Derniers sujets
» Nouvelle parmi vous
par MegP Aujourd'hui à 7:01

» [Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?
par MegP Aujourd'hui à 6:59

» Le voile
par Dihya Hier à 9:44

» Ressources
par Dihya Hier à 9:28

» Salut!
par Dihya Hier à 9:14

» Une nouvelle arrivée
par Dihya Lun 7 Aoû 2017 - 19:27

» [Article] 220 femmes tuées par leur conjoint, ignorées par la société
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 22:30

» C'est quoi "être une femme" ?
par Reiko Sam 5 Aoû 2017 - 20:32

» Peggy Sastre
par Iridacea Sam 5 Aoû 2017 - 18:56

» Vos techniques anti-manspreading ?
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 16:27

» Le féminisme blanc existe-t-il ?
par Dihya Ven 4 Aoû 2017 - 18:01

» Ma therapie
par Plusmavictime Mar 1 Aoû 2017 - 21:53

» Salon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017
par Alpheratz Mar 1 Aoû 2017 - 12:09

» INFORMATION RÉGION - IPASS CONTRACEPTION
par Dihya Lun 31 Juil 2017 - 8:04

» Présentation
par Iridacea Lun 31 Juil 2017 - 1:03

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 20:02

» [Article] Sexe entre potes hétéros sur le forum JVC
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 19:05

» Intro de Klazoo
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 3:04

» Présentation Noki
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 2:54

» Présentation de Willl
par Iridacea Ven 28 Juil 2017 - 22:46

» Témoignages sur le manspreading
par Administratrice Ven 28 Juil 2017 - 18:41

» Je me présente
par Titi63 Jeu 13 Juil 2017 - 21:56

» kotava
par Iridacea Jeu 13 Juil 2017 - 10:27

» Youtube
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 8:35

» Le gene SRY
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:57

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:19

» Photo de nus artistiques
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 5:26

» Se faire des ami.e.s ?
par michekhen Mar 11 Juil 2017 - 0:05

» Questionnaire sur le français inclusif
par Alpheratz Lun 10 Juil 2017 - 0:10

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Ven 7 Juil 2017 - 14:35

» Mwà
par Iridacea Jeu 29 Juin 2017 - 14:00

» Bonjour tout le monde !
par Alpheratz Mar 27 Juin 2017 - 16:29


Les femmes et le travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les femmes et le travail

Message par Leonn le Dim 18 Mar 2012 - 22:18

Je voulais vous présenter un documentaire qu'il faut absolument voir si ce n'est pas déjà fait.
Cela n'a pas forcément un lien direct avec le féminisme mais je pense que le documentaire montre parfaitement que les femmes sont plus touchées par les souffrances en générale dans le milieu du travail.
Bref je vous laisse regarder et j'ai d'autre film sur le sujet que je réserve pour plus tard.

Le documentaire s'appelle "La mise à mort du travail"
Partie 1 :

Partie 2 :
avatar
Leonn
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 132
Date d'inscription : 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Nos désirs font désordre le Mer 29 Mai 2013 - 10:45

On le sait déjà mais les chiffres sont remis à jour, ils font toujours autant déprimer, mais bon, il faut les connaître :

http://www.bastamag.net/article3066.html

Une européenne sur trois travaille plus de 70h par semaine

70 heures : c’est, en moyenne, le temps de travail hebdomadaire « global » des femmes européennes occupant une activité professionnelle à temps plein, soit le tiers d’entre elles. Ce « temps de travail global » prend en compte le temps de travail rémunéré et le temps de travail non rémunéré : les tâches ménagères, les soins aux enfants et aux adultes dépendants... Ce calcul a été réalisé par la fondation de Dublin, qui publie tous les cinq ans une enquête sur les conditions de travail en Europe [1].

Ce calcul met en évidence le fait que les femmes travaillent en réalité bien davantage que les hommes. Ceux-ci ont des horaires plus lourds en moyenne, mais en majorité dans le cadre de leur emploi rémunéré. Si les célibataires sans enfants travaillent 48 h par semaine, quel que soit leur sexe, la vie de couple marque un premier palier de progression vers l’inégalité. Alors que le temps de travail global des hommes grimpe d’une heure, celui des femmes augmente de six heures, pour arriver à 54 h hebdomadaires. Quand les couples ont des enfants, le travail global s’accroît encore : plus 70 heures de labeur pour les mères, contre 59 h pour les pères.

Le précédent rapport de la Fondation, publié en 2005, révélait que même les femmes qui occupent un emploi à temps partiel [2] travaillent au total deux heures de plus par semaine que les hommes embauchés à temps plein ! Elles utilisent en effet les heures gagnées sur le travail rémunéré pour prendre soin de leur famille et s’atteler aux courses, ménage, et autres réjouissances quotidiennes. Ce qui n’est pas le cas des hommes à temps partiel, qui consacrent encore moins d’heures à leurs enfants et aux tâches ménagères que ceux qui travaillent à plein temps. Le constat est d’autant plus alarmant qu’il ne se base que sur la population occupant un emploi. Étendue aux personnes sans profession (avec une majorité de femmes au foyer), les enquêtes de la Fondation risqueraient de mettre en évidence des inégalités de genre encore plus cruelles.

_________________
NDFD

Nos désirs font désordre
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Corentin le Mer 29 Mai 2013 - 11:19

Mouais je les comprend aussi quand j'était apprenti patissier les vendeuses était à ça de la déprime a cause de la surcharge de boulot (guérande attire plein de monde) bon elles avait l'habitde c'était les nouvelle qui avaient du mal, mais en plus de ça se rajoutait les connerie des employés et du patron (limite du harcélement morale j'en ai fait les frais aussi, :s )

_________________
Nous les celtes, nous n'avons peur de rien même de la mort car nous savons que notre âme ira au paradis avant notre ressurection.
avatar
Corentin
Banni·e

Messages : 512
Date d'inscription : 26/04/2013

http://www.youtube.com/user/TheSilibili?feature=mhee

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Nos désirs font désordre le Lun 10 Juin 2013 - 13:13

Un nouvel article sorti sur Bastamag qui rapporte qu'en Allemagne, la réforme du marché du travail renvoie les femmes à la maison.

L’Allemagne, sa compétitivité, sa flexibilité, sa capacité à réformer son marché du travail… Et ses femmes que l’on rend dépendantes économiquement à vie de leurs maris, renvoyées, de fait, au foyer. Car une Allemande sur deux travaille à temps partiel, dont 4,5 millions dans le cadre d’un « minijob » : ces boulots payés moins de 450 euros, qui n’ouvrent aucun droit ou presque. Un divorce, un mari au chômage ou décédé, et c’est la pauvreté. Le modèle allemand, un modèle d’avenir ?
« La situation des femmes sur le marché du travail s’est détériorée avec les réformes Hartz, en premier lieu à cause de la loi qui a facilité les minijobs », estime Ursula Engelen-Kefer, ancienne vice-présidente de la Fédération syndicale allemande DGB. Ces minijobs existent depuis longtemps, mais étaient limités à une activité de 15 heures de travail par semaine maximum, rémunérée 325 euros par mois. La première loi a levé la limite horaire et augmenté le plafond salarial à 400 euros (passé à 450 euros cette année).
Sur les 7 millions de personnes qui travaillent dans le cadre d’un minijob [3], près des deux tiers sont des femmes. Et ce minijob constitue, pour les trois quarts d’entre elles, leur seul et unique emploi. Les secteurs d’emploi traditionnellement féminins sont aussi les plus touchés par le phénomène : plus d’un million de minijobs dans le commerce, près de 800.000 dans le nettoyage, plus de 400.000 dans la santé. Dans la restauration, un travailleur sur deux est en minijob ! Car tout employeur, du particulier à la multinationale, en passant par l’administration ou l’éducation [4], peut recourir à un minijob, sans restriction : la seule condition, c’est que le salaire mensuel ne dépasse pas 450 euros.
Pas étonnant, dans ce contexte, que 84% des femmes qui exercent un minijob comme activité principale soient mariées. Alors que la proportion n’est que de 60 % dans l’ensemble de la population féminine allemande.
« Chez nous, les femmes qui travaillent sont encore considérées comme des salaires d’appoint pour le foyer. La représentation qui domine, c’est toujours celle de l’homme qui ramène l’argent à la maison, et la femme qui apporte peut-être un petit quelque chose en plus », explique la responsable du syndicat des services.
« Dans les programmes des partis pour les législatives, on lit beaucoup de choses sur le travail intérimaire, qui concerne 900.000 personnes, et très peu sur les minijobs, qui touchent pourtant sept fois plus de travailleurs ». Est-ce si étonnant ? 70% des intérimaires allemands sont des hommes.
Pour lire tout l'article :

http://www.bastamag.net/article3104.html

_________________
NDFD

Nos désirs font désordre
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par pierregr le Lun 10 Juin 2013 - 13:57

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kinder,_K%C3%BCche,_Kirche

L'allitération, Kinder, Küche und Kirche, que l'on traduit en français par « enfants, cuisine et église », également connue sous l'expression « les trois K », se veut une représentation des valeurs traditionnelles dévolues aux femmes en Allemagne. Le but de ce discours visait à décrire le rôle de la femme dans la société et la famille. Elles devaient, selon cette définition assurer l'éducation des enfants, cuisiner pour la famille, selon les préceptes et la morale séculaire de l'Église
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Nos désirs font désordre le Lun 10 Juin 2013 - 14:09

Oui mais ça c'est vieux, et même si on sait bien que ce genre de bêtise a la peau dure, je trouve gravissime que dans les modèles actuels ont les pérennise ! Et puis les trois K ils étaient (sont ?) aussi valables en France...

_________________
NDFD

Nos désirs font désordre
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par pierregr le Lun 10 Juin 2013 - 14:17

Oui je sais que c'est vieux, c'était juste pour dire qu'on avait un backlash de plus et que la situation allemande est loin d'être enviable, alors qu'on entend tout le temps parler du "modèle" allemand.
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Nos désirs font désordre le Lun 10 Juin 2013 - 14:22

Ok, oui c'est vrai.
alors qu'on entend tout le temps parler du "modèle" allemand.
L'herbe est toujours plus verte chez les voisins. Et si en plus ce sont les pauvres qui la paient, alors c'est tout bénef pour le proprio :dents

_________________
NDFD

Nos désirs font désordre
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par ko le Jeu 20 Fév 2014 - 10:35

Un article sur l'accès au travail rémunéré pour les femmes marocaines en Belgique.
http://www.yabiladi.com/articles/details/23117/belgique-seulement-marocaines-emploi.html

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Nurja le Jeu 12 Mai 2016 - 17:12

Je ressuscite un vieux topic pour partager un article : «Les salaires moindres des femmes? C'est l’arbre qui cache la forêt!»


Dernière édition par Nurja le Jeu 12 Mai 2016 - 17:14, édité 1 fois (Raison : ortho)

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9521
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Zuul le Mar 17 Mai 2016 - 13:14

Le sujet du harcélement sexuel au travail est médiatisé en ce moment surtout pour la politique. Je vais peut être faire une petite revue de presse sur le sujet ici plus tard. Mais j'ai cet article sur le milieu de l'édition qui est tout à fait révoltant :
Faut-il coucher pour être publiée ? Auteure, j'ai été confrontée au sexisme dans l'édition


Le truc fabuleux c’est que la compétence des hommes qui se comportent aussi mal n’est pas remis en cause. Pour eux on sépare toujours l’homme de son œuvre. Un éditeur qui choisi ses autrices en fonction de leur soumission sexuelle est parfaitement incompétent et personne ne devrais prendre au sérieux les activités d’un tel salopard. Au lieu de ca on dira qu’il est séducteur ou libertin ou amateur de femmes ou romantique et il aura l’admiration de ses frères, et sa carrière n’en sera aucunement affectée (au contraire).
Les femmes sont par contre suspecté d’usé de leurs charmes pour profiter des faiblesses masculines et dissimulé leur incompétence derrière des tenues affriolantes.

Mais si les hommes ont de telles faiblesses et sont si facilement manipulable, on devrait logiquement ne leur laisser aucune sorte de responsabilités.

Les conseils que donne Nila Kazar aux écrivaines dans ces cours ont l’air très bons. C’est une belle mise en pratique de sororité.

Depuis des années, j’aborde au moins une fois les questions de sexisme avec mes étudiantes, les exhortant à changer les mentalités une fois qu’elles seront aux commandes. Nous allons bientôt savoir si ce sera le cas…

Je les mets en garde contre l’idée implicite que le travail artistique d’une femme peut attendre, qu’il a moins de valeur que celui d’un homme. Je leur explique que certains sujets de livres sont perçus comme non-féminins. Elles doivent en prendre conscience pour éviter de censurer ou d’écarter des manuscrits émanant de femmes.

Il n’y a pas que la vie du corps, les sentiments, l’amour, les parents vieillissants, les enfants difficiles, et autres sujets socialement acceptables, qui leur soient réservés. Il y a aussi la politique, les luttes sociales, la guerre, la finance, la science, que sais-je encore…

avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Araignée le Mar 17 Mai 2016 - 17:08

Merci beaucoup pour ce lien Zuul, même s'il fait très peur... J'avoue que jusqu'ici je n'avais jamais pensé à la possible difficulté d'être une femme autrice (n'ayant pour l'instant pas cherché d'éditeur...). Comme une femme avertie en vaut deux, je suis vraiment contente d'avoir lu cet article Smile

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4515
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Zuul le Mer 18 Mai 2016 - 16:46

J'espère que cet article ne te servira pas Araignée. Le conseil de privilégié une éditrice est pas mal.

Aujourd'hui il y a un article interessant sur les nouvelles news
Égalité professionnelle en Europe : le douloureux « coût de la maternité »

Spoiler:
Les femmes investissent de plus en plus le marché du travail. C’est une des conclusions du rapport Glassdoor sur les inégalités de genre sur le lieu de travail en Europe, publié mardi 17 mai. Une conclusion vite nuancée, car si davantage de femmes travaillent, les inégalités, elles, persistent. Mais quelles sont spécifiquement ces inégalités et où sévissent-elles particulièrement ? Les chercheurs de Glassdoor Economic Research ont croisé les données de l’OCDE et d’Eurostat pour établir un classement des pays européens (18 pays étudiés) qui « attestent de la meilleure égalité professionnelle hommes-femmes ».

Sans surprise, sur une moyenne de 12 indicateurs1, le trio de tête est éminemment nordique : la Suède, la Norvège et la Finlande « illustrent la possibilité d’une quasi-parité en milieu de travail », estime le Dr Andrex Chamberlain, responsable économique chez Glassdoor. Et pourtant, même dans ces trois pays, « il reste beaucoup à faire ». La France décroche une sixième place sur 18. En bas de l’échelle : la Grèce, l’Italie et l’Irlande, suivies par l’Allemagne. (Voir le tableau en fin d’article)

La sous-représentation des femmes se vérifie autant dans les emplois professionnels et techniques que chez les cadres ou managers. Moins de 40% des membres des Conseils d’Administration des sociétés cotées en Bourse sont des femmes. Le « moins pire » étant la Norvège avec 36% femmes dans les CA, suivi par la France avec plus de 30% : deux pays ayant opté pour un système de quotas.

En France, l’écart de rémunération augmente de 12 points lorsqu’une femme a des enfants

De manière générale en Europe, malgré une progression, « il y a moins de femmes que d’hommes dans le milieu du travail ». Les écarts salariaux, eux, dépendent de plusieurs facteurs dont le niveau d’étude. Selon le rapport de Glassdoor, l’écart salarial est multiplié par deux pour celles qui n’ont pas poussé les études au-delà de l’enseignement secondaire.

Pire : une femme sans diplôme avec enfant. En Allemagne par exemple, le « coût de la maternité » est particulièrement douloureux : «  Les femmes âgées de 25 à 44 ans sans enfants et qui travaillent à plein temps sont payés environ 2% de moins que les hommes, comparativement à 25% de moins quand elles ont des enfants ». En France, l’écart de rémunération augmente de 12 points lorsque les femmes ont des enfants. Ce « coût de la maternité » est le plus élevé en Irlande (31 points d’écart), suivie par l’Allemagne (23 points, donc)… et le bon élève Norvégien (19 points ) , « démontrant qu’aucun pays au monde n’est parfait », note Andrex Chamberlain. Seules l’Espagne, l’Italie et la Belgique subissent moins ce « coût de la maternité » avec un écart de 3 points.

Pourquoi les femmes avec enfants sont-elles les plus touchées ? D’abord parce que « les structures sociales et familiales les pénalisent », estiment les chercheurs, « les frais de gardes sont, dans certains pays, plus élevés que les bénéfices ». Ainsi les femmes préfèrent soit ne pas travailler, soit travailler à mi-temps.

Voir aussi : Qui dit enfants dit temps partiel. Pour elles



Mais surtout : le travail domestique reste l’apanage des mères. Le non-partage de ces charges de travail pesant en premier lieu sur les femmes et leur travail. Double peine : elles sont moins rémunérées parce qu’elles prennent en charge le travail familial et domestique gratuit.
avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par michekhen le Mer 25 Mai 2016 - 16:16

est-ce que ici il y a qqn,une d'abonné à media part?
Je voudrais lire la suite de l'article https://www.mediapart.fr/journal/france/120516/marie-peze-les-violences-sexuelles-et-sexistes-sont-dans-le-socle-de-notre-societe

michekhen
Hystérique
Hystérique

Messages : 642
Date d'inscription : 02/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Zuul le Ven 3 Juin 2016 - 11:28

Sur l'affaire Baupin qui concerne le harcèlement sexuel au travail on en parle sur le forum par ici : http://feminisme.fr-bb.com/t3768-denis-baupin-le-pro-feministe

avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et le travail

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum