Derniers sujets
Nanette12.12.18 20:22AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalism11.12.18 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaLa prostitution n'est pas un métier (suite)04.12.18 11:07VénusTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33Tortue

Partagez
Aller en bas
Kunu
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 11
Date d'inscription : 03/04/2015

Comment se défendre de l'infantilisation des femmes ?

le 17.04.15 11:57
Je suis quelqu'un d'assez orgueilleux. Je n'aime pas que l'on me juge incapable avant même d'avoir regarder si je m'y prenais bien.

Quelque exemple:
N°1
Je jouais au billard dans un bar à billard avec un copain. C'est un endroit où il y a des dizaines de tables de billards et où on peut boire des chopes. Et je ne sais pas pourquoi mais il beaucoup beaucoup beaucoup plus d'homme que de femme. Je n'ai jamais vu une table autour du quel on ne voit que des femmes.
C'est donc souvent une femme qui joue dans un groupe d'homme et je vois toujours le même schéma se répéter.
Les hommes jouent tous l'un à leur tour jusqu'a ce que le femme joue et là, un mec vient lui expliquer ou et comment elle doit taper.
Soit elle rate sont coup et les mecs vont la rabaisser/l'excuser parce que...enfin comprenez ce n'est qu'une femme.
Soit elle réussit et là l'homme s'auto-congratule de ses conseils bénéfiques
La femme n'aura donc aucune reconnaissance de sa réussite
Je fais remarquer ce schéma à mon ami et on remarque se schéma sur l'intégralité des tables où se trouve une femme.
C'est désolant.
Au début je jouais souvent avec des inconnus mais à chaque fois que j'ai refuser que l'on m'aide, on me dit que je suis une entêtée tous ça et que si je ne suis pas capable d'écouter je n'évoluera pas. Je ne sais jamais quoi répondre et lorsque je gagne une partie, ils voudront recommencé jusqu'à ce qu'il gagne

N°2
Il y a quelque mois, j'ai travaillée sur un chantier participatif en charpenterie. Pour celleux qui ne connaissent pas, c'est un chantier où plein de bénévole aident des gens à construire leur maison et les bénévoles vivent souvent en communauté le temps du chantier. Ca peut durer de quelque jour à quelque mois. Il y souvent un-e chef-taine qui gère l'ensemble des travaux et qui veille à la cohésion du groupe et à la sécurité des participants.

On manipule beaucoup de machine dangereuse et donc ce-tte chef-taine nous propose toujours un debriefing avant chaque étape. Normal quoi !
Une fois nous nous sommes divisé en binôme et j'ai été associé avec un homme d'environ une soixantaine d'année et qui avait pas mal d'expérience derrière lui, nous l'appellerons Harry. Globalement lui et moi avions les mêmes travaux à faire et nous partagions les mêmes outils. Le chef de chantier m'avait confié personnellement des instructions précises sur une partie de la charpente, je me mets donc à l'oeuvre et une fois terminée mon binôme vient me dire que mon travail est mal fait parce que ceci parce que cela. Beaucoup plus vieux et fort d'expérience que moi (je sais c'est de l'âgisme mais c'est ce que je pensais à l'époque) je l'écoute et démonte tout mon travail pour le mieux le recommencer. Après 3 reprises le schéma recommence. Je fais une pause et part observer d'autre collègue qui font les même travaux que moi. Je remarque qu'ils ont déja tous travaillé avec Harry mais qu'aucun n'a eu ce problème avec lui alors qu'ils utilisent la même méthode de travail que moi SAUF sauf la 2ême seule autre fille du chantier. Je commence à comprendre et j'explique à Harry que je vais me mettre en binôme avec ma collègue en prétextant des excuses. On se met au travail toute les 2 et après à peine 10 minutes Harry vient nous expliquer comment utiliser la disqueuse alors que nous la manipulons toutes les 2 depuis déjà 15 jours. On le repousse gentiment en lui disant qu'on se débrouille très bien. Il insiste. Il insiste alors on commence à l'ignoré et monsieur se tape un monologue. On se fâche un peu en lui demandant de bien vouloir nous laisser travailler tranquille. Mr s'en va en marmonnant.
Plus tard sur le chantier, on l'entendra dire " Holala, heureusement qu'il n'y a pas que des femmes sur le chantier, elle passerait leur temps à se crèper le chignon!" On ne comprend pas d'où il sort ça. Ma copine et moi on ne s'est jamais disputer mais ce n'est pas la première fois qu'on entend ce genre de connerie sortir de sa bouche alors on laisse couler. Mais le lendemain le cinéma de mecsplication charpentière recommence et ma copine explose et lui dit clairement qu'elle le trouve sexiste. Harry se fâche et prend sa voiture et on ne le reverra jamais sur le chantier.

Est ce que ce genre de chose vous arrive souvent ?
Comment vous en défendez vous sans que cela ne termine en pugilat ?

avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9231
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Comment se défendre de l'infantilisation des femmes ?

le 17.04.15 13:42
Je me souviens d'avoir été dans le cas où j'ai été supposée être incompétente alors que l'incompétence était du fait de mon cavalier. Cependant, je pense que ce n'est pas parce que je suis une femme qu'on m'a supposée incompétente, mais simplement parce que mon cavalier était censé savoir danser sur du zouk vu ses origines et moi pas vu les miennes.

Pour le reste, je suis vue comme "bizarre et hors normes" alors quand je fais quelque chose, je ne suis pas d'abord vue comme une femme, mais comme une bizarre. geek

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
RoRo

—
Messages : 176
Date d'inscription : 12/02/2015

Re: Comment se défendre de l'infantilisation des femmes ?

le 17.04.15 16:52
Je bouille de rage en te lisant Eruleyla ainsi que les autres. J'arrive pas à comprendre ce genre de comportement.

Mon com set à rien pour trouver une solution mais que vous sachiez qu'il y a des poilus qui vous soutienne.

_________________
Je suis néophyte et je fais encore des erreurs de langage sexiste, merci de me les signaler.
avatar
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 638
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Comment se défendre de l'infantilisation des femmes ?

le 17.04.15 17:17
Même constat et même problème pour moi en ce qui concerne 2 de mes domaines professionnels : le droit et la finance.

Les gens (en particulier les hommes qui sont plus vieux que moi) ne me font pas confiance pour les dossiers financiers et juridiques complexes. Pourtant, je suis très bonne dans mon domaine, et je suis à même d'avoir des résultats très performants.
Chaque dossier qui m'est confié, m'est ensuite retiré pour être transmis à " quelqu'un de vraiment compétent " (sous entendu moi je suis là pour faire joli), en général un cabinet d'expertise qui emploie ... des hommes plus vieux que moi et qui ont des cartes de visites.

Très souvent, leurs conclusions sont soit les mêmes que les miennes (mais tarifées à un prix exorbitant du style 10x mon salaire alors qu'ils mettent 10x plus de temps pour les rendre), soit mauvaises et j'ai beau sortir tous les arguments juridiques ou financiers du monde, les codes, les lois, les articles etc ... faire des projections financières appuyées etc ... rien à faire, les dirigeants (qui sont plus souvent des hommes que des femmes, mais la réaction des 2 est la même), suivront ce que dit le bonhomme pour se planter, et me dire " ha heu, on s'est planté, vous avez fait n'importe quoi ", et de dire quand je ressors mes conclusions datées et signées que " ha ben c'est la faute à la conjoncture, y a toujours des imprévus ".

Typiquement, je suis dans ce cas en ce moment, je gère juridiquement et financièrement la construction d'un pôle enfance (projet à 3Md€). J'ai voulu établir une base pour définir les besoins, et savoir comment dimensionner le bâtiment en fonction de ce qu'il allait accueillir en nombre de personnes, et en types d'activités. J'ai voulu évaluer son coût de fonctionnement une fois terminé, pour savoir combien le fonctionnement allait demander sur le budget chaque année.

Le maire m'a dit que je n'étais pas payée pour réfléchir et inventer la roue, mais pour exécuter, qu'il savait très bien comment ça marchait, et qu'il n'avait pas besoin de mes conseils.
Je demande à avoir l'avis du comptable (puisque le mien n'est pas bon, autant demander celui d'un homme plus âgé), ben non, si je suis pas capable d'exécuter toute seule ses directives (au maire), je suis une incompétente.

Résultat : on est surendetté, il y a eu 4 démissions sur les 6 agents que nous étions, ma collègue cherche à partir, moi aussi. Le projet ne tient pas dans l'enveloppe prévue (il y a régulièrement des avenants à la hausse, 20 000€ par ici, 15 000€ par là), et le projet risque d'être stoppé en plein milieu des travaux.

Et puis comme je ne sers à rien, et que on peut rien me demander, mon temps de travail est passé de 35h à 28h hebdo, et comme la femme de ménage a démissionné, je pourrais quand même faire un effort et passer la serpillère de temps en temps c'est quand même pas la fin du monde.

Voilà ...

Ou alors c'est un combo agisme/sexisme/racisme des cheveux verts ^^
Kunu
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 11
Date d'inscription : 03/04/2015

Re: Comment se défendre de l'infantilisation des femmes ?

le 17.04.15 18:50
Bon ben voilà comme je m'en doutais je ne suis vraiment pas la seule dans ce cas :dents
J'ai aussi eu de fameuses bricoles au travail mais je n'ai jamais sue si c'était mon collègue qui me faisait passé pour une conne ou si c'était du sexisme....ou peut-être un peu des 2 en faites.

Et sinon il n'y a pas une technique magique pour arrêter ça?
Bon maintenant prendre des risques pour se faire respecter dans une partie de billard c'est une chose mais prendre le risque de perdre son taffe c'est autre chose Sad

Enfin au moins on déballe son sac !
avatar
shun
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 638
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Comment se défendre de l'infantilisation des femmes ?

le 18.04.15 10:01
Moi je fais de la résistance de l'ombre. Je ne me laisse pas intimider devant les comportements violents (j'estime que hurler, claquer les portes, menacer de renvoi, de non titularisation, traiter de faignante et d'incapable, jeter les dossiers et les stylos par terre sont des comportements violents). Et je dis une fois la crise passée : " c'est bon, vous avez fini, je peux reprendre mon travail, ou il y a encore quelque chose à évacuer sur moi ? " en mode ultra blasée et ultra zen (même si en vrai j'ai le coeur à 3000 à l'heure car parfois j'ai vraiment peur qu'il finisse pas taper, mais bon là, il aurait de très gros ennuis).

Je rappelle de temps en temps une petite définition juridique du harcèlement au travail, des discriminations sexistes au travail (et aussi concernant le handicap au passage, car je suis travailleur handi).

J'impose certaines choses, comme mes congés, je fais ma feuille avec mes dates (qui sont organisées en fonction des besoins du service) et je refuse de les changer en prétextant des locations de vacances (non parce que pour mon maire, les congés payés, franchement c'est abusé, et si je l'écoutais,ben je n'aurais pas le droit aux vacances).
Je refuse la discution quand elle n'est pas respectueuse, c'est à dire je dis : vous reviendrez me parler quand vous serez calmé. Je refuse de ramasser ce qu'il jette par terre. Je refuse de faire la boniche, c'est à dire de me plier à ses 4 volontés, de passer la serpillère et le balais parce que ce n'est juste pas mon travail, et que si l'agent de ménage a démissionné c'est à lui de se remettre en question et pas à moi de la remplacer.
Je dénonce tous les comportements à la médecine du travail, et au centre de gestion (qui est un organisme qui intervient en organisation RH dans les collectivités). Ainsi tous ces comportements sont annexés au dossier de la commune. Alors non, il ne reçoit pas de sanction, mais j'accumule régulièrement les preuves à sa charge. Je dis la vérité sur son comportement aux autres administrations quand je ne peux pas travailler correctement à cause de ses crises etc ...

Plusieurs conseillers municipaux (des hommes en plus), lui ont fait remarquer qu'il était sexiste de penser que je ne pouvais pas être compétente sur des sujets techniques ou complexes. Ce n'est pas une victoire éclatante, mais une petite avancée.

Enfin, j'ai la chance d'être sur un poste hyper stratégique pour lui, et de savoir qu'en réalité, malgré les apparences, il ne peut pas se passer de moi. Et qu'il flippe vraiment que je parte parce que ça le mettrait dans une merde noire. J'ai donc un statut, un peu moins ... dramatique, que celui de mes autres collègues.
Mais malheureusement, ça ne fait pas tout. Et la seule solution que j'ai trouvé, c'est d'attendre le 18 aout, jour de ma titularisation, pour pouvoir candidater ailleurs et changer de poste.
Contenu sponsorisé

Re: Comment se défendre de l'infantilisation des femmes ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum