Derniers sujets
Nanette12.12.18 20:22AstréeWhy we need to move beyond cultural relativism vs. universalism11.12.18 21:08AstréeSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?04.12.18 11:58sawdaLa prostitution n'est pas un métier (suite)04.12.18 11:07VénusTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"30.11.18 11:52sawdaScum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33Tortue

Partagez
Aller en bas
avatar
microcosmos

—
Messages : 351
Date d'inscription : 25/10/2013

"Du féminisme partout"

le 27.07.14 10:32
J'ai discuté avec mon frère et il me disait qu'il voyait "du féminisme partout" sur internet en ce moment et que ça commençait à le gaver. Il a sans doute pas mal entendu parler du droit à l'avortement qui est sans cesse remis en question; ou de l'épidémie de viols en Inde.
Il me parlait surtout d'un groupe féministe qui aurait attaqué un humoriste (je sais plus son nom, c'est pas un humoriste que je suis) parce qu'il aurait plaisanté à propos du viol. Il trouve ça too much.

Avez-vous l'impression que l'on parle plus du féminisme que d'habitude, ces temps ci?  :s 

_________________
Peu importe si on me juge
Le yaourt est mon seul refuge
Je mettrai mon pénis dans un yaourt. Oh oui.
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9231
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 11:27
Il ne trouve pas que plaisanter sur le viol c'est too much ?

Pas l'impression qu'on parle plus ou moins du féminisme, par contre, j'ai l'impression que le sexisme est toujours très présent.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Invité
Invité

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 11:33
J'ai l'impression que les féminismes sont plus médiatisés en effet, mais dans une optique de diffamation totale. Les média savent comment manipuler les gentes, via la propagande. Ils font en sorte que telle ou telle démarche ait l'air bonne ou mauvaise, engagée ou extrémiste.

Et si on parle des féminismes en ce moment, les mouvements anti-féministes font légions, ce qui prouve qu'on voulait donner la parole à ces derniers.

Si cela saoule ton frère et qu'il est hétéro, demande-lui ce qu'il pense de l'interdiction de l'IVG en France, que ps mal de personnes aimeraient voter. Et demande-lui si comment il réagirait si une fille avec qui il couche tombe enceinte, qu'il est illégal d'avorter et qu'elle lui demande de l'aider à nourrir le bébé ? On va voir si ça le saoule toujours les droits des femmes...


Dernière édition par Drärk le 27.07.14 16:38, édité 1 fois (Raison : Faute.)
Agatha Christa
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 14:41
Drärk a écrit:
J'ai l'impression que les féminismes sont plus médiatisés en effet, mais dans une optique de diffamation totale. Les média savent comment manipuler les gentes, via la propagande...
Entièrement d'accord avec toi Drärk quant aux médias.

DU SEXISME PARTOUT : J'ai pu remarquer aussi depuis quelques temps le retour de plusieurs pubs sexistes où la femme est seule concernée par le ménage, la lessive..., ou bien une pub, depuis Noël, pour un parfum où les fantasmes homme/femme objétisent la femme apparaissant " soumise " et superficielle et l'homme tout puissant ( les claquements de doigts du mec la déshabille, quand elle claque des doigts une bague apparaît à son doigt...)

L' anti-féminisme semble fleurir partout outre les pubs ( que je regarde peu ) :
- les jeux vidéos créés si je ne m'abuse essentiellement par des hommes pour les garçons ou hommes : on y montre pratiquement tout le temps de belles filles en porte-jartelle, à poitrine plus que généreuse voire démesurée et visible, ainsi que leur corps, par transparence d' un bout de tissu minimisé au maximum ou dont le sous-tiff va exploser alors que les garçons sont couverts d'une triple armure! Les pubs pour ces jeux vidéos sont véritablement racoleuses : parfois il est même écrit, jeux " uniquement pour les hommes ", auxquels on présente une brochette, comme dans un harem, de belles " créatures " pratiquement dénudées et aux positions plus que suggestives.
Un autre jeu ( il y en a peut-être plusieurs ) permet de "tâter ", tripoter ( et sûrement déshabiller , je sais pas je n'y ai pas joué ) une fille virtuellement avec la souris mais de façon visuelle si réaliste !
- Un enseignant témoignait qu'il avait remarqué " que c'est bien d'obéir à un garçon quand on est une fille " ... Une sorte de petit kaid qui faisait porter son sac à une fille et faire écrire ses devoirs par une autre !
- De plus, j'en reviens aux jeux vidéos, car je viens de découvrir que le commentaire publicitaire de plusieurs jeux ( j'en ai vu 3 mais il y en a peut-être plus ) présente comme ennemis, donc à exterminer je suppose, je cite " les féministes hystériques ". Or, les jeunes n'ont que ces mots en tête ( féminazie, féministe hystérique...) qu'ils répètent à tout va.
- Il y a un tas de jeux où les filles ne sont là que pour le plaisir des garçons, en bikini, mais aussi sous forme de strip-teaseuses qu'ils peuvent mater et payer selon leur bon vouloir...ou présentées comme prostituées de rue qu'ils peuvent tuer après " usage " , où chaque garçon peut avoir sa " pute " à domicile dans GTA 5 si je me souviens bien.
- Il existe aussi un tas de sites de blagues et de parodies misogynes.


"DU FÉMINISME PARTOUT"
@ microcosmos " J'ai discuté avec mon frère et il me disait qu'il voyait "du féminisme partout" sur internet en ce moment et que ça commençait à le gaver. "

J'ai ressenti exactement la même chose avec mon fils : quand je lui ai parlé de féminisme, il m'a répondu par le terme féminazisme ! C'est pas lui qui a inventé ce mot ! ( Il a pourtant été éduqué dans le respect de tous, il n'est pas raciste etc ...)
Je pense qu'il y a prolifération de sites, forums ou blogs anti-femmes et une propagande à la Soral anti-féministe et anti-femme fortement ciblée vers les jeunes pour les endoctriner où les garçons ont tous les droits ; ne sont bien que les filles non ou anti-féministes.
Exemple de réplique de jeunes : si une femme est ou se sent harcelée par des mecs dans la rue, ils répliquent " elle n'a qu'à rester chez elle ! " Pour eux, pas question de changer de comportement !

Il y a une sorte de lavage de cerveau des jeunes. Un conditionnement abject d'une portée inouïe grâce à internet.

@ Nurja : Certains garçons n'ont aucun état d'âme à se moquer directement des personnes harcelées, du harcèlement lui-même et du viol des filles, ce qui les exciteraient..." la fille qui sort ( vivante je suppose ) d'une tournante est une pute " ( ça c'est d'un rappeur )

Ce qui me gêne c'est le conditionnement des jeunes à ce sexisme pervers et omniprésent qui touche bien sûr aussi les jeunes filles qui prétendre rejeter le " féminisme ".
avatar
microcosmos

—
Messages : 351
Date d'inscription : 25/10/2013

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 15:32
Drärk a écrit:
On va voir si ça la saoule toujours les droits des femmes...

On se calme et on évite de déformer mes propos, SVP  Razz 
Ce ne sont pas les "droits des femmes" qui lui tapent sur les nerfs, mais voir des trucs féministes et anti-féministes partout. C'est le fait d'entendre parler encore et toujours de la même chose qui le gonfle. Dans un sens, je peux comprendre. N'entendre parler que de tel ou tel truc, c'est le meilleur moyen pour dégoûter les gens dudit truc (ne serait-ce pas ce que la presse cherche à faire, par hasard?).
Par exemple, pour la loi sur le mariage pour tous, même en étant à 100% en faveur de cette loi, au bout d'un moment ça finissait par me casser les pieds de n'entendre parler que de ça tous les jours, tout le temps, matin midi soir. Pour autant, qu'on ne vienne pas me dire que je suis homophobe parce que c'est loin d'être le cas.

J'ai discuté avec mon frère, je lui ai dit que si on en parlait beaucoup, cela montrait qu'on était peut être en train de démollir le patriarcat (je suis peut être un peu optimiste mais bon). Mon frère est respectueux des femmes mais ne voit pas le sexisme. Il n'avait pas tort je trouve en disant que défendre les droits des femmes, il y avait aussi plusieurs manières de le faire. Organiser une campagne de sensibilisation contre les violences conjugales par exemple lui paraissait plus utile que s'en prendre à un humoriste qui apparemment ne pense pas un mot de ce qu'il dit (mon frère suit le mec en question plus que moi). En gros, il pense qu'il faut cerner les priorités et que le reste suivra.

Au détour de la conversation, il a dit "oui mais tu sais, même les filles en ont marre d'entendre ça, alors tu vois ..."
Pfff ... Que dire. Je sais que ce n'est pas une raison valable mais je suis incapable d'argumenter sur ce point.

Agatha Christa, ça me désole aussi d'entendre ça. Tu as peur de te faire harceler? Bah reste chez toi.
Okaaayyyyyy  :facepalm2:


Autre point. Je discutais du harcèlement de rue avec ma mère. Elle pense que ce sont mes angoisses qui me jouent des tours et me propose de me faire soigner par un psy ... Super.

_________________
Peu importe si on me juge
Le yaourt est mon seul refuge
Je mettrai mon pénis dans un yaourt. Oh oui.
Corvus

—
Messages : 157
Date d'inscription : 21/04/2014

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 15:54
J'ai entendu ça aussi chez des proches Microcosmos, notamment très récemment, et ça m'a fait réfléchir.
Je pense que le point de vulnérabilité du féminisme, c'est qu'il s'agit avant tout d'un commentaire social (je parle ici de sa nature, pas de sa valeur de vérité). En ce sens, il est facile de l'attaquer sur son caractère essentiellement verbal, et sur la visibilité de la/du productrice/teur du commentaire.

Le sexisme quant à lui est malheureusement beaucoup plus directement agissant sur la réalité et à une fréquence élevée : pubs, jeux vidéo, etc... (pour reprendre les exemples précédents). Il est beaucoup plus difficile de l'identifier en tant qu'optique, en tant que discours.

Je crois que les individu-e-s sont très sensibles à tout ce qu'ils identifient comme une intention de changer leur monde. Par là, je mets surtout l'accent sur intention, pas sur changement. Dans ce que j'entends "contre" le féminisme (je mets des guillemets car l'expression d'une lassitude n'est pas aussi forte qu'une opposition), il me semble que ça ressort pas mal : qui sont les féministes ? que veulent-elles vraiment ?
Ce ne sont pas des questions fréquentes quant au sexisme.
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 16:01
Ton frère t'explique comment les féministes doivent procéder pour militer? Euh...
Qu'il y a beaucoup de filles qui "en ont marre d'entendre ça"? C'est plus vendeur pour une femme de dire "j'en ai marre d'entendre parler de féministe" à un homme qui pense la même chose ou pas d'ailleurs. De plus, je ne comprends pas ce que signifie entendre trop parler de féminisme. L'égalité n'est pas effective donc c'est que l'information sur la réalité de l'oppression masculine n'est pas encore passée. C'est sûr que c'est pénible de s'entendre dire que l'on a des privilèges quand on a pas vraiment envie de les voir disparaître.
avatar
microcosmos

—
Messages : 351
Date d'inscription : 25/10/2013

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 16:31
@1977 a écrit:C'est sûr que c'est pénible de s'entendre dire que l'on a des privilèges quand on a pas vraiment envie de les voir disparaître.

Aaah! Déjà, ça m'ouvre une piste pour savoir quoi répondre quand on me dit ça. Je trouve ça débile de dire "ouais mais même les femmes en ont marre"; mais je savais pas quoi dire. (un peu comme quand on nous disait "il y a même des homos qui sont contre le mariage pour tous, d'aboooord").
Pour ce qui est d'expliquer comment militer, je pense qu'il a le droit d'avoir un avis sur la question, et a aussi le droit d'en avoir assez d'entendre parler tout le temps des mêmes choses. Je connais mon frère  Razz 

_________________
Peu importe si on me juge
Le yaourt est mon seul refuge
Je mettrai mon pénis dans un yaourt. Oh oui.
avatar
Invité
Invité

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 16:46
@microcosmos a écrit:
Drärk a écrit:
On va voir si ça le saoule toujours les droits des femmes...

On se calme et on évite de déformer mes propos, SVP  Razz
Je suis désolée Microcosmos, je faisais de l'ironie mais elle est mal placée et exprimée, je n'ai pas voulu déformer tes propos  :s 
En fait je voulais exprimer que pour un homme c'est facile de dire "Y en a marre d'entendre parler du féminisme" car ses privilèges sociaux lui permettent de se déresponsabiliser en cas de grossesse imprévue.
(J'en ai profité pour corriger une faut que je n'avais pas vu.)

Sinon je rejoins 1977, quand ton frère t'explique qu'il y a "des façons de faire" pour le féminisme, alors qu'il ne voit même pas le sexisme, on voit bien qu'il est mal placé pour parler. C'est pas contre lui hein, c'est juste un fait. Avec l'humour on fait passer des clichés dégradant comme une lettre à la poste et c'est pour ça qu'il faut aussi remettre en question les humoristes, même si cela ne paraît pas prioritaire. Ou alors on laisse les humoristes balancer des blagues raciste ou homophobe parce que l'humour c'est important ? Ben pour le sexisme c'est pareil.
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9231
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 16:58
Pour moi, c'est à chacun.e de voir à quoi s'attaquer.
Le plus souvent, la personne qui reproche de s'attaquer à un détail ne s'attaque à rien du tout et celle qui "s'attaque à un détail" lutte aussi sur des combats plus importants.

Cela dit, les "détails" ont de l'importance, ils maintiennent un état d'esprit qui rend possible d'autres choses...

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
Agatha Christa
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: "Du féminisme partout"

le 27.07.14 18:39
Drärk a écrit: " Avec l'humour on fait passer des clichés dégradant comme une lettre à la poste et c'est pour ça qu'il faut aussi remettre en question les humoristes, même si cela ne paraît pas prioritaire...

+1 Drärk

" L'humour fait passer des clichés dégradants " et sous prétexte d'humour certains font passer toutes sortes d' idées rétrogrades. Sans même que les gens et surtout les jeunes qui sont les forces vives de demain, ne s'aperçoivent qu'ils subissent une forme de lavage de cerveau, " agréable " au premier abord puisse qu' il est censé déclencher le rire, mais qui pourra induire leur jugement ultérieurement à leur insu : déjà aujourd'hui, ces gens ne voient pas où est le mal de faire une " blague " sexiste, homophobe... ! Il faudrait effectivement remettre en cause le droit des " humoristes " et des " rappeurs " incitateurs à la haine. Il y a urgence je dirais ! Mais certains vont crier " à la liberté d'expression " !... La démocratie a toujours été sa pire ennemie Sad 
Breff, le problème du Féminisme c'est qu'il ne fait pas rire ! Donc en plus d'être controversé par les nababs qui veulent conserver ou retrouver leur bon patriarcat, il est jugé ennuyeux ! Or, nous sommes dans une société de loisir où la majorité ne songe qu'à se distraire pour oublier le triste quotidien.
De plus, beaucoup de jeunes filles affirment ne pas avoir besoin du Féminisme car elles profitent de droits qu'elles croient acquis pour toujours ? ! ?
Ce dont se servent les antiféministes : diviser encore plus les femmes/hommes/féministes pour mieux régner. La relève n'est pas assurée...Serais-je pessimiste ?... :s 
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: "Du féminisme partout"

le 29.07.14 0:30
@microcosmos a écrit:Autre point. Je discutais du harcèlement de rue avec ma mère. Elle pense que ce sont mes angoisses qui me jouent des tours et me propose de me faire soigner par un psy ... Super.
Remarque : depuis que je vois mon psy, il m'a énormément aidée à apprendre à me protéger et me défendre. Avant, face au harcèlement de rue, je paniquais, baissais la tête, fuyais, voire très souvent me retournais contre moi-même, en m'infligeant des violences. Maintenant, je crie, crache, tape, mords (à la grande satisfaction de mon psy).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Invité
Invité

Re: "Du féminisme partout"

le 29.07.14 1:12
Je remarque que quand des gentes nous "conseillent" de consulter un psy c'est souvent dans l'optique de nous calmer, parce qu'on est "malade", qu'on a un "problème" et pas du tout de nous permettre d'aller bien et d'apprendre à se défendre. Quand on est une femme, c'est encore pire, il faut absolument mater notre "hystérie". Et voir psy est plutôt perçu comme un signe de faiblesse.

Un jour j'ai oublié d'éteindre le chauffage dans une pièce, chose que j'oublie absolument jamais (depuis qu'un de mes frères a mis le feu chez moi quand j'étais au collège, j'ai peur des sources de chaleur/électriques qui pourraient déclencher un incendie en mon absence, surtout que mes animaux ne peuvent pas aller avec moi partout, j'éteins les lumières quand je sors, et je débranche tout si je pars en vacances, alors que les animaux n'y sont pas), et j'avais mis un boxer à sécher dessus, je pensais l'avoir éteint, je me suis plantée et l'ai mis au max. Le truc cauchemardesque et con quoi, qui m'aurait filé des vertiges si je m'en étais rendu compte en étant loin de la maison. La personne qui m'hébergeait s'en est rendu compte et m'a dit d'aller consulter parce que c'était un acte manqué. Genre j'ai voulu mettre le feu chez elle, n'importe quoi, cette personne avait 5 chat-te-s en plus. J'ai perdu une chatte dans l'incendie de chez ma mère (et on me l'a appris froidement au téléphone). Bref j'ai compris qu'elle avait eu peur, mais de là à sous-entendre que j'aurais voulu un tel acte, c'est fort en chocolat.
Et de ce que j'ai lu de la notion d'acte manqué, j'ai du mal avec le concept.

J'ai déjà entendu/lu des gentes dire "les psys c'est pour les fous". J'ai aussi vu une personne faire en sorte que sa famille ne fasse pas confiance aux psys, afin de renforcer sa main-mise.

Mais ce n'est que très récemment que j'entends des personnes qui parlent positivement des psys en général, faisant part de leur expérience.
avatar
microcosmos

—
Messages : 351
Date d'inscription : 25/10/2013

Re: "Du féminisme partout"

le 29.07.14 7:28
Drärk a écrit:
Mais ce n'est que très récemment que j'entends des personnes qui parlent positivement des psys en général, faisant part de leur expérience.

Je ne "diabolise" pas le fait d'aller voir un psy  Wink Le plus difficile, je dirais que c'est surtout de trouver la personne avec qui tu te sentiras à l'aise pour parler. Enfin, c'est comme ça que je vois les choses parce que j'ai pas trouvé de psy qui me mette en confiance, personnellement.

Ce qui m'a choquée quand ma mère m'a conseillé de consulter, c'est que pour elle, c'est à moi de me soigner, pas au mec qui m'a touché les cheveux dans le métro. J'ai sans doute mal interprété mais la première chose qui m'est venue à l'esprit c'est ça. "Non non, c'est toi qui es parano, c'est toi qui dramatises. Selon les statistiques, tu as plus de chances d'être agressée par quelqu'un de proche de toi etc".
Bien sûr que d'un point de vue statistique, c'est souvent comme ça que ça se passe. Mais quand je rentre seule le soir et que je flippe parce que je suis la seule nana dans la rame, les chiffres je m'en bats un peu les steaks dans un moment comme ça. Bref, j'étais un peu outrée qu'on me dise ça. Ce sont les hommes qui harcèlent mais attention, c'est les femmes qui doivent consulter. Ce n'est évidemment pas ce que ma mère voulait dire, elle m'a conseillé un psy parce qu'elle voulait m'aider. Mais j'ai trouvé ça injuste que ça soit encore et toujours aux victimes de prendre leurs dispositions alors qu'éduquer les agresseurs potentiels n'est toujours pas au programme.

Drärk, effectivement, te dire de consulter juste parce que tu as oublié, je trouve ça fort de café aussi.  Shocked  Je suis désolée pour le chat que tu as perdu dans un incendie, pauvre bête  Sad  J'aime inconditionnellement les chats  I love you 
"Les psys c'est pour les fous" ... Bah heureusement que non parce que si tous les gens qui consultent un psy étaient fous, punaise ...  Laughing 
Ce qui me gonflent un peu avec les psys et tout ce qui va avec, c'est cette histoire d'inconscient avec laquelle on peut justifier ABSOLUMENT TOUT. L'inconscient, je vois ça comme un mot que tout le monde met à sa sauce et sort à tout bout de champs, surtout pour faire taire la personne en face. Comment dire "silence tu as tort, de toute façon tu peux pas vérifier ..."

Je dis pas que j'ai raison hein. Mais je lève un peu les yeux au ciel quand j'entends parler d'inconscient  Razz  surtout venant d'une personne que je sais adepte de la psychologie à deux balles (ma mère par exemple, même si je l'adore  Laughing  )

_________________
Peu importe si on me juge
Le yaourt est mon seul refuge
Je mettrai mon pénis dans un yaourt. Oh oui.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: "Du féminisme partout"

le 29.07.14 14:45
Pourtant c'est merveilleux l'inconscient. Un peu flippant aussi, parce que c'est quelque chose qu'on ne contrôle pas, sur quoi on n'a aucune prise (du moins pas tant qu'on n'a pas longuement travaillé dessus ; et encore, une fois qu'on a travaillé dessus, on sait pourquoi on a agi comme ci ou comme ça, mais on n'a pas plus de prise dessus).

Mais c'est ce qui nous rend si complexes.

Le vrai problème, ce sont les gens qui interprètent notre inconscient de façon rigide, genre "c'est comme ça et pas autrement", exemple :
"t'as oublié d'éteindre le chauffage, c'est parce qu'inconsciemment tu veux brûler ma maison", ça c'est une interprétation sauvage.
"tiens, c'est peut-être un acte manqué ? Tu as une idée de pourquoi t'as oublié d'éteindre ?", ça, c'est une prise en compte de l'inconscient sans jouer à interpréter sauvagement autrui qui n'a rien demandé.
D'ailleurs, Drärk, tu expliques toi-même, quelque part, la raison de cet acte manqué : tu as déjà subi un incendie où tu as perdu quelqu'un de cher, et tu as extrêmement peur que ça recommence. Raison peut-être suffisante pour que ton inconscient cherche à s'exprimer ainsi, à exprimer ta peur de l'incendie...
(Moi aussi j'ai très peur des incendies, surtout depuis qu'un taré a mis le feu au squatt où je vivais. N'empêche que ça ne m'a pas empêchée, une fois, de mettre une casserole de thé à réchauffer pour boire un thé avant de me coucher... et d'aller me coucher en oubliant ma casserole ! Moi qui dors au moins 12 heures en plus... Résultat, pas d'incendie heureusement, mais une casserole terriblement brûlante, avec du noir bien calciné et irrécupérable au fond, et une odeur de thé crâmé assez tenace...)

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Invité
Invité

Re: "Du féminisme partout"

le 29.07.14 22:13
Yep je suis consciente de cette peur, même si elle ne me pourrit pas trop la vie. Mais voila c'était le sous-entendu "Tu voulais provoquer un incendie, parce qu'il y a des tensions ici" et des tension il y en avait un paquet, mais ce genre d'accusation psychorigides où on te dit d'aller consulter, euh... Je savais que ma présence était gênante mais ça ne me rendait as responsable du malheur de la famille entière hein :dents

L’inconscient est merveilleux car riche à explorer, mais tu l'as bien résumé, les interprétations sauvages, ben justement en cas d'actes manqués, ça va rien arranger ^^
avatar
microcosmos

—
Messages : 351
Date d'inscription : 25/10/2013

Re: "Du féminisme partout"

le 29.07.14 22:56
Effectivement, l'inconscient est très intéressant je trouve. Mais bon, c'est un peu comme la religion quoi. Intéressant à étudier, mais j'adhère pas personnellement  Razz 
Les interprétations sauvages qu'on entend partout m'ont un peu dégoutée  Laughing et du coup j'ai du mal à prendre ça très au sérieux. Je ne nie pas l'existence de l'inconscient, loin de là. Mais c'est tellement facile de dire n'importe quoi, sous couvert que c'est inconscient que voilà.   

_________________
Peu importe si on me juge
Le yaourt est mon seul refuge
Je mettrai mon pénis dans un yaourt. Oh oui.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: "Du féminisme partout"

le 30.07.14 0:57
Alors que justement, l'inconscient, par définition, se cache. Il est très secret, très intime, on ne le découvre pas comme ça en un claquement de doigts, à moins d'avoir longuement écouté le/la porteur/se de cet inconscient.

C'est pour ça que le premier vrai travail d'un-e psy, c'est d'écouter. Sans ça, aucun accès possible à l'inconscient !

(C'est marrant, j'écris ça justement aujourd'hui. Tout à l'heure, j'ai eu ma séance du mardi. Comme d'habitude, au début, j'arrivais pas à parler. Et comme d'habitude, il m'a dit, sur son bon vieux ton bienveillant, "je vous écoute". Sauf qu'au lieu de lui répondre mon habituel "je ne sais pas quoi dire" ou un de ses dérivés - parfois je réponds "aujourd'hui, je sais de quoi parler", là j'ai dit "je sais". Ca a eu le mérite de le faire sourire.)

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
microcosmos

—
Messages : 351
Date d'inscription : 25/10/2013

Re: "Du féminisme partout"

le 30.07.14 9:22
@Araignée a écrit:Alors que justement, l'inconscient, par définition, se cache. Il est très secret, très intime, on ne le découvre pas comme ça en un claquement de doigts, à moins d'avoir longuement écouté le/la porteur/se de cet inconscient.

C'est ce que je me tue à essayer de faire comprendre à certains  Razz 
-Si tu n'aimes pas l'alcool, c'est uniquement parce que ta mère n'aime pas non plus.
-Euh non, pas du tout.
-Mais si, ça doit être inconscient c'est pour ça que tu t'en rends pas compte.
(ta gueule j'ai raison quoi)

Hem ... J'ai entendu une psy dire que les fils ne notre inconscient n'étaient pas aussi visibles que ça; et là je me dis que c'est même plus des fils mais des chaînes de marine.  Laughing 


Araignée, quand tu lui as dit "je sais"; c'était dans le sens "je sais de quoi parler" ou "je sais que vous m'écoutez"?
Enfin, si c'est pas indiscret  Wink 

_________________
Peu importe si on me juge
Le yaourt est mon seul refuge
Je mettrai mon pénis dans un yaourt. Oh oui.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: "Du féminisme partout"

le 30.07.14 15:32
"Je sais que vous m'écoutez" (c'est vrai qu'il n'y a pas le ton à l'écrit).

"Je vous écoute...
- Je sais !"

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
zamenoa
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 243
Date d'inscription : 12/03/2014

Re: "Du féminisme partout"

le 06.08.14 19:35
Au delà de l'écoute qui est très importante, afin de pouvoir communiquer avec l'inconscient d'autrui, il y a l'observation relative au langage corporel qui a aussi une réelle importance. La communication non verbale est très importante dans la perception de cet inconscient. Notre inconscient est notre intuition, celle qu'on a souvent envie d'écouter pendant 1/4 de secondes et que le conscient vient saboter souvent rapidement. Lorsqu'on ne fait pas, ou on ne dit pas consciemment, c'est l'inconscient qui prend le relais.

Lorsque ton frère dit qu'il voit du féminisme partout c'est d'abord peut être parce qu'il focalise inconsciemment son attention sur ce fait. Lorsque j'étais enceinte par exemple, je voyais des femmes enceintes partout, alors qu'il n'y en avait pas plus que d'habitude. Mais inconsciemment je focalisais sur de l'information qui prenait tout son sens pour moi à ce moment là précisément. Je pense qu'on peut citer bon nombre d'exemples là dessus. Après peut être que les médias surenchérissent en ce moment, mais si cela attire son attention plus particulièrement ce n'est sûrement pas anodin. Car en regardant internet de près, on y trouve absolument tout ce que l'on veut. Si notre cerveau trie des infos plus spécifiquement, c'est intéressant de se poser la question de ce qui nous amène alors à nous y intéresser, consciemment ou non.

avatar
Invité
Invité

Re: "Du féminisme partout"

le 07.08.14 13:51
@zamenoa a écrit: Lorsque ton frère dit qu'il voit du féminisme partout c'est d'abord peut être parce qu'il focalise inconsciemment son attention sur ce fait. Lorsque j'étais enceinte par exemple, je voyais des femmes enceintes partout, alors qu'il n'y en avait pas plus que d'habitude.
J'ai aussi ressenti ça plusieurs fois (enfin pas avec la grossesse, mais le même principe).
Contenu sponsorisé

Re: "Du féminisme partout"

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum