Derniers sujets
» [Article] Sexe entre potes hétéros sur le forum JVC
par Iridacea Aujourd'hui à 14:30

» Intro de Klazoo
par Klazoo Lexis Mer 19 Juil 2017 - 12:06

» Peggy Sastre
par Araignée Lun 17 Juil 2017 - 8:36

» Je me présente
par Titi63 Jeu 13 Juil 2017 - 21:56

» Salut!
par Nurja Jeu 13 Juil 2017 - 19:45

» kotava
par Iridacea Jeu 13 Juil 2017 - 10:27

» C'est quoi "être une femme" ?
par Coquelic0t Jeu 13 Juil 2017 - 9:43

» Le voile
par Iridacea Mar 11 Juil 2017 - 11:21

» Youtube
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 8:35

» Le gene SRY
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:57

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:19

» Photo de nus artistiques
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 5:26

» Se faire des ami.e.s ?
par michekhen Mar 11 Juil 2017 - 0:05

» Salon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017
par michekhen Lun 10 Juil 2017 - 21:07

» Présentation Noki
par Claire G. Lun 10 Juil 2017 - 14:03

» Questionnaire sur le français inclusif
par Alpheratz Lun 10 Juil 2017 - 0:10

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Ven 7 Juil 2017 - 14:35

» [Article] 220 femmes tuées par leur conjoint, ignorées par la société
par Iridacea Ven 30 Juin 2017 - 16:26

» Mwà
par Iridacea Jeu 29 Juin 2017 - 14:00

» Bonjour tout le monde !
par Alpheratz Mar 27 Juin 2017 - 16:29

» Hey
par Alpheratz Mar 27 Juin 2017 - 16:28

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par Alpheratz Mar 27 Juin 2017 - 16:15

» Vidéos et films féministes
par Dihya Ven 23 Juin 2017 - 20:39

» Une loi en Caroline du Nord (USA) n'autorise pas les femmes à rétracter leur consentement pendant le sexe
par Iridacea Ven 23 Juin 2017 - 15:28

» La porno féministe
par Nurja Mer 21 Juin 2017 - 12:54

» Bise et Serrage de Main
par Nurja Lun 19 Juin 2017 - 16:16

» La précarité des femmes sur le marché du travail
par Iridacea Lun 19 Juin 2017 - 14:42

» Présentation
par Nurja Dim 18 Juin 2017 - 8:04

» [Entretien] « Le féminisme ne nous a pas été appris par l’Occident » – Fatma Oussedik
par Iridacea Ven 16 Juin 2017 - 22:27

» [Article] Les fondements politico-économiques du fémonationalisme
par Iridacea Lun 12 Juin 2017 - 22:47

» Que pensez-vous de cette controverse?
par Nurja Dim 11 Juin 2017 - 13:24

» [Film] Regarde elle a les yeux grand ouverts
par erulelya Jeu 8 Juin 2017 - 21:38


"La mal-mesure de l'homme" de Stephen Gould (racisme, sexisme, mépris de classe scientifiques)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"La mal-mesure de l'homme" de Stephen Gould (racisme, sexisme, mépris de classe scientifiques)

Message par Invité le Mer 15 Avr 2015 - 21:00

Je suis en train de lire un livre très intéressant : la mal-mesure de l'homme (écrit en 1981) (The Mismeasure of Man)



Ca parle de racisme, sexisme et mépris de classe scientifiques. Plus spécifiquement, il évoque les
prétendues mesures de l'intelligence (taille du crâne, du cerveau, tests de QI, etc.) et comment à diverses époques, des scientifiques ont tenté de montrer que les "inférieur-e-s" étaient moins intelligents que les hommes blancs de classe supérieur, et avaient donc une moindre "valeur biologique".

Je trouve que la force du bouquin est que Gould détaille précisément les erreurs de calcul et/ou de raisonnement commises par ces scientifiques (la grande majorité, en toute bonne foi ; ils n'ont pas cherché à frauder).

Quelques exemples :

  • "Races inférieures" et taille du crâne : un scientifique du XIXe trouve que les membres de la "race" amérindienne ont, en moyenne, un crâne de taille inférieure à ceux de la "race" blanche. En fait, dans son échantillon d'amérindien-ne, il y avait beaucoup d'Incas du Pérou, qui sont de petite taille (en fait, la taille du crâne n'a aucun rapport avec l'intelligence ; c'est surtout corrélé à la taille...). En revanche, dans son échantillon de blanc-he-s, il n'y avait que des hommes britanniques ou allemands (de grande taille).
    Un autre type avait également trouvé que les noir-e-s avaient en moyenne un crâne plus petits que les blancs. En fait, normal : dans son échantillon de noir-e-s, il y avait une plus forte proportion de femmes (qui sont plus petites et qui ont donc, par proportion, un crâne plus petit).

  • Sexisme et taille du cerveau : là, c'est plus une erreur de raisonnement, par Broca, un scientifique français très renommé. Il a pu constater qu'en moyenne, les Allemands avaient un cerveau de taille plus importante que les Français. Il a alors dit "il faut corriger par la taille ; les Allemands se goinfrent de saucisse et de bière, ils sont donc plus baraqués. Normal qu'ils aient un grand crâne ! En proportion du corps, il est néanmoins plus petit que celui des Français."
    Mais pour les femmes... bizarrement... il ne tient pas le même raisonnement : "Les femmes ont un plus petit cerveau que les hommes, ce qui dénote leur infériorité intellectuelle. Certes, la taille joue, mais ce n'est pas un critère prépondérant."
    Deux poids, deux mesures.

  • Autre exemple d'erreur de raisonnement avec la taille du cerveau : Toujours avec Broca qui s'amusait à peser les cerveaux de "grands hommes". Or le mathématicien Gauss avait un cerveau de taille moyenne... Pour en venir à sa conclusion pré-établi ("Gauss est un mec génial et ça doit se voir dans son cerveau"), il s'intéressa à d'autres critères. C'est là qu'il décréta que, bon, OK, le cerveau de Gauss est de taille médiocre, mais bon, il a plein de circonvolutions. L'erreur constante de Broca est qu'il avait une idée pré-établie, et qu'il cherchait absolument à la démontrer. Sa conclusion précédait ses expérimentations (et j'ai l'impression que c'est actuellement le cas avec les recherches en psychologie évolutive sur les homosexuel-le-s ou sur les différence hommes/femmes)

  • Théorie de la récapitulation vs néoténie : Une première théorie très populaire au XIX a été la théorie de la récapitulation, selon laquelle "l’ontogenèse récapitule la phylogenèse" (en gros notre développement reprend les schémas de l'évolution : un embryon ressemble à un poisson, puis à un lézard, puis à un mammifère, puis finalement le foetus ressemble à un humain). Les scientifiques racistes de l'époque ont considéré que "le noir" -- moins évolué que "le blanc" -- ressemblait à un enfant blanc. Ils ont donc cherché partout des traits infantiles chez les noir-e-s, qui seraient la preuve de leur infériorité naturelle.
    Puis, ensuite, la théorie à la mode (et qui est toujours valable) est qu'en fait l'humain est une espèce néoténique : il ressemble à un bébé singe.

    Ils ont donc cherché à montrer que le Blanc était la "race" la plus néoténique, et était celle qui avait les traits les plus enfantins, physiquement. Ce qui était le signe, cette fois-ci, de supériorité... #lalogique  Suspect
    (Gould fait remarquer que les asiatiques sont plus néoténiques que les blanc-he-s, et les femmes plus que les hommes... donc si on suit ce raisonnement, c'est de toute façon pas les hommes blancs qui sont au sommet de l'humanité)

  • Le QI : Le QI a été inventé de manière très empirique, par un Français, Alfred Binet. L'objectif était de détecter les enfants en difficulté, afin de leur apporter une aide particulière, pour qu'ils s'améliorent. Alfred Binet a bien précisé que pour lui, cela ne mesurait absolument pas l'intelligence, qui est un concept bien trop complexe pour être simplement mesuré sur une échelle unimodiale. Il considérait son échelle comme un indicateur grossier pour identifier des besoins.
    Il n'a non plus jamais considéré que le test pouvait donner une indication sur les causes des difficultés rencontrées par les enfants : on ne peut pas savoir si ces difficultés sont "innées" ou dues à un environnement défavorable.
    Cette échelle a été importée aux US, où des psychologues l'ont adaptée, et ont décidé qu'il s'agissait de mesurer L'Intelligence Innée et Immuable.
    Certains se sont même amusés à essayer de calculer le QI pour des "grands hommes" du passé...  Suspect (Shakespeare, Darwin, etc.)


Voilà pour quelques exemples.

Je sais qu'il existe aussi un livre qui s'appelle "The Mismeasure of Woman", écrit par la psychologue sociale et féministe Carol Tavris, qui parle plus spécifiquement de neurosexisme.

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La mal-mesure de l'homme" de Stephen Gould (racisme, sexisme, mépris de classe scientifiques)

Message par Ucralo le Mer 15 Avr 2015 - 21:56

Merci pour la référence. Je viens de l'ajouter à ma liste de lectures.

Ucralo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La mal-mesure de l'homme" de Stephen Gould (racisme, sexisme, mépris de classe scientifiques)

Message par Araignée le Sam 18 Avr 2015 - 0:45

Antisexisme a écrit:[*]"Races inférieures" et taille du crâne : un scientifique du XIXe trouve que les membres de la "race" amérindienne ont, en moyenne, un crâne de taille inférieure à ceux de la "race" blanche. En fait, dans son échantillon d'amérindien-ne, il y avait beaucoup d'Incas du Pérou, qui sont de petite taille (en fait, la taille du crâne n'a aucun rapport avec l'intelligence ; c'est surtout corrélé à la taille...). En revanche, dans son échantillon de blanc-he-s, il n'y avait que des hommes britanniques ou allemands (de grande taille).
Un autre type avait également trouvé que les noir-e-s avaient en moyenne un crâne plus petits que les blancs. En fait, normal : dans son échantillon de noir-e-s, il y avait une plus forte proportion de femmes (qui sont plus petites et qui ont donc, par proportion, un crâne plus petit).

[*]

Ce qui me fait rire (jaune) c'est qu'aujourd'hui encore (du moins c'était le cas quand j'étais enfant/ado, je me souviens avoir lu des articles dans des revues genre Sciences et Vie), des scientifiques essayent de démontrer la supériorité de l'humain par rapport aux autres animaux en mesurant les crânes des humains et ceux des autres grands singes ("curieusement" l'idée de comparer avec le crâne des éléphant-e-s ne semblent pas leur avoir effleuré l'esprit...)... Impression de déjà-vu, hier au service du racisme, aujourd'hui au service du spécisme.




Au sujet du QI, l'erreur QI = intelligence est devenue si fréquente, même chez des gens sensé-e-s être un minimum au courant (psychologues, par exemple). C'est bon de rappeler que non, l'intelligentomètre n'a toujours pas été inventé.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4511
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La mal-mesure de l'homme" de Stephen Gould (racisme, sexisme, mépris de classe scientifiques)

Message par Ucralo le Sam 18 Avr 2015 - 1:28

@Araignée a écrit:Au sujet du QI, l'erreur QI = intelligence est devenue si fréquente, même chez des gens sensé-e-s être un minimum au courant (psychologues, par exemple). C'est bon de rappeler que non, l'intelligentomètre n'a toujours pas été inventé.
La véracité de l'affirmation selon laquelle le QI mesurerait l'intelligence dépend de quelle définition de l'intelligence on part.
Peut-être que les psychologues dont tu parles ont bricolé une définition bizarre de l'intelligence qui colle bien au QI.

Cependant, choisir une définition de l'intelligence qui permettrait de dire "QI = intelligence" est un choix sémantique peu judicieux.

Ucralo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La mal-mesure de l'homme" de Stephen Gould (racisme, sexisme, mépris de classe scientifiques)

Message par Invité le Sam 18 Avr 2015 - 9:56

L'approche de l'intelligence a beaucoup évolué depuis Binet et sont test de QI, il y a eu Gardner avec les intelligences multiples, et puis surtout Goleman avec l'intelligence émotionnelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La mal-mesure de l'homme" de Stephen Gould (racisme, sexisme, mépris de classe scientifiques)

Message par Invité le Sam 18 Avr 2015 - 12:49

@Ucralo a écrit:La véracité de l'affirmation selon laquelle le QI mesurerait l'intelligence dépend de quelle définition de l'intelligence on part.
Peut-être que les psychologues dont tu parles ont bricolé une définition bizarre de l'intelligence qui colle bien au QI.
A lire le bouquin, c'est un peu ça. Des types aux US ont décidé de définir l'intelligence comme étant l'entité mesurée par le test de Binet...
Suspect

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La mal-mesure de l'homme" de Stephen Gould (racisme, sexisme, mépris de classe scientifiques)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum