Derniers sujets
élections et féminismeVen 21 Sep 2018 - 9:23LollipopArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutageMer 12 Sep 2018 - 10:05Lollipop(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"Mar 11 Sep 2018 - 21:10LollipopQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? Sam 8 Sep 2018 - 8:33HécateLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfantsJeu 30 Aoû 2018 - 15:58LollipopLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 2018Jeu 30 Aoû 2018 - 0:28LollipopFéminisme culturel vs. féminisme radicalLun 27 Aoû 2018 - 10:44LollipopA votre avis, comment créer une action effective ? Lun 20 Aoû 2018 - 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !Jeu 16 Aoû 2018 - 7:51HécateLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?Dim 29 Juil 2018 - 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?Sam 21 Juil 2018 - 17:46AraignéeTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"Sam 7 Juil 2018 - 12:58HécateVidéos et films féministesSam 7 Juil 2018 - 12:52HécateFéminisme et antiféminismeSam 7 Juil 2018 - 12:49HécatePublication par la blogueuse AntisexismeMer 13 Juin 2018 - 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteMer 13 Juin 2018 - 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvementJeu 7 Juin 2018 - 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? Ven 4 Mai 2018 - 21:40ReikoSexe sans consentement Ven 4 Mai 2018 - 11:40michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Jeu 5 Avr 2018 - 17:29HécateSituations de consentement ambiguVen 23 Mar 2018 - 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?Sam 17 Mar 2018 - 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquentVen 9 Mar 2018 - 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)Ven 9 Mar 2018 - 0:09michekhenSimone Veil, la force d'une femmeJeu 8 Mar 2018 - 19:44HécateClio. Femmes, Genre, HistoireJeu 8 Mar 2018 - 18:00HécateThe Rape Of Recy TaylorVen 2 Mar 2018 - 18:15HécateMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmesJeu 22 Fév 2018 - 21:58HécateThe man-woman wars récits colorésSam 17 Fév 2018 - 6:23ReikoLa Nuit rêvée de... Geneviève FraisseSam 10 Fév 2018 - 20:56Hécate

Partagez
Aller en bas
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice
Messages : 2955
Date d'inscription : 12/05/2015

Re: ne plus avoir ses regles => feminisme?

le Dim 31 Mai 2015 - 20:36
@Nyrhia: Sur les animaux non-humains, comme je te disais dans mon post-fleuve indigeste plus long, deux positions politiques qui s'opposent: le welfarisme et l'abolitionnisme. Je peux te passer des liens en MP si tu le souhaites.

Pour revenir au sujet, de quel livre sur la Chine parles-tu? Je ne me suis pas intéressée à la médecine chinoise personnellement, peux-tu développer ce que tu trouves intéressant/vrai et ce qui t'a gênée? À part le binarisme type yin-yang bien sûr.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
La Chatte
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 826
Date d'inscription : 15/01/2014

Re: ne plus avoir ses regles => feminisme?

le Mar 2 Juin 2015 - 14:50
Réputation du message : 100% (1 vote)
Juste pour info, si je peux apporter un éclairage :

yin/yang et société chinoise:
Le principe du yin et du yang est bien plus complexe qu'une simple opposition féminin/masculin, négatif/positif. Il ne s'agit pas d'une opposition pas bien/bien, ce principe témoigne de la dualité fondamentale de toute chose qui existe dans le cosmos. Il y a du yin dans le yang et vice versa.

Les principes du Dao (ou Tao) et du yin/yang sont présentés dans le Classique des mutations (Yìjīng) écrit il y a 3000 ans. Des commentaires ont été rajoutés postérieurement au Yìjīng afin d'en expliquer le contenu (très opaque, puisqu'il s'agissait s'un système de divination ésotérique très ancien), ces commentaires étant en fait une interprétation du système de divination par la tradition confucéenne. Le Yìjīng a ainsi été « récupéré » par le confucianisme, devenu religion d'Etat, qui se cherchait un fondement cosmologique et a intégré à cet effet le Dao à sa doctrine sociale. D'ailleurs, les néo-taoïstes du IIème siècle se sont élevés contre la morale confucéenne et se sont efforcés de retirer au Dao toutes ses représentations sociales pour se rapprocher de l'essence même de son principe.

Il faut comprendre que le Dao est la matrice de l'ordre naturel/cosmologique des choses, en lui-même il ne justifie aucun dogme social. A titre de comparaison, pour faire simple, c'est un peu comme si on avait récupéré des croyances en une ancienne divinité cosmogonique pour en faire un Dieu patriarcal qui justifierait l'organisation sociale hiérarchique humaine.

Enfin, tout ça pour dire que la place subalterne (= en dehors de l'espace public) qu'on occupée les femmes en Chine durant au moins 4 millénaires (et qui a pu varier) n'est pas le fait du yin/yang ou du Dao, mais bien d'une société patriarcale qui a tout fait pour justifier l'infériorité féminine. En eux-mêmes, les principes taoïstes (issus du Dao, donc) ne sont pas sexistes. Le Confucianisme, en revanche, l'est, puisqu'il se base sur une hiérarchisation stricte de la société, et les femmes sont soumises à leur père et mari. Il est aussi agiste, d'ailleurs, puisqu'il soumet les jeunes aux anciens, les enfants au parents, mais également les pauvres aux riches, le peuple au souverain ;  notez cependant que "sur papier" le Confucianisme est supposé être vertueux, c'est-à-dire que le dominant doit être bon et bienveillant, en retour le dominé lui doit obéissance. Si le dominant n'est pas bon, il est permis de remettre sa légitimité en cause. (Parenthèse : On estime cependant que Confucius - à qui on attribue le confucianisme, donc,  s'est peut être contenté de remettre de l'ordre dans des préceptes anciens ; le confucianisme n'a ainsi pas créé le patriarcat, il l'a plutôt entériné). Le sexisme latent dans le confucianisme a été souvent renforcé, surtout durant les dernières dynasties avant le 20ème siècle, par tout un arsenal de lois et de dogmes élaboré par les hommes.

Concernant la médecine chinoise, ce n'est pas mon rayon, mais elle est basée sur des principes taoïstes (le taoïsme se basant lui-même sur des principes "naturels" et non pas culturels). Je crois me souvenir que dans l'organe génital masculin, par exemple, la verge est yang tandis que les testicules sont yin, ce qui ne signifie pas que la verge est supérieure aux testicules, elles sont juste régies par deux principes différents, c'est une question d'énergie, ou de température, ou je ne sais plus quoi (je réitère, ce n'est pas mon rayon  Very Happy ).

Pour finir, je dirais qu'il faut se méfier de la vulgarisation de la philosophie chinoise, car c'est un système de pensée qui nous est, dans ses principes mêmes, étranger, dont les notions nous échappent et qui n'ont pas leur égales dans les religions ou la philosophie occidentale. C'est impossible de traduire correctement le Classique des mutations par exemple, on ne peut qu’interpréter et supputer. Le lire dans le texte ne nous éclaire pas forcément davantage, d'ailleurs.


Dernière édition par La Chatte le Mar 2 Juin 2015 - 19:00, édité 2 fois

_________________
L'amour, ce n'est pas violenter l'autre, c'est le protéger contre toutes formes de violences ou se tenir à ses côtés lorsqu'elles adviennent.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice
Messages : 2955
Date d'inscription : 12/05/2015

Re: ne plus avoir ses regles => feminisme?

le Mar 2 Juin 2015 - 16:33
Merci @La Chatte pour cet éclairage, c'est vraiment très intéressant! C'est sûr, l'accès aux philosophies orientales est souvent malaisé pour les occidenta-ux-les.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Araignée
Noble sage
Noble sage
Messages : 4554
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: ne plus avoir ses regles => feminisme?

le Mer 3 Juin 2015 - 21:39
@Nyrhia a écrit:Je réagissais à une remarque de
@Araignée a écrit:
En Chine, traditionnellement dans la médecine chinoise, on considérait les règles comme quelque chose de très important (on les appelait "eaux célestes", car on pensait que ce n'était pas du sang, mais le précieux liquide qui permet de faire des enfants) et les femmes qui avaient leurs règles avaient droit à beaucoup d'attention. On leur permettait d'arrêter de travailler ces jours-là, car il fallait qu'elles se ménagent et ne fassent pas trop d'efforts.
D'ailleurs, @Araignée, où as tu trouvé cette information? Mon impression est plutôt qu'en occident nous avons une vision idéalisée de l'orient, dans la filiation des chinoiseries de V. Hugo, l'orientalisme de Delacroix, "l'Aventure Indienne" de Voltaire et les Lettres Persanes de Montesquieu, bref du XXVIII° au XIX° siècle. Aujourd'hui la médecine chinoise est remise à l'honneur et comparée à la médecine allopathique occidentale pour faire ressortir les méfaits de cette dernière. Je m'y suis un peu intéressée, ainsi qu'au Feng Shui, et tout cela repose sur une vision binaire du monde en masculin-positif/féminin-négatif. Le livre d'histoire (cité plus haut) confirme la place subalterne des femmes dans l'Empire du Milieu.
Je pense que les connaissances médicales et apothicaires chinoises sont très précieuses, mais je suis contre la mise en avant du vieux système de croyance yin-yang qui y est inextricablement mêlé.

Dans un livre de médecine chinoise que ma mère avait emprunté à la bibliothèque, et écrit par une femme, chinoise et médecin (pas souvenir du titre par contre, désolée). Si je me souvient bien, ce livre ne traitait que de la médecine des femmes (règles, grossesse, problèmes gynéco...).

Il ne me semble pas du tout que le yin soit vu comme négatif. Il est aussi grave d'être trop yang que trop yin en médecine chinoise. Bien sûr, la culture chinoise est très patriarcale, et comme toute culture patriarcale, cela déteint malheureusement sur absolument tout, mais je suis persuadée qu'on peut conserver le principe du yin et du yang sans y coller de la misogynie dessus. La médecin de ma mère est acupunctrice et a déjà dit à ma mère qu'elle est trop yin ou trop yang, tout en étant féministo-sensible (et peut-être bien féministe tout court).

(Merci La Chatte pour les précisions fort intéressantes, j'avais rédigé mon post avant de lire le tien...)


(Sinon, je ne dirais pas que le YiKing est un livre de divination mais plutôt un livre de réponses, mais on risque d'entrer dans un débat sans fin. En tout cas, lorsqu'on demande au YiKing un truc de l'ordre de la divination - ça m'est arrivé dans mon adolescence - il répond qu'il veut bien jouer à l'oracle pour le/la jeune fou/folle qui pose la question pour cette fois-ci, mais qu'à la prochaine question du genre, il ne répondra plus. Ca calme.)

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Contenu sponsorisé

Re: ne plus avoir ses regles => feminisme?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum