Derniers sujets
La santé pour les garçons fémininsLun 16 Juil 2018 - 6:32ReikoLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 2018Sam 14 Juil 2018 - 0:11Black SwanTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"Sam 7 Juil 2018 - 12:58Christine De PisanSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?Sam 7 Juil 2018 - 12:56Christine De PisanVidéos et films féministesSam 7 Juil 2018 - 12:52Christine De PisanFéminisme et antiféminismeSam 7 Juil 2018 - 12:49Christine De PisanFéminisme culturel vs. féminisme radicalSam 7 Juil 2018 - 12:44Christine De PisanPublication par la blogueuse AntisexismeMer 13 Juin 2018 - 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteMer 13 Juin 2018 - 11:52LuceLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?Sam 9 Juin 2018 - 20:04erulelyaL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvementJeu 7 Juin 2018 - 0:23AëlloonAnthologie de poétesses ?Mar 15 Mai 2018 - 16:45AraignéeUne nouvelle arrivéeDim 6 Mai 2018 - 10:22FurèneUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? Ven 4 Mai 2018 - 21:40ReikoSexe sans consentement Ven 4 Mai 2018 - 11:40michekhenréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Sam 21 Avr 2018 - 19:36IridaceaPrésentation PanthictusSam 21 Avr 2018 - 19:32Iridacea[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Jeu 5 Avr 2018 - 17:29Christine De PisanSituations de consentement ambiguVen 23 Mar 2018 - 18:20AraignéePrésentation VegasparanoVen 23 Mar 2018 - 18:09AraignéeHymne du MLFVen 23 Mar 2018 - 15:41AraignéeC'est quoi "être une femme" ?Sam 17 Mar 2018 - 9:01Coquelic0tSalut à tou.te.sMar 13 Mar 2018 - 15:56Ale.Avortement, les croisés contre-attaquentVen 9 Mar 2018 - 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)Ven 9 Mar 2018 - 0:09michekhenSimone Veil, la force d'une femmeJeu 8 Mar 2018 - 19:44Christine De PisanClio. Femmes, Genre, HistoireJeu 8 Mar 2018 - 18:00Christine De PisanPrésentation de FemkeDim 4 Mar 2018 - 19:09AëlloonLe Punk au fémininSam 3 Mar 2018 - 13:42AëlloonThe Rape Of Recy TaylorVen 2 Mar 2018 - 18:15Christine De PisanMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmesJeu 22 Fév 2018 - 21:58Christine De PisanThe man-woman wars récits colorésSam 17 Fév 2018 - 6:23Reiko

Partagez
Aller en bas
Ucralo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Predestination (film)

le Mer 17 Déc 2014 - 1:45
Récemment, j'ai vu le film Predestination que j'ai bien aimé.


Contrairement à ce que peut suggérer le titre, ce film n'a rien à voir avec la prédestination au sens théologique. C'est une adaptation de la nouvelle "All You Zombies" de Robert Anson Heinlein, publiée en 1959, que je n'ai pas lue.

On pourrait séparer ce film en deux parties.

3 phrases sur le film:
Dans la première partie, l'un des deux personnages principaux raconte son histoire à l'autre. C'est l'histoire d'une femme forte qui, à un moment de sa vie, est contrainte de changer de sexe.

Dans la deuxième partie, il y a des voyages dans le temps et beaucoup de paradoxes temporels.

Personnellement, ce qui m'a beaucoup plu dans ce film, c'étaient les paradoxes temporels. Je ne vous les révèlerai pas pour éviter de vous gâcher la surprise.

Quel rapport avec le féminisme ?

Dans l'ensemble, je pense que ce film a pas mal de bons points féministes :
-Parmi les deux personnages qui ont un rôle central, l'un des deux est une femme. (D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi elle n'apparaît pas sur l'affiche du film. C'est dommage.)
-Aussi bien physiquement que verbalement, elle ne se laisse pas faire.
-Elle est présentée comme à la fois forte et intelligente. Elle a tendance à surpasser facilement tout le monde dans tous les domaines.
-Elle n'est jamais sexualisée (me semble-t-il).

Mais aucun film n'est parfait. Il y avait un passage putophobe : en racontant son histoire, une seule fois, il/elle a traité de "putes" certaines de ses concurrentes.
Il y a peut-être d'autres petits points négatifs, mais je ne les ai pas remarqués.

Si vous n'avez pas encore vu le film, je vous le conseille. Smile

Si vous l'avez vu, qu'en pensez-vous ?


Dernière édition par Ucralo le Jeu 18 Déc 2014 - 11:11, édité 1 fois (Raison : ajout de balises spoiler)
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Predestination (film)

le Mer 17 Déc 2014 - 16:21
tu devrais mettre des balises spoiler!:
Je n'aurais pas aimé être privée de ma surprise concernant l'histoire du personnage, ça fait partie de l'intérêt du film !

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
Ucralo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Re: Predestination (film)

le Mer 17 Déc 2014 - 17:00
@Arrakis :

Je n'arrive pas à savoir où tu souhaiterais que je mette les balises spoiler. Pourrais-tu me dire plus précisément où, s'il-te-plaît ?

J'ai parlé de la personnalité d'un des deux personnages principaux dans la partie "bons points féministes", sans donner le moindre exemple par rapport à l'histoire du personnage. Faudrait-il le cacher quand même dans des balises spoiler ?

En fait, le seul évènement important que j'ai révélé sur l'histoire du personnage, c'est...
Spoiler:
le changement de sexe
...mais on l'apprend très tôt dans le film. On l'apprend dès que ce personnage commence à raconter son histoire. Est-ce ce passage que tu souhaiterais que je cache dans mon premier message ?
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Predestination (film)

le Jeu 18 Déc 2014 - 10:29
En fait j'ai dû envoyer mon message précipitemment, donc je me disais qu'il faudrait peut-être mettre en spoiler [spoiler]l'histoire du personnage, et les histoires de voyage temporel, qui sont un gros rebondissement du film. Pour le perso effectivement j'ai projeté ce que je sais sur tes propos, tu ne révèles rien dessus. Mais le
Spoiler:
moment où il commence son histoire par "When I was a little girl" est tellement fort et chouette dans mon souvenir, que je l'ai directement eu en tête en lisant ton descriptif (j'adore la mise en scène, sa voix, l'instant). Bref, désolée pour ça.

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
avatar
Ripley
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 17
Date d'inscription : 07/12/2014

Re: Predestination (film)

le Lun 22 Déc 2014 - 16:44
Malgré les spoilers tu m'as vraiment donné envie de voir le film Ucralo Smile Je ne le connaissais pas du tout. En plus j'aime beaucoup Ethan Hawke (et les films fantastiques !)

_________________
- My mommy always said there were no monsters - no real ones - but there are.
- Yes, there are...
- Why do they tell little kids that?
- Because most of the time it's true.
avatar
Claire G.
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1065
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Predestination (film)

le Mar 23 Déc 2014 - 5:18
Je l'ai vu et contrairement à toi j'y ai vu une philosophie quelque peu problématique à mes yeux.

Je pense qu'en fait ça vient de l'auteur (Robert A. Henlein pour dire ça gentiment n'a jamais été considéré comme un libéral - ce qui veut dire de gauche - aux USA).

J'y ai surtout vu une leçon comme quoi il fallait se soumettre à l'autorité et que de ne pas le faire c'était devenir un terroriste/criminel/assassin.

soiler:
Cela dit cette philosophie n'est pas forcément incompatible avec le féminisme, mais quand même le centre de formation des femmes cosmonautes ressemble furieusement aux jeunesses hitlériennes féminines des années 30.

Vouloir faire partie de l'élite, se penser supérieure à tout le monde c'est quand même une des caractéristiques du personnage principal.

Et dans le même ce même personnage est totalement soumis à l'incarnation de l'autorité (Mr Robertson), du moins dans tout ce qu'on voit, dès qu'il ne l'est plus, le film s'arrête, et cette rebellion est me semble-t-il montrée comme une déchéance.

Donc voilà pour moi c'est du Heinlein, une histoire qui semble tenir debout certes mais rempli de philosophie d'extrême-droite. Et contrairement à Verhoven avec Starship Troopers, le réalisateur va dans le même sens qu'Heinlein, il n'y a aucune critique de ses idées.

_________________
i am who i am because you are who you are.
Ucralo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Re: Predestination (film)

le Mar 23 Déc 2014 - 12:32
@Claire G. a écrit:J'y ai surtout vu une leçon comme quoi il fallait se soumettre à l'autorité et que de ne pas le faire c'était devenir un terroriste/criminel/assassin.
Pourtant, j'ai l'impression que, dans le film, au final, les actes du terroriste/criminel/assassin ne sont pas vus comme si mauvais.
gros spoiler:
Vers le début du film (0h14), une personne dit que ce que fait l'assassin est peut-être une bonne chose, car il éliminerait "la mauvaise graine".
Beaucoup plus tard (1h18), quelqu'un affirme que, grâce à l'assassin, l'association de voyageurs temporels a beaucoup progressé.
Vers la fin du film (1h26), on apprend que, si l'assassin tuait, c'était pour sauver plus de vies par la suite.
très gros spoiler:
Ironiquement, il me semble que le seul personnage important vraiment convaincu que ce que fait l'assassin est mal, c'est l'assassin lui-même quand il était plus jeune.

Il y a d'un côté l'idée "Tuer, c'est mal.", et de l'autre l'idée "La fin justifie les moyens." très accentuée par le côté "voyage dans le temps" du film.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Predestination (film)

le Mar 23 Déc 2014 - 13:51
Je suis curieuse de le voir.


Dernière édition par Nurja le Mar 23 Déc 2014 - 14:01, édité 1 fois (Raison : edit car mp)

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Predestination (film)

le Jeu 25 Déc 2014 - 20:29
Après vision, je crois que je n'ai pas tout pigé...

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Claire G.
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1065
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Predestination (film)

le Ven 26 Déc 2014 - 12:59
gros gros spoiler:
selon moi si j'ai bien compris, il y a un(e) seul(e) protagoniste dans toute l'histoire, et ce protagoniste est donc à la fois son père, sa mère et le terroriste criminel qu'il poursuit, qu'il tue à la fin du film (et donc il y a une partie hors le film où il se rebelle contre le système et permet en fait comme le dit Robertson à celui-ci d'exister). Bon en fait d'accord il y a un autre personnage, Mr Robertson. Mais sinon, Jane et celui qui est présenté au début comme le voyageur temporel ne sont qu'une seule personne (qui est aussi le terroriste qu'il poursuit mais ça on l'apprend à la toute fin).

_________________
i am who i am because you are who you are.
Korrakas
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 5
Date d'inscription : 03/03/2015

Prédestination est remarquable.

le Jeu 5 Mar 2015 - 16:25
J'ai vu ce film une première fois, puis une deuxième récemment. Très simplement, en tant que scientifique et en tant que féministe, j'y ai vu un intérêt très fort.
En tant que scientifique, parce que c'est l'un des meilleurs films traitant des thématiques temporelles que j'ai pu voir. Non pas que les idées présentées soient originales en soi, mais il n'y a en réalité pas de paradoxes.
Touche pas si t'as pas vu le film !:

Le fait que le.a personnage principal.e soit son père, sa mère, sa fille, etc, et qu'il soit en réalité auto-engendré.e, est effectivement ce qu'on appelle un paradoxe temporel en soi, mais en général, ces paradoxes temporels sont très mal gérés par les réalisateurs et scénaristes, et amènent à des situations contradictoires et illogiques en soi. Dans ce film, dès le titre, "Prédestination", tout est écrit, et l'enchainement des événements s'emboite parfaitement. Sur la fin, il ne faut pas se méprendre. En tuant son double vieux, le terroriste, le personnage ne sort pas de la boucle, il y reste. C'est son premier meurtre, et d'ailleurs le vieux lui dit que s'il désire sortir de la boucle, il ne faut pas le tuer mais l'aimer. Bref, c'est "reparti pour un tour" même si ça n'a pas de sens, car la boucle est bouclée, comme un collier que l'on referme et qui n'a ni début ni fin.
Sur le versant féministe de l'analyse, je trouve que le film oeuvre beaucoup sur les thématiques de l'identité et du genre.
Spoiler:

Les réflexions de cet ordre, en plus d'être amenées sans filtre masculin ou féminin de base, sont nombreuses. Déjà, une dénonciation certaine de l'oppression masculine durant l'interview de SpaceCorp, qui se pose en allégorie de toute une société à l'époque... et aujourd'hui.
Ensuite, le traitement de son changement de sexe imposé, très mal subi, mais qui essaie, peut-être parfois maladroitement, de montrer les deux côtés d'une barrière sociale - la femme "garçon manquée", l'homme à la voix "féminisée".
Je suis navré pour les passages manqués par les gens n'ayant pas vu le film, je dirai alors simplement ceci : si vous voulez voir un film catalysant la réflexion sur la place de l'homme, de la femme, et leurs "identités" respectives, le tout sur un fond extrêmement fin de problématiques temporelles, allez voir Prédestination.


Dernière édition par Korrakas le Jeu 5 Mar 2015 - 16:28, édité 1 fois (Raison : fote daurtograf)
Contenu sponsorisé

Re: Predestination (film)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum