Derniers sujets
Magdalen Berns17.02.19 22:16michekhenLe phallus et le néant par Sophie robert.16.02.19 23:211977Demande d'avis : qui se décharge sur qui ?10.02.19 18:15NurjaUne culture du viol à la française - Crêpe Georgette09.02.19 10:43NurjaSortir en tant que féministe 29.01.19 16:18VénusHumour sexiste18.01.19 13:14AstréeChristine Delphy, théoricienne et militante féministe d'aujourd'hui18.01.19 7:17NurjaFemmage aux militantes féministes tuées - 9 janvier14.01.19 8:19AstréeFilm "Colette", 201810.01.19 17:57NurjaLa soi-disant crise de la masculinité06.01.19 18:25AstréeFéminisme et véganisme06.01.19 16:11Nurja"La petite fille sur la banquise" par Adélaïde Bon.05.01.19 18:32AstréeDétransition MTF05.01.19 18:20AstréePétition - Constat du sexisme dans le sport et le roller derby24.12.18 23:28AstréeNanette23.12.18 21:39AstréePeggy Sastre21.12.18 9:31AstréeNaissance de mon webzine féministe20.12.18 10:01poppee-leeT'as pensé a... L'instagram de la charge mentale19.12.18 23:27PapillusionSyndrome de Stress Post-Traumatique.19.12.18 20:43Astrée"Contes qui guérissent, contes qui aguerrissent" théâtre et projet livre, par Les culottées du bocal.19.12.18 20:19Astrée"Contes à rebours" par Thypaine D.19.12.18 19:48AstréeConférence 2018 : Les femmes et le mouvement animaliste par Willène Pilate.19.12.18 19:20AstréeLa prostitution n'est pas un métier (suite)17.12.18 23:35AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalism11.12.18 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28Vénus

Partagez
Aller en bas
Chaleur
Chaleur
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 55
Date d'inscription : 20/07/2014

Fille contre le féminisme

le 26.08.14 2:14
Bonjour, en ce moment je sors avec une fille contre le féminisme qui a sursauté en voyant le lien dans mon historique...
Elle a dit que c'était un combat d'arrière-garde et qu'elle n'aimait pas "la pleurniche victimaire".
Je lui ai expliquée que les autres femmes n'avaient pas toutes sa chance mais ça ne l'a pas convaincu.
Elle voit ça d'un mauvais oeil... Que dois-je faire ?
Nurja
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9195
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Fille contre le féminisme

le 26.08.14 9:35
L'inviter à venir faire un tour sur le forum, à lire et elle verra si c'est vraiment pleurnicher que d'être féministe.

Pour le reste, je suis sûre que tu es capable de savoir par toi-même ce que tu peux faire : tu la connais mieux que nous et tu sais mieux que nous pourquoi tu t'intéresses au féminisme.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
Anonymous
Invité
Invité

Re: Fille contre le féminisme

le 26.08.14 9:56
Tu ne pourras pas la convaincre si elle n'est pas prête à entendre tes arguments et les nôtres. En fonction de votre entente et de votre capacité à communiquer, peut-être peux-tu lui expliquer ce que tu penses du féminisme et pourquoi tu participes au forum. S'il s'agissait de mon amie, et que j'étais un homme évidemment, je lui dirais sans doute que si elle estime le féminisme comme étant d'arrière-garde, elle serait surprise d'apprendre que c'est tout le contraire et que ce n'est pas une question de venir pleurer mais qu'il s'agit d'enjeux importants.

Si je m'adressais à une femme de mon entourage, je lui demanderais pourquoi elle ressent le féminisme comme obsolète ou agressif.

A titre personnel, je considère que le féminisme est d'autant plus important actuellement, comme l'est l'antisexisme, l'écologisme, l'antiracisme... Ces mouvements sont nécessaires à notre société car elle connaît de grands changements et que c'est l'occasion de tenter d'apporter plus respect entre les individu-e-s.
mhysterie
mhysterie
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1560
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Fille contre le féminisme

le 26.08.14 11:47
Je pense que comme de nombreuses personnes mal informées (voire désinformées), ta copine a des préjugés sur le féminisme.
Quelles motivations aurait-elle à s'informer réellement sur ce mouvement ? Quels sujets la touchent ?
avatar
Agatha Christa
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: Fille contre le féminisme

le 26.08.14 14:23
@Chaleur a écrit:Bonjour, en ce moment je sors avec une fille contre le féminisme... Que dois-je faire ?
Perso, je lui demanderais si elle demande la " permission " à son père, même si elle est majeure, de vivre, de bouger, si elle demande " la permission " à son frère, son oncle... pour parler, donner son opinion, pour sortir de la maison, pour te voir, faire un chèque... A chacun de ses gestes, est-ce qu'elle demande la " permission " aux hommes de sa famille ? etc...

Le problème des jeunes femmes non Féministes, c'est qu'elles ont beaucoup de droits sans s'être battues pour en profiter, ça leur semble normal et acquis.

Mais, le Féminisme c'est comme la liberté en général, le Droit de vote, le Droit de grève, ça n'est jamais acquis pour toujours ! Rolling Eyes

Il suffit d'un nouveau président, d'un coup d'état, parfois juste d'un nouveau ministre ou d'un mari possessif et hop...envolée  la Liberté, d'autant plus qu'à CHAQUE GENERATION le peu " d'acquis " est remis en question, voire balayé...La Liberté comme l'Amour, ça s'entretient Smile et le Féminisme ne fait que commencer...dans beaucoup de pays, et même en France où on est sans cesse confronté-es à des influences rétrogrades étrangères et des masculinistes de tout poil.
Nom-Nom
Nom-Nom

—
Messages : 185
Date d'inscription : 14/08/2013

Re: Fille contre le féminisme

le 28.08.14 15:26
Je trouve la définition donnée par les Chiennes de Garde parfaite. Rien à redire. Wink (j'ai l'impression d'abuser de ce smiley)
Chaleur
Chaleur
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 55
Date d'inscription : 20/07/2014

Re: Fille contre le féminisme

le 29.08.14 10:45
Je lui ai dit qu'elle était ingrate face aux avancées mais on s'est disputés.
Bon je crois que je lui en reparlerai plus.
Césarion
Césarion

—
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: Fille contre le féminisme

le 29.08.14 14:58
erulelya a écrit:T'as fait du mansplainnig quoi...

?

En quoi ?
Césarion
Césarion

—
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: Fille contre le féminisme

le 29.08.14 15:27
erulelya a écrit:En lui disant qu'elle était ingrate. De la part d'un homme je trouve ça très inapproprié comme reproche.

Pas sûr que ce soit la réponse la plus appropriée non plus, cependant, je n'appellerais pas ça du mansplaining. J'ai bien conscience que les hommes et les femmes ont nécessairement une place différente dans les luttes féministes, mais ici, on parle d'un homme à sensibilité féministe face à une femme qui rejette ce combat... Le "mansplaining" me semble plutôt être un relativisme des luttes féministes, or, ici, ce n'est pas le cas.
Anonymous
Invité
Invité

Re: Fille contre le féminisme

le 30.08.14 0:10
erulelya a écrit:Je l'emploi comme "homme qui explique à une femme que son ressenti, ses actions ou sa façon de vivre par rapport au féminisme ne sont pas correcte" pour moi c'est aussi valable dans l'autre sens.

Cette fille est certainement mal informée, mais elle a tout à fait le droit de vivre avec ses conviction sans qu'un homme vienne lui expliquer qu'elle doit se sentir reconnaissante. Au lieu ça il aurait pu l'inviter à réfléchir sur ce qui la gêne dans ce mouvement et lui dire pourquoi lui il y est sensible.

+1 Smile 

Quant à cette fille chaleur, il est très dur pour une femme d'ouvrir les yeux car on les ferme souvent volontairement : accepter de se rendre compte qu'on est pas tout à fait un être humain au yeux du reste du monde, ça fait extrêmement mal. Et c'est une souffrance qui reste pour toujours et qui est difficile à vivre au quotidien. 
Je pense au contraire que tu devrais en parler avec elle, mais sans aller jusqu'à la dispute. Pourquoi vous disputer ?
mhysterie
mhysterie
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1560
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Fille contre le féminisme

le 30.08.14 11:06
Quand une personne nous explique ce qu'on devrait penser, à mon avis, ça peut aller à la dispute facilement dans de telles conditions…

Aussi, faire des reproches "tu es ingrate", je ne vois pas en quoi ça aide à construire une réflexion.
Chaleur
Chaleur
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 55
Date d'inscription : 20/07/2014

Re: Fille contre le féminisme

le 31.08.14 11:42
En fait je crois qu'elle est jalouse que j'aille sur un forum fréquenté par des femmes.
Je vais donc arrêter un moment... dsl.
Anonymous
Invité
Invité

Re: Fille contre le féminisme

le 31.08.14 13:08
Si tu peux la rassurer, dis-lui sûr ce forum il y a aussi des hommes et que ce n'est justement pas le genre de forum où des femmes vont chercher à te draguer.

Le but du féminisme est de réfléchir sur la place des femmes dans la société, pas de faire des rencontres "amoureuses", ni de casser des couples.

Si vraiment, elle ne peut pas comprendre cela, je souhaite que ça passe tout de même et que tu puisses revenir un de ces jours !
Anonymous
Invité
Invité

Re: Fille contre le féminisme

le 31.08.14 13:26
J'hallucine carrément là  Shocked

Déjà je ne vois pas pourquoi en effet ce forum serait plus fréquenté par des femmes qu'un forum sur n'importe quoi d'autre ... et ensuite, je trouve ça vraiment dangereux de céder à ce genre de pression. La jalousie n'a jamais rien apporté de bon dans un couple ... 

Pourquoi ne pas plutôt l'inviter ici au lieu de ne plus venir ? Elle pourrait se renseigner sur le féminisme et voir que les hommes ici ne se font pas draguer.
Césarion
Césarion

—
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: Fille contre le féminisme

le 31.08.14 19:36
erulelya a écrit:Je l'emploi comme "homme qui explique à une femme que son ressenti, ses actions ou sa façon de vivre par rapport au féminisme ne sont pas correcte" pour moi c'est aussi valable dans l'autre sens.

Cette fille est certainement mal informée, mais elle a tout à fait le droit de vivre avec ses conviction sans qu'un homme vienne lui expliquer qu'elle doit se sentir reconnaissante. Au lieu ça il aurait pu l'inviter à réfléchir sur ce qui la gêne dans ce mouvement et lui dire pourquoi lui il y est sensible.

Oui, comme un immigré a le droit de défendre les thèses du Front National sur l'immigration ou comme un homosexuel peut soutenir le discours de la Manif pour Tous...
Vénus
Vénus
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 682
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Fille contre le féminisme

le 31.08.14 20:57
study


Dernière édition par Lollipop le 08.10.14 10:46, édité 1 fois
Césarion
Césarion

—
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: Fille contre le féminisme

le 31.08.14 21:27
erulelya a écrit:Et alors ? Mon grand-père est immigré et il vote FN, c'est son droit le plus strict et c'est pas à moi d'aller lui expliquer quel parti il doit soutenir.

Et c'est mon droit le plus strict de penser que les gens ne devraient pas voter pour le FN/cracher sur le féministe/etc. Pourquoi toujours renvoyer au "droit" ? Qui a dit qu'ils n'avaient "pas le droit" ?
Araignée
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4548
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Fille contre le féminisme

le 02.09.14 6:27
C'est fou comme le FN est devenu, dans la tête des gens, même des gens ouverts d'esprit et pas bêtes, un "parti comme les autres". Non, ce n'est pas, et ne sera jamais un parti comme les autres.

C'était aussi "le droit le plus strict" des Allemands de voter pour les Nationaux-Socialistes, ce n'est pas pour autant que ce n'était pas grave (et pour le coup, RAF du point Godwin, le FN est un parti raciste, violent, anti-démocratique, et que les médias lui donnent une légitimité, que Marine soit plus hypocrite que son père, que ce ne soit plus une honte d'affirmer qu'on vote FN, n'y changeront rien).

Si je pouvais enfermer les gens qui comptent voter FN en masse dans un hangar le jour des élections, je le ferais, tant pis pour leur "droit le plus strict".

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
pierregr
pierregr

—
Messages : 3986
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Fille contre le féminisme

le 02.09.14 9:38
Marine était encore invitée hier au JT de 20h de TF1, j'ai eu un haut-le-coeur en la voyant vitupérer vomi
Araignée
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4548
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Fille contre le féminisme

le 02.09.14 12:30
Non.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Hopey
Hopey
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 301
Date d'inscription : 27/11/2013

Re: Fille contre le féminisme

le 02.09.14 19:36
@Chaleur a écrit:En fait je crois qu'elle est jalouse que j'aille sur un forum fréquenté par des femmes.

Je crois que dans un couple, la jalousie se construit à deux. Et donc peut se déconstruire à deux.

Ce qui peut amener quelqu'un-e a être jalouse-x, c'est d'avoir en faible estime de soi, de dépendre du regard de son-sa conjoint-e pour se sentir exister, se sentir en rivalité avec les autres ""objets de désir".

Dans une société patriarcale, les femmes ont une faible estime d'elle même, dépendent beaucoup du regard des hommes pour se sentir valorisées et sont dressées à détester les autres femmes (stratégie de diviser pour régner).
Valoriser ta copine pour ce qu'elle est, ce qu'elle fait, pour moi c'est du (pro)féminisme.
L'encourager à voir sa valeur dans le regard des gens qu'elle aime, mais pas seulement toi, l'aider à se sentir une femme pleine de qualité quand elle se regarde devant la glace, c'est un premier pas pour qu'elle s'aime et du même coup qu'elle trouve un sens à défendre qui elle est.
J'ai l'impression que beaucoup de femmes sont anti-féministe car elles pensent qu'elles ne méritent pas vraiment plus.
Aide-la à trouver sa valeur, et elle deviendra féministe Wink


_________________
Like a Star @ heaven Ten cuidado con el presente que construyes, debe parecerse al futuro que sueñas Like a Star @ heaven (Mujeres Creando)
avatar
Corvus

—
Messages : 157
Date d'inscription : 21/04/2014

Re: Fille contre le féminisme

le 09.09.14 12:24
Ma copine n'est pas vraiment portée sur le féminisme non plus (euphémisme). Ce n'est pas une opinion, je pourrais citer certains propos assez extrêmes qu'elle a tenu à ce sujet (je vous les épargne car ils sont potentiellement blessants). Pour mieux situer, je dirais qu'elle est proche dans son point de vue de celui de l'auteur de la bd qui critiquait le projet crocodile.

Si j'en parle, ce n'est pas pour ajouter un nouveau cas à celui de Chaleur, mais parce que je me demande s'il y a des caractéristiques partagées entre nos copines. De mon côté, il n'y a jamais eu de problème de jalousie de sa part (du moins jamais que je n'aie perçu). Les racines de ses opinions se situent ailleurs : discussions à l'appui, je peux dire qu'elle perçoit souvent les revendications sociales comme étant trop dans la parole et pas assez dans l'acte.
Je pense que ça vient de son éducation stricte qui l'a toujours poussée à être la meilleure à l'école et dans ses études, et qui avait comme principale injonction qu'elle ait une "bonne position sociale" (sic). Elle a aussi grandi comme seule fille de sa fratrie, avec des frères qui ont bien "réussi" avant elle et qui ont pas mal contribué à son éducation.
Elle a toujours fait preuve d'autonomie et de succès en matière de recrutements, d'avancements personnel et professionnel, et de constitution de réseaux sociaux. Du coup, elle ne considère pas le modèle compétitif "masculin" comme problématique, puisqu'elle en a bien tiré parti. (EDIT ici : quand je dis "tiré parti", elle n'a jamais utilisé ces mots, mais comme elle exprime régulièrement sa satisfaction personnelle quant aux aspects évoqués précédemment, et me parle souvent de son envie de poursuivre dans ces directions, je pense ne pas produire une interprétation trop erronée en disant qu'elle s'inscrit dans une sorte de cercle vertueux/vicieux (rayez la mention inutile)).
Elle n'a jamais subi de viol (du moins c'est ce qu'elle m'a dit et elle avait l'air sincère), mais quelques attouchements (dans la rue) qu'elle décrit surtout comme des incivilités très désagréables (mais elle en parle rarement, et comme une anecdote quand elle le fait; et explicitement elle situe plus ce type de problèmes à l'échelle d'individus spécifiques qu'à l'échelle des hommes en général).
J'ai déjà entendu plusieurs de nos amis exprimer leur étonnement quant au fait qu'en apparence, elle soit très "girly/mignonette", mais que dans sa tête "elle pense comme un homme". Fait intéressant, son supérieur hiérarchique au boulot est un peu macho, et elle est la seule femme de son propre niveau à le tutoyer.

Je ne sais pas très bien exprimer mon point de vue là-dessus autrement qu'en accumulant des observations comme je viens de le faire, mais j'ai le sentiment que tant qu'elles n'ont pas de problème brutal avec les hommes ni avec le fait que la société valorise des comportements stéréotypés masculins (compétition et autonomie en particulier), qu'elles obtiennent dans une certaine mesure ce qu'elle attendent de leur environnement (sentiment de sécurité et de valorisation par exemple), les femmes peuvent ne pas avoir de sympathie particulière envers le féminisme (voire de l'antipathie). Vous comprenez ce que je veux dire ? Vous avez remarqué ça aussi de votre côté ? Quelle est ton impression là-dessus Chaleur ?


Dernière édition par Corvus le 09.09.14 12:53, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité

Re: Fille contre le féminisme

le 09.09.14 12:50
cet article de Valérie CG me paraît intéressant sur ce sujet:
http://www.crepegeorgette.com/2014/09/09/yeux-grand-ouverts/
Anonymous
Invité
Invité

Re: Fille contre le féminisme

le 09.09.14 13:11
Oui, il est bien cet article.

Plusieurs remarques en vrac :
- pourquoi dire "fille" et pas "femme" ? ça fait un peu infantilisant...
- la jalousie qui empêche qqun.e d'aller sur un forum, j'hallucine Shocked déjà, la jalousie qui empêche d'aller où que ce soit, ça me fait tiquer, mais sur un forum féministe, c'est-à-dire pas particulièrement un espace de drague...
- c'est pas forcément facile, en tant que femme, de regarder le sexisme de la société, parce que ça veut dire se reconnaître comme une victime...et quoi qu'en disent les opposants au féminisme, il n'y a aucun plaisir "à se rouler dans le rôle de la victime" (je ne dis pas que personne ne se victimise jamais, mais juste, les femmes sont les premières victimes du sexisme, c'est tout, et il ne me semble pas que les féministes que je lis disent autre chose ou "pleurnichent")
- j'ai la chance de n'avoir personne dans ma famille ou mes proches qui votent FN, mais je n'hésiterais pas trop à leur rentrer dans le lard si c'était le cas (je le fais déjà pour d'autres sujets)

J'ai lu plusieurs fois qu'une nouvelle idée passe par trois phrases pour être acceptée :

1 : elle est jugée ridicule (quand on y est confronté pour la première fois, on ne la trouve pas encore menaçante, donc juste on rigole)
2 : elle est jugée menaçante, elle déclenche des oppositions/rejets violents
3 : elle est acceptée

Donc si on suit cette grille, des gens qui rejettent fortement une idée sont peut-être juste proches de l'accepter. En tout cas ça s'applique très bien à mon passage au végétarisme : encore une semaine avant de devenir végé, j'étais en train de taper sur le végétarisme et les droits des animaux.
avatar
Corvus

—
Messages : 157
Date d'inscription : 21/04/2014

Re: Fille contre le féminisme

le 09.09.14 13:40
(Réponse à Jonas uniquement, Grussie a posté entre-temps)

Intéressant en effet, c'est très pertinent dans cette conversation.

Hasardant à chaud une réaction à ce que dit l'auteure de l'article, je pense que c'est vrai dans un certain nombre de cas. Un système de pensée dominant entraîne nécessairement un phénomène d'adhésion par suivisme/crainte de la différenciation (avec les conséquences décrites).
Mais il faudrait aussi ajouter que  pour avoir envie d'avoir les "yeux ouverts" (ce qui est très différent de les garder fermer par complaisance ou désirabilité sociale), il me semble qu'un pré-requis est l'insatisfaction par rapport à un système de valeurs.
Comme tout le monde ici (je suppose), je rejette l'essentialisme. Mais un corollaire, c'est que l'on admet que certaines femmes peuvent être élevées dans un système de valeur dit masculin. Leurs affects, combats ou actes à l'âge adulte peuvent alors refléter davantage une aisance dans ce système, une familiarité authentique à agir ou penser ainsi, qu'une "stratégie de survie" temporaire, pour citer l'article, ou une contradiction entre ce que l'on pense/ressent et ce que l'on dit/fait.

Bref, pour concilier mes propos et ceux de l'auteure, qui sont à mon sens complémentaires, tout dépend à partir de quel âge un système apparaît comme gagnant/dominant, et plus facile à suivre. Je pense que plus c'est tard, plus le positionnement non/anti-féministe est une stratégie de survie. A contrario, plus c'est tôt, plus il s'agit d'une adhésion réelle à l'échelle du soi.
Contenu sponsorisé

Re: Fille contre le féminisme

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum