute une rhéthorique rationalisant leurs actions et utilisent sans scrupule toutes l'arsenal rhéthorique.

Et toujours personne ne profitant de l'industrie ne pointe le bout de son nez.

Alors je ne dis pas que les femmes impliquées sont des vendues, mais à mon avis cette industrie utilise les outils capitalistes (et pourquoi ne le ferait-elle pas, hein) pour renforcer ce qui favorise leurs intérêts et lutter contre l'opposition. Et la principal raison qui me fait croire ça, c'est que dans cette "lutte" féministe, les deux points qui ressortent encore et encore du côté pro sont :

1. Faire fermer leurs gueules aux femmes qui font de l'opposition. Et là tous les moyens sont permis, notamment sur internet des argumentaires qui semblerait tout simplement surréalistes et mesquins dans tout autre contexte (les accusations de phobie, de violence, d'oppression... Ou dire "je ne suis pas d'accord", "non" est aussi grave que passer à tabac).
Ca n'a même pas à faire sens : le président de la République serait une marionnette aux mains d'une poignée de femmes mises sur liste noire et vertement critiquées sur les réseaux sociaux ?  Et elles seraient responsable par leur pensée et parole de la violence exercée par des gens avec qui elles n'ont aucun contact ? Quel pouvoir...

2. Lutter contre les régulations du milieu. Le libéralisme, quoi. Et là, je buggue franchement, parce que la libéralisation est tout simplement le rêve réalisé pour cette industrie (donc pas franchement le rêve pour les femmes en bas de la chaîne alimentaire). Et que je ne vois aucun programme qui - par exemple - autorise une femme à tuer son mac ou à péter la gueule à un connard, à la création d'un programme de protection en France même et vis-à-vis de la famille restée au pays. Même les tentatives de réglementation sont vertement critiquées, alors que dans notre société à l'heure actuelle, c'est comme ça qu'on améliore les conditions de vie et de travail des gens. Mais je ne vois pas de groupe qui soutienne ce genre d'idées : et c'est à cause de cette absence de ce genre de groupes et de cette unicité côté pro que je pense qu'il y a des forces à l'oeuvre pour servir les intérêts de l'industrie.

Je n'ai trouvé personne qui se soit penché en détail là-dessus, aussi parce que ça demande des moyens et du temps (truc pas infini et souvent encore plus limité pour les femmes). Mais regarder les financements, les naissances/croissances/morts d'asso', les copinages.
Le mot "travail du sexe" est toujours vendu comme la volonté des concernées de s'auto-identifier, et il n'est jamais dit à quel moment ce mot à commencer à être traduit, à être importé (ce qui est récent), quelles personnes ont fait ça, qui a décidé que c'est comme ça qu'il fallait qu'on auto-identifie les gens ainsi. En bref : comment est-ce que ce mot se propage en français et quelles sont les idées, absentes auparavant, qui se propagent avec (et lesquelles sont remplacées du coup)... Et par qui. Ca, ce serait intéressant.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Prostitution/travail du sexe

le Dim 31 Mai 2015 - 12:37
Lollipop, je trouve ton analyse intéressante. Par contre, je pense que celles qui se décrivent comme "travailleuses du sexe" ne sont que la façade de toutes les personnes qui font de l'argent sur le dos des personnes prostituées. Mais vu que c'est fait en "stoemeling", c'est plus difficilement attaquable.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Prostitution/travail du sexe

le Dim 31 Mai 2015 - 13:09
Pour être honnête, je n'ai aucune idée d'où vient l'idée de "travailleuse du sexe". Son origine peut être tout à fait louable (et sans doute conçue face à la législation américaine, nettement différente des européennes).

Si j'étais un petit lobby à qui la libéralisation serait avantageuse (mac ou utilisateur, fétichiste ou je ne sais quoi), je m'arrangerais pour promouvoir tout ce qui va aller dans mon sens. Et ce mot est parfait parce qu'il est tellement vague (sauf qu'au lieu d'unir les femmes face à un problème, il les divise en dehors/dedans et laisse le "dedans" accessible à tous les hommes intéressés, à tous les niveaux supérieurs de la hiérarchie de cette industrie).
avatar
Claire G.
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1046
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Prostitution/travail du sexe

le Dim 31 Mai 2015 - 14:30
Le terme "sex worker" a été popularisé à partir des années 1980, il a sa source dans les écrits d'une féministe, activiste et militante pour les droits des personnes prostituées, Carol Leigh, californienne.

La Californie comme tous les états des Etats Unis sauf le Nevada est un état prohibitionniste. (Le Nevada est par ailleurs frontalier de la Californie).

Le Nevada est un état pratiquant le réglementarisme, et d'ailleurs pas spécialement celui revendiqué par les féministes pro-sexe.

Le réglementarisme, tout comme le prohibitionnisme impose une définition légale de ce qu'est la prostitution.

Je pense donc que dès le début, le terme "sex worker" a été créé pour aller contre cette définition légale, et donc ces 2 termes diffèrent : Je ne pense pas trahir l'esprit des personnes qui ont créé ce terme en disant qu'elles voulaient un terme plus large, qui englobait donc des personnes qui n'étaient pas aux yeux de la loi californienne des prostituées.

Tout ça pour dire que selon moi ces 2 termes ne sont donc pas synonymes et que c'est volontaire de la part des personnes qui ont créé le terme de "sex worker".


Dernière édition par Claire G. le Jeu 4 Juin 2015 - 5:28, édité 1 fois (Raison : yeux pas lieu)

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4536
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Prostitution/travail du sexe

le Jeu 4 Juin 2015 - 3:18
Oui, travail du sexe englobe aussi les actrices/teurs porno par exemple, il me semble.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Prostitution/travail du sexe

le Jeu 4 Juin 2015 - 20:22
Réputation du message : 100% (2 votes)
C'est peut-être un peu tard, mais est-ce que tu t'es intéressée à la période des années 80 appelée sex wars ? C'est la période pendant laquelle il y a eu tous ces débats sur la prostitution, la pornographie et le BDSM dans le milieu féministe, notamment américain.

Je pense qu'une façon d'aborder la question de manière neutre est d'essayer d'identifier les différences de point de vue, sans forcément dire qui a tord, qui a raison. Par exemple, une grosse différence, est la place accordée au consentement. Pour les féministes qui s'appellent "sex-positive" (pro-sexe), le consentement est en fait le critère le plus important pour dire si quelque chose est légitime ou non. Les féministes radicales (anti-porno) pensent que non.

Je pense qu'elles ont aussi des visions de la liberté qui sont différentes, par exemple.
avatar
BFeminism2014
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Sam 6 Juin 2015 - 5:38
Les filles, je vous réponds dès que possible mais merci pour ces précieuses pistes de réflexion. Je suis toujours en recherche sur comment amener mon sujet.

Avez-vous aussi des références de textes, livres, articles, films qui aborde la réduction des méfaits avec les femmes dans cette industrie?
avatar
BFeminism2014
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Sam 6 Juin 2015 - 18:14
Ouf. Je suis toujours en reflexion sur mon texte jai comme un malaise. On dirait que je ne sais comme pas comment me positioner, cest une question si delicate. Suis-je la seule ici a ressentir un malaise similaire concernant le debat sur la prostitution/travail du sexe?
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Prostitution/travail du sexe

le Sam 6 Juin 2015 - 18:35
C'est pas clair du tout quel malaise il y aurait ? Suspect
Il faut que tu clarifies un peu: tu as trouvé une ou l'autre référence sur le sujet, que tu as consulté ?
avatar
BFeminism2014
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Sam 6 Juin 2015 - 23:02
Je ressens un malaise parce que je tiens à respecter tous les points de vue ainsi que la réalité et la vérité de chaque femme. J'ai beaucoup plus une tendance abolitionniste, cependant, je ne veux pas l'imposer à toutes.
avatar
BFeminism2014
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Jeu 11 Juin 2015 - 5:18
Bon, j'ai été faire un tour à la biblio, j'ai une pile d'ouvrages, je m'Attaque à cet article cette semaine. Merci à tous de votre aide!
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Prostitution/travail du sexe

le Jeu 11 Juin 2015 - 6:32
Il y a tout un topic sur des ressources concernant la prostitution.
Un article qui vient d'y être ajouté pourrait t'intéresser.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
BFeminism2014
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Ven 12 Juin 2015 - 17:05
Merci!
avatar
BFeminism2014
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2015

Re: Prostitution/travail du sexe

le Mer 17 Juin 2015 - 8:06
Bonjour,

je suis en train de faire le plan de mon article. J'ai commencé à éplucher plusieurs livres également. J'aurais besoin de références d'articles sur ces trois thèmes :
- historique du mot prostitution
- historique du mot travail du sexe
- les sex wars.

si vous en avez.

merci encore !!
Contenu sponsorisé

Re: Prostitution/travail du sexe

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum