Derniers sujets
La santé pour les garçons fémininsAujourd'hui à 6:32ReikoLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 2018Sam 14 Juil 2018 - 0:11Black SwanTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"Sam 7 Juil 2018 - 12:58Christine De PisanSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?Sam 7 Juil 2018 - 12:56Christine De PisanVidéos et films féministesSam 7 Juil 2018 - 12:52Christine De PisanFéminisme et antiféminismeSam 7 Juil 2018 - 12:49Christine De PisanFéminisme culturel vs. féminisme radicalSam 7 Juil 2018 - 12:44Christine De PisanPublication par la blogueuse AntisexismeMer 13 Juin 2018 - 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteMer 13 Juin 2018 - 11:52LuceLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?Sam 9 Juin 2018 - 20:04erulelyaL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvementJeu 7 Juin 2018 - 0:23AëlloonAnthologie de poétesses ?Mar 15 Mai 2018 - 16:45AraignéeUne nouvelle arrivéeDim 6 Mai 2018 - 10:22FurèneUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? Ven 4 Mai 2018 - 21:40ReikoSexe sans consentement Ven 4 Mai 2018 - 11:40michekhenréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Sam 21 Avr 2018 - 19:36IridaceaPrésentation PanthictusSam 21 Avr 2018 - 19:32Iridacea[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Jeu 5 Avr 2018 - 17:29Christine De PisanSituations de consentement ambiguVen 23 Mar 2018 - 18:20AraignéePrésentation VegasparanoVen 23 Mar 2018 - 18:09AraignéeHymne du MLFVen 23 Mar 2018 - 15:41AraignéeC'est quoi "être une femme" ?Sam 17 Mar 2018 - 9:01Coquelic0tSalut à tou.te.sMar 13 Mar 2018 - 15:56Ale.Avortement, les croisés contre-attaquentVen 9 Mar 2018 - 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)Ven 9 Mar 2018 - 0:09michekhenSimone Veil, la force d'une femmeJeu 8 Mar 2018 - 19:44Christine De PisanClio. Femmes, Genre, HistoireJeu 8 Mar 2018 - 18:00Christine De PisanPrésentation de FemkeDim 4 Mar 2018 - 19:09AëlloonLe Punk au fémininSam 3 Mar 2018 - 13:42AëlloonThe Rape Of Recy TaylorVen 2 Mar 2018 - 18:15Christine De PisanMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmesJeu 22 Fév 2018 - 21:58Christine De PisanThe man-woman wars récits colorésSam 17 Fév 2018 - 6:23Reiko

Partagez
Aller en bas
avatar
microcosmos
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 351
Date d'inscription : 25/10/2013

Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 15:35
Réputation du message : 100% (2 votes)
Je viens de découvrir ce reportage sur la pornographie. Il date un peu mais bon.
Qu'en pensez-vous?


_________________
Peu importe si on me juge
Le yaourt est mon seul refuge
Je mettrai mon pénis dans un yaourt. Oh oui.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 17:25
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je viens de regarder les 15 premières minutes. Mon avis à moi en tant que féministes abolitionniste anti-pornographie :

Je trouve que - pour le moment - le documentaire est intéressant pour des personnes particulièrement attentives ou/et ayant réfléchi au sujet. Je trouve qu'il y a une véritable ambivalence dans le propos : l'actrice X qui dit qu'elle aime être "violentée", Brigitte Lahaie qui affirme qu'il s'agit de masochisme et qu'il y a forcément une blessure, Ovidie qui te dit qu'en France, les acteurs utilisent de la cocaïne..., etc.

Les personnes interviewées ne condamnent pas explicitement le porno (en tout cas pour le moment), mais leurs propos ambivalents mènent quand même à réfléchir... Bref, les témoignages sont intéressants

Par contre, j'ai peur que la majorité des gens ne décèle pas l'ambivalence des propos. On voit des femmes souriantes, qui parlent de manière assez détachée de ce qu'elles font... J'ai peur que la réflexion n'aille pas plus loin.
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 18:16
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je viens de finir de regarder le reportage. Je l'ai trouvé très intéressant et je pense qu'il est vraiment à voir. Il n'y a effectivement pas une condamnation claire de l'industrie du porno mais l'ambivalence dont tu parles Antisexisme est de plus en plus marquée au fil du reportage.

Y a tellement de choses tristes et révoltantes qui sont dites  Sad

Le fait d'être obligé-es de tourner des scènes sans préservatif, la prise de drogues et de viagra, le fait d'apprendre à "gérer son corps au fil des années" (?!) en acceptant au fil du temps des tournages de 8h, la question de la misère sociale / économique qui amène souvent à ça, les violences / traumas passé-es, le cercle vicieux avec l'argent et la drogue, la double-pénétration qui est décrite comme étant le b.a.-ba de ce qui doit être pratiqué, etc.

Le témoignage d'une des anciennes actrices est réellement terrible... Celle qui était dans une impasse financièrement à 18 ans (sans argent, sans étude), et qui est tombée sur une annonce sans savoir qu'il s'agissait du tournage d'un film porno. Elle l'apprend lors du rdv et le jour même accepte de tourner des scènes avec pénétration. Elle était vierge et lesbienne. Et ce moment aussi où elle raconte que lors de sa première double-pénétration elle est tombée dans les pommes...

Et ces acteurices qu'on voit ben iels font partie de celles qui ont "choisi" ce métier... Iels disent aussi ça :

"C'est plus facile pour les femmes ce métier. Quand t'es pas excitée tu mets du lubrifiant et c'est bon tu peux faire semblant, pour les mecs c'est plus difficile, on peut pas simuler"

"Ce serait hypocrite de faire croire qu'on prend du plaisir. Trouvez-moi une seule actrice qui prend du plaisir sur un tournage porno ?"
avatar
Laine
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 273
Date d'inscription : 28/01/2013

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 18:22
"C'est plus facile pour les femmes ce métier. Quand t'es pas excitée tu mets du lubrifiant et c'est bon tu peux faire semblant, pour les mecs c'est plus difficile, on peut pas simuler"
Ouais, c'est plus facile quand on peut complètement ignorer ton absence de désir. vomi
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 18:36
Je viens de le finir. Je rejoins ce que dit Omniia : l'ambivalence persiste au cours du documentaire, et plus on avance, plus on se rend compte de la violence de la pornographie.

Ceci dit, c'est un documentaire basé sur des témoignages, sans voix off pour te guider. Ca a l'avantage de permettre au/à la spectateur/ice de se faire son opinion... Mais j'ai un peu peur aussi que certaines personnes passent à côté de ce qui est dit. Faut lire un peu lire entre les lignes, quoi...

@ Laine : j'ai pensé exactement pareil que toi... Neutral
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 18:42
Oh my... Bon ben je peux pas regarder ce documentaire, l'exemple de la jeune lesbienne me file presque des contractions vaginales tellement ça me dégoûte... C'est bête, je suppose qu'il est intéressant quand on a réfléchi à la question de la pornographie.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Invité
Invité

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 18:43
J'avoue avoir un peu peur de le regarder, parce que je crois savoir à peu près (mais peut être que je me plante) ce qui va être dit.

Je ne suis pas sur que ce soit très pédagogique me concernant. Déjà que j'arrive plus à dormir depuis que j'ai lu le topique sur le porno et le puritanisme. Donc je crois que je vais m'abstenir en tout cas pour le moment. Ce que vous m'en dites me suffit largement.

Et le fait que personne ne condamne clairement, et que personne ne fasse dans le dramatique ne m'étonne absolument pas : les plus grandes violences, et les plus grandes peines sont silencieuses.
Edit : et je crois que d'une certaine façon on peut parler d'une forme de mort psychique.
La prostitution et le porno font mourir à l'intérieur.


Dernière édition par shun le Jeu 6 Nov 2014 - 18:50, édité 1 fois
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 18:48
Une autre réflexion, qui me vient... Bon, je le savais déjà, mais le documentaire me l'a rappelé. Je ne veux pas relancer le débat sur le X. Mais quand même, je trouve ça curieux que, plus une actrice fait des trucs extrêmes, plus elle est dépréciée (et ceci, dans le milieu même du X...). Dans les autres "métiers" ou même dans les sports extrêmes, plus une personne fait de choses difficiles ou impressionnantes, plus elle est considérée comme compétente. Les productions les plus prestigieuses sont celles qui proposent les pratiques les plus softs et les plus classiques.

Pour info, la lesbienne dont vous parlez est Raphaëlla Anderson. Je le sais, parce que je suis plusieurs fois tombée sur des interviews d'elle, et ce qu'elle racontait m'a marquée (là aussi, elle disait des choses marquantes, car j'ai l'impression que c'est l'une de celles qui exprimaient le plus clairement la violence du milieu). Elle a joué dans "Baise moi". Elle a également écrit un livre, "Hard". Je ne l'ai pas lu, mais j'ai regardé l’émission de Thierry Ardisson, où le bouquin était présenté. J'avais - de nouveau - trouvé le discours de Raphaëlla Anderson très ambigüe (plus ambigu que dans le documentaire). D'un côté, c'était "tout va bien", de l'autre, elle racontait des horreurs.

Il y a des extraits de son livre dans cet article que beaucoup d'entre vous ont sans doute lu : http://1libertaire.free.fr/SchockingTruth.html


Dernière édition par Antisexisme le Jeu 6 Nov 2014 - 18:57, édité 1 fois
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 18:57
Je sais pas si ça peut expliquer le côté "tout va bien", mais quand j'ai parlé de mes traumatismes à mon copain, il y avait des moments où je fondais en larmes dans ses bras, et des moments où je balançais un viols, des stats sur les violences misogynes, ou encore la fois où un de mes frères m'a "prêtée" à son pote, sur un ton digne de "Il fait beau aujourd'hui, on mange quoi ce soir ?".

Pour mon copain c'était limite flippant à recevoir comme info, pour moi c'était une technique de détachement, je parle beaucoup de mon enfance ainsi, parce que si je commençais à pleurer, j'aurais l’impression de mourir d'épuisement. Et encore, j'ai échappé au porno et à la prostitution (même si le coup de pote de mon frère, ça faisait très prostitution pour le coup mais bon).

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 19:01
@shun et Drärk : Je vous comprends bien...
Je pense en tout cas que je le conseillerais aux personnes qui ne sont pas trop initiées à ces questions. Ça peut être un très bon début pour une prise de conscience amha.

@Antisexisme : Merci pour les infos.

Et c'est vrai que ce que tu dis est curieux.

Il y a aussi dans le discours des acteurices elleux mêmes un jugement parfois moral de ce qui est fait. Des phrases sur la respectabilité de certaines pratiques.

Sinon même si c'est pas dit explicitement dans le reportage, on entrevoit les liens entre modèles photos érotiques, gogo danseuses, acteurices porno et prostitution.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 19:02
Disons que de souvenir - faudrait vérifier, la vidéo est disponible sur internet - elle ne faisait pas que prendre un ton détaché, mais elle disait carrément que c'était une bonne expérience.

Après, je comprends complètement qu'on puisse prendre un ton détaché quand on parle de quelque chose de grave. Je pense qu'affirmer que tout va bien est un degré au-dessus, mais ça se comprend aussi : c'est, comme tu dis, pour pas s’effondrer, une tactique de survie.

Le problème n'est évident par la réaction de ces femmes (évidemment), mais la perception du public, qui risque de passer à côté de la souffrance. :s (c'est pourquoi je m'interroge un peu sur l'absence de voix off... mais bon)
avatar
Invité
Invité

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 19:16
Ben en fait ce qui serait bien, c'est que les vidéos puissent être décriptées par des professionnels du langage non verbal, comme il y en a qui analyse les vidéos où les politiques ou les détenus apparaissent.

Je pense que ça révèlerait pas mal de chose. Et la dissociation traumatique permanente existe aussi, et c'est probablement ça qui donne l'impression de détachement, voir même que c'est " cool ".
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 21:26
Réputation du message : 100% (2 votes)
J'ai vu ce documentaire il y a quelques temps déjà, et je l'ai trouvé très intéressant, et très révélateur de l'ambivalence qui existe dans ce genre de milieux (porno et prostitution)...

@Shun a écrit:La prostitution et le porno font mourir à l'intérieur.
Oui... ça me fait penser à un poème :
Spoiler:
Fantôme

Les gens croient qu'un fantôme
C'est une âme sans corps
Moi, je sais qu'un fantôme
C'est un corps, sans âme.

Au lieu de traverser les murs
Comme dans les contes
Ils traversent la vie
Sans s'en rendre compte.

J'ai connu l'apparente existence
Des morts debout qui passent.
Incapables de dire à quoi ils pensent,
Les morts se vendent en silence.

J'ai su le poids de ne plus être
Je sais que les fantômes existent.
Les morts ne parlent pas, messieurs
Mais parfois, ils ressuscitent.

Suzanne Bouhl, 2 Mai 2011 – 17 Mars 2012

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 22:11
Il me rappelle des choses ton poème Araignée. Je sais pas si je peux le transposer à mon vécu, mais j'ai pas l'impression d'avoir fini ma résurrection.

Il suffit d'une seconde à un homme pour briser une vie. Vie qui peut sembler bien courte pour se reconstruire elle-même

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Une vie classée X

le Jeu 6 Nov 2014 - 23:23
S'il te fait penser à ton vécu, tu as totalement le droit de le "faire tien", la poésie, c'est fait pour ça, pour partir d'un ressenti personnel et le rendre (presque) universel...

Pas fini ma résurrection non plus, mais j'ai le sentiment que grâce à mon psy, j'aurai peut-être le temps d'y arriver avant la date de ma mort...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Une vie classée X

le Ven 7 Nov 2014 - 9:48
C'est Mireille Darc qui est la réalisatrice du docu. Je l'ai entendue plusieurs fois s'exprimer sur le porno et la prostitution, elle n'était pas du tout abolitionniste et il me semble même qu'elle n'y voyait rien de problématique, pas d'analyse patriarcale, en tout cas. Un peu comme Brigitte Lahaie : les femmes doivent accepter les "besoins plus importants" des hommes.
avatar
microcosmos
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 351
Date d'inscription : 25/10/2013

Re: Une vie classée X

le Ven 7 Nov 2014 - 10:02
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je viens de lire vos retours. Je vois que vous partagez mon opinion sur ce reportage. Au tout début, je trouvais qu'elles en parlaient avec un air totalement détaché et je me suis demandée si je but de ce documentaire n'était pas de défendre le porno en faisant croire au public que "je vais bien tout va bien".

Et plus on avance, plus les témoignages sont ambigus. Ovidie soutient que c'est un milieu dangereux, j'ai cru comprendre qu'elle était choqué par le porno actuel qui n'a apparemment rien à voir avec ce qui se faisait il y a quelques années. Je suis pas une spécialiste du porno mais d'après ce que j'ai pu entendre, je crois que plus les années passent et plus ça devient hardcore.

L'autre actrice dont j'ai oublié le nom (la blonde avec de très longs cheveux) disait qu'il n'y avait aucune loi pour obliger les acteurices à utiliser des préservatifs. Une autre encore disait qu'elle avait traversé une période où elle voulait se suicider. Et puis alors, cette phrase: "trouvez moi une seule actrice qui ait pris du plaisir au cours du tournage d'un film porno". On peut pas faire plus clair que ça, j'ai l'impression. :/

_________________
Peu importe si on me juge
Le yaourt est mon seul refuge
Je mettrai mon pénis dans un yaourt. Oh oui.
avatar
Invité
Invité

Re: Une vie classée X

le Ven 7 Nov 2014 - 12:13
Merci Araignée pour ce poème qui me parle énormément à moi aussi (sur divers aspect problématiques de mon existence que je n'ai pas encore réussi à résoudre).

Je suis peut-être extrême, mais oui pour moi c'est réellement une mise à mort, avec de la torture. Je sais que je ne suis pas la seule à penser ça, et que certains hommes le réalisent eux-même, comme mon copain, à qui le porno file carrément la gerbe (pour de vrai), car il perçoit ce qu'il voit comme des scènes de tortures filmées où en plus on demande à la personne torturée de faire semblant d'aimer.

Je ne sais pas, mais si on enlève le décor, les perruques, le maquillage à la truelle, et qu'on coupe le son il reste quoi sur l'image ?
Des larmes, de la souffrance, un corps qui ne peut plus rien ressentir tellement il est coupé de toute émotion. Il n'y a même plus de colère, plus aucune étincelle de vie ou de désir.

Se reconstruire après ça ? Ben il en faut du courage, parce que quand tout un coup, on ressuscite, on revient à la vie, comme après une apnée trop longue, tout revient en même temps, les souvenirs, la douleurs immense, ce corps détruit qui souffre, c'est un seuil de souffrance quasiment intolérable.
C'est très dur à ce moment là, de ne pas prendre " les chemins de traverse " pour atténuer la souffrance : anesthésie mentale par chocs traumatiques successif (en gros on continue la prostitution et/ ou le porno), anesthésie par les paradis artificiels, autodestruction massive etc ...
C'est le virage le plus dur à négocier.

Mais jamais, jamais, on ne pourra retrouver celle qu'on a été avant, et c'est un véritable deuil.
avatar
microcosmos
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 351
Date d'inscription : 25/10/2013

Re: Une vie classée X

le Ven 7 Nov 2014 - 19:41
@shun a écrit:

Mais jamais, jamais, on ne pourra retrouver celle qu'on a été avant, et c'est un véritable deuil.

C'est exactement ce qu'a dit une ex-actrice interviewée dans le reportage.

Je ne trouve pas tes propos extrêmes, Shun. Au contraire, ça me paraît plutôt logique comme raisonnement.

Cela me fait penser à une ancienne prostituée dont le nom m'échappe, qui avait dit que pour les personnes prostituées qui pensent se vendre par choix aujourd'hui, ça risque de faire très mal le jour où elles se "réveilleront".

Dans une interview, Ovidie avait parlé de l'hypocrisie de la société dans laquelle on vit; en soulignant qu'un couple homosexuels suscitait la haine, la peur, le dégoût etc; alors qu'une femme qui se fait prendre de tous les côtés dans un film porno ne choque pas grand monde. Je ne partage pas toujours le point de vue d'Ovidie mais là, pour le coup, j'étais totalement d'accord avec elle.

_________________
Peu importe si on me juge
Le yaourt est mon seul refuge
Je mettrai mon pénis dans un yaourt. Oh oui.
Contenu sponsorisé

Re: Une vie classée X

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum