Derniers sujets
» Mwà
par Iridacea Hier à 22:28

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par michekhen Sam 24 Juin 2017 - 4:23

» Vidéos et films féministes
par Dihya Ven 23 Juin 2017 - 20:39

» Une loi en Caroline du Nord (USA) n'autorise pas les femmes à rétracter leur consentement pendant le sexe
par Iridacea Ven 23 Juin 2017 - 15:28

» La porno féministe
par Nurja Mer 21 Juin 2017 - 12:54

» Bise et Serrage de Main
par Nurja Lun 19 Juin 2017 - 16:16

» La précarité des femmes sur le marché du travail
par Iridacea Lun 19 Juin 2017 - 14:42

» Hey
par Iridacea Dim 18 Juin 2017 - 19:57

» Présentation
par Nurja Dim 18 Juin 2017 - 8:04

» [Entretien] « Le féminisme ne nous a pas été appris par l’Occident » – Fatma Oussedik
par Iridacea Ven 16 Juin 2017 - 22:27

» Se faire des ami.e.s ?
par Iridacea Mer 14 Juin 2017 - 17:58

» [Article] Les fondements politico-économiques du fémonationalisme
par Iridacea Lun 12 Juin 2017 - 22:47

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Dim 11 Juin 2017 - 23:33

» Que pensez-vous de cette controverse?
par Nurja Dim 11 Juin 2017 - 13:24

» [Film] Regarde elle a les yeux grand ouverts
par erulelya Jeu 8 Juin 2017 - 21:38

» Je suis nouvellau
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 18:10

» [Article] Faut-il faire l’amour quand ça ne va pas ?
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 10:51

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Iridacea Mer 7 Juin 2017 - 18:26

» Bonjour tout le monde !
par michekhen Sam 3 Juin 2017 - 9:15

» C'est quoi "être une femme" ?
par Aëlloon Sam 3 Juin 2017 - 0:31

» Un juge excuse un mari violent en parlant de "devoir conjugal"
par Araignée Sam 3 Juin 2017 - 0:03

» [Entretien] "Division du travail affectif" : en amour aussi, hommes et femmes sont inégaux
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:08

» [Manifeste] The Woman-Identified Woman
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:01

» Fille / Homme
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:46

» [Article] La méthode Karman, une histoire oubliée de l'avortement illégal en France
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:39

» Vous avez dit... justice ?
par Araignée Ven 2 Juin 2017 - 2:58

» Pétition pour allonger le congé paternité de 11 jours à 4 semaines
par Espramil Jeu 1 Juin 2017 - 19:59

» Une présentation? Suffit de demander!
par Administratrice Jeu 1 Juin 2017 - 6:38

» L'homosexualité au Japon
par Reiko Mer 31 Mai 2017 - 9:19

» [Ressources] La transphobie
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 18:45

» [Article] L’amour ne fait pas tout
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 12:09

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Radically Lena Ven 26 Mai 2017 - 13:05


Comment faire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment faire ?

Message par Chaleur le Dim 3 Aoû 2014 - 3:55

Je me pose une question.
Il est difficile d'échapper aux séries et aux oeuvres sexistes qui remplissent notre quotidien.
Par exemple je suis fan de Californication qui flatte mes bas instincts d'homme où l'on voit le héro traiter les femmes comme des objets sexuels.
Je sais que c'est mal de regarder ça mais je ne peux m'empêcher d'aimer.
Comment faire pour guérir ?
avatar
Chaleur
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 55
Date d'inscription : 20/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire ?

Message par Invité le Dim 3 Aoû 2014 - 7:17

On a tous nos petits trucs oppressifs qu'on aime bien, comme une sorte de plaisir coupable. Récemment, j'avais vu pas mal de personnes sur twitter s'insurger qu'un prochain film sur l'égypte n'aura, dans son casting, que des blancs hormis pour les esclaves. Sauf que comme disaient quelques personnes, Sigourney Weaver en Cléopatre, ça donne quand même envie, donc "je mettrais sans doute mon militantisme en sourdine le temps de la voir".


À mon sens, on a tous des oeuvres qu'on aime bien malgré qu'elles soient X ou Y. Le fait est qu'il faut déjà en avoir conscience. C'est très différent d'apprécier une oeuvre en la considérant comme ne posant pas problème, ou de l'apprécier tout en ayant conscience qu'elle en a. C'est pas parce que Dragons 2 a une image patriarcale as hell des femmes totalement en désaccord avec le 1 et gâchée, qu'on est obligé de ne pas l'aimer. C'est pas parce que Le roi et l'oiseau est à 100% - 1 masculin que l'on n'a pas le droit de l'apprécier.

Ça ne veut pas dire non plus qu'on doit absolument tout garder dans sa vie tel que c'était avant. Cela dit, à mon sens, supprimer de sa vision quelque chose de façon "artificiel" ne mène qu'à la frustration. Pour faire le parallèle, pour supprimer le porno, "savoir" que c'était "mal" n'a rien changé. Le comprendre avec certains articles que j'avais lu, le ressentir intimement, oui. Et au final, le fait de ne pas regarder de pron n'est même pas un acte "militant" dans mon esprit. J'ai juste carrément plus envie.

Du coup, à mon sens, face à une oeuvre qu'on apprécie mais qui est problématique, on peut voir le problème de deux façons: Soit on considère que ce n'est pas un drame, qu'on garde ça, tout en apprenant à concevoir les soucis de l'oeuvre, soit on considère que ça pose un problème, et donc il convient d'étudier en profondeur ce qui fait qu'on aime l'oeuvre.


Dans ton cas "flatter les bas instincts", c'est assez obscur en fait. Ça pourrait tout et rien vouloir dire à la fois. Du coup, si tu cherches à dégager ce genre de séries, ça me semblerait pas mal de saisir ce qu'elle réveille en toi, ce qui fait qu'elle t'attire et pourquoi ça t'attire. Parce qu'à mon sens, rien n'est innocent dans ce qui nous attire et une fois qu'on comprend les rouages, on découvre que c'est bien moins intéressant qu'il n'y paraît.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire ?

Message par Drärk le Dim 3 Aoû 2014 - 7:59

Voyons, quand j'ai commencé à vraiment être végétarienne, j'ai quasi atteint le végétalisme en même temps, je ne gardais que le fromage (que j'ai réussi à virer et puis j'ai replongé quand mes accès de déprime ont refait surface plus fréquemment). Tout le reste, y compris les fibres textiles comme la soie et la laine. En revanche, j'ai toujours un manteau, un porte monnaie et mes chaussures, je n'ai pas pu changer car je n'ai pas l'argent pour actuellement. Récemment j'ai passé 4 jours entourée d'omnivores, ce fut difficile, j'ai fini par goûter deux plats faits maison carnés, à ce niveau j'envie presque les végés sont dégoûtés par l'odeur de la viande, ça ne me le fait qu'avec le barbecue.
C'est pas en lien avec le féminisme, mais les animaux n'ayant pas de voix humaine, il leur est difficile de se faire entendre et il nus est facile d'ignorer leurs souffrances : Pour exploiter sans vergogne, il suffit de nier l'humanité ou de déshumaniser (tiens, ça me rappelle l'esclavage et la misogynie...). Pour moi, le métier de la boucherie est une sorte d’aveu de la culpabilité du carnisme : Tout le monde n'est pas capable de tuer un animal de ses propres mains, alors il faut des gentes pour le faire. J'ai un oncle boucher et aux repas de famille c'est souvent lui qui supervise la "pièce" de viande. Heureusement que je n'ai pas un-e parent-e médecin, je le/la plaindrais sinon.
N'empêche, je l'ai vécu comme une délivrance personnelle, parce que je m'étais questionnée par le passé et que ça fait longtemps que j'ai compris que je préfère partager ma salade avec un lapin plutôt que tuer le lapin.

Pour la pornographie, je m'en tiens éloignée parce qu'une catégorie pourrait retenir mon attention et euh, ben j'ai pas envie. Peut-être parce que je suis une femme, le fait de me dire que sur mon écran, celles que je vois sont payées ça me glace. Admettre mes failles, mes envies non éthiques ne me pose pas de problème, ça m'aide me dépasser en fait.

Une série que j'adore, en livre surtout mais aussi les films car ça me rappelle l'univers, c'est Harry Potter et mon dieu que c'est sexiste et âgiste. Mais à un point ! N'empêche que je me fais les audio books en ce moment. Oui bon, c'est ptèt moins grave que mater Nip-Tuck, j'en conviens.

@Chaleur : Je ne pense pas qu'il faille "guérir", ce n'est pas une maladie, ce sont des habitudes (habitus comme dirait Pierre Bourdieu). Je n'ai pas "guéri" du carnisme, en revanche, je vais sans doute abaisser les risques liés à la consommation de produits carné. Tu ne vas pas "guérir" du sexisme, mais tu vas sans doute te libérer de clichés concernant les femmes et les hommes. Parce que je suis convaincue que les hommes ont à y gagner, mais c'est mon point de vue et je sais que je ne suis pas du genre à préférer les hommes "viriles", je préfère des personnes qui se sentent bien dans leur peau.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone

Messages : 3882
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire ?

Message par Chaleur le Lun 4 Aoû 2014 - 23:56

Oui je commence à me détacher de ces séries là.
Mais c'est dur de trouver de nos jours du contenu sain.
avatar
Chaleur
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 55
Date d'inscription : 20/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire ?

Message par Aky le Mar 5 Aoû 2014 - 2:19

@Chaleur a écrit:Oui je commence à me détacher de ces séries là.
Mais c'est dur de trouver de nos jours du contenu sain.

Ici tu pourras avoir l'avis des membres sur des séries avec des personnages féminins forts, et du contenu pas trop problématique (presque rien n'est parfait ...). 

Et ici les films. 

Bonne lecture/bon visionnage Wink
avatar
Aky
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1411
Date d'inscription : 07/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum