Derniers sujets
L’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvementLun 21 Mai 2018 - 2:02michekhenAnthologie de poétesses ?Mar 15 Mai 2018 - 16:45AraignéeUne nouvelle arrivéeDim 6 Mai 2018 - 10:22FurèneUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? Ven 4 Mai 2018 - 21:40ReikoSexe sans consentement Ven 4 Mai 2018 - 11:40michekhenTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"Jeu 3 Mai 2018 - 22:44Aëlloonréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Sam 21 Avr 2018 - 19:36IridaceaPrésentation PanthictusSam 21 Avr 2018 - 19:32Iridacea[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Jeu 5 Avr 2018 - 17:29Christine De PisanSituations de consentement ambiguVen 23 Mar 2018 - 18:20AraignéePrésentation VegasparanoVen 23 Mar 2018 - 18:09AraignéeHymne du MLFVen 23 Mar 2018 - 15:41AraignéeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?Jeu 22 Mar 2018 - 6:45AëlloonC'est quoi "être une femme" ?Sam 17 Mar 2018 - 9:01Coquelic0tSalut à tou.te.sMar 13 Mar 2018 - 15:56Ale.Avortement, les croisés contre-attaquentVen 9 Mar 2018 - 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)Ven 9 Mar 2018 - 0:09michekhenSimone Veil, la force d'une femmeJeu 8 Mar 2018 - 19:44Christine De PisanClio. Femmes, Genre, HistoireJeu 8 Mar 2018 - 18:00Christine De PisanPrésentation de FemkeDim 4 Mar 2018 - 19:09AëlloonPublication par la blogueuse AntisexismeSam 3 Mar 2018 - 19:18AëlloonLe Punk au fémininSam 3 Mar 2018 - 13:42AëlloonThe Rape Of Recy TaylorVen 2 Mar 2018 - 18:15Christine De PisanMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmesJeu 22 Fév 2018 - 21:58Christine De PisanThe man-woman wars récits colorésSam 17 Fév 2018 - 6:23ReikoLa Nuit rêvée de... Geneviève FraisseSam 10 Fév 2018 - 20:56Christine De PisanSlimani surcotée ou auteure essentielle ?Sam 10 Fév 2018 - 19:39Christine De PisanInvisibilisation des femmes dans l’histoire: Rendre visible les invisibles.Sam 10 Fév 2018 - 10:21Christine De PisanFrançoise HéritierSam 10 Fév 2018 - 0:25Christine De PisanLa femme la plus détestée d’ Amérique Ven 9 Fév 2018 - 19:33Christine De PisanCaptiveVen 9 Fév 2018 - 19:30Christine De PisanIntersectionalité et paradigmes apparentésVen 9 Fév 2018 - 18:50Christine De Pisan

Partagez
Aller en bas
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

[PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Lun 2 Mar 2015 - 11:11
Réputation du message : 100% (1 vote)
Oui, le titre est long, désolée ^^

La pétition peut être signée ici. Il y a des liens dans le texte que je ne "reproduis" pas dans ma copie ci-dessous, je vous invite donc à consulter la page originelle si vous le pouvez.

Texte :

Rokhaya Diallo: Lettre ouverte à Frédérique Calandra, maire du 20e arr. de Paris

01 mars 2015 | Par Mouvements

Madame la Maire,

Nous avons appris avec stupéfaction que vous aviez déprogrammé la participation de la journaliste et militante féministe et antiraciste Rokhaya Diallo à un cycle de débats sur les droits des femmes lors de la semaine du 2 mars 2015 à la mairie du 20e arrondissement. Motif invoqué : plusieurs prises de positions publiques en 2011-2012 dans lesquelles Rokhaya Diallo dénonçait le racisme et l’islamophobie d’une partie de la gauche, dont l’hebdomadaire Charlie Hebdo et la journaliste Caroline Fourest.

Les inquiétudes et les prises de positions de Rokhaya Diallo sont partagées de façon publique par un nombre conséquent de militant-e-s et d’intellectuel-l-e-s antiracistes et féministes. Elles le sont par exemple par la sociologue Christine Delphy autour de laquelle est organisé le cycle de conférences de la Mairie du 20e et que, selon votre logique, vous auriez pu aussi déprogrammer… Nous faisons partie de celles et ceux qui estimons que les efforts de ces penseuses pour articuler, dans les luttes militantes et les analyses de l’actualité, l’antisexisme, l’anticlassisme et l’antiracisme sont particulièrement indispensables dans un contexte où tant de journalistes et d’intellectuels reproduisent à l’envi le clivage entre « nous » et « eux ».

Surtout, reconnaissant votre liberté absolue à ne pas partager leurs positions, nous ne pouvons rester sans réaction face à l’arbitraire qui consiste à transformer votre désaccord en censure, vous qui avez affiché, depuis le 11 janvier, une banderole sur la mairie pour défendre la liberté d’expression.

Le comité de rédaction de la revue Mouvements

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Lun 2 Mar 2015 - 13:33
Ah oui, j'avais vu passer. C'est du grand n'importe quoi.
avatar
Césarion
Hystérique
Hystérique
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 13:16
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je suis tombé sur quelques citations de Rokhaya Diallo ce matin, j'avoue que certains trucs sont quand même sacrément problématiques...

https://twitter.com/BlueDeepWaterSe/status/573234846664806400
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 14:41
Ce qu'il y a de bien, c'est que quoi que la maire décide, elle se fera voler dans les plumes.

Césarion, sais-tu qui aliment le compte BlueDeepWaterSe ? Parce qu'il/elle a l'air motivé à lancer une campagne de "call out" contre Diallo.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 15:42
Réputation du message : 100% (2 votes)
@Omniia en a parlé sur komensavaojordui

Je me répète mais : je suis ultra choquée.
Je ne connaissais pas ultra bien Rokhaya Diallo, j'étais pas toujours d'accord avec elle (notamment sur la prostitution), mais là... Shocked

Ca c'est quand même ultra-antisémite (edit : plus précisément, c'est du revisionnisme... car les nazis considéraient clairement les jui-f-ve-s comme une race inférieure)


Et ça c'est juste du victim blaming odieux + misogynie (du genre les violences envers les femmes, ben c'est du pipi de chat, des drames individuels   )


Je suis d'accord que l'extrême droite et les racistes instrumentalisent les histoires de ce genre (pour montrer que seuls les hommes racialisés sont sexistes), mais bon, de là à dire que les violences envers les femmes n'existent pas du tout chez eux, et qu'il faut surtout pas en parler...  

Puis bon, là, elle se fout de la gueule de victimes de violences horribles... qui ne rechercheraient qu'à gagner de la thune. Euh franchement... Ca me fait penser aux gens qui disait que Naffisatou Diallo n'était intéressée que par le fric.

Sinon, oui, le compte a l'air d'avoir été créé pour attaquer spécifiquement R. Diallo... Mais dans le fond c'est quand même problématique.
En plus, je suis allée vite jeter un oeil dans son  livre pour vérifier que c'était pas des citations tronquées, qui faisaient contre-sens (genre de l'ironie ou que sais-je), ben j'ai pas l'impression...
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 16:46
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je viens de lire sur le net que des "féministes TM" cherchent à annuler la programmation de cette femme pour "racisme anti-blanc".

Dans la série foutage de gueule, c'est pas mal du tout tiens.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
Judy Squires
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 290
Date d'inscription : 21/05/2012

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 17:37
Antisexisme a écrit:
Ca c'est quand même ultra-antisémite (edit : plus précisément, c'est du revisionnisme... car les nazis considéraient clairement les jui-f-ve-s comme une race inférieure)

Autant je comprends qu'on cause des autres passages de ce bouquin, autant une étude un peu attentive de la propagande nazie aurait plutôt tendance à accréditer la thèse de Diallo, à savoir que l'antisémitisme moderne se distingue notoirement du racisme colonial en ceci qu'au lieu de se donner des barbares abrutis et stupides à civiliser, il prétend mettre fin au mal qui ronge le monde moderne, sous les traits d'une conspiration occulte et systématique qui explique tout, et est le fruit des sans-racines, des cosmopolites, des élites, des intellectuelles (et ceci que l'on parle du bolchevisme ou de la finance notamment, mais aussi de la perversion et de la féminisation du monde (ce qui devrait nous intéresser sérieusement !)), par opposition au corps sain et masculin du reich allemand.

C'est à ce que j'en crois qualitativement différent, pour parler en termes de métaphore, de regarder des gentes comme des parasites rusées coupables de gigantesques machinations, ou comme des êtres primitifs à faire évoluer...


Il est probable que je ne partage pas en la matière les positions de Rokhaya Diallo, attendu que je tends à considérer l'antisémitisme comme une des structures fondamentales du monde tel qu'il est, et que je ne pense pas que ce soit là son propos, mais c'est quand même mieux d'être à peu près honnête intellectuellement là-dessus, ce qui ici, à mon sens, revient à admettre qu'en effet, l'antisémitisme moderne (qui est celui du national-socialisme, un peu différent du vieil antisémitisme chrétien) caractérise la judéité comme un gigantesque pouvoir occulte, davantage que comme infériorité biologique (comme c'est le cas dans le racisme colonial XIXème, typiquement), i.e. que Diallo ne tient pas là de propos révisionnistes (ce qui ne signifie pas qu'elle n'en soit pas capable, ou même que le raisonnement d'ensemble dans lequel ce passage s'insère, et que j'ignore, ne l'est pas ; je dis juste que cette phrase ne l'est pas).

Plus d'éléments sur l'antisémitisme moderne comme structure fondamentale du capitalisme par ici notamment.

EDIT : Et en ce qui concerne la première partie de cet extrait, en effet l'antisémitisme nazi n'était pas orienté vers l'asservissement des juifVEs, mais vers l'extermination, ce qui n'est pas la même chose non plus. Les nazis n'ont jamais cherché à dominer les juifVEs mais à les faire purement disparaître.
avatar
Invité
Invité

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 17:55
Un lien qui parle un peu de tout ça :

https://quartierslibres.wordpress.com/2015/03/04/nonna-mayer-il-y-a-des-tas-de-manieres-detre-antisemite/

EDIT :

C'est à ce que j'en crois qualitativement différent, pour parler en termes de métaphore, de regarder des gentes comme des parasites rusées coupables de gigantesques machinations, ou comme des êtres primitifs à faire évoluer...
Ah oui c'est différent, c'est sûr. L'antisémitisme prend des formes très différentes que la négrophobie (qui est encore différente de l'islamophobie, ou d'autres formes de racisme).
Mais il me semble que l'antisémitisme du nazisme a quand même au moins une partie raciale (comme dit dans la vidéo d'ailleurs); quand tu regardes des bouquins de propagande nazie en primaire, c'est "reconnais le juif, c'est celui au nez crochu", "pureté de la race aryenne supérieure qui ne doit pas se mélanger aux sales Juif.ve.s"...non ?
avatar
Césarion
Hystérique
Hystérique
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 20:51
Réputation du message : 100% (1 vote)
L'idéologie nazie s'est basée sur la notion de surhomme développée par Nietzsche pour créer la notion de sous-homme (qui désigne entre autres les juifs et les tsiganes)... Dire qu'il ne s'agit pas d'une caractéristique inférieure est d'une sacrée mauvaise foi (ou bien c'est de l'ignorance ?). Si elle le sait, pourquoi cherche-t-elle à l'ignorer ? :/

En fait j'ai vu qu'il y avait un storify qui tournait à ce sujet : https://storify.com/bahuthogaya/non-mais-diallo-quoi

Sinon je rejoins Antisexisme, ce sont les mêmes choses qui me choquent : le mariage forcé qui serait un drame individuel, le "plan de carrière" pour les femmes racisées (on enlève l'aspect "racisé", ça devient presque une diatribe mascu je trouve...)...
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 21:12
Réputation du message : 100% (1 vote)
J'ai vu des caricatures de propagande nazie représentants des Juifs, et euh, ça puait la volonté de les "démoniser", ou alors je me plante mais quand même :
On est loin d'une représentation faisant appel à la symbolique divine.
Image tiré du site : http://propagande-nazie.e-monsite.com/pages/ii-a-la-devalorisation-du-juif.html
Un autre moyen qu’ont utilisés les dirigeants Nazis pour engendrer la haine des Juifs était le film de propagande, Der Ewige Juden (« Le Juif éternel »). Le film a été commissionné par Joseph Goebbels, le Ministre de la Propagande, et réalisé par Fritz Hippler. Ce film violemment antisémite a été considéré comme un film documentaire sous le Troisième Reich. Il consiste de matériaux filmés peu après l’occupation Nazie de la Pologne. Le but fondamental du film est de faire une opposition entre l’Aryen et le Juif. L’Aryen est montré comme un homme vivant sainement, et étant satisfait du labeur physique. Le Juif, au contraire, est montré comme trouvant toujours du plaisir dans l’argent et dans un style de vie hédonique, et vivant dans la saleté. Le film fait parvenir de nombreuses accusations antisémites : Les Juifs s’associent à l’anarchisme, à la libération sexuelle et à la pornographie, ils torturent les animaux et sont responsables de la chute de la musique, de la science, de l’art et du commerce. Aucun crime n’est oublié ; le Juif est responsable de tout. Le film s’ouvre sur une scène montrant des rats sortant d’un égout, accompagnée de sous-titres annonçant : « Si les rats représentent la vermine du royaume des animaux, les Juifs sont la vermine de la race humaine et, comme les rats, diffusent les maladies et la corruption. Seulement, les Juifs diffèrent des rats car ils sont capables de changer leur apparence et de se transformer en leurs hôtes humains. »
Je graisse.
C'est un site pour un TPE, je sais qu'on trouvera des exemples plus concrets dans la littérature, mais pour le moment j'ai ça à partager.

Nier que les nazis cherchaient à faire passer les Juifs-ves pour des sous-êtres ne tient pas la route, l'idéologie aryenne c'est aussi le culte du corps sain (au point de stériliser et tuer des personnes non-valides).

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
Fleur
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 42
Date d'inscription : 13/04/2014

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 21:23
Réputation du message : 100% (1 vote)
Pour les Nazis je n'y connais rien du tout mais pour le reste de ses propos je peux vous éclairer puis-ce que j'étais à la conférence débat de mardi dernier reprogrammée par les verts (en sa présence donc).

Rokhaya Diallo ne nie pas dans ses textes qu'il y a des problèmes dans les cultures qui ne sont pas occidentales, elle explique qu'en france ce qui marche c'est le buisness de l'homme de banlieue, ce vrai sexiste.

D'ailleurs je ne sais pas d'ou sont tirés ses extraits mais je pense que c'est ce dont elle parle dans son livre "sexisme, pas de ça chez nous!" Elle à passé une grande partie de son temps de parole à expliquer qu'il y avait un déni du sexisme chez les occidentaux et que par exemple, les médias surenchérissaient totallement les violences des personnes immigrées ou issues de l'immigration, et ne parlaient que très peu des violences commises par les occidentaux.

Elle à aussi fait une comparaison que j'ai trouvé très intéressante, elle expliquais que souvent dans les médias on utilisais l'expression "drame famillial" pour parler d'un homme blanc qui tue sa famille, alors qu'on utilisais des termes beaucoup plus crus pour parler des non blancs (surtout de banlieue). Cependant je reconnais que je n'ai pas vérifié et que c'est difficilement vérifiable, mais ça ne m'éttonerais pas du tout vu le contexte actuel. (Evidement personne n'a dit que l'expression "drame famillial" n'était pas problématique hein !)

Ensuite elle à aussi pas mal pointé du doigt le fait qu'il y a eu une surenchère autour des histoires de tournantes (vraiment gros buzz médiatique) alors que cela représente 4% des viols en france et que les médias ne parlent jamais de la problématique principale, à savoir que le viol est majoritairement commis par un proche parent. Donc quand je lis ses extraits, ça ne m'étonne pas trop d'elle, je comprends ou elle veux en venir.

Je comprends qu'on puisse être choqués par ses propos car généralement on évite de stigmatiser les victimes, alors qu'elle le fait. Je ne veux pas trop développer ce point car en réalité je suis plutôt d'accord avec vous, j'aurais écris ses passages différemment, mais je suis totallement d'accord avec le fond du message : Il y a un business qui vise à stigmatiser les hommes de banlieue en multipliant les discours de femmes violées par tournantes, battues, voilées de force, ect... Le problème ne viens pas juste de l'instrumentation mais du problème que ça fait vendre et que ça dédouane les occidentaux de leur propre sexisme.

Sinon sur la partie sur les tournantes ou elle dit "ce sont des drames personnels et individuels" en fait aussi horribles qu'ils puissent être, ce sont réellement des drames personnels car les femmes violées en france le sont massivement par leurs proches, pas par des inconnus dans une cave. Donc faire croire que c'est un problème massif dans toutes les banlieues en publiant énormément dans les médias, puis en publiant des livres et films sur le sujet prête à croire le contraire. Encore une fois je ne dis pas qu'il ne faut pas en parler, juste que le sexisme en France ne va que dans un sens.

Voila j'espère que cela vous éclaire sur ses propos. Mais je suis d'accord sur le victim blaming c'est problématique...


Dernière édition par Fleur le Jeu 5 Mar 2015 - 22:33, édité 1 fois
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 22:26
Réputation du message : 100% (3 votes)
Que les violences sexistes commises dans les racialisés soient surmédiatisés par rapport aux violences commis espar les hommes blancs, c'est certain. Et c'est un problème à dénoncer. Un problème à la fois de racisme, mais aussi de sexisme (car du coup ça permet aux blancs de se dédouaner)

Mais comme tu le dis, le fait de blâmer les victimes, c'est insupportable.

En plus, je ne pense pas que la bonne réaction au problème évoqué ci-dessus (sur-représentation du sexisme commis par les racialisés) soit de faire l'extrême inverse, c'est-à-dire de complètement minimiser les violences sexistes commises par des hommes racialisés. Le mieux est de remettre les choses dans le contexte : rappeler que les hommes de toute catégorie sociale violent (et commettent diverses violences sur les femmes, de manière générale). Rappeler, comme tu l'as fait, que les viols sont très souvent commis par un proche, sans violence physique.

ce sont réellement des drames personnels car les femmes violées en france le sont massivement par leurs proches, pas par des inconnus dans une cave
Je ne suis pas d'accord. C'est vrai que les viols collectifs dans des caves ne sont pas majoritaires. Mais ce n'est pas pour autant des "drames personnels". Ils font partie de l'ensemble des violences sexuelles que subissent massivement les femmes. Ce n'est pas quelque chose de complètement à part, des cas complètement isolés, qui n'ont rien à voir avec le reste des violences sexuelles. Ces viols collectifs font partie d'un ensemble bien symptomatique du patriarcat. C'est juste l'un des nombreux visages de la haine de certains hommes envers les femmes.

cela représente 4% des viols en france et que les médias ne parlent jamais des vrais problèmes à savoir que le viol est souvent commis par un proche parent
Je ne veux pas chercher la petite bête, ou t'embêter... mais je trouve la formulation "vrais problèmes" maladroite... :s
Fleur
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 42
Date d'inscription : 13/04/2014

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 22:42
Concernant la maladresse de ma formulation je te remercie de l'avoir pointé du doigt et je ne pense pas du tout que tu cherches la petite bête. J'ai écris trop vite et j'ai corrigé.


En plus, je ne pense pas que la bonne réaction au problème évoqué ci-dessus (sur-représentation du sexisme commis par les racialisés) soit de faire l'extrême inverse, c'est-à-dire de complètement minimiser les violences sexistes commises par des hommes racialisés. Le mieux est de remettre les choses dans le contexte : rappeler que les hommes de toute catégorie sociale violent. Rappeler, comme tu l'as fait, que les viols sont très souvent commis par un proche, sans violence physique.

Oui mais n'oublions pas que nous n'avons que des extraits, d'ailleurs je ne sais même pas d’où ils sont tirés. Je peut t'assurer que pour l'avoir vu en débat conférence elle à pointé du doigt à plusieurs reprises que le patriarcat et le sexisme sont des problèmes de société qui sont partout pareils, et non des problèmes culturels. Donc forcément si on est face à un extrait ou elle pointe du doigt quelque chose de spécifique sans avoir le reste...

Je ne suis pas d'accord. C'est vrai que les viols collectifs dans des caves ne sont pas majoritaires. Mais ce n'est pas pour autant des "drames personnels". Ils font partie de l'ensemble des violences sexuelles que subissent massivement les femmes. Ce n'est pas quelque chose de complètement à part, des cas complètement isolés, qui n'ont rien à voir avec le reste des violences sexuelles. Ces viols collectifs font partie d'un ensemble bien symptomatique du patriarcat. C'est juste l'un des nombreux visages de la haine de certains hommes envers les femmes.

Je comprends ce que tu veux dire, mais je comprends aussi ce qu'elle à voulu souligner. Je ne pense pas qu'elle cherche à minimiser le viol mais à souligner le fait qu'une tournante ne soit pas quelque chose de commun en banlieue et donc, à souligner son aspect "peu commun". par contre je me range plutôt de ton coté, c'est vrai que drame personnel prête à confusion et peut laisser croire qu'elle minimise le viol en lui même alors que ce n'était visiblement pas son intention.



avatar
Invité
Invité

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Jeu 5 Mar 2015 - 23:55
Moi je pense comme Fleur que le fond de son message concernant les femmes racisées victimes de violences au sein de cultures non-occidentales est très bien. J'aurais sans doute formulé les passages encadrés différemment, mais remis dans le contexte, je pense qu'on voit bien l'ironie amère, qui veut que les violences sexistes dont il est le plus facile de parler sont les violences qui font pleurer sur la "barbarie" des pays loiiiintaiiins et barbares. J'espère que ça n'est pas gênant pour les femmes qui ont effectivement subi ces violences (comme l'excision ou le mariage forcé)(qui se passent aussi en France d'ailleurs, même si ce n'est heureusement pas courant), mais je pense que ce qu'elle dénonce, c'est aussi l'instrumentalisation de leurs discours et je ne crois pas qu'elle fasse du victim-blaming. J'espère que ça n'a blessé aucune victime concernée en tout cas.

Pour l'antisémitisme ça me gêne plus; il y a aussi un passage non surligné à la fin de l'extrait, qui oppose les communautés juives à celles perçues commes malsaines ou nuisibles, dans le cadre du nazisme, et, heu...depuis quand le nazisme n'a pas considéré les communautés juives comme malsaines ou nuisibles ??

Je peux tout à fait entendre que les Juif.ve.s n'ont pas été asservis, ni considérés comme des primitifs à éduquer : c'est vrai. Et je peux imaginer une interprétation de cet extrait en ces termes, oui, donc pas forcément si antisémite qu'on pourrait le penser en lisant vite. Mais ça reste une formulation sacrément maladroite.
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 0:58
Réputation du message : 100% (1 vote)
Le mot untermensch m'est venu en tête en vous lisant, je lis ceci sur wiki

Untermensch (en français sous-homme) est un terme introduit par l'idéologie nazie par opposition au concept introduit par Friedrich Nietzsche d’Übermensch (en français surhomme).

Suivant en ceci les théories racialistes du xixe siècle qui interprétèrent la théorie de l'évolution de Charles Darwin comme une justification morale du principe de sélection naturelle, l’idéologie nazie considérait que les peuples germaniques — dits de Race aryenne — constituaient la race des seigneurs, tandis que tous les autres représentaient des races inférieures à des degrés divers. En particulier, les Juifs, les Slaves et les Tziganes étaient considérés comme des Untermenschen, ce qui leur valait, dans les camps de prisonniers, un traitement pire qu'aux autres ethnies ou nationalités.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Untermensch

La page en anglais semble bcp plus complète : http://en.wikipedia.org/wiki/Untermensch
avatar
Césarion
Hystérique
Hystérique
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 1:42
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je suis allé lire des extraits de son bouquin du coup et franchement...

Elle parle à plusieurs reprises, dans plusieurs chapitres de l'instrumentalisation des violences sexistes à des fins racistes. Il est essentiel de pointer ça du doigt, mais deux choses me paraissent ahurissantes :
- parler de drame individuel en ce qui concerne les viols collectifs ou les mariages forcés. Ça me semble totalement dénué de bon sens féministe. Le racisme est structurel mais pas le sexisme ?
- je ne vois pas comment on peut défendre le paragraphe sur le "plan de carrière" sachant qu'elle parle déjà de ce phénomène plusieurs fois dans le livre, ce n'est pas sa seule explication. Ici elle explique qu'il s'agit d'une solution pour des femmes de banlieue racisées (comme si cela était si facile !) et que leur vécu ne vaut rien face à la récupération raciste de ces violences. Elle parle de ces situations comme d'un scénario de film, comme si elles n'existaient pas... Ce n'est pas simplement du cynisme ou de l'ironie, excusez-moi mais c'est tout bonnement dégueulasse. On reproche bien souvent aux féministes d'être borderline racistes (ce qui est parfois justifié), mais il serait aussi bon de rappeler que l'anti-racisme ne permet pas de dire tout et n'importe quoi.

Et quand elle parle de "drames personnels et individuels", le fait que ce soit par des "inconnus" (qu'est-ce qu'on en sait d'ailleurs ?) change le fait qu'il s'agisse de sexisme structurel ? Donc une femme qui se fait violer par un inconnu, ce n'est pas structurel mais individuel parce qu'elle ne le connaît pas ? Alors là je ne suis pas du tout le raisonnement.
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 6:51
Réputation du message : 100% (1 vote)
Césarion, pourquoi est-ce que tu postes partout sur le forum ça et le lien vers le twitter ?
(Qui harangue le new stateman, le huffington post, et une réalisatrice citée dans le texte pour diffuser son message, mais anonymement)
Et sérieusement: où est-ce que tu l'as obtenu ?

Parce que derrière tout ça, il y a une femme noire qui développe sa lutte antiraciste, s'exprime de façon autonome (donc pas "parfaite" et féministement correcte) et qui gagne en visibilité médiatique et en place dans l'espace publique. Alors lancer une campagne pour qu'à son nom soient accolées "raciste", " sexiste" et "problématique" et que les gens évitent de la lire ou de l'écouter, c'est utiliser l'idée qu'il faudrsit dresser les femmes et les personnes de couleur à la bonne lutte.

Newsflash: une femme s'exprimant librement ne fera pas toujours plaisir aux féministes ou aux mecs.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 7:42
Réputation du message : 100% (2 votes)
Grussie a écrit:
Moi je pense comme Fleur que le fond de son message concernant les femmes racisées victimes de violences au sein de cultures non-occidentales est très bien. J'aurais sans doute formulé les passages encadrés différemment, mais remis dans le contexte, je pense qu'on voit bien l'ironie amère, qui veut que les violences sexistes dont il est le plus facile de parler sont les violences qui font pleurer sur la "barbarie" des pays loiiiintaiiins et barbares. J'espère que ça n'est pas gênant pour les femmes qui ont effectivement subi ces violences (comme l'excision ou le mariage forcé)(qui se passent aussi en France d'ailleurs, même si ce n'est heureusement pas courant), mais je pense que ce qu'elle dénonce, c'est aussi l'instrumentalisation de leurs discours et je ne crois pas qu'elle fasse du victim-blaming. J'espère que ça n'a blessé aucune victime concernée en tout cas.

Je me demande si on a lu le même extrait...
Elle accuse les victimes :

  • d'utiliser leurs drames personnels pour stigmatiser leur culture d'origine
  • de rechercher le succès via leur témoignage
  • d'avoir voulu monter en hiérarchie pour -- je cite -- : "s'abreuver de champagne dans les cocktails mondains"


(tout ça est dans l'extrait que j'ai posté)
Si ça c'est pas du victim blaming bien bien puant, je ne sais pas ce que c'est. Je le redis mais ça me fait penser à Naffisatou Dialo, qu'on a accusée de vouloir récupérer du fric (et là je me souviens encore d'un "ami" à moi qui m'avait hurlé dessus "Arrête de la défendre !! si elle demande du fric, c'est que c'est pas une victime, mais une PUTE" (évidemment, si c'est une pute, c'est pas une victime, je pense que vous avez compris)). Récemment, on a aussi voulu accuser les victimes de l'affaire du Carlton de faire de même.
C'est un truc ultra-classique chez les femmes victimes de viols, et de violences machistes en général : on les accuse de vouloir se faire du pognon, ou de vouloir obtenir d'autres avantages, via leur témoignage. Donc c'est pas des victimes, juste des femmes vénales ultra-intéressées. C'est ultra misogyne comme propos. Evidemment que ça a dû énormément blessé les victimes. Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement, vu le mépris avec lequel elle les traite.
Bref, elle ne se contente pas d'accuser les médias d'avoir une vision biaisée et/ou d'instrumentaliser des témoignages en particulier. Elle crache à la gueule des victimes. Donc je ne vois pas comment on peut trouver le fond de son message "très bien".

Pour le passage sur l'antisémitisme, tu écris ;  
Grussie a écrit:Mais ça reste une formulation sacrément maladroite.
Et ce passage sur les femmes victimes, tu ne le trouves pas au mieux maladroit ? (moi je trouve que le terme "maladroit" est vraiment trop gentil, mais bon).

EDIT : je précise que je veux pas m'acharner sur R. Diallo, ou quoi... C'est juste que ... mince ! je suis choquée. Et je suis hyper sensible à ce sujet (le "victim blaming", le fait de blâmer les victimes, de se foutre d'elles, de les dénigrer). Et je ne trouve pas que c'est un détail (c'est pas une formulation maladroite, ou des mots mal choisis).
J'espère que maintenant, elle ne tiendrait plus ce genre de propos, et accuserait les bonnes personnes (les médias, pas les victimes)

EDIT 2 : et on peut tomber sur des articles sur le net qui dénonce cette instrumentalisation sans pour autant cracher sur les victimes. Par ex : http://www.solidarites.ch/journal/d/article/4161
Alors que le féminisme s’est efforcé d’analyser le problème de la violence contre les femmes en termes de rapports sociaux (patriarcaux), le discours qui se répand aujourd’hui tend à présenter la violence de genre comme un problème « culturel ».

Il est frappant d’observer, notamment dans les procès pour viol ou violences conjugales, que lorsqu’il s’agit d’auteurs « blancs », l’acte est attribué à une pathologie individuelle (un « dysfonctionnement » par rapport à la norme), alors que pour les « non-blancs » c’est la « culture » qui devient le facteur explicatif principal. Ce discours révèle l’étroite imbrication entre racisme et sexisme : d’une part la question des droits des femmes est manipulée à des fins racistes par la construction de stéréotypes et de préjugés attribuant la domination masculine à l’Autre (le Noir, l’Arabe, le Musulman, etc) ; d’autre part cette opération permet de relativiser voire de rendre invisible la domination masculine chez nous.
bien d'accord :like:


Dernière édition par Antisexisme le Ven 6 Mar 2015 - 8:14, édité 5 fois
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4551
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 7:51
Réputation du message : 100% (2 votes)
@Fleur a écrit:Sinon sur la partie sur les tournantes ou elle dit "ce sont des drames personnels et individuels" en fait aussi horribles qu'ils puissent être, ce sont réellement des drames personnels car les femmes violées en france le sont massivement par leurs proches, pas par des inconnus dans une cave.
En fait, la majorité des "tournantes" (je préfère "viols collectifs", "tournante" à la base c'est un viol commis sur une femme par des proxénètes afin de la briser et la "former" à la prostitution) sont commises non pas des inconnus, mais bien par des proches, c'est à dire des mecs qui connaissent la victime (souvent cette dernière sort avec un gars, et le gars en question met sa copine à disposition de son groupe d'amis via un viol collectif).

Et s'il est vrai que les viols collectifs ne sont pas du tout la majorité des viols tout comme il est vrai que ces faits sont exploités à des fins racistes, dire que ce sont des drames personnels et pas quelque chose de structurel, me pose problème aussi. Non, les viols collectifs ne sont pas des drames personnels !




Au sujet du nazisme, pour information, le peuple le plus aryen d'Europe est... le peuple Rom (les Tsiganes donc) ! (On dit d'ailleurs du romanès que c'est une langue indo-aryenne). Et le pire, c'est que les nazis le savaient très bien. On trouve des textes écrits par des idéologues nazis, qui prennent en compte le fait que les Roms/Tsiganes sont un peuple plus aryen que les Allemands mêmes, mais que la plupart d'entre eux/elles se sont mélangé-e-s à d'autres peuples (considérés comme inférieurs, comme les Slaves), et qu'il faudrait donc conserver les Tsiganes "purs" et exterminer les autres.
Finalement, devant l'impossibilité de déterminer qui était Tsigane "pur" et qui était Tsigane "mélangé", z'ont exterminé tout le monde.
HS Génocide des Roms:
Pour la triste anecdote, on sait que l'Allemagne a versé aux Juifs une indemnité financière (à qui cet argent a été versé exactement et quelle en était la somme, j'avoue que je l'ignore...).
Les Roms ont demandé une pareille compensation, mais l'ont finalement refusée... parce que l'État allemand a consenti à verser de l'argent, mais en soulignant que c'était non comme dommages et intérêts pour crime contre l'humanité/génocide mais à "titre humanitaire". On la sent bien l'insulte et le négationnisme ?
Autre triste anecdote : Elie Wiesel, rescapé de la Shoah et porte-parole des survivants, a refusé que les Roms soient inclu-e-s dans le souvenir de la Shoah, au motif qu'''il ne fallait pas dévaluer l’Holocauste''. On la sent bien l'insulte et le négationnisme bis ?

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 8:20
Réputation du message : 100% (3 votes)
Non, les viols collectifs ne sont pas que des drames personnels !

Je pense que tout viol est un drame personnel et un problème sociétal.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4551
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 9:33
Exact, tout à fait d'accord avec toi Nurja.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Césarion
Hystérique
Hystérique
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 10:32
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Lollipop a écrit:Césarion, pourquoi est-ce que tu postes partout sur le forum ça et le lien vers le twitter ?
(Qui harangue le new stateman, le huffington post, et une réalisatrice citée dans le texte pour diffuser son message, mais anonymement)
Et sérieusement: où est-ce que tu l'as obtenu ?

Parce que derrière tout ça, il y a une femme noire qui développe sa lutte antiraciste, s'exprime de façon autonome (donc pas "parfaite" et féministement correcte) et qui gagne en visibilité médiatique et en place dans l'espace publique. Alors lancer une campagne pour qu'à son nom soient accolées "raciste", " sexiste" et "problématique" et que les gens évitent de la lire ou de l'écouter, c'est utiliser l'idée qu'il faudrsit dresser les femmes et les personnes de couleur à la bonne lutte.

Newsflash: une femme s'exprimant librement ne fera pas toujours plaisir aux féministes ou aux mecs.

Il y a d'abord la citation sur l'idéologie nazie qui a pas mal tourné. Ont suivi ces citations du même livre, j'ignore si c'est un hasard. Je suis tombé dessus, et on peut dire que ça m'a dégoûté. Si j'exprime mon énervement c'est que j'ai l'impression qu'on cherche à tout prix à minimiser ses propos (et je rejoins ce que disent plusieurs personnes au dessus de moi). Et je ne vois pas en quoi quelqu'un "dresserait les personnes de couleur à la bonne lutte". À la limite, je trouve ça plus problématique de refuser de poser un regard critique sur ces écrits : parce qu'elle est racisée, il faudrait lui passer ça ? Pourtant on est beaucoup moins tolérant à l'égard des féministes (combien de fois ai-je vu des critiques théoriques envers le voile être qualifiées d'islamophobe...)
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 11:44
Réputation du message : 100% (2 votes)
Parce que même si ça a l'air semblable, une "discussion" internet qui consiste à publier plein d'articles sur des blogs indexés par google, à retwitter des critiques en 140 caractères pour qu'un maximum de personnes les voient, à haranguer des journaux pour soit qu'il publie sur la situation (et donc apporte encore plus d'attention à la chose) ou blackliste la personne en question... Ce n'est pas du tout pareil ! C'est un processus qui crée une marque presque indélébile qui dit qu'il faut se méfier d'elle et de ce qu'elle dit, qui la pousse à l'écart.

Ca ne doit pas être très difficile de communiquer directement avec elle, en lui écrivant ou en allant la rencontrer à une conférence, et ce n'est pas non plus difficile d'en discuter avec des gens qu'on connaît. Mais vouloir propager l'information comme ça, à partir de bouts de phrases sans contexte, c'est une dynamique très différente, même si on l'appelle "conversation" pour minimiser son effet.  

Par ailleurs, on peut "poser un regard critique", ce n'est pas pareil que "publier un article sur la question", tout comme on n'est pas obligé de dire tout ce qu'on pense à voix haute ou de le crier dans la rue.

Je ferais le parallèle avec le vote des femmes : elles l'ont, et pourtant elles ne soutiennent pas toutes les causes pro-femmes. Faudrait-il participer à des mécanismes qui les pousse à soit voter "juste", soit s'abstenir de voter ?
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 13:32
Réputation du message : 100% (3 votes)
Sur la forme :

Je trouve intéressant ce que tu dis Lollipop, je dois avouer que je n'y avais jamais vraiment réfléchi.

Mais en fait, je me demande quelles possibilités il y a pour faire connaître le discours de quelqu'un qui nous semble gênant.

Je connais assez peu Diallo mais j'ai lu quelques débats entre militants à son propos et en fait, pour résumer : ce qui dérangeait les personnes qui critiquent Diallo, ce n'est pas tant qu'elle dise des propos gênants, c'est le fait qu'elle soit une figure relativement importante (notamment médiatique) sur les questions antiracistes et féministes alors que les gens ne l'ont pas lue et que si les gens qui la soutiennent la lisaient vraiment*, iels ne la soutiendraient pas en tant que figure représentante de ces luttes. Bref, c'était plus une question "d'imposture" qu'autre chose et c'était également l'idée selon laquelle, pour certains débats, d'autres militantes auraient bien plus leur place, représenteraient bien plus ces mouvements. J'ai aussi lu des choses à propos d'événements féministes auxquels Diallo était invitée et auxquels, du coup, pas mal de féministes ne voulaient pas participer parce qu'elles considéraient qu'il n'y avait pas de base commune idéologique entre elles et Diallo et pour qui, y aller, aurait représenté un soutien, une caution.

Est-ce que ce n'est pas grave et c'est tout le temps comme ça que ça marche et du coup il faut juste ne pas aller à ces événements et n'en parler qu'avec les gens qu'on connait ? Qu'est-ce que doivent / peuvent faire ces féministes ? Est-ce qu'elles doivent taire ce qu'un-e militante peut dire de gênant / qui semble contraire à l'idéologie qu'elle défend ?

Bref, je me demande de quelle manière il est possible de faire connaître certains aspects du discours de Diallo (ou de n'importe qui d'autre) et critiquer ses points de vue sans tomber non plus dans ce que tu dis.

*parce qu'il ne faut pas oublier que les captures qui ont été faites sont apparemment tirées d'un bouquin qui date de 2011. Bref, ce n'est pas nouveau.

Sur le fond :

J'ai moi aussi été choquée par ce qui est dit (mais je vais pas répéter ce qui a été dit plus haut).

_________________
Je ne suis pas souvent là.
avatar
Césarion
Hystérique
Hystérique
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

le Ven 6 Mar 2015 - 13:50
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Lollipop a écrit:Parce que même si ça a l'air semblable, une "discussion" internet qui consiste à publier plein d'articles sur des blogs indexés par google, à retwitter des critiques en 140 caractères pour qu'un maximum de personnes les voient, à haranguer des journaux pour soit qu'il publie sur la situation (et donc apporte encore plus d'attention à la chose) ou blackliste la personne en question... Ce n'est pas du tout pareil ! C'est un processus qui crée une marque presque indélébile qui dit qu'il faut se méfier d'elle et de ce qu'elle dit, qui la pousse à l'écart.

C'est juste dévoiler au grand jour ce que cette personne a dit... La décision de blacklister ou pas revient aux personnes qui prennent connaissance de cette information. Je ne connais pas les intentions de la personne qui a sorti ces citations (et je ne vois pas en quoi l'absence de contexte peut relativiser le fait de dire que les violences sexistes sont des drames individuels ...) mais je m'en fiche un peu : le fait est que ces citations sont là et qu'elles sont problématiques. Plus d'une fois on a exposé le Front National (ou d'autres) par ces méthodes, et je ne vois pas ce que ça a de gênant.

Ca ne doit pas être très difficile de communiquer directement avec elle, en lui écrivant ou en allant la rencontrer à une conférence, et ce n'est pas non plus difficile d'en discuter avec des gens qu'on connaît. Mais vouloir propager l'information comme ça, à partir de bouts de phrases sans contexte, c'est une dynamique très différente, même si on l'appelle "conversation" pour minimiser son effet.

Je ne vois pas qui a qualifié ça de "conversation"... De toute évidence, la personne n'avait pas très envie de demander gentiment à Rokhaya Diallo ce qu'elle entend par "écrire sur son excision c'est la clé au best-seller", ce que je peux tout à fait comprendre. On ne demande pas poliment à Marine le Pen ce qu'elle fabrique à certains bals viennois...

Par ailleurs, on peut "poser un regard critique", ce n'est pas pareil que "publier un article sur la question", tout comme on n'est pas obligé de dire tout ce qu'on pense à voix haute ou de le crier dans la rue.

Quel serait le mal de dire tout ce qu'on pense à voix haute ou de publier un article ? Comment on exprime une critique dans ce cas, on la garde pour soi ? oO Là je ne te suis plus du tout.

Je ferais le parallèle avec le vote des femmes : elles l'ont, et pourtant elles ne soutiennent pas toutes les causes pro-femmes. Faudrait-il participer à des mécanismes qui les pousse à soit voter "juste", soit s'abstenir de voter ?

Je n'ai absolument rien compris à la comparaison.

Et puis finalement, je ne comprends toujours pas pourquoi on ne parle pas du contenu de ce qui a été dénoncé et que de la méthode. Car pour moi c'est bien ça dont il s'agit, peu importe la manière dont j'ai été mis au courant.
Contenu sponsorisé

Re: [PETITION] Contre la déprogrammation de R. Diallo d'un cycle de débats sur les droits des femmes par la mairie du XXeme

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum