Derniers sujets
» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par michekhen Hier à 4:23

» Vidéos et films féministes
par Dihya Ven 23 Juin 2017 - 20:39

» Une loi en Caroline du Nord (USA) n'autorise pas les femmes à rétracter leur consentement pendant le sexe
par Iridacea Ven 23 Juin 2017 - 15:28

» La porno féministe
par Nurja Mer 21 Juin 2017 - 12:54

» Bise et Serrage de Main
par Nurja Lun 19 Juin 2017 - 16:16

» La précarité des femmes sur le marché du travail
par Iridacea Lun 19 Juin 2017 - 14:42

» Hey
par Iridacea Dim 18 Juin 2017 - 19:57

» Présentation
par Nurja Dim 18 Juin 2017 - 8:04

» [Entretien] « Le féminisme ne nous a pas été appris par l’Occident » – Fatma Oussedik
par Iridacea Ven 16 Juin 2017 - 22:27

» Se faire des ami.e.s ?
par Iridacea Mer 14 Juin 2017 - 17:58

» [Article] Les fondements politico-économiques du fémonationalisme
par Iridacea Lun 12 Juin 2017 - 22:47

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Dim 11 Juin 2017 - 23:33

» Que pensez-vous de cette controverse?
par Nurja Dim 11 Juin 2017 - 13:24

» [Film] Regarde elle a les yeux grand ouverts
par erulelya Jeu 8 Juin 2017 - 21:38

» Je suis nouvellau
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 18:10

» [Article] Faut-il faire l’amour quand ça ne va pas ?
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 10:51

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Iridacea Mer 7 Juin 2017 - 18:26

» Bonjour tout le monde !
par michekhen Sam 3 Juin 2017 - 9:15

» C'est quoi "être une femme" ?
par Aëlloon Sam 3 Juin 2017 - 0:31

» Un juge excuse un mari violent en parlant de "devoir conjugal"
par Araignée Sam 3 Juin 2017 - 0:03

» [Entretien] "Division du travail affectif" : en amour aussi, hommes et femmes sont inégaux
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:08

» [Manifeste] The Woman-Identified Woman
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:01

» Fille / Homme
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:46

» [Article] La méthode Karman, une histoire oubliée de l'avortement illégal en France
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:39

» Vous avez dit... justice ?
par Araignée Ven 2 Juin 2017 - 2:58

» Pétition pour allonger le congé paternité de 11 jours à 4 semaines
par Espramil Jeu 1 Juin 2017 - 19:59

» Une présentation? Suffit de demander!
par Administratrice Jeu 1 Juin 2017 - 6:38

» L'homosexualité au Japon
par Reiko Mer 31 Mai 2017 - 9:19

» [Ressources] La transphobie
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 18:45

» [Article] L’amour ne fait pas tout
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 12:09

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Radically Lena Ven 26 Mai 2017 - 13:05

» Questionnaire sur le français inclusif
par michekhen Ven 26 Mai 2017 - 11:52


Dessins pornos dans les salles de garde

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Invité le Mer 21 Jan 2015 - 21:27

Non mais en plus chui en formation là dessus en ce moment ^^, parce que justement, faut pas trop que je m'exprime ouvertement sur ce que je pense de mes élus, de mes agents, ou de la politique ou même que je dise que j'en ai rien a carrer de la politique, ou que je vote nul ...

Et que accessoirement, j'ai pas le droit de prendre une biture dans un lieu trop proche de mon lieu de travail (en gros vaut mieux que je me pinte en dehors de la Bretagne, si jamais l'envie m'en prenait), et que si l'envie m'en prenait de repeindre mon bureau avec des poneys et des arc en ciel on m'accuserait de dégradation de biens publics, je passerai au pénal pour vandalisme, et j'aurais un casier avec interdiction d'exercer en tant que fonctionnaire.

Je me suis dit que c'était pas juste que eux ils puissent peindre leurs merdes impunément, alors que moi je voulais des poneys et des arcs en ciel dans mon bureau ou je ne reçois pas de public non plus.

Donc, j'en ai profité pour rappeler que bon, pour un fonctionnaire, dire que son directeur est un con, déjà c'est pas toléré par la loi, (oui oui c'est bien la loi, c'est le décret d'application du statut des fonctionnaires hospitaliers : 1983 (en 82 c'était les fonctionnaires d'état, en 84 les fonctionnaires territoriaux), alors peindre des bites et des trucs porno ... ben non, c'est juste illégal, j'attends de voir quel avocat suicidaire va bien vouloir défendre ces cons de carabins ^^.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Aëlloon le Mer 21 Jan 2015 - 21:51

Je précise juste que j'ai exprimé cette idée d'inversion des rôles parce qu'au bout de x pages à halluciner ensemble sur l'attitude de ces imbéciles de carabins, on avait toutes besoin de souffler un peu (que celle qui y était et n'est pas d'accord me jette le premier pavé).

Ceci a été dit sur le mode de l'humour (qui comme l'orgasme vaginal est aléatoire mais n'empêche pas de réfléchir),
et tout le monde n'est pas obligé de comprendre, par contre personne n'est obligé de le  prendre au pied de la lettre.

D'autant plus que j'ai déjà précisé (relisez, encore une fois) qu'il y a un gouffre entre exprimer une idée (et avec légèreté a fortiori) et tomber dans la vengeance infantile. C'est clair !

@Shun: C'est bien ce que je pensais: fonction publique ! Et si ç'avait été un lieu professionnel non-public, qu'aurait dit la loi alors ? Merci pour toutes ces infos.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1738
Date d'inscription : 01/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Breizhmel le Mer 21 Jan 2015 - 23:02

Shun, tu es géniale. Very Happy

J'ai hâte de voir la suite de cette affaire avec la connaissance législative que tu nous a apportée.
avatar
Breizhmel
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 106
Date d'inscription : 30/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Tecma le Jeu 22 Jan 2015 - 0:20

les suites juridiques seront probablement nulle:
ces salles de garde sont assimilées à des logements de fct.
en conséquence, et comme le consiel d'état la reconnu en 2008, se masturber devant un film porno dans l'une de ces salles ne justifie pas une sanction administrative. (en l'occurence il s'agissait d'un gardien de parking public qui se branlait ds sa salle de garde derrière son poste)

si au niveau textuel shun à raison, l'analyse oublie l'apport de la jurisprudence de l'union européenne qui prime le droit français. jurisprudence sur laquelle s'appuie l'arrêt du Conseil d'état que je viens de paraphraser (CJCE costa contre enel 1964 de mémoire). or le Conseil d'état est la cour de justice la plus haute de l'ordre administraitf dont relève le tribunal admi et auquel ce dernier ce plie au risque de voir sa décision retoquée.

Je trouve également ces images inacceptables mais je maintiens qu'il ne faut pas s'emballer. je parie qu'ils n'auront pas grd chose, que ni la responsabilité des médecins (en partant du pp qu'ils soient identifiés) ni de l'hopital (surtt que les hopitaux étant déjà en déficit il est probable également que l'avocat de l'hôpital, si c'est lui qui est en cause (ce qui sera probablement le cas puisque que peindre une telle fresque ne peut être assimilée à une faute lourde), s'appuie sur la mission d'intérêt général de l'hopital pour lui faire éviter tte condamnation étant donné l'état déplorable des finances des hopitaux. Car oui la jurisprudence administrative (dont le tribunal administrative relève, doit apprécier les texte à la lumière de l'intérêt général, et à déjà refuser l'application d'un texte au nom de cet intérêt (Conseil d'état commune de st honorine 2008 je crois)).

je ne veux pas plomber l'ambiance et je trouve les images inacceptables aussi mais je maintiens qu'il ne faut pas s'enthousiasmer, ça n'aboutira probablement nulle part, surtt maintenant qu'elle est (presque) effacée.



Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par pierregr le Jeu 22 Jan 2015 - 9:12

avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Invité le Jeu 22 Jan 2015 - 18:45

Je ne sais pas si l'affaire a été portée devant les tribunaux, et par qui elle a été portée si elle l'a été.

Si c'est l’hôpital qui attaque les médecins en cause, alors ce sera sans doute une sanction disciplinaire (ce qui peut quand même faire assez mal niveau carrière).

Et non, je maintiens : un hôpital est un établissement public, placé sous la juridiction du droit administratif, et la salle de pause ne sont pas des logements de fonction, sauf erreur de ma part on habite pas à 12 dans la même pièce en même temps. Le personnel qui y passe du temps change régulièrement et ça plusieurs fois par semaine (et parfois ils sont plusieurs dans la même salle pour les gardes), d'autre part il ne s'agit pas d'un logement de fonction au sens du terme reconnu par les ressources humaines administrative, car celui ci (le logement de fonction) doit figurer dans les avantages en nature qui sont déclarés chaque année au impôts pour être considéré comme tel. Hors, mon ex est cardiologue, et j'ai fait toutes ses études avec lui (pour ma plus grande joie évidemment), et bien évidemment, ses gardes et les heures passées en salle de garde n'étaient pas comptabilisées dans les avantages en nature. Et sans prendre cet exemple, je sais très bien qu'elles ne le sont pas, ce sont des facilités accordées aux médecins de garde part mesure de confort (ce que je trouve normal).

La loi est la loi, elle est ce qui est écrit dans les textes, et je vois très mal comment une jurisprudence pourrait arriver à un tel résultat avec des employés qui sont des agents de la fonction publique en plus pour certains assermentés. Alors que les représentations sont elles-mêmes contraires à l'ordre public. C'est un lieu public, un lieu professionnel, où n'importe quel membre du staff médical peut venir se reposer, ou tout simplement chercher l'interne parce qu'il y a une urgence et qu'il faut le réveiller (les bips quand on dort profondément, ça ne réveille pas toujours), en premier lieu les femmes (toutes les infirmières qui sont chargées de la surveillance des malades, toutes les femmes médecin aussi), mais le personnel de ménage entretient aussi les lieux.
Un lieu professionnel, même d'une entreprise privée est considéré par la loi comme un bâtiment public.

Quant aux devoirs des fonctionnaires ils sont très clairement bafoués. Et le CE, même notre cher CE français, casserait n'importe quel arrêt allant dans le sens d'autoriser ce genre de truc. On a vu des sanctions graves tomber pour des fautes personnelles beaucoup moins graves, et beaucoup plus difficiles à détacher de la notion de service.

Tecma, je pense que tu n'es pas juriste en droit public : moi si. Et je suis également fonctionnaire. Mon ex était médecin (il l'est toujours d'ailleurs, et bizarrement la salle de pause de son cabinet n'est pas décorée de cette manière vas savoir pourquoi ...).

De plus, rien à voir avec les finances des hôpitaux, encore une fois juriste en droit public ça ne s'improvise pas. La responsabilité administrative trouve ses limites au niveau de la responsabilité personnelle des agents.

Ici, il s'agit bien d'une faute personnelle des médecins, commise par eux probablement en dehors de leur temps de travail (mais même si ce n'est pas le cas, ça ne fait clairement pas parti de l'exercice de leurs missions : peindre une fresque est clairement détachable des missions médicales ou administratives du médecin), donc celui qui doit payer c'est le médecin (ou les médecins, un seul cerveau n'ayant probablement pas suffisamment de bon gout pour pondre une œuvre pareille).
Ça s'appelle la responsabilité civile (art 1789 du code civil sur ta table de nuit), et la responsabilité pénale (si ça devait être reconnu comme une infraction ou un délit), et ça c'est individuel et propre à chacun, l'administration ne couvrant que les fautes de service, et la responsabilité administrative de ses agents, dans l'exercice de leurs fonctions sans que la faute soit détachable de la notion de service.

En gros pour faire simple, si vous êtes agents de la fonction publique, soit vous faites une erreur en exerçant vos missions (par exemple un médecin se trompe de diagnostic) et l'administration prend en charge la réparation éventuelle de la faute. Soit vous faites une faute personnelle pendant votre service, vous êtes médecin, un patient a une tronche qui vous revient pas vous refusez de le soigner (rupture de l'égalité de traitement des usagers) ---> c'est une faute personnelle : vous serez personnellement responsable et l’hôpital ne paiera rien pour vous.

Voilà en l’occurrence les internes sont personnellement responsables et c'est en leur nom seul qu'ils seront éventuellement condamnés, et pas au nom de l’hôpital. La responsabilité de l'administration ne sera pas recherchée une seule seconde devant des faits pareils.

Assurance responsabilité civile (qui je le rappelle est obligatoire pour tout le monde) et éventuellement l'assurance pro (encore qu'à mon avis elle risque de se désolidariser des médecins justement parce que c'est une faute personnelle et non rattachable aux missions professionnelles).

Bien sur la probabilité qu'une plainte recevable soit déposée est faible, mais si un personnel de l’hôpital le faisait il gagnerait facilement, même si il n'obtiendrait probablement pas de dommages et intérêts, sauf à démontrer un préjudice réel devant le tribunal.

Mais au tribunal administratif c'est clair ça passe à l'aise. Et heureusement.

Tecma peux tu me retrouver la jurisprudence dont tu parles, j'ai utilisé le moteur de recherche de légifrance, avec les mots clés masturbation, puis pornographie, mais je n'ai eu aucun résultat pour l'année 2008.
Si tu pouvais mettre un lien vers l'arrêt ça serait cool, parce que ça m'étonne de ne pas en avoir entendu parler (je suis quand même régulièrement en formation juridique, je bouffe du GAJA à longueur d'année, et ça ne m'évoque rien du tout).

En plus d'un point de vue juridique comparer un homme qui se masturbe sur son temps de travail et à priori en dehors de la vue de quiconque, c'est juste pas comparable en terme de situation juridique, à l'affichage d'une fresque sur un bâtiment public, payé par des deniers publics, alors qu'on est un toubib assermenté, et que ce dessin est non seulement pornographique, violent mais aussi clairement politique.

Les 2 situations ne sont clairement pas comparable. Autant si je surprenais un collègue dans un moment d'intimité, je serais gênée, mais ça n'aurait juste rien à voir avec l'émotion que je ressentirais si je retrouvais ma salle de pause repeinte de cette manière. C'est évidemment incomparable d'un point de vue des faits, et bien sur d'un point de vue juridique.

Et même si le droit européen est une source de droit de plus en plus grandissante, je ne pense pas qu'un jour nous ayons à traduire en droit français une directive européenne qui autorise ce genre d'expression dans un lieu public.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Invité le Ven 23 Jan 2015 - 10:39

Merci beaucoup shun pour ces précisions, c'est très intéressant.

Par contre, à mon avis, les internes ne sont pas fonctionnaires : ce sont officiellement des étudiants, qui dépendent donc d'une université. Je sais pas si ça change grand chose dans les faits, mais c'est pour préciser.

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Invité le Ven 23 Jan 2015 - 11:23

Sisi, ils sont étudiants mais exerçant une activité professionnelle sous un contrat de droit public (quand ils remplissent leurs papiers avec l’hôpital, ils ont bien droit à la couverture professionnelle de droit public, à la protection fonctionnelle des fonctionnaires (par exemple si un malade ou la famille d'un malade les agresse ou porte plainte contre eux), ils ont bien les obligations et les devoirs du fonctionnaires, en fait techniquement, ils sont étudiants exerçant des fonctions publiques assimilé à des fonctionnaires.
Et si on veut les attaquer c'est devant le tribunal administratif, et pas devant les prud'hommes.

Ce faisceau d'indice, plus le fait qu'ils aient un statut exorbitant du droit commun montre bien qu'ils sont soumis au droit public, et qu'ils sont donc assimilables à des fonctionnaires.

Mais c'est un point de détail (là dessus, vous ne verrez jamais ces étudiants avec des contrats d'embauche classiques précisant leur rémunération, et leurs cotisations aux caisses de retraites privées, pour la bonne et simple raison, qu'ils sont nommés (et qu'ils ne passent pas d'entretien d'embauche, qu'ils ne font pas de recherche de stage en envoyant des CV, et qu'ils exercent une mission de service public, à savoir l'octroi des soins dans les hôpitaux).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Invité le Dim 25 Jan 2015 - 11:29

http://www.liberation.fr/societe/2015/01/23/clermont-ferrand-les-etudiants-mettent-tout-sur-le-meme-plan-le-cul-comme-les-resultats-aux-examens_1186947
Même le doyen est harcelé par des médecins...

"je suis la fresque". Quand on disait que le "je suis charlie" allait devenir un truc fasciste...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Aëlloon le Dim 25 Jan 2015 - 14:11

Que "je suis Charlie" devienne "un truc fasciste, ça me parait exagéré.

Par contre il était couru d'avance que le slogan ou d'autres aspects/thèmes de ce mouvement serait plus ou moins pitoyablement récupéré par des imbéciles, comme à chaque fois qu'ils en ont l'occasion.

Maintenant l'impact de leur récupération étant quasi-nul dans les médias les plus suivis, ça limite les dégâts.

Fin du HS !

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1738
Date d'inscription : 01/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 11:40

Le doyen de la Fac de médecine de Clermont Ferrant, à très bien réagit : il considère que la fresque est un délit, punit par la loi (ouf, il reste encore des gens avec des neurones), et il s'est entièrement désolidarisé des internes et des soutiens (médecins en poste etc ...) aux internes.

Il dit être harcelé par des internes, des médecins ect ... qui en appellent à la liberté d'expres​sion(tient donc, ça faisait longtemps qu'on l'avait pas entendue celle là).
Et il rappelle aussi, qu'une plainte pour viol a été reçue venant d'UNE interne en médecine de son internat (donc celui de Clermont Ferrand), et que c'est absolument inadmissible qu'une telle fresque cohabite avec ce drame.

L'article est disponible ici

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Miroir-rioriM le Lun 26 Jan 2015 - 13:41

Cette histoire me fout le bourdon à un point ... No

Plus que la fresque en elle-même, c'est la réaction corporatiste des médecins (et donc de beaucoup d'amis sur les réseaux sociaux qui datent du lycée, vu que beaucoup sont partis dans ce secteur) qui m'attriste et m'inquiète beaucoup pale Savoir que la société est machiste est une chose, voir ce machisme en action parmi ses anciens amis en est une autre...

On va vraiment se faire soigner par ça ? Si on ajoute à ça le comportement paternaliste et antipathique de certains gynécos (ma copine s'est vue imposée la pilule alors qu'elle voulait un stérilet)...

Miroir-rioriM
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Nurja le Lun 26 Jan 2015 - 13:45

HS gynéco:
(ma copine s'est vue imposée la pilule alors qu'elle voulait un stérilet)
Ta copine peut changer de gynécologue. Il a fallu que j'en consulte plusieurs avant d'en trouver un qui a accepté de m'en placer un.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9486
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 14:55

HS GYNECO:
J'en profite pour rappeler, que quand il s'agit de contraception, sans problème particulier (comprendre par là, maladie gynécologique, ou problème hormonaux, autres que la ménopause), le conseil, et les examens gynéco peuvent tout à fait être effectués par un médecin généraliste, y compris les frottis de contrôle etc ... J'ai demandé à ma toubib (féministe en qui j'ai une entière confiance), de poser mon stérilet, c'est elle qui l'a fait, à première demande, en choisissant avec moi le stérilet selon les contre indications médicales qui m'étaient propres, et c'est elle qui me rappelle mon suivi gynéco régulièrement (car elle tient son fichier à jour et regarde à chaque fois que je viens les délais entre les visites, ainsi je n'oublie plus les vaccins, ni les contrôles à faire). Parfois, il vaut mieux avoir à faire à son généraliste, souvent plus disponible, connu depuis longtemps, en qui on a vraiment confiance, qu'en un spécialiste qu'on voit une fois tous les 10 ans, qui ne nous connait pas, qui ne connait pas nos antécédent médicaux, ni les interactions avec d'éventuels autres traitements etc ... En plus c'est moins cher, et mieux remboursé.
Choisir un bon médecin traitant c'est essentiel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Aëlloon le Mer 28 Jan 2015 - 10:33

HS Gynéco:
Les lobbys pharmaceutiques et les pro-natalistes pèsent de tout leur poids contre le stérilet: la pilule rapporte beaucoup plus d'argent, et les oublis de pilule génèrent de nombreuses naissances non-voulues/contrôlées.

La première fois que j'en ai demandé un au planning familial de Cherbourg (situé dans l'hôpital), c'était en 1999, ils venaient d'être livrés en "stérilet pour femme qui n'a pas encore eu d'enfant" (=stérilet plus petit pour des cols utérins plus étroits, on ne l'expliquait même pas à cette époque) et ils n'étaient même pas au courant !

C'est moi qui le leur ai dit, j'avais vu l'info dans le journal "Marie-Claire" qui indiquait qu'à x date, tous les planning de France seraient livrés en Sertalia (le fameux petit stérilet).

Environ 10 ans plus tard, une gynéco m'a enfin dit que je pouvais avoir un stérilet taille standard car bien que non-mère, j'ai un col d'utérus large.

Les petits stérilets étant plus rares, il s'agissait bien d'une technique pour limiter au maximum l'accès des femmes (non-mères en particulier) au stérilet, qui est la contraception la plus fiable et la moins contraignante pour les femmes. CQFD.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1738
Date d'inscription : 01/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Miroir-rioriM le Mer 28 Jan 2015 - 11:14

HS gynéco:
Merci pour les indications, je transmettrai Smile Je ne savais pas pour les médecins généralistes et je crois qu'elle non plus ! Pour ce qui est des lobby, il n'y a visiblement et malheureusement pas grande différence avec l'influence des lobbys phytopharmaceutiques que je constate quotidiennement dans ma branche Neutral

Son idée est de se "plier" pour l'instant à l'essai de trois mois pour pouvoir réclamer un stérilet ensuite. S'ils le lui refusent encore, elle changera d'endroit mais elle préférerait éviter. L'essai lui confirme d'ailleurs qu'elle ne veut absolument pas une contraception par pilule, ne serait-ce que parce que ça la stress d'oublier.

Miroir-rioriM
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Aëlloon le Mer 28 Jan 2015 - 12:10

HS Gynéco:
@Miroir-rioriM: Mieux vaut que ta copine change de médecin/gynéco direct: personne n'a le droit de lui imposer telle ou telle contraception, et prendre la pilule, c'est dangereux, les effets secondaires sont toujours minimisés, quand toutefois ils sont reconnus, ce qui tient du miracle.

Quelqu'un qui ne l'écoute pas maintenant ne l'écoutera jamais, et visiblement le but de son médecin/gynéco n'est pas de lui fournir une prise en charge adaptée mais de lui fourguer des pilules à tous prix.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1738
Date d'inscription : 01/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par erulelya le Mer 28 Jan 2015 - 13:32

hs gynéco + 3615 mylife en mode coup de gueule:
C'est idiot leur truc de limiter la diffusion des petits DIU, non seulement pour les nullipares mais aussi parce que des mères ont parfois des utérus trop petits pour les DIU standard (c'est mon cas, j'ai un DIU pour jeune fille).

La première fois que j'ai en ai demandé un, avant d'avoir des enfants on me l'a posé sans discuter. La seconde fois, après ma troisième grossesse je suis tombée sur une gynéco qui a essayé de me vendre le mirena -aux hormones- en le présentant comme plus sûr et sans effets secondaires. Après elle m'a fourgué une pilule identique au principe actif du mirena pour essayer trois mois avant de me décider pour le DIU cuivre ou hormones. Pas eu la force de refuser.

Pendant ces trois mois j'ai oublié la pilule 3 fois, épuisée et débordée que j'étais, les deux premières fois j'ai géré, a la troisième j'ai téléphoné aux urgences gynéco pour demander la pose d'un DIU en urgence (parce que ça fait contraception du lendemain si c'est posé dans les 5 jours après l'oubli). Je suis tombée sur une gynéco désagréable qui m'a d'abord prise pour une folle quand je lui parlé de contraception du lendemain version DIU -elle a pas lu Martin Winckler- m'a demandé quel âge j'avais sur le ton de "mais vous êtes inconsciente de l'oublier si souvent !" et m'a renvoyée vers la pharmacie pour me procurer une norlevo et à raccroché. Elle n'a pas voulu m'écouter quand j'ai dit que 1/ j'allaite et c'est incompatible, 2/ je pèse plus de 85kg, poids au delà duquel l'effet de norlevo est réduit de plus de 50%

J'ai été bonne pour une crise d'angoisse, 6 heures à vivre une torture sans pareille de voir ma fille de 2 mois réclamer le sein et ne pas pouvoir lui donner (fallait attendre 6h, tirer puis jeter le lait), et elle j'imagine même pas son angoisse à ce moment-là. Sans parler des 3 semaines de psycottage pour attendre de faire un test de grossesse et d'aller voir mon gynéco habituel qui lui, m'a posé le cuivre sans discuter (et a même été assez sympa pour mesurer le fond utérin et me laisser le choix entre deux modèles au lieu de partir du principe que mère = grande taille).

En France j'aurais sans soucis demandé ça à mon généraliste, mais en Suisse faut passer par le gynécologue.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1745
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par pierregr le Mer 28 Jan 2015 - 14:54

Une féministe reçoit des MP haineux et dédaigneux de la part d'internes, elle en a posté des exemples sur son mur FB :arg:
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Aëlloon le Mer 28 Jan 2015 - 18:00


_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1738
Date d'inscription : 01/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Drärk le Mer 28 Jan 2015 - 18:13


_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone

Messages : 3882
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Invité le Mer 4 Fév 2015 - 9:17

J'ai divisé le sujet en deux

Pour parler des touchers vaginaux ou rectaux, c'est ici

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par RaphaelHuard le Jeu 5 Fév 2015 - 9:08

Antisexisme a écrit:Vous avez peut-être entendu parler de la fresque à Clermont Ferrand... réprésentant un viol collectif d'une adhérente à la loi Santé

Un communiqué de presse d'OLF : http://us2.campaign-archive2.com/?u=649a5fd94ddf5454a6864f394&id=c125e696f6 (TW : à la fin photo du dessin d'un viol collectif)

Attention dessin pornographique d'un viol collectif
TW :



Visiblement, cette fresque a été supprimée depuis
http://www.liberation.fr/societe/2015/01/19/la-fresque-du-chu-de-clermont-ferrand-fait-un-tolle_1183939

J'en profite pour vous informer que dans quasiment dans toutes les salles de garde (salles de pause des internes), il y a des dessins pornographiques. Des exemples ici (cliquez à gauche sur des noms d'hôpitaux parisiens).
La fresque de Clermont Ferrand est particulièrement choquante... mais je crois qu'on peut légitimement se poser la question de ces dessins partout dans tous les hôpitaux de France. Comment les internes peuvent-ils développer une empathie envers les femmes (notamment les victimes de violences sexuelles) s'ils sont quotidiennement exposé-e-s à ces dessins misogynes et dégradant ?

J'arrête pas de lire sur Facebook, de la part de médecins et carabin-e-s : "Ca ne regarde que les internes, blablabla". Euh... non, désolée, ça regarde aussi leurs patientes ! et tout le personnel soignant féminin.

D'ailleurs, je trouve qu'il y a un peu un gouffre : beaucoup de femmes (patientes comme tout le monde) découvrent à cette occasion l'existence de ces fresques... et sont ultra choquées, croient à une blague, etc. Bref, j'ai l'impression que les médecins/carabins ne se rendent même pas compte de la gravité du truc.

Précisons aussi que "l'esprit salle de garde", c'est des règles absurdes (du genre, faut pas applaudir ou utiliser de tire-bouchon... et c'est l'économe qui décide de tout, blabla), et que les sanctions consistent en des "gages". En bref, c'est du bizutage - assez soft je crois, mais bon quand même -. Un autre ingrédient de la domination masculine.

Quand je lis les commentaires sur FB, je me rend compte qu'il y a énormément de médecins et de carabin-e-s qui défendent ces fresques. Soit disant pour respecter "la tradition" et parce que ça permet de décompresser (bien sûr ! ah ouais, ces images sont tellement apaisantes et relaxantes...  Suspect ). Je pense que comme pour le bizutage, c'est très mal vu de dire qu'on n'aime pas : si on s'y oppose on n'est coincé-e-s du cul, on n'a pas "l'esprit carabin", blablabla. Bref, un vrai lavage de cerveaux - qu'on retrouve dans beaucoup d'organisations étudiantes (de même le nombre d'étudiant-e-s belges qui défendent le baptême = bizutage...)

Heureusement, certain-e-s avouent à mi-mots qu'ils n'aiment pas "l'ambiance salle de garde".

Sinon, je suis sidérée par le nombre de gens affirmant qu'il ne s'agit pas d'un viol collectif. Je partage un très bon commentaire d' @Omniia à ce sujet

C’est clair que représenter une femme en position de soumission, avec une expression de visage qui ressemble plus à de l'épuisement / impuissance qu'à du plaisir, incapable de bouger tandis que deux hommes sont en train d’éjaculer sur son visage, une femme réalise un fist et un 3ème homme réalise une sodomie tout en disant «tiens ta loi santé, prends la bien profond» ce serait vraiment tirer par les cheveux de dire qu’il s’agit de la représentation d’un viol collectif..! C’est clair que dans cette situation c’est moins tiré par les cheveux de se dire que Wonder Woman est en train de masturber Flash par consentement, envie et plaisir.
Nan mais sans déconner. Si faut aller jusqu’à expliquer en quoi cette scène représente un viol collectif on est vraiment mal barrés.

Je crois que les gens ne voient même pas en quoi c'est violent.... tellement ce genre d'images est maintenant banale. C'est triste à pleurer !

Je suis un peu sous le choc. Comment se peut il que cette pratique soit courante?

Comment peut on sanctionner de tels fresques, et esperer que le viol soit vu comme un crime serieux dans nos societees?

Aussi longtemps que le viol sera considerer comme banal par les hommes, ils vont continuer a les commettre sans trop, ou carrement pas, de culpabilisation.

RaphaelHuard
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 32
Date d'inscription : 05/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dessins pornos dans les salles de garde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum