Derniers sujets
» Fille / Homme
par Iridacea Aujourd'hui à 10:09

» Une fille au pays des garçons menus, ma bande-dessinée
par Dihya Hier à 19:48

» Questionnaire sur le français inclusif
par Diatribe Hier à 18:13

» La porno féministe
par Tortue Mer 24 Mai 2017 - 1:20

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Alpheratz Mer 24 Mai 2017 - 0:11

» Revenu de base
par Tortue Lun 22 Mai 2017 - 16:22

» [Étude] Etat des lieux des connaissances, représentations et pratiques sexuelles des jeunes adolescents
par Iridacea Lun 22 Mai 2017 - 10:13

» L’horreur de la chasse aux sorcières demeure omniprésente dans la culture moderne.
par kekemore Dim 21 Mai 2017 - 20:38

» que pensez-vous de Steven Pinker
par Iridacea Sam 20 Mai 2017 - 12:01

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Nurja Ven 19 Mai 2017 - 19:07

» Youtube
par Aëlloon Ven 19 Mai 2017 - 0:57

» Vidéos et films féministes
par Aëlloon Jeu 18 Mai 2017 - 0:49

» Game Of Fraude, la vidéo qui ne ment pas...
par kekemore Mer 17 Mai 2017 - 22:24

» Inclusion de la question animale dans les revendications féministes
par Dihya Mer 17 Mai 2017 - 9:29

» Pour dissuader ses parents de voter fn, une lycéenne de 17 ans présente un exposé de 28 pages
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 3:51

» Des petites touches féministes dans la vie de tous les jours
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:52

» [Article] L’esclavage atlantique et son abolition : plus qu’un simple enjeu de mémoire, un enjeu contemporain de luttes
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:33

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Claire G. Dim 14 Mai 2017 - 23:39

» Présentation - Fabien
par Aëlloon Dim 14 Mai 2017 - 23:06

» Court-métrage sur l'égalité femmes-hommes dans l'espace numérique.
par BenSet Dim 14 Mai 2017 - 13:55

» Parent par défaut, ou la charge mentale des mères
par Aëlloon Ven 12 Mai 2017 - 22:04

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Aëlloon Ven 5 Mai 2017 - 23:53

» La santé pour les garçons féminins
par Reiko Ven 5 Mai 2017 - 17:05

» Bonjour à tous
par onyx Jeu 4 Mai 2017 - 23:34

» [Article] La Russie vote la dépénalisation des violences domestiques
par Araignée Mer 3 Mai 2017 - 18:35

» [Article] La non-mixité de dominants, c'est caca
par Aëlloon Mer 3 Mai 2017 - 2:21

» Chansons féministes
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 23:51

» Les petites phrases sexistes cultes (suite)
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 15:38

» [Article] SexNegative ?
par Aëlloon Lun 1 Mai 2017 - 0:12

» Présentation de Skander
par onyx Ven 28 Avr 2017 - 18:10

» [Podcast] Où sont les Mascus ? Dans la Forêt !!
par onyx Jeu 27 Avr 2017 - 23:07

» La prostitution masculine est-elle différente ?
par shun Mer 26 Avr 2017 - 15:18


Pilosité et influence sociétale (suite)

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Nurja le Lun 23 Mar 2015 - 6:23

Pas de souci, Nom-Nom, Drärk m'avait rassurée. (oui, les smileys aident à sentir l'ironie écrite)

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9447
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par pierregr le Lun 23 Mar 2015 - 8:53

De la lingerie "féministe" : http://www.20minutes.fr/insolite/1568791-20150322-video-lingerie-feministe-censee-epouser-corps-femmes

Avec son lot de commentaires pilophobes, bien sûr No

L'Anglaise qui garde sa barbe a témoigné dans une émission télé la semaine passée, elle a pensé au suicide, tellement on se moquait d'elle et on la harcelait (c'est en anglais)

avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Loïz le Mer 8 Avr 2015 - 19:37

Pierre c'était quel genre dinsultes que se prenait ta femme à cause de sa pilosité?

_________________
"Je pense à moi avant le reste du monde,
Car avec les années je me suis rendue compte,
Que si c'est pas moi ce sera personne..."
avatar
Loïz
Banni·e

Messages : 74
Date d'inscription : 03/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par pierregr le Mer 8 Avr 2015 - 23:04

Il y a des insultes, des remarques déplacées, des injonctions, des propos limite lesbophobes/transphobes
« t’as vu la guenon », « va te raser », « t’es un mec », « t’es sale »
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Loïz le Jeu 9 Avr 2015 - 8:00

Mais où elle se prend ça et par qui? De parfait inconnus ou des gens qu'elle connait, collègues ou autres?

Moi je ne m'épile pas, nul part. Contrairement aux temoignages que j'ai pu lire sur ce forum, les aisselles sont plus difficiles à dévoiler que les jambes. Surement parce que c'est une zone qui correspond à la pilosité apparut avec les caractères sexuels secondaires à la puberté tandis que pour les jambes, j'en ai toujours eu et que ça vient de l'enfance...

Après je n'ai jamais eu de commentaire directs ni de remarques "sanction". Par contre j'ai déjà entendu des commentaires sur mon passage (entre 2 personnes) et déjà eu des regards appuyés/stupéfaits/dégoutés/réprobateurs. J'ai déjà interagis avec des inconnus avec ma pilosité apparente et je suis moins détendue, moins à l'aise et "sympathique". Je sais pas si ça vous le fait les filles qui ne s'épilent pas?
Après un truc marquant quand même: j'ai demandé un conseil à un maitre nageur que je ne connaissais pas à la piscine et au cours de la discussion, lorsqu'il a vu mes poils dans l'eau, il s'est arrêté net et est parti. Mdr.

_________________
"Je pense à moi avant le reste du monde,
Car avec les années je me suis rendue compte,
Que si c'est pas moi ce sera personne..."
avatar
Loïz
Banni·e

Messages : 74
Date d'inscription : 03/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par pierregr le Jeu 9 Avr 2015 - 8:55

Des collègues pour le "c'est sale" mais sinon, ce sont des inconnu-e-s et parfois, ce n'est pas dit directement mais on entend qqn-e qui passe à côté de nous à la plage en disant "j'ai vu une guenon" ou "elle devrait se raser". Parmi nos ami-e-s, il y a bcp de femmes qui gardent aussi leur pilosité, donc pas de souci de ce côté-là, idem pour la famille.
Disons que la plupart des gens ne disent rien, il y a parfois des regards un peu ébahis.

Si jamais tu as un compte Facebook et que tu souhaites échanger avec d'autres résistantes à la norme, tu peux nous rejoindre ici

https://www.facebook.com/groups/tous.a.poil.et.poil.pour.tous/

Il y a environ 1200 membre-sse-s dont 90% de femmes, aux profils très variés, plutôt âgées de 20 à 30 ans, même s'il y a des ados ou des femmes plus âgées.

Très chouette photo de la femme dont j'ai déjà parlé

avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Nurja le Jeu 9 Avr 2015 - 9:33

eloiz a écrit:Mais où elle se prend ça et par qui? De parfait inconnus ou des gens qu'elle connait, collègues ou autres?
Si tu lis ce topic (et le précédent sur le même thème), tu trouveras plein d'exemples de remarques qu'on peut se prendre quand on est poilue et qu'on ne le cache pas.
J'ai pas l'énergie de réécrire des choses que j'ai déjà écrites. Sinon, il y a aussi le site de pierregr où tu trouveras plein de témoignages.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9447
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par erulelya le Jeu 9 Avr 2015 - 11:04

Ça fait quelques années maintenant que je travaille mon propre regard face aux poils, après avoir essayé plus d'une année sans m'épiler pour faire revenir les poils "naturels" j'ai vu que :

-J'aime ma pilosité axillaire
-Je n'aime pas du tout, mais pas du tout mes jambes poilues
-côté foufe tout va bien, je préfère largement quand c'est protégé du froid Very Happy

Par contre, mes aisselles sont vite visible, ça dépasse sur les côtés, je passe un coup de tondeuse de temps en temps pour garder le truc net, mais poilu quand même.

Les jambes je les fais quand je porte du court, je ne sais pas très bien quel part de "peur du regard des autres" se trouve dans ce geste mais pour le moment il me convient. Je suis déjà sortie avec des poils aux pattes en jupe, sans problèmes, on ne m'a pas lancé de cailloux ni rien, mais j'aime pas. 
Spoiler:
Surtout parce que j'ai des vieilles cicatrices d'AM et je trouve que ça fait pire avec les poils que sans.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1734
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par LenaLou le Jeu 16 Avr 2015 - 11:36

TW : Pilophobie et sexisme

Un lien sur un site féminin,où j'apprends que les hommes détestent que les femmes laissent tout pousser leurs poils du maillot! les commentaires sont hyper pilophobes et sexistes,comparaison avec des gorilles,accusation de manque d'hygiène,de se négliger...

perso,je suis une vraie foret amazonienne d'ailleurs,et pour autant,pas négligée ni sale du tout.

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
LenaLou
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1114
Date d'inscription : 19/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par erulelya le Jeu 16 Avr 2015 - 12:22

Quand on sait que ce genre de texte n'émane pas des hommes sur la photo mais des rédactrices elles-mêmes...

Il y a quand même une ligne commune entre tous ces "mecs", l'épilation en forme de cœur ou d'étoile c'est mal mesdames, ils n'aiment pas voire ils désapprouvent complètement. Et l'unanimité sur la non-épilation, faut que ça soit naturel mais pas trop, raccourci mais pas trop long, échancré mais pas trop, sinon c'est sale...Qu'on nous explique une fois pour toutes la différence entre un poil de 2 cm et un poil de 5 cm, entre un triangle de poils large et un étroit...la longueur fait disparaître magiquement les odeurs et les bactéries peut-être ?

Gerbant.
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1734
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Nurja le Jeu 16 Avr 2015 - 12:29

@LenaLou a écrit: un site féminin,où j'apprends que les hommes détestent que les femmes...
Quand sera-t-il évident qu'une femme a le droit de faire un choix pour elle et non pour (dé)plaire aux hommes ? Et en plus, les hommes n'aiment pas tous la même chose.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9447
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par RoRo le Jeu 16 Avr 2015 - 12:57

Je trouve que l'épilation intégrale ça fait petite fille non pubert.

Ma conjointe me demande parfois si je veux qu'elle fasse le maillot. Je lui dis qu'elle fait comme elle veut. La dernière qu'elle m'a demandé, elle a voulu savoir ce que moi je voulais et je lui ai dit de laisser son schnariflet tel quel. J'ai vu dans son regard qu'elle avait l'air d'être contente de ma réponse.

_________________
Je suis néophyte et je fais encore des erreurs de langage sexiste, merci de me les signaler.
avatar
RoRo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par LenaLou le Jeu 16 Avr 2015 - 13:46

Personnellement,au final,ces mecs me font rire,c'est tellement ridicule,ce rejet des femmes naturelles,cette peur des poils "sauvages",de la friche,de la "foret amazonienne"... à croire qu'une femme insoumise à cette norme est une femme terrifiante Very Happy
surtout que j'imagine très bien que ces derniers ne s'épile pas ( un des types interrogés avait même une barbe hyper fournie et des cheveux longs,je me demande s'il aimerait qu'on pense de lui qu'il a l'air dégueulasse et négligé )!

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
LenaLou
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1114
Date d'inscription : 19/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par RoRo le Jeu 16 Avr 2015 - 14:08

@LenaLou a écrit:Personnellement,au final,ces mecs me font rire,c'est tellement ridicule,ce rejet des femmes naturelles,cette peur des poils "sauvages",de la friche,de la "foret amazonienne"... à croire qu'une femme insoumise à cette norme est une femme terrifiante Very Happy  

Pour certains hommes, oui elles sont terrifiantes car elles sont seule maîtresse de le corps, qu'importe les dictats de la société. Une femme émancipée c'est une femme qu'un/des hommes ne pourront pas contrôler.

_________________
Je suis néophyte et je fais encore des erreurs de langage sexiste, merci de me les signaler.
avatar
RoRo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Anthocyane le Jeu 16 Avr 2015 - 14:55

Je ne sais pas pourquoi, j'ai trouvé ce passage un peu perturbant :
J’aime quand cela a l’air naturel. Je déteste les épilations qui ont l’air trop travaillées et trop réfléchies. Attention, je ne dis pas que j’aime quand ce n’est pas entretenu. Il faut juste que je puisse m’imaginer qu’elle n’a pas eu à s’épiler et qu’elle est toujours comme ça.

Je pense que j'aurais eu la même réaction s'ils avaient fait un article sur ce que les hommes pensent du maquillage et qu'un homme disait qu'il aime le maquillage discret qui lui permet de s'imaginer que la femme est naturellement comme ça.
avatar
Anthocyane
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 11
Date d'inscription : 06/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par 1977 le Jeu 16 Avr 2015 - 15:19

Et dans le même esprit les prostitueurs qui disent qu'ils veulent que les personnes prostituées donnent l'impression qu'elles ont envie d'un rapport sexuel avec eux....quand il n'y a pas d'empathie il n'y a pas d'humanité...
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Aky le Jeu 16 Avr 2015 - 15:22

Cet article m'a donné la nausée. 

J'aimerais bien qu'on fasse la même interview sur des femmes complices du truc et qui diraient les mêmes choses "Quelle horreur un homme poilu, c'est sale, dégueulasse, ça ne me ragoûte pas du tout". J'aimerais beaucoup voir la réaction des hommes !



Et dans le même esprit les prostitueurs qui disent qu'ils veulent que les personnes prostituées donnent l'impression qu'elles ont envie d'un rapport sexuel avec eux

Rolling Eyes
avatar
Aky
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1411
Date d'inscription : 07/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par shun le Jeu 16 Avr 2015 - 16:19

A titre perso je vois de plus en plus de femmes rebutées par les poils des hommes ... et de plus en plus de mecs qui s'épilent. Surtout ceux qui sont peu poilus en fait. Parce que si je prends le cas de mon chéri (bien bien poilu de partout), il aurait vraiment l'air ridicule si il s'épilait les aisselles, il serait obligé de tout faire (donc le torse, le ventre, les épaules, les jambes, et les doigts de pied ^^), ce qui fait quand même une surface ... considérable.

Alors que les mecs qui ont peu de poils (3 poils qui se battent au dessus du sternum) se sentent souvent pas bien avec leur pilosité, et préfèrent virer les poils. Tous les copains peu poilus que j'ai eu le faisaient systématiquement, parce qu'ils avaient honte d'avoir juste un peu de poil, comme si le truc viril c'était soit " super poilu, avec le poil bien soyeux, pas une touffe frisée qui gratte " soit " le ultra lisse, ultra bright ". Et les pilosités entre les 2, ou rebelle (genre frisée à gauche et lisse à droite) ben non.

J'avoue connaitre le même problème pour la pilosité axillaire : je trouve ça joli, quand y a vraiment des poils, mais je ne suis pas poilue pour un rond, résultat je trouve ças pas beau, donc je vire.

C'est ce que je constate chez les adolescents (dans mon patelin y a une forte proportion de jeunes), qui évidemment n'ont pas encore leur pilosité définitive. Quand ils enlèvent le haut pour le foot dans le parc, je vois bien que pas un seul n'a de poil nul part ... y compris ceux dont les origines, ou les cheveux laissent à penser que la pilosité devrait à priori être au moins un peu présente ...

Ben non, c'est lisse comme un cul de babouin.

Mon fils qui a 9 ans, et qui n'a pas de poil, prépare déjà sa guerre contre les poils (alors que mon conjoint souvent torse nu est poilu, et pas complexé du tout par ça), " moi je ne veux pas de poil, c'est pas beau les poils, et puis les filles elles aiment pas ça, et en plus ça fait peur " [ouai carrément pilophibique ^^]

Ma fille de 2 ans, pas mieux : " haaaaaaaaaaa poiiiiiiiiaaaaaaaaaaal, goulasse poil poil, goulasse Mamaaaaaaaaaaaaan " ça c'est quand elle voit un poil dans la baignoire. Inutile de dire que nous avons 3 chats dont un chat nordique trèèèèès poilu (qui ne veut pas être épilé).

Par contre dans les bras de son père elle tire un poil " poil ? poil papa ? poil papa goulass ? non pas goulass à papa le poil ".
Mais sur moi, sur mes jambes " poil maman ? goulasssss poil maman goulass papaaaaaaaaaaaaaa !!! "
>_<
avatar
shun
Hystérique
Hystérique

Messages : 618
Date d'inscription : 10/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Nurja le Jeu 16 Avr 2015 - 16:29

Je confirme que les hommes peu poilus traquent plus le poil que les poilus.
Pour ta fille, shun, ça lui passera.
J'ai arrêté de m'épiler il y a quelques années notamment parce que je voulais que ma filleule sache (quand elle sera grande) qu'elle a le droit de choisir pour elle même. Au départ, elle s'en foutait. Puis, elle m'a dit régulièrement qu'elle ne ferait pas pareil, que c'était pas beau. Aujourd'hui, elle a l'air de dire qu'elle gardera ses poils (pas envie de perdre son temps et d'avoir mal).

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9447
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par LenaLou le Jeu 16 Avr 2015 - 17:51

Perso... Peu importe,j'aime autant un homme glabre qu'un homme poilu. J'avoue apprécier particulièrement la douceur d'un torse glabre ( un ex,blond à peau très claire, avait le torse naturellement glabre et était peu poilu d'une manière générale,et je trouvais ça super agréable à caresser,d'autant qu'il hydratait sa peau avec une crème tout les jours,donc c'était très doux ),mais les poils ne me dérangent pas du tout pour autant.
Pour les femmes,je n'ai rien non plus contre les poils... j'ai un jour discuté avec une jeune femme en attendant de passer un examen,bref,elle avait des poils blonds aux aisselles et aux jambes,c'était l'été,elle était en petit top et en short,je trouvais ça très érotique,troublant,je n'avais jamais vu de femmes aux aisselles poilues sauf en photo! C'est réellement rare. Moi même,j'ai du mal a sortir les jambes non épilées,surtout que mes poils sont très bruns et ma peau claire,donc c'est vraiment visible et j'ai peur des remarques,des regards... Toutes les femmes que je croise en été sont soigneusement épilées...

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
LenaLou
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1114
Date d'inscription : 19/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Nurja le Dim 14 Fév 2016 - 1:04

Spéciale dédicace à pierregr :
Sur la page Facebook de "tous à poil et poil pour tous", on trouve un article du philosophe Roger Pol-Droit qui explique que, dans l'Antiquité, les poils étaient réservés aux hommes comme marqueur de pouvoir. Les femmes, les jeunes, les esclaves, eux, ne pouvaient pas avoir de poils.
(issu de http://www.levif.be/actualite/sante/ne-pas-voir-la-violence-dans-le-porno-est-un-deni/article-normal-466679.html)

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9447
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Aëlloon le Dim 14 Fév 2016 - 1:14

Mon ami est très poilu, et ça l'embête, donc esthéticienne de façon régulière pour son dos, notamment: si on veut aller à la piscine ou quoi, il faut prévoir. Bon cela dit, n'étant moi-même pas une grande fan des poils dans le dos, je préfère (vraiment) et comme ça on va prendre un forfait de couple, tant qu'à faire !

Je trouve ça cool de ne pas être la seule du couple à complexer sur/se prendre la tête avec ses poils, je me sens moins seule !

Et du coup, même s'il aime aussi quand je m'épile, au final il s'en fiche un peu: j'ai tellement moins de poils que lui, qu'en fait à ses yeux c'est vraiment rien, et ça ne le dérange pas du tout.

Dans l'intimité je supporte plus facilement d'être poilue que sur la place publique (genre la plage l'été, c'est radical...). Bon après l'été, vu que je ne suis pas du tout génétiquement équipée pour la chaleur, j'évite de garder des poils qui me tiennent inutilement chaud...

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1730
Date d'inscription : 01/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Iridacea le Dim 14 Fév 2016 - 12:44

Les poils tiennent-ils si chaud que cela ? J'ai un ami très, très velu qui se faisait épiler jambes et bras pour supporter l'été catalan (chaud et humide) ; j'ignore si sa couche de poils –assez drus et noirs, il est vrai– lui tenait réellement si chaud ou si c'était « psychologique ». J'ai également l'impression que les hommes (cisgenres du moins) sont plus sensibles à la chaleur, soit qu'ils portent des vêtements plus couvrants par convention sociale, soit qu'ils ont réellement besoin d'une température extérieure plus basse.

Personnellement, avec ou sans poils, je n'ai observé aucune différence dans la sensation de chaleur ; même durant l'été catalan très humide, là où tu transpires abondamment à l'instant où tu poses un orteil dehors. On peut même supposer que les poils augmentent la surface des zones superficielles « chaudes » –comme les aisselles– ce qui augmente la quantité de sueur à évaporer pour la même surface de peau et la même quantité de temps. Un peu comme découper une patate chaude pour qu'elle refroidisse plus vite que la patate entière.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas s'épiler quoi qu'il arrive, n'est-ce pas, mais j'avoue que ce genre de considération –les poils tiennent chaud– mérite qu'on s'y arrête…

_________________
Virago soupe au lait, tatillonne et pontifiante.

--> Matérialiste tant qu'il le faudra. <--
Christine Delphy a écrit:Aucun degré d’empathie ne peut remplacer l’expérience. Compatir n’est pas pâtir.
avatar
Iridacea
Modératrice
Modératrice

Messages : 2733
Date d'inscription : 12/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par erulelya le Dim 14 Fév 2016 - 13:24

Pour moi c'est un fait, là ou j'ai une pilosité très fournie c'est à dire aisselles et pubis, ça me tient très chaud. C'est simple, je ne supporte pas d'avoir le pubis épilé à cause de la sensation de froid que je ressens en permanence. Les aisselles je les épile parfois complètement en été pour profiter de la fraicheur (le reste du temps je passe simplement la tondeuse). Sur les jambes je ne sens aucune différence.

Mon oncle s'épile aussi l'été, il a une pilosité très marquée sur tout le corps et dit que ça lui tient aussi chaud que s'il portait un tee-shirt en permanence.

_________________
"Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson" – Rebecca West
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1734
Date d'inscription : 25/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Aëlloon le Dim 14 Fév 2016 - 14:42

Alors pour le coup, sous les aisselles, les poils me donnent rapidement super chaud (+sueur agglomérée=pas très clean très vite...en tous cas dans mon cas), le maillot idem (le pli de l'aine surtout), et franchement, je transpire des jambes dès qu'on s'approche des 30°C.

Quand je vous dis que vraiment je suis pas équipée physiquement pour supporter la chaleur, c'est sincère !
Et pourtant j'aime le soleil, moi, c'est juste que le soleil m'aime un peu trop violemment. :dents

Concernant le rapport au chaud et au froid, comme c'est la masse musculaire qui permet de réchauffer la masse graisseuse, plus on a de masse musculaire, plus vite on réchauffe son corps. Donc c'est pratique en hiver, par contre, ça a aussi son inconvénient: l'été on a trop chaud plus vite.

Donc déjà en dehors des poils, il y a cet aspect qui joue vu que les hommes sont plus encouragés à développer leur musculature, ils sont plus sujets à avoir trop chaud, et réciproquement: si les femmes sont soi-disant plus frileuses, ça n'est en fait qu'une histoire de rapport entre la masse graisseuse (à réchauffer) et la masse musculaire.

Quand j'étais en formation incendie, en novembre, on a eu une discussion poils avec deux collègues mecs. L'un est musulman rebeu bien barbu (mais sympa !) et l'autre est un jeuns pas du tout fashion victim, et ils me disaient qu'ils se rasaient les aisselles ("comme les femmes" dixit le collègue jeuns) à cause de la transpiration et surtout de la chaleur l'été.

Edit: quelqu'une a vu la minisérie d'Arte sur les poils ? Je ne sais pas ce qu'elle vaut, pas encore vue.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1730
Date d'inscription : 01/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité et influence sociétale (suite)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum