Derniers sujets
» Vidéos et films féministes
par Dihya Aujourd'hui à 20:39

» Une loi en Caroline du Nord (USA) n'autorise pas les femmes à rétracter leur consentement pendant le sexe
par Iridacea Aujourd'hui à 15:28

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par Iridacea Hier à 11:16

» La porno féministe
par Nurja Mer 21 Juin 2017 - 12:54

» Bise et Serrage de Main
par Nurja Lun 19 Juin 2017 - 16:16

» La précarité des femmes sur le marché du travail
par Iridacea Lun 19 Juin 2017 - 14:42

» Hey
par Iridacea Dim 18 Juin 2017 - 19:57

» Présentation
par Nurja Dim 18 Juin 2017 - 8:04

» [Entretien] « Le féminisme ne nous a pas été appris par l’Occident » – Fatma Oussedik
par Iridacea Ven 16 Juin 2017 - 22:27

» Se faire des ami.e.s ?
par Iridacea Mer 14 Juin 2017 - 17:58

» [Article] Les fondements politico-économiques du fémonationalisme
par Iridacea Lun 12 Juin 2017 - 22:47

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Dim 11 Juin 2017 - 23:33

» Que pensez-vous de cette controverse?
par Nurja Dim 11 Juin 2017 - 13:24

» [Film] Regarde elle a les yeux grand ouverts
par erulelya Jeu 8 Juin 2017 - 21:38

» Je suis nouvellau
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 18:10

» [Article] Faut-il faire l’amour quand ça ne va pas ?
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 10:51

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Iridacea Mer 7 Juin 2017 - 18:26

» Bonjour tout le monde !
par michekhen Sam 3 Juin 2017 - 9:15

» C'est quoi "être une femme" ?
par Aëlloon Sam 3 Juin 2017 - 0:31

» Un juge excuse un mari violent en parlant de "devoir conjugal"
par Araignée Sam 3 Juin 2017 - 0:03

» [Entretien] "Division du travail affectif" : en amour aussi, hommes et femmes sont inégaux
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:08

» [Manifeste] The Woman-Identified Woman
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:01

» Fille / Homme
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:46

» [Article] La méthode Karman, une histoire oubliée de l'avortement illégal en France
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:39

» Vous avez dit... justice ?
par Araignée Ven 2 Juin 2017 - 2:58

» Pétition pour allonger le congé paternité de 11 jours à 4 semaines
par Espramil Jeu 1 Juin 2017 - 19:59

» Une présentation? Suffit de demander!
par Administratrice Jeu 1 Juin 2017 - 6:38

» L'homosexualité au Japon
par Reiko Mer 31 Mai 2017 - 9:19

» [Ressources] La transphobie
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 18:45

» [Article] L’amour ne fait pas tout
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 12:09

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Radically Lena Ven 26 Mai 2017 - 13:05

» Questionnaire sur le français inclusif
par michekhen Ven 26 Mai 2017 - 11:52


Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par La Chatte le Lun 25 Aoû 2014 - 19:07

J'ai lu plusieurs articles à propos de certains pays qui ont mis en place (parfois depuis très longtemps) un congé spécial pour les salariées qui ont leurs règles et souffrent trop pour aller travailler. Il s'agit généralement d'un ou deux jours de repos. Cela se pratique en Asie au Japon, en Malaisie, et le débat faisait rage en Russie à propos de l'adoption d'une loi similaire :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/07/30/97001-20130730FILWWW00536-russie-des-conges-pendant-les-regles.php

Je vous passe le crétinisme de certains commentateurs, du genre "et pourquoi pas un congé pour les soldes", "elles n'ont qu'à prendre la pilule pour ne pas avoir leurs règles" ou "les femmes en abuseraient" (ben oui, les femmes, c'est faible et fainéant, même celles qui n'ont jamais mal en profiteront pour buller chez elles, pensez vous !).

Certains profitent également du fait que l'on souligne cette spécificité féminine (avoir mal pendant les règles) pour nous asséner du "vous voyez bien qu'on n'est pas égaux et qu'il y a des différences hommes/femmes, on vous l'avait bien dit" (l'utérus, celle preuve biologique de l'inégalité entre les sexes). Ce que je retiens surtout des nombreuses réactions, c'est l'androcentrisme totale des arguments, en mode "si vous voulez l'égalité avec les hommes vous travaillez autant qu'eux et vous vous débrouillez" : monde du travail créé par les hommes et pour eux, comme à peu près tout dans cette société patriarcale.

Certains verraient même cette mesure comme discriminatoire à leur encontre, un "privilège" féminin, ce qui me fait totalement halluciner. Quand une loi similaire a été adoptée en Corée, les hommes l'ont très mal pris et jalousaient les femmes (je me tords de rire à l'idée qu'on puisse jalouser la souffrance de martyre que j'endure pendant mes règles. Perso, entre me rouler par terre de douleur couverte de sueur froide, perdre limite connaissance car j'ai l'impression qu'on me tranche l'utérus à vif avec un couteau, et ne pas avoir mal et devoir aller bosser, je choisis la deuxième solution). Le privilège de pouvoir rester chez soi quand on est incapables bouger de son lit, mais où allons nous ?
Ce congé est vu comme des vacances supplémentaires, en gros… Evil or Very Mad

Certains avancent le fait qu'il suffit d'aller chez le médecin et de se faire porter pâle, ce que font d'ailleurs la plupart des femmes qui souffrent. Mais je me dis que faire fonctionner le système de sécu pour ça, c'est idiot (et personnellement, quand j'ai mal, j'ai mal : je ne peux pas me déplacer).
Les seuls arguments qui me paraissent recevable sont ceux de certaines féministes qui ont souligné que cela génèrerait encore davantage de discrimination à l'embauche, partant du principe qu'une salariée aura davantage tendance à s'absenter qu'un salarié -- mais encore une fois, je me dis que notre système marche sur la tête, a toujours privilégier la productivité au confort du travailleur et aux spécificités de chacun.

Ce que je ne savais pas, en revanche, c'est que ce congé a existé en France  : quand ma mère travaillait en usine, dans sa jeunesse, les femmes pouvaient prendre un jour par mois si elles se sentaient mal (visiblement, ça n'a jamais dérangé personne ni eu d'impact sur le PIB de notre beau pays). Dans l'administration en Belgique, ça existait encore il n'y a pas longtemps. Les syndicats ont fait supprimer cette mesure, pour souci d'égalité, paraît-il.

Et vous, que penseriez-vous d'une telle mesure ?
avatar
La Chatte
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 848
Date d'inscription : 15/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par LenaLou le Lun 25 Aoû 2014 - 19:25

Bah,je suis plutôt partagée...
j'ai peur que ça serve de prétexte pour embaucher moins de femmes Neutral
mais aussi plutôt pour,car pour avoir connu des règles extrêmement douloureuses et handicapantes ( je ne pouvais pas avoir une scolarité normale ),je vois totalement l'interet d'un congé...

( et les abus,je pense qu'il y en aurait certainement,mais ça n'a rien a voir avec le genre des concernées )

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
LenaLou
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1114
Date d'inscription : 19/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Nurja le Lun 25 Aoû 2014 - 19:57

@La Chatte a écrit:Ce que je ne savais pas, en revanche, c'est que ce congé a existé en France  : quand ma mère travaillait en usine, dans sa jeunesse, les femmes pouvaient prendre un jour par mois si elles se sentaient mal (visiblement, ça n'a jamais dérangé personne ni eu d'impact sur le PIB de notre beau pays). Dans l'administration en Belgique, ça existait encore il n'y a pas longtemps. Les syndicats ont fait supprimer cette mesure, pour souci d'égalité, paraît-il.
Dans l'enseignement belge, n'importe qui peut être absent une journée par mois s'iel ne se sent pas bien. Je ne sais pas pour les autres administrations mais je ne serais pas étonnée que ce soit toujours d'actualité.

Je trouve que c'est bien car les règles ne sont pas la seule raison de ne pas être bien un jour et de ne pas avoir besoin d'aller chez le médecin.

Oui, il y en a qui en profite, mais la majorité n'en profite pas (ou pas trop Laughing ). je crois qu'il y a une conscience que si on souhaite que cela puisse durer, il ne faut pas exagérer et l'utiliser quand c'est utile.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9486
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par erulelya le Lun 25 Aoû 2014 - 20:52

Super bonne idée...A condition de l'appliquer dans un monde du travail adapté à tous. Par exemple un monde où il serait normal d'aménager une heure de sieste l'après-midi dans une vraie salle de repos. Ou encore un monde dans lequel on regarderait la spécificité d'une personne pour lui faire un contrat d'embauche sur mesure. Privilégier l'humain quoi, là oui, ce serait considéré comme normal qu'on permette à une femme qui souffre le martyr de s'absenter.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1745
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par fefache le Lun 25 Aoû 2014 - 22:56

Dans l'administration wallonne, il existe effectivement le "jour sans certificat", au départ apparemment (je dis apparemment car c'est ce qu'on m'a dit, je n'ai pas l'info de 1e main) pour les femmes mais utilisé par tout qui en a besoin.
Par contre, autant ce n'était pas du tout contrôlé il y a quelques années, autant maintenant le médecin contrôle passe presque systématiquement. Ce qui n'est pas plus mal, il peut ainsi constater que la personne est vraiment incapable d'aller travailler.

Sur le fond, je crains des discriminations à l'embauche, de l'essentialisme. Et je me demande s'il faut un congé spécifique : alors il en faudrait pour toutes sortes de situation (douleurs chroniques type migraines, épilepsie, chutes de tension...), non ?

fefache
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 37
Date d'inscription : 05/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Nurja le Lun 25 Aoû 2014 - 23:03

@fefache a écrit:Par contre, autant ce n'était pas du tout contrôlé il y a quelques années, autant maintenant le médecin contrôle passe presque systématiquement. Ce qui n'est pas plus mal, il peut ainsi constater que la personne est vraiment incapable d'aller travailler.
Pas dans l'enseignement en tous cas (disons qu'il y a contrôle ou pas selon le nombre de jours pris sur l'année)

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9486
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Araignée le Mar 26 Aoû 2014 - 0:46

Ma mère avait emprunté un livre à la bibliothèque, sur la médecine chinoise appliquée aux femmes. Et dans le chapitre sur les règles, il était écrit que traditionnellement, en Chine, on préconisait aux femmes qui avaient leurs règles de se reposer et ne pas faire d'efforts trop physiques. Et donc, dans de nombreuses entreprises, des jours de congés étaient prévus pour les femmes le temps de leurs règles.
(C'est aussi dans ce livre que j'ai appris que traditionnellement, en Chine, les règles des femmes ne sont pas considérées comme impures mais au contraire sont appelées "Eaux Célestes" car considérées comme permettant de procréer (ben oui, pour qu'un truc de femmes soit vu comme divin, hein...), les Chinois croyant qu'il ne s'agissait non de sang, mais d'un liquide spécifique, une sorte de semence féminine.)


@La Chatte a écrit:(je me tords de rire à l'idée qu'on puisse jalouser la souffrance de martyre que j'endure pendant mes règles. Perso, entre me rouler par terre de douleur couverte de sueur froide, perdre limite connaissance car j'ai l'impression qu'on me tranche l'utérus à vif avec un couteau, et ne pas avoir mal et devoir aller bosser, je choisis la deuxième solution).
J'allais écrire plus ou moins la même chose... Ils sont jaloux ? Quand je me souviens que mon père, quand j'étais enfant, parlait des rages de dents en ces termes "y a pas pire comme douleur, à se taper la tête dans les murs"... ben j'ai testé la rage de dents, j'ai testé le premier jour de mes règles, et je vote pour la rage de dents, même une fois par mois...

HS total:

@La Chatte a écrit:aller chez le médecin et de se faire porter pâle
Marrant, je ne connaissais pas du tout cette expression. A Saint-Etienne on dit "se mettre en caisse".

@fefache a écrit:Et je me demande s'il faut un congé spécifique : alors il en faudrait pour toutes sortes de situation (douleurs chroniques type migraines, épilepsie, chutes de tension...), non ?
Certaines personnes souffrant de douleurs chroniques ou d'épilepsie sont reconnues handicapées (ensuite le pourcentage du handicap varie, selon la gravité des douleurs ou de l'épilepsie). Mais est-ce que être femme peut être reconnu comme un handicap, et est-ce bien judicieux ? Non, je blague. Peut-être (et cette fois-ci je suis sérieuse), peut-être faudrait-il reconnaître que les règles douloureuses peuvent être véritablement handicapantes ? Je ne sais pas, c'est peut-être déjà le cas pour l'endométriose ? Mais ça métonnerait, étant donné la difficulté à faire reconnaître cette maladie.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4501
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Agatha Christa le Mar 26 Aoû 2014 - 1:39

@LenaLou a écrit:Bah,je suis plutôt partagée...
j'ai peur que ça serve de prétexte pour embaucher moins de femmes...je vois totalement l'interet d'un congé...

Perso il me semble qu'effectivement un congés d'un jour devrait être possible mais pour tous/toutes MAIS que la cause du congés reste confidentielle par pitié :
d'une part au boulot personne n'a besoin de savoir quand une femme a ses règles ou pas, enfin c'est mon avis, et si il y a absence pour cause précisée spécifiquement féminine, je crains également que cela devienne un nouveau prétexte à freiner voire éviter l'embauche des femmes.

Agatha Christa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Tecma le Mar 26 Aoû 2014 - 9:53

Étant un homme je ne connais pas les douleurs évoquées, mais il me paraîtrait effectivement opportun de laisser aux salariés un jour de congé lié à leur état de santé.

Ceppendant je crains que bcp disent que nous disposons de 25jours de congés minimum, + plus des RTT pour beaucoup, jours que nous pouvons déjà disposer à notre convenance.
qu'ainsi, en cas de règles douloureuses ou tt autre raisons personnelles empêchant de travailler il suffit de poser un de ces jours.

Je ne partage pas ce pt de vu mais je suis presque sur qu'il serait avancé...

Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Drärk le Mar 26 Aoû 2014 - 10:08

...


Dernière édition par Drärk le Ven 29 Avr 2016 - 23:06, édité 1 fois

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone

Messages : 3882
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par akkana le Mar 26 Aoû 2014 - 10:33

Je trouve ça stigmatisant de faire un congés spécial règles, et inutile puisque nous avons déjà un dispositif à utiliser. Si notre état de santé ne nous permet pas d'aller travailler, quelle que soit la raison, il y a l'arrêt maladie.

Quelle que soit la raison qui cause ces symptômes et leurs conséquences, celle-ci n'a pas a être précisée, ça ne regarde pas le reste de l'entreprise. La seule chose pertinente c'est que la conséquence est qu'on ne peut pas travailler pour raison de santé. C'est tout ce qu'ils ont besoin de savoir.

Si on se met à créer des congés maladie spéciaux pour tel et tel type de douleurs, de maladie, etc.... ça remet en cause le secret médical et ça stigmatise les gens qui prennent tel type de congés plutôt que tel autre, etc...

En plus, vu que c'est un congés pour règles, ça ne s'applique logiquement qu'aux femmes réglées. On fait comment pour savoir qui elles sont? On demande un certificat? Ce n'est pas parce qu'on est une femme qu'on a des règles. Entre les femmes ménopausées, les femmes enceintes, les femmes trans, celles qui n'ont pas de règles pour raison de santé, celles qui (comme moi) utilisent une contraception hormonale pour ne pas en avoir, etc... ça fait un paquet de gens pas concernées.

Pour ce qui est de la difficulté à aller voir un médecin qd on a trop mal, certes c'est vrai, mais ce n'est pas spécifique aux règles, c'est pareil pour le reste. Donc créer un congé spécial règles sans besoin de médecin ne résoudra pas ce problème qui est général. On peut plutôt essayer de réfléchir à comment trouver une solution applicable pour tou-te-s.
avatar
akkana
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 346
Date d'inscription : 29/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par kunthia le Mar 26 Aoû 2014 - 11:22

Moi je n'aime pas trop l'idée en fait.
Je ne veux pas avoir de traitement de faveur nul part et ça implique pour mes règles aussi. Je ne crois pas que le port de l'utérus, aussi difficile qu'il peut être certains jours du mois, ( je sais de quoi je parle j'ai un cycle extrême qui fait que mes ovaires saignent vers l'extérieur ce qui occasionne des douleurs assez spectaculaires) ne devrait pas me mettre à part des autres. Je l'ai déjà dit je travaille dans un monde d'homme, je n'ai pas l'habitude de me faire bichonner, alors je serre les dents. Et vous savez quoi? J'y arrive malgré tout!
Sans compter qu'ici au québec les congés sont loin d'être aussi fréquents qu'en europe. Si je prends un jour ou deux par mois je vais me le faire dire!!!
avatar
kunthia
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 13
Date d'inscription : 23/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Drärk le Mar 26 Aoû 2014 - 13:32

...


Dernière édition par Drärk le Ven 29 Avr 2016 - 23:06, édité 1 fois

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone

Messages : 3882
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Agatha Christa le Mar 26 Aoû 2014 - 13:57

@akkana a écrit:Je trouve ça stigmatisant de faire un congés spécial règles, et inutile...La seule chose pertinente c'est que la conséquence est qu'on ne peut pas travailler pour raison de santé. C'est tout ce qu'ils ont besoin de savoir. Si on se met à créer des congés maladie spéciaux pour tel et tel type de douleurs, de maladie, etc.... ça remet en cause le secret médical et ça stigmatise les gens qui prennent tel type de congés plutôt que tel autre, etc...
Je plussoie entièrement Akkana à chacun de tes arguments

Les règles ont beau être appelées " eaux célestes " il n'en reste pas moins que les femmes en ont toujours été stigmatisées en Chine ( avant pas même le droit de toucher le linge du mari...) comme ailleurs dans le monde : La femme est "impure" pendant ses règles ( croyance primitive, superstition relayée par les religions évidemment ! ) Sur le marché du travail, " La femme chinoise d'ailleurs figure au nombre des laissés-pour-compte de la société post-maoïste... À plus d’un titre, la femme a même vu son statut régresser, forcée de renouer avec des pratiques dont elle fut victime pendant des siècles, à l’époque impériale..chômage, qualifications insuffisantes, discriminations dans l’accès à l’emploi rendent sa situation souvent précaire...( Condition de la Femme en Chine) Alors un jour de repos pour règles ????? c'est de la foutaise !  Mad

Idées reçues affligeantes, débiles : " Une femme qui a ses règles rate la mayonnaise " ! Selon les régions françaises, on lui interdisait de s'approcher des ruches (elle ferait tourner le miel), de faire des conserves ou de mettre du vin en bouteille (il deviendrait vinaigre), de préparer oeufs en neige, pâtisseries, crème et mayonnaise (cela ne prendrait pas), de travailler dans une raffinerie (le sucre noircirait)…" La femme qui a ses règles est d'une humeur de dogue "..."On ne peut pas faire l'amour pendant les règles "... "Il ne faut pas se baigner pendant les règles Les jeunes filles qui mettent des tampons périodiques pendant leurs règles peuvent ne plus être vierges..."  Twisted Evil
JE NE NIE PAS QUE LES REGLES PEUVENT ETRE TRES DOULOUREUSES : mais ces douleurs peuvent durer plusieurs jours aussi...la solution serait plutôt de trouver grâce aux médecines douces ou autre, un soulagement non pas de les nier bien sûr. Mais alors, les filles qui ont leurs règles douloureuses (ou pas) seront exemptées de cours aussi ?

J'AI ENVIE DE CRIER " alerte rouge " ( enfin sans mauvais jeu de mot puisse que eau " céleste " ) Evil or Very Mad  
car c'est UN PIEGE qui va nous renvoyer à toutes ces idées reçues des temps archaïques et entretenues encore ( ? ) et nous remettre à part :

Un PIEGE qui va forcément un jour... plus vite qu'on ne croit ! être utilisé par tous les masculinistes hominazis pour nous dire de RESTER A LA CASA !!!
Le PATRONAT veut que l'on travaille 2, 3, 4 jours de plus par an, prenant l'exemple de l'Allemagne et veut arriver à supprimer des jours fériés donc qui peut croire qu'il va accepter par bonté d'âme que les femmes aient des jours " d'indisposition à travailler " sans preuve, ??? Sans contrepartie ? Salaire encore plus bas ? ou Refus d'embauche...?? il n'y a que l'arrêt de travail sous le secret médical qui me semble acceptable.

- " Vous ne supportez pas le harcèlement de rue ? Restez chez vous ! - Vous ne pouvez travailler pendant vos règles ? Restez chez vous !... "
Vous voyez où ils veulent en venir ? Diviser les Féministes et que le Féminisme apparaisse comme l'élément responsable de la perte de nos acquis.

Agatha Christa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Araignée le Mar 26 Aoû 2014 - 17:01

Plutôt d'accord en ce qui concerne le secret médical (d'où aussi l'idée que des règles périodiquement douloureuses pourraient être reconnues comme un handicap léger).

Mais comme Drärk, pas d'accord du tout avec l'idée qu'il faille "serrer les dents", sans doute parce que je les ai suffisamment serrées moi aussi, même si je n'ai (officiellement du moins) jamais travaillé.

Quant au patronat qui tente sans cesse de faire baisser les acquis sociaux, il serait peut-être temps que les gens arrêtent d'être mous, et arrêtent surtout de suivre le bêlement des médias et donc de râler dès que des courageux se mettent en grève : ce sont les grèves qui nous ont fait gagner les luttes face au patronat.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4501
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par kunthia le Mer 27 Aoû 2014 - 3:11

Le fait que je "serre les dents" semble vous avoir accrochée beaucoup. Là n'était pas mon intention. Mais moi ce qui me fait rire c'est qu'on semble vouloir l'égalité, l'oublie de toute forme de sexisme et qu'ensuite il faudrait demander un traitement de faveur? Je ne comprends pas trop mais c'est peut être juste moi qui est imbécile allez savoir...
avatar
kunthia
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 13
Date d'inscription : 23/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Drärk le Mer 27 Aoû 2014 - 4:02

...


Dernière édition par Drärk le Ven 29 Avr 2016 - 23:06, édité 1 fois

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone

Messages : 3882
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Claire G. le Mer 27 Aoû 2014 - 4:44

Je ne crois pas que le fait de ne pas travailler quand on est dans un état physique (ou psychique d'ailleurs) qui rend cela extrêmement douloureux (physiquement ou psychiquement toujours) ce soit un traitement de faveur. Nous vivons au XXIe siècle, les progrès de la science font qu'il est techniquement possible de se débrouiller pour que la société ne s'effondre pas sans que des personnes mettent leur santé physique (ou psychique j'y tiens) en travaillant, avoir l'envie qu'un tel droit soit accordé à tout le monde et plus un privilège réservé aux personnes ultra-privilégiées (les 1%/5%/10% d'êtres humains les plus riches qui n'ont aucun besoin de travailler et à qui personne ne va taper sur les doigts si ils ne respectent pas leurs contrats de travail, vu qu'ils n'en ont pas).

Si j'insiste sur l'aspect psychique, c'est que le burn-out au travail tue, et qu'accorder ce genre de droit aux personnes salariées pourrait aider aussi à lutter contre ce phénomène, en tout cas certainement plus que de dire aux entreprises concernées "c'est vraiment pas gentil de pousser vos employéEs au suicide, vous êtes des vilains."


Dernière édition par Claire G. le Jeu 28 Aoû 2014 - 0:12, édité 1 fois (Raison : orthographe)

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
Claire G.
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1021
Date d'inscription : 20/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par erulelya le Mer 27 Aoû 2014 - 9:41

Je ne vois pas du tout ça comme un traitement de faveur. Je suis pour l'égalité oui, pour l'égalité dans la dignité et les droits, pas pour une égalité qui viserait à couper pénis et clitoris dans un soucis d'uniformité. Égalité blanc et noir ne veut pas dire homme gris, égalité homme-femme ne veut pas dire tous asexués.

Certaines femmes de sexe féminin ont cette spécificité d'avoir leurs règles, de devenir (et pas tomber) enceinte et de vivre la ménopause, et à titre de personnes elles méritent le droit d'être traitées dignement, donc de bénéficier d'un arrêt de travail quand les règles sont invivables, tout comme on ne voit pas de problème à ce qu'une future maman s'arrête de travailler quand sa santé ou celle du bébé le nécessite.

Personne ne devrait avoir à serrer les dents, perso c'est en train de me mener droit dans le mur (épuisement, dépression et tutti quanti) et j'apprécierais vraiment d'être traitée avec douceur et respect non parce que je suis une femme mais parce que je crois que toute personne, du petit enfant au nonagénaire grabataire devrait être traité de cette façon.

Dans l'idéal comme je l'écrivais plus haut, j'aimerais que le monde du travail pense à ses travailleurs avant de penser à ses sous, aujourd'hui avec toutes les machines dont on dispose on en a les moyens. Quand j'étais lycéenne j'avais une amie qui ne pouvait pas du tout se déplacer pendant les deux premiers jours de ses règles, je l'ai vue une fois pendant cette période et ça faisait peur, elle était blanche, cernée, vomissait toutes les heures et devait se bourrer de médicaments pour ne pas hurler de douleur. Elle avait pu avoir une dispense médicale pour ces jours-là et on trouvait normal, autant profs qu'élèves de faire en sorte qu'elle puisse rattraper son travail facilement. Pourquoi serait-ce si compliqué à appliquer en entreprise ? On arrive toujours à s'arranger quand un employé doit s'absenter pour se soigner (dialyse ou autre), pourquoi pas pour les règles ?

Et je suis d'accord avec la confidentialité, on a déjà tellement de "blagues" à servir aux femmes supposées avoir leurs règles qu'on a pas besoin d'en rajouter.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1745
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Tilleul le Mer 27 Aoû 2014 - 10:21


Des douleurs intense au ventre et des vomissement sont des symptomes largement suffisant pour justifier une incapacité de travail. Peu importe la cause.

A noter qu'il est possible d'envisager la possibilité du télétravail (si la personne le souhaite et se sent apte et  si le travail le permet)

_________________
« L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites. »
Albert Camus
avatar
Tilleul
Hystérique
Hystérique

Messages : 676
Date d'inscription : 23/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Araignée le Mer 27 Aoû 2014 - 23:31

@kunthia a écrit: Je ne comprends pas trop mais c'est peut être juste moi qui est imbécile allez savoir...
Il ne me semble pas que qui que ce soit t'ait traitée d'imbécile sur ce fil (ni ailleurs sur le forum, d'ailleurs), si ?
On n'a fait que donner notre avis sur l'idée de devoir "serrer les dents" pour continuer à travailler malgré des douleurs (psyhiques ou psychiques, je rejoins Claire G. sur ce point).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4501
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un congé pour les femmes qui ont leurs règles ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum