Derniers sujets
» [Article] Ruptures : pourquoi on reste avec eux ?
par Nurja Aujourd'hui à 8:29

» [Article] Une justice qui protege les violents
par Nurja Aujourd'hui à 8:01

» Les femmes autochtones du Quebec brisent le silence...
par Araignée Aujourd'hui à 2:40

» BA(F)FE - Base de données féministes
par Black Swan Aujourd'hui à 1:54

» Peggy Sastre
par Claire G. Hier à 21:05

» inquiètantes théories sur l'égoïsme d' Ayn Rand
par michekhen Hier à 12:59

» Chansons féministes
par Iridacea Hier à 12:24

» Le voile
par Iridacea Lun 21 Aoû 2017 - 0:50

» [Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?
par Araignée Dim 20 Aoû 2017 - 17:14

» Une nouvelle arrivée
par Aëlloon Sam 19 Aoû 2017 - 22:23

» Nouvelle parmi vous
par Aëlloon Sam 19 Aoû 2017 - 22:17

» Ressources
par Dihya Mar 15 Aoû 2017 - 9:28

» Salut!
par Dihya Mar 15 Aoû 2017 - 9:14

» [Article] 220 femmes tuées par leur conjoint, ignorées par la société
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 22:30

» C'est quoi "être une femme" ?
par Reiko Sam 5 Aoû 2017 - 20:32

» Vos techniques anti-manspreading ?
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 16:27

» Le féminisme blanc existe-t-il ?
par Dihya Ven 4 Aoû 2017 - 18:01

» Ma therapie
par Plusmavictime Mar 1 Aoû 2017 - 21:53

» Salon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017
par Alpheratz Mar 1 Aoû 2017 - 12:09

» INFORMATION RÉGION - IPASS CONTRACEPTION
par Dihya Lun 31 Juil 2017 - 8:04

» Présentation
par Iridacea Lun 31 Juil 2017 - 1:03

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 20:02

» [Article] Sexe entre potes hétéros sur le forum JVC
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 19:05

» Intro de Klazoo
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 3:04

» Présentation Noki
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 2:54

» Présentation de Willl
par Iridacea Ven 28 Juil 2017 - 22:46

» Témoignages sur le manspreading
par Administratrice Ven 28 Juil 2017 - 18:41

» Je me présente
par Titi63 Jeu 13 Juil 2017 - 21:56

» kotava
par Iridacea Jeu 13 Juil 2017 - 10:27

» Youtube
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 8:35

» Le gene SRY
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:57

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:19


Self defense + demande d'aide.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Self defense + demande d'aide.

Message par Tecma le Lun 28 Juil 2014 - 22:07

Bonjour,

Ce topic est peut être mal placé dans le forum mais je ne voyais pas où le mettre.

Dans mon club de Muay thay on a une population de pratiquants de plus en plus mixte. En effet de plus en plus de femmes nous rejoignent avec un double objectif:
- s'amuser.
- apprendre un sport de combat pour se défendre notamment contre d'éventuels agresseurs sexuels.

Cependant plusieures pratiquantes, présentes pour apprendre à se défendre contre ces agresseurs, insistent pour ne pratiquer qu'entre femmes.

En soi ça ne me gêne pas ni personne dans le club.

Cependant étant un des instructeurs à temps aprtiel, notamment celui chargé de leur entrainement, j'ai du mal à saisir la démarche et donc à les conseiller, à leur enseigner. En effet, les agresseurs sont majortiairement des hommes, du coup j'aurai à priori comme premier conseil de leur proposer d'affronter un homme sur le ring, afin de pouvoir dépasser leur peur (beaucoup ns rejoignent suite à une agression et sont encore traumatisés) et de pouvoir leur permettre d'essayer en situation réel d'affrontement les techniques que je leur enseigne.

Cependant elles préfèrent rester entre elles quatre.
Sauf qu'en terme de progression c'est limité: elles affrontent tjr les mêmes opposants, elles ont en plus des gabarits similaires donc peu de diversités et sont de même niveau technique débutant.
J'ai pensé à simplement demande à d'autres filles du club de pratiquer avec elles afin d'augmenter la diversité d'opposants, mais celles ci préfèrent pratiquer avec le reste du groupe.


Du coup que me conseilleriez vous?
- les inciter progressivement à rejoindre le cour mixte.
- essayer de faire ce que je peux en les formant qu'entre elles et attendre qu'éventuellement un jour elles se joignent au groupe.
- toute autre idée pour faciliter leur progression?








Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Nurja le Lun 28 Juil 2014 - 22:10

Je leur conseillerai de se renseigner sur 'auto-défense féministe". Elles trouveront leur bonheur.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9524
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Tecma le Lun 28 Juil 2014 - 22:13

ah, peux tu m'en dire plus? Du coup ça m’intéresse aussi.
Comme je le disai en présentation ma copine cherche un sport de combat, et n'a pas accroché au mien.

Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Nurja le Lun 28 Juil 2014 - 22:44

google est ton ami.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9524
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par erulelya le Mar 29 Juil 2014 - 0:40

Avant de chercher à aider des victimes, il faut lire ça http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=60

Et diriger les femmes de préférence vers des groupes d'auto défense féministes non mixte. Ou faire venir chez vous une intervenante formée à l'auto-défense féminine.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1762
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Drärk le Mar 29 Juil 2014 - 1:03

Il est difficile de dépasser la soumission envers les hommes que la société attend des femmes. Nous sommes élevées dans la peur des hommes, et dans la peur des représailles en cas de rébellion (cela peut aller du déni de l'opinion des femmes jusqu'au meurtre de ces dernières, juste pour avoir dit non). C'est pour cela que même un entrainement contre des hommes, même pro-féministes convaincus, peut être inenvisageable. Les victimes réagissent différemment, certaines continuent à fréquenter des hommes et tout revient quelques années plus tard sans prévenir alors qu'elles pensaient avoir oublié, guéri ou que ce qu'elles avaient vécu n'était pas grave, que c'était normal.

Y a-t-il dans ton groupe des femmes dont le niveau est supérieur à celui de celles qui ont besoin de s'entrainer entre femmes ? Elles pourraient prendre le relai sur un temps de séance afin que le niveau augmente peu à peu.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone

Messages : 3882
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Tecma le Mar 29 Juil 2014 - 7:28

Pour l'auto défense féministe j'ai l'impression que les clubs intitutionnalisés sont rares?
Du coup je vais évoquer avec les autres instructeurs la possibilité de faire venir de façon régulière des intervenantes.

Ouai je peux comprendre la difficulté, surtt que tous ne sont pas forcément proféministes (je m'inclue d'ailleurs dedans n'ayant pas tout lu dessus), en conséquence ça ne doit effectivement pas être facile.

Y a-t-il dans ton groupe des femmes dont le niveau est supérieur à celui de celles qui ont besoin de s'entrainer entre femmes ? Elles pourraient prendre le relai sur un temps de séance afin que le niveau augmente peu à peu. a écrit:
Justement à part ces 4 là, ya pas de groupe de femmes, ya des groupes mixtes de niveau.
Et j'ai demandé aux gradés de venir, mais elles sont moyennement convaincus, m'incitant plus à les intégrer au groupe

Merci pour vos retours Smile

Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Poussin Machin le Mer 30 Juil 2014 - 11:22

Féminisme = égalité pour toutes et tous Wink

Si elles ont été agressées, je comprends que cela puisse être difficile pour être de s'intégrer directement dans un groupe non-mixte. Certes, c'est dommage. Mais je pense qu'il faut leur laisser le temps de prendre confiance en elles - et envers les hommes du cours.
As-tu discuté avec elles ?
avatar
Poussin Machin
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1368
Date d'inscription : 05/08/2011

http://poussinmachin.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Tecma le Mar 12 Aoû 2014 - 22:52

Premièrement, désolé pour le temps de réponse, j'étais en vacance.
Oui, étant chargé de l'entrainement des débutants je suis leur entraineur, en conséquence je discute avec elles à chaque cour.

par contre pour rebondir sur l'idée de faire venir une intervenante de l'autodéfense féministe, je pense que pour la rentrée nous essayerons, du moins personne n'a l'air opposé.

par contre d'un point de vu strictement martial, j'ai du mal à percevoir le contenu de cette discipline?
En effet, si je conçois bien l'intérêt souligné par Drark consistant à éviter la difficulté pour certaines personnes de se retrouver confronter à des hommes, l'efficacité au long terme d'une discipline visant à protéger les femmes contre les attaques de prédateurs masculins mais en ne faisant pas intervenir d'hommes me surprend?
finalement à aucun moment on ne s'approche d'une situation d'affrontement réel, notamment du point de vu de la gestion du stress?

Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Nurja le Mar 12 Aoû 2014 - 23:00

@Tecma a écrit:finalement à aucun moment on ne s'approche d'une situation d'affrontement réel, notamment du point de vu de la gestion du stress?

Si, on le fait.
Mais je n'ai aucune envie d'expliquer via le net les techniques utilisées. Parce que si des agresseurs connaissent les techniques de défense, ces techniques de défense deviennent, de fait, moins efficaces.

Plutôt que de faire venir une formatrice, je pense que l'idéal pour des femmes qui veulent se former à l'auto-défense, est de participer à un stage d'auto-défense féministe (en général, ça dure 2 jours).

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9524
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par AurélieKlein le Dim 28 Aoû 2016 - 11:55


Cependant plusieures pratiquantes, présentes pour apprendre à se défendre contre ces agresseurs, insistent pour ne pratiquer qu'entre femmes.

Oui... C'est un sujet qui me fait m'accrocher avec mes consoeurs.

Je vais re-résumer mon opinion.

Apprendre entre femmes. Oui, très bien.

Ensuite, si tu veux pratiquer à un niveau qui te donne une chance de survie en cas d'agression réelle. TU DOIS PRATIQUER AVEC LE PLUS DE PARTENAIRES POSSIBLES (CE QUI INCLUE DES HOMMES).

Je te laisse relire mes interventions précédentes qui détaillent le pourquoi de cette conclusion.

Dans le milieu martialiste, il est courant de trouver des profs qui vous expliquent que leurs méthodes sont trop dangereuses, trop secrètes...Ou que les autres sont trop impurs, stupides, qu'ils risquent de contaminer leur 'pure' technique etc...

Quels que soient leur qualité, ceux qui ne vous invitent pas à pratiquer leur art et technique en dehors du cadre, à les tester, à vous confronter à la dure réalité... font parler leur Ego avant votre intérêt.

Et ces personnes risquent fort de vous envoyer à la mort alors qu'elles devrait être de vous préparer à y échapper.
avatar
AurélieKlein
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 47
Date d'inscription : 20/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Iridacea le Dim 28 Aoû 2016 - 12:46

@AurélieKlein, tu t'adresses à :

  • Un homme cisgenre ;
  • Qui ne participe plus au forum depuis un an ;
  • Dans un fil inactif depuis deux ans.

Je ne comprends pas trop l'intérêt du déterrage de fil, surtout qu'il y a un fil plus récent sur le même sujet dans lequel tu t'es déjà exprimée…

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2883
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Zuul le Dim 28 Aoû 2016 - 14:10

J'avais pas vu que c'etais un vieux sujet. Et je suis tout de même en désaccord avec AurélieKlein, en particulier sur ceci :
Ensuite, si tu veux pratiquer à un niveau qui te donne une chance de survie en cas d'agression réelle. TU DOIS PRATIQUER AVEC LE PLUS DE PARTENAIRES POSSIBLES (CE QUI INCLUE DES HOMMES).

Mais c'est quoi pour toi une agression "réelle" ? J'ai été agressée réellement en de nombreuses occasions et c'etait des situations de survie et parfois je m'en suis sortie et d'autres non et c'est pas une pratique des arts martiaux qui m'aurais aidé en quoi que ce soit.

Pour les stages mixtes, tu oublie aussi le fait que les femmes sont souvent sujettes à des troubles post-traumatiques. 1/3 des femmes agressées sexuellement au moins une fois dans leur vie, et le fait que les femmes intéressées par l'auto-défense ont probablement plus de chance d'avoir déjà subit une agression, tout ca fait que la présence masculine peut leur causé des réveils traumatiques. Encore plus si ces hommes servent à simulé des scénario d'agressions. Perso l'idée de subir une semaine de cauchemars et d'insomnie suite à 2 jours de stage d'auto-défense féministe suffit à me dissuadé tout net.

Enfin dans l'idée de stages d'auto-défense féministes mixte pour moi il y a aussi un gros risque de se retrouver avec des agresseurs sexuels (1/3 des hommes), des violeurs(En Asie 1/4 des hommes), des masculinistes (j'ai pas de stats mais ca fait pas mla d'hommes et pareil pour la suite dont les proportion doivent être obcène), des sauveurs chevaleresque puants de paternalistes, des mansplanneurs, des nice guy dans le déni qui demandent de l'attention parcequ'on est trop méchantes d'être aussi misandre... et tout un tas de machos qui forment le gros du troupeau de la gente masculine. Comment fait on pour que tout ceux là ne profitent pas des stages pour les sabordé, les monopolisés, les déformé à leur avantage, les retourné contre nous et s'en servir pour amélioré leurs techniques d'oppression à l'encontre des filles et des femmes.
avatar
Zuul
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Hopey le Dim 28 Aoû 2016 - 22:41

oui, effectivement, qu'est ce que tu entends par situations réelles?


_________________
Like a Star @ heaven Ten cuidado con el presente que construyes, debe parecerse al futuro que sueñas Like a Star @ heaven (Mujeres Creando)

L'espace non-mixte du forum c'est ici!
avatar
Hopey
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 289
Date d'inscription : 27/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par AurélieKlein le Ven 4 Nov 2016 - 22:09

"oui, effectivement, qu'est ce que tu entends par situations réelles?"

Bourrée, par surprise, par une ex tarée, par un/une pote de ton agresseur alors que tu te débat au sol, alors que tu n'en peux plus, que tu as du sang ou divers fluides qui te coulent dans les yeux...

Presque par définition, on n'est jamais dans une position de force ou dans une position confortable lors d'une agression réelle (ou votre vie est menacée)

Un entrainement réel vous amène loin de votre zone de confort. Il vous déconnecte de votre façon de penser.

Une partie importante est de créer un 'radar' à zones d'alertes croissante. Une autre à prendre conscience de toutes les distances safe/unsafe. Une autre, à réagir à pleine puissance et vitesse en une fraction de seconde.
Et une autre encore à désamorcer les situations, quand c'est possible.

Le pire, c'est que ce ne sont pas des choses que vous ne pouvez pas savoir ou comprendre. Ce sont des choses que vous devez répétées jusqu'à assimilation lors d'un entrainement généralement douloureux, long et parfois humiliant.

Le pire du pire, c'est que quand vous commencer à devenir 'bonne', vous vous rendez compte à quel point vous pouvez vous faire massacrer si vous ne vous mettez pas en sécurité (en neutralisant le danger, et/où en brisant sa capacité à vous poursuivre et en vous barrant).

Ma formation à une SD 'réaliste' m'a permis de ne pas me faire trop amocher à mon boulot (SACER) et de survivre à l'attaque surprise d'une ex. (la violence des femmes est très sous estimée).

Et quand je dis que la plupart des formations SD sont merdiques, je le pense.
avatar
AurélieKlein
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 47
Date d'inscription : 20/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Iridacea le Sam 5 Nov 2016 - 22:45

@AurélieKlein, personne ne nie qu'il faut s'entraîner pendant de longues heures pour avoir des réflexes suffisants face à des agressions très violentes. Mais la plupart des cours d'autodéfense féministe sont conçus pour apprendre à des femmes à se défendre contre un harceleur de rue, ou envoyer chier un mec qui dépasse leurs limites. Il faut savoir reconnaître ce qu'on peut attendre d'un cours, et je pense que pour beaucoup de femmes, ce que je viens d'énoncer est largement suffisant.

Parce qu'être face à des personnes psychiatrisées hors d'elles, il faut reconnaître que ce n'est pas le quotidien de la plupart des gens…

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2883
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Hopey le Ven 11 Nov 2016 - 18:33

@AurélieKlein a écrit:Le pire, c'est que ce ne sont pas des choses que vous ne pouvez pas savoir ou comprendre. Ce sont des choses que vous devez répétées jusqu'à assimilation lors d'un entrainement généralement douloureux, long et parfois humiliant.
S'exposer à des agressions répétées pour éviter une agressions? C'est d'une logique implacable...

@Iridacea a écrit:Parce qu'être face à des personnes psychiatrisées hors d'elles, il faut reconnaître que ce n'est pas le quotidien de la plupart des gens…
Ce n'est pas parce qu'on est psychiatrisée et hors de soi qu'on est un.e agresseur.e

Beaucoup de personnes psychiatrisées sont victimes de violences sous prétexte de leur diagnostique. Parfois, les gens qui déclarent des personnes folles qu'elles peuvent être un "danger pour elle-même ou pour les autres", utilisent surtout un argument de choc pour contrôler.


_________________
Like a Star @ heaven Ten cuidado con el presente que construyes, debe parecerse al futuro que sueñas Like a Star @ heaven (Mujeres Creando)

L'espace non-mixte du forum c'est ici!
avatar
Hopey
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 289
Date d'inscription : 27/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Iridacea le Sam 12 Nov 2016 - 1:24

@Hopey a écrit:
@Iridacea a écrit:Parce qu'être face à des personnes psychiatrisées hors d'elles, il faut reconnaître que ce n'est pas le quotidien de la plupart des gens…
Ce n'est pas parce qu'on est psychiatrisée et hors de soi qu'on est un.e agresseur.e

Beaucoup de personnes psychiatrisées sont victimes de violences sous prétexte de leur diagnostique. Parfois, les gens qui déclarent des personnes folles qu'elles peuvent être un "danger pour elle-même ou pour les autres", utilisent surtout un argument de choc pour contrôler.
Je ne parle pas des personnes psychiatrisées dans leur ensemble, mais des personnes en crise violente qu'@AurélieKlein a été amenée à maîtriser au cours de sa vie professionnelle (son expérience en tant que SACER évoquée plus haut et à la fin de ce message).
Je voulais souligner que peu de gens sont confrontés à ce genre de situation au quotidien, et donc qu'un entrainement quasi militaire n'est pas franchement nécessaire à la plupart.

À moins que tu veuilles dire que dans le contexte d'un HP, les personnes internées sont forcément en position de faiblesse et à priori victimes des pratiques médicales, donc parler d'agression est inapproprié. Dans le contexte de mon message, j'ai utilisé agression comme synonyme d'attaque physique.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2883
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par satsobek le Sam 12 Nov 2016 - 11:57

Je risque d'être un peu HS mais plusieurs choses dans ce fil m'interpellent
Sans vouloir jouer l'oiseau de mauvaise augure, j'ai envie de dire qu'avec les nouvelles politiques et restrictions qui se profilent (fermeture de lits et prise en charge en structure externe déplorable), être confronté à ce genre de situation risque de devenir de moins en moins rare, et surtout pour les femmes car là encore, il faut savoir que les patients psychiatrisés susceptibles d'être violents sont surtout des hommes, et s'en prennent surtout à des femmes. Ceci à un point tel que, en HP, les soignantes se "battent" pour avoir des hommes dans les services. Et même pour que l'obligation de la présence d'hommes soignants soit officiellement obligatoire.



Lorsqu'il y a la nuit 2 soignantes pour 25 patients, à majorité masculine et à majorité avec des antecedents de crise agressive, j'ai du mal à voir la position de faiblesse des personnes internées de façon si générale...il y a déjà quelques années que les pratiques d'enfermement systématique, de contention, et de traitement medicamenteux trop abrutissant sont abolies ou presque.
Les agressions--encore une fois surtout perpétrées surtout sur des soignantes femmes-- sont loin d'être rares et loin d'être toutes "soft".

Pour en revenir au sujet, je pense que les deux opinions sont valables : il est bien et souhaitable que celles qui vivent un entraînement avec présence d'hommes comme un trauma, pratiquent des cours entre femmes, il est aussi souhaitable que celles qui le peuvent et le veulent s'entraînent *contre* de vrais adversaires hommes.
avatar
satsobek
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 78
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Iridacea le Sam 12 Nov 2016 - 12:23

@satsobek a écrit:Je risque d'être un peu HS mais plusieurs choses dans ce fil m'interpellent
Sans vouloir jouer l'oiseau de mauvaise augure, j'ai envie de dire qu'avec les nouvelles politiques et restrictions qui se profilent (fermeture de lits et prise en charge en structure externe déplorable), être confronté à ce genre de situation risque de devenir de moins en moins rare, et surtout pour les femmes car là encore, il faut savoir que les patients psychiatrisés susceptibles d'être violents sont surtout des hommes, et s'en prennent surtout à des femmes. Ceci à un point tel que, en HP, les soignantes se "battent" pour avoir des hommes dans les services. Et même pour que l'obligation de la présence d'hommes soignants soit officiellement obligatoire.
J'ai du mal à croire que la fermeture des HP (qui est un vrai problème de santé publique, bien sûr) suppose une augmentation drastique des agressions violentes envers les femmes. À mon sens, la situation est la suivante :

  • La plupart des femmes se tourne vers l'autodéfense féministe parce qu'elles vivent du harcèlement en rue, ou ont peur de ses déplacer seules la nuit.
  • La majorité des hommes contre lesquels ont besoin de se défendre ces femmes n'ont aucun problème psychiatrique.

De l'autre côté, les personnes souffrant de troubles mentaux sont plus souvent victimes de violences (des soignants si elles sont en HP, mais aussi de l'entourage, des forces de l'ordre…) qu'autrices. Il y a effectivement des personnes psychiatrisées ou « psychiatrisables » qui sont violentes envers leur entourage. Mais si elles représentent une faible proportion des personnes susceptibles de faire un séjour en HP, la fermeture de ces derniers ne va pas entrainer des vagues d'agressions violentes de femmes par des « fous ». Les hommes « sains d'esprit » représentent une menace bien plus réelle au quotidien.

À noter aussi qu'il y a un biais : en HP vont être envoyées les personnes qui posent le plus problème à l'entourage1, particulièrement si elles sont violentes. Il y a donc une concentration de personnes violentes à cause de leurs troubles qu'il n'y a pas dans l'espace public ou privé ordinairement.
@satsobek a écrit:Les agressions--encore une fois surtout perpétrées surtout sur des soignantes femmes-- sont loin d'être rares et loin d'être toutes "soft".
Il y a aussi des violences de la part de certains patients sur d'autre, ou des violences de la part des soignantes sur les patients (la contention, l'isolement…). Il y a le problème du manque de moyens hospitaliers, mais aussi de la gestion de la santé mentale, qui est désastreuse, surtout pour les personnes en souffrance psy. C'est un sujet très complexe.

1 Ce qui est un vrai problème, les HP devenant des centres de rétention pour personnes non conformes, au lieu d'être des lieux de soin pour personnes en souffrance.


Dernière édition par Iridacea le Dim 13 Nov 2016 - 12:48, édité 1 fois

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2883
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par satsobek le Sam 12 Nov 2016 - 13:04

@Iridacea : En fait je réagissais un peu "à chaud" sur ta phrase "peu de gens sont confrontés à ce genre de situation" (mais en mode *réponse rapide* mes citations ne sont pas apparues quand j'ai fait *envoyer* Question )

Il est de fait que dans les grandes villes, ce genre d'agression est de moins en moins rare (telle femme prend gratuitement un coup de couteau dans le ventre en se balladant en bord de mer par un homme atteint de troubles mentaux qui a arreté sont traitement p.ex)

On est bien sûr loin du sujet et la fréquence du harcèlement de rue ou des violences conjugales (et heureusement)
Je ne disais pas qu'une grande vague de ce type d'agression va deferler d'un coup, juste que cela arrive, et que dans le contexte du patriarcat où l'on baigne, voilà quoi...Je ne suis pas certaine que la dimension sexiste soit totalement absente dans tous les cas.

Bien sûr qu'il existe des violences entre patients, mais là encore, je te laisse deviner qui sont majoritairement les victimes.

Attention, je parle bien de tendances, pas de vérité absolue.

Je peux t'assurer par contre que le sexisme institutionnalisé est bien présent et pregnant : quand il y a par exemple nécessité de contention et d'isolement pour un patient (et c'est bien une nécessité, on ne fait pas cela de gaité de coeur) c'est bien une equipe d'intervention *masculine* que les soignantes appellent pour proceder à ce soin.

Aussi il n'est pas rare d'entendre le soir des reflexions de patients comme "Ah, vous n'êtes que 2 femmes ce soir, ça ne va pas être facile pour vous"

Pour vivre le sujet de l'interieur, je confirme qu'en effet il est trés complexe, et il y aurait beaucoup à en dire.

Pour en revenir à l'auto-défense, personellement, c'est en suivant un stage nommé "gestion du patient agressif et self defense" que j'ai commencé à me sentir un peu plus "armée" qu'avant face au harcelement de rue ou aux eventuelles agressions par des proches, néammoins le sexisme et la misogynie omniprésents du milieu psychiatrique, qu'il soit coté soignants ou coté patients est encore pire que celui du quotidien, je trouve.
avatar
satsobek
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 78
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Iridacea le Sam 12 Nov 2016 - 13:16

Je ne nie pas les difficultés des soignantes en psychiatrie, ou le sexisme de l'institution, ou celui des agressions par des personnes psychiatrisées. Par contre, ce genre d'affirmation :
@satsobek a écrit:Il est de fait que dans les grandes villes, ce genre d'agression est de moins en moins rare (telle femme prend gratuitement un coup de couteau dans le ventre en se balladant en bord de mer par un homme atteint de troubles mentaux qui a arreté sont traitement p.ex)
Mériterait d'être mieux étayée. Parce qu'on dirait qu'un fait divers a attiré l'attention, et qu'on en déduit des généralités sur l'augmentation des attaques « gratuites » par des personnes « folles ». J'insiste, si on fréquente un milieu particulier, notre standard personnel n'est pas celui de la majorité.

D'ailleurs, il y a deux sujets dans ton message : les difficultés des femmes soignantes en psychiatrie et les agressions liées à l'absence de thérapie de certains patients.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2883
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par satsobek le Sam 12 Nov 2016 - 14:06

Oui, je vois ce que tu veux dire et je suis bien incapable de produire des chiffres ou des etudes, je ne pense même pas qu'il en existe en fait, il s'agit d'une impression personnelle, ou plus exactement collégiale, qui n'est peut-être en effet qu'une impression (et peut-être qu'au 19ème siécle des attaques/agressions gratuites de ce type étaient légion, je n'en sais rien du tout)

Le truc qui interpelle le plus c'est que oui, la version "officielle" c'est que la personne est "folle" (bon le psy pose un diagnostique beaucoup plus etayé, ça fait plus serieux sur le dossier, mais en pratique ça revient à ça) et point barre...mais dans les faits, quand tu as plusieurs fois par mois un cas plus ou moins similaire de patient qu'il a fait ça "parce que c'était une femme" ou parce que "j'aime pas les femmes" ou tout autre attitude de ce style, bin c'est trés étonnant, et le plus étonnant c'est un déni total de tout le monde (non non, il juste fou vous le savez bien)

Bref, pour moi il existe un lien entre certaines expressions de certaines pathologies et la haine des femmes, et cet aspect n'est ni evoqué, ni etudié, mais en effet en ne disposant que d'une experience professionnelle, par essence orientée, comme tu le soulignes, il est difficile a aborder.

Toujours est-il que dans ce contexte comme dans d'autres être sans cesse renvoyée à sa supposée fragilité/vulnérabilité/soumission/etc, etc de par notre "nature féminine"...nécessite de trouver des stratégies et de défense et d'empowerment (pour dénigrer ces pré-supposés) et des cours d'auto-défense, féministes ou pas, sont bien utiles.
avatar
satsobek
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 78
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Iridacea le Sam 12 Nov 2016 - 14:17

@satsobek a écrit:Bref, pour moi il existe un lien entre certaines expressions de certaines pathologies et la haine des femmes, et cet aspect n'est ni evoqué, ni etudié, mais en effet en ne disposant que d'une experience professionnelle, par essence orientée, comme tu le soulignes, il est difficile a aborder.
Je dirais que les personnes « folles » ne vivent pas hors du monde et sont conditionnées par le patriarcat comme tout le monde. Ce n'est donc pas si surprenant que certaines expressions de troubles psy soient misogynes. Et les patients masculins restent des hommes, qui ont appris que les femmes sont des choses fragiles (donc plus facilement attaquables) à leur disposition (notamment sexuelle).
@satsobek a écrit:Toujours est-il que dans ce contexte comme dans d'autres être sans cesse renvoyée à sa supposée fragilité/vulnérabilité/soumission/etc, etc de par notre "nature féminine"...nécessite de trouver des stratégies et de défense et d'empowerment (pour dénigrer ces pré-supposés) et des cours d'auto-défense, féministes ou pas, sont bien utiles.
Tout à fait ! C'est juste que ces cours doivent donner des outils dimensionnés aux risques encourus par les personnes qui y participent. Il est légitime que des personnes confrontées régulièrement à des individus extrêmement violents souhaitent un entraînement très musclé, mais pour beaucoup de femmes, simplement savoir comment échapper à un harceleur de rue est déjà largement suffisant.

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2883
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Nurja le Sam 12 Nov 2016 - 18:45

@satsobek a écrit:Le truc qui interpelle le plus c'est que oui, la version "officielle" c'est que la personne est "folle" (bon le psy pose un diagnostique beaucoup plus etayé, ça fait plus serieux sur le dossier, mais en pratique ça revient à ça) et point barre.
Il y a un tas de "faits divers" qui sont relatés par les médias comme des "pétages de plombs", des moments de folie... alors que ce sont des personnes "normales" qui les ont commis et que, quand on regarde, c'est simplement une logique poussée plus loin dans la société dans laquelle nous vivons où sexisme, racisme... sont présents et plus ou moins légitimés.

Tu l'écris toi-même :
parce que c'était une femme" ou parce que "j'aime pas les femmes" ou tout autre attitude de ce style,
: la culture du viol et le sexisme présents dans la société jouent.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9524
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Self defense + demande d'aide.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum